Sens des Mots leurs utilisations

Sens des Mots et leurs utilisations

 

La Paix soit sur vous ٱلسَّلَامُ عَلَيْكُمْ s-Salāmu 'alaykum

 

Dans l’Obéissance de l’Obédience ٱلْإِسْلَـٰم  al- Islam

Éduquer par la Connaissance pour combattre l’Ignorance, les Préjugés et les Haines

Culturelle musulmane universelle


Chapitre 20 طه  Ta Ha verset 114
"Seigneur, fais-moi croître en science"
 "Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances!"

              وَقُل رَّبِّ زِدْنِي عِلْماً
waqul Rabi zidni Ɛilman

ISLAM POUR TOUS.

CULTURELLE MUSULMANE UNIVERSELLE 

Visiter, découvrez la page du contenu essentiel du projet en visitant les NEWS sur le lien Tipeee

UN GRAND PAS POUR LA CONNAISSANCE CONTRE L'IGNORANCE ET LA HAINE
PARTAGER, DEVENEZ INITIATEURS PERSONNELLEMENTS SOLIDAIRES DU PROJET EN DONNANT 2€ OU + par mois. A tous moment vous pouvez vous désabonner

Aucune somme ne doit être donnée à une personne extérieure à part virement Tipeee via Paypal ou autres. Si inquiétude à ce sujet,  me laisser un message.  

Attention il existe sur Tipeee l’organisme receveur de dons un projet ISLAM ET CULTURE qui n’est pas le nôtre celui-ci propose des livres en vente, et renvoie sur un site totalement différents  de notre conception de la perception Culturelle Musulmane.

Merci شكرا Shoukran

Que DIEU vous récompense bien جَزاكَ اللهُ خَـيْراً Jazak ALLAH khayran

Baudrier Gérard Ibrahim Thouars 79 Initiateur du projet
Pensez à partager

https://fr.tipeee.com/culturelle-musulmane-universelle/news

 

Quand il s'agit de nom de DIEU  اللّٰهُ ALLAH il est bon de dire « Qu'il soit Exalté et Glorifié سُبْحانَهُ وتَعالىٰ Subhanahu wa Taʿālā» ou « splendeur de sa Majesté  جَلَّ جَلالُهُ  jalla Jalālu-hu »

 

quand il sagit d'un Prophète Messager Averstisseur de DIEU l'Unique il est bon de dire : 

 « Que la paix  de DIEU soit sur lui عَلَيْهِ ٱلسَّلَامُ  `alay-hi as-salām» ou « que la paix et la bénédiction de DIEU soient sur lui  صَلَّىٰ اللّٰهُ عَلَيْهِ وَسَلَّم ṣallā l-Lāhu `alay-hi wa-sallam»

Sens des Mots et leurs utilisations

Sens des mots Essence des mots

Parfois un peu trop simplement traduit 

 

Comprendre le vrais sens  d'un mot traduit est important pour ne pas induire certaines personnes non initiés dans quelques domaines que cela soit. Pour la religion monothéiste pure musulmane il en est de même.

chapitre 14 إبراهيم Ibrāhīm Abraham verset 4 
- Et Nous (DIEU) n'avons envoyé de Messager (pour prêcher) qu'avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. DIEU égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c'est Lui le tout Puissant, le Sage.

وَمَآ أَرْسَلْنَا مِن رَّسُولٍ إِلَّا بِلِسَانِ قَوْمِهِۦ لِيُبَيِّنَ لَهُمْ فَيُضِلُّ ٱللَّهُ مَن يَشَآءُ وَيَهْدِى مَن يَشَآءُ وَهُوَ ٱلْعَزِيزُ ٱلْحَكِيمُ

Wa Mā 'Arsalnā Min Rasūlin 'Illā Bilisāni Qawmihi Liyubayyina Lahum Fayuđillu Allāhu Man Yashā'u Wa Yahdī Man Yashā'u Wa Huwa Al-`Azīzu Al-Ĥakīmu

Vérité حَقّ aqq :la Vérité ٱلْحَقُّ Al-Haqq de la racine ح ق ق‎ ḥ-q-q. Comparer à l'hébreu חוק‎ ḥóqq “Loi -droit-règle ”, associé à חָקַק khakák, «graver,  à insérer, empreinte»; du syriaque classique ܚܘܩܐ‎ ḥuqqā, “règle”; du Ge'ez Éthiopien ሐቀቀ ḥäḳäḳä, *“attacher”;du Tigrinya de l'Érythrée et du nord de l'Éthiopie ሓቂ ḥaqqi, “vérité”.

* qui a aussi le sens de pèlerinage 

 

la Mecque مَكَّة Makka, cette vallée des pleurs pleine de bénédiction,  de Ceux qui traversent* la vallée de بَكَّة Bakka, עֹבְרֵי בְּעֵמֶק הַבָּכָא 'overéy* be'émèq haBakha *[ עִבְרִי ivrí les hébreux], du val du micocouliers : בָּכָא Baka’: pleurer, faire le deuil  בָּכָה bakah pleurer , larmes, verser des larmes 114 fois dans la Bible Tanakh

 :ville de naissance de مُحَمَّد Muhammad Prophète Messager et Avertisseur de DIEU

La cité Biblique de بَكَّة‎  Bakka- בָּכָא Baka (que nous retrouvons dans Le livre des Psaumes ספר תהילים Sefer Tehillim - Livre des Louanges الزَبُور al-Zabur) chapitre 84 «Chant du Pèlerinage » au verset 7 …Vallée des larmes  בְּעֵמֶק הַבָּכָא be'Émèq haBakha

Selon ابن منظور Ibn Manzor 1232 -1311de notre ère  encyclopédiste arabe En 1308, il achève un dictionnaire arabe en plusieurs volumes, le Lisàn al-'arab لسان العرب : la Langue des Arabes, le nom dérive de la racine بكَّ « être entassé, se presser, harceler ». L'étymologie populaire veut qu'il provienne plutôt du vb. بَكَى bakā, "pleurer"

Bekka en guez

Tanakh תנך Bible - Ketouvim כתובים Hagiographes - Telihim תהילים Psaumes  traduit en arabe par الزَبُور al-Zabur  Livre des Louanges.

le Pentateuque תּוֹרָה Torá la Loi,  en arabe  التَّوْرَاة at-Tawrāh l'Ancien Testament de la Bible תּוֹרַת־מֹשֶׁה  Tōraṯ Mōshe La Loi donné à Moïse

Baka makka

 

Jérusalem ירושלם‎ Y'ruShaláyim/Yeruwshalaim [yer-oo- shaw-lah’- yim] .

יְרוּשָׁלֵם Y'ruShalém, Jerusalem paleo hebreuOrthographe paléo-hébreu Peut-être d'origine linguistique viverses  ירו‎ yarú, « il se couche » +‎ שלם‎ Shalém, « le dieu cananéen Shalem ». Étymologie populaire populaire יראה‎ yir'éh, « il voit » +‎ שלום‎ shalóm,  « paix » "fondement de la paix". Semblable à l'Akkadien    Akkadien urusalimUrušalim et Syriaque classique ܐܘܪܫܠܡ‎ ʾŪrišlēm. La prononciation de la fin du mot -áyim est très probablement un développement post-Biblique. Dans 643 Occurrences,  600 versets de 26 livres Bibliques  תנ״ך Tanakh (Ancien Testament).: Josué (9), Juges (5), 1 Samuel (1), 2 Samuel (30), 1 Rois (29), 2 Rois (63), 1 Chroniques (24), 2 Chroniques (127), Esdras (25), Néhémie (38), Esther (1), Psaumes (17), Ecclésiaste (5), Cantique (8), Esaïe (49), Jérémie (107), Lamentations (7), Ezéchiel (26), Daniel (7), Joël (6), Amos (2), Abdias (2), Michée (8), Sophonie (4), Zacharie (41), Malachie (2).
יְרוּשְׁלֵם Yeruwshalem/yer-oo-shaw-lame en Chaldéen  trouvé 26 fois dans la Bible תנ״ך Tanakh (Ancien Testament)  : Esdras (23), Daniel (3)
dans la Révélation Récitée القُرْآن al Qu'ran la ville est nommée par le lieu de culte: la
Mosquée très éloignée ٱلْمَسْجِدِ ٱلْأَقْصَا  almaçjidi al'AqSa  Racine قصو / q-d-s قَصِيّ : distant, comptabilise 5 apparitions  la Révélation Récitée القُرْآن al Qu'ran Chapitre 8 le Butin v42 Chapitre17 le Voyage Nocturne /les enfants d'Israël v1 Chapitre19  Marie v22 Chapitre 28 le Récit  v20 Chapitre 36 Yā Sîn v20 :  la Terre Sainte ٱلْأَرْضَ ٱلْمُقَدَّسَةَ al'arĎa almouqadaçata Racine قدس / ق د س sainte; sanctuaire  قُدْس : Jérusalem, la ville sainte  مقْدِس : lieu saint : sacro-saint : Du proto-sémitique Ougaritique:  Jerusalem ougaritique qdsqdš /⁠qudšu⁠/ḳudš- saint. Apparenté à l'hébreu biblique קָדוֹשׁ‎ qɔḏoš, "saint", hébreu קודש  קֹדֶשׁ qṓḏeš et vieux sud-arabe   Vieux sud arabe qds. qui comptabilise 10 apparitions la Révélation Récitée القُرْآن al Qu'ran   Chapitre 2 la Vache v30 -87 -253 Chapitre 5 le Dernier dîner du soir sur la Table v21-110 Chapitre 16 les Abeilles v102 Chapitre 20 Ta-ha v12 Chapitre 59 le Rassemblement v23 Chapitre 62 le Vendredi v1 Chapitre 79  les Anges qui arrachent v16.

 

Révélation Récitée القُرْآن  al Qur'an

le terme CORAN n'est pas la traduction du mot arabe al-Qurʾān il n'est que le son phonétique occidentalisé : القُرْآن   al Qur'an la PAROLE* Récitée , la Révélation Récitée, le Prêche, le Rassemblé, l'Appel, la PrédicationDe la racine ق ر ء q-r-', de قِرَاءَة qirā'a, « lecture, récitation », de قَرَأَ qara'a, « déclamer, réciter ». Apparenté à l'hébreu ק־ר־א qr-' et au syriaque classique  ܩ-ܪ-ܐ qr-ʾ.

* PAROLE de DIEU الكلمات الله al-Kalimati-llâhi. DIEU l’Un  ٱلْأَحَدُ Al-Ahad אֶחָד 'Ekhád

  Chapitre/Sourate 76 ٱلْإِنْسَان al-Insān* L'Humain verset 23

*en hébreu אֱנוֹשׁ‎ enósh/ ʾĕnôš ; en syriaque classique : ܐܶܢܳܫܳܐ‎ ʾenāšā

En vérité NOUS DIEU c'est Nous qui avons fait descendre sur toi la Prédication l'Appel d'une manière répétée graduellement-en quartier

إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا عَلَيْكَ ٱلْقُرْءَانَ تَنزِيلًا

Îna NAĤNOU nazalna Ɛalayka alQour'ana tanziylan

'Islām إِسْلَام  AlʾIslām الإِسْلَام‎ : Obéissance dans l'Obédience "lasoumission*"  Volontaire de Paix avec Amour et Crainte en DIEU Seul,  l'assujettissement aux ordres de DIEU. l'Abandon paisible et spontané dans un acte confiant

 *Le mot être soumis, être humble en  français  n'est pas rendu spécifiquement par la mot إِسْلَام Islam  mais par d'autre mots en arabe comme le mot خَضَعَ ḵhaḍa'a de la racine خ ض ع‎ ḵ-ḍ-ʕ ;  إخْضَاع iḵhḍaa’  خُضوعًا  ḵhuḍu’an, se conformer aux instructions asservissement, assujettissement, s’astreindre à, céder à quelqu’un, se conformer ; se résigner, se soumettre, être humble/soumis, subir  Adjective mot  pluriel خُضُع ḵhuḍu’ ;  خُضُوع ḵuḍūʕ obédience, soumission. Je pense que le sens le plus propre serait religieusement parlant :l'Obéissance d'Obédience volontaire avec Amour et Crainte en DIEU

Serviteur خَدَمَ ḵhadama - خَدْمة ḵhadma : se dévouer à, servir quelqu’un, se mettre/être au service de.. ; اِنصاعَ ‘insa'-  - اِنصياعًا ‘insya'an اِنصِياع ‘ainsya' : obéissance, se laisser aller à.. ; se plier à.. ; لِلْاُوامِر  lilaouwaamir se soumettre, obéir aux ordres ; مُنْصاع munsa' obéissant, soumis ; مِسْكين miskīn - masculin pluriel مَسَاكِين‎ masākīn : humble, misérable, servile, miséreux, pauvre, soumis devenir pauvre/misérable ; être humble/soumis/servile ; Emprunté au syriaque classique ܡܶܣܟܸܝܢܳܐ‎ meskēnā, “misérable, en hébreu מִסְכֵּן‎ miskēn, “misérable” en araméen biblique מִסְכֵּינָא‎  ܡܶܣܟܸܝܢܳܐ‎ meskēnā Pauvre musk num en akkadien

Il existe aussi le sens synonymique par  servitude ,de l'arabe عَبْد abd;  comme عَبْد اللَّٰه 'abd Allāh serciteur de DIEU

Serviteur esclave de DIEU   عَبَدَ abada يَعْبُدُ‎‎ ya’budu adorer, vénérer ; de l'hébreu sémitique centrale  עֶבֶד 'éved appartenant à la racine ע־ב־ד `-b-d se rapportant au travail.

Musulman مُسْلِم Muslim: "l'Obédient" Dérivé du participe actif de أَسْلَمَ‎ 'aslama, “se rendre, devenir dans l’obéissance de l’obédience de DIEU”, de la racine س ل م‎ s-l-m *: مُسْلِم muslim, Dérivé du participe actif de أَسْلَمَ‎ 'aslama, « se rendre, devenir obéissant en DIEU». 

*Paix سَلَام Salām  racine س ل م s-l-m, Apparenté à l'hébreu  שָׁלוֹם‎ šhālóm: suivre, convenir Obéir racine  ש־ל־ם sh-l-m ;, prêté de l'araméen שְׁלָמָא / ܫܠܵܡܵܐ šhəlāmā, “complétude, bien-être; paix”, utilisé comme salutation, שָׁלַם shalám (biblique) être en sécurité (esprit, corps ou état)
(biblique) se résigner à un traité ou à une alliance 

Paix salam 1

مُسْلِم muslim mot pluriel مُسْلِمُون‎ muslimūn, féminin مُسْلِمَة‎ muslima
Dérivé du participe actif de أَسْلَمَ‎ ʔaslama, « se rendre, devenir soumettre, accepter, croire, être obéissant dans l'obédience »), de la racine س ل م‎ s-l-m. Du proto-sémitique š-l-m. Apparenté à l'hébreu ש־ל־ם‎ sh-l-m. Syriaque ܫܠܳܡܳܐ‎ šhlāmā

שָׁלַם shalam : être entier, être complet, suivre, être d'accord, Obéir, faire la paix, rendre, récompense, , offrir (des actions de grâces),

מַשְׁלִים mashlím/ מְשָׁלִים m'shalím: Participe présent masculin singulier et présent de הִשְׁלִים hishlím: constrution du verbe הושלם / הֻשְׁלַם hushlám : (transitif) compléter, finir, remplir , rattraper, faire la paix.

paix, salut, salutation: ܘܒܫܠܡܐ  wb$lm / ܘܒ݂ܰܫܠܳܡܳܐ wb,a$lama ܫܠܡܐ $lm ܫܠܡ  $lm ܫܠܳܡ $lam : se rendre, exposer se remettre à..., de retourner vers..., s'abandonner à...,  être convaincu de...

ܡܲܫܠܸܡ mašlim paticipe present  ܡܲܫܠܘܼܡܹܐ mašlumē, participe passé ܡܘܼܫܠܸܡܵܐ mušlimmā, ܡܝܫܠܝܡ my$lym: saisir par la main, métaphore aide assistance

A ne pas confondre avec מֹשְׁלִים mosheliym dominer Forme indéfinie plurielle de מָשָׁל mashál allegory, moralité, régner, gouverner, exercer la domination

en hébreu langue Abraham Jacob en + de la langue Cananeènne ;Moïse en + de l'Egyptien Antique ;de David Salomon . Jésus fils de Marie
la paix soit sur vous שָׁלוֹם עֲלֵיכֶם‎ shalóm 'alekhém
La paix soit sur toi שָׁלוֹם עָלַיִךְ‎ shalóm aláyikh,

en syriaque araméen langue de jésus fils de Marie et se ses premiers disciples
La paix soit sur toi ܫܠܵܡܵܐ ܥܲܠܵܟ݂ܝ‎ šlāmā ˁallāḵ ,
 ܝܵܗ݇ܒ݂ܹܠ ܫܠܵܡܹ̈ܐ‎ yāḇēl šlāmē,  saluer

en arabe langue de Muhammad et de ses compagnons
« la paix soit sur vous اَلسَّلَامُ عَلَيْكُمْ‎ as-salāmu ʕalaykum
 (que) la paix (soit) اَلسَّلَامُ عَلَيْكِ‎ as-salāmu ʕalayki

La racine  س ل م s l m   comptabilise 140 apparitions dans la Révélation Récitée  القُرْآن al Qur'an sous diverses formes. 

2:71 2:112 2:128 2:128 2:131 2:131 2:132 2:133 2:136 2:208 2:233 3:19 3:20 3:20 3:20 3:52 3:64 3:67 3:80 3:83 3:84 3:85 3:102 4:65 4:65 4:90 4:91 4:92 4:92 4:94 4:125 5:3 5:16 5:44 5:111 6:14 6:35 6:54 6:71 6:125 6:127 6:163 7:46 7:126 8:43 8:61 9:74 10:10 10:25 10:72 10:84 10:90 11:14 11:48 11:69 11:69 12:101 13:24 14:23 15:2 15:46 15:52 16:28 16:32 16:81 16:87 16:89 16:102 19:15 19:33 19:47 19:62 20:47 21:69 21:108 22:34 22:78 24:27 24:61 25:63 25:75 26:89 27:31 27:38 27:42 27:44 27:59 27:81 27:91 28:53 28:55 29:46 30:53 31:22 33:22 33:35 33:35 33:44 33:56 33:56 36:58 37:26 37:79 37:84 37:103 37:109 37:120 37:130 37:181 39:12 39:22 39:29 39:54 39:73 40:66 41:33 43:69 43:89 46:15 47:35 48:16 49:14 49:17 49:17 50:34 51:25 51:25 51:36 52:38 56:26 56:26 56:91 59:23 61:7 66:5 68:35 68:43 72:14 72:14 97:5

DIEU  اللّٰه ALLAH:  

On compte 2.698 ) fois le nom- mot الله ALLAH dans dans la Révélation Récitée alQu'ran sur un total de 1.820 versets

 الله Allah Ilāh إِلَاهٌ ou Ilah إِلَه  signifiant « (Un) DIEU  ».et la traduction française est DIEU.Nom verbal : إِلَاهَةٌ 'ilâh’ũ "protéger" du syriaque classique ܐܲܠܵܗ ʾAlāh, araméen אֱלָהָ ʾElāh ,  l'hébreu אֵל él, אֱלוֹהַּ / אֱלֹהַּ Elóah  אֱלוֹהִים \ אֱלֹהים Elohím. contraction de اَل‎ al-, "le" + إِلَه‎ 'ilah, "la divinité" avec אָלָה ‘alah faire un serment (devant DIEU), Divinité אֵלָה elá  אל El “DIEU” + ה  á, “essence” "DIEU, et אלהא Aláhâ, le Très Haut, le puissant DIEU d'Israël" אל  אלהי  ישראל ‘El ‘elohey Yisra’el . Du proto-sémitique * ʾil- voir ism et divinité en image ci-dessous.

DIEU יְהוָה אֱלֹהֵי Yehovah Elohéy.

voir lien http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/le-ou-les-fils-de-dieu-1.html

 De part le Nom* de DIEU Plein de Clémence et Toute Plein de Miséricorde* بِسْمِ ٱللّٰهِ ٱلرَّحْمٰنِ ٱلرَّحِيمِ Bismi* llāhi r-Raḥmāni r-Raḥīmi*.

* بِسْمِ bi-smi dela racine ب س م b-s-m: اِسْم ism; hébreu שֵׁם‎ shem, šēm Araméen babylonien juif: שְׁמָא‎ šəmā, syriaque classique: ܫܡܳܐ‎ šəmā

Ism nom et dieu divinite en langues anciennes

*  رَحْمَة Raḥma, R-ḥ-M «Miséricorde » Lié à l'hébreu רחמים   rakhamím  «Miséricorde, Se soucier», araméen רחם rékhem / rákham «être Miséricordieux», en .hébreu  רַחַם racham Miséricorde, רַחַם Racham, matrice, רַחוּם rachuwm Miséricordieux, Compatissant

الْحَمْدُ لِلّٰهِ‎ al-ḥamdu li-llāhi : حَمِدَ ḥamida,  non-passé يَحْمَدُ‎‎ yaḥmadu
De la racine ح م د‎ ḥ-m-d  Comparez avec la racine hébraïque apparentée ח־מ־ד‎  kh-m-d délice, douceur, préciosité, beauté.  אֱלוֹהַּ‎ ʾElōah
Nom verbal : حَمْد‎ ḥamd, مَحْمَد‎ maḥmad, مَحْمِد‎ maḥmid, مَحْمَدَة‎ maḥmada, مَحْمِدَة‎ maḥmida, حَمَد‎  Hamad, Participe actif : حَامِد‎ ḥāmid
 vieux sud-arabe  ???‎ ʾlh.
اَللّٰهُمَّ Allāhumma, Forme étendue de اَللّٰه‎ Allah. L'origine du مّ mm est inconnue. Les théories incluent un lien avec مَا‎ (mā), ou un emprunt à  l’hébreu ancien אלהים dieu(x)  ou אלוהים Elohiym 
La forme est attestée pour la première fois dans la Révélation Récitée القُرْآن alQur'an:
sourate 3 آلِ عِمْرَان āli ʿimrān  la famille de Amram verset 26,
 Dis: "Ô DIEU, Maître de l'autorité absolue
قُلِ ٱللَّهُمَّ مَٰلِكَ ٱلْمُلْكِ Quli Al-Lahumma Mālika Al-Mulki :
sourate 5 ٱلْمَائِدَة  al-Māʾida  le Diner sur la Table verset 114,
"Ô DIEU, notre Seigneur, dit Jésus, fils de Marie, fais descendre du ciel sur nous une table servie 
قَالَ عِيسَى ٱبْنُ مَرْيَمَ ٱللَّهُمَّ رَبَّنَآ أَنزِلْ عَلَيْنَا مَآئِدَةً Qāla `Īsá Abnu Maryama Al-Lahumma Rabbanā 'Anzil `Alaynā Mā'idatan
sourate 8 ٱلْأَنْفَال al-Anfāl le Butin verset 32,
 Et quand ils dirent: "Ô DIEU, si cela est la Vérité
وَإِذْ قَالُوا۟ ٱللَّهُمَّ إِن كَانَ هَٰذَا هُوَ ٱلْحَقَّ Wa 'Idh Qālū Al-Lahumma 'In Kāna Hādhā Huwa Al-Ĥaqqa 
 sourate 10 يُونُس  Yoūnous Jonas verset 10,
- Là, leur invocation sera "Gloire à Toi, Ô DIEU"
دَعْوَىٰهُمْ فِيهَا سُبْحَٰنَكَ ٱللَّهُمَّ  Da`wāhum Fīhā Subĥānaka Al-Lahumma 
sourate 39  ٱلزُّمَر az-Zumar les Groupes verset 46.
Dis: "Ô DIEU, Créateur des Cieux et de la Terre
قُلِ ٱللَّهُمَّ فَاطِرَ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلْأَرْضِ  Quli Al-Lahumma Fāţira As-Samāwāti Wa Al-'Arđi
 Certains l'interprètent comme une fusion de يَا اللهُ أُمَّ, abrégé de يا ألله أمّنا بخير (yā ʾAllāhu ʾummanā bi-khayr), signifiant « Ô DIEU, conduis-nous dans la bonté ».

Louange à DIEU سُبْحَانَ ٱللّٰهِ Subḥāna* Llāhi

*Louange, سَبَحَ sabaḥa س ب ح s-b-ḥ, سَبْح sabḥ :   ح م د ḥ-m-d; éloge, louer glorifier, gloire. Comparez avec la racine hébraïque apparentée ח־מ־ד kh-m-d, apparentée ח־מ־ד kh-m-d - חֶמֶד khémed le plaisir, beauté, l'agrément; חָמַד khamád se réjouir convoiter, chérir; évaluer; chérir, convoiter, se délecter de… חָמוּד khamúd doux, charmant ; מַחְמָד makhmád: Une chose agréable, précieuse ou belle

 תְּהִלָּה tehillah "louange, chant ou hymne de louange" עֹז ‘oz "force, puissance,  honneur, majesté, parure, gloire". כָּבֵד kavéd כְּבוֹד יְהוָה Kevod Yahwah

Toute la Louange est pour DIEU اَلْحَمْدُ لِلّٰهِ al-Ḥamdu Lillāhi,

Psaumes ספר תהילים Sefer Tehillim Livre des Louanges  الزَبُور le Zabur :De la racine ز ب ر‎ z-b-r, «être bien composé, être bien écrit - être gravé ou écrit habilement», une variante de ذ ب ر‎ ḏ-b-r ذَبْر‎ ḏabr, «une écriture sur des feuilles de palmier, un livre», ذَبَرَ‎ ḏabara, « écrire, pointer ; lire attentivement ; bien comprendre », cette dernière racine étant déclarée provenir du dialecte himyaritique et soit apparenté à l'hébreu דִּבּוּר‎ dibbū́r, « discours » et à l'ougaritique  Dbr parler proclamerdbr, “parler, proclamer” ou l'un des nombreux descendants du sumérien  Dub tablettedub, “tablette” , présents dans des mots comme دِيوَان‎ dīwān, دَفْتَر‎  daftar, أَدَب‎ ʔadab دَفّ‎ daff, طُوب‎ ṭūb, طَابَع‎ ṭābaʕ, ذَبْر‎ ḏabr, « une écriture sur des feuilles de palmier, un livre », ذَبَرَ‎ ḏabara, « écrire, pointer du doigt ; lire attentivement ; bien comprendre ».
Probablement une variation de la racine ز م ر‎ zmr, signifiant «jouer de la flûte ou du roseau-utiliser un instrument de musique - faire de la musique ou jouer une mélodie» ; sémantiquement emprunté à l'hébreu זָמַר‎ zamar, זמר zemer racine ז־מ־ר‎ z-m-r «faire de la musique, chanter ; louer, chanter des Psaumes»: زَمَرَ‎ zamara, Akkadien:Zam rum chanter zamārum, “ chanter”, Ougaritique:Zmr zamara chanterzmr ⁠zamara “chanter”, Amharic: Mazamara chanter mäzämärä, “chanter”,  Mazamura chant religieux mäzämurä, “chant religieux”.

Signe آيَة ʾāya* de DIEU آيَةُ الله ʾĀyatu Llāh

* آيَة ʾāya forme pluriel آيَات ʾāyāt, du Proto-Sémitique  Awayat-. Apparenté avec l'hébreu אוֹת ʾōṯ «signe» et araméen אתא ʾāṯā «signe»

 DIEU; Ô DIEU  اللّٰهُمَّ Allahumma*

* Forme étendue de اَللّٰه ALLAH. L'origine du مّ mm "Mīm" semble inconnue. Les théories incluent une connexion avec مَا mā, ou un emprunt à l'hébreu אלוהים Elohim, [construction singulière אלוהי / אֱלֹהֵי־ elohí‎ - elohái] où la finale -m est une fin plurielle majestueuse

Religion-foi -credo-adoration. دِين  Din, دِينِيّ Dīniyy ,de l'araméen ' דִּינָא dīnā,  du syriaque Classique  ܕܺܝܢܳܐ dīnā, “jugement”, de l'hébreu  דִּין  Dīn / ddiyn "Jugement /droit /Justice 9 fois dans le Tanakh,en  ִִּּamharique ዳኘ dañä

de l'hébreu  דִּין  Din /Diyn  terme trouvé 24 fois sens cause, défense, condamnation, sentence,dispute, suites judiciaires, gouvernement; juger, contester, plaider, agir en juge, rendre un jugement, plaider une cause dans la Bible תנך Tanakh de דִּינָה Diynah terme trouvé 8 fois dans la Bible תנך Tanahk Genèse בראשית Bereshit : ce qui donne surtout les sens de jugement et de juge  

Din religion 1

Monothéisme, Unicité تَوْحيد Tawḥīd

nom verbal de وَحَّدَ waḥḥada, "unifier, connecter, combiner, professer l'unité de وَحَدَ‎ waḥada, “être unique, être incomparable" . profession - croyance en l'Unité de DIEU. De la racine و ح د w-ḥ-d; وَاحِد Wāḥid "UN" :وَحْدة‎ waḥda “unité”; أحد‎ 'aḥad "un ; quelqu'un"hébreu  אֶחָד‎ ʾeḥāḏ; hébreu israélien: אֶחָד‎ 'ekhád ; Araméen biblique: חַד‎ ḥaḏ

Un a ad e

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/unicite-de-dieu-allah.html

الْحَمْدُ لِلّٰهِ‎ al-ḥamdu li-llāhi : حَمِدَ ḥamida,  non-passé يَحْمَدُ‎‎ yaḥmadu
De la racine ح م د‎ ḥ-m-d  Comparez avec la racine hébraïque apparentée ח־מ־ד‎  kh-m-d délice, douceur, préciosité, beauté.  אֱלוֹהַּ‎ ʾElōah
Nom verbal : حَمْد‎ ḥamd, مَحْمَد‎ maḥmad, مَحْمِد‎ maḥmid, مَحْمَدَة‎ maḥmada, مَحْمِدَة‎ maḥmida, حَمَد‎  Hamad, Participe actif : حَامِد‎ ḥāmid

Profession de Foi شَهَادَة Šhahā da

شَهِدَ Šhahida racine  ش ه د‎ š-h-d en hébreu תְּעוּדָה te‘uwdah témoignage, injonction (Prophétique ) de עוּד ‘uwd: rendre témoignage, déclaration (formelle), se porter témoin; appeler à témoin, invoquer  עֵדָה ‘edah vient de עֵד ‘ed, 

en Syriaqe Araméen langue parlée courante de Jésus fils de Marie  dont l"hébreux n'téait que langue litturgique :Témoignages - être témoin vocalisé ܣܳܗܕ݁ܽܘܬ݂ sahd'uwt, ܣܗܕܬܐ sɑhɛðtɑt,  de la racine  ܣ-ܗ-ܕ‎ s-h-d ; ܣܵܗܹܕ sāhēd participe présent  ܣܗܵܕܵܐ‎ shādā

שָׂהֵד sahed: témoin 1 fois dans la Bible▼ כתובים Ketouvim Hagiographes « écrire »  איוב Job chapitre 16 verset 19 
-Déjà maintenant,
mon témoin est dans le ciel, mon Témoin est dans les lieux élevés cieux

גַּם־עַתָּה הִנֵּה־בַשָּׁמַיִם עֵדִי וְשָׂהֲדִי בַּמְּרוֹמִים
 

ggam-'atthah hinnéh-vashamayim 'édiy vesahadiy bammeromiym

שמיים shamim; שָׁמַיִם shamáyim masculin pluriel ( construction singulière  שְׁמֵי־‎ shémi, Forme pausale hébraïque Biblique  שָׁמָיִם shamim Le ciel forme  les cieux,  (au sens figuré) DIEU.;comme Témoin  שָּׁמַיִ sahed- sahadiy. שֵׁם‎ shém  “NOM” celui de DIEU.En arabe اِسْم ‎ ism  nom, que l’on retrouve dans بِسْمِ اللّٰهِ  bismi Allāhi Apparenté à l'hébreu שם‎ shém un nom. L’Attestation Témoignage de celui qui EST le NOM

Ism nom voir autres langues ougaritique akkadien phenicienCiel espacenom

«  Je témoigne qu'il n'y a pas de DIEU en dehors de DIEU et que Muhammad est Son Prophète et Son Envoyé. »

 أَشْهَدُ أَنْ لَا إِلَٰهَ إِلَّا ٱللَّٰهُ وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ ٱللَّٰهِ 

ʾašhadu ʾan lâ ʾilâha ʾillâ -llâh, wa-ʾašhadu ʾanna Muḥammadan Rasûlu-Llâh

première partie du Témoignage UNICITE

«  Je témoigne qu'il n'y a pas de DIEU en dehors de DIEU أَشْهَدُ أَنْ لَا إِلَٰهَ إِلَّا ٱللَّٰهُ ʾašhadu ʾan lâ ʾilâha ʾillâ -llâh

Bible תנך Tanakh▼Loi תורה Torah  ▼Exode שמות Sh'mót ▼ Révélation du Nom Divin - chapitre 3 verset 14
Je serai qui Je serai ! / Je suis Celui qui suis!  אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה  Èheyèh Ashèr èheyèh / Èhiè Ashèr èhiè
 

sourate 59 ٱلْحَشْر al-Ḥašr  L’Exode verset 22

C'est Lui DIEU. Nulle divinité autre que Lui, هُوَ ٱللَّهُ ٱلَّذِى لَآ إِلَٰهَ إِلَّا هُوَ houwa Allahou alađi  la îlaha îla houwa

Seconde partie du témoignage

et que Muhammad est Son Prophète et Son Envoyé وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ ٱللَّٰهِ wa-ʾašhadu ʾanna Muḥammadan Rasûlu-Llâh

LE PROPHETE MUHAMMAD EST LE DERNIER DE LA LISTE DES PROPHETES DE DIEU L'UNIQUE

sourate 35 فَاطِر Fāṭir le Créateur  veret 23 -24
23 - Tu n'est qu'un avertisseur. إِنْ أَنتَ إِلَّا نَذِيرٌ în  anta îla nađiyroun
24-Nous t'avons envoyé avec la Vérité en tant qu'Annonciateur et Avertisseur, Il n'est pas une nation qui n'ait déjà eu un avertisseur.


إِنَّآ أَرْسَلْنَٰكَ بِٱلْحَقِّ بَشِيرًا وَنَذِيرًا وَإِن مِّنْ أُمَّةٍ إِلَّا خَلَا فِيهَا نَذِيرٌ

Sourate 2 ٱلْبَقَرَة  al Baqara la Vache verset 136 - Dites: "Nous croyons en DIEU et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Obéissant dans l’Obédience".


قُولُوٓا۟ ءَامَنَّا بِٱللَّهِ وَمَآ أُنزِلَ إِلَيْنَا وَمَآ أُنزِلَ إِلَىٰٓ إِبْرَٰهِۦمَ وَإِسْمَٰعِيلَ وَإِسْحَٰقَ وَيَعْقُوبَ وَٱلْأَسْبَاطِ وَمَآ أُوتِىَ مُوسَىٰ وَعِيسَىٰ وَمَآ أُوتِىَ ٱلنَّبِيُّونَ مِن رَّبِّهِمْ لَا نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِّنْهُمْ وَنَحْنُ لَهُۥ مُسْلِمُونَ

 

sourate 5 ٱلْمَائِدَة al-Māʾida le Dernier Dîner du soir sur la Table verset 3
....Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre Religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Obéissance dans l'Obédience comme Religion pour vous.....


......ٱلْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِى وَرَضِيتُ لَكُمُ ٱلْإِسْلَٰمَ دِينًا......

sourate 21 ٱلْأَنْبِيَاء Anbiyāʾ  les Prophètes verset 107 
- Et Nous ne t'avons envoyé  (Prophète) qu'en (marque de)  miséricorde pour le monde.

وَمَآ أَرْسَلْنَٰكَ إِلَّا رَحْمَةً لِّلْعَٰلَمِينَ
 

C’est aussi cette Profession de Foi شَهَادَة Šhahāda, l’attestation, le témoignage, l’acte d’informer de  l’élément de preuve textuelle, qui va jusqu’à l’acceptation du pardon de son bourreau.

De la racine composée des trois consonnes ش shīn (š), ه hā (h) et  د dāl (d) se décline en plusieurs formes, lesquelles soulignent un champ lexical important. Celles-ci désignent des réalités différentes mais s’attachent au sens étymologique.

le mot  شَهيد shahid, de  شَهِدَ Šhahida شَاهِد  šāhid , mot pluriel شَوَاهِد‎ šawāhid ; mot pluriel شُهُود‎ šuhūd ou شَاهِدُونَ‎ šāhidūna ou أَشْهَاد‎ 'ašhād ou شُهَّد‎ ušuhhadu, féminin شَاهِدَة‎ šāhida ; témoin oculaire ‏شَاهِد عِيَان‎  šāhid ʕiyān  .

Sa forme admet, selon les grammairiens, deux possibilités : d’être le nom actif (acte فِعْل fâ3il celui qui fait l'action اِسْمُ الفَاعِل ism al faa3il) ou le nom passif (مَفْعُول mafʕūl celui sur lequel l’action a été faite اِسْمُ المَفْعُول ism al mafʕūul). L’individu se veut témoin et agit dans ce sens. Pour le second, sa passivité est rendue positive par la sacralisation formulée dans les textes.

La notion de témoignage شَهَادَة Shahada exprime l’importance du témoignage en Terre d’Islam دَار ٱلْإِسْلَـٰم  Dar al-Islam ou « domaine de l'assujettissement  à DIEU SEUL, constitue la singularité de la Foi Monothéiste Pur تَوْحيد Tawid.

Témoigner est un acte de foi, plusieurs fois répété dans la Révélation Récitée القُرْآن al-Qur’an.

Cette définition a provoqué une confusion dans la conception du martyr. «l’acte فِعْل fâ3il », donnée au martyr de la foi, la dénomination de Témoin شَهيد  Shahid ne recouvre pas obligatoirement la conception de celui qui témoigne par un acte de sang.

Voir lien: oeil pour oeil dent pour denthttp://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/-il-pour-il-dent-pour-dent.html

Chapitre/ Sourate 4 ٱلنِّسَاء an-Nisāʾ les Femmes verset 69
- Quiconque obéit à DIEU et au Messager... ceux-là seront avec ceux que DIEU a comblés de Ses bienfaits: les Prophètes, les véridiques, les martyrs (témoins), et les vertueux (les intègres). Et quel excellent (préférable) compagnon (soutien) que ceux-là! 

وَمَن يُطِعِ ٱللَّهَ وَٱلرَّسُولَ فَأُو۟لَٰٓئِكَ مَعَ ٱلَّذِينَ أَنْعَمَ ٱللَّهُ عَلَيْهِم مِّنَ ٱلنَّبِيِّۦنَ وَٱلصِّدِّيقِينَ وَٱلشُّهَدَآءِ وَٱلصَّٰلِحِينَ وَحَسُنَ أُو۟لَٰٓئِكَ رَفِيقًا

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/la-shahada-ou-chahada-la-profession-de-foi.html

La Foi إِيمَان 'Īmān. De la racine ء م ن‎ '-m-n'. إِيمَان 'īmān:  أَمُنَ‎ 'amuna, “être fidèle, être fiable”  ءَامَنُوا۟ 'amanua۟ :croire ءَامَنَّا amana ; nom verbal: أَمَانَة‎ 'amāna: "faire confiance"  أَمَّنَ‎ 'ammana: “rassurer” Participe actif: مُؤْمِن‎ "mu'min "

chapitre 2 ٱلْبَقَرَة  al Baqara la Vache verset 62

- Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés (ceux qui ont suivi la Table de la Loi de Moïse), les Nazaréens (disciple de Jésus fils de Marie), et les Sabéens (groupe religieux  judéo-chrétien  baptiste, monothéiste), quiconque d'entre eux a cru en DIEU, au Jour Dernier et accompli de bonnes oeuvres, sera récompensé par Son Seigneur; il n'éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé

إِنَّ ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ وَٱلَّذِينَ هَادُوا۟ وَٱلنَّصَٰرَىٰ وَٱلصَّٰبِـِٔينَ مَنْ ءَامَنَ بِٱللَّهِ وَٱلْيَوْمِ ٱلْءَاخِرِ وَعَمِلَ صَٰلِحًا فَلَهُمْ أَجْرُهُمْ عِندَ رَبِّهِمْ وَلَا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ

'Inna Al-Ladhīna 'Āmanū Wa Al-Ladhīna Hādū Wa An-Naşārá Wa Aş-Şābi'īna Man 'Āmana Billāhi Wa Al-Yawmi Al-'Ākhiri Wa `Amila Şāliĥāan Falahum 'Ajruhum `Inda Rabbihim Wa Lā Khawfun `Alayhim Wa Lā Hum Yaĥzanūna

chapitre 8 ٱلْأَنْفَال al-Anfāl le Butin verset 24

 - Ô vous qui croyez! Répondez à DIEU et au Messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez que DIEU s'interpose entre l'homme et son coeur, et que c'est vers Lui que vous serez rassemblés.

يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ ٱسْتَجِيبُوا۟ لِلَّهِ وَلِلرَّسُولِ إِذَا دَعَاكُمْ لِمَا يُحْيِيكُمْ وَٱعْلَمُوٓا۟ أَنَّ ٱللَّهَ يَحُولُ بَيْنَ ٱلْمَرْءِ وَقَلْبِهِۦ وَأَنَّهُۥٓ إِلَيْهِ تُحْشَرُونَ

Yā 'Ayyuhā Al-Ladhīna 'Āmanū Astajībū Lillāhi Wa Lilrrasūli 'Idhā Da`ākum Limā Yuĥyīkum Wa A`lamū 'Anna Allāha Yaĥūlu Bayna Al-Mar'i Wa Qalbihi Wa 'Annahu 'Ilayhi Tuĥsharūna

Comparer l'hébreu אֱמוּנָה 'emuna' ; אמונה emune:religion, foi; credo; אֱמוּנָה תְּפֵלָה Emuná T'filá « Intercession dans la Foi Religieuse » ; פלל palal/falal en phonétique paw-lal’: Prier‎, intercéder, prière, juger, adresser, intervenir, invoquer, supplier.  84 fois dans 82 versets de 18 livres bibliques -AncienTestament  תנ״ך Tanakh

Bible: Deutéronome דברים Devarim, Paroles chapitre 7 verset 9

-Sache donc que l'Éternel, ton DIEU, il est DIEU; le DIEU Fidèle, qui garde Alliance et Miséricorde avec ceux qui l'aiment et qui gardent ses commandements jusqu'à mille générations

וְיָדַעְתָּ כִּי־יְהוָה אֱלֹהֶיךָ הוּא הָאֱלֹהִים הָאֵל הַנֶּאֱמָן שֹׁמֵר הַבְּרִית וְהַחֶסֶד לְאֹהֲבָיו וּלְשֹׁמְרֵי מִצְוֹתוֹ לְאֶלֶף דּוֹר

veyada'ettha kiy-Yahvah Elohèykha hou haElohiym Haél hannèéman shomér Haberiyth vehah'èssèd leohavayv ouleshomeréy mitseotho leèlèph ddor

Bible נביאים Nevi'im Prophètes▼Yirməyāhū ירמיהו Jérémie▼  chapitre 29 verset 12

-Vous M'invoquerez, et vous partirez; vous Me prierez (פַּלַּלְ palal), et Je vous exaucerai

וּקְרָאתֶם אֹתִי וַהֲלַכְתֶּם וְהִתְפַּלַּלְתֶּם אֵלָי וְשָׁמַעְתִּי אֲלֵיכֶם

 

ouqerathèm othiy vahalakhetthèm vehithepallaletthèm élay veshama'etthiy aléykhèm

Authentifié مُصَدِّقًا mouSadiqan (certifié-approuvé-attesté) : pour souligner le lien de continuité entre la Dernière Révélation Récitée et  Tanakh תנ״ך BIBLE et إِنْجِيل Évangile  en syriaque classique ܐܘܢܓܠܝܘܢ‎ ʾewwangellīōn  « Bonne Nouvelle  ». مُصَدَّق muṣaddaq:  légaliser, légitimer- de la racine ص د ق‎ ṣ-d-q; صَدَّقَ‎ ṣaddaqa, “"considérer vrai ou véridique, croire, consentir, approuver, certifier" - nom verbal  تَصْدِيق‎ taṣdīq, "croyance, foi, assentiment, approbation, certification", de l'hébreu sémitique occidental, צ־ד־ק à  צַדִּיק tsadík‎. saint, pieux, vertueux; צֶדֶק tzédek Justice, droiture, justesse, droit.

Autentique صَحِيح Ṣaḥīḥ: de la racine ص ح ح ṣ-ḥ-ḥ; comparez صَحَّ ṣaḥḥa, "être en bonne santé, être correct". Apparenté à l'hébreu צח tsákh, "pur, clair, sans tache" racine צ־ח־ח‎ ṣ-ḥ-ḥ.Comparer à l'arabe  صَحْو‎ ṣaḥw et Syriaque classique ܨܚܘܐ‎ « beau temps, ciel clair ; (au sens figuré) sérénité, paix »

Prière invocatrice صلاة Ṣalāt, صَلَوٰة ṣalāh, صَلَّى‎ ṣallā, racine  ص ل و ṣ-l-w au pluriel صَلَوَات‎ ṣalawāt.;syriaque araméen  ܨܵܠܹܐ ṣālē, participe présent ܨܠܵܝܵܐ‎ ṣlāyā, participe passé ܨܸܠܝܵܐ‎ ṣilyā;  שָׁאַל sha’al: interroger, consulter, questionner; שְׁאֵלָה she’elah : demande, prière, demander une chose, voeu 14 fois dans la Bible  תנ״ך Tanakh

Salat priere

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/salat-la-priere.html

la purification rituelle طَهَارَة ṭahāra en hébreu טָהֵר taher טָהֳרָה  tahorá : pureté

il existe aussi  les termes selon les actes de purifications «ablution  وُضُوء wuḍū' » « lavage - grandes ablutions غُسْلghusl »

L'Aumône rituelle زَكَاة Zakāt زَكَوٰة‎ zakāh, de l'araméen biblique זכותא / ܙܟܘܬܐ zāḵūṯā   du radical de base זכיḵē, en hébreu זַכּוּת  zakút purification- «mérite - gain - victoire » זָכַךְ zakak purifier, זַכַּי Zakkay pur, innocent "ces deux mots 7 fois danns la Bible Tanakh"

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/zakat-l-aumone-purificatrice.html

Le Jeûne spirituel صِيَام ṣiyām de  صَامَ ṣāma   صَوْم ṣawm s'abstenir de l'Hébreu צָםṣām /tsám, צָמֵא tsame’ avoir soif, צוּם tsuwm  s'abstenir de nourriture, de faire quelque chose, faire jeûner, se taire, s'abstenir de parler, s'apaiser, se calmer, , jeûner ; צוֹם tsowm jeûner 26 fois dans la Bible Tanalh de l'araméen צום‎ / ܨܳܡ‎ ṣām, “"jeûner”.

 Jeuner en guez

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/ramadan-le-jeune-sacre.html

Pèlerinage حَجّ Hajj "aller vers" de ح ج ج‎ ḥ-j-j. de l'hébreu  חַג ḥaḡ, חָג chág  “ encercler”, du Syriaque classique    ܚܳܓ ḥāgg, “faire le tour”, ܚܓܐ ḥeggā  idolâtrer devant un temple d’adoration,

Pelerinage

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/le-rite-du-hajj-le-pelerinage-a-la-mecque.html

Chapitre سُورَة Sūra  pluriel سُوَر‎ suwar. Attribué à la racine س و ر‎ s-w-r. On ne sait pas de quel mot il a été emprunté, il pourrait s'agir du syriaque classique  ܫܘܽܪܳܐ  šhūrā, "mur; aussi au sens figuré pour tout diviseur", comparer سُور sūr, "mur", du même mot, ou de syriaque classique ܣܽܘܪܓܳܕܳܐ‎ sūrgāḏā  ou de l'hébreu סִדְרָה siḏrā, "terme technique pour les marques de section dans les écritures hébraïques"), ou de l'hébreu שִׁיר šhīr, "chant lyrique; poème" variante du syriaque classique ܣܻܝܪܳܐ sīrā , "fil; chapitre, division topique d'un livre".

Propos حَدِيث  ḥadīṯh (Nouvelle du Prophète Muhammad)De la  racine  ح د ثḥ-d-ṯ, de l' Hébreu  חָדָשׁ mkhadásh, ḥāḏāš en Araméen biblique  חֲדַתḥăḏaṯ.

 De la  racine  ح د ثḥ-d-ṯ, de l' Hébreu  חָדָשׁ mkhadásh, ḥāḏāš, en Néo-araméen assyrien ܚܲܕܸܬ‎ ḥaddit ܚܕܬܐ Hd,at,a'*

*ce mot propos -nouvelle  apparait dans les Evangiles exemple

Dans 2Corinthiens Chapitre 5 verset 17

ܟ݁ܽܠ ܡܰܢ ܕ݁ܒ݂ܰܡܫܺܝܚܳܐ ܗܽܘ ܗܳܟ݂ܺܝܠ ܒ݁ܪܺܝܬ݂ܳܐ ܗܽܘ ܚܕ݂ܰܬ݂ܳܐ ܥܰܬ݁ܺܝܩܳܬ݂ܳܐ ܥܒ݂ܰܪ ܠܗܶܝܢ

Ainsi donc si quelqu'un est en Christ Messie, Oint ܕ݁ܒ݂ܰܡܫܺܝܚܳܐ d'b,am$iyHa' racine ܡܫܚ m$H, il est une nouvelle création en suivant une leçon. Ce qui est  choses anciennes sont passées ; voici, qu'a paru  du nouveau. 

Hadith propos 1

 

Loi Tradition سُنَّة Sunna pluriel سُنَن Sunan de la racine س ن ن S-N-N : « se frayer une voie pour se diriger vers le but ». Cependant le terme est en général traduit par « règle, usage, norme, tradition, loi, habitude, précepte »chose habituelle, récurrente, continue, déterminable ou constante, une pratique courante, habituelle, popularisée ou imposée ; une coutume, une convention ou un rituel ; une norme ou un standard social
 signifiant 
en hébreux שינה / שִׁנָּה shiná שֵׁנָה‎ šēnā: ,avoir de l'importance, faire une différence Hébreu: שָׁנָה‎ shaná, šānâ: Répéter

Loi tradition sunna

Livre كِتَاب Kitāb‏الْكِتَاب‎  al-kitāb  القُرْآن al Qur'an; la Bible  كَتَبْنَا Katabnā  Tablette : première personne du pluriel passé actif de كَتَبَ‎ Kataba; “liés à la mise en rangées, à la création de lignes (par extension) liés à l'écriture, script”, de la racine ك ت ب‎ k-t-b, hébreu: כָתַב‎ katáv, kāṯaḇ Araméen: כְתַב‎ kəṯaḇ ; syriaque classique: ܟ݁ܬܰܒ‎ kəṯaḇ Du sémitique proto-occidental *katab ; Comparez le takāpum akkadien «percer», qui pourrait potentiellement être lié par modification phonétiqueLivre ecriture cuneiforme mesopotamienne

Évocation ذِكْرِ  dhikr/ḏikr de la racine ذ ك ر‎ ḏ-k-r, forme: ذَكَرَ‎ ḏakara, “se souvenir”, la mémoire, la commémoration.   Apparenté à l'hébreu זָכַר zachár/zeker racine  ז־כ־ר‎ z-k-r "se souvenir, invoquer, proclamer, célébrer".

Souvenir dikr

 

Mosquée   مَسْجِد masjid  au pluriel مَسَاجِد‎ masājid- مَسْجِدٌ masjidũ "lieu de rassemblement au Culte Divin "de l'araméen מַסגְדָא masgəḏā, transcription en  l'hébreu  מִסְגָּד misgád, du  syriaque araméen ܡܲܣܓܕ݂ܵܐ masgḏā au pluriel ܡܲܣܓ݂ܵܕܹ̈ܐ masḡādē. ܠܡܣܓܕ lmesg'ad, culte, rendre hommage,  ܘܣܓܕܝܢ wsag,d'iyn à saluer pour rendre hommage. Probablement emprunté à un terme araméen régional pour un lieu de culte, Lieu de rassemblement dans l'adoration de DIEU.  il existe néanmoins pour expliquer le terme Assemblée  ܥܹܕܬܵܐ ʿēdtā de l'hébreu עֵדָה‎ ʿēḏâ un groupe ou une réunion, notamment à des fins cultuelles ou judiciaires ; congrégation; assemblée; réunion de prière, dans

Evangiles selon:

de Matthieu chapitre 16 verset 18

1Corintiens chapitre 16 verset 19

Romains chapitre 16 verset 5

Colossiens chapitre 4 verrset 15

(pour cité le mot église. Les églises étaient établies dans les domus ecclesiae, les maisons des premiers chrétiens, et parfois édifiées à l'emplacement d'anciens lieux de culte païen. C'est ce qui c'est passé en France dès les années 1980 avec  le remplacement des églises par des lieux de culte musumans, les ܡܲܣܓ݂ܵܕܹ̈ܐ masḡādē  domus ecclesiae sont remplacés par les مَسَاجِد‎ masājid.

Eglise transformee en mosquee

https://www.patrimoine-religieux.fr/rubriques/gauche/liens/reportages-analyses/des-eglises-devenues-mosquees-lavis-de-lopr

Dans l'Epagne après la Reconquista reconquête 722 - 1492 ce fut l"inverse,  les مَسَاجِد‎ masājid sont remplacés par les ܡܲܣܓ݂ܵܕܹ̈ܐ masḡādē  domus ecclesiae 

Ermitage de nuestra senora de cuatrovitas espagneLa mezquita de almonaster la real

Prosterner سَجَدَ‎ Sajada, rendre hommage, honorer, saluer" Nom de lieu , de la racine س ج د s-j-d.

de l'araméen סָגַד‎ sagád; סְגִד  cegid, (Phonétique seg-eed’) adorer, se prosterner , s'incliner respectueusement, "סָגַד cagad Phonétique saw-gad’ culte, se prosterner en respectadorer, honorer rendre hommage,  trouvé 4 fois dans la Bible. Tanakh probablement via ou au moins sémantiquement influencé par le syriaque classique ܣ-ܓ-ܕ s-ɡ-d.  ܣܓܶܕ‎ sg̱ed; ܣܵܓ݂ܹܕ sāḡēd  participe présent  ܣܓ݂ܵܕܵܐ‎ sḡādā, participe passé ܣܓ݂ܝܼܕܵܐ‎ sḡīdā.: "idolâtrer-prier" Ge'ez: መስጊድ mäsgid lieu de rasemblement.

Mosquee

Esaïe chapitre 44 verset 17 -Et avec le reste il fait un dieu, son idole, Il se prosterne יִסְגּוֹד cagad devant elle, il l'adore, il l'invoque, Et s'écrie: Sauve-moi! Car tu es mon dieu!
Esaïe chapitre 44 verset 19 -Il ne rentre pas en lui-même, Et il n'a ni l'intelligence, ni le bon sens de dire: J'en ai brûlé une moitié au feu, J'ai cuit du pain sur les charbons, J'ai rôti de la viande et je l'ai mangée; Et avec le reste je ferais une abomination! Je me prosternerais  אֶסְגּוֹד èsseggod devant un morceau de bois!

en grec προσκυνέω proskunéô [verbe] ; de pros : en direction, et kunéô : embrasser
Luc chapitre 4 verset 7
 ܣܓܕ sgd /sg,ed,  Se prosterner devant quelqu’un, c’est lui rendre hommage • Le diable voulait que Jésus se prosternât devant lui Apocalypse chapitre 15 verset 4
ܘܢܣܓܕܘܢ wnsgdwn / wnesg'd,uwn Les nations se prosterneront devant le Seigneur .

Apocalypse chapitre 11 verset 16 
: ܘܣܓܕܘ wsgdw / wasg,ed,w se prosternèrent ~ tombèrent sur leurs faces [TOMBER ] et [FACE ]

Au service du matin, nous lisons, adorons, chantons, louons et prions.


ܓܵܘ ܐ݇ܪܵܙܵܐ ܩܲܕܝܼܫܵܐ ܕܩܲܝܕܵܡܬܵܐ، ܟܹܐ
ܩܵܪܲܚ، ܘܣܵܓ݂ܕܲܚ، ܘܫܲܒܚܲܚ، ܘܨܲܠܲܚ
 

gāw rāzā qadīšā d-qaydāmtā, qāraḥ, wsāḡdaḥ, w-šabḥaḥ, w-ṣallaḥ.
ܒܝܬ ܣܓܕܐ bēt sḡādā de ܒܹܝܬ‎ bēt, “maison de” +‎ ܣܓ݂ܵܕܵܐ‎ sḡādā,« adorer -adoration » ܡܲܣܓ݂ܵܕܹ̈ܐ masḡādē

Sanctuaire مِحْرَاب Miḥrāb  mot au pluriel مَحَارِيب‎ maḥārīb
1. la salle de prière du prédicateur إِمَام l'imam dans une mosquée « lieu de prosternation » مَسْجِد‎ masjid  ou plutôt une niche symbolique dans le mur en direction de la  قِبْلَة‎ Qibla « Direction »  de la كَعْبَة Ka’aba « le Cube » à  la Meque  مَكَّة Makka.

Direction قِبْلَة Qibla Racine ق ب ل  q-b-l 
قَبِلَ‎  qabila  accepter, Comparez قَبِلَ‎ qabila, « recevoir avec hospitalité »
La Mecque, direction du pèlerin مَكَّةُ قِبْلَةُ الْحُجَّاجِ Makkatu qiblatu l-ḥujjāji 
 قَبَّلَ‎ qabbala, “embrasser”

 2. le siège principal, le plus haut ou le plus honorable, la salle du trône, la chambre la plus haute ; sanctuaire d'un roi citations

3. Antiquité juive oracle (le sanctuaire, ou lieu le plus Saint du Temple) ; Sanctum sanctorum

Etymologie sanctuaire mirhab

compagnons صَحَابَة ṣaḥāba,  au singulier صَحَابِيّ‎ ṣaḥābiyy ; racine ص ح ب‎ ṣ-ḥ-b : en hébreu חָבֵר chaber, unis, collègue, ami, compagnon חָבַר chabar; assembler, joindre, lier, s'allier, être associé, avoir de la camaraderie
 

Partisant أَنْصَار‎ 'Anṣār Partisants  أَنْصَارِيّ‎ 'Anṣāriyy: aides - auxiliaires أَنْصُرُ 'anṣuru soutiens: Première personne du singulier de l'indicatif actif non passé deنَصَرَ‎ naṣara: victoire, triomphe de la racine ن ص ر‎  n-ṣ-r. Nom نَصْر naṣr, qui assiste, soutient, secourir, Verbe dénominatif de نَصَارَى naṣārā, pluriel نَصْرَانِيّ‎ naṣrāniyy "chrétiens", comme s'il venait de la racine ن ص ر n-ṣ-r ;lié à aider ou assister.
Adjectif relatif  نِسْبَة nisba composé de نَاصِرَة nāṣira + ـَانـ -ān- + ـِيّ -iyy, basé sur une forme modifiée de النَّاصِرَة an-nāṣira, "Nazareth". Comparez l'hébreu נוֹצְרִי nots'rí et le syriaque classique ܢܵܨܪܵܝܵܐ‎ nāṣrāyā.

 

Incroyant, كافر Kāfir; « mécréant, ingrat, infidèle- idolâtre»,  Pluriel كافرون Kāfirūna, كفار Kuffār ou كفرة Kafarah; féminin كافرة Kāfirah; pluriel féminin كافرات Kāfirāt ou كوافر Kawāfir.

Kafir est parfois utilisé de manière interchangeable avec Mushrik مشرك, ceux qui pratiquent le polythéisme croyance religieuse, ou philosophique, selon laquelle il existe plusieurs divinités, malfaiteur religieux mentionné fréquemment dans le  القُرْآن al Qur'an  la Récitation Révélée par DIEU cité vulgairement par le mot Coran. (Autre, termes coraniques pour les mauvaises personnes, méchantes, oppresseurs injustes ظلام ẓalām et فاسق fāsiq la personne qui enfreint la loi musulmane, mot parfois rendus impie - dépravé- pécheur véniel en hébreu פֶּשַׁע pesha‘ transgression, crime, péché, שׂוּט suwt menteurs, pécheurs.

Le fait d'associer à DIEU l'Unique qui en arabe veut dire الله ALLAH comme le prononce les chrétiens d'origine arabe et arabisantes, d'autres dieux ou d'autres puissances ou divinités, leur accordant ainsi l'adoration qui n'est due qu'à DIEU SEUL NON ENGENDRÉ QUI N'A JAMAIS ENGENDRÉ.

Historiquement, tandis que les érudits musulmans  علماءʿ ʿUlamā', pluriel de عالم ʿĀlim, ont convenu qu'un polythéiste مشرك moushrik est un كافر  kafir, ils sont parfois en désaccord sur la convenance d'appliquer le terme aux musulmans qui ont commis un péché grave ou aux habitants du Livre.  القرآن‎  al Qu'ran la Récitation Révélée par DIEU distingue entre associateurs مشركون Moushrikoun et les habitants  Gens du Livre أَهْلِ ٱلْكِتَٰبِ Ahl al-Kitāb  que l’on retrouve dans la sourate 2 البقرة al Baqara la Vache au verset 105; parmi les adeptes (familliés) de l’Écriture (Prescription)   مِنْ أَهْلِ ٱلْكِتَٰبِ min ahli alKitabi  au verset 137 Alors si ils ont eu foi de manière analogue à ce que vous avez cru فَإِنْ ءَامَنُوا۟ بِمِثْلِ مَآ ءَامَنتُم  fa'în amanou bimithli ma amantoum et (les) familiers (de) l'Évangile أَهْلُ ٱلْإِنجِيلِ ahlou al'Înjiyli  comme nous pouvons le voir dans la sourate 5 المائدة al-Māʾida la Table au verset 47, Personnes du livre  עם הספר Am HaSefer , ceux les Messages Divins qui ont été révélés à travers un Récitation /Parole de Dieu l’Unique  révélé à un Prophète voir plusieurs pour les enfants d'Israïl בני ישראל Benei Israël - بِبَنِىٓ إِسْرَٰٓءِيلَ Bani Îçra'iyla descendance de Jacob יעקבYa`aqob -يعقوب Ya'qoūb connu à ce jour par le mot Juifs  יהודים  yehudim / יהודאי yehudaï, (qui apellés auparavant  les  Hébreux עברי ʽivri / `ibri  עבריים ʿĪvrīm descendant d'Abaham אַבְרָהָם Avra'ham: إبراهيم ibra'him le mésopotamien  de de Eber/ ʽÉvèr عبر/عبرAbir  هود Houd le Prophète de l'Arabie du Sud,  réservant à l'ancien terme des adorateurs d'idoles, bien que certains commentateurs classiques considèrent que la doctrine chrétienne soit une forme d’action d'associer, d'où associationnisme  شِرْك shirk. Le   القرآن‎  al Qu'ran la Récitation Révélée par DIEU, invite à une certaine tolérance vis-à-vis de ces peuples qui, bien qu'infidèles, ne sont pas mis au niveau des polythéistes.

mort  مَيِّت mayyit م و ت‎ m-w-t participe actif de  مَاتَ‎ māta, de l'hébreu מוּת mút, /muwth; מָמוֹת mamowth mourir de maladie; syriaque classique ܡ-ܘ-ܬ‎ m-w-t.

Mort en cuneiforme et egyptien

Paradis جَنَّة Janna - فِرْدَوْس‎ Firdaws - نَعِيم‎ naʕīm , Hébreu גַּן Gan, Aramaique גִּנָּא Ginnā, syriaque araméen ܓܰܢܬܳܐ gannəṯā

Paradis en ougaritique gn
 

Fête اَلْعِيد al-'Aīd :  عِيد ‘īd mot pluriel أَعْيَاد‎ 'a'yād عِيدِيَّة‎ ‘īdiyya; hébreu mishnaïque עיד ʾêḏ , emprunté à l'araméen, comparez le syriaque classique  ܥܺܐܕܳܐ‎ ʿēḏā de la racine ܥ-ܘ-ܕ‎ ʿ-w-d

chapitre 3 آل عمران āli ʿAmrām  La famille de ʿAmrâm verset 199

qui désigne les ancêtres de Moïse מֹשֶׁה בן עמרם Moshé ben Amram  موسى Moūsā  et ceux de Jésus fils de Marie عيسى ابن مريم Îsâ ibn Maryam par sa branche maternelle.

- Il y a certes, parmi les Gens du Livre* (les) familiers (de) la Prescription ceux qui croient en DIEU et en ce qu'on a fait descendre vers vous et en ceux qu'on a fait descendre vers eux. Ils sont humbles envers DIEU, et ne vendent point les versets (les signes miraculeux interpellatifs) de DIEU à vil prix. Voilà ceux dont la récompense est auprès de leur Seigneur. (Assurément) en vérité, DIEU est prompt (strict et rapide)  à faire les comptes.

وَإِنَّ مِنْ أَهْلِ ٱلْكِتَٰبِ لَمَن يُؤْمِنُ بِٱللَّهِ وَمَآ أُنزِلَ إِلَيْكُمْ وَمَآ أُنزِلَ إِلَيْهِمْ خَٰشِعِينَ لِلَّهِ لَا يَشْتَرُونَ بِـَٔايَٰتِ ٱللَّهِ ثَمَنًا قَلِيلًا أُو۟لَٰٓئِكَ لَهُمْ أَجْرُهُمْ عِندَ رَبِّهِمْ إِنَّ ٱللَّهَ سَرِيعُ ٱلْحِسَابِ

wa'îna min ahli alKitabi laman you'minou biAllahi wama ounzila îlaykoum wama ounzila îlayhim ķhachiƐiyna Lilahi la yachtarouna bi'ayati Allahi  thamanan qaliylan oula'ika lahoum ajrouhoum Ɛinda Rabihim îna Allaha çariyƐou alĥiçabi

*Gens du Livre أَهْلِ ٱلْكِتَٰبِ  Ahl al-Kitâb aux peuples monothéistes dont la religion qui reconnait un DIEU UNIQUE est fondée sur des enseignements divins à travers un livre révélé à un prophète et enseigné par ce dernier: Chrétiens, Juifs (Karaïtes et Samaritains inclus), et les sSabéens (généralement identifiés aux Mandéens). Le concept s'étend parfois aux Zoroastriens qui bénéficient de ce statut par leur Zivre Zaint, l'Avesta, il semble aussi s'appliquee a certaines communauté de religion d'Asie du sud Est de l'Inde par exemple

hypocrite منافق munāfiq pluriel منافقون Munafiquoun 'hypocrites', faux croyant musulman qui en public et en communauté montre qu'il est musulman mais rejette la Foi religieuse musulmane ou se propage contre elle, soit dans son cœur, soit parmi les ennemis de la Dernière Révélation de DIEU l'Unique sont un groupe décrié dans القُرْآن al Qur'an  la Récitation Révélée par DIEU comme les musulmans sortants qui dissimulaient intérieurement incrédulité et ont activement cherché à saper la Communauté  أمّة ummat la Communauté Musulmane أمة الإسلام ummat al-Islām, l'hypocrisie elle-même s'appelle نفاق nifāq חֹנֶף choneph hypocrisie, impiété, d'une manière profane. en hebreu ce mot est חָנֵף chaneph impie, hypocrite, athée, profane, sans religion, trouvé 13 fois dans la Bible Tanakh

Les Écritures mentionnées dans القُرْآن al Qur'an  sont la תּוֹרָה‎ Torah l’Instruction la Loi de DIEU توراة‎ At-Tawrat, les Psaumes "louanges -Chants" תְּהִלִּים‎  Tehillim الزَّبُورُ Az-Zabur attribués à David, et un à Salomon pour Juifs enfants d'Israïl בני ישראל Benei Israël - بِبَنِىٓ إِسْرَٰٓءِيلَ Bani Îçra'iyla  descendance de Jacob Jacob יעקבYa`aqob -يعقوب Ya'qoūb  et l'Évangile la Bonne nouvelle adressée par Jésus fils de Marie إنجيل‎ʾInjīl aux chrétiens aux Sabéens الصابئة‎ al-Ṣābiʼah ou الصابئون‎ al-Ṣābiʼūn identifiés avec les mandéens מנדעיותא mandaʻiūtā  مندائية mandā'iyyah au donné par ses opposants juifs à Jésus fils de Marie נוֹצְרִי‎ nôṣrî نَصَارَى naṣārā aux premiers chrétiens יהודים נוצרים‎ yehudim notzrim.

Il y a aussi «des personnes de la Période de la Période», هل الفترة, Ahl al-Fatrah référence aux personnes qui vivaient lors d'un écart de Révélation entre l'époque des Prophètes Jésus fils de Marie et Muhammad, environ 30 après notre ère et 610 après notre ères :soit 12 ans avant la 1èr année de l’Hégire هجرة Hiǧraʰ « émigration/séparation qui à débuté avec les peuples idolâtres de la Mecque مكة Makka correspondant au 16 juillet 622.

Il y a ceux qui invitent à la Foi Musulmane par la دعوة Da'wah Pluriel دعوات Da'wāt  ou دعوات Da'awāt ceux qui n’ont pas été atteint de manière non corrompue et vivant dans l'ignorance des enseignements de القُرْآن al Qur'an  la Récitation Révélée par DIEU,Dernière Révélation de DIEU l’Unique faite au Prophète Muhammad, le "Transportement du Message" تبليغ الرسالة tabligh ar-Risalah. De la Foi Religieuse دين Dīn « Jugement, Coutume et Religion ». Mot utilisé par les musulmans et les chrétiens arabes. Terme apparaît dans la Dernière Révélation Récitée la Récitation Révélée 98 fois avec des connotations différentes, y compris dans la phrase يوم الدين Yawm al-Din "Jour de Jugement" ou le célèbre propos de la sourate 2 البقرة al Baqara Vache verset 256 " لا إكـراه فـي الـديـن La Ikraha Fid Din " Soit là aucune contrainte dans la religion.

Dans la קבלה Kabbale * du judaïsme, le terme peut, aux côtés de " « force  גבורה‎ Gevurah». Apparenté à la forme féminine de l'adjectif arabe جبارة  Jabārah "Puisssance" et "Jugement" littéralement "la Chambre de jugement", Le sens arabe "coutume, l'utilisation" a été dérivé de lexicologues classiques et modernes de la forme arabe verbale des formes verbales دانى dāna "être endetté" et دانى لِ Dāna li "Soumettre à". liés à travers les notions de rétribution, de dette, d'obligation, de coutume et de direction, ce qui lui incite à traduire  يوم الدين  Yawm al-Din comme "le jour où DIEU donne une direction à chaque être humain" mot qui revient 440 fois dans القُرْآن al Qur'an ‎  la Récitation Révélée par DIEU et 41 fois sous diverses formes comme dans le Tanakh exemple :  דִּין diyn ; שֶׁפֶט shephet  מַעֲשֶׂה ma‘aseh ; שְׁפוֹט shephowt ; פְּלִילָה peliylah. 

* קבלה Qabbala « Réception », tradition ésotérique du judaïsme, présentée comme la  « Loi orale et secrète » donnée par DIEU יהוהYHWH  Lui l' Être היה HYH,  le DIEU  אלוהים HaElohim  à Moïse sur le Mont Sinaï.

Jour en l'arabe يوم yūm يَوْم yawm mot pluriel أَيَّام‎ 'ayyām; Apparenté au Syriaque classique: ܝܰܘܡܳܐ‎ yawmā, à l'hébreu יוֹם yom 

Jour en akkadien

Prologue ٱلْفَاتِحَة al-Fātiḥa فَاتِحَة Fātiḥa de la racine ف ت ح‎ f-t-ḥ, فَتَحَ‎ fataḥa ouverture Apparenté à la racine hébraïque  פ־ת־ח p-t-ḥ: הִתְפַּתֵּחַ hitpatéakh développer הִתְפַּתְּחוּת hitpat'khút développement, פִּתֵּחַ pəṯaḥ פיתח  pite'ákh

Prologue al f ti a

 مُحَمَّد Muhammad ح م د ḥ-m-d حَمِدَ ḥamida louer, acclamer, חָמַד khamád chérir חֶמֶד khémed: délice, beauté, préciosité.

La preuve du mot Nom Muhammad dans les ECRITS

Bible תנך Tanakh - Hagiographes  כתובים Ketouvim - Cantique des cantiques (Chants de Salomon) שיר השירים Chir ha-chirim - Chapitre 5 Versets 10 et 16

10-Mon bien aimé est blanc et rouge, élevé entre dix mille.

דּוֹדִי צַח וְאָדוֹם דָּגוּל מֵרְבָבָה

ddodiy tsah' veadom ddagoul mérevavah

La Tradition Prophétique السُّنَّة‎ as-Sunna, explique la raison la préférence pour le blanc et le rouge.

D'après Ibn Abbas que DIEU l' agrée, le Prophète que la prière de DIEU  et Son salut soient sur lui a dit:

« Habillez vous de vos vêtements blancs car ils sont certes parmi vos meilleurs vêtements et utilisez les comme linceuls pour vos morts ».
« …Portez des vêtements blancs car ils sont plus purs et les plus beaux. » 
Référence par al-Tirmidhî; Ibn Mâdja; al-Nasâ`î.
Il est également authentifié que le Prophète sur lui le salut et la paix de DIEU, porta des vêtements rouges teintés d'autres couleurs ainsi que des vêtements noirs et verts.

Ibn al-Qayyim a dit : « Quant aux deux vêtements rouges qu’il a porté, ce sont deux vêtements yéménites rayés avec des lignes rouges et noires tout comme le reste des vêtements yéménites connus sous ce nom en raison de ses lignes rouges. Sinon, le rouge uni est totalement interdit

16- son palais est plein de douceur, et toute sa personne est désirable. Tel est mon Bien-Aimé, tel est mon ami, filles de Jérusalem!

חִכּוֹ מַמְתַקִּים וְכֻלּוֹ מַחֲמַדִּים זֶה דוֹדִי וְזֶה רֵעִי בְּנוֹת יְרוּשָׁלָםִ

h'iko mamethaqqiym vekhoullo mAh'amaddiym zèh dodiy vezèh ré'iy benoth Yeroushalami

 

chapitre 7  ٱلْأَعْرَاف al-Aʿrāf les Murailles ( le Purgatoire) verset 157

-Ceux qui suivent le Messager (l'Apôtre), le Prophète illettré (des Gentils) qu'ils trouvent écrit (mentionné- annoncé) chez eux dans la Thora et l'Évangile.

ٱلَّذِينَ يَتَّبِعُونَ ٱلرَّسُولَ ٱلنَّبِىَّ ٱلْأُمِّىَّ ٱلَّذِى يَجِدُونَهُۥ مَكْتُوبًا عِندَهُمْ فِى ٱلتَّوْرَىٰةِ وَٱلْإِنجِيلِ

Al-Ladhīna Yattabi`ūna Ar-Rasūla An-Nabīya Al-'Ummīya Al-Ladhī Yajidūnahu Maktūbāan `Indahum Fī At-Tawrāati Wa Al-'Injīli

voir  Bible dans l'Ancien Testament : Esaï chapitre.5 versets 26-30 -  Daniel chapitre.2 versets 37-45

dans Nouveau Testament Évangile de Matthieu chapitre 21 - versets 43 et 46

43- C'est pourquoi je vous dis que le Royaume de DIEU vous sera ôté et sera donné à une nation qui en produit les fruits.

46-et ils cherchaient à s'emparer de lui ; mais ils craignirent la foule, parce qu'elle le tenait pour un Prophète ܕܠܢܒܝܐ d'lanb,iya.

Nation Musulmane أُمَّة 'Umma; féminin pluriel l أُمَم‎ 'umam: communauté, peuple, nation
De la racine ء م م‎ ʔ-m-m ; أُمّ‎ ʔumm, « mère ». Comparez l'hébreu אומה / אֻמָּה‎ ʾummā : nation, peuple:  עַם‎ am,  une nation, un peuple ; une foule
Akkadien:Nation ummah akkadien amtum   amtum, Ougaritique:Nation umah ougaritique mt amatu  ảmt ;⁠ʾamatu
Ancien sud-arabe Umah ancien sud arabe mt ʾmt

Ínterdit حَرَم  Ḥarām / حَرَام‎ ḥarām ,participe passif de حَرَّمَ‎ ḥarrama, « interdire », de la racine ح ر م‎ ḥ-r-m / nom verbal: حَرَم‎  aram, : חָרַם ḥaram  interdit: חֵרֶם ḥerem: une chose dévouée, chose consacrée :racine  ח־ר־ם‎ ḥ-r-m.

Licite حَلٰل‎ alāl: de la racine ح ل ل ḥ-l-l; comparez حَلَّ ḥalla, "être autorisé, être licite", le syriaque classique ܚܠܠ‎ ḥallel, “nettoyer, purifier”, en hébreu הָלַל halal/Phonétique haw-lal’  terme hébreu trouvé 165 fois dans la BIBLE תנך TANAKH.  Terme peut être traduit en français par se vanter, célébrer, louer, exalter, être...sens figuré, de la faveur de DIEU le glorifier.

 

abattage rituel ذَبِيْحَة Dhabīḥah  prescrition d'abattage rituel d'animaux; du verbe primitif ذَبَحَ ḏabaḥa, "abattre" Comparer l'hébreu זבח zavákh "sacrifice- abattre (pour le sacrifice)"

synomymes
جَزَرَ‎ jazara جَزْر jazr, dans le sens abattage, boucherie
 نَحَرَ‎ naḥara ,نَحْر naḥr dans le sens abattage, massacre, mise à mort, massacre, gorge

Dhab ah methode prescrite d abattage rituel d animaux

Chapitre/Sourate 5ٱلْمَائِدَة al-Māʾida [le dernier] Dîner [du soir de Jésusfils de Marie]* sur la Table verset 5

*Épisode de la Cène dans les Évangiles أَنَاجِيل‎ 'Anājīl. Les synoptiques présentent le dernier repas de Jésus comme un repas Pascal. Selon les Évangiles de : Matthieu chapitre 26, versets 17 à 20; Marc chapitre 14 versets 12 à 17 ; Luc chapitre 22 versets 7 à 20 ; Jean chapitre 13:versets 1à 5..

Aujourd'hui est autorisée pour vous La [toute les bonnes] choses Alors donc, que la nourriture de ceux qui ont reçu les Écritures [la Prescription les Gens du Livres]  est aussi licite pour vous, de même que la vôtre [nourriture] l'est pour eux*

ٱلْيَوْمَ أُحِلَّ لَكُمُ ٱلطَّيِّبَٰتُ وَطَعَامُ ٱلَّذِينَ أُوتُوا۟ ٱلْكِتَٰبَ حِلٌّ لَّكُمْ وَطَعَامُكُمْ حِلٌّ لَّهُمْ

Al-Yawma 'Uĥilla Lakumu Aţ-Ţayyibātu Wa Ţa`āmu Al-Ladhīna 'Ūtū Al-Kitāba Ĥillun Lakum Wa Ţa`āmukum Ĥillun Lahum

Voir en détail chaque mots du verset PAROLE de DIEU QUE NOUS DEVONS SUIVRE OBÉIR
Chapitre  5 ٱلْمَائِدَة    al-Māʾida  [le dernier] Dîner [du soir de Jésus] sur la Table verset 88

Mangez (et consommez)*1 de ce que DIEU vous a donné (pourvu) de licite et d'agréable (et bon)  ! Craignez (Révérez) DIEU en qui vous croyez (êtes confiants) !

وَكُلُواْ مِمَّا رَزَقَكُمُ اللّهُ حَلاَلاً طَيِّباً وَاتَّقُواْ اللّهَ الَّذِيَ أَنتُم بِهِ مُؤْمِنُونَ

Wakoulou mimma razaqakoumou Allahou ĥalalan Ťayiban wâtaqou Allaha alađhi antoum bihi mou'minouna

Hadith -Propos du dernier des Messagers et Prophètes de DIEU l'Unique Muhammad sur lui le salut et la paix de DIEU  dans ce lien

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/la-nourriture-son-abattage-ce-qui-est-licite.html

Comme quoi, il faut faire attention à l' intention de l'Arabité absolue en ne sachant ou plutôt ne voulant pas traduire pour ce qui nous concerne tout intentionnellement des mots en arabes par le français qui ont leurs parentés sémitiques ou pas.

Chemin سَبِيل sabīl masculin ou féminim pluriel سُبُل‎ subul: , route, moyen, méthode. De la racine س ب ل‎ s-b-l. Compte tenu de l'usage religieux fréquent du mot, il existe une certaine interférence sémantique au syriaque classique ܫܒܝܠܐ‎ šəbīlā. Apparenté à l'araméen שְׁבִילׇא‎ šəḇīlā, Hébreu שְׁבִיל‎ šəḇī́l racine שׁ־ב־ל‎ š-b-l. Un sentier, un chemin. Dans le  chemin de DIEU في سَبِيل الله‎  FîsabîlilLâh

Humain: نَاس Nās :homme, l'humanité, les gens, les humains  : Contre-formation de النَّاس an-nās, au pluriel ٱلنَّاسُ alnāçou contraction de الْأُنَاس al-'unās. Apparenté à l'araméen אֲנָשָׁא ʾănāšā, au syriaque classique ܐܲܢܵܫܵܐ, nāšā ܢܵܫܵܐ‎ ʾanāšā /ʾanāšā, nāšā, Hébreu biblique אֱנוֹשׁ‎ ʾĕnōš /enósh, Akkadien: Akkadien n sum vienīšum, “vie”, Akkadien nis peuple nišū, “peuple”

Humain peuple gens en cuneiforme Saint-Esprit  en grec pneuma (πνεῦμα /en latin Spiritus sanctus רוּחַ rúakh, « Souffle  de DIEU» en hébreux רוח הקודש Ruach ha-Kodesh ;en syriaque classique ܪܰܘܚܳܐ‎ rawḥā ;en Araméen Palestinien Chrétien ܪܘܚ‎ rwh, en arabe  رُوح الْقُدُس Ruh al-Qudus

Souffle esprit ruh ecriture ancienne mesopotamienne

Il en est de bien  d'autres mots usités couramment pour le domaine religieux nous concernant.

Enseignement Religieux musulman دَرْس dars: de la racine د ر س d-r-s. Selon l'interprétation du sens ««à interpréter»», racine 6 apparitions dans la Révélation récitée al-Qurʿān exemple chapitre 6 ٱلْأَنْعَام al-Anʿām les Troupeaux versets 105 (tu "Muhammad" les as étudiés دَرَسْتَ daraçta) -verset156 (de leurs études دِرَاسَتِهِمْ diraçatihim/ensegneiments) , est un prêt sémantique de l'hébreu דָּרַשׁ dāráś: racine ד־ר־שׁ‎ d-r-š Rechercher; interpréter homilétiquement; prêcher דְּרֹשׁ 'ad dderosh: recherche-consulter, un mot cité avec ses variantes164 fois dans la Bible תנ״ך Tanakh.

Personne bien informée عَالِم ʕālim mot pluriel عَالِمُون‎ ʕālimūn ou عُلَمَاء‎ ʕulamāʔ, féminin عَالِمَة‎ ʕālima, “savoir” nom verbal عِلْم‎ ʕilm, de la racine  ع ل م‎ ʕ-l-m.: scolaire homme de lettres, personne bien informée, scientifique savant, عَالَم ʕālam, Univers mot pluriel عَالَمُون‎ ʕālamūn ou عَوَالِم‎ ʕawālim: monde, cosmos, existence
Emprunté à l'Araméen עָלְמָא‎ / ܥܳܠܡܳܐ‎ ʿāləmā ou Hébreu עוֹלָם‎ ʿōlām, racine  ע־ל־ם  ʿ-l-m possible de l’Akkadien Alim savoir en akkadien ellamu illamu ellamu, illamu: devant, avant; à la fois temporellement et géographiquement, Amharique Amharique alam ʿaläm.

Les ecoles juridique islam

Beaucoup de travail de la part de croyants monothéistes  arabisants en perspective.

L' arabité n'est pas une obligation religieuse l'arabe est un support de la dernière Révélation Récitée  de DIEU l'UNIQUE le Très Haut adressé à مُحَمَّد Muhammad le Dernier des Prophètes Messagers Avertisseurs de DIEU l'UNIQUE le Très Haut, comme il le fut pour l'araméen syriaque pour Jésus Christ fils de Marie ישוע Yeshua , Jésus fils de Marie ישוע בן מרים Yeshua ben Myriam, عِيسَى ٱبْنُ مَرْيَمَ  ʿĪsā abnou Maryam le Christ « Messie en hébreu  מָשִׁיחַ  Mashia'h, en araméen משיחא Meshi'ha en arabe المسيح Masih», Prophète, Messager Avertisseur de DIEU l'UNIQUE le Très Haut comme cela le fut pour l'hébreu pour une grande majorité  de la grande famille des  Hébreux, des enfants d’Israïl, de Prophètes Messagers Avertisseurs de DIEU l'UNIQUE le Très Haut et probablement de langue Mésopotamie avec Abraham ses ancêtres et ses enfants.

Chaque peuple et nation à sa langue  de Révélation et ses Prophètes Messagers Avertisseurs de DIEU l'UNIQUE le Très Haut

On eut très bien croire en DIEU SEUL et l'UNIQUE sans avoir la connaissance de la langue de l'écriture arabe la FOI إِيمَان 'īmāne est dans le coeur

appliquer les préceptes du Créateurs dans le rituel ne demande pas de faire de grandes études linguistique en arabe a fortiori.

 En plus du Témoignage (voir ci-dessus) de la prière incocatoire (voir ci-dessus ) du jeûne (voir ci-dessus) de l'aumône (voir ci-dessus) du pèlerinage (voir ci-dessus) c'est à la portée de tout à chacun, sans maitriser la langue et lécriture arabe.

Attention à ne pas oublier et ne faire croire qu'il n'y a qu'un seul Prophète, voir à l'aduler à la limite de l'idolâtrer.

la video sur Youtube https://www.youtube.com/watch?v=C1s7LJbKe_4

Divers sujets en parrallèle qui sont traités sur ces liens.

le DIEU : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/le-ou-les-fils-de-dieu-1.html

Blasphème: http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/blaspheme.html

Al ‘Ala ٱلْأَعْلَى ‘Alah עֲלֶה 'alèh / http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/al-ala-alah-aleh.html

Les Gens de l'Écriture اهل الكتاب ahl al-Kitâb : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/les-gens-de-l-ecriture-ahl-al-kitab.html

Monothéisme l’Unicité تَوْحيد Tawhid : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/unicite-de-dieu-allah.html

Jésus عيسى ʿĪsā fils de Marie : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/noel-jesus-s-jesus-jesus-fils-de-marie.html

Les Livres de DIEU l’Unique des juifs et chrétiens leurs véracités ! : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/les-livres-de-dieu-l-unique-des-juifs-et-chretiens-leurs-veracites.html

Évangiles إنجيل‬ Injil : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/evangiles-injil.html

Les béni israïl peuple juif : http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/les-beni-israil-peuple-juif.html

......Et plein d'autres sur ce site. Bonnes lectures

fichier pdf sens du mot selon les chrétiens :   Sens musulman dans le christianismeSens musulman dans le christianisme 121.27 Ko

Puisse DIEU l'Unique Tout Puissant et Plein de Miséricorde nous pardonner de nos erreurs et de nos omissions

Baudrier Gérard Ibrahim fondateur et webmaster du site.

 

 

 

 

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam