Le ou Les Fils de DIEU

Le ou Les Fils de DIEU que comprendre dans les Textes Révélés

 

Le ou Les Fils de  DIEU que devons-nous comprendre mutuellement ?

Nous verrons que Dieu l'Unique  للهِ  Allah  n'a pas de fils

De part le Nom de Dieu, le Tout Clément, le très Plein de Miséricorde بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ . Bismi Allah alRahmani alRahim

 Invocation* de demande la protection de Dieu l'Unique  الله Allah
*Ta`awwudh  تعوذ ou isti`adha استعاذة

Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le maudit, le lapidé" 
أعوذ بالله من الشيطان الرجيم
A`oūdhou biLlāhi min ash shaitāni ar rajīmi

الصلاة و السلام على أشرف المرسلين و على اله و اصحابه أجمعين

Que la paix et les bénédictions soient sur les Messagers les plus honorables et sur Dieu et les compagnons

alsalat wa alsalam Ɛalaa 'ashraf almoursalin wa Ɛalaa Allah wa 'ashabah 'ajmaƐin

 Les noms donnés à Dieu le Père الله الآب  Allah al Ab. Dieu est le Dieu Unique اللّهُ إِلَـهٌ وَاحِدٌ  allahou îlahoun * waĥidoun**

*Araméen / Syriaque de l'Est :

ܐܹܝܠ : Dieu, la divinité suprême, l'être surnaturel, le créateur de l'univers

Dieu, la divinité suprême, l'Etre Suprême, le Créateur de l'univers ; ܐܹܝܠ ܐܲܠܵܗܵܐ : le Seigneur Dieu / الله Allah ; ܐܹܝܠܫܲܕܲܝ : le Dieu de la Convention / du contrat , El Shaddaï ;  « le Seigneur  אדני 'ădōnāy,» Rabb رَبّ Seigneur, Rabb-ukka رَبُّكَ Ton Seigneur, Robubiya  رُبوبية Seigneurie de Dieu. le Seigneur ton Dieu κύριον τὸν θεόν σου Kurios ho Théos soû ; est Dominum Deum tuum.

ܐܲܠܵܗܵܐ : Elohim / Dieu , l'Être Suprême , l'esprit éternel et infini créateur de l'univers , الله Allah ;

En araméen ; ܐܲܠܵܗܵܐ݇ܝܠܹܗ ܒܵܪܝܵܐ ܕܥܵܠܡܵܐ ܘܕܟܵܠ ܡܸܢܕܝܼ ܕܐܝܼܬ݂ ܒܓܵܘܹܗ : c'est Dieu qui est le Créateur du monde et de tout ce qui est en lui ; en araméen ; ܒܐܵܢܝܼ ܟܠܲܝ ܐܲܝܟܵܐ݇ܝܠܵܗܿ ܐܝܼܕ݂ܵܐ ܕܐܲܠܵܗܵܐ : en toutes ces choses où est la main de Dieu ; ܕܹܝܟ݂ ܐܝܼܬ ܒܲܝ ܕܓ̰ܵܘܓ̰ܝܼ ܡܕܘܼܟܬ݂ܲܝ ܐܸܢ ܠܵܐ ܦܵܝܫܝܼ ܙܥܝܼܦܹ̈ܐ ܠܚܵܕ݇ ܓܲܢ݇ܒܵܪܵܐ ܘܚܲܝܠܵܢܵܐ ܕܟܠ ܕܹܝܟ݂ ܕܝܼܠܹܗ ܡܵܪܝܵܐ ܐܲܠܵܗܵܐ : comment pourraient-elles bouger de place si elles n'étaient pas poussées par un géant et un tout-puissant tel que / comme le Seigneur Dieu  , comment pourraient-elles se mouvoir ...;

 תהילים Psaumes  68-2   יָקוּם אֱלֹהִים יָפוּצוּ אוֹיְבָיו וְיָנוּסוּ מְשַׂנְאָיו מִפָּנָיו yaqoum élohiym yaphoutsou oyevayv veyanoussou mesaneayv mipanayv; ܢܩܘܼܡ ܐܲܠܵܗܵܐ ܘܢܸܬ݂ܒܲܕܪܘܼܢ ܟܠܗܘܿܢ ܒܥܸܠܕܒ݂ܵܒ݂ܵܘ̈ܗܝ : que Dieu se lève et que tous ses ennemis soient dispersés / s'évaporent  / disparaissent comme de la fumée 

2) un dieu, pluriel :ܐܲܠܵ̈ܗܹܐ : des dieux ;

3) féminin : ܐܲܠܵܗܝܼܬܵܐ : une déesse ; ܐܲܠܵܗܵܐ ܠܵܐ ܥܵܒܸܕ : à Dieu ne plaise ! , pourvu que non!; ܐܲܠܵܗܵܐ ܡܸܢܘܼܟ : au revoir / Dieu soit avec toi (masculin) / ܐܲܠܵܗܵܐ ܡܸܢܵܘܟ݂ܘܿܢ : au revoir / Dieu soit avec vous ; ܐܲܠܵܗܵܐ ܢܵܛܹܪܘܿܟ݂ : Dieu te garde ! ;

ܐܲܠܵܗܘܼܬ݂ܵܐ : la Divinité , l'essence divine de la nature / ܠܵܐ ܐܲܵܗܘܼܬ݂ܵܐ : athéisme ;

 

Syriaque:

ܐܝܠ : (Nom propre) Dieu, Mon Dieu = Eli (Evangile selon Mathieu chapitre 27 verset 46 : « Ἠλί, Ἠλί, λιμὰ  σαβαχθανί Eli, Eli, lama sabachthani?» - « Τοῦτ’ ἔστιν, Θεέ μου, Θεέ μου, ἵνα  τί με ἐγκατέλιπες; Toút’ éstin, Theé mou, Theé mou, ína tí me enkatélipes? » C'est-à-dire: Mon Dieu,  , pourquoi m'as-tu abandonné?

ܐܠܗܝܐ : (Adjectif) Divin

ܐܠܗܐ : (Nom) Dieu, dieu

ܐܠܗܘܬܐ : (Nom) Divinité, la Divinité

ܐܠܗܬܐ : (Nom) déesse

 

Formats d'apparition dans le Coran 

إلهك 'Ilahuk وإله wa'Ilah إلها 'Ilha وإلهكم wa'Ilahoukoum إله 'Ilah إلهين 'iilhin ءالهة 'Alihat وءالهتك wa'Alihtouk ءالهتنا 'alihtana ءالهتهم 'Alihatuhum  إلهكم 'Ilhoukoum ءالهتى 'Alhatana  ءالهتكم 'Alihatukum بءالهتنا bi'Alihitina فإلهكم fa'ilahakoum إلهه 'ilahouh  أءله 'A'alah  وإلهنا wa'ilahouna  الءالهة al'Alihat ءألهتنا 'Alihatna

Cette racine comptabilise 146 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes
۞2:133 2:133 2:133 2:163 2:163 2:163 2:255 3:2 3:6 3:18 3:18 3:62 4:87 4:171 5:73 5:73 5:116 6:19 6:19 6:46 6:74 6:102 6:106 7:59 7:65 7:73 7:85 7:127 7:138 7:138 7:140 7:158 9:31 9:31 10:90 11:14 11:50 11:53 11:54 11:61 11:84 11:101 13:30 14:52 15:96 16:2 16:22 16:22 16:51 16:51 17:22 17:39 17:42 18:14 18:15 18:110 18:110 19:46 19:81 20:8 20:14 20:88 20:88 20:97 20:98 20:98 21:21 21:22 21:24 21:25 21:29 21:36 21:43 21:59 21:62 21:68 21:87 21:99 21:108 21:108 22:34 22:34 23:23 23:32 23:91 23:91 23:116 23:117 25:3 25:42 25:43 25:68 26:29 26:213 27:26 27:60 27:61 27:62 27:63 27:64 28:38 28:38 28:70 28:71 28:72 28:88 28:88 29:46 29:46 35:3 36:23 36:74 37:4 37:35 37:36 37:86 37:91 38:5 38:5 38:6 38:65 39:6 40:3 40:37 40:62 40:65 41:6 41:6 43:45 43:58 43:84 43:84 44:8 45:23 46:22 46:28 47:19 50:26 51:51 52:43 59:22 59:23 64:13 71:23 73:9 114:3

** nom.
وَحْدانِيَّة  wahadania: unicité

واحِد wahid: Attribut de Dieu : l'Unique, Le Seul, L'Incomparable
وَاحِدَة : une
تَوَحُّد tawahud: isolement, réclusion, solitude / autisme / unicité, unification, unité
تَوْحِيد tawid: monothéisme / intégration, unification, uniformisation

adjectif. / adverbe.
وَحْد / وَحِد waid: seul
وَحَد waad: seul, solitaire
أَوْحَد awaad: unique, un / mono- / isolé, seul / incomparable, singulier, solitaire, unique
وَحْدانِيّ wadani: isolé, seul, solitaire / seul, solitaire, unique
وَحْدَهُ wahdah: isolé, seul
واحِد waid: incomparable, seul, singulier, unique / seul, à l'écart
وُحَاد waad: un à un, l'un après l'autre
وَحِيد waiyd: solitaire / seul / incomparable, isolé, seul, singulier, unique

Expession.: croire en un seul Dieu  وَحَّدَ اللَّهَ wahad Allah 

 Formats d'apparition dans le Coran :

  وحد wahadun وحدا wahadaan وحدة wahdatan فوحدة fawahdatan واحد wahid وحده  wahdah الوحد alwahd بوحدة  biwahdat لوحد liwahd وحيدا wahidanaan

Cette racine comptabilise 68 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes. Ci dessous la liste des versets où cette racine apparait (cliquez sur le verset pour y accéder).

۞2:61 2:133 2:163 2:213 4:1 4:3 4:11 4:11 4:12 4:102 4:171 5:48 5:73 6:19 6:98 7:70 7:189 9:31 10:19 11:118 12:31 12:39 12:67 13:4 13:16 14:48 14:52 16:22 16:51 16:93 17:46 18:110 21:92 21:108 22:34 23:52 24:2 25:14 25:32 29:46 31:28 34:46 36:29 36:49 36:53 37:4 37:19 38:5 38:15 38:23 38:65 39:4 39:6 39:45 40:12 40:16 40:84 41:6 42:8 43:33 54:24 54:31 54:50 60:4 69:13 69:14 74:11 79:13

« Père éternel », « Dieu le père Le Premier et le Dernier الأوَّل والآخر alawal wa al akhr ».

la présence de la paternité de  יהוה Yahweh se trouve dans les noms de personnes présentes dans la Bible.

Dieu Père:  אֲבִיָּ֑ה Abiyyah (יהוה Yahweh est mon Père ΙΑΩ, transcription en grec du tétragramme) de אָב ab et יָהּ Yah

 יואב Joab (יהוה Yahweh est Père   יהו-אב  Dieu est le Père אָב 'av'  יהו yáhu)

 « le Seigneur  אדני 'ădōnāy,»

Dans les prières judaïques du Mishnah משנה, « répétition » premier recueil de la Loi juive orale   et du Talmud תַּלְמוּד  « étude », יהוה YHWH est présenté comme un Père tant du peuple d'Israël que de chaque individu en particulier. De même la prière d'Amida présente par deux fois des invocations de יהוה YHWH comme Père (5è et 6e bénédiction). De même, une prière composée par Rabbi Akiva ben Yosseph  רבי עקיבא בן יוסף (mort en 135 apr. J.-C.)

L’Église catholique croit en Dieu le Père selon la formule suivante:

 «Je crois en Dieu le Père أُؤمن بالله الآب uwmn bi Allah alAba».

L'Évangile selon l'apôtre  Jean יהוהנן, Yehohānan (en araméen ܝܘܚܢܢ ܫܠܝܚܐ, Yohanan Shliha, en grec : Ἰωάννης) Juif du 1er siècle devenu disciple  de Jésus*

*  יְהוֹשֻׁעַ, Iehošuʿah « Dieu sauvera »  יֵשׁוּעַ, Iešuʿah « Dieu sauve » - Jesus,  Ἰησοῦς; Jésus de Nazareth, يسوع الناصري  Yousa al Nasiriou  Jésus fils de Marie عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ Isa ibnu Maryama 

 Chapitre 1verset, 12  affirme ainsi que l'incarnation a pour but de donner aux hommes « la possibilité de devenir enfants de Dieu.

Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ; à ceux qui croient en Son nom,

Ὅσοι δὲ ἔλαβον αὐτόν, ἔδωκεν αὐτοῖς ἐξουσίαν τέκνα θεοῦ γενέσθαι, τοῖς πιστεύουσιν εἰς τὸ ὄνομα αὐτοῦ:

Ósoi dé élavon aftón, édoken aftoís exousían tékna theoú genésthai, toís pistévousin eis tó ónoma aftoú:

Aborder le sens  fils de Dieu sans parler du Créateur serait une faute c'est pourquoi nous devons voir la notion de Créateur Divinité exclusive en tant que telle- Création-  et Ses créatures 
 

۞ Sourate 3 آل عمران āli ʿimrān La famille de ʿImrân verset 31

Période Médinoise, qui  occupe la 89è place dans l'ordre chronologique

قُلْ إِن كُنتُمْ تُحِبُّونَ اللّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَاللّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

Dis-leur : «Si vous aimez (êtes attaché à) Dieu réellement, suivez-moi et Dieu vous aimera (Il s'attachera à vous,) et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Indulgent et Miséricordieux.»

Qoul în kountoum touĥibbouna Allaha fâtabiƐouni youĥbibkoumou Allahu wayağfir lakum đhounoubakoum wâllahou ğafouroun raĥiymoun

 

La forme «Touĥibbouna » (Attachement. Graine, de semence dans laquelle l'amour est inclus, la création étant produite par et dans l'Amour - Aimer, chérir, affectionner, vouloir, du verbe aimer,  حَبّ  être aimé أَحَبَّ : affectionner, aimer, enamourer, adorer, chérir / désirer, vouloir) qui est employé : « si vous aimez Dieu, il vous aimera » (même verbe en arabe). On a ici une logique d’équivalence, d’échange (si vous aimez, alors il vous aimera) et en même temps, on a la réponse divine qui est la notion de pardon des péché et donc la notion de gratuité qui brise l’égalité de cet échange. youĥbibkoumou ( حُبَاب : amour, amitié, affection, attachement, cordialité حَبَّبَ Attachement. Graine, de semence dans laquelle l'amour est inclus, la création étant produite par et dans l'Amour - Aimer, chérir, affectionner, vouloir)

Dieu L’Unique, donne  un amour qui est inégal, qui va dans un seul sens. Mais l’humain  lui-même peut-il faire preuve de miséricorde. Dans la Parole de Dieu le Saint Coran  il y a 133 occurrences de la racine حُبّ houbb, qui donne amour, aimant, aimer. La Miséricorde - La compassion Aimante  رحمة Rahma de Dieu الله Allah (Miséricorde ou Clémence Divine رحمة الله  Rahmatu llâh) est au centre des rapports entre la créature et le seul Créateur  الخالق Al-Khāliq. Il est  le Juste العدل Al ‘Adl.

 

La création entière, sortie Sa  Toute Miséricorde de Dieu l’Unique  الله Allah est bien Son Premier né choyé. Effectivement  Dieu الله Allah qui est bien  Le seul Créateur de toutes choses.


۞ Sourate 35 فاطر Fāṭir* Le Créateur,  Verset 3

Période Mecquoise, qui occupe la 43è place dans l'ordre chronologique

يَا أَيُّهَا النَّاسُ اذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ هَلْ مِنْ خَالِقٍ غَيْرُ اللَّهِ يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاءِ وَالْأَرْضِ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ فَأَنَّى تُؤْفَكُونَ

Ô humains ! Rappelez (commémorez)-vous les bienfaits (ravissement) de Dieu envers vous ! Existe-t-il en dehors de Dieu un autre créateur qui vous attribue (pourvoit)  du ciel et de la terre votre subsistance? Il n'y a point de divinité à part (sauf) Lui. Comment pouvez-vous vous détourner de Lui?

ya'ayouha alnaçou ađkourou Allahi Ɛalaykoum hal min ķhaliqin  ğhayrou Allahi yarzouqoukoum mina alçama'i wâl'arĎi la Îlaha Îla houwa fa’ana tou'fakouna

 

La racine ف ط ر  f-t-r  فطر apparait 20 fois dans le Coran :

* Dérivé du participe actif de فَطَرَ faṭara, « créer »   

- 6 fois sous la forme فَاطِرَ  faŤiri فَاطِرُ faŤirou Initiateur Créateur ۞  s6v14 ; s12v101 ; s14v10 ; s35v1 ; s39v46 ; s42v11.

- 3 fois sous la forme فَطَرَنِىٓ  faŤarani  M'A créé   ۞s11v51 ; s36v22 ; s43v27.

- 2 fois sous la forme فَطَرَ faŤara A suscité ۞ s6v79 ; s30v30.

- 2 fois sous la forme يَتَفَطَّرْنَ yatafaŤarna Qui  Fend-  Qui créé de rien, Qui invente ۞ s19v90 ; s42v5.

- 1 fois sous la forme فَطَرَنَا faŤarana Qui romp – Qui tranche ۞ s20v72.

- 1 fois sous la forme ٱنفَطَرَتْ  anfaŤarat est brisé- Qui coupe en deux ۞ s82v1.

- 1 fois sous la forme فَطَرَكُمْ  faŤarakoum Qui à façonné une première fois ۞ s17v51.

- 1 fois sous la forme فُطُورٍ  fouŤourin une faille (les sept ciels) ۞ s67v3.

- 1 fois sous la forme فَطَرَهُنَّ faŤarahouna Il les a Engendrés devant vous (Fendre une matrice pour donner naissance) ۞ s21v56.

- 1 fois sous la forme مُنفَطِرٌۢ mounfaŤiroun (sera) rompu - est brisé par lui ۞ s73v18

- 1 fois sous la forme فِطْرَتَ fiŤrata la fente « nature humaine-Dieu fait sortir les créatures de matrices » ۞ s30v30 

Étymologie  

le texte est mis sous forme d'image car sur certains  serveurs site web  les polices de caractère ougarites, akkadien ne sont pas visibles .De la racine f r correspondant a l hebreu p ar

Nous devons atteindre l’unicité de la vénération du service dans le culte  عبادة ibadah  dans l'adoration apparente et cachée توحيد اللوهية Tawhid Al-Uluhiyya «  le terme ulûhiyyah dérive de ilāh إِلَاه ou ilah إِلَه Divinité ou Dieu»  لا إله للا الله lā ʾilāha ʾillallāh, « Je témoigne qu'il n'y a pas d'autre dieu que Dieu ». Reconnaître que Dieu Seul mérite d’être adoré d’être voué par un acte d’adoration exclusif , à l’écart de toute chose ou individu avant Pour cela il nous faut nécessairement  acquérir la notion de reconnaissance de l'Unicité de la Seigneurie توحيد الربوبية Tawhid Ar Rouboubiya,  reconnaître les œuvres spécifiques de Dieu : l’Unicité des noms et Attributs توحيد السماء ؤا لصف ت Tawhid Al-Asmâ wa-s-sifât  sifât  représentant Dieu اللهِ  comme une unité numérale  الوحدة عددي  wahdat ’adadiyya comme un "Un وحدة  waḥdat " appartenant à la simple classe des unités.

C’est Lui Dieu l’Unique  اللّه Allah le ilāh إِلَاه ou ilah إِلَه, qui signifie « (Un) Dieu » L'Unique  الواحد Al Wāhid,  à qui nous devons le monothéisme, l’unicité تَوْحيد Tawḥīd,  La Divinité اللهوية Uluhiya qui est le Créateur الخالق Al-Khāliq, le Seul- l’Absolu الصمد As-Samad, qui a tout crée. Tout ce qui existe sur Terre الأَرْضَ Ard et dans les Cieux  السَّمَاوَاتِ  al Samawati Lui appartient en exclusivité. Sa Souveraineté est Totale. Tout Lui est soumis الْمُسْلِمِينَ al mouslimin’ dans l’obéissance, dans l’adoration, sa servitude  complète, à Lui uniquement. C’est Lui en outre qui a tout créé à partir du néant, les cieux et la terre. Lorsqu’Il décide une chose, il suffit qu’Il dise : - sois كُن koun יְהִי yehiy et la chose existe réellement, rapidement sans délais, sans condition, sans obstacle aucun. Il est le Formateur المصور Al Mousawwir, le Déterminant القادر Al-Qādir. Il est le Tout Puissant العزيز  Al-‘Aziz, Maître مالك   Màlik Souverain de tout les univers. رَبِّ الْعَالَمِينَ Rabbi al Alamin’.

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/l-origine-de-l-homme-adam.html

 

Comment est nommé Dieu l’Unique dans les Textes  Saint Révélés, Divins ?

Jéhovah  יהוהYahweh  un des noms donnés au Très-Haut, le Dieu Créateur de toute chose. 

le texte est mis sous forme d'image car sur certains  serveurs site web  les polices de caractère ougarites, akkadien ne sont pas visibles .

Le nom elohim de l hebreu dieu 3

Le fait de vouer tout acte d’adoration à Dieu Seul, en toute exclusivité ! C'est-à-dire de consacrer à Allah Seul, absolument tous les actes d’adorations qu’Il nous a commandé tels que l’invocation d’Allah lors de nos demandes دعاء Du‘â’, que se soit dans la peur  الخوف Al Khawf et dans l’espoir رجاء rajaa, dans la confiance de s’en remettre entièrement en Dieu التوكل tawakoul, dans le désir-du besoin  رغبا raghba et dans l’appréhension de nos actes رَهْبَة rahba, dans l’humilité la révérence, et la crainte à l'évocation de Dieu, la présence du cœur, la peur mêlée à la connaissance, l’humilité – concentration الخشوع khouchou’ et  La demeure de la crainte révérencielle  الخشية khachya, dans le retour vers Dieu (repentance إنابته inabatou انابه se repentir), lorsque l’on cherche refuge auprès de Dieu استيانات isti’ânatou, lorsqu’on implore le secours de Dieu الإستغاثات al istighathatou, dans le sacrifice الذَبْح Addhabh et bien d’autres actes d’adorations dont Dieu a évoqué dans ce verset :

۞ Sourate 72 Al Djinn الجنّ,  Les Djinns verset 18.

Période Médinoise, qui occupe la 40è place dans l'ordre chronologique

 وَأَنَّ الْمَسَاجِدَ لِلَّهِ فَلَا تَدْعُوا مَعَ اللَّهِ أَحَداً

En vérité, les mosquées sont la propriété exclusive de Dieu. N'y invoquez donc nul autre que Lui !

Wa’ana almaçajida Lilahi fala tadƐou maƐa Allahi aĥadan

Il n’est permis à quiconque d’attribuer une quelconque adoration a autre que Dieu Seul, ni en asseyant de se rapprocher de Dieu par une de Ses créatures tels qu’un ange proche de Dieu, ni d’un quelconque Prophètes נביא, Nâbîy  نبی, Nabī  «  pluriel   أنبياء Anbiyaa », Messager Législateur Rasūl  رسول, « pluriel. رسل Rusul » envoyé au Humains, ni d’une personne sainte  ولي الله walyou Allah, ni a aucune autre créature car l’adoration est exclusive à Dieu [qui est le Seul à même de l’accepter ou pas].

Quiconque introduit une autre divinité dans l’adoration de Dieu, alors il aura délibérément transgressé le Droit de Dieu et commis un acte d’association majeur شرك أكبر Shirk Akbar et verra ses bonnes œuvres s’effacer.

Dieu Père Créateur, Tout Puissant de l’Humanité toute entière.

L’Être الوجود  alWujud  et l’Essence (la Quiddité)  الذات Al Dhât. Ce qu’une chose qui est en elle-même, et relève de ce qui est inconnu غيب ghayb à propos de l’Unique, qui échappe à toute perception sensorielle humaine, également la prédestination qui émanent tous de la Création* Divine. Le Saint Coran mentionne à plusieurs reprises ce monde du Mystère.

Création  מעשה Ma.ʔa̤.sæ الخلق alKhalaq

Dieu agit comme un Créateur du monde Terrestre et des Mondes à partir du chaos, en plaçant l'homme au sommet de son œuvre, ce la n’est pas en contradiction avec l’origine des espèces datant de millions d’années. Cela reflète la volonté de Dieu, que l’humain doit domestiquer la nature, tout en la respectant.

voir: http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/l-origine-de-l-homme-adam.html

L'Origine des espèces - aux sources de l'humanité de Jean Chaline édition du Seuil année 2000

Islam Big bang et Darwin 2015 et Islam et Science 2013 deux livres de Nidhal Guessoum édition Derby

*Oeuvre  masculin מעשה ma.ʔa̤.sæ  acte fait automatiquement (sans réflexion préalable)

   

-

 he" ou "h ה+

 De, a partir de  מן min+

forme absolue singulier

-

à l’état absolu

(Genèse 44, 15)

הַמַּעֲשֶׂה */ham.ma.ʔa̤.sæ/

 

forme absolue pluriel

-

à l’état absolu מַעֲשִׂים */ma.ʔa̤.sim/

(Genèse 20, 9)

   

forme construite singulier

-

מַעֲשֵׂה */ma.ʔa̤.se/

   

1e personne
masculin et féminin identiques pluriel

   

à l’état construit מִמַּעֲשֵׂנוּ*/mim.ma.ʔa̤.se.nuː/

(Genèse 5, 29)

forme construite pluriel

2e personne
masculin pluriel

à l’état construitמַּעֲשֵׂיכֶם   */ma.ʔa̤.seː.xæm/

(Genèse 46, 33) - (Genèse 47, 3)


 

 

 

Au début, au commencement בראשית féminin */bə.re.ʃiθ/


Mot

Prononciation

Sens

Préfixe

ב

b

dans

forme absolue

ראשית

re.ʃiθ

commencement

Forme agglutinée avec préfixe de ראשית à l’état absolu

Bible תנך ▼  Torah תורה  Pentateuque  ▼  Genèse  בראשית  Berechit ▼   Premier récit de la Création ▼  Chapitre  1 ▼   Versets  1 

Au commencement, Dieu (Elohîms) créa les cieux et la terre. בְּרֵאשִׁית בָּרָא אֱלֹהִים אֵת הַשָּׁמַיִם וְאֵת הָאָרֶץ beréshiyth bara élohiym éth hashamayim veéth haarèts

L’invisible    الغيب  alghayb

Ce mot comptabilise 60 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes. ۞2:3 2:33 3:44 3:179 4:34 5:94 5:109 5:116 6:50 6:59 6:73 7:7 7:188 9:78 9:94 9:105 10:20 11:31 11:49 11:123 12:10 12:15 12:52 12:81 12:102 13:9 16:77 18:22 18:26 19:61 19:78 21:49 23:92 27:20 27:65 27:75 32:6 34:3 34:14 34:48 34:53 35:18 35:38 36:11 39:46 49:12 49:18 50:33 52:41 53:35 57:25 59:22 62:8 64:18 67:12 68:47 72:26 72:26 81:24 82:16.

۞ Sourate 2 La génisse البقرة al Baqara La vache verset 3

Période Médinoise, qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique.

الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِالْغَيْبِ وَيُقِيمُونَ الصَّلاةَ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ

Ceux qui croient (confiant)  à l'invisible, (avec l'inconnu- au mystère)  et maintenant) qui s'acquittent de la prière, acte de dévotion (la communion, cohésion, attention)) et qui sur les biens que Nous leur avons accordés ils en effectuent (ils dépensent) par  des œuvres charitables.

Alađiyna you'minouna bialğaybi wayouqiymouna  alSalata wamima razaqnahoum younfiqouna

 

quidditas d'après quid (« quoi »), en grec : τὸ τί ἦν εἶναι (to ti ên einai)

Ce qu’une chose est en elle-même. Le support de l’essence, « ce qui fait qu’un être est ce qu’il est »,

L'ainséité : dans, le boudisme    तथता tathatā de ce qui est ainsi, tel qu’il est, en réalité. Non connue par l'enseignement d'autrui, mais pénétrée par la prajna प्रज्ञा ; pa : paññā (« sagesse transcendante ») selon un mode non-dual obtenue par l'audition des instructeurs ou la lecture des textes, par la réflexion, l'examen rationnel, l'analyse intellectuelle par l'expérience personnelle, le développement de l'esprit

l’eccéité (ensemble des caractéristiques, matérielles ou immatérielles, qui fait qu'une chose est une chose particulière: « ceci » Qualité d’être présent, comme si cette qualité pouvait exister sans l’objet).

D'après Abdallah Ibn Omar que Dieu l’agrée, le Prophète, que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui a dit: « Les clefs de l'invisible sont au nombre de 5, il n'y que Dieu qui les connait:

- il n'y a que Dieu qui sait ce qu'il se passera demain

- il n'y a que Dieu qui sait ce qu'il y aura dans les matrices

- il n'y a que Dieu qui sait quand viendra la pluie

- aucune âme ne sait sur quelle terre elle va mourir

- il n'y a que Dieu qui sait quand aura lieu l'Heure ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4697)

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : مفاتيحُ الغيبِ خمسٌ لا يعلمُها إلا اللهُ : لا يعلمُ ما في غدٍ إلا اللهُ ولا يعلمُ ما تغيضُ الأرحامُ إلا اللهُ ولا يعلمُ متى يأتي المطرُ أحدٌ إلا اللهُ ولا تدري نفسٌ بأيِّ أرضٍ تموتُ ولا يعلمُ متى تقومُ الساعةُ إلا اللهُ

رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٦٩٧

an Abdallah ibn Oumar radi Allah anhuma qal alNabi salaa Allah Ɛalayh wa salam : mfatyhou al ghayb khams la yalmuha 'iila Allah : la yalmou ma fi ghaid 'ilaa Allah wala yalmou ma taghydou al arhamou 'ilaa allah wala yalmou mata yati al matrou ahd 'iilaa Allah wa la tadri nafs bay ard timoutou wa la yalmou mata taqoumou alsaat 'ila Allah

(rawah al Boukhari fi sahihih raqam 4697)

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/l-invisible-al-aybou.html

La notion d’ Unicité de l'Être وحدة الوجود  waḥda al-wujūd, ce qui sépare la créature de son Créateur, est l'affirmation qu'il n'y a que Dieu qui est c'est-à-dire qui est par Lui-même, sans antécédent, de manière absolue, Le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même   ٱلۡحَىُّ ٱلۡقَيُّومُ  Al hayyou-l-Quayyoum. La création, quant à elle, est qualifiée que par la présence de Dieu جود الله Wujud Allah, c'est-à-dire qu'elle n'est que par la volonté de l'Être suprême.

Les idées principales de la métaphysique soufie ont entouré le concept de  وحدة weḥdah وحدة qui signifie "unité", ou توحيد tawhid. Deux philosophies soufies principales prévalent sur ce sujet, l’unité d'existence وحدة الجود waḥdat al-wujūd «unité d'être» ? Wujud وجود (c’est-à-dire l’existence ou la présence). Par contre, l’unité des témoins وحدة الشهود waḥdat ash-shuhūd, "Monothéisme du Témoignage", soutient que Dieu et Sa création sont entièrement séparés. Il est Dieu  sans alter-ego « autre moi »

Le concept d'essence (du latin essentia, du verbe esse, être, parent du grec ousia) désigne en métaphysique une distinction de l'être. Désigne «ce que la chose est ».

 Torah Bible תנך ▼ Torah תורה ▼  Exode שמות  Chemot ▼  Le Buisson Ardent  הסנה הבוער haseneh habo'er ▼  Chapitre  3 ▼ Verset 14 ▼

C’est La Révélation que Dieu l’Unique et  Eternel à  faite à Moïse מֹשֶׁה Moshé موسى Moussa Moussa dans le pays de Madian (səneh seneh סנה ronce)

Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis («Je serai qui je serai»). Et il ajouta (Il dit) : C'est ainsi que tu répondras aux enfants (fils - Benéi Israël) d'Israël: Celui qui s'appelle "Je Suis" m'a envoyé vers  (près de) vous.

וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים אֶל־מֹשֶׁה אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה וַיֹּאמֶר כֹּה תֹאמַר לִבְנֵי יִשְׂרָאֵל אֶהְיֶה שְׁלָחַנִי אֲלֵיכֶם

vayyomèr élohiym èl-moshèh Èheyèh ashèr èheyèh vayyomèr koh thomar livenéy yiseraél èheyèh shelah'aniy aléykhèm

 

Il est complètement séparé de Sa création et ne peut absolument pas être comparé à un de ses êtres créés car « Il n’y a rien qui Lui ressemble »

۞ Sourate 42  الشورى ašh šhūrā La Délibération verset 11.

Période Mecquoise, qui occupe la 62è place dans l'ordre chronologique.

فَاطِرُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ جَعَلَ لَكُم مِّنْ أَنفُسِكُمْ أَزْوَاجاً وَمِنَ الْأَنْعَامِ أَزْوَاجاً يَذْرَؤُكُمْ فِيهِ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

Créateur (Initiateur)  des Cieux et de la Terre, Il vous a donné (créé- fait pour vous) des épouses issues (provenant) de vous-mêmes, comme Il a réparti les bestiaux par couples. C'est ainsi qu'Il vous multiplie. Rien ne Lui est comparable (semblable). Il est l'Entendant, l'Audient  de tout et voit tout

faŤirou alçamawati wâl'arĎi jaƐala lakoum min anfouçikoum azwajan wamina al'anƐami azwajan yađra'oukoum fiyhi layça kamithlihi cha'oun wahouwa alçamiyƐou  albaSiyrou

 

Cette relation de dépendance qui fonde le lien religieux de la créature à son créateur. L'homme ne serait pas sans Dieu.

Cette relation de dépendance qui fonde le lien religieux de la créature à son Créateur. L'humain ne serait pas sans Dieu.La notion de l'unicité de l'Être a été abordée un demi-siècle avant Abū ʿAbd Allāh Muḥammad ibn ʿAlī ibn Muḥammad ibnʿArabī al-Ḥātimī aṭ-Ṭāʾī أبو عبد الله محمد بن علي بن محمد بن عربي الحاتمي الطائي, mieux connu sous le nom بن عربي d'Ibn ʿArabi vers 558-638 Hégire soit 1165-1240  Unicité de l'Être Le Traité de l'Unité وحدة الوجود Wahdat al-wujud *d'Awhad al-Din Balyani  وحيد الدين بلاني, (mort vers 686 Hégire soit 1288)  attribué à tort à Ibn ’Arabi ainsi que La Sagesse des Prophètes فصوص الحكم  Fusûs al-hikam  Traité de théologie retraçant les enseignements des 28 Prophètes, d'Adam à Muhammad**. Abû Ḥamid Muḥammad ibn Muḥammad al-Ghazālī ابوحامد محمد غزالی - connu en Occident sous le nom d'Algazel 450-505 Hégire soit 1058-1111, dans son ouvrage le Le Tabernacle des Lumières مشكاة الأنوار Michkât al Anwâr***, Ainsi que Le Livre de l'Unicité divine et de la remise confiante en Dieu كتاب التوحيد و تَوَكُّل‎ Kitâb at-tawhîd wa-ttawakkul dans Revivification des sciences de la religion  احياء علوم الدين  Iḥyā′ ‘Ulūm al-Dīn.  Cette notion a été systématisée par Sadr ud Dîn Muhammad Ibn Is-hâq Ibn Muhammad Ibn Yûnus Al Qûnawî صدر الدین محمد ابن اسحاق ابن محمد ابن يونس القونوی, communément appelé Sadr Ud Dîn Al Qûnawî, صدر الدین القونوی   vers 605-672 Hégire soit1209- 1274 selon l'enseignement de son maître et beau-père Ibn Arabi.

* https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Traité_de_l’Unité

**Edition arabe du 16è siècle : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b110007190/f1.planchecontact

Version anglohone : http://www.sufi.ir/books/download/english/ibn-arabi-en/fusus-al-hikam-en.pdf

*** http://www.dankalia.com/islam/isl418.pdf

Il est nécessaire avant tout d’être en phase avec ce qui recouvre les actes de la foi chez les musulmans la ‘Aqîda, عقيدة, qui est l'adhésion de fidélité de la créature au Créateur par un contrat moral accepté volontairement.

Le principal différend parmi les musulmans concernant la foi, part de l’interprétation accordée à la ʿaqida. Cette dernière ne doit pas être confondue avec les écoles juridiques  musulmanes  مذهب Madhhab qui, sont des écoles de jurisprudence  فقه fiqh (l'interprétation temporelle des règles doctrinales, sociales, cultuelles et relationnelles édictées par la Révélation Divine de la Loi Divine الشَّرِيعَة Charia.  

Au sein du sunnisme سني sunnīy dérivé de سنة sunna  سنة signifie « Tradition - Cheminement - Loi », l'‘Aqîda, عقيدة définit six articles de foi (issus de la communication orale du Prophète  حديث  hadith dit de  جبريل  Djibril*.( גַּבְרִיאֵל Gavri'el)

Dans une communication orale du Prophète  حديث  Hadith sur lui le salut et la paix, la (référence, citation, preuve) l’Isnâd إسناد, a valeur de témoignage,  et désigne, dans un خبر khabar « court texte à caractère historique, biographique ou anecdotique », la nécessité de collecter les informations relatives à la vie du Prophète  سيرة sîrah, et à la tradition Coranique القُرْآن al Qurʾān, «  la chaîne des garants ( transmetteurs رواة  ruwâ) d'une information "Untel me rapporta qu'Untel lui avait rapporté qu'Untel..." ».

*hadith dit de جبريل  Djibril.

عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه قال : بينما نحن جلوس عند رسول الله صلى الله عليه وسلم ذات يوم ، إذ طلع علينا رجل شديد بياض الثياب ، شديد سواد الشعر ، لا يرى عليه أثر السفر ، ولا يعرفه منا أحد ، حتى جلس إلى النبي صلى الله عليه وسلم فأسند ركبته إلى ركبتيه ، ووضح كفيه على فخذيه ، وقال : " يا محمد أخبرني عن الإسلام " ، فقال له : ( الإسلام أن تشهد أن لا إله إلا الله وأن محمدا رسول الله ، وتقيم الصلاة وتؤتي الزكاة ، وتصوم رمضان ، وتحج البيت إن استطعت إليه سبيلا ) ، قال : " صدقت " ، فعجبنا له يسأله ويصدقه ، قال : " أخبرني عن الإيمان " قال : ( أن تؤمن بالله وملائكته وكتبه ورسله واليوم الآخر ، وتؤمن بالقدر خيره وشره ) ، قال : " صدقت " ، قال : " فأخبرني عن الإحسان " ، قال : ( أن تعبد الله كأنك تراه ، فإن لم تكن تراه فإنه يراك ) ، قال : " فأخبرني عن الساعة " ، قال : ( ما المسؤول بأعلم من السائل ) ، قال : " فأخبرني عن أماراتها " ، قال : ( أن تلد الأمة ربتها ، وأن ترى الحفاة العراة العالة رعاء الشاء ، يتطاولون في البنيان ) ثم انطلق فلبث مليا ، ثم قال : ( يا عمر ، أتدري من السائل ؟ ) ، قلت : "الله ورسوله أعلم " ، قال : ( فإنه جبريل أتاكم يعلمكم دينكم ) رواه مسلم

Oumar ibn al Khattab (que Dieu l’agrée), a rapporté : Un jour que nous étions assis auprès de l’Envoyé de Dieu (que Dieu prie sur lui et le salue) voici qu’apparut à nous un homme aux habits d’une vive blancheur, et aux cheveux d’une noirceur intense, sans trace visible de voyage, personne parmi nous ne le connaissait. Il vint s’asseoir en face du Prophète (que Dieu prie sur lui et le salue), plaça ses genoux contre les siens et posa les paumes de ses mains sur ses deux cuisses, et il lui dit :- Ô Muhammad : informe moi au sujet de l’islam.

L’Envoyé de Dieu (que Dieu prie sur lui et le salue) Lui répondit :

- L’Islam est que tu témoignes qu’il n’est pas de divinité si ce n’est Dieu et que Muhammad est l’Envoyé de Dieu ; que tu accomplisses la prière (cinq prières quotidiennement) ; que tu verses la Zakat (L’aumône légale, l’impôt purificateur) ; jeûnes durant le mois de Ramadan et effectues le Pèlerinage vers La Maison Sacrée (La Mecque), si tu en a la possibilité (physique et financière).

- Tu dis vrai ! dit l’homme.Nous fûmes pris d’étonnement de le voir interrogeant le Prophète (que Dieu prie sur lui et le salue) puis l’approuver.

Et l’homme de reprendre :

- Informe-moi au sujet de la foi (al Iman).

- C’est, répliqua le prophète (que le salut et la prière de Dieu soient sur lui) de croire en Dieu, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses apôtres, au Jour Dernier et de croire dans le destin imparti pour le Bien et le Mal.

- Tu dis vrai, répéta l’homme qui reprit en disant :

- Informe-moi au sujet de l’excellence (al Ihsan)

- C’est répondit le prophète (que le salut e tla prière de Dieu soient sur lui) que tu adores Dieu comme si tu le vois, car si tu ne le vois pas, certes, Lui te voit.

- L’homme dit : "Informe-moi au sujet de l’Heure."

Le Prophète (que Dieu prie sur lui et le salue) répondit :

- L’interrogé n’en sait pas plus que celui qui l’interroge.

L’homme demanda alors :

- Quels en sont les signes précurseurs ?

- C’est, répondit le Prophète (que le salut et la prière de Dieu soient sur lui) lorsque la servante engendrera sa maîtresse, et lorsque tu verras les pâtres miséreux, pieds nus et mal vêtus rivaliser dans l’édification de constructions élevées. »

Là-dessus, l’homme s’en fût. Quant à moi, je restai un moment. Ensuite le Prophète (que le salut et a prière de Dieu soient sur lui) me demanda :

- « O ’Oumar ! Sais-tu qui interrogeait ?

Je répondis :

- Dieu et Son envoyé en savent plus.

- C’est Gabriel (Archange Gabriel, sur lui la paix de Dieu) dit le Prophète (que Dieu prie sur lui et le salue) qui est venu vous enseigner votre religion. (Rapporté par Mouslim)

Traduction phonétique rapprochée

an Oumar bin al Lhatab radi Allah anah qal : baynama nahn joulous eind Raçoul Allah sala Allah alayh wa salam dhat yawm , 'idh tale alayna rajoul shadid bayad al thiyab , shadid sawad alshier , la yara alayh 'athar al safar , wa la youearifouh minaa ahd , hataa jils 'iilaa alnabii salaa allah ealayh wasalam fa'asanid roukbatih 'ilaa rakbatayh , wawadah kafayh Ɛalaa fikhdhih , wa qal : " ya Muhamm ad 'akhbarni Ɛan al'islam " , faqal lah : ( al'Islam 'an tashahad 'an la 'ilah 'ilaa Allah wa'ana Muhamadan Raçoul Allah , wa touqim al salat wa tputi al zakat , wa tasoum Ramadan , wa touhij al bayt 'in astataƐt 'iilayh sabilana ) , qal : " sadaqt " , faƐjabuna lah yas'aluh wayasadiquh , qal : " 'akhbarani Ɛan al'iiman " qal : ( 'an toumin biAllah wa malayikatih wa Koutubih wa Rouçoulih wa al yawm alkhir , wa to uamin bi al Qadr khayrah wa sharah ) , qal : " sadaqat " , qal : " fa'akhbarani ean al'ihsan " , qal : ( 'ana taƐboud Allah ka'anak tarah , fa'in lam takoun tarah fa'inah yarak ) , qal : " fa'akhbarani Ɛan alsaƐa " , qal : ( ma al maswuoul bi'aƐlam min al sayil ) , qal : " fa'akhbarani ean 'amaratiha " , qal : ( 'ana tulida al'umat rabtaha , wa'ana taraa alhafat alearat alƐalat ruƐa' alsha' , yatataoualoun fi al bounyan ) thouma aintalaq falabith maliana , thouma qal : (ya Oumar , 'atadriy min alsayil ?) , qualat : "Alilah wa Raçuluh 'aƐlam ", qal : ( fa'inah Jabril 'atakoum youƐlamoukoum dinakoum ) Rawah Muslim

 Cela considère:

1- Dieu الله Allah l’Unique (le Monothéisme l’Unicité تَوْحيد Tawhid)

2-ses Anges régisseurs ملائكة  Mala'ika 

3- ses Écrits-Script كتب Kutub  script « aux livres et aux Prophètes وَالْكِتَابِ وَالنَّبِيِّينَ wa al Kitab wa al Nabiyn», manuscrits d'Abraham صُّحُفِ إِبْرَهِيم Ṣuḥufi Ibrāhīm "Les livres de la révérence, utilisés plus tard par Ismaël  ישׁמעאל, Išma`e'l إسماعيل Ismā'īl et Isaac  יצחק Yiṣḥāq إسحٰق Isḥāq. Parchemins de Moïse مُوسَى Mūsā  صُّحُّفِ مُوسَى Ṣuḥufi Mūsā connus aussi par  Livres de la plus ancienne révélation الُّصُّحُفِ ٱلْأُولَى Alṣ-Ṣuḥufi 'al Ūlā: particulièrement le dernier Coran القُرْآن, al Qurʾān, la Récitation - la Parole. 

Référence aux "Livres de la plus ancienne Révélation"

Le verset suivant  mentionnant les "Écritures La Torah  תּוֹרָה, Instruction la loi  توراة  Tawrah -aussi le Livre Sacré des Sabéens زبور  Zabur (Psaumes « ψαλμός -psalmos » de David –Le Livre des Louanges ספר תהילים Sefer Tehillim  - l’Évangile إنجيل l'Injil  la Bonne Nouvelle proclamée par Jésus fils de Marie عيسى ابن مريم 'Isa ibn Maryam,  connu aussi par les Actes des Apôtres (selon Matthieu, Marc, Luc et Jean) se trouve dans le Saint Coran

۞ Sourate 87 الأعلى al Aʿlā Le Très-Haut versets 18-19.

Période Mecquoise, qui occupe la 8è place dans l'ordre chronologique.

إِنَّ هَذَا لَفِي الصُّحُفِ الْأُولَى

18. Ces vérités se trouvent déjà inscrites dans les Écritures anciennes,

Îna hađa lafi alSouĥoufi al'oula

صُحُفِ إِبْرَاهِيمَ وَمُوسَى

19. dans les rouleaux d'Abraham et de Moïse.

Souĥoufi Îbrahiyma wa Mouça

 

۞ Sourate 5 المائدة al Māʾida La table est servie  verset 46

Période Médinoise, qui sourate occupe la 112è place dans l'ordre chronologique

 

وَقَفَّيْنَا عَلَى آثَارِهِم بِعَيسَى ابْنِ مَرْيَمَ مُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ مِنَ التَّوْرَاةِ وَآتَيْنَاهُ الإِنجِيلَ فِيهِ هُدًى وَنُورٌ وَمُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ مِنَ التَّوْرَاةِ وَهُدًى وَمَوْعِظَةً لِّلْمُتَّقِينَ

Nous envoyâmes, à leur suite, Jésus, fils de Marie, qui vint confirmer le contenu de la Thora précédemment révélée. Nous le dotâmes de l'Évangile qui est à la fois un guide et une lumière corroborant la Thora et servant en même temps de direction et d'exhortation pour ceux qui craignent le Seigneur.

Waqafayna Ɛala atharihim biIsa abni Maryama mouSadiqan lima bayna yadayhi mina alTawrati wa'ataynahou al'Înjiyla fiyhi houdan wanouroun wamouSadiqan lima bayna yadayhi mina alTawrati wahoudan wamawƐiŽatan lilmoutaqiyna.

Le Livre de Jean-Baptiste الْكِتَابَ يَحْيَى Kitāb Yaḥyā:

۞ Sourate  19 مريم Maryam Marie verset 12

Période Mecquoise, qui occupe la 44è place dans l'ordre chronologique.

يَا يَحْيَى خُذِ الْكِتَابَ بِقُوَّةٍ وَآتَيْنَاهُ الْحُكْمَ صَبِيّاً

 «Ô Jean ! Applique-toi à l'étude du Livre avec ferveur  (force) !» Et Nous lui donnâmes dès son enfance la Sagesse.

Yayaĥya ķouđi alkitaba biqouwatin wa'ataynahou alĥoukma Sabiyan

4- ses Prophètes נביא, Nâbîy نبی Nabī pluriel نبي Anbiyaa et Emissaires Rasoūl  رسول pluriel رسل Rousoul sans exceptions 

5-le Jour du Jugement - Jour de la Rétribution  يَوْم الدِّينِ  Yawm ad-dyn, Jour de la résurrection يوم القيامة Yawm al-Qiyāmah (۞ s1v4, s15v35, s26v82, s37v20, s38v78, s51v12, s56v56, s70v26, s74v46, s82v17, s82v18, s83v11)

6- Le destin-ordre divin-prédestination قدر Qadar, la fatalité, la volonté de Dieu القضاء و القدر al qaḍāʾ wa al qadar bon ou mauvais.

La croyance à  القدر Al Qadar est basée sur quatre choses

Le Savoir العلم Al-'Ilm : Dieu sait ce qui a été, ce qui sera, ce qui ne l’a jamais été et comment il pourrait en être ainsi.

L’Écriture الكتاب Kitabat, la Tablette préservée اللوح المحفوظ Al Lawh al Mahfoûdh avant la création : Dieu l’Unique a écrit tout ce qui existe, y compris le destin de toutes les créatures.

La Volonté مشيئة Mashii'at : Ce que Dieu l’Unique Tout Puissant العزيز Al-‘Aziz veut se produit et ce qu’Il ​​ne veut pas ne se produit pas. 

 La Création et formation  الخلق Al-Khalq : Dieu  est le Créateur de toutes choses, y compris des actions de Ses serviteurs.

 

Le Créateur est ainsi Éternel et Perpétuel:

Soit et c’est ; Viens à l’existence ! Alors il advient  كُنْ فَيَكُونُ  Kun fa yakûn  كَوْن : être, كَوْن : création, cosmos, monde, univers, macrocosme, terre, كَوَّنَ : constituer, créer, former/ créer, produire/construire une phrase /entraîner, instruire, éduquer, كانَ : être / advenir, être, exister / arriver, avoir lieu / exprime le futur / exprime l'état, la condition / exprime la continuité


۞Sourate 36 Yā Sîn يس  verset 82

Période Mecquoise, qui occupe la 41è place dans l'ordre chronologique.

إِنَّمَا أَمْرُهُ إِذَا أَرَادَ شَيْئاً أَنْ يَقُولَ لَهُ كُنْ فَيَكُونُ

Quand Il veut une chose, il n'est pour Lui que de dire : “Sois !”, et la chose est.»

Înama amrouhou îđha arada chay'an an yaqoula lahou koun fayakounou

 

Cette racine comptabilise 1390 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes.

Sous la forme   - 323 fois كان - 229 fois كانوا - 188 fois كنتم - 84 fois وكان - 63 fois كنا - 51 fois كنت - 35 fois يكون - 35 fois وكانوا - 32 fois يكن - 28 fois كانت - 25 fois تكون - 21 fois تكونوا - 16 fois وكنا - 14 fois مكان - 13 fois يكونوا - 11 fois كن - 10 fois فيكون - 9 fois مكانا - 9 fois أكون - 9 fois تكونن - 9 fois كونوا - 8 fois وكنتم - 8 fois فكان - 8 fois يك - 7 fois فتكون - 7 fois تك - 6 fois لكان - 5 fois فكانت - 5 fois فكانوا - 5 fois لنكونن - 4 fois أكن - 4 fois وكانت - 4 fois مكانتكم - 4 fois نكن - 4 fois وكنت - 3 fois مكانه - 3 fois وتكون - 3 fois كانتا - 3 fois ونكون - 3 fois ليكون - 3 fois وكن - 3 fois لتكون - 3 fois ويكون - 3 fois لكنا - 2 fois وتكونوا - 2 fois ليكونوا - 2 fois كانا - 2 fois تكونا - 2 fois لتكونوا - 2 fois كنتن - 2 fois نك - 2 fois لتكونن - 2 fois نكون - 2 fois لكنت - 2 fois وأكن - 2 fois فكنتم - 2 fois فتكونا - 1 fois وكونوا - 1 fois كونى - 1 fois لأكونن - 1 fois فتكن - 1 fois فأكون - 1 fois سيكون - 1 fois يكونا - 1 fois فنكون - 1 fois مكانتهم - 1 fois ولتكون - 1 fois أكان - 1 fois وليكونا - 1 fois فليكونوا - 1 fois لكنتم - 1 fois ولتكونن - 1 fois ولنكونن - 1 fois ولتكن - 1 fois فتكونون - 1 fois لكنا- 1 fois ويكونو - 1 fois وليكون - 1 fois يكونون - 1 fois مكانكم - 1 fois أك - 1 fois ليكونن - 1 fois ليكونا 

۞ Sourate 57الحديد al ḥadīd Le Fer verset 3

Période Médinoise, qui occupe la 94è place dans l'ordre chronologique.

هُوَ الْأَوَّلُ وَالْآخِرُ وَالظَّاهِرُ وَالْبَاطِنُ وَهُوَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ

Il est le Premier et le Dernier (l’Ultime), l'Apparent et le Caché, Il est l'Omniscient (Savant en tout).

Houwa al'awalou wâl'aķirou wâlŽahirou wâlbaŤinou wahouwa bikouli cha'in Ɛaliymoun

 

Il se suffit à Lui-même. Et subsiste par Lui-même, ou bien pour employer le terme coranique, Il est L'ImmuableLe Subsistant par Lui-Même, ou encore Celui qui n'a besoin de rien et dont toute chose dépend. Al-Qayyoum  القيوم Le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même  ٱلۡحَىُّ ٱلۡقَيُّومُ - Al-Hayyou Al-Qayyoum ”. Le Créateur ne crée pas uniquement dans le sens de faire que les choses soient, mais Il les protège également et les enlève à la vie temporelle, et Il est la cause ultime de tout ce qui leur advient.

Ibrâhîm Al Ya'qûbî  إبراهيم اليعقوبي 1343-1405 Hégire soit 1924-1985  a dit : « Cet attribut exprime Sa Souveraineté (ou Son Indépendance absolue) à l'égard des créatures. Cela signifie en particulier qu'Il ne dépend ni d'un lieu où Il serait « situé », ni d'un existenciateur qui lui aurait assigné des conditions spécifiques. »  (Farâid Ul Hisan فَرَضَ الْاِحْسَانِ).

۞ Sourate 39 الزمرaz Zumar Les Groupes versets 62-63

Période Mecquoise, qui occupe la 59è place dans l'ordre chronologique.

اللَّهُ خَالِقُ كُلِّ شَيْءٍ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ وَكِيلٌ

62. Dieu est le Créateur de toute chose et Il en est le Protecteur.

Allahou ķaliqou koulli cha'in wahouwa Ɛala kouli cha'in wakiyloun

لَهُ مَقَالِيدُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَالَّذِينَ كَفَرُوا بِآيَاتِ اللَّهِ أُوْلَئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ

63. Il détient les destinées (les verrous-les clefs)  des Cieux et de la Terre. Et ceux qui doutent des signes de Dieu seront les véritables perdants.

Lahou maqaliydou  alçamawati wâl'arĎi wâlađiyna  kafarou  bi'ayati Allahi oula'ikahoumou alķhaçirouna

 

 Enfant- Enfants de Dieu 

L’expression « enfant de Dieu »  indique l’origine commune de tous les humains, la valeur inestimable de chaque personne et les liens de fraternité qui s’enracinent dans une humanité commune à tous.

Dans les traditions religieuses monothéistes, « Fils de Dieu » est un titre qui a été attribué à divers personnages et personnalités à travers l'histoire. On trouve notamment l'expression « Fils de Dieu » dans la Torah, dans divers passages de la littérature judaïque extrabiblique exemple: Torah Exode 4/22-23 est mon fils, mon premier-né בְּנִי בְכֹרִי beniy vekhoriy, mon fils אֶת־בְּנִי èth-beniy ; Hagiographes - Psaumes 29/1 Fils de Dieu  בְּנֵי אֵלִים benéy éliym . Hagiographes - Psaumes Job 1/6 les fils de Dieu  בְּנֵי הָאֱלֹהִים  benéy haélohiym, ainsi que dans le Nouveau Testament au sujet de ʿĪsā  عيسى Jésus exemple selon les actes des Apôtres Papyrus nouveau testament 1: Caïphe* le souverain sacrificateur lui posa cette question simple et directe : « Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu. » Sans aucune hésitation, Jésus lui répondit : « Tu l’as dit. »(Matthieu 26:63-64) datation de composition  historique entre 70 et 95;  autre extrait- Le lendemain, Jésus fut de nouveau amené devant le Sanhédrin*. L’interrogatoire s’est résumé en une seule question : « Es-tu donc le Fils de Dieu ? » Et Jésus répondit : « Vous le dites, je le suis.»(Luc 22:70) datation de composition  historique 80–100  après la prise de Jérusalem par les légions romaines Mars – septembre 70

*Joseph ben Caiaphas יוֹסֵף בַּר קַיָּפָא, dit Caïphe Καϊάφας,  est le Grand-prêtre du Temple de Jérusalem de 18 à la fin 36 ou au début 37.

*Le Sanhédrin  סנהדרין était l'assemblée législative traditionnelle d’Israël ainsi que son tribunal suprême et siégeait normalement à Jérusalem. Son nom dérive du grec συνέδριον / sunédrion, signifiant « assemblée siégeante »

Selon L’Évangile de Barnabé Chapitre 19  21 la notion de fils frère.

Après la prière, Jésus descendit de la montagne avec ses disciples. Il rencontra dix lépreux qui crièrent de loin :«Jésus, fils de David*, aie pitié de nous! » Jésus les appela près de lui et leurdit :« Que voulez-vous de moi frères? »

*Descendant de la famille de David דָּוִיד  داود Daoud par Marie مريم Maryam

Chapitre 48

La discorde des Naïnites consistait en ceci que certains disaient : «C'est notre Dieu qui nous avisité». D'autres disaient : «Dieu est invisible. Personne ne l'a vu, même pas Moïse, son ami et son serviteur. Ce n'est pas Dieu mais son fils». D'autres disaient : «Il n'est pas Dieu, ni fils de Dieu, car Dieu n'a pas de corps pour engendrer. Mais c'est un grand Prophète de Dieu». Satan s'employa tantque la troisième année du ministère prophétique de Jésus, un grand désastre allait en sortir pour notre peuple.

La présence de Dieu Père est imprécise dans le judaïsme ; les interprétations rabbiniques et bibliques diffèrent, même si la paternité de Dieu est présente comme mentionné ci-dessus dans plusieurs passages de la Bible. Il est le  Seul « Législateur » du monde, le « Régisseur » de toutes choses. La filiation paternité n'est pas à prendre en considération. Il est L'Absolu الصمد As-Samad à qui l’on peut se remettre pour toute affaire et à qui l’on peut faire appel pour tous nos besoins ; Celui qui n’a ni enfant ni parents, ni semblable ni équivalent.  Celui qui n’a besoin de rien et Celui dont toute chose a besoin, pour exister, l'Unique الواحد Al Wāhid, Celui qui n’a pas d’alter égo, que ce soit dans Son Être, dans Son Acte, ou dans Ses Attributs. Rien n'est tel que Lui.

 Dans la Bible תנך Tanakh,Torah plusieurs personnes portent le nom d'un Dieu Père : Abiyyah אֲבִיָּה aviyyah  (Yahweh יהוה est mon (son) Père) est mentionné dans la famille patriarcale de Benjamin בנימין, Binyāmîn  بنيامين  lors de l'Exode שְׁמוֹת Shemot  (-1300 avant notre ère.). De même Eliab אַלִיאָב 'Eliy'ab (Dieu est mon Père) est le nom donné à un chef de la tribu de Zabulon  זבולון  Zaboulon زبولون  (Livre des Nombres  במדבר Bəmidbar, « Dans le désert » Ch.1v 9 ; Ch2v7 ; Ch7v 24 et Ch29v 10- -16). Abiel אֲבִיאֵל Abiy'el (Dieu est mon Père) est le nom du grand-père de Saül  שאול - Šā’ûlشاؤول  shawuwl  (vers -1079/-1010) et d'Abner אבנר  ’Avner أبنير ‘Abnir son oncle (vers - 1100 avant notre ère). Joab  יוֹאָב Yow'ab (Yahweh- l'Elernel est Père) est le nom du neveu de David (vers -1030 avant notre ère.). La présence de la paternité de   יהוה Yahweh, est importante dans l'histoire biblique entre l'Exode et le début de la maison de David דָּוִיד Dāwūd  داود, même si les noms faisant mention d'un Dieu Père sont moins présents après la période de la monarchie de David.

Dites après cela que Dieu l’Unique اللّه Allah le très Haut a besoin d’enfant(s) ! C’est tomber très bas et s’ouvrir le portes de l’Enfer Jahiym جحيم "Feu flamboyant" définitivement.Qui dure beaucoup plus longtemps et un Paradis d’une durée éternelle après sa vie dans ce bas monde le jour de la Résurrection يوم الحشر Yawm al Hachr  ou  يوم القيامة  yawm al Qiyamah.

La vie après la mort الحياة الآخرة  al hayat al ʾĀkhirah « existence post-mortem – après la mort - outre-tombe - vie dans l'au-delà - Vie éternelle »

Dieu l'Unique, الواحد Al Wāhid, le Créateur  الخالق Al-Khāliq a créé خلق le Paradis et la Géhenne avant les djinns et les humains.Il est celui Celui qui donne vie المحيي Al Muhyī, comme il est celui qui donne la mort  المميت Al Mumīt

L’humain est constitué d’une triade : le corps le côté matériel de la vie  נַפְשֵׁנוּ napheshénou الجسم jesm  σῶμα sỗma Conscience du corps, l'âme comme une essence qui diffère du corps et n'est pas détruite par la mort. Le souffle de vie נפש næ.fæʃ, نَفْس nafs, psuchê  ψυχή « psoo-khay’ » l’esprit וְרוּחַ verouah' روح rûh,  عقل ‘aql (raison de l’espit) ou πνεῦμα, pneûma. pneuma « souffle » germe vital de la raison sagesse issu du Souffle Divin.

Mollâ Sadrâ Shirâzi  ملاصدرا شیرازی,  vers 979-1050 Hégire soit vers 1571-1641 Les quatre voyages de l'esprit   اَلحِکمَة المُتَعالِيَة فی الأسفار العَقلیَّة الأربَعَة al-Hikma al-muta‘aliya fi-l-asfar al-‘aqliyya al-arba‘a

http://shiabooks.net/library.php?id=8342

Des quatre voies (conceptions) Écoles Juridique Musulmane sunnite  مذهب maḏhab, plurielمذاهب maḏâhib, hanafisme, chaféisme,  malikisme,  hanbalisme* suivies pour interpréter les sources traditionnelles le Coran القُرْآنal-Qorʾā et la Tradition du Prophète sa   سنة Sunna, afin d’en extraire un corpus de lois,  qui accorde en effet une place particulière à l’avis personnel du رَأْي ra’y, dans l’interprétation des textes sacrés. De même, pour l’interprétation de la doctrine en général. Le jugement par l'analogie, la référence, le raisonnement déductif rigoureux et comparatif قياس qiyâs est ici une méthode à laquelle il est aisément fait recours est l’effort de réflexion et d’interprétation qui est fortement encouragé اِجْتِهاد ijtihâd, loin, donc, de tout dogmatisme. Exige un retour constant aux fondements de la doctrine. Elle s’oppose ainsi à l’exercice de la raison عقل ‘aql rejette la recherche exégétique critique اِجْتِهاد ijtihâd, comme l’avis personnel du juriste رَأْي ra’y .Elle refuse l’innovation, l’idée nouvelle, voire l’hérésie بدعة bid’a, et insiste au contraire sur l’importance de la perpétuation dogmatique  de la copie ; de l’imitation ;  de la routine ; de la coutume تَقْليد taqlîd chemin du "suivi aveugle"  qui n'est pas fait n'importe comment.

Il ne lui est pas permis de faire du suivie aveugle تَقْليد taqlid avec ce qui contredit ce qui lui est parvenu des preuves et de l'unanimité; du consensus  إِجْمَاع  l’ijma', sources du droit musulman فقه  fiqh de l'interprétation temporelle des règles de la Loi musulmane الشَّرِيعَة charia. Jurisprudence, affirmées par les  avis juridiques pris par les juristes de musulmans فقهاء Fuqahā'.

* En haut de l’échelle de valeurs du hanéfisme, on trouve ainsi le consensus إِجْمَاع ijmâ‘ des Savants  عالِم ʿĀlim,- علماء‎ ʿUlamāʾ (la justesse de la solution juridique proposée, et l’intérêt général de la Communauté مصلحةالعامة al-maslaha al-‘âmma).

 

۞ Sourate 16 النحل an Naḥl Les Abeilles verset 43

Période Mecquoise, qui occupe la 70è place dans l'ordre chronologique.

وَمَا أَرْسَلْنَا مِن قَبْلِكَ إِلاَّ رِجَالاً نُّوحِي إِلَيْهِمْ فَاسْأَلُواْ أَهْلَ الذِّكْرِ إِن كُنتُمْ لاَ تَعْلَمُونَ

Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes auxquels Nous avons fait des Révélations. Interrogez à leur sujet ceux qui détiennent les Écritures, (les Tentes de la Mémoire*) si vous ne le savez pas déjà.

Wama arçalna min qablika îlla rijalan nouĥi îlayhim faç'alou ahla alđhikri în kountoum la taƐlamouna

Note : Ce verset répond à ceux qui réclament avant de croire, que le Message Divin leur parvienne difrectement de Dieu ou d’anges.Mais la Prophétie est un fait d’hommes soumis à sa volont é

*Tentes de la Mémoire = celles des humais qui mémorisent la Prole de Dieu le Supprème المتكبر Al-Mutakabbir ? Celui qui est supérieur à Ses créatures, nulle créature n'a le droit de prétendre à Sa Grandeur.
 

At Tahâwî الطحاوي  229-321 Hégire soit 843-933 écrits :

 وأن الله تعالى خلق الجنة والنار قبل الخلق، وخلق لهما أهلا. فمن شاء منهم إلى الجنة فضلا منه؛ ومن شاء منهم إلى النار عدلا منه. وكل يعمل لما قد فرغ له وصائر إلى ما خلق له 

Et Dieu Le Très Élevé A créé le Paradis et le Feu avant les créatures (الخلق  al khalaq). Et Il a créé des habitants pour ces (deux lieux). Celui dont Il l'a voulu, au Paradis, par Faveur de Sa part ! Et celui dont Il l'a voulu, dans le Feu, par Justice de Sa part ! Chacun agit pour quelque chose dont la décision est terminée, et se rend au (lieu) pour lequel il a été créé : La profession de foi (Crédo) d'al Ṭaḥāwī  العقيدة الطحاوية ʿAqīda al-Ṭaḥāwiyya 

wa'ana Allah TaƐla khalaq aljanat walnaar qabl al khalqi, wa akhalaq lahouma 'ahlana. faman sha' minhum 'ila al Janat fadlana minha; wa man sha' minhum 'ila al Nar adalana minha. Wa kouloun yaamal lama qad faragh lah wa sayir 'ila ma khalaq lih" :

Ici, le terme الخلق al-khalq, "les créatures" ne désigne pas toutes les créatures: l'Eau الْمَاء alma', le Trône عَرْشَ ‘Arch, le Calame  القلم, (la plume)  l'ange Gabriel  גַּבְרִיאֵל 'Gavri'el جبريلJibrīl ou جبرائيل Jibrāʾīl, ( Aramaic: ܓܒܪܝܝܠ‎ ) n'y sont pas inclus).

Cependant, ce terme "الخلق" désigne ici, de façon certaine, au moins (les djinns  جِنّ ǧinn, et les humains بَشَراً  basharan  « aththaqalân الثقلان»), le Paradis جنّة‎‎ Jannah  גן עדן Gan Eden et l'Enfer جحيم Jahiym, גיהנום Gehinnam « séjour des morts  שאול Shéol» ont été créés avant le premier djinn et le premier humains.

 ۞ Sourate 25 الفرقان al Furqān La loi, Le Critèreverset 54

Période Mecquoise, qui sourate occupe la 42è place dans l'ordre chronologique.

وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ مِنَ الْمَاء بَشَراً فَجَعَلَهُ نَسَباً وَصِهْراً وَكَانَ رَبُّكَ قَدِيراً

C'est Lui qui, de l'eau*, a créé les êtres humains (charnel) qu'Il a unis par la parenté (descendance) et l'alliance (mâle et femelle). Ton Seigneur est Omnipotent (Puissant).

Wahouwa  alađhi ķhalaqa mina alma'i bacharan fajaƐalahou naçaban waSihran wakana Rabouka qadiyran

*Nouvelle affirmation aquatique de la vie en phase avec les savants les paléontologues sur l'origine de la vie

 ۞Sourate 4 النساء an NisāʾLes femmes verset 171

Période Médinoise, qui occupe la 92è place dans l'ordre chronologique.

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لاَ تَغْلُواْ فِي دِينِكُمْ وَلاَ تَقُولُواْ عَلَى اللّهِ إِلاَّ الْحَقِّ إِنَّمَا الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ رَسُولُ اللّهِ وَكَلِمَتُهُ أَلْقَاهَا إِلَى مَرْيَمَ وَرُوحٌ مِّنْهُ فَآمِنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلاَ تَقُولُواْ ثَلاَثَةٌ انتَهُواْ خَيْراً لَّكُمْ إِنَّمَا اللّهُ إِلَـهٌ وَاحِدٌ سُبْحَانَهُ أَن يَكُونَ لَهُ وَلَدٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَات وَمَا فِي الأَرْضِ وَكَفَى بِاللّهِ وَكِيلاً

Ô gens (Tentes) des Écritures ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion (créance- Croyance- foi)! ne Dites que la vérité uniquement sur Dieu ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l'Envoyé de Dieu, Son Verbe (Sa Parole) déposé dans le sein de Marie, un Esprit (souffle) émanant du Seigneur ! Croyez en Dieu et en Ses Prophètes (Envoyés), mais ne parlez pas de Trinité (Trois)! Cessez d'en parler, mieux dans votre propre intérêt ! Il n'y a qu'un seul Dieu ! Et Il est trop glorifié, pour avoir (qu’il y ait)  un fils  (un enfant) ! N'est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre? N'est-Il pas suffisant comme Protecteur (Défenseur-Seigneur et Maître) ?

 

ya'Ahla al Kitabi la tağlou fi diynikoum wala taqoulou Ɛala Allahi  îla alĥaqa înama almaçiyĥou Ɛiyça (‘Isa) abnou Maryama Raçoulou Allahi waKalimatouhou  alqaha îla Maryama warouĥoun minhou fa'aminou biAllahi waRouçoulihi wala taqoulou antahou  ķhayran lakoum înama Allahou Îlahoun Waĥidoun çoubĥanahou an yakouna lahou  waladoun lahou ma fi alçamawati wama fi al'arĎi wakafa biallahi wakiylan

*kalimat كَلِمَتُهُ  Verbe Parole  Parole de Dieu كلمة الله  kalimat Allāh  en latin par « verbum » correspondant au dabar דָּבָר hébraique et au logos grec

۞Sourate 3  آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 52.

 Période Médinoise, qui occupe la 89è place dans l'ordre chronologique.

فَلَمَّا أَحَسَّ عِيسَى مِنْهُمُ الْكُفْرَ قَالَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللّهِ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللّهِ آمَنَّا بِاللّهِ وَاشْهَدْ بِأَنَّا مُسْلِمُونَ

Constatant leur incrédulité, Jésus demanda : «Quels sont ceux qui veulent être mes Auxiliaires* (m’assistera) dans la Voie de Dieu?» Et les apôtres** de lui répondre : «C'est nous qui sommes les auxiliaires de Dieu, car nous avons foi en Lui. Sois donc témoin que nous Lui sommes totalement soumis*** !

Falamma aĥaça ‘Issa minhoumou alkoufra qala man anSari îla Allahi qala alĥawariyouna naĥnou anSaru Allahi amanna biAllahi wâchhad bi-anna mouçlimouna

*les assistants, les apôtres**, les amis de Jésus (‘Issa) fils de Marie, des pacifiés muslîmûna. Cette purification avec soi-même et avec les humains est l’acte de l’homme qui adhère à Dieu l’Unique اللّه Allah, faisant de lui un musulman مسلم muslim, un croyant مؤمن mu’min, un pacifié.

**Apôtres  الْحَوَارِيِّينَ hawâriyyûn opposants, les antithétiques "qui (que) recevant à lui seul" ; حَوَارِيّ : interminable, partisan, fidèle,  loyal, disciple, الْحَوَارِيُّونdisciple de  Jésus-Christ fils de Marie

۞Sourate 5 verset 111

وَإِذْ أَوْحَيْتُ إِلَى الْحَوَارِيِّينَ أَنْ آمِنُواْ بِي وَبِرَسُولِي قَالُوَاْ آمَنَّا وَاشْهَدْ بِأَنَّنَا مُسْلِمُونَ

Et lorsque J'ai révélé aux Apôtres : “Croyez en Moi et en Mon Envoyé !”, ils répondirent : “Nous y croyons, et Tu es Témoin que nous sommes entièrement soumis.”«

wa'îđ  awĥaytou îla alĥawariyina  an aminou bi wabiraçouli qalou amanna wâchhad bi’annana mouçlimouna

 

*** des harmonisateurs : se soumettre أَسْلَمَ 'aslama, saluer سَلاَم salam, céder, obéir, se résigner, être docile, reconnaître, se résoudre, reconnaître la légitimité d'un jugement, se soumettre à la volonté de Dieu أَسْلَمَ 'aslama

Cette racine comptabilise 140 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes. Ci dessous la liste des versets où cette racine apparait


۞2:71 2:112 2:128 2:128 2:131 2:131 2:132 2:133 2:136 2:208 2:233 3:19 3:20 3:20 3:20 3:52 3:64 3:67 3:80 3:83 3:84 3:85 3:102 4:65 4:65 4:90 4:91 4:92 4:92 4:94 4:125 5:3 5:16 5:44 5:111 6:14 6:35 6:54 6:71 6:125 6:127 6:163 7:46 7:126 8:43 8:61 9:74 10:10 10:25 10:72 10:84 10:90 11:14 11:48 11:69 11:69 12:101 13:24 14:23 15:2 15:46 15:52 16:28 16:32 16:81 16:87 16:89 16:102 19:15 19:33 19:47 19:62 20:47 21:69 21:108 22:34 22:78 24:27 24:61 25:63 25:75 26:89 27:31 27:38 27:42 27:44 27:59 27:81 27:91 28:53 28:55 29:46 30:53 31:22 33:22 33:35 33:35 33:44 33:56 33:56 36:58 37:26 37:79 37:84 37:103 37:109 37:120 37:130 37:181 39:12 39:22 39:29 39:54 39:73 40:66 41:33 43:69 43:89 46:15 47:35 48:16 49:14 49:17 49:17 50:34 51:25 51:25 51:36 52:38 56:26 56:26 56:91 59:23 61:7 66:5 68:35 68:43 72:14 72:14 97:5

Occurences de ce mot dans le Coran :

۞2:132 - 2:133 - 2:136 - 3:52 - 3:64 - 3:80 - 3:84 - 3:102 - 5:111 - 11:14 - 21:108 - 27:81 - 29:46 - 30:53 –

Occurences de la racine ce mot dans le Coran :

۞2:71 - 2:112 - 2:128 - 2:128 - 2:131 - 2:131 - 2:132 - 2:133 - 2:136 - 2:208 - 2:233 - 3:19 - 3:20 - 3:20 - 3:20 - 3:52 - 3:64 - 3:67 - 3:80 - 3:83 - 3:84 - 3:85 - 3:102 - 4:65 - 4:65 - 4:90 - 4:91 - 4:92 - 4:92 - 4:94 - 4:125 - 5:3 - 5:16 - 5:44 - 5:111 - 6:14 - 6:35 - 6:54 - 6:71 - 6:125 - 6:127 - 6:163 - 7:46 - 7:126 - 8:43 - 8:61 - 9:74 - 10:10 - 10:25 - 10:72 - 10:84 - 10:90 - 11:14 - 11:48 - 11:69 - 11:69 - 12:101 - 13:24 - 14:23 - 15:2 - 15:46 - 15:52 - 16:28 - 16:32 - 16:81 - 16:87 - 16:89 - 16:102 - 19:15 - 19:33 - 19:47 - 19:62 - 20:47 - 21:69 - 21:108 - 22:34 - 22:78 - 24:27 - 24:61 - 25:63 - 25:75 - 26:89 - 27:31 - 27:38 - 27:42 - 27:44 - 27:59 - 27:81 - 27:91 - 28:53 - 28:55 - 29:46 - 30:53 - 31:22 - 33:22 - 33:35 - 33:35 - 33:44 - 33:56 - 33:56 - 36:58 - 37:26 - 37:79 - 37:84 - 37:103 - 37:109 - 37:120 - 37:130 - 37:181 - 39:12 - 39:22 - 39:29 - 39:54 - 39:73 - 40:66 - 41:33 - 43:69 - 43:89 - 46:15 - 47:35 - 48:16 - 49:14 - 49:17 - 49:17 - 50:34 - 51:25 - 51:25 - 51:36 - 52:38 - 56:26 - 56:26 - 56:91 - 59:23 - 61:7 - 66:5 - 68:35 - 68:43 - 72:14 - 72:14 - 97:5 -

 

L'état d'esprit que doit avoir le croyant مؤمن‎,  muʾmin ou la croyante مؤمنة muʾmina dans un sentiment de gratitude envers Dieu, pourrait être considéré comme L’essence de la religion  du culte croyant dans le monothéiste pur sans faille. L'adoration عبادة 'ibadah العبادة al Ibada,  l'obéissance, soumission et dévotion à Dieu le grand culte العبادة الكبرى al ibada al kabir

Juifs יְהוּדִים Yehoudim, يهود  Yahoud, Chrétiens « disciple du Christ »  Χριστιανός khristianos   משיחא meshi'ha,   المسيح Al Masih - «L’Oint » le prêtre oint הַכֹּהֵן הַמָּשִׁיחַ HaCohen HaMashya'h,) Jésus fils de Marie يسوع ابن مريم  Îssâ ibn Maryam et autre Idolâtres  incroyant-infidèle , كافر Kâfer  kāfir -كفر kufr -  كفار kuffār* ,  sont devenus sourds, muets ils ont leurs cœurs scellés, ils ne veulent rien entendre ni comprendre, têtus, obstinés animés les uns les autres par le désir de contredire, de dissimuler la vérité, de passer outre.

* voir Le concept de mécréance en terre d'Islam par Sarah Ghozi pages 69 à 91 et  une approche du Coran ar le lexique par Maurice Gloton page 651

Voyons cela en de plus près

۞ Sourate 2 البقرة al Baqara La Vache verset* 120

Période Médinoise, qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique.

* verset آية ʾāya  signe de Dieu l’Unique اللّه Allah. Le mot est apparenté au mot hébreu Ot אותsigne ou caractère

وَلَن تَرْضَى عَنكَ الْيَهُودُ وَلاَ النَّصَارَى حَتَّى تَتَّبِعَ مِلَّتَهُمْ قُلْ إِنَّ هُدَى اللّهِ هُوَ الْهُدَى وَلَئِنِ اتَّبَعْتَ أَهْوَاءهُم بَعْدَ الَّذِي جَاءكَ مِنَ الْعِلْمِ مَا لَكَ مِنَ اللّهِ مِن وَلِيٍّ وَلاَ نَصِيرٍ

Tu ne seras agréé ni des juifs (judéens) ni des chrétiens (nazaréens)) que lorsque tu auras suivi (adopté) leur confession (doctrine-religion). Dis : «Il n'est d'autre (seule) voie  (guidance) de la vérité que Celle de Dieu !» Cependant, si par hasard tu accédais à leurs désirs, (passions) après la science que tu as reçue, tu te trouverais devant Dieu sans défense ni secours (tu n’auras pour toi aucun protecteur ni soutien en face de Dieu l’Unique).

Walan tarĎa Ɛanka alyahoudou wala alnaSara ĥata tatabiƐa milatahoum qoul îna houda Allahi houwa alhouda wala'ini atabaƐta ahwa'ahoum baƐda alađhi ja'aka mina alƐilmi ma laka mina Allahi min walîn wala naSiyrin.

Commentaire, Rappelons :

۞ Sourate 9 التوبة at Tawba  Le Repentir verset 30

Période Médinoise, qui occupe la 113è place dans l'ordre chronologique

وَقَالَتِ الْيَهُودُ عُزَيْرٌ ابْنُ اللّهِ وَقَالَتْ النَّصَارَى الْمَسِيحُ ابْنُ اللّهِ ذَلِكَ قَوْلُهُم بِأَفْوَاهِهِمْ يُضَاهِؤُونَ قَوْلَ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِن قَبْلُ قَاتَلَهُمُ اللّهُ أَنَّى يُؤْفَكُونَ

Les juifs* disent : «Uzayr est fils de Dieu !» et les chrétiens disent : «Le Messie est fils de Dieu !» Telles sont les paroles qui sortent de leurs bouches, répétant ainsi ce que les négateurs disaient avant eux. Puisse Dieu les maudire pour s'être ainsi écartés de la Vérité !

 Waqalati alyahoudou Ɛouzayroun abnou Allahi waqalati alnaSara almaçiyĥou abnou Allahi đhalika qawlouhoum bi'afwahihim youĎahi'ouna qawla alađhiyna kafarou min qablou qatalahoumou Allahou ana you'fakouna

*Cette dénomination Juifs du mot hébreu est יְהוּדִי Yehudi, avec le pluriel יְהוּדִים Yehudim.L'équivalent étymologique en arabe  يَهُودِيّ Yahūdī pluriel اليهود Al Yahūd, a été donnée aux déportés de Judée à Babylonne au 6è siècle avant notre è. Ils portaient avant le nom d'hébreux, nom jamais mentionné dans le Texte coranique. Juif- hébreux עברי Ivri pourrait venir de la racine du verbe עבר Avar*, «  passer ». « ceux qui passent » - « ceux par-delà le fleuve » (les errants, les nomades), qui ne s'installent pas, des pérégrinants. Certains valorisent une origine égyptienne, habirou, qui veut dire « nomades » dérive de celui d’Eber עֵבֶר ʽÉvèr عبر, ʿĀbir, arrière-petit-fils de Sem שם, Shem  سام, Sām ; signifiant « nom, renommée, prospérité ». Voir Atlas des Hébreux de Richard Lebeau.

*A ne pas confondre avec Avars, ou Avares les cavaliers nomades mongols issus de la confédération des Ruanruan qui menaçait la Chine au 3è siècle

Symbole livre juif 2 Les Juifs disent عزير  Uzayr est le fis de Dieu

 عزير  Uzayr = Esdras עזרא, Ezra (appelé Esdras le Scribe עזרא הסופר Ezra HaSofer a mené a méné prêtre et scribe juif environ, 5.000 exilés Judéens de Babylone à Jérusalem en 459 avant notre ère.) ou Osée  הושֵעַ  hôšea ou Hoséah (un des douze petits prophètes hébreux du 8è siècle avant notre ère  Il s'agit vraisemblablement d'une forme abrégée de הוֹשֵׁעַיהו, « YHWH a sauvé » ou « sauve, ô YHWH ». Cette racine se retrouve dans les noms hébraïques de Hochéâ, Josué et Jésus, ainsi que dans la formule hosanna. C'est un nom assez répandu au viiie – viie siècle av. notre ère. Plusieurs sceaux et inscriptions portant ce nom sont connus pour cette période. Les étymologistes chrétiens comme saint Jérôme et Isidore de Séville pensaient que le mot signifiait « sauveur » serais-ce une déformatin de 'Azaël  -'Aziy'el  עֲזִיאֵל l'ange déchu, Haziel  Ange Gardien, Ange de Cœur (de l'amour), Ange de l'Esprit (intellectuel) signifant " Dieu de Miséricorde רַחֲמֶיךָ rah'amèykha , ou bien selon d'autres commentateurs, un Prophète que Dieu aurait endormis durant une centaine d'année, autre interprétation  Ozaïr allusion à  un juif excité nommé Pinhâs, qui disait  qu'Ozaïr était fils de Dieu et que les juifs étaient plus riches que Dieu. Selon une autre source, beaucoup de juifs* (tribus juives  des Banu Qainuka’a, بنو قينقاع,  des Banu Qurayza بنو قريظة, des Banu Nadhir بنو النضير) dans l'Oasis**  de Médine المدينة  AlMadīna ancienne Yathrib يثرب avaient la même opinion (Tabari X/110)

*La première migration de Juifs en dans la péninsule Arabique remonterait à l'époque de l'Exil, au 6è siècle avant notre ère. Selon certains, ils se seraient implantés dans la région de Yathrib et de Khaybar à l'époque de Josué  יְהוֹשֻׁעַ Yĕhōshúaʕ, (Josué fils de Noun יהושוע בן נון) ou de Saulשאול - Šā’ûwl, شاؤول Shaoul. Cependant, ces récits semblent douteux. Toutefois, il semble acquis, que leur présence en Arabie remonte à avant l'Exil גלות (ggalouth- ggeloth).L'immigration dans la péninsule arabique s'accentue vers le 2è siècle après notre ère. Aux 6è et 7è siècles, une population juive importante résidait au Hedjaz, principalement dans et autour de la future Médine المدينة Al-Madīna  la ville, qui s'appelait  avant le début de l’immigration  l'Hégire هجرة hiǧraʰ.et de la Révélation du Coran la période de l’ignorance   جاهِليّة Jahiliya, Yathrib يثرب  dont trois juives les Banu Qaynuqa بنو قينقاع, les Banu Nadir بنو النضير  et les Banu Qurayza بنو قريظة.

** ce mot est d’origine égyptienne wḥȝ.t W ha oasis 1 lieu d’habitation נווה naveh  واحة, wāha ὄασις, óasis

En fait malgré la présence de l'article défini (lâm ال Il faut prononcer l'article défini " Al " avant le mot) devant le nom "yahûd يَهُودُ ", le verset ne signifie pas : "tous les juifs ont dit", mais : "des juifs ont dit". On dit de cet article défini qu'il est de type "li-l-'ahd لي العهد ". Le verset parle donc d'une certaine secte ayant existé chez les juifs et qui avait – sous une forme ou une autre considéré 'Uzayr comme ayant une parcelle de divinité.

Ibn Hajar al Asqalani  بن حجر العسقلاني (773-852 Hégire soit 1372- 1449) a lui aussi écrit qu'il ne s'agit pas de tous les juifs mais seulement d'un groupe parmi eux (Fat'h ul-bârî فتح الباري  la Victoire du Créateur 7/345, 11/547).

Le verset veut donc dire qu'il existait une secte juive qui avait de telles croyances.

Peut-être que cette secte vivait en Arabie ou dans la région à l'époque de la révélation coranique ? En tous cas même cette secte demeurait "Gens du Livre"Gens du Livre  اهل الكتاب  ahl ul-kitâb* tout comme les Chrétiens Trinitaires et non "purs polythéistes مشركون mušrikūn"

*courant unitarien : se réclament des courants non trinitaires du christianisme en particulier des ariens,  doctrine due à Arius (256-336), théologien alexandrin d'origine berbère. À l'époque, il n'existe pas encore de dogme lié à la relation entre le « Père » et le « Fils ». L’unitarisme est une doctrine qui affirme que Dieu est un seul et même esprit, et non une ousia (en grec : οὐσία, « essence - substance - être ») en trois hypostases,(du grec ancien ὑπόστασις/hupóstasis, qui désigne « l'action de se placer dessous ».) à savoir le Père, le Fils et l'Esprit, fondement du dogme de la Trinité. Il s'oppose donc au « trinitarisme », qui est la doctrine officielle du christianisme depuis le premier concile de Nicée (325) et le concile de Chalcédoine(451) et que suivent les principales Églises chrétiennes (catholicisme, christianisme orthodoxe, protestantisme). L'unitarisme accuse les partisans du dogme de la Trinité de ne pas être strictement monothéistes.

Le 'Uzayr عزير du Coran est-il le עזרא‘Ezrā -Esdras de la Bible ?

D'après as-Syôhârwî  savant indien oui, il s'agit du même personnage (قصص القرآن Qassas ul-Qur'ân   2/242), personnage qui, avec Néhémie, étaient des prophètes de Dieu (قصص القرآن  Qassas ul-Qur'ân   2/246-247). Il est cependant à noter que Ahmad Ibn Taymiyya أحمد بن تيمية 661- 728 Hégire soit 1263-1328 a désigné עזרא‘Ezrā* - Esdras sous le nom arabe de "' عَذْرَ Azrâ" et non de "' عزير Uzayr" (cf. AlJawâb as sahîh  الجواب الصحيح 1/310, 2/154, 155), ce qui pourrait indiquer que les deux personnes ne sont pas les mêmes, wallâhu a'lam ; de même, il a évoqué une divergence d'avis quant à la question de savoir si Ezra était ou non Prophète ( Al-Jawâb us-sahîh  الجواب الصحيح La Bonne réponse 1/310)1/310).

 

* Son nom pourrait être une abréviation de ריהו Azaryahu, "Yah  יָהּ aide". Dans la version grecque de Septante, le nom est rendu Ésdrās Ἔσδρας, d'où le nom latin Esdras.

Le savant  Thânwî  تانوي (né en 1943) l'a écrit : il a commenté le verset ainsi : "Et (parmi) les juifs (certains) ont dit : "'Uzayr est le fils de Dieu" (dans   Déclaration du Coran بيان القرآن  Bayân ul-Qur'ân ). Il écrit en commentaire : "Quant au fait que la formulation laisse croire que cela est la parole de tous, l'explication en est la suivante, pour reprendre le propos de Hakim an-Nîssâbûrî  الحاكم النيسابوري 321-405 Hégire soit 933-1012 : "C'est là la parole de certains d'entre eux et non d'eux tous ; cependant, c'est là la formulation de la langue arabe, où on emploie le nom collectif pour désigner quelques individus : on dit ainsi : "Untel monte les chevaux" ou "s'assoit en compagnie des rois", alors qu'il ne monte qu'un seul cheval et qu'il ne connaît qu'un roi"

Symbole livre chretien 2Les Chrétiens 

 

Les Chrétiens « Nazôréen Ναζωραῖος  Nazōraîosנזיר nazir  nazirite, nazarite, nazarien, naziréen, 

Personne qui, se consacre à Dieu « séparé » les rejetons d’Israël » : disent  Jésus fils de Dieu الْمَسِيحُ ابْنُ اللّهِ al Masih ibn Allah (Jésus fils de Marie يسوع ابن مريم Îssâ ibn Maryam)* connu aussi par Jésus de Nazareth يسوع الناصري yousoua al nasiriou,  יהושע Yeshua « le Sauveur »

De nos jours, les chrétiens sont répartis en trois grandes confessions : les catholiques,qui reconnaissant l'autorité du pape et des évêques,  les orthodoxes sont habilité habilité à choisisr  leur primat , dirigée par leur propre synode, et les protestants qui rejettent l'autorité du pape.

*  Marie  מרים, Myriam ; Μαρία, María  مريم, Maryam

Jésus fils de Marie  عيسى بن مريم  Issa ibn Maryam n’a jamais dit ouvertement : «je suis Dieu». Cependant, il a très clairement parlé de sa nature  (naissance miraculeuse) Divine,  sans faute, pur. 

۞Sourate 4 النساء an-Nisà'  les Femmes verset 171

Période Médinoise, qui occupe la 92è place dans l'ordre chronologique.

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لاَ تَغْلُواْ فِي دِينِكُمْ وَلاَ تَقُولُواْ عَلَى اللّهِ إِلاَّ الْحَقِّ إِنَّمَا الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ رَسُولُ اللّهِ وَكَلِمَتُهُ أَلْقَاهَا إِلَى مَرْيَمَ وَرُوحٌ مِّنْهُ فَآمِنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلاَ تَقُولُواْ ثَلاَثَةٌ انتَهُواْ خَيْراً لَّكُمْ إِنَّمَا اللّهُ إِلَـهٌ وَاحِدٌ سُبْحَانَهُ أَن يَكُونَ لَهُ وَلَدٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَات وَمَا فِي الأَرْضِ وَكَفَى بِاللّهِ وَكِيلاً

Ô gens des Écritures ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion ! Dites uniquement la vérité sur Dieu ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l'envoyé de Dieu, Son Verbe (et sa Parole ) déposé (qu'il l'a envoyé) dans le sein de Marie, un Esprit émanant du Seigneur ! Croyez en Dieu et en Ses prophètes, mais ne parlez pas de Trinité ! Cessez d'en parler dans votre propre intérêt ! Il n'y a qu'un seul Dieu ! Et Il est trop Glorieux pour avoir un fils ! N'est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre? N'est-Il pas suffisant comme Protecteur?

Ya'ahla alKitabi la tağlou fi diynikoum wal taqoulou Ɛala Allahi îla alĥaqa înama alMaçiyĥou Aisa abnou Maryama Raçoulou Allahi waKalimatouhou alqaha îla Maryama waRouĥoun minhou fa'aminou biAllahi waRouçoulihi wala taqoulou thalathatoun antahou ķayran lakoum înama Allahou îlahoun waĥidoun Soubĥanahou an yakouna Lahou waladoun lahou ma fi alSamawati wama fi al'arĎhi wakafa biAllahi Wakiylan

 

Il est un Modèle éminent de vertus pour tous les croyants. ʿĪsā عيسى Jésus est un grand Prophète rempli d’Esprit Saint  بِرُوحِ الْقُدُسِ  birouĥi  alqoudouçi (sourate 2 البقرة Al-Baqarah la Vache, verset 87) et Messie  dans les deux religions. Il est aussi « fils pur-vertueux » donné à Marie  لَكِ غُلَاماً زَكِيّاً  laki ğoulaman zakiyan (sourate 19 مريم Maryam Marie verset 19), préservé de Satan , ʿĪsā عيسى Jésus n'a jamais péché ; ʿĪsā est « la parole de Vérité » قَوْلَ الْحَقِّ qawla  alĥaqi (sourate 19 مريم Maryam Marie verset 34), il est « la Parole de Dieu وَكَلِمَتُهُ wakalimatouhou  » (Sourate 4 النساء an-Nisà'  les Femmes verset  171) et il est ( Et Nous ferons de lui) le signe (un verset / un miracle) ءَايَةً ayatan  au monde de la Miséricorde, de la paix et de la joie de Dieu (sourate 19 مريم Maryam Marie verset 21 et 32) ; ʿĪsā  عيسى Jésus, par la puissance et la volonté  (permission) de Dieu, بِإِذْنِ ٱللَّهِ bi'îđni Allahi  guérit les aveugles et les lépreux, ressuscite les morts et connaît ce qu'il y a à l'intérieur des cœurs (sourate 3 آل عمران 'Ali `Imran la famille d'Imran verset  49) ; ʿĪsā عيسى Jésus est monté au ciel (l'a élevé)  رَّفَعَهُ   rafaƐahou (sourate 4 An-Nissa النساء les Femmes, 158 ; *   mets fin à ta vie  مُتَوَفِّيكَ  moutawafiyka  et je t'élève  وَرَافِعُكَ  moutawafiyk  sourate 3 آل عمران 'Ali `Imran la famille d'Imran verset 55*) et il est vivant ; ʿĪsā عيسى Jésus reviendra (Sauveur) à la fin des temps (حديث Hadith 46.31)

*   mets fin à ta vie  مُتَوَفِّيكَ  moutawafiyka, Etre fidèle (en parole, en engagement), s'acquitter (de ce qu'on avait promis), payer (à échéance), rembourser, être suffisant, équivalent, abondant, complet, être fidèle, accomplir, remplir, tenir (une promesse), être intègre

 et l'a élévé وَرَافِعُكَ  moutawafiyka  lever, soulever, élever, hausser, porter plus haut, amincir, amaigrir, enlever, ôter, ériger, construire, hisser, lever, rehausser, soulever, surélever, exhausser, monter, promouvoir, être clôturée

Jésus fils de Marie  associé par mauvaise compréhension  à Dieu  l’Unique ce qu’il faut retenir.

۞Sourate 30 Les Gréco-Romains الروم al Rūm verset 30

Période Mecquoise, qui occupe la 84è place dans l'ordre chronologique.

أَقِمْ وَجْهَكَ لِلدِّينِ حَنِيفاً فِطْرَةَ اللَّهِ الَّتِي فَطَرَ النَّاسَ عَلَيْهَا لَا تَبْدِيلَ لِخَلْقِ اللَّهِ ذَلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لَا يَعْلَمُونَ

Consacre-toi*  à la religion, en monothéiste sincère (indépendant) ! C'est Dieu qui a voulu que cette croyance fût inhérente à la nature de l'homme. Et l'ordre établi (création)  par Dieu ne saurait être modifié (altérée). Telle est la religion*** de la rectitude (droiture –parfaite), mais la plupart des hommes n'en savent rien.

Fa’aqim wajhaka lilddiyni ĥaniyfan fiŤrata Allahi allati faŤara  alnaça Ɛalayha la tabdiyla liķalqi Allahi đhalika aldîynou alqayimou walakina akthara alnaçi la yaƐlamouna

*Relève ta face, dans ta prière en face de Dieu l’Unique à être vouée, adorée, supplié, craint

**  la religion دين  dîyn, créance croyance Action de croire, d'ajouter foi.

Respecter le culte axial permanent, les valeurs de la Religion de la foi,  دِّين الْقَيِّمُ, dîn qiyam le culte immuable, la Tradition  dans les actes concrets de foi immuable, pérenne.

Occurences du mot دِّين, dîyn dans le Coran :

۞1:4 - 2:132 - 2:193 - 2:256 - 3:19 - 4:46 - 7:29 - 8:39 - 8:72 - 9:11 - 9:33 - 9:36 - 9:122 - 10:22 - 12:40 - 15:35 - 16:52 - 22:78 - 26:82 - 29:65 - 30:30 - 31:32 - 33:5 - 37:20 - 38:78 - 39:2 - 39:3 - 39:11 - 40:14 - 40:65 - 42:13 - 42:21 - 48:28 - 51:6 - 51:12 - 56:56 - 60:8 - 60:9 - 61:9 - 70:26 - 74:46 - 82:15 - 82:17 - 82:18 - 83:11 - 98:5 –

Occurences de la racine du mot دِّين, dîyn dans le Coran :

۞1:4 - 2:132 - 2:193 - 2:217 - 2:217 - 2:256 - 2:282 - 2:282 - 3:19 - 3:24 - 3:73 - 3:83 - 3:85 - 4:11 - 4:12 - 4:12 - 4:12 - 4:46 - 4:125 - 4:146 - 4:171 - 5:3 - 5:3 - 5:3 - 5:54 - 5:57 - 5:77 - 6:70 - 6:137 - 6:159 - 6:161 - 7:29 - 7:51 - 8:39 - 8:49 - 8:72 - 9:11 - 9:12 - 9:29 - 9:29 - 9:33 - 9:33 - 9:36 - 9:122 - 10:22 - 10:104 - 10:105 - 12:40 - 12:76 - 15:35 - 16:52 - 22:78 - 24:2 - 24:25 - 24:55 - 26:82 - 29:65 - 30:30 - 30:30 - 30:32 - 30:43 - 31:32 - 33:5 - 37:20 - 37:53 - 38:78 - 39:2 - 39:3 - 39:11 - 39:14 - 40:14 - 40:26 - 40:65 - 42:13 - 42:13 - 42:21 - 48:28 - 48:28 - 49:16 - 51:6 - 51:12 - 56:56 - 56:86 - 60:8 - 60:9 - 61:9 - 61:9 - 70:26 - 74:46 - 82:9 - 82:15 - 82:17 - 82:18 - 83:11 - 95:7 - 98:5 - 98:5 - 107:1 - 109:6 - 109:6 - 110:2 -

Voir livre d’Ibn Taymiyyah ابن تيمية 661- 728 Hégire soit 1263 - 1328:

La bonne réponse pour ceux qui ont remplacé la religion du Christ الجواب الصحيح لمن بدل دين المسيح al jawab al sahih liman badala Din al Masih

La polémique au sein de la Chrétienté du 1er au 5è siècle.

Mère de Dieu Μήτηρ Θεού Théotocos  du grec Θεοτόκος, « qui a enfanté Dieu ») 

 Attribué à la Vierge Marie, apparaît sous la plume d'Alexandre d’Alexandrie en 325, l'année du Premier concile de Nicée, avant celui définitif du concile d'Éphèse en 431. Dans l'Église latine, le titre de Mère de Dieu est parfois rendu par Deiparae Virginis Mariae du latin Deipara.

Une grande partir de la  population chrétienne a pris l'habitude de donner  à tort à Marie le titre de Mère de Dieu. Que Dieu l’Unique nous préserve de cette infamie.

« Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, vrai Dieu né du vrai Dieu, par l'Esprit Saint πνεύματος ἁγίου du Souffle Divin* a pris chair de la Vierge Marie et s'est fait homme » : c'est en ces termes qu'est proclamé le symbole de foi énoncé par le concile de Constantinople, en 381.

*il fallait comprendre psuchê  ψυχή « psoo-khay’ » l’esprit וְרוּחַ verouah' روح rûh, L’humain est constitué d’une triade : le corps le côté matériel de la vie  נַפְשֵׁנוּ napheshénou الجسم jesm  σῶμα sỗma Conscience du corps, l'âme comme une essence qui diffère du corps et n'est pas détruite par la mort. Le souffle de vie נפש næ.fæʃ, نَفْس nafs, psuchê  ψυχή « psoo-khay’ » l’Esprit וְרוּחַ Verouah' روح Rûh,  عقل ‘aAql (raison de l’Aspit) ou πνεῦμα, pneûma. pneuma « Souffle » germe vital de la raison sagesse issu du Souffle Divin du souffle (de la vie- l'esprit), pour pouvoir retenir le souffle (l'esprit) ;  Bible תנך ▼  Hagiographes  כתובים ▼ Ecclésiaste  קוהלת Qohelet, « celui qui s'adresse à la foule » ▼ Chapitre  8 ▼  Verset 8 ▼ ,בָּרוּחַ לִכְלוֹא אֶת־הָרוּחַ barouah' likhelo èth-harouah'

"L’homme n’est pas maître du souffle « pouvoir sur l'esprit » (de la vie), pour retenir le souffle «  emprisonner l'esprit »; nulle puissance (sur le) au jour de la mort, nulle fuite (ne prévaut) « de dispense » dans la guerre, et nulle injustice « la méchanceté » ne sauve ses possesseurs. « délivrera pas ceux qui la pratiquent »

אֵין אָדָם שַׁלִּיט בָּרוּחַ לִכְלוֹא אֶת־הָרוּחַ וְאֵין שִׁלְטוֹן בְּיוֹם הַמָּוֶת וְאֵין מִשְׁלַחַת בַּמִּלְחָמָה וְלֹא־יְמַלֵּט רֶשַׁע אֶת־בְּעָלָיו

éyn adam shalliyt barouah' likhelo èth-harouah' veéyn shileton beyom hammavèth veéyn mishelah'ath bammileh'amah velo-yemallét rèsha' èth-be'alayv

Cela a donné lieu à une polémique avec le patriarche de Constantinople, Nestorius, Νεστόριος (381-451) qui souligne la distinction entre la divinité et l'humanité en Jésus. Il part en guerre contre ce qui lui apparaît comme une nouvelle hérésie : (ses prises de position sont à l'origine du nestorianisme.)

« Je refuse de voir un Dieu formé dans le sein d'une femme ! »

Un débat a lieu à Constantinople sur le titre Theotokos Θεοτόκος  qui a enfanté Dieu , "Celui qui vénère Dieu" (le deuxième terme –tocos τόκος synthétique provient du verbe tikto qui signifie naissance) improprement traduit « mère de Dieu » en latin par Deiparea) donné à Marie que d'autres préféreraient voir nommée Anthropotokos  ἄνθρωποτόκος mère de l'homme  Cela signifie littéralement "celui qui donne naissance à un homme" ( νθρωπος , homme; τόκος , l'accouchement, l'accouchement), mais est également traduit de manière approximative par "mère de l'homme",. Nestorius afin de concilier les deux camps et résoudre une querelle qui agite son Église propose une solution de compromis avec Christotokos  χριστότόκος  (« mère du Christ »).

Ses attaques contre le titre nominatif de Mère de Dieu se heurtent à Cyrille d'Alexandrie Κύριλλος Α΄ Αλεξανδρείας, 376-444, évêque d'Alexandrie, grand défenseur de l'unité du Christ Dieu et homme. Ce qui est en jeu, ce n'est pas le statut de Marie, mais la réalité de l'Incarnation  «le Verbe s'est fait chair »

Cyrille d'Alexandrie, après bien des péripéties, des échanges de lettres et de mémoires théologiques, un concile œcuménique se tient en 431 à Éphèse, Ἔφεσος dans la province d’Izmir en Turquie actuelle ville mariale par excellence : c'est là que Marie serait selon certaine traditions aurait résidé avec Jean après la Pentecôte et serait décédée. Cent cinquante évêques d'Orient et d'Occident y consacrent la reconnaissance par l'Église de la maternité divine de Marie.

Evangile selon Jean Ioannem  ΙΩΑΝΝΗΝ  (Ἰωάννης ) chapitre1verset 14.Et la Parole est devenue chair, et elle a habité parmi nous (et nous avons contemplé sa gloire, une gloire telle qu'est celle du Fils unique, venu du Père) pleine de grâce et de vérité.

En grèc- Καὶ ὁ λόγος σὰρξ ἐγένετο, καὶ ἐσκήνωσεν ἐν ἡμῖν – καὶ ἐθεασάμεθα τὴν δόξαν αὐτοῦ, δόξαν ὡς μονογενοῦς παρὰ πατρός – πλήρης χάριτος καὶ ἀληθείας.

En latin - et Verbum caro factum est et habitavit in nobis et vidimus gloriam eius gloriam quasi unigeniti a Patre plenum gratiae et veritatis

Selon à tort chez certains Chrétiens, Jésus fils de Marie عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ  ‘Aissa ibnu Maryam dit le Christ « χριστός – Christós מָשִׁיחַ  Mashia'h « mashákh l'Oint,» a revêtu en totalité la nature humaine se faisant égal aux hommes en vérité tout en conservant sa nature divine (« Il est totalement Dieu et totalement homme », « ὁλον Θεὸν, ὁλον ἀνθρωπον » (voir  Jean Damascène, De la Foi Orthodoxe,) Elle se situe au centre de la christologie. Certains courants chrétiens des premiers siècles considéraient être l'incarnation du Verbe Le Logos Λόγος, littérallement. '' Mot - Discours - Raison ".

Evangile selon Jean chapitre 1 verset 1.

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu*, et la Parole était Dieu*.

En grèc : Ἐν ἀρχῇ ἦν ὁ λόγος, καὶ ὁ λόγος ἦν πρὸς τὸν θεόν, καὶ θεὸς ἦν ὁ λόγος

*θεόν,(theós) - θεὸς theós « Dieu - θεότητα : (Essence divine, nature divine.) Divinité » θεϊκός : divin (qui est de Dieu, qui appartient à Dieu, à un dieu.)

En latin : in principio erat Verbum et Verbum erat apud Deum* et Deus* erat Verbum

 

Cas

Singulier

Pluriel

Nominatif

ο 

θεός

οι 

θεοί

Génitif

του 

θεού

των 

θεών

Accusatif

το(ν) 

θεό

τους 

θεούς

Vocatif

 

θεέ

 

θεοί

θεός, theós \tʰe.ˈos\ masculin Ancienne orthographe : ϑεός.  Dieu, divinité. σὺν θεῷ, σύν γε θεοῖσιν, avec l'aide de Dieu. πρὸς θεῶν, [je jure] devant les dieux. Par Dieu ! De l’indo-européen commun dʰ(e)h₁s- « souffle, esprit »

Dans Esaïe « Isaïe ישעיהו Yeshayahou », Chapitre 40 verset 8 : mais la Parole de notre Dieu   וּדְבַר־אֱלֹהֵינוּ -oudevar-Elohéynou (אֱלֹהִ֑ים Elohim) ; Dans Psaumes « Louanges תהילים Tehilim », Chapitre 33 verset 6 : Par la Parole de YHVH "Yahweh - l'Eternel"   בִּדְבַר יְהוָה   bidevar A.do.naï (hashem)*. Dans la Bible-  Deutéronome la section Paroles דברים s'écrit Dévarim  n'avait eu lieu qu'au moment du baptême par Jean-Baptiste dans le Jourdain, c'est-à-dire que le corps de Jésus aurait été adopté par Dieu à ce moment.

יהוה Yehovih يهوَه  yhwah Jéhovah dérivé de la racine trilittère  היה HYH, « être », composé des lettres yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו), hē (ה), retranscrit YHWH en français. Considéré d’une sainteté suprême et déclaré ineffable, Apparaissant près de 7 000 fois dans l’ensemble de la Bible,  présenté comme le « nom propre » de Dieu אֱלֹהִים l’Elohim , rapproché de l'akkadien ilu, de l'araméen Elah et de l'arabe إِلَاه ou Ỉlah إِلَه, qui signifie « (un) Dieu » Le sens du Nom  O Dieu اللَّهُمَّ Allâhumma, parfois utilisé dans le cadre des prières, pourrait être le pendant du nom «Dieu אֱלֹהִים Élohim », substitué dans les prières ou la lecture de la Torah  תּוֹרָה, θu.rɑ  « instruction » ; en grec ancien Νόμος - Nomos, « Loi » par אדני A.do.naï -Adonaï     أدوينوي Adoynoy,  « mon Seigneur »  et par « le Nom » השם    هشِيْم HaŠheym) dans un contexte profane.  Seigneur κύριος « Kyrios – phonétique : koo’-ree-os» cité 727 fois dans la Bible, vient de κύρος  « kuros » suprématie.

Yehovih yhwah jehovah

Vers la fin du  2è siècle de notre ère chez Théodote de Byzance Θεoδoτoς ὁ Βυζάντιον * dont le souci était de revenir à un monothéisme plus consolidé, plus soutenu, puis avec Paul de Samosate, Παῦλος ὁ Σαμοσατεύς (vers 200-275) religieux chrétien du 3è siècle, évêque d'Antioche la reprend en 268.  « Il montrait le Christ non comme vrai Dieu, mais comme un homme juste, » *(persécuté probablement sous Marc Aurèle empereur romain qui ne supporte pas « le fanatisme des chrétiens » et ne peut tolérer leur « fétichisme » pour le Christ). Cette conception, appelée adoptianisme lors de divers synodes, fut au 12è siècle définitivement considérée comme hérétique.

Jésus fils de Marie عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ  ‘Aissa ibnu Maryam est-il vraiment Dieu ? Séparer la divinité de l'humanité de Jésus, admettre que la divinité de Jésus est postérieure à sa conception, l’affirmation de la séparation des deux natures, divine et humaine du Christ, alors que le symbole de Nicée promulgué lors du concile de Nicée qui se tient de juin à août 325 afin de décider d'une expression de la foi (dogma, du grec, δόγμα c'est-à-dire croyance) commune aux chrétiens crédo, la profession de foi lors du premier, credo in unum Deum (« je crois en un seul Dieu » et complété lors du concile de Constantinople de 381 : de là l'expression « symbole de Nicée-Constantinople sous l’égide de l'empereur Constantin 1er  dont le crédo « je crois », la profession de foi : Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre Credo in Deum, Patrem omnipotentem, Creatorem cæli et terræ., met Jésus fils et Dieu le père , propos insultant envers le Créateur de toutes choses qui met un terme final  au monothéisme pur en affirmait la parfaite union (la consubstantialité  homoousios « ομοούσιος » (mystère de la Sainte Trinité, une seule personne en trois entités ). Cette notion décrit la relation entre les personnes divines de la Trinité et connote que Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu le Saint-Esprit sont « d'une même essence » en ce que le Fils est « engendré - avant tous les âges - éternellement » de l'être propre du Père, à partir duquel l'Esprit « procède  - éternellement »). La controverse est donc importante et délicate. À cela s'ajoute la ferveur populaire, éloignée des querelles théologiques pointues, en faveur du titre infâmes  de Θεοτόκος* Θεοτόκος** qui a enfanté Dieude Mère de Dieu qui engendre Dieu. Alors que Jésus n'est que fils de Marie عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ  "Ɛiyça" Isa abnou Maryama

D'après Abou Houreira (que Dieu l'agrée), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit:
« Je suis la personne la plus en droit de Issa Ibn Maryam dans l'ici-bas comme dans l'au-delà et les Prophètes sont des demi-frères (1): leurs mères sont différentes et leurs religion est unique (2) »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3443)

(1) en arabe les termes utilisés signifient des frères qui ont le même père mais dont les mères sont différentes. C'est à dire que le Prophète (que la prière de Dieu  et Son salut soient sur lui) a comparé les Prophètes de Dieu à des demi-frères.

En effet, de la même manière que les demi-frères ont le même père et des mères différentes, les prophètes de Dieu ont tous la même religion dans le sens où la croyance vers laquelle ils ont appelé les gens est la même mais leurs législations sont différentes

(2) c'est à dire que tous les prophètes sont venus avec l'islam qui consiste à adorer Dieu Seul qui est Unique, sans rien lui associer, à croire en ses noms et attributs, à croire en les anges, les prophètes, les livres qui ont été révélés, le destin et dans le jour dernier mais les législations des Prophètes divergent (nombre de prières, façon de prier...)

Certes il va descendre parmi vous, lorsque vous le verrez vous le reconnaitrez: c'est un homme de taille moyenne avec le teint rouge et blanc, il porte deux vêtements légèrement jaunes, c'est comme si sa tête coulait alors qu'il n'a pas été touché par de l'eau.

Il va combattre les gens pour l'Islam, il va casser (brisera) la croix, tuer le porc et abolir la jizya  جزية  le Tribut "Contribution forcée, imposée " (3) . Alors l'argent sera si abondant que personne ne voudra plus l'accepter".

À son époque, Dieu va mettre en perdition toutes les religions sauf l'Islam.

Il va tuer le Masih Dajjal لمسيح الدّجال (4) et la sécurité sera sur Terre au point où les lions vont paître avec les chameaux, le tigre avec les vaches, les loups avec le bétail et les enfants vont s'amuser avec les serpents mais cela ne leur nuira pas.

Il va rester sur Terre quarante ans puis il va mourir et les musulmans vont prier sur lui. »

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4324 et authentifié par l'imam Ibn Kathir dans Al Bidaya Wa Nihaya vol 19 p 224, par l'imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari vol 6 p 493 et par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

Jizya   جزية Il a été beaucoup dit à ce sujet il est necessaire de regarder cela de près même si c'est pas dans le sujet de cet article

(3) La jizya  جزية est un impôt dont doivent s'acquitter les mécréants qui vivent dans un pays musulman.

voir article lien suivant:http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/jizya-l-impot-de-protection-obligatoire.html

(4) Le Masih Dajjal المسيح الدّجال est un imposteur qui va apparaître à la fin des temps et qui va égarer beaucoup de gens.

Il va mentir aux gens et prétendre être un Prophète puis va prétendre qu'il est le Seigneur.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : الأنبياء إخوة لعلّات أمّهاتهم شتّى و دينهم واحد وأنا أولى النّاس بعيسى بن مريم لأنّه ليس بيني و بينه نبي وإنّه نازل فإذا رأيتموه فاعرفوه : رجل مربوع إلى الحمرة و البياض بين ممصرتين كأنّ رأسه يقطر و إن لم يصبه بلل

فيقاتل النّاس على الإسلام فيدق الصّليب و يقتل الخنزير و يضع الجزية و يهلك الله في زمانه الملل كلّها إلاّ الإسلام و يهلك المسيح الدّجال و تقع الأمنة في الأرض حتّى ترتع الأسود مع الإبل و النّمار مع البقر و الذئاب مع الغنم و يلعب الصّبيان بالحيات لا تضرهم

فيمكث في الأرض أربعين سنة ثمّ يُتَوَفَى فيصلّي عليه المسلمون

رواه أبو داود في سننه رقم ٤٣٢٤ و صححه الإمام ابن كثير في كتابه البداية و النهاية ج ١٩ ص ٢٢٤ و

an Abou Houreira radi Allah Ɛanah qal rasul Allah salla Allah Ɛalayh wa salam : al'Anbia' 'ikhwatan lillat ammhatham shatta wa dinahum wahid wa'ana 'awlaa alnas biIsa bin Maryam lannah lays bayni wa baynah Nabiun wa'innah nazil fa'idha ra'aytoumouh faerifouh : rajoul marbouƐ 'ilaa alhamrat wa albiad bayn moumsiratayn kan rasih yaqtour wa 'in lam yousibh balal fayuqatil alnnas Ɛalaa al'islam faydaq alsslyb w yuqtal alkhinzir wa yadaƐaljizyat wa youhlak Allah fi zamanih almoulali kallha 'ila al'Islam wa youhlik alMasih aldadjal wa taqaƐ al'amnat fi al'ard hatta tartaƐ al'aswad maƐ al'ibil wa alnanmar maƐ albaqar wa aldhiyab maƐ alghanm wa yalƐab alssabyan bialhiat la tadourouhoum fayamkouth fi al'ard 'arbaƐin sanatan thouma youtawafaa fyslly Ɛalayh almouslimoun

rawah 'Abu Dawud fi sununih raqam 4324 wa sahahah al'imam ibn Kathyr fi Kitabah albidayat wa al nihayat j 19 s 224

Il y a de nombreux hadiths authentiques le concernant

Evangile Jean chapitre 14 verset 10.et 11

10-Ne crois-tu pas que je suis dans le Père*, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, ce n'est pas de moi-même que je les prononce ; mais le Père, qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres

Οὐ πιστεύεις ὅτι ἐγὼ ἐν τῷ πατρί, καὶ ὁ πατὴρ ἐν ἐμοί ἐστιν; Τὰ ῥήματα ἃ ἐγὼ λαλῶ  ὑμῖν, ἀπ’ ἐμαυτοῦ οὐ λαλῶ: ὁ δὲ πατὴρ ὁ ἐν ἐμοὶ μένων, αὐτὸς ποιεῖ τὰ ἔργα.

11- Croyez-moi que je suis dans le Père et que le Père est en moi ; sinon, croyez à cause des œuvres mêmes.

Πιστεύετέ μοι ὅτι ἐγὼ ἐν τῷ πατρί, καὶ ὁ πατὴρ ἐν ἐμοί: εἰ δὲ μή, διὰ τὰ ἔργα αὐτὰ πιστεύετέ μοι

*  il est donné a Dieu suprême le titre et l'attribut du Père « législateur » des mondes connus et inconnus, le « régisseur » de toutes choses, connues et inconnues. Créateur de toutes choses.

۞ Sourate 4 النساء  an Nisāʾles Femmes verset 17.

Période Médinoise, qui occupe la 92èplace dans l'ordre chronologique.

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لاَ تَغْلُواْ فِي دِينِكُمْ وَلاَ تَقُولُواْ عَلَى اللّهِ إِلاَّ الْحَقِّ إِنَّمَا الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ رَسُولُ اللّهِ وَكَلِمَتُهُ أَلْقَاهَا إِلَى مَرْيَمَ وَرُوحٌ مِّنْهُ فَآمِنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلاَ تَقُولُواْ ثَلاَثَةٌ انتَهُواْ خَيْراً لَّكُمْ إِنَّمَا اللّهُ إِلَـهٌ وَاحِدٌ سُبْحَانَهُ أَن يَكُونَ لَهُ وَلَدٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَات وَمَا فِي الأَرْضِ وَكَفَى بِاللّهِ وَكِيلاً

Ô gens des Écritures ! Ne soyez pas excessifs (n’extravaguez pas) dans votre religion (créance)! Dites uniquement la vérité sur Dieu ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l'Envoyé de Dieu, Son Verbe (sa Parole)* déposé (lancée) dans le sein de Marie, un Esprit (Souffle) émanant du Seigneur ! Croyez en Dieu et en Ses prophètes, mais ne parlez (dites) pas de Trinité (trois) ! Cessez d'en parler dans votre propre (mieux) intérêt ! Il n'y a qu'un seul Dieu ! Et Il est trop Glorieux pour avoir un fils ! N'est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre? N'est-Il pas suffisant comme Protecteur?

Ya ahla al Kitab la taghlou fi dinikoum wa la taqoulou Aala Allahi illa al haqq innama al Masihou Aïsa ibu Maryam Raçoulu Allahi wa Kalimatouhou al qaha ila Maryam wa Rouhoun minhou faaminou biAllahi wa Rousoulihi wala taqoulou thalathatun intahou khayran lakoum innama Allahou ilahoun wa hidun soubhanahou an yakoun lahou wa ladun lahou ma fi al samawati wa ma fo al-ard wa kafa biAllahi wakilan

*kalimat كَلِمَتُهُ  Verbe Parole  Parole de Dieu كلمة الله  kalimat Allāh  en latin par « verbum » correspondant au dabar דָּבָר hébraique et au logos grec

Sourate 3  آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 52.

 Période Médinoise, qui occupe la 89è place dans l'ordre chronologique.

فَلَمَّا أَحَسَّ عِيسَى مِنْهُمُ الْكُفْرَ قَالَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللّهِ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللّهِ آمَنَّا بِاللّهِ وَاشْهَدْ بِأَنَّا مُسْلِمُونَ

Constatant leur incrédulité, Jésus demanda : «Quels sont ceux qui veulent être mes Auxiliaires* (m’assistera) dans la Voie de Dieu?» Et les apôtres** de lui répondre : «C'est nous qui sommes les auxiliaires de Dieu, car nous avons foi en Lui. Sois donc témoin que nous Lui sommes totalement soumis*** !

Falamma aĥaça ‘Issa minhoumou alkoufra qala man anSari îla Allahi qala alĥawariyouna naĥnou anSaru Allahi amanna biAllahi wâchhad bi-anna mouçlimouna

*les assistants, les apôtres**, les amis de Jésus (‘Issa) fils de Marie, des pacifiés muslîmûna. Cette purification avec soi-même et avec les humains est l’acte de l’homme qui adhère à Dieu l’Unique اللّه Allah, faisant de lui un musulman مسلم muslim, un croyant مؤمن mu’min, un pacifié.

**Apôtres  الْحَوَارِيِّينَ hawâriyyûn opposants, les antithétiques "qui (que) recevant à lui seul" ; حَوَارِيّ : interminable, partisan, fidèle,  loyal, disciple, الْحَوَارِيُّونdisciple de  Jésus-Christ fils de Marie

Sourate 5 verset 111

وَإِذْ أَوْحَيْتُ إِلَى الْحَوَارِيِّينَ أَنْ آمِنُواْ بِي وَبِرَسُولِي قَالُوَاْ آمَنَّا وَاشْهَدْ بِأَنَّنَا مُسْلِمُونَ

Et lorsque J'ai révélé aux Apôtres : “Croyez en Moi et en Mon Envoyé !”, ils répondirent : “Nous y croyons, et Tu es Témoin que nous sommes entièrement soumis.”«

wa'îđ  awĥaytou îla alĥawariyina  an aminou bi wabiraçouli qalou amanna wâchhad bi’annana mouçlimouna

 

*** des harmonisateurs : se soumettre أَسْلَمَ 'aslama, saluer سَلاَم salam, céder, obéir, se résigner, être docile, reconnaître, se résoudre, reconnaître la légitimité d'un jugement, se soumettre à la volonté de Dieu أَسْلَمَ 'aslama

Cette racine comptabilise 140 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes. Ci dessous la liste des versets où cette racine apparait


2:71 2:112 2:128 2:128 2:131 2:131 2:132 2:133 2:136 2:208 2:233 3:19 3:20 3:20 3:20 3:52 3:64 3:67 3:80 3:83 3:84 3:85 3:102 4:65 4:65 4:90 4:91 4:92 4:92 4:94 4:125 5:3 5:16 5:44 5:111 6:14 6:35 6:54 6:71 6:125 6:127 6:163 7:46 7:126 8:43 8:61 9:74 10:10 10:25 10:72 10:84 10:90 11:14 11:48 11:69 11:69 12:101 13:24 14:23 15:2 15:46 15:52 16:28 16:32 16:81 16:87 16:89 16:102 19:15 19:33 19:47 19:62 20:47 21:69 21:108 22:34 22:78 24:27 24:61 25:63 25:75 26:89 27:31 27:38 27:42 27:44 27:59 27:81 27:91 28:53 28:55 29:46 30:53 31:22 33:22 33:35 33:35 33:44 33:56 33:56 36:58 37:26 37:79 37:84 37:103 37:109 37:120 37:130 37:181 39:12 39:22 39:29 39:54 39:73 40:66 41:33 43:69 43:89 46:15 47:35 48:16 49:14 49:17 49:17 50:34 51:25 51:25 51:36 52:38 56:26 56:26 56:91 59:23 61:7 66:5 68:35 68:43 72:14 72:14 97:5

Occurences de ce mot dans le Coran :

2:132 - 2:133 - 2:136 - 3:52 - 3:64 - 3:80 - 3:84 - 3:102 - 5:111 - 11:14 - 21:108 - 27:81 - 29:46 - 30:53 –

Occurences de la racine ce mot dans le Coran :

2:71 - 2:112 - 2:128 - 2:128 - 2:131 - 2:131 - 2:132 - 2:133 - 2:136 - 2:208 - 2:233 - 3:19 - 3:20 - 3:20 - 3:20 - 3:52 - 3:64 - 3:67 - 3:80 - 3:83 - 3:84 - 3:85 - 3:102 - 4:65 - 4:65 - 4:90 - 4:91 - 4:92 - 4:92 - 4:94 - 4:125 - 5:3 - 5:16 - 5:44 - 5:111 - 6:14 - 6:35 - 6:54 - 6:71 - 6:125 - 6:127 - 6:163 - 7:46 - 7:126 - 8:43 - 8:61 - 9:74 - 10:10 - 10:25 - 10:72 - 10:84 - 10:90 - 11:14 - 11:48 - 11:69 - 11:69 - 12:101 - 13:24 - 14:23 - 15:2 - 15:46 - 15:52 - 16:28 - 16:32 - 16:81 - 16:87 - 16:89 - 16:102 - 19:15 - 19:33 - 19:47 - 19:62 - 20:47 - 21:69 - 21:108 - 22:34 - 22:78 - 24:27 - 24:61 - 25:63 - 25:75 - 26:89 - 27:31 - 27:38 - 27:42 - 27:44 - 27:59 - 27:81 - 27:91 - 28:53 - 28:55 - 29:46 - 30:53 - 31:22 - 33:22 - 33:35 - 33:35 - 33:44 - 33:56 - 33:56 - 36:58 - 37:26 - 37:79 - 37:84 - 37:103 - 37:109 - 37:120 - 37:130 - 37:181 - 39:12 - 39:22 - 39:29 - 39:54 - 39:73 - 40:66 - 41:33 - 43:69 - 43:89 - 46:15 - 47:35 - 48:16 - 49:14 - 49:17 - 49:17 - 50:34 - 51:25 - 51:25 - 51:36 - 52:38 - 56:26 - 56:26 - 56:91 - 59:23 - 61:7 - 66:5 - 68:35 - 68:43 - 72:14 - 72:14 - 97:5 -

Sourate 3  آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 55

إِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسَى إِنِّي مُتَوَفِّيكَ وَرَافِعُكَ إِلَيَّ وَمُطَهِّرُكَ مِنَ الَّذِينَ كَفَرُواْ وَجَاعِلُ الَّذِينَ اتَّبَعُوكَ فَوْقَ الَّذِينَ كَفَرُواْ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ ثُمَّ إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأَحْكُمُ بَيْنَكُمْ فِيمَا كُنتُمْ فِيهِ تَخْتَلِفُونَ

C'est alors que Dieu dit : «Ô Jésus ! Je vais mettre fin à ta mission sur Terre, t'élever* vers Moi, te purifier, te débarrasser des négateurs et placer ceux qui t'ont suivi au-dessus de ceux qui t'ont renié jusqu'au Jour dernier. À la fin, vous ferez tous retour vers Moi et Je trancherai alors vos différends.

 

îđh qala Allahou ya ‘Issa înni moutawafiyka warafiƐouka îlâ wamouŤahirouka mina alađhiyna kafarou wajaƐilou alađhiyna atabaƐouka fawqa alađhiyna kafarou îla yawmi alqiyamati thoumma îla marjiƐoukoum fa'aĥkoumou baynakoum fiyma kountoum fiyhi taķtalifouna

*te rappeler à Moi وَرَافِعُكَ  et t’élève warafiƐouka ; رَفُعَ : élever, hausser, porter plus haut تَرَفَّعَ  cheminer, progresser تَوفَّعَ tawâffâ il est décédé : le verbe signifie récupérer un dû avec la connotation d’achèvement, d’accomplissement et même de mort. Pour les commentateurs ‘Issa عِيسَى Jésus fils de Marie ne mourra qu’après l’anéantissement du le faux messie  المسيح الدجال Al-Masih ad-Dajjal , le Djâlal الدجال  al-Dajjâl l'« Homme du Péché », l'« Homme de l'Impiété », l'« Homme sans Loi » ou l'« Impie »  le menteur, le trompeur, l'Imposteur, l’Antichrist  ἀντίχριστος / antíkhristos, αντί + Χριστός (anti + Christos).

 

Voir Les Clefs du Mystère (Les Clés de l'invisible - l'inconnaissable) مفاتيح الغيب  mafâtif al ghayb de Farhr al Dîna ar Râzî Amoli فخرالدين الرازى آملی  554- 506 Hégire 1149- 1210  https://ia802607.us.archive.org/6/items/FPtrazitrazi/trazi08.pdf en arabe partie 8 āli ʿImrān  page 74 ٧٤  à 78 ٧٨

 

En l’an 9 de l’Hégire soit 631 La délégation d’une soixantaine de représentants chrétiens balhârith *du Najran نجران  (au Yémen. Du nord à quelque 600 km de Médine) dont 14 notables et un évèque auprès du Prophète de Dieu رسول الله  Raçoul Allah, Muhammad  que le salut et la paix de Dieu soient sur lui qui les aurait accueillis, et laissé prier dans la mosquée de Médine

*(a tendance monophysite ne reconnaissant en la personne de l’Oint qune seule nature divine, n(ayant pas accepté les termes du concile qui se tint  en 451 à Chalcédoine « asie mineure » (en face Byzance renommée Constantinople en 330 de notre ère et  rebaptisée Istanbul en 1930).

Page 152

Jesus personne humanie personne divine  unies entre-elles (sans confusion ni changement, sans division ni séparation)

En 628, une délégation de moines du monastère Sainte-Catherine se rendit auprès du prophète pour lui demander sa protection

Le Pacte de Najran  حلف نجران (Nadjran) conclu vers 631 entre Muhammad et des chrétiens, بلحارث nommés  Balhârith  بنو الحارث banu a Hârith, de la tribu Yéménite قبيلة يمنية  la tribu Yam  قبيلة يام qabilat Yamnia ou Yam Hamdan يام همدان, tribu Sabaéenne Hamdania همدانية  صابئة  (les Arabes « aborigènes » du Sud) dont les membres sont principalement situés à Najran et dans le nord du Yémen  vivant dans le centre du Yémen, bordés au nord par la tribu Obeida قبيلة عبيدة qabilat Obeidat et la tribu ouest des Murad قبيلة مراد Qabilat Murad. (Seraient à l'origine du Royaume de Saba   مملكة سبأ Mamlakat Saba «   سبأ‎, Sabaʾ, Sud Arabie SabaS-b- e Hébreu: שבא, Šəḇā » pour régir les rapports entre la communauté musulmane de Médine et la communauté chrétienne de Najran, au Yémen du nord الشمال al Shamal  Cet épisode de la vie de Muhammad est relaté dans la sîra d'Ibn Hichâm.

La délégation de 70 chrétiens, (a tendance monophysite ne reconnaissant en la personne de l’Oint* מָשִׁיחַ - mashia'h, araméen meshi'ha משיחאarabe masih المسيح provient de la racine משח, signifiant « onction d'un homme dans de l'huile d'olive » initialement dans le judaïsme l'oint, c'est-à-dire la personne consacrée par le rite de l'onction, réalisée par un prophète de Dieu. qu’une seule nature divine, n’ayant pas accepté les termes du concile qui se tint  en 451 à Chalcédoine(asie mineure) (en face Byzance)  dont 14 notables, établis dans la communauté de Najran, à quelque 600 km de Médine soit un an avant sa mort pour négocier les conditions de leur relations avec la communauté musulmane, dans la direction de l'Orient. Les négociations entre ces chrétiens et Mahomet aboutirent après trois jours : en échange de la protection du nouvel État musulman, les chefs chrétiens acceptèrent de fournir tous les six mois 1000 habits onciaux, plus 30 cuirasses et 30 lances en cas d'expédition musulmane au Yémen

* Dans l'évangile selon Luc au chap. 4, versets 18 et 19 (comparer avec le livre d'Ésaïe chap. 61 versets 1 et 2), Jésus parle du fait qu'« Il fut oint de l'Esprit pour prêcher l'Évangile »

Evangiles selon Luc chapitre 4 verset 18 et 19

18 -L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour publier aux captifs la liberté et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés,

En grec : Πνεῦμα κυρίου ἐπ’ ἐμέ, οὗ εἵνεκεν ἔχρισέν με εὐαγγελίσασθαι πτωχοῖς: ἀπέσταλκέν με ἰάσασθαι  τοὺς συντετριμμένους τὴν καρδίαν: κηρύξαι αἰχμαλώτοις ἄφεσιν, καὶ τυφλοῖς ἀνάβλεψιν, ἀποστεῖλαι τεθραυσμένους ἐν ἀφέσει

En latin : Spiritus Domini super me propter quod unxit me evangelizare pauperibus misit me praedicare captivis remissionem et caecis visum dimittere confractos in remissionem praedicare

19- et pour publier l'année* favorable du Seigneur

An grec : κηρύξαι ἐνιαυτὸν κυρίου δεκτόν.

En latin : annum Domini acceptum et diem retributionis

*« année que le Seigneur agrée » l’année jubilaire « le temps pour retrouver le sens de la mission  de Jésus que le Seigneur(a) lui accordé »(a) κύριον

Jésus Nazarénien  Ἰησοῦ Ναζαρηνέ  Iesu Nazarene.

Le Saint (esprit) de Dieu ἅγιος τοῦ θεοῦ Sanctus Dei.

le Seigneur ton Dieu κύριον τὸν θεόν σου Kurios ho Théos soû ; est Dominum Deum tuum

Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul. γέγραπται, Προσκυνήσεις  κύριον τὸν θεόν σου καὶ αὐτῷ μόνῳ λατρεύσεις ;  illi scriptum est Dominum Deum tuum adorabis et illi soli servies

 

Un second texte attestant d'un pacte entre Muhammad et les chrétiens de Najran est aujourd'hui connu. Ce texte est à l'origine d'un ensemble formé par « la plupart des textes de sauvegarde conservés par les églises d’Orient ». La chronique de Séert, écrite vers 1036, contient l'une des plus anciennes copies de ce texte

Voir tabari ect

convention diplomatique  sulh mûsalaha

Des sources indiquent que le christianisme est resté à Najran jusqu'au 9è siècle de notre ère (Goddard, Hugh (2000). A history of Christian-Muslim relations. New Amsterdam Books.)

 

 

mubâhala épreuve ordalique de l‘imprécation-l’exécration  réciproque

https://www.persee.fr/doc/ephe_0000-0002_1942_num_55_51_17495

https://www.persee.fr/docAsPDF/ephe_0000-0002_1942_num_55_51_17495.pdf

 

« “Au nom de Dieu clément et miséricordieux.” Charte de protection donnée par Dieu et son apôtre à ceux qui ont reçu  le Livre (sacré), aux chrétiens qui appartiennent à la religion de  Najran ou à toute autre secte chrétienne. Il leur a été écrit par  Mahomet, envoyé de Dieu près de tous les hommes, en gage de protection  de la part de Dieu et de son apôtre, et afin qu’il soit pour les  musulmans qui viendront après lui un pacte qui les engagera, qu’ils  devront admettre, reconnaître pour authentique et observer en leur  faveur. Il est défendu à tout homme, fût-il gouverneur ou détenteur  d’autorité, de l’enfreindre ou de le modifier. Les Croyants ne devront  pas être à la charge des chrétiens, en leur imposant d’autres conditions que celles qui sont portées dans cet écrit. Celui qui le conservera,  qui le respectera, qui se conformera à ce qui y est renfermé,  s’acquittera de ses devoirs et observera le pacte de l’apôtre de Dieu.  Celui qui, au contraire, le violera, qui s’y opposera, qui le changera,  portera son crime sur sa tête ; car il aura trahi le pacte de Dieu,  violé sa foi, résisté à son autorité et contrevenu à la volonté de son  apôtre : il sera donc imposteur aux yeux de Dieu. Car la religion que  Dieu a imposée, et le pacte qu’il a fait, rendent la protection  obligatoire. Celui qui n’observera pas ce pacte, violera ses devoirs  sacrés, et celui qui viole ses devoirs sacrés n’a pas de fidélité et  sera renié par Dieu et par tous les croyants sincères. La raison pour  laquelle les chrétiens ont mérité d’obtenir ce pacte de protection de  Dieu, de son envoyé et des croyants, est un droit qu’ils se sont acquis, et qui engage quiconque est musulman, d’obtenir cette charte établie en leur faveur par les hommes de cette religion et qui force tout musulman à y avoir égard, à lui prêter main-forte, à la conserver, à la garder  perpétuellement et à la respecter fidèlement.

la protection de Dieu et la garantie du prophète Mahomet, envoyé de  Dieu, s’étendent sur Najran et alentours, soit sur leurs biens, leurs  personnes, la pratique de leur culte, leurs absents et présents, leurs  familles et leurs sanctuaires, et tout ce qui grand et petit, se trouve  en leur possession

aucun évêque ne sera déplacé de son siège épiscopal,

ni aucun moine de son monastère,

ni aucun prêtre de sa cure,

aucune humiliation ne pèsera sur eux,

ni le sang d’une vengeance antérieure à la soumission,

ils ne seront ni assemblés ni assujettis à la dîme,

aucune troupe ne foulera leur sol

et lorsqu’un d’eux réclamera son dû,

l’équité sera de mise parmi eux

ils ne seront ni oppresseurs ni opprimés

et quiconque d’entre eux pratiquera dans l’avenir l’usure, sera mis hors de ma protection

aucun homme parmi eux ne sera tenu pour responsable de la faute d’un autre »

Associateurs 1

Les  associationnismes – associateurs* مشركون mouchrikoun

Qui font le   شرك le shirk, qui associe fautivement à Dieu d'autres dieux ou d'autres êtres.associé, disent : les anges sont les filles de Dieu.

*Ce mot est généralement rendu par les termes « idolâtrie - polythéisme - association religieuse »

Ce qui n’est pas le cas des juifs et des chrétiens  qui sont font partie de la famille des croyants monothéistes gens de Livres  اهل الكتاب ahl al-kitâb ceux à qui, selon le Coran Parole de Dieu كلمة الله  kalimat Allāh,  l’Unique, les Messages Divins (Proclamation, Communications transmission ٱلْبَلَٰغُ  albalağou) ont été transmis la raison  عَقْل ʿaql à travers un livre révélé à un Prophète en son temps pour une communauté bien précise, puis à de multitudes communautés. Toutefois, si le Coran utilise le terme shirk شرك, il n'en donne pas la définition. Ainsi, la façon dont sont inclus les gens du Livre parmi les associateurs fait l'objet de certains débats théologiques au sein de l'exégèse musulmane « Jugement sans ce que Dieu a révélé  الحكم بغير ما أنزل الله Al houkm bi ghayri ma anzal Allah (juger selon la Shari'ah  الشَّرِيعَة  normes et règles doctrinales et la 'Aqîdah  عقيدة article de la foi)». Permettre de comprendre la discussion envers le christianisme, accusé d'associer à Dieu un fils et le judaïsme, accusé de couvrir (base étymologique kfr3 כֹּפֶר kophèr  l’impie- l’hérétique) la loi divine avec les écrits rabbiniques.

Le mot « Kâfer   kāfir, كافر, « incroyant-infidèle » "celui qui nie la vérité" et aussi: "celui qui n'est pas reconnaissant". كفر kufr - كفار kuffār, (kafur كَافُوراً camphre)» qui est si fréquent dans le Coran, et dont la racine apparaît si souvent – 520 fois !– sous des formes diverses,

La racine kfr apparaît 21 autres fois dans le Nouveau Testament, soit 47 fois en tout (Evangiles compris).

Shema bible kafar expression differente 2

Bible תנך Tanakh ▼  Torah  תורה  Pentateuque-  Loi  ▼ Genèse  בראשית Berechit ▼  Fils de Dieu et filles des hommes.▼  Chapitre  ▼  Verset 6 ▼ Chapitre 2

וַיִּרְאוּ בְנֵי־הָאֱלֹהִים אֶת־בְּנוֹת הָאָדָם כִּי טֹבֹת הֵנָּה וַיִּקְחוּ לָהֶם נָשִׁים מִכֹּל אֲשֶׁר בָּחָרוּ

Les fils de Dieu (Elohîms -des grands- de la race divine ) virent que les filles des hommes (glébeux* - du peuple) étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent

vayyireou venéy-haélohiym èth-benoth haadam kiy tovoth hénnah vayyiqeh'ou lahèm nashiym mikol ashèr bah'arou

*Èlohîms אֱלֹהִים forme le הָאָדָם  glébeux אָדָם  Adâm, ܐܕܡ , آدم, poussière de la glèbe (terre) "être humain", "de la terre" ­ Adam (Homo est le genre  Homo sapiens ) Il insuffle en ses narines haleine de vie : et c'est le glébeux, un être vivant, Tandis que Eve  חַוָּה ḥawwā(h),  ܚܘܐ, حواء , a été créé à partir de la côte de l'homme . Adam, c'est « l'homme », littéralement « le terreux, le glaiseux » ; ha-adama אדמה est «la terre - la glaise »

Occurrences    9 fois dans 9 versets de 4 livres bibliques 
Genèse (6fois )- Josué (1fois )- 1 Chroniques (1) -Job (1fois)

Homme,  mot de la Bible,Il y apparaît plus de 3000 fois dans les traductions françaises.אִישׁ îsh  "Il y a" désigne l'homme 'mâle', l'époux', le 'mari' ; אָדָם Adam qui signifie 'humain' ,l'homme comme humanité, ...(il apparaît 412 fois). Parfois (131 fois), la Bible Hébraïque emploie l'expression bèn-ʼadham (bevèn-Adam) בְּבֶן־אָדָם , littéralement ‘fils d'homme’ pour désigner l'humain en général, ou un homme en particulier du point de vue de son humanité. Nous nous attarderons spécialement sur ce mot adam.  אַנְשֵׁי hénosh - (Enowsh) (39 fois seulement),qui signifie aussi 'homme', sa racine est liée au premier mot évoqué, אִישׁ ’îsh.

Traduction de l’expression hébraïque בֶּן־אָדָם bèn-ʼadham   dans laquelle אָדָם ʼadham désigne génériquement les “ humains ”, et non l’homme Adam. L’expression bèn-ʼadham signifie donc fondamentalement “ fils des humains, humain, fils tiré du sol ”. (Psaume 80:17 ; 146:3 ; Jérémie 49:18, 33.) Elle est souvent employée en parallèle avec d’autres termes hébreux rendus par “ homme ”, à savoir ʼish, “ mâle ” (voir Nombres במדבר Bəmidbar, dans le désert 23:19 ; Jb 35:8 ; Jérémie 50:40), et אֱנוֹשׁʼènôsh, “ mortel ”. (Voir Psaume 8:4 ; Is 51:12 ; 56:2.) En Psaume 144:3, l’expression “ fils du mortel ” traduit l’hébreu בֶּן־אֱנוֹשׁ bèn-ʼènôsh, l’équivalent araméen (bar ʼènash) figurant en Daniel 7:13.

En grec, cette expression est  υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου "huïos tou anthrôpou" dans laquelle le dernier mot est une forme du terme générique qui signifie “ homme ” ἀνθρώπου "anthrôpos"

 Matthieu 16:27.

Car le fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres

Μέλλει γὰρ ὁ υἱὸς τοῦ ἀνθρώπου ἔρχεσθαι ἐν τῇ δόξῃ τοῦ πατρὸς αὐτοῦ μετὰ τῶν ἀγγέλων αὐτοῦ, καὶ τότε ἀποδώσει ἑκάστῳ κατὰ τὴν πρᾶξιν αὐτοῦ.

Nous insistons sur le fait que le terme fils de l’homme et fils de Dieu c’est pas à prendre dans le sens paternité fifliale, mais en tant que créature de Dieu, comme tout à chacun avec la différence du iracle de sa conception comme celle d’Adam אָדָם. Nous en parlerons plus loins

Dans les Écritures hébraïques, on rencontre le plus souvent cette expression dans le livre d’Ézékiel, «  hazkyal حزقيال » où Dieu appelle le Prophète “ fils d’homme ” plus de 90 fois (Ézéchiel  יְחֶזְקֵאל 2:1, 3, 6, 8 » »). Apparemment, cette désignation était destinée à rappeler que le prophète n’était qu’une personne tirée du sol, ce qui soulignait le contraste entre le porte-parole humain et la Source de Son Message, le Dieu Très-Haut الله العلي Allah alƐaliu En Daniel 8:17, la même appellation est appliquée au Prophète Daniel.

Bible  תנך ▼ Hagiographes-Ecrits  כתובים Ketouvim ▼ Daniel - דנייאל ▼ Chapitre 8 ▼ Verset  17 ▼

Il vint auprès du lieu où je me tenais, et lorsqu'il fut venu, je tombai effrayé sur ma face, et il me dit : Comprends, fils de l'homme, car la vision (se rapporte) au temps de la fin

וַיָּבֹא אֵצֶל עָמְדִי וּבְבֹאוֹ נִבְעַתִּי וָאֶפְּלָה עַל־פָּנָי וַיֹּאמֶר אֵלַי הָבֵן בֶּן־אָדָם כִּי לְעֶת־קֵץ הֶחָזוֹן

vayyavo étsèl 'amediy ouvevoo nive'atthiy vaèpelah 'al-panay vayyomèr élay havén bèn-adam kiy le'èth-qéts hèh'azon

Toutes les fois que l’on trouve dans le texte le mot Èlohim אֱלֹהִים, il a un sens de «suprématie »

Dieu masculin lo him elohims 1

۞ Sourate 16 النحل an Naḥl Les Abeilles verset 57

Période Mecquoise, qui occupe la 70è place dans l'ordre chronologique.

وَيَجْعَلُونَ لِلّهِ الْبَنَاتِ سُبْحَانَهُ وَلَهُم مَّا يَشْتَهُونَ

Ils attribuent des filles à Dieu. Qu'Il soit exalté ! Et à eux-mêmes ils attribuent ce qu'ils désirent.

wayajƐalouna’lilahi albanati çoubĥanahou walahoum ma yachtahouna

*Lat اللات Uzza  عزى Manat  مناة‎  les trois "filles de Dieu  à la Mecque Période de laجاهِليّة  jāhilīya, du mot jahl جَهْل  de l’ignorance humaine, désignée dans le Coran comme la période antéislamique, caractérisée par le polythéisme sur le territoire de l'Arabie, avant la Révélation faites au Prophète Muhammad que le salut et la paix soient sur lui

 

۞ Sourate 17 الإسراء al Isrāʾ Le voyage nocturne verset 40.

Période Mecquoise, qui occupe la 50è place dans l'ordre chronologique.

أَفَأَصْفَاكُمْ رَبُّكُم بِالْبَنِينَ وَاتَّخَذَ مِنَ الْمَلآئِكَةِ إِنَاثاً إِنَّكُمْ لَتَقُولُونَ قَوْلاً عَظِيماً

Quoi? Votre Seigneur vous aurait-Il octroyé des fils et aurait-Il pris, pour Lui, des filles parmi les anges? Quel horrible blasphème dites-vous là !

afa'aSfakoum Raboukoum  bialbaniyna wâtaķađha mina almala'ikati înathan înakoum lataqoulouna qawlan ƐaŽiyman.אִישׁ

Selon des commentateurs (Augustin d'Hippone l'actuelle Souk Ahras, Algérie connu aussi par  saint Augustin, 354-430), les «fils de Dieu» représenteraient les descendants de Seth (...) Le Dieu d'Augustin est à la fois au-dessus des êtres humains et au plus profond d'eux-mêmes.  Une de ses plus célèbres formules des Confessions : « Tu autem eras interior intimo meo et superior summo meo (Mais Toi, tu étais plus profond que le tréfonds de moi-même et plus haut que le très-haut de moi-même) ». Dans son œuvre : La Vision de Dieu, il s'interroge sur les passages apparemment contradictoires des Évangiles : comme les Évangiles ne peuvent se contredire, il faut essayer d'en comprendre le sens qui nous échappe.

Pour saint Jérôme 347-420 actuelle Slovénie ou Croatie. Les catholiques le considèrent comme l'un des Pères de l'Église.

« Voir Dieu tel qu'il est dans sa nature, l’œil de l'homme ne le peut ; non seulement l'homme, mais ni les Anges, ni les Trônes, ni les Puissances, ni les Dominations, ni aucun nom qui est nommé. La créature ne peut regarder son Créateur. » — Lettre 111

L'Essence de Dieu est donc inatteignable pour tout intellect créé.

Il ne ressemble à rien et rien ne peut lui ressembler. Le Prophète Muhammad fut questionné par ses contemporains à propos de Dieu l’Unique 'Allah; la réponse lui fut dictée par Dieu Lui-même sous la forme d'une courte sourate que l'on trouve dans le Saint  Coran et qui est considérée comme l'Essence-même de l'unité monothéiste

۞ Sourate 112 الإخلاص al Iḫlāṣ Le Culte (monothéisme) pur versets 3 -4

Période Mecquoise (ou Médinoise), qui occupe la 22è place dans l'ordre chronologique.

 

3. qui n'a jamais engendré et qui n'a pas été engendré,لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ Lam yalid wa lam youlad

 

4. et que nul n'est en mesure d'égaler !» وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُواً أَحَدٌ Wa lam yakoun lahou koufouwan aĥadoun

 

Mais, invisible par nature, Dieu peut se rendre visible par une « bienveillance » appropriée. Il est alors perçu, non selon son essence, mais selon ses énergies comme l'affirme saint Basile :

« Nous connaissons Dieu par ses énergies, mais nous sommes incapables d'approcher son essence. Car les énergies descendent jusqu'à nous, mais son essence demeure inaccessible. »— Lettre 234

Rabbi Shimon bar Yohaï  שמעון בן יוחאי Siméon fils de Yohaï, il a vécu entre la fin du 1er siècle et le 2è siècle de l'ère chrétienne a maudit ceux qui utilisent l'expression "fils de Dieu" étant donné que Dieu ne s'est jamais marié et n'a jamais eu d'enfants

La langue grecque  fils= γιος Dieu = Θεού et la langue latine, fils =Filius  Dieu-Divinité Déus –Déi Génitif de Deus font une distinction entre :

-Fils de Dieu (Filius Dei) en grec  ho huios tou Theou (Ο γιος του Θεού)

-Dieu le Fils (Deus Filius)  en grec ho Theos ho huios (Ο Θεος ο γιος)

- « Ainsi Dieu le Père, Dieu, le Fils : Dieu, l'Esprit Saint. Et cependant ce ne sont pas trois Dieux mais Dieu est un » selon les chrétiens Jésus n’est ni créé ni engendré.

Esprit  נֶפֶשׁ  homme ־אִישׁ = être humain כֹּפֶר נֶפֶשׁ־אִישׁ nèphèsh-iysh celui d'Humain = Adam que mon âme נֶּפֶשׁ néphèsh bénisse

 

Les Fils de Dieu, ce sont ceux qui font la volonté de Dieu* à l’image de Noé נֹחַ nōa'h  نوح Nûh, de Sem שם, Shem  سام Sām, d’Abraham אַבְרָהָם Avra'ham  إبراهيم Ibra'him, de Moïse מֹשֶׁה  Moshé  موسى Moussa, du roi  דָּוִיד David داود Dāwūd, etc, et des baptisés ! Car l’Ecriture traduit aussi  « Fils de Dieu » par « Enfants de Dieu ». Par exemple, dans le Magnificat (Cantique chanté par la Vierge Marie après l'Annonciation, lors de la visite qu'elle rend à sa cousine Élisabeth, plus âgée qu'elle et enceinte). Luc chapitre1verset 54 « Il a secouru Israël, son serviteur, pour se souvenir de Sa Miséricorde ») où l’on parle d’Israël « puerum suum » (donc enfant de Dieu), ou bien dans le Benedictus (Ce texte est prononcé par Zacharie à la naissance de son fils Jean le Baptiste). Cantique de Zacharie  Luc, chapitre 1 verset 76 : « Et Toi, petit enfant (il s’agit de Jésus fils de Marie يسوع ابن مريم Îssâ ibn Maryam), Tu seras appelé Prophète du Très-Haut ; car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies», ou même encore dans le prologue de saint Jean (le dernier évangile de la messe) lorsqu’il dit que nous sommes « enfants de Dieu » (nous, les baptisés).

* Souvent expirmé par  Mektoub  مكتوب destin القدر, inch'Allah إن شاء الله Si Dieu le veut

Évangile de Jean 15-5 : Sans (car hors) moi, vous ne pouvez rien faire- ὅτι χωρὶς ἐμοῦ οὐ δύνασθε ποιεῖν οὐδέν   multum quia sine me nihil potestis facere

 -2 Timothée chapitre 3 versets 16-17 :16-Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ; 17- afin que l'homme de Dieu soit accompli, et parfaitement propre pour toute bonne œuvre.

 - 2 Pierre chapitre1verset 21 : car jamais prophétie n'a été apportée par la volonté d'un homme, mais c'est poussés par l'Esprit-Saint (روح القدس Rouh al Qoudous) que des hommes venant de la part de Dieu ont parlé.

Certains des Gens du Livre ont l'obligation du Culte Unique  عبادة الله  'Ibâda Allâh. Certains  non  pas respectés la Parole de Dieu l'Unique, les textes sont clairs. 

Nous rappelons que selon l’avis des savant musulmans  علماء‎ ulamā', l’Islam ne tient ni les juifs ni les chrétiens pour des polythéistes. Ils sont appelés  «  Gens qui ont reçu l’Écriture»  اهل الكتاب  Ahl al-Kitâb et non « mouchrikoun مشركون,» ou associateurs  شرك associé, d'où l'appellation associationnisme. Ce que l’Islam affirme avec force et soutient solennellement, c’est la nature spécifique, unique, mystérieuse et la transcendance absolue de Dieu l’Unique. 

Rentrons plus en détail

L’islam est par définition la religion du Livre  الكتاب al Kitab  le Coran Glorieux القرآن الْمَجِيدُ al Qu'ran al Majid  par excellence contenu immuable et éternel écrit sur une Table gardée (préservée) اللوح المحفوظ lawh mahfûz descendu  تنزيل tanzil  par les Prophètes (Récepteurs Intermédiaires du Message Divin)  adressé aux peuples élus  principalement les juifs et les chrétiens

۞sourate 3 آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 3-4

Période Médinoise, qui occupe la 89è place dans l'ordre chronologique

نَزَّلَ عَلَيْكَ الْكِتَابَ بِالْحَقِّ مُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ وَأَنزَلَ التَّوْرَاةَ وَالإِنجِيلَ

3. Il t'a révélé graduellement le Livre en tant que Message de Vérité, confirmant ce qui l'avait précédé, comme Il avait révélé la Thora et l'Évangile

Nazala Ɛalayka alkitaba bialĥaqi mouSadiqan lima bayna yadayhi wa'anzala alTawrata wâl'Înjiyla

 مِن قَبْلُ هُدًى لِّلنَّاسِ وَأَنزَلَ الْفُرْقَانَ إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ بِآيَاتِ اللّهِ لَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ وَاللّهُ عَزِيزٌ ذُو انتِقَامٍ

4. auparavant, pour servir de direction aux hommes. Et Il a également révélé le Livre du discernement le Coran. À ceux qui renient les signes de Dieu est réservé un terrible châtiment, car Dieu est Puissant et Redoutable quand Il sévit.

Min qablou houdan lilnaçi  wa'anzala alFourqana îna alađhiyna kafarou bi'ayati Allahi lahoum Ɛađaboun chadiydoun wâLlahou Ɛaziyzoun đhou antiqamin

 

 ۞sourate 4 النساءan Nisā ʾLes femmes versets 153- -171

Période Médinoise, qui occupe la 92è place dans l'ordre chronologique.

يَسْأَلُكَ أَهْلُ الْكِتَابِ أَن تُنَزِّلَ عَلَيْهِمْ كِتَاباً مِّنَ السَّمَاءِ فَقَدْ سَأَلُواْ مُوسَى أَكْبَرَ مِن ذَلِكَ فَقَالُواْ أَرِنَا اللّهِ جَهْرَةً فَأَخَذَتْهُمُ الصَّاعِقَةُ بِظُلْمِهِمْ ثُمَّ اتَّخَذُواْ الْعِجْلَ مِن بَعْدِ مَا جَاءتْهُمُ الْبَيِّنَاتُ فَعَفَوْنَا عَن ذَلِكَ وَآتَيْنَا مُوسَى سُلْطَاناً مُّبِيناً

153- Les gens (familiers) des Écritures (de la Prescription) insistent pour que tu fasses descendre à leur intention un Livre du Ciel ! N'avaient-ils pas demandé à Moïse bien plus encore quand ils lui avaient dit : «Fais-nous voir Dieu face à face ! (montre nous Dieu physiquement) »? Aussi furent-ils frappés par la foudre en punition de tant d'insolence. Puis ils se mirent à adorer le Veau d'or*, en dépit des preuves évidentes qu'ils avaient reçues. Nous leur pardonnâmes cependant leurs erreurs et Nous dotâmes Moïse d'une autorité certaine.

Yas-alouka ahlou al Kitab an tounazzila Aalayhim Kitaban mina al Sama-i faqad saalou Moussa akbara min thalika faqalou arina Allah jahratan faakhathat-houmou alsaAiqatou bithoulmihim thoumma ittakhathou alƐijla* min baAdi ma jaat-houmou al bayyinatou faAafawna Aan thalika wa atayna Moussa sultanan moubinan

 

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لاَ تَغْلُواْ فِي دِينِكُمْ وَلاَ تَقُولُواْ عَلَى اللّهِ إِلاَّ الْحَقِّ إِنَّمَا الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ رَسُولُ اللّهِ وَكَلِمَتُهُ أَلْقَاهَا إِلَى مَرْيَمَ وَرُوحٌ مِّنْهُ فَآمِنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلاَ تَقُولُواْ ثَلاَثَةٌ انتَهُواْ خَيْراً لَّكُمْ إِنَّمَا اللّهُ إِلَـهٌ وَاحِدٌ سُبْحَانَهُ أَن يَكُونَ لَهُ وَلَدٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَات وَمَا فِي الأَرْضِ وَكَفَى بِاللّهِ وَكِيلاً

171- Ô gens des Écritures ( Ôh adeptes  de la prescription)! Ne soyez pas excessifs dans votre religion ! Dites uniquement la vérité sur Dieu ! Le Messie Jésus, fils de Marie, est seulement l'envoyé (un Messager) de Dieu, Son Verbe déposé dans le sein de Marie, un Esprit (inspiration) émanant du Seigneur (de Sa part) ! Croyez en Dieu et en Ses prophètes, mais ne parlez pas de Trinité ! Cessez d'en parler dans votre propre intérêt ! (vraiment) Il n'y a qu'un seul Dieu ! Et Il est trop Glorieux pour avoir un fils ! N'est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre? N'est-Il pas suffisant comme Protecteur?

Ya ahla al Kitabi la taghlou fi dinikoum wa la taqoulou Aala Allahi illa al haq innama al Masih’ Aisa Ibn Maryam Rasoulou Allahi wa Kalimatouhou alqaha ila Maryam wa Rouhoun minhou faaminou biAllahi wa Rouçoulihi wa la taqoulou Thalathatoun intahou khayran lakoum innama Allah ilahoun wahidoun Soubhanahu an yakouna lahu waladoun lahu ma fI al Samawati wa ma fi al-Ard wa kafa biAllahi wakilan

*veau الْعِجْلَ alƐijla Veau d'or  עֵגֶּל הַזָהָב 'ēggel hazāhāv  عجل الذهب  ajal aldhahab symbole de l'idolâtrie.

Bible תנך ▼Torah תורה ▼Exode שמות ▼Ki Tissa  כי תשא  Le veau d'or ▼ Chapitre 32 ▼ Verset  5 ▼

 Et Aaron vit [le veau], et bâtit un autel devant lui; et Aaron cria, et dit: Demain, une fête à l'Eternel!

וַיַּרְא אַהֲרֹן וַיִּבֶן מִזְבֵּחַ לְפָנָיו וַיִּקְרָא אַהֲרֹן וַיֹּאמַר חַג לַיהוָה מָחָר

vayyare aharon vayyivèn mizebéah' lephanayv vayyiqera aharon vayyomar h'ag lhashem mah'ar

la Torah توراة Tawrat de Moise, Moussa, les Psaumes  Zabur de David Dawud,

l’Évangile  إنجيل‎ al ʾInjīl  de Jésus Ἰησοῦς (Iesous) عيسى Îsa, « Îssa ibn Maryamn  عيسى بن مريم : Jésus, fils de Marie Le Messie מָשִׁיחַ Mashia'h,   المسيح Masih »  transcrit par  ceux appelés Nazôréens ou Nazaréens Ναζωραῖος (Nazôraios), נוֹצְרִי nôṣrî - נוצרים Notzrim, نصارى nasara -   نصراني nasrani "Chrétiens" nasraya ܕܢܨܪܝܐ en Syrien Aramaéen) la plus ancienne dénomination des disciples de Jésus avec l’Évangile  Injîl (qui deviendra par la suite actes des Apôtres ceux des Gens de l’ Évangile Ahl al Injil « 5-47 » ) connue de disciples de « Jésus le Nazôréen » (aussi appelé dans les Évangiles « Jésus le Nazarénien », les sabéens  صابئة* courant religieux judéo-chrétien, adorateur des astres groupe religieux baptiste, monothéiste  (qui ne sont pas explicitement qualifié de Gens du Livre) et bien sûr par parachever La Parole Divine  le Rappel-la Lecture le Coran au Dernier des Messagers et Prophètes de Dieu l’Unique Muhammad

* سَبَئي : Sabéen, du pays de Saba converti, qui a apostasié, qui a abjuré, qui a accepté l'islam comme religion

۞  sourate 5 المائدة al-Māʾida La table est servie verset 68-69

Période Médinoise, qui occupe la 112è place dans l'ordre chronologique

قُلْ يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لَسْتُمْ عَلَى شَيْءٍ حَتَّىَ تُقِيمُواْ التَّوْرَاةَ وَالإِنجِيلَ وَمَا أُنزِلَ إِلَيْكُم مِّن رَّبِّكُمْ وَلَيَزِيدَنَّ كَثِيراً مِّنْهُم مَّا أُنزِلَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ طُغْيَاناً وَكُفْراً فَلاَ تَأْسَ عَلَى الْقَوْمِ الْكَافِرِينَ

 68-Dis : «Ô gens des Écritures ! Tant que vous ne vous conformerez pas à la Thora, à l'Évangile et à ce qui vous a été révélé par le Seigneur, vous n'accomplirez rien de valable !» Certes, les révélations que tu as reçues de ton Seigneur ne feront qu'accroître chez beaucoup d'entre eux l'esprit de révolte et d'infidélité. Cesse donc de t'inquiéter d'un peuple aussi pervers.

 Qoul ya Ahla al Kitab lastoum Aala shay-in hatta touqimou al Tawrat wa al Injil wa ma onzila ilaykoum min Rabbikoum wa layazidanna kathoran minhoum ma onzila ilayka min Rabbika toughyanan wa koufran fala tasa Aala al qawmi al kafirin’

            إِنَّ الَّذِينَ آمَنُواْ وَالَّذِينَ هَادُواْ وَالصَّابِؤُونَ وَالنَّصَارَى مَنْ آمَنَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ وعَمِلَ صَالِحاً فَلاَ خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلاَ هُمْ يَحْزَنُونَ

69- En vérité, ceux qui ont cru (la foi), ainsi que les juifs, les sabéens(et les convertis) et les chrétiens, ceux qui ont cru en Dieu, au Jugement dernier et qui ont fait le bien, seront préservés de toute crainte et ne seront point affligés.

Inna alladhin’ amanou wa Alladhin’ hadou wa al Sabioun’ wa al Nasara man amana biAllahi wa al yawmi al-akhiri wa Aamila salihan fala khawfoun Aalayhim wa la houm yahzanoun’

Dieu l'a (ressuscité- élévé-échangé)  

*Pour une branche des Nazôréens, certains, reconnaissent la messianité de Jésus, qu'ils qualifient de « serviteur de Dieu », mais pas sa divinité. Les expressions : apo Nazareth, Nazôraios, Nazarenos, Nazôrenos apparaissent 19 fois dans le Nouveau Testament, les adjectifs étant au nominatif singulier ou à d’autres cas. Nazôraios n’est au pluriel que dans Actes 24,5 Tertullus porte plainte contre Paul devant le gouverneur Felix ; il dit de Jésus :prôtostatên te tês tôn Nazôraiôn aireseôs..de Nazareth ἀπὸ Ναζαρέτ apo Nazaret  : Jean 1,45 quand il dit : Philippe trouve Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui dont Moïse a écrit dans la loi, et dont les prophètes ont parlé, Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth. Εὑρίσκει Φίλιππος τὸν Ναθαναήλ, καὶ λέγει αὐτῷ, Ὃν ἔγραψεν Μωσῆς  ἐν τῷ νόμῳ καὶ οἱ προφῆται εὑρήκαμεν, Ἰησοῦν τὸν  υἱὸν τοῦ Ἰωσὴφ τὸν ἀπὸ Ναζαρέτ. « Ἰησοῦς Iesous- : vous êtes en parlant de Jésus » (christ  Χριστὸς christos).  ; Actes 10,38 ; concernant Jésus, qui était de Nazareth, comment Dieu l'a oint d'Esprit saint et de puissance, lui qui est allé de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient opprimés par le diable ; parce que Dieu était avec lui. Ἰησοῦν τὸν ἀπὸ Ναζαρέτ,  ὡς ἔχρισεν αὐτὸν ὁ θεὸς πνεύματι ἁγίῳ καὶ δυνάμει, ὃς διῆλθεν εὐεργετῶν καὶ ἰώμενος πάντας τοὺς καταδυναστευομένους ὑπὸ τοῦ διαβόλου, ὅτι ὁ θεὸς ἦν μετ’ αὐτοῦ: Matthieu 2,23 et y étant allé, il habita dans une ville appelée Nazareth ; afin que fût accompli ce qui avait été dit par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen. καὶ ἐλθὼν κατῴκησεν εἰς πόλιν λεγομένην Ναζαρέτ: ὅπως πληρωθῇ τὸ ῥηθὲν διὰ τῶν προφητῶν, ὅτι Ναζωραῖος κληθήσεται. ; 26,71 Et comme il sortait vers le porche, une autre le vit, et dit à ceux qui étaient là : Celui-ci était avec Jésus le Nazaréen. Ἐξελθόντα δὲ αὐτὸν  εἰς τὸν πυλῶνα, εἶδεν αὐτὸν ἄλλη, καὶ λέγει αὐτοῖς  ἐκεῖ, Καὶ οὗτος ἦν μετὰ Ἰησοῦ τοῦ Ναζωραίου. / Luc 18,37 guérison de l'aveugle à l'entrée de Jéricho Et on lui annonça que c'était Jésus le Nazaréen qui passait.Ἀπήγγειλαν δὲ αὐτῷ ὅτι Ἰησοῦς ὁ Ναζωραῖος παρέρχεται / Jean 18,7  arrestation de Jésus : Il leur demanda donc encore : Qui cherchez-vous ? Eux dirent : Jésus de Nazareth. Πάλιν οὖν αὐτοὺς ἐπηρώτησεν, Τίνα ζητεῖτε; Οἱ δὲ εἶπον,  Ἰησοῦν τὸν Ναζωραῖον. 19,19  Pilate fit aussi un écriteau et le fit placer sur la croix ; or il y était écrit : Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs .Ἔγραψεν δὲ καὶ τίτλον ὁ Πιλάτος, καὶ ἔθηκεν ἐπὶ τοῦ σταυροῦ: ἦν δὲ γεγραμμένον, Ἰησοῦς ὁ Ναζωραῖος ὁ βασιλεὺς τῶν Ἰουδαίων / Actes : 2,22 dans le discours de la Pentecôte Hommes Israélites, écoutez ces paroles : Jésus le Nazaréen, cet homme autorisé de Dieu auprès de vous par des miracles et des prodiges et des signes que Dieu a faits par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; Ἄνδρες Ἰσραηλῖται, ἀκούσατε τοὺς λόγους τούτους: Ἰησοῦν τὸν Ναζωραῖον, ἄνδρα ἀπὸτοῦ θεοῦ ἀποδεδειγμένον εἰς ὑμᾶς δυνάμεσιν καὶ τέρασιν καὶ σημείοις, οἷς ἐποίησεν δι’ αὐτοῦ ὁ θεὸς ἐν μέσῳ ὑμῶν, καθὼς καὶ  αὐτοὶ οἴδατε,; 3,6 Pierre guérit un infirme de naissance : Mais Pierre dit : De l'argent et de l'or, je n'en ai point ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ le Nazaréen, marche ! Εἶπεν δὲ Πέτρος, Ἀργύριον καὶ χρυσίον οὐχ ὑπάρχει μοι: ὃ δὲ ἔχω, τοῦτό σοι δίδωμι. Ἐν τῷ ὀνόματι Ἰησοῦ χριστοῦ τοῦ Ναζωραίου, ἔγειραι   καὶ περιπάτει.4,10   Pierre dit devant le Sanhedrin : qu'il soit notoire à vous tous, et à tout le peuple d'Israël, que c'est par le nom de Jésus-Christ le Nazaréen, que vous avez crucifié, que Dieu a ressuscité (Elevé) des morts ; c'est par lui que cet homme se présente devant vous bien portant.γνωστὸν ἔστω πᾶσιν ὑμῖν καὶ παντὶ τῷ λαῷ Ἰσραήλ, ὅτι ἐν τῷ ὀνόματι Ἰησοῦ χριστοῦ τοῦ Ναζωραίου, ὃν ὑμεῖς ἐσταυρώσατε, ὃν ὁ θεὸς ἤγειρεν ἐκ νεκρῶν, ἐν τούτῳ οὗτος παρέστηκεν ἐνώπιον ὑμῶν ὑγιής.; 6,14 Etienne est confronté à de faux témoins devant le Sanhédrin : Car nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises.ἀκηκόαμεν γὰρ αὐτοῦ λέγοντος ὅτι Ἰησοῦς ὁ Ναζωραῖος οὗτος καταλύσει τὸν τόπον τοῦτον, καὶ ἀλλάξει τὰ ἔθη ἃ παρέδωκεν ἡμῖν Μωσῆς. 22,8  Paul demande au Christ : Et je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Et il me dit : Je suis Jésus le Nazaréen, que tu persécutes.Ἐγὼ δὲ ἀπεκρίθην, Τίς εἶ, κύριε; Εἶπέν τε πρός με, Ἐγώ εἰμι Ἰησοῦς ὁ Ναζωραῖος ὃν σὺ διώκεις; 24,5 Tertullus Τέρτυλλος porte plainte contre Paul Παύλου devant le gouverneur Felix Φῆλιξ ; Nous avons en effet trouvé cet homme, qui est une peste et qui excite des séditions parmi tous les Juifs, par toute la terre, qui est chef de la secte des Nazaréens, Εὑρόντες γὰρ τὸν ἄνδρα τοῦτον λοιμόν, καὶ κινοῦντα στάσιν  πᾶσιν τοῖς Ἰουδαίοις τοῖς κατὰ τὴν οἰκουμένην, πρωτοστάτην τε τῆς τῶν Ναζωραίων αἱρέσεως; 26,9 Paul déclare Quant à moi donc, il est vrai que j'avais pensé en moi-même qu'il fallait agir beaucoup contre le nom de Jésus de Nazareth, Ἐγὼ μὲν οὖν ἔδοξα ἐμαυτῷ πρὸς τὸ ὄνομα Ἰησοῦ τοῦ Ναζωραίου δεῖν πολλὰ ἐναντία πρᾶξαι: : Marc 1,24  disant : Qu'y a-t-il entre toi et nous, Jésus, Nazarénien ? Es-tu venu pour nous perdre ? Nous savons qui tu es : le Saint de Dieu ! λέγων, Ἔα,  τί ἡμῖν καὶ σοί, Ἰησοῦ Ναζαρηνέ; Ἦλθες ἀπολέσαι ἡμᾶς; Οἶδά σε τίς εἶ, ὁ ἅγιος τοῦ θεοῦ. ; 10,47  guérison de l'aveugle Bartimée : Et ayant entendu que c'était Jésus le Nazaréen, il se mit à crier et à dire : Fils de David, Jésus, aie pitié de moi !  Καὶ ἀκούσας ὅτι Ἰησοῦς ὁ Ναζωραῖός  ἐστιν, ἤρξατο κράζειν καὶ λέγειν, Ὁ  υἱὸς Δαυίδ, Ἰησοῦ, ἐλέησόν με; 16,6 L’ange au tombeau qui dit aux femmes : Mais il leur dit : Ne vous épouvantez point ; vous cherchez Jésus le Nazaréen qui a été crucifié ; il est ressuscité ; il n'est pas ici ; voici la place où ils l'avaient mis.  Ὁ δὲ λέγει αὐταῖς, Μὴ ἐκθαμβεῖσθε: Ἰησοῦν ζητεῖτε τὸν Ναζαρηνὸν τὸν ἐσταυρωμένον: ἠγέρθη, οὐκ ἔστιν ὧδε: ἴδε, ὁ τόπος ὅπου ἔθηκαν αὐτόν. Luc 24,19 les pèlerins d'Emmaüs : Et il leur dit : Lesquelles ? Et ils lui dirent : Celles qui concernent Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvre et en parole, devant Dieu et devant tout le peuple ;  Καὶ εἶπεν αὐτοῖς, Ποῖα; Οἱ δὲ εἶπον  αὐτῷ, Τὰ περὶ Ἰησοῦ τοῦ Ναζωραίου,  ὃς ἐγένετο ἀνὴρ προφήτης δυνατὸς ἐν ἔργῳ καὶ λόγῳ ἐναντίον τοῦ θεοῦ καὶ παντὸς τοῦ λαοῦ: (plusieurs témoins disent : Nazôraiou: ce qui concerne le Nazarénien  mais aussi : Nazôraios)

Nazir נזיר  (séparé-consacré) nazirite, nazarite, nazarien ou naziréen est une personne qui, selon la Bible hébraïque, s'est consacrée à Dieu par un vœu en vertu : Livre des Nombres (Nombre chapitre 6 versets 1 à 21

Extrait :

Bible תנך ▼Torah  תורה ▼Nombres  במדבר Bəmidbar, dans le désert▼ Naziréat  נשא Nasso▼Chapitre 6 ▼ Verset 8 ▼

Tout le temps de son naziréat il est saint à l’Eternel כֹּל יַמֵי נִזַרוֹ קָדֹשׁ הוּא לַיהוָה kol yaméy nizaro qadosh hou lhashem

En revanche, on peut raisonner que Nazôraios serait proche de Nazir et de son adjectif : Naziraios, qui s'écrivent avec un z ז zain hébraïque. Voir dans l'Ancien Testament,

Bible  תנך ▼ Prophètes  נביאים ▼ Livre des Juges ספר שופטיםSefer Shoftim▼ Chapitre 13 ▼ Versets  5-et 7 et chapitre 16 verset 17▼

13/5-Car voici, tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils; que le rasoir ne passe pas sur sa tête, car l'enfant sera un nazir (nazaréen –consacré)  de Dieu, dès le ventre (de sa mère), et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Pelichtime (Philistins)

כִּי הִנָּךְ הָרָה וְיֹלַדְתְּ בֵּן וּמוֹרָה לֹא־יַעֲלֶה עַל־רֹאשׁוֹ כִּי־נְזִיר אֱלֹהִים יִהְיֶה הַנַּעַר מִן־הַבָּטֶן וְהוּא יָחֵל לְהוֹשִׁיעַ אֶת־יִשְׂרָאֵל מִיַּד פְּלִשְׁתִּים

kiy hinnakhe harah veyoladetthe bén oumorah lo-ya'alèh 'al-rosho kiy-neziyr élohiym yiheyèh hanna'ar min-habatèn vehou yah'él lehoshiy'a èth-yiseraél miyyad pelishetthiym

13/7-Il m'a dit: Tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils, et maintenant ne bois ni vin ni boisson forte, et ne mange rien d'impur, car l'enfant sera un nazir (nazaréen –consacré) de Dieu depuis le ventre (de sa mère) jusqu'au jour de sa mort.

 וַיֹּאמֶר לִי הִנָּךְ הָרָה וְיֹלַדְתְּ בֵּן וְעַתָּה אַל־תִּשְׁתִּי יַיִן וְשֵׁכָר וְאַל־תֹּאכְלִי כָּל־טֻמְאָה כִּי־נְזִיר אֱלֹהִים יִהְיֶה הַנַּעַר מִן־הַבֶּטֶן עַד־יוֹם מוֹתוֹ

 vayyomèr liy hinnakhe harah veyoladetthe bén ve'atthah al-tthishetthiy yayin veshékhar veal-tthokheliy kol-toumeah kiy-neziyr élohiym yiheyèh hanna'ar min-habètèn 'ad-yom motho

16/17-  Il lui fit connaître tout son secret et lui dit: Le rasoir, n'a pas passé sur ma tête, car je suis un Nazir de Dieu dès le ventre de ma mère, si je suis rasé, ma force m'abandonnera, je deviens faible et je serai comme tout (autre) homme

וַיַּגֶּד־לָהּ אֶת־כָּל־לִבּוֹ וַיֹּאמֶר לָהּ מוֹרָה לֹא־עָלָה עַל־רֹאשִׁי כִּי־נְזִיר אֱלֹהִים אֲנִי מִבֶּטֶן אִמִּי אִם־גֻּלַּחְתִּי וְסָר מִמֶּנִּי כֹחִי וְחָלִיתִי וְהָיִיתִי כְּכָל־הָאָדָם

vayyaggèd-lahh èth-kol-libo vayyomèr lahh morah lo-'alah 'al-roshiy kiy-neziyr élohiym aniy mibètèn immiy im-ggoullah'etthiy vessar mimmènniy khoh'iy veh'aliythiy vehayiythiy kekhal-haadam

Cependant, nazir נזיר peut se traduire par saint (ἅγιος) de Dieu (θεοῦ), ἅγιος τοῦ θεοῦ expression que l'on retrouve appliquée à Jésus dans deux passages, chez Marc 1, 24  disant : Qu'y a-t-il entre toi et nous, Jésus, Nazarénien ? Es-tu venu pour nous perdre ? Nous savons qui tu es : le Saint de Dieu ! λέγων, Ἔα,  τί ἡμῖν καὶ σοί, Ἰησοῦ Ναζαρηνέ; Ἦλθες ἀπολέσαι ἡμᾶς; Οἶδά σε τίς εἶ, ὁ ἅγιος τοῦ θεοῦ. et Jean 6, 69 et nous, nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Καὶ ἡμεῖς πεπιστεύκαμεν καὶ ἐγνώκαμεν ὅτι σὺ εἶ ὁ χριστὸς ὁ υἱὸς τοῦ θεοῦ τοῦ ζῶντος :

Un passage de Matthieu reprend la même formulation en 8,29   : Et il leur demandait : Mais vous, qui dites-vous que je suis ? Et Pierre, répondant, lui dit : Tu es le Christ. Καὶ αὐτὸς λέγει αὐτοῖς, Ὑμεῖς δὲ τίνα με λέγετε εἶναι; Ἀποκριθεὶς δὲ  ὁ Πέτρος λέγει αὐτῷ, Σὺ εἶ ὁ χριστός.*de Dieu ?

*n’est pas un sens de filiation mais un sens de créature de Dieu comme toute créature avec une différence de privilège indéniable

On a l'impression que chez Marc 1, 24 (voir ci-dessus texte complet) l'expression "le Saint de Dieu ἅγιος τοῦ θεοῦ" sert à expliciter l'adjectif Nazarenos, qui serait dans ce cas un titre et non pas un adjectif géographique.

Malheureusement certains des Gens du Livre اهل الكتاب ahl al kitâb , qui devaient reconnaître la Véracité et l’Authenticité du Livre « descendu  تنزيل tanzil* » ont falsifié  "distorsion, altération"  تحريف tahrif) dans le temps leurs Écritures et d’avoir perverti la Parole Divine qu’elles véhiculaient ; ils en ont altéré le sens, en ont occulté une partie et se sont divisés sur, l’interprétation du Texte, ce qui constitue  une preuve manifeste de leur errance voir sourate 4 النساءan Nisā ʾLes femmes verset 46 ; sourate 5 المائدة al Māʾida La table est servie versets 13-41 ; sourate 6 الأنعام al Anʿām Les troupeaux verset 91 , par ce qu’ils se sont écarté de leurs Livres, ont négligé d’obéir aux Commandements Divins ou se sont rebellé contre Dieu l’Unique et Ses Prophètes (sourate 3 آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 19; sourate 4 النساءan Nisā ʾLes femmes verset 47; sourate  5  المائدة al Māʾida La table est servie verset 68)

Tanzil  تنزيل "envoi", Inzal   انزال "faire tomber", et nouzoul   نزول "descendant", et d'autres mots basés sur le verberacine triconsonantal nazala   نذل

Sourate 17  الإسراء al-isrāʾ Le voyage nocturne verset 105.

Période Mecquoise,  sourate qui occupe la 50è place dans l'ordre chronologique

وَبِالْحَقِّ أَنزَلْنَاهُ وَبِالْحَقِّ نَزَلَ وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلاَّ مُبَشِّراً وَنَذِيراً

C'est en toute vérité que Ceci (ce Coran) est Descendu (Révélé) et il est l'expression même de la Vérité. Quant à toi Prophète, c'est pour annoncer la bonne nouvelle et avertir que tu as été envoyé.

Wa bi al haq anzalnahou wa bi al haq nazala wa ma arsalnaka illa moubashiran wa nathiran

 

Le thème de la falsification تحريف  tahrif a été caractérisé pour la première fois dans les écrits et études d'Ibn Saʿīd ibn Ḥazm بن سعيد بن حزم (384-456 Hégire soit 994-1064), qui a rejeté les prétentions qu'Esdras עזרא , 'Ezrā ; ( 480–440 avant notre ère), également appelé Ezra le Scribe ( עזרא הסופר , Ezra ha-Sofer était l'auteur de la Torah T ת : תּוֹרָה (la Loi ou Pentateuque). Il argumenta contre l'authenticité du texte biblique dans la première partie ( תנ״ך Tanakh) et la deuxième partie (Nouveau Testament).

Alors qu’il leur à toujours été demandé de suivre les Commandements afin de rendre à Dieu Seul le Culte approprié

۞ sourate 3 آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 20

Période Médinoise, qui occupe la 89è place dans l'ordre chronologique. 

فَإنْ حَآجُّوكَ فَقُلْ أَسْلَمْتُ وَجْهِيَ لِلّهِ وَمَنِ اتَّبَعَنِ وَقُل لِّلَّذِينَ أُوْتُواْ الْكِتَابَ وَالأُمِّيِّينَ أَأَسْلَمْتُمْ فَإِنْ أَسْلَمُواْ فَقَدِ اهْتَدَواْ وَّإِن تَوَلَّوْاْ فَإِنَّمَا عَلَيْكَ الْبَلاَغُ وَاللّهُ بَصِيرٌ بِالْعِبَادِ

S'ils te contredisent, dis-leur : «Je me soumets à Dieu, moi et ceux qui me suivent.» Après quoi, demande à ceux qui ont reçu l'Écriture et aux non-initiés : «Et vous? Êtes-vous soumis à Dieu?» S'ils se déclarent soumis à Dieu, c'est qu'ils ont pris la bonne voie, mais s'ils s'en détournent, rappelle-toi que ton rôle se limite à transmettre le Message. Dieu observe constamment Ses serviteurs.

Fa-in hajjouka faqoul aslamtou wa jhiya lillahi wa mani ittabaAani wa qoul lilladhina outou al Kitab wa al-ommiyina aslamtoum fa-in aslamou faqadi ihtadaw wa-in tawallaw fa-innama Aalayka al balaghou wa Allahu basiroun bi al Aibadi.

Dis à ceux auquel le Livre a été donné et aux infidèles : êtes-vous soumis à Dieu ? S’ils sont soumis à Dieu, ils sont bien guidés

43 fois le mot Marah מָרָה  marathah et ses variantes  תמרו thamerou (me désobéissez)  רִיב riyv (quereller) : « amertume, être querelleur, être rebelle, être réfractaire, être désobéissant, se révolter contre, Envers Dieu » est utilisé dans la Bible

Chercher querelle riyv  explique le mot Méribh מְרִיבָה a  Querelle selon le yahviste (Nombres 20/3 et 13) aussi allusion à la mort des révoltés « dont Coré était l’initiateur»  (Nombres 17/2)

Marah מָרָה est le lieu identifié comme ayant été traversé par les Israélites pendant l'Exode, ou se trouvait une source dont les eaux étaient si amères que les Israélites ne pouvaient en boire.  Exode 15/23

Voici quelques exemples qui montrent le mauvais comportement d’une partie du peuple hébreux

Bible תנך ▼ Torah  תורה ▼  Deutéronome דברים Devarim ▼ Qadesh Barnéa  קדש ברנע Incrédulité à Cadès* ▼ Chapitre 1 ▼ Verset  26 ▼

* situé dans le désert de Zin, מדבר צין‎, Midbar Tzin une partie du désert de Paran מדבר פראן Midbar Parean. Le site est identifié à Tell el-Qudeirat, à proximité d'un groupe de sources (oasis) dans le nord du désert du Sinaï, dans l'ouest du Néguev.

Mais vous ne voulûtes point (pas) y monter, et vous fûtes rebelles (vous révoltâtes) à l'ordre de l'Eternel, votre Dieu. (contre la bouche de IHVH-Adonaï votre Elohîms).

וְלֹא אֲבִיתֶם לַעֲלֹת וַתַּמְרוּ אֶת־פִּי יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם

velo aviythèm la'aloth vatthamerou èth-piy hashem élohéykhèm 

Bible  תנך ▼ Torah  תורה ▼ Deutéronome  דברים ▼  Eikev  עקב Prière de Moïse ▼ Chapitre 9 ▼ Verset  24 ▼

Vous vous rebellez contre IHVH-Adonaï depuis le jour où je vous ai connus

מַמְרִים הֱיִיתֶם עִם־יְהוָה מִיּוֹם דַּעְתִּי אֶתְכֶם

mameriym héyiythèm 'im-hashem miyyom dda'etthiy èthekhèm

Bible תנך ▼ Prophètes  נביאים ▼ Samuel 1 שמואל א ▼  Chapitre  12 ▼ Versets 14 - 15 ▼

Si vous craignez l'Eternel, si vous le servez, si vous obéissez à sa voix, et si vous n'êtes point rebelles à la parole de l'Eternel, vous vous attacherez à l'Eternel, votre Dieu, vous et le roi qui règne sur vous.

 

אִם־תִּירְאוּ אֶת־יְהוָה וַעֲבַדְתֶּם אֹתוֹ וּשְׁמַעְתֶּם בְּקֹלוֹ וְלֹא תַמְרוּ אֶת־פִּי יְהוָה וִהְיִתֶם גַּם־אַתֶּם וְגַם־הַמֶּלֶךְ אֲשֶׁר מָלַךְ עֲלֵיכֶם אַחַר יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם

im-tthiyreou èth-hashem va'avadetthèm otho oushema'etthèm beqolo velo thamerou èth-piy hashem viheyithèm ggam-atthèm vegam-hammèlèkhe ashèr malakhe 'aléykhèm ah'ar hashem élohéykhèm

Mais si vous n'obéissez pas (indociles) à la voix de l'Eternel, et si vous êtes rebelles à la parole de l'Eternel, la main de l'Eternel sera contre vous, comme elle a été contre vos pères.

וְאִם־לֹא תִשְׁמְעוּ בְּקוֹל יְהוָה וּמְרִיתֶם אֶת־פִּי יְהוָה וְהָיְתָה יַד־יְהוָה בָּכֶם וּבַאֲבֹתֵיכֶם

veim-lo thisheme'ou beqol hashem oumeriythèm èth-piy hashem vehayethah yad-hashem bakhèm ouvaavothéykhèm

Bible תנך ▼ Hagiographes  כתובים ▼ Psaumes  תהילים ▼  Chapitre  78 ▼ Verset 8 ▼

Et qu’ils ne soient pas, (fussent pas) comme leurs ancêtres, (pères) une génération insoumise (indocile) et rebelle, une génération (qui n'a point affermi) au cœur inconstant et à l’esprit non sincèrement (n'a pas été) fidèle à Dieu

וְלֹא יִהְיוּ כַּאֲבוֹתָם דּוֹר סוֹרֵר וּמֹרֶה דּוֹר לֹא־הֵכִין לִבּוֹ וְלֹא־נֶאֶמְנָה אֶת־אֵל רוּחוֹ

velo yiheyou kaavotham ddor ssorér oumorèh ddor lo-hékhiyn libo velo-nèèmenah èth-él rouh'o

Évangile Hébreux chapitre 10 verset 28

Si quelqu'un a violé la loi de Moïse, il est mis à mort sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins :

Ἀθετήσας τις νόμον Μωϋσέως χωρὶς οἰκτιρμῶν ἐπὶ δυσὶν ἢ τρισὶν μάρτυσιν ἀποθνῄσκει:

 

Liste de livre à consulter pour ce sujet :

Le concept de mécréance en terre d’Islam : Sahra Ghozi pages 69 à 91

Une approche du Coran par la grammaire et le lexique,: Maurice Gloton page 651

Jésus  (le fils de Marie) dans le Coran selon l’enseignement d’Ibn ‘Arabi traduit par Maurice Gloton.

Les mots clés de la Bible  Révélation à Isrël : Dom Pierre Miquel page 160 "Mashiah- christus page 229 "Rouah -souffle - esprit saint page 287 "Torah" ’Èlohim pages 90 -91.

Jésus dans la tradition soufi : Faouizi skali.

Péchés et Guérison : Ibn al Qayyim traduit par Dr. Nabil Aliouane.

Talbîs Iblis  les ruses de Satan : Abû al Faraj Ibn Jawzi

Le Livre  des Idoles Kitâb al ‘acnam par Ibn al Kalbî traduuit par Ahmed Benjelloun.

Les invocations exaucées  par Ahmad abd al  Jawad  traduit par  abd al Qâdir al Arnâ’ut

Traduction de la Bible lien http://www.judeopedia.org

Traduction Evangiles (actes des Aptotres) lien https://theotex.org/ntgf/matthieu/matthieu_4_gf.html

Coran (l’Appel) (traduction subjective) par André Chouraqui édition Robert Laffont  1990 pages 374 9/30 (note) 796 29/11 (notes)

Coran  (traduction subjective) Mohammed Benchekroun édition Diwan 3000 (2001) tome 3  page 263 et suivantes

Coran  (traduction subjective) Jean Grosjean

Coran  (traduction subjective) Dr Salah ed Dine Kachrid

Coran  (traduction subjective) M. Kasimirski

Coran  (traduction subjective) Si Hamza Boubaker  édition Fayard-Denoël 1972 voir tome 1 page 380 -381 -382

Coran  (traduction subjective) Jean Grojean

Coran  (traduction subjective)  Maurice Gloton édition al Bouraq page 191 note n° 302 - 303  (de sourate 9 verset 30)

Coran  (traduction subjective)  O. Pesle et Ahmad Tidjani

Coran  (traduction subjective)  As’ad Mahmûd Hawmad           

Coran  (traduction subjective) lien https://www.yabiladi.com/coran/

Coran  (traduction subjective) M.Kasimirski

Coran  (traduction subjective) Malek Chebel

Coran  (traduction subjective) par Salah es Dine Kachrid  première édition  Libanaise 1983 page 245

l'Exégèse du Saint Coran  Ibn Jabir  al Tabary édition DKI 2009  tome 1 

video cours de Torah  תורה  Pentateuque  Deux qui font Un (récit de la création de l'homme)  http://www.akadem.org//sommaire/paracha/5767/parachat-hachavoua-5767/berechit-une-double-creation-12-09-2006-6745_4314.php

Aux sources du Monde Arabe (l'Arabie avant l'Islam collection du musée du Louvre par I.M.A institut du Monde Arabe.

Atlas du Coran par Dr Chawqui Abu Khail (existe en français)

version  arabe https://fr.scribd.com/doc/6791590/Atlas-Du-Coran-Arabic#

version anglaise en pdf http://logissalamfrance.e-monsite.com/medias/files/atlas-of-the-quran-www.sahihadith.com-.pdf

Dictionnaire Encyclopédique de la Bible  édition Brépols

Explorer la Bible (Vademecum pour le lecteur des Écritures) édition du Cerf

Dictionnaire du Coran par Mohammed Ali Amir- Moessi édition Rober laffont :

gens du Livre page 367 et suivantes

Les grands Thèmes du Coran par Jean Monneret  Edition Dervy:

chapitre J les Gens du Livre (4.47) de la page 384 à 420

 Avicenne Métaphysique du Shifà' Livre VI à X par Georges C A nawati Librairie philosophique J. Vrin Paris:

Livre huitième page 73 et suivantes (chapitre cinquième page 90 Lun est unique La ḥaqīqa حقيقة, « réalité ; vérité ; authenticité ; rectitude". 

Lecture du Coran par Mohammed Arkoun édition Albin Michel : page 110 la notion de société du Livre et page 244 Lâ yukallifu Llâhu illâ nasfan illâ wus'ahâ لاَ يُكَلِّفُ اللّهُ نَفْساً إِلاَّ وُسْعَهَا  Dieu n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacite sourate 2 البقرة al Baqara la Vache verset 286

Dictionnaire encyclopédique du Coran par Malek Chebel  édition Livre de poche page 192 et suivantes 178 fille page 179 fils fils fis d'Adam fils de Dieu fils d'israël

page 492 Unicité Divine

La Bible le Coran et la science par Maurice Bucaille édition Pocket  page 46 et suivantes Torah ou Pentateuque - les Livres historiques les Livres Prophétiques etc.

Atlas des Hébreux et histoire des hébreux*  par Richard Lebeau * pages et 155 ... 283 tableau

Histoire des relations entre juifs et musulmans, par Abdelwahab Meddeb et Benjamin Stora, Albin Michel, 2013.

La voie des Nazaréens édition Nawa  par A Soleiman al Kaabi les nazaréens page 27

site le traduction en hebreux de la Bible http://www.judeopedia.org

site de recherche de mot du Coran http://coran-seul.com/index.php/verset

site lecture Coran en arabe https://www.yabiladi.com/coran/

 

Et bien d’autres livres…..

 

3 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Ajouter un commentaire