Citoyenneté Laïcité Droits et Devoirs Islam coutumes traditions

Citoyenneté Laïcité Droits et Devoirs Islam coutumes traditions

 

Declaration des droits des humains islam

Citoyenneté Laïcité Droits et Devoirs  Islam coutumes traditions

De part le Nom du Tout Miséricordieux Plein de Miséricorde بسم الله الرحمن الرحيم bismi Allah al Rahman al Rahim.

J’atteste qu’il n’y a pas d’autre divinité que Dieu lui même et que Muhammad est son Prophète

أشهد أن لا إله إلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله

'ashhadou 'an la 'Ilah 'iila Allah wa'ashhadou 'ana Mouhamadan Raçoul Allah

Je demande la protection de Dieu contre Satan le maudit

أعوذ بالله من الشيطان الرجيم

A'aoudouh bi Allah min al shaytan al rajim

Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Dieu et ses bénédictions

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

al salam alaykoum wa rahmatou Allah wa barakatou.

Nombreux sont de nos concitoyens (es) de confessions musulmanes français(es)  de souche, français (es) par naturalisation, citoyens (es)  avec un titre de séjour, etc., qui remplissent chaque jour, leurs devoirs civiques en participant pleinement, avec les droits qu’ils ont, à la vie de ce beau pays, par leurs activités professionnelles,  associatives dans tous les domaines, par leurs bons comportements envers autrui quelque soit la personne qu’ils ont en face d’eux. Mais en est- il de tous les musulmans (es)  ou non musulmans (es)  dans ce pays et dans les DOM TOM ?

François, Pierre, Jean Jacques, Isabelle Marie, Françoise, Claudine ont aussi le Droit  d’être musulmans, de conserver leur nom d’origine et prénom. C’est une évidence, et pas un problème pour la foi musulmane.

Dans l’essence de notre foi religieuse stable et ferme, les musulmans sont respectueux de la Laïcité cela ne signifie nullement que nous devons accepter tout ce qui se dit et tout ce qui se fait, cela serait admettre le contraire à notre acceptation de notre pratique cultuelle, autant dans notre vie privé qu’avec la société fussent – t-elle musulmane ou pas. Ce sentiment de trahison de notre engagement confessionnel peut nous détourner du culte de l'aqîda عقيدة crédo - profession de foi - fondements de la croyance, de l’'Ibādāt عبادة, pratique de la religion, la relations directe" que chacun entretient avec Dieu par ses actes : Chahâda شهادة : le témoignage". l'attestation de foi, la Salât صلاة la ou les Prières rituelles et surérogatoires , la Zakât زَكَاة l’aumône légale, al saoum : صَوم, Ramadan رَمَضان, le jeune du mois de Ramaḍān, al Ḥajj حَجّ pèlerinage à La Mecque .Obtenir la science musulmane Usūl al-Dīn أصول الدين , parfaire notre Imân إمان la croyance dans les piliers de la foi (Dieu l’Unique, ses anges, tous Ses Prophètes et Messagers, les livres, le jour du Jugement dernier et la prédestination , être dans le Tawhîd تَوْحيد le Monothéisme pur. Dogme premier et essence même de l'Islam, l’affirmation que Dieu الله Allah est l'Unique divinité, le Créateur transcendant de toute chose, l'Absolu, l'Intemporel, le non engendré et celui qui n’a point engendré. Pour tout cela pour notre Jihâd جهاد la lutte intérieure contre les passions de notre corps de notre cœur, notre âme, notre égo, le nafs نَفْس faisons preuve d’Ijtihâd اجتهاد d’efforts de réflexion, soyons dans la moindre mesure de notre intelligence comprendre le sens d’un Ayâ آية verset ou des ʾâyât آيات les versets du Saint Coran Parole d’Allah الله de Dieu l’Unique comme un ‘ālim عالِم un savant en sciences religieuses au service tous.

Faire la Da'wa دَعْوة L’Appel, l’invitation, la prédication. L'exhortation vers le droit chemin. Avec la permission d’Allah الله de Dieu l’Unique, car ce que nous entreprenons c’est avec selon sa volonté d’où le musulman dit fréquemment avant de faire une action Si Dieu le veut إن شاء الله  inch Allah. C’est de tout cela que le musulman se doit de faire dans ses faits et gestes de tous les jours de sa vie. Le cœur est pour nous le demeure de la foi, son récipient Nous ne pouvons pas faire au cœur ce qu’il ne peut pas aimer. Cela ne veut pas dire que nous devons interdire aux autres leurs convictions religieuses, les refuser en que tels. L’appartenance à la France à sa République savoir user de ses droits, respecter ses devoirs en tant que citoyens totalement investis dans tous les domaines n’est pas un renoncement à notre foi mais un épanouissement donc une chance à ne pas gâter. N’ayons de crispation identitaire, du recul sur soi de penser pas français et ne pas se sentir français, nous ne sommes pas un clan celui des musulmans mis à part du clan des جوري gawris des français des occidentaux « Gawri "gəyuri" dérive du mot turc «gəyur - كافر» qui lui-même vient du mot Kafir كافر qui veut dire tout simplement non musulman et non musulmans ne veut pas dire non croyant »..

Sourate109  الكافرون al-kāfirūn les incroyants* versets 6

Période Médinoise,qui occupe la 18è place dans l'ordre chronologique.

*Incroyant dans la foi musulmane.

À vous votre religion,(votre redevabilité (devoir)) et à moi la mienne(ma redevabilité (devoir**)! لَكُمْ دِينُكُمْ وَلِيَ دِينِ  Lakoum diynoukoum walia diyni

** دَيِّن : croyant, dévot, fervent, pieux  وَرِع warie

Nous sommes une seule Unité avec nos diversités.

Rappelons nous ce verset Parole de d’Allah الله  Dieu l’Unique.

Sourate 16 les abeilles النحل an-naḥl verset 44.

Période Mecquoise, qui occupe la 70è place dans l'ordre chronologique

بِالْبَيِّنَاتِ وَالزُّبُرِ وَأَنزَلْنَا إِلَيْكَ الذِّكْرَ لِتُبَيِّنَ لِلنَّاسِ مَا نُزِّلَ إِلَيْهِمْ وَلَعَلَّهُمْ يَتَفَكَّرُونَ

Ces Prophètes étaient munis de preuves irréfutables et des Écritures. Et à toi aussi, Nous envoyons ce Coran, afin que tu expliques clairement aux humains ce qui leur a été révélé. Peut-être seront-ils amenés à y réfléchir.

Bi al bayyinati wa al zoubouri wa anzalna ilayka al thikra litoubayyina lilnasi ma nouzzila ilayhim wa laAallahoum yatafakkarouna.

 

Les anciens à travers les siècles nous ont offerts par leurs expériences leurs intelligences, les outils les plus merveilleux pour accomplir notre devoir dans la lecture du Livre sacré et des enseignements du dernier des Messagers رسول الله Raçoul Allah Prophète Muhammad, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui صلّى الله عليه و سلّم. ṣallā Allāh `alayhi wa sallam dont Sa mission n‘a été que suivre ses prédécesseurs nabi نبی, , nâbîy tels : Abraham إبراهيم Ibrahim Moïse موسى Moussa ; Jésus, fils de Marie عيسى بن مريم Issa ibn Maryam.

Nous devons savoir ce qui nous est demandé de comprendre. Avoir le partage de la raison dans la communication et non pas d’aller s’aventurer dans des interprétations fallacieuses. Nos guides religieux إمام imams nos savants dans la Science religieuse عُلَّامة Ullamah n’ont pas vocation à prêcher la haine et la discorde avec invectivé « de reproche » mais le respect et l’entente. Ils sont nos référents dans la société et devant la Nation France. Ils doivent être propres de tout reproche ou de préjugé malsain.

Sommes  nous capable d’ administrer nos propres problèmes nos difficultés à nous entendre souvent entres nous musulmans,  au lieu de nous attendrir sur nous même, plaindre, ayons la motivation de  réfléchir,  soyons dégourdi, soyons imaginatifs, sachons  nous organiser,  nous impliquer intelligemment,  dans de nombreuses actions non pas seulement religieuses dans les mosquées ou association musulmanes mais  offrons nos cœurs dans tous ce qui fait la France et ce dont les français aspirent- social via l’associatif,  travail via nos compétences, solidarité via nos générosités, de nous affranchir sans demander l’avis, de  la tutelle des mairies des ministères, quand cela n’est pas nécessaire ? Il n’y a qu’un geste à faire il n’est pas plus difficile que d’aller sur la Lune.

Il nous faut des imams français  qui parlent très bien le français, qui connaissent les problèmes des musulmans vivant en France francais ou pas

Toute note vie se développe sous le regard de Dieu l’Unique Allah, et elle doit être méritante de ce regard, ce qu’elle ne peut être si elle ne s’honore pas chez l’autre ce qu’il le renvoie elle-même sacrée.

Nul n’aura à répondre des autres

sourate 4 النساء an-NisāʾLes femmes verset 28

Période Médinoise, qui occupe la 92è place dans l'ordre chronologique

يُرِيدُ اللّهُ أَن يُخَفِّفَ عَنكُمْ وَخُلِقَ الإِنسَانُ ضَعِيفاً

Dieu veut alléger certaines de vos obligations, sachant bien que l'homme a été créé faible.

Yuridou Allahou an youkhaffifa Aankoum wa khouliqa al-insanou daAifan

 

Vous êtes libres

Sourate 16 les Abeilles النحل an-naḥl verset 93

Période Mecquoise, qui occupe la 70è place dans l'ordre chronologique

وَلَوْ شَاء اللّهُ لَجَعَلَكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَلكِن يُضِلُّ مَن يَشَاءُ وَيَهْدِي مَن يَشَاءُ وَلَتُسْأَلُنَّ عَمَّا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

Si Dieu l'avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté. Mais Il égare qui Il veut et met sur la bonne voie qui Il veut, et vous aurez certainement à rendre compte de toutes vos actions.

Wal aw shaa Allahou lajaAalakoum oummatan wa hidatan wa lakin youdillou man yashaou wayahdi man yashaou walatus-alounna Aamma kountoum taAmalouna.

 

Notre pire ennemi c’est l’ignorance, celle que l’on a de l’in vers l’autre, il faut répondre par le savoir qui est une manne pour l’humain. Nous devons avoir la sincérité pour Dieu l’Unique  Allah dans nos actions, nos œuvres. Appelons les gens à s’unir, parler  pour ne pas  nous diviser que cela soit entre nous, les musulmans ou entre les non musulmans. Abolissons  cette partie des différences de compréhension et des connaissances sur notre foi religieuse, dans la société pluraliste en France.

Ce n’est pas parce qu’il y a une mosquée que c’est bien, il faut voir ce qu’il y avait derrière comme intention. Est-ce pour le bien et l’éducation des musulmans ou pour autre choses ? Exemple vouloir élire un chef pour leur groupe, demandent l’allégeance pour élire un dirigeant musulman. L’obéissance pour Allah  oui parce qu’il prodige les bonnes mœurs, pour des dirigeants et savants des guides honnêtes oui, mais pour des manipulateurs haineux méprisants violents je dis non. Le musulman (e) doit de ne pas se faire égarer par les gens non sincères.

Beaucoup de gens aujourd’hui ne comprennent pas.  Ils pensent que parce qu’ils ont lu le Coran et quelques hadith alors ils savent et peuvent émettre des fatwas. Alors qu’en réalité ils n’ont encore rien compris de la Religion,   دين  Dīn -- dīn Allah, دِينِ اللّهِ  « Religion de Dieu » « Religion (Croyance) d'Abraham  مِلَّةِ إِبْرَاهِيمَ Milla ibrāhīm» ils n’ont pas bien étudiée.

Sourate 5 la Table المائدة al-Māʾida verset 105

Période Médinoise, qui occupe la 112è place dans l'ordre chronologique

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ عَلَيْكُمْ أَنفُسَكُمْ لاَ يَضُرُّكُم مَّن ضَلَّ إِذَا اهْتَدَيْتُمْ إِلَى اللّهِ مَرْجِعُكُمْ جَمِيعاً فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

Ô vous qui croyez ! Vous n'avez à répondre que de vous-mêmes, et l'erreur d'autrui ne saurait vous nuire si vous êtes dans le droit chemin. C'est vers Dieu que vous retournerez tous et Il vous mettra alors en face de vos œuvres.

Ya ayouha allathina amanou Aalaykoum anfousakoum la yadourorukoum man dalla itha ihtadaytoum ila Allahi marjiAoukoum jamiAan fayounabbi-oukoum bima kountoum taAmalouna

 

Le Prophète Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui صلّى الله عليه و سلّم. ṣallā Allāh `alayhi wa sallam a appelé les musulmans à rester unis et à ne pas se diviser.

Hadith Seigneurs guide ma communauté parce que s’ il font ça c’est qu’il n’ont pas compris.

L’imam Abu Abdullah Muhammad bin Idris ash-Shâfi'î أبو عبد الله محمد بن إدريس الشافعي  767-820  juriste et savant musulman, fondateur de l'école chaféite, a dit : Si tu veux réussir dans ce bas monde, il faut apprendre, si tu veux réussir dans l’au-delà il faut apprendre, si tu veux les deux, il faut apprendre.

 

Hadith حديث  Parole du Prophète Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui صلّى الله عليه و سلّم. ṣallā Allāh `alayhi wa salam a dit :

N’aidez pas le diable à triompher de votre frère en le maudissant

 

لا تكونوا عون الشيطان على أخيكم

la takounou awn al shaytan alaa 'akhikoum

 

La foi ne se juge pas sur des signes extérieurs, elle siège dans le cœur des humains que seul Allah الله  Dieu l’Unique peut atteindre.

Juger la foi des gens c’est se mettre à la place d’Allah الله Dieu l’Unique.

Il nous faut retrouver nos repères celles de notre conscience religieuse et de sa pratique de tous les jours avec la Laïcité française et le comportement avec nos concitoyens français non musulmans croyants d’une religion dite du monothéisme ou autres voir athée.

La foi musulmane celle que l’on nomme la soumission volontaire الإسلام al Islam, même racine sémitique que As-salam, السلم  la paix, nous invite à la Dawa دَعْوة l’invitation à l’appel à la vérité l’appel à la croyance en un Dieu Unique plein d’Amour que nous croyants musulmans devons sans prosélytisme religieux envoyer sans contrainte, ni préjugés, ni mépris à nos concitoyens non musulmans.car nous aussi nous sommes amoureux de la liberté celle de vivre en France avec tout le monde. Nous n’avons pas à refuser à vivre dans un pays la France, ou la société ne se fonde pas uniquement sur la religion en l’occurrence l’islam.

Nous ne travaillons par nos actes que pour Dieu l’Unique الله Allah Tout Puissant جل جلاله jalla jallālah.

Le musulman croyant sincère dans sa foi,  est invité à porter le flambeau du « témoignage الشاهد al shahid»,  la recommandation du bien et la condamnation du mal  لأمر بالمعروف والنهي عن المنكر Al amr bil Ma’rouf wan Nahyi anil Mounkar

 

Sourate 2 البقرة  al-Baqara la Vache   verset 143

Période Médinoise, qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique

…………………… وَكَذَلِكَ جَعَلْنَاكُمْ أُمَّةً وَسَطاً لِّتَكُونُواْ شُهَدَاء عَلَى النَّاسِ وَيَكُونَ الرَّسُولُ عَلَيْكُمْ شَهِيداً

C'est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté du juste milieu afin que vous soyez témoins parmi les hommes et que le Prophète vous soit témoin. ……………………….

Wakathalika jaAalnakoum oummatan wa satan litakounou shouhadaa ala al nasi wa yakouna al Raçoulou alaykoum shahidan ……………………………..

 

L’Islam الإسلام ; Alʾislām, la soumission et la sujétion aux ordres de Dieu l’Unique, quant à lui, considéré par ses adeptes comme la voie de la à la nature originelle de l'être humain فِطْرة fitra * reconnait l’existence d’autres formes de sagesse divine notamment dans les religions monothéistes, judaïsme et christianisme. Le musulman reconnait l’existence de vérités éparses dans les autres religions voire philosophies tout en voyant dans Dieu Lui-même la manifestation de la Vérité «Le Vrai le Réel, le juste et Correcte, الحق   Al-Haqq l’un des 99 attributs divins »

*Nature primordiale de l’homme ; selon la théologie islamique, les êtres humains naissent avec une connaissance innée du  Monothéisme  l’Unicité de Dieu تَوْحيد Tawhid,

 

Chacun à sa place alors qu’il est possible d’accepter sans complexe, l’existence de communautés plurielles, chacune avec ses spécificités culturelles, linguistiques, anthropologiques et religieuses. Qui constituent le socle d’une coexistence pacifique naturelle, synonyme d’unité dans la diversité. Chaque communauté a reçu sa Loi  et sa Voie

 sourate 5 المائدة   al-Māʾida la Table  verset 48

Période Médinoise, qui occupe la 112è place dans l'ordre chronologique

  …… un itinéraire et établi  une règle de conduite qui lui est propre…..  شِرْعَةً وَمِنْهَاجاً    shira‘atan wa minhâjan.

Pouvons nous le faire avons-nous  la volonté ? Avons-nous le droit le laisser penser à notre place ?

A un moment ou des millions d’humains malheureusement pour une grande partie de confession musulmane quittent leurs pays à cause d’exactions violente et insoutenables, de dictats de toutes parts, ou  le manque de vivre tout simplement.

Avons nous le regard assez lucide pour comprendre l’autre, celui qui a peur de voir arriver tant de personnes et qui ne partage pas forcement son mode de vie, son regard sur un style de société différente. Qui veut bien accueillir toute la misère qui est puisée dans ce monde mais à quel prix ?

Sourate 3 āli ʿimrān آل عمران   La famille d'Imran verset 103

Proclamée pendant la période Médinoise, cette sourate occupe la 89e place dans l'ordre chronologique.

وَاعْتَصِمُواْ بِحَبْلِ اللّهِ جَمِيعاً وَلاَ تَفَرَّقُواْ وَاذْكُرُواْ نِعْمَتَ اللّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنتُمْ أَعْدَاء فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُم بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنتُمْ عَلَىَ شَفَا حُفْرَةٍ مِّنَ النَّارِ فَأَنقَذَكُم مِّنْهَا كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ

Attachez-vous tous fermement au pacte de Dieu, et ne vous divisez pas. Rappelez-vous les bienfaits que Dieu vous a accordés lorsque, d'ennemis que vous étiez, Il  vous a réconciliés par l'union entre vos cœurs et a fait de vous des frères, par un effet de Sa grâce, de même que vous étiez sur le bord d'un gouffre infernal et Il vous en a sauvés. C'est ainsi que Dieu vous expose clairement Ses signes afin que vous soyez guidés dans le droit chemin.

 

Nous devons poser une alarme pour ne pas subir les intimidations de fanatiques de tous bords qui ne sont forts que dans nos démissions.

Il faut faire taire l’hystérie malsaine, haineuse ignorante, inculte, qui gangrène notre société vis-à-vis des musulmans (es), qui assassine les volontés du vivre ensemble dans une laïcité responsable éducative, respectueuse des valeurs morales sociales philosophiques religieuses de chacun de nous, et avec l’autorité qu’il s’impose mais non autoritaire.

Il faut pour cela se mobiliser massivement pour que la Parole dite libre d’expression, ne soit pas confisquée, par une pseudo-intelligence venant d’individus qui ne veut que sa pensée et rien d’autres fussent elle soit disant au nom de la liberté de conscience de la laïcité ou de la foi religieuse,   mais plutôt soit source de connaissance, d’intelligence et de partage.

 Il ne faut pas se couper, se désolidariser de la société  plurielle française, inclure tout le monde dans la discussion et non une élite musulmane ou pas qui aurait un monopole du savoir.

Une bataille souterraine  ou affrontements et  escarmouches qu’il faut nommer « problèmes idiots », axée sur le fond et non sur la forme, alors que le renouvellement de la pensée, de la découverte  des uns aux autres ne doit pas être sur la forme mais sur le fond.  Chercher la vérité, ne plus  jouer sur les apparences, énumérer les bonnes propositions, s’ouvrir, avoir les bons interlocuteurs.

 

La Laïcité Française ne doit être perçue comme une islamophobie au service de l’obscurantisme laïcard qui défend fortement la laïcité, notamment par prise de position anti-religieuse. L’Ignorance est la seule responsable de ce conflit autant de la part de musulmans que de non musulmans qui ne veulent ou ne se donne pas la volonté pas s’entendre. Et même si il y a des débats dit multiconfessionnels, de part et d’autres, chacun reste dans son camp, pas de négociation, pas d’entente que faire ?

La Laïcité oui, mais, la Laïcité Responsable Fraternelle et non la laïcité autoritaire, méprisante, qui opposent une même nation qui devient contraire au Fondement d’une vieille dame France de près de 250 années il nous faut revoir avec sincérité et respect, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen Article 10 du 26 Aout 1789. Sa valeur constitutionnelle est reconnue par le Conseil constitutionnel français depuis 1971. Ses dispositions font donc partie du droit positif français, et se placent au plus haut niveau de la hiérarchie des normes en France.

La richesse d’une société c’est sa diversité. Notre unification doit se faire avec les autres et non dans une forme de ghetto de  la pensée.

Sourate 49    الحجرات al-Hujurāt  les Appartements privés verset 13

Période Médinoise, qui occupe la 106è place dans l'ordre chronologique

يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَى وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوباً وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ

 

Ô humains ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé.

 

Ya ayyouha al nasou inna khalaqnakoum min thakarin wa ountha wa jaalnakoum shouaouban wa qaba-ila litaarafou inna akramakoum Ainda Allahi atqakoum inna Allaha Aalimoun khabiroun

 

D’après Abû Hourayrah que Dieu l’agrée, le Messager de Dieu sur lui le salut et la paix a dit :

وَعَنْ أبي هـُريرَة عَبدِ الرَّحمن بْنِ صخْرٍ رضي الله عَنهُ قل : قل رَسُولُ الله صلي الله عليه و سلم « إنَّ الله لا يَنْظُرُ إلي أَ جْسامِكْم ، وَ لا إِلي صُوَرِ كُم ، وَ لَكِنْ يَنْظُرُ إِلي قُلُوبِكُم وَ أَعمالِكُم

Dieu ne regarde pas vos apparences physique ni vos formes, mais Il regarde vos cœurs et vos oeuvres »

 (Rapporté par Muslim)

Wa an 'abi Houryrat abd al rahman ibn skhr radi Allah anah qual : qual Raçoul Allah sali Allah ealayh wa salam « 'inn Allah la yanzour 'iilaya a jsamikm , w la 'iily souar koum , wa lakin yanzour 'iily qouloubikoum wa amalikoum»

Le français  de France  ou des DOM TOM n’est pas une race mais un ensemble cosmopolite de populations diverses, de Régions  éparses, de cultures différentes aves « leurs histoires », leurs « traditions coutumières *»   C’est par ce que nous sommes différents que nous sommes fort. Tout  groupement d’humain est riche de ses individualités. C’est cela la richesse de notre pays France, celle de la Métropole, et des DOM TOM.

 

La République française, garantie la Liberté à tous de croire ou de ne pas croire

La Déclaration universelle des droits de l'Homme adoptée le 10 décembre 1948 à Paris garantit que

Article 2.

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Article 18.

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites

 

http://www.textes.justice.gouv.fr/textes-fondamentaux-10086/droits-de-lhomme-et-libertes-fondamentales-10087/declaration-universelle-des-droits-de-lhomme-de-1948-11038.html

 

Une forme de sharî'a الشَّرِيعَة normes et règles sociales, relationnelles bien meilleure que dans certains pays dit musulmans ou dictature s’impose avec force violente, ou vivre dans la Parole libre est interdite, parfois durement réprimée.

Taqî ad-Dîn Ahmad ibn Taymiyya تقي الدين أحمد ابن تيمية né en 1263, mort en prison en 1328 théologien juriste فقيه faqîh spécialiste du fiqh فقه de l'interprétation temporelle des règles de la charia الشَّرِيعَة  règles doctrinales, sociales, cultuelles, et relationnelles édictées par la « Révélation, la Parole de Dieu l’Unique » traditionaliste, influent au sein du madhhab مذهب école juridique du rite hanbalite, souvent contesté, traité d’intégriste, connu pour ses positions contraires autres courants de l'Islam, majoritaires à son époque, ne disait- il pas : Dieu aidera toujours une communauté non croyante mais dont les principes reposent sur l’équité qu’une communauté croyante fondée sur l’injustice. Le Prophète Muhammad modèle d’excellence pur les musulmans nous en fournie une preuve : La Biographie du Prophète ابن اسحاق - السيرة النبوية Al-Sîra al-Nabawiya d'Ibn Hichâm ابن هشام décédé vers le 7 Mai 833soit le13 Rabīʿ II 218 rapporte qu'au cours de la dixième année suivant l'Hégire هجرة Hiǧraʰ, « immigration/ exil / rupture / séparation »  (631), l'expansion du jeune état islamique ayant atteint le Yémen, une délégation de 70 chrétiens, dont 14 notables, établis dans la communauté de Najran نجران , à la frontière du Yémen, à quelque 600 km de Médine المدينة « la ville »  ancienne Yathrib يثرب, la cité où vivait Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui  صلى الله عليه و سلم ṣallā allāh `alayhi wa sallam, se serait rendue à Médine chez lui, soit un an avant sa mort pour négocier les conditions de leur relations avec la communauté musulmane. Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui  صلى الله عليه و سلم ṣallā allāh `alayhi wa sallam les aurait accueillis, et laissés prier dans la mosquée de Médine dans la direction de l'Orient

L’élève le plus proche d’ibn Taymiyya, Ibn Al Qayyim al-Jawziyya ابن قيم الجوزية 1292-1350 dans son livre :Informer les signataires du Seigneur des Mondes , إعلام الموقعين عن رب العالمين  alâm al al muaqi’i’in an rabi al alamin ne disait –il pas « L’avis juridique change selon le temps, le lieux les États et les gens »

Les musulmans en France, ne voient-ils pas leurs chances de vivre dans un système de respect même si tout n’est pas bleu ou rose, si néanmoins, il en existe des imperfections !

N’est-il pas judicieux de mettre les compétences de tout le monde, musulmans (es) et non musulmans (es) à des améliorations à des compréhensions, plutôt qu’un acharnement à débattre dans le vide et s’injurier comme des ânes.

Dieu l’Unique الله Allah, dans Sa Grande Mansuétude, nous rappelles, par Sa Parole Sainte, bien avant la Déclaration des Droits de l’Homme le 26 Aout 1789 (j’aurais aimé le mot Humains au lieu d’hommes par respect pour les femmes).

Sourate 49 les Appartements privés الحجرات al-ḥoujourāt verset 13

 

يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَى وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوباً وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ

 Ô humains ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé.

Ya ayouha al nasou inna khalaqnakoum min thakarin wa ontha wa jaAalnakoum shouAouban wa qaba-ila litaAarafou inna akramakoum Ainda Allahi atqakoum inna Allaha AAalimoun khabiroun.

L'article 10 est proposé par Boniface Louis de Castellane (1758-1837, emprisonné sous la Terreur) et l'évêque Jean-Baptiste Gobel (1er septembre 1727 - mort guillotiné le 13 avril 1794). Comme quoi ceux qui ont voulu proner le bien en ont subit le courroux d’intransigeants.

Art. 10. - 26 Aout 1789.

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.

Quand est-il réellement ? Les musulmans (je ne parle pas des arabes les africains, les sud asiatiques, ou d’une nation dont les origines serait dites musulmanes par leurs pratiques religieuses, leurs foi religieuse, sont ils une menace l’ordre public, je parle de l’humain le musulmans de France en France. Majoritairement français par acquisition ou par origine de ce pays. Respectueux du droit

Que signifie opinions religieuse dans cet article

Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l'État.

Version consolidée au 17 mars 2018

Article 1

La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.

Article 12

• Modifié par la Loi n°98-546 du 2 juillet 1998 - art. 94

Article 94 A modifié les dispositions suivantes :

 

Modifie la Loi n°1905-12-09 du 9 décembre 1905 - art. 12 (V)

5° En dehors de ces cas, la désaffectation ne pourra être prononcée que par une loi.les immeubles autrefois affectés aux cultes et dans lesquels les cérémonies du culte n'auront pas été célébrées pendant le délai d'un an antérieurement à la présente loi, ainsi que ceux qui ne seront pas réclamés par une association cultuelle dans le délai de deux ans après sa promulgation, pourront être désaffectés par décret.

Les musulmans via des associations ont rarement utilisés ce droit par respect pour les lieux de culte autre que musulmans (à Nantes44 quartier de Malakoff une ancienne église fut remplacée par un lieu de culte musulman)

Titre IV : Des associations pour l'exercice des cultes.

Article 18

Les associations formées pour subvenir aux frais, à l'entretien et à l'exercice public d'un culte devront être constituées conformément aux articles 5 et suivants du titre Ier de la loi du 1er juillet 1901. Elles seront, en outre, soumises aux prescriptions de la présente loi.

Article 19

Modifié par la LOI n° 2009-526 du 12 mai 2009 - art. 111 (V)

Modifié par la LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 - art. 21

Ces associations devront avoir exclusivement pour objet l'exercice d'un culte et être composés au moins :

Dans les communes de moins de 1.000 habitants, de sept personnes ;

Dans les communes de 1.000 à 20.000 habitants, de quinze personnes ;

Dans les communes dont le nombre des habitants est supérieur à 20.000, de vingt-cinq personnes majeures, domiciliées ou résidant dans la circonscription religieuse.

Titre V : Police des cultes.

Article 25

Les réunions pour la célébration d'un culte tenues dans les locaux appartenant à une association cultuelle ou mis à sa disposition sont publiques. Elles sont dispensées des formalités de l'article 8 de la loi du 30 juin 1881, mais restent placées sous la surveillance des autorités dans l'intérêt de l'ordre public.

Article 26

Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte.

Article 31

Sont punis de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe et d'un emprisonnement de six jours à deux mois ou de l'une de ces deux peines seulement ceux qui, soit par voies de fait, violences ou menaces contre un individu, soit en lui faisant craindre de perdre son emploi ou d'exposer à un dommage sa personne, sa famille ou sa fortune, l'auront déterminé à exercer ou à s'abstenir d'exercer un culte, à faire partie ou à cesser de faire partie d'une association cultuelle, à contribuer ou à s'abstenir de contribuer aux frais d'un culte.

NOTA :

Aux termes du 1° de l'article 1er du décret n° 93-726 du 29 mars 1993 portant réforme du code pénal, ont été abrogées les dispositions des textes législatifs antérieurs à l'entrée en vigueur de la Constitution et des règlements qui édictaient des peines d'emprisonnement pour des contraventions.

Les édifices qui ont été mis à la disposition de la nation et qui, en vertu de la loi du 18 Germinal an X, (8 avril 1802) servent à l'exercice public des cultes ou au logement de leurs ministres (cathédrales, églises, chapelles, temples, synagogues, archevêchés, évêchés, presbytères, séminaires), ainsi que leurs dépendances immobilières et les objets mobiliers qui les garnissaient au moment où lesdits édifices ont été remis aux cultes, sont et demeurent propriétés de l’État, des départements, des communes et des établissements publics de coopération intercommunale ayant pris la compétence en matière d'édifices des cultes.

Pour ces édifices, comme pour ceux postérieurs à la loi du 18 Germinal an X (8 avril 1802), dont l’État, les départements et les communes seraient propriétaires, y compris les facultés de théologie protestante, il sera procédé conformément aux dispositions des articles suivants.

Que signifie manifestation qui troublerait l’ordre public

Article 32 loi 1905

Seront punis des mêmes peines ceux qui auront empêché, retardé ou interrompu les exercices d'un culte par des troubles ou désordres causés dans le local servant à ces exercices.

NOTA :

Aux termes du 1° de l'article 1er du décret n° 93-726 du 29 mars 1993 portant réforme du code pénal, ont été abrogées les dispositions des textes législatifs antérieurs à l'entrée en vigueur de la Constitution et des règlements qui édictaient des peines d'emprisonnement pour des contraventions

Article 34

Modifié par Ordonnance n° 2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 1 (V)

Tout ministre d'un culte qui, dans les lieux où s'exerce ce culte, aura publiquement par des discours prononcés, des lectures faites, des écrits distribués ou des affiches apposées, outragé ou diffamé un citoyen chargé d'un service public, sera puni d'une amende de 3 750 euros. et d'un emprisonnement d'un an, ou de l'une de ces deux peines seulement.

La vérité du fait diffamatoire, mais seulement s'il est relatif aux fonctions, pourra être établi devant le tribunal correctionnel dans les formes prévues par l'article 52 de la loi du 29 juillet 1881. Les prescriptions édictées par l'article 65 de la même loi s'appliquent aux délits du présent article et de l'article qui suit.

Article 35

Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s'exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l'exécution des lois ou aux actes légaux de l'autorité publique, ou s'il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s'en sera rendu coupable sera puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d'une sédition, révolte ou guerre civile.

Article 36

Dans le cas de condamnation par les tribunaux de police ou de police correctionnelle en application des articles 25 et 26, 34 et 35, l'association constituée pour l'exercice du culte dans l'immeuble où l'infraction a été commise sera civilement responsable. Merci à Mohamed al Bajrafil qui m’a motivé en lisant son livre  «Islam de France l’an1» à publier cet article.

Que veut le Musulman (e) en France ?

Les organisations musulmanes  de tous poils sont- elles représentatives et ont elles la vraie représentativité avec la confiance qui doit leurs êtres dus de part la communauté musulmane résidente en France ? Sur le chemin de Dieu في سبيل الله  Fi sabil Allah 

Pour qui travaillent-elles,  Il y a-t-il des ambitions personnelles ?

A quand la transparence des revenus des responsables associatifs musulmans et de ces grandes organisation musulmanes ?

A quand la publication sur leurs sites ou en libre accès, des comptes financiers entrés et sortie de fonds  de ces organisations.

Si chaque musulman  français, binationaux résidents temporaires, avec ou sans titre de séjours pratiquant  régulièrement ou en légèrement ou pas du tout, célibataire « homme ou femme », couple « avec ou sans enfants » faisait l’effort de verser par virement mensuel un montant de 10 euros sur le compte de l’association cultuelle et culturelle fiable et honnête musulmane la plus proche de leur domicile en France, qui ne fait pas de prosélytisme , il y aurait  des centres dignes de ce nom sur l’Hexagone et dans les DOM- TOM. Malheureusement pour certains, il est plus aisé de faire des virements mensuels (exemple western- Union  ou autre moyen de transfert financier» voir de 100 ou 200 euros ou + hors du Territoire Français pour diverses raisons (familiale, commerciales – magasin  maisons secondaires non déclarées aux impôts français etc). La taxe du Halàl حلال  « permis », « licite ») désigne tout ce qui est autorisé par la Charia, الشَّرِيعَة la loi musulmane (normes et règles doctrinales, sociales, cultuelles et relationnelles édictées par la révélation وحي wahy   L’Inspiration Divine  وَحْيٌ إلهيٌّ. alwahiu al'iilhi) serait une bonne mesure pour résoudre certains problèmes des petites association culturelles et cultuelle musulmanes, Les dirigeants des grandes association, organismes musulmans l’accepterons t-ils sans contreparties ?

Pourtant la question est posée !

Question écrite n° 06796 de M. Olivier Paccaud (Oise - Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 20/09/2018 - page 4736

M. Olivier Paccaud attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de l'intérieur sur le projet de taxe halal.

Parmi ses mesures, le rapport de l'Institut Montaigne paru en septembre 2018 et intitulé « La Fabrique de l'islamisme » propose la création d'une association musulmane pour l'Islam de France (AMIF), chargée d'organiser et de financer le culte musulman et de mettre en œuvre une série de solutions. Cet institut serait financé par une taxe sur les produits « halal »

https://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180906796.html

Ou est vraiment l’envie de la Communauté musulmane en France  pour leurs concitoyens musulmans et pour les non musulmans en mal de comprendre ou en quête d’apprendre et de se comprendre? 

Concernant la délinquance juvénile dite musulmane ou d’origine musulmane comme il est souvent dit ,  ( je ne parle pas des violences urbaines des trafics de stupéfiant qui touche nos enfants quelques soit nos conviction religieuse), bien que les statistique ne sont pas en faveur pour la communauté musulmane )

Certains faits divers ont fait torts à la communauté musulmane

Mohammed Merah, les frères Kouachi, Amedy Coulibaly, Larossi Abballa, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, Karim Cheurfi et maintenant Redouane Lakdim… Tous ces individus tués par les forces de l’ordre françaises après avoir mené, seuls, un attentat surprise meurtrier, étaient connus de la police. Tous avaient un pédigrée identique de délinquant. Absence initiale de pratique religieuse, propension à la violence, goût pour les armes, trafics de stupéfiants et passages par la prison… Autant de parcours, qui mènent à des actes indignes non respectueux des valeurs de la foi religieuse musulmane العقيدة الدينية الإسلامية al aqidat al diyniat al'Islamiya. En premier lieu, se pose le problème de « l’islamophobie ». Le fait que des personnes dites de confession musulmane pratiquantes, peu ou pas soient les plus nombreux en prison tient non seulement au taux élevé de la délinquance de cette population dans certains pays mais aussi à l’attitude de la police et de la justice à son égard. En second lieu, se pose le problème de la radicalisation de l’Islam. Si l’on traite les musulmans comme des personnes sans droit, surtout lorsqu’elles sont étrangères, on risque de provoquer l’hostilité des autres musulmans, qui verront là un signe supplémentaire de mépris à leur égard. Enfin, se pose le problème des modalités d’intégration de l’islam dans l’espace citoyen dans le pays  de droit civique où ils séjournent.

Il y a aussi cette violence plus sournoise, celle d’ individus hommes ou femmes qui prônent des propos « dit religieux non fondés » extrêmes sans vrais cultures religieuses, qui manipulent pour diverses raisons néfastes certains d’entre eux pour des actes de violences et de barbaries dans notre pays  qu’est la France et vont perpétuer ces actes ignobles au nom de la bêtise humaine, en dehors du territoire  Français, au nom  d’une idéologie qui n’est pas celle de notre foi religieuse et encore moins de l’enseignement du  dernier des Prophètes - le Sceau des Prophètes خَاتَمَ النَّبِيِّينَ Khātaman-Nabiyyīne Muhammad que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui  صلى الله عليه و سلم ṣallā allāh `alayhi wa sallam, et encore moins de la Révélation Coranique celle du Tout Puissant Dieu الله 'Allah, splendeur de sa majesté  جل جلاله.ou   jalla jallālah, Q’uil en  soit loué سبحانه تعالى  subḥanahu taʿālā .

 

Il est temps que cesse aussi ce Business lucratif musulman sur le dos de la communauté musulmane, de la part de commerçants en tout genres, (alimentaire plus cher que dans les autres surfaces commerciales, voyages religieux hadj , aussi lors des deux grandes  fêtes religieuses musulmanes obligatoire aux musulmans 'Aïd al-Fitr , عيد الفطر, marquant la rupture du jeûne صَوم  saoum  du mois de Ramadan رمضان, est le neuvième mois du calendrier Hégirien parfois appelée aïd as-Seghir (ʿīd aṣ-ṣaḡīr, عيد الصغير), « la petite fête »  et l'Aïd al-Adha عيد الأضحى « fête du sacrifice ») nommée aussi l'Aïd el-Kabir العيد الكبير « la grande fête ») ou les prix grimpent à une vitesse à la limite de la honte et de l’insulte envers le Créateur) ou le profit est plus important que l’Amour et la fraternité.         

Prônons des idées utiles pour tous dans nos grandes et petites communes ou vivent bientôt près de 10 millions de musulmans citoyens avant out de ce pays, incitons nous au dialogues utiles dans divers domaines.

Exemple le halal  حلال « permis », « licite » de bonne qualité à un prix abordable dans les commerces de proximités, les grandes enseignes commerciales,

A ce sujet voir aussi cet article : la nouriture son abattage ce qui est licite حلال Halal

http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/la-nourriture-son-abattage-ce-qui-est-licite.html

 

L’aide à l’accès à la propriété  individuelle pour la communauté musulmane à faible ressource (pourquoi les banques dite islamiques installées en France ne font rien en ce domaine leurs système prêt bancaire est-il vraiment fiable, aussi avantageux que celui des banques avec pignons sur rues les organismes sociaux telle la CAF Caisse d’allocation familiale  prend elle en compte ce système pour les allocation logements   ? les prêts achat véhicule , prêt amélioration de l’habitat etc., une meilleure transparence serait de mise !

 

Respect Droits et Devoirs

Nous avons des droits certes, mais encore plus de devoirs.

N’oublions pas que notre Créateur nous inculte ce respect.

Sourate 4 النساء an-Nisāʾ les Femmes verset 59

Proclamée pendant la période Médinoise, qui occupe la 92è place dans l'ordre chronologique

.يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنكُمْ فَإِن تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللّهِ وَالرَّسُولِ إِن كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلاً

 

Ô croyants ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent le pouvoir (Dépôt confié - l’autorité). En cas de litige (conflit) entre vous (sur une chose), référez-vous-en à Dieu et au Prophète, si votre croyance en Dieu et au Jugement dernier est sincère. C'est là la démarche la plus sage et la meilleure voie à choisir (interprétation excellente).

 

Ya ayyouha allathin’ amanou atiAou Allaha wa atiAou al Raçoul wa ouli al-amri minkoum fa-in tanaza Atoum fi shay-in farouddouhou ila Allahi wa al Raçouli in kounoutoum tou/minoun’bi Allahi wa al yawmi al-akhiri thalika khayroun wa ahsanou ta/wilan

 

Première explication

 

Ce verset fut révélé au sujet de ‘Abdullah ibn Houdafa ibn Qays عبد الله بن هدفة بن قيس que le Prophète  sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam avait désigné à la tête d’une expédition militaire (la Victoire du Créateur  فتح الباري Fat’h al Bàri 8/101)  Ibn Hajar al-Asqalani par  بن حجر العسقلاني 1372-1449 étude avancée de  Sahih-ul Jami  صحيح البخاري l’Authentique livre de Muhammad 'al-Bukhari  محمد البخاري 810-870

Rapporté par Mouslim al hajjaj مسلم بن الحجاج vers 817-875 (3/1465 ) abou Dawoud أبو داود 817-888, (3/92at Tirmidhi, الترمذي  824-892 Chef d'œuvre Expliquer Collecteur Tirmidhi Tuḥfat al-Aḥwadhī bi-sharḥ Jāmi' al-Tirmidhī  تـحـفـة الأحـوذي بـشـرح جـامـع الـتـرمـذي5/364  qui le qualifie de conversation étrange حديث غريب hasan gharib et an Nasâï  النسائي 829-915 (7/154)*

Tafsir ibn kathir تفسير  ابن كثير  1031-1373 (Syrie) commentaire complet d’Ibn Kathir  volume 2 page 536-537 édition Daroussalam 2012

*Tous ces grands savants sont originaires de Perse dite arabisée (Iran et Oubekistan)

Seconde explication

Un cas de refus d’accepter la sentence du Prophète est fourni par un litige  survenu entre un juif et un musulman assez tiède. Le Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam ayant jugé en faveur du juif, le musulman, furieux, refusa la sentence du Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam et porta l’affaire devant ‘Umar ibn al-Khattâb  عمر بن الخطاب. Informé des faits et du jugement du Prophète, ‘Umar  عمر entra chez lui prît son arme, revint et trancha la tête du musulman. IL fut surnommé depuis al-Fārūq الفاروق le très équitable. Note  az Zamakhshari الزمخشري 1075-1144  Oubekistan (1/276probablement dans son  Al-Kashshaaf, الكشاف, Exégèse du Coran.

 Le Coran  interprétation de la traduction par Hamza Boubakeur  حمزة بوبكر 1912-1995 (franco-algérien)  tome 1 Edition Fayard Denoël 1972

 

Seconde explication

L’envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam envoya un détachement de cavalerie en désignant à sa tête un homme des ansâr أنصار, « partisan ; auxiliaire » originaires de يثرب Yathrib  appelée par la suite  المدينة Médine. En route, il fut mécontent de la conduite de ses hommes. Et il leur dit ; « Le Messager de Dieu ne vous a-t-il pas ordonné de m’obéir ? » Ils répondirent par l’affirmatif. Il leur ordonna de ramasser du bois, puis d’y mettre le feu. Il leur dit ensuite : Je vous ordonne d’y entrer (c’est-à-dire de vous y faire brûler)  ». Ils refusèrent d’obéir et prirent la décision d’attendre de retourner auprès de l’Envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam  pour lui demander son avis.l’Envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam   leur dit : al taeat fi al merouf الطاعة في المعرُوف l’obéissance n’est due qu’en ce qui est convenable  »

Notons, que le suicide est interdit en islam comme un péché et un obstacle à l'évolution spirituelle

 

Même sourate verset 29

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَأْكُلُواْ أَمْوَالَكُمْ بَيْنَكُمْ بِالْبَاطِلِ إِلاَّ أَن تَكُونَ تِجَارَةً عَن تَرَاضٍ مِّنكُمْ وَلاَ تَقْتُلُواْ أَنفُسَكُمْ إِنَّ اللّهَ كَانَ بِكُمْ رَحِيماً

Ô vous qui croyez ! Ne vous dépossédez pas les uns les autres de vos biens par des procédés malhonnêtes ! Que vos échanges soient fondés sur des transactions librement consenties. N'attentez pas non plus à vos jours, car Dieu est Plein de compassion pour vous.

Ya ayyouha allathina amanou la ta/koulou amwalakoum baynakoum bi al batili illa an takoun’ tijaratan Aan taradin minkoum wa la taqtoulou anfousakoum inna Allaha kana bikoum Rahiman

 

Le Messager de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam a dit ;  «  L’écoute et l’obéissance sont due par tout homme musulman, qu’il s’agisse d’une chose qu’il approuve ou qu’il juge répréhensible, tant qu’on lui ordonne pas de désobéir à Dieu. Si on le lui ordonne, alors seulement il ne devra ni écouter ni obéir » Dans ce verset Dieu le très Haut  الله العلي  Allah alaliu enjoint aux croyants de Lui obéir de pratiquer les prescriptions de Son Livre, d’obéir à Son Envoyé, car celui-ci explicite aux hommes le Message de Dieu, et leurs transmet Sa Loi  et Ses injonctions.

Il faut en cas de désaccord sur une affaire quelconque  pour le croyant (e) s’en remettre au Coran et à la Sunnah  سنة Tradition - Cheminement - Loi  de Son Envoyé sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam

Commentaire du Coran ايسر التفاسير Aysar at Tafâsir  Tome 1, Edition  maison d’Ennour  2012 par A’sad Mahmud Hawmad أسعد محمود حماد Relu par :Muhammad Mitwali ash Sha’râwi   محمد متولي الشعراوي 1911-1998 (Egypte)  et Ahmad Hasan Musallam أحمد حسن مسلم 

 

image

 

 

  • L’avenir national  de notre société se joue au niveau local. Il devient impératif de favoriser et de mettre en œuvre des initiatives locales, d’hommes et de femmes engagés (es)d’horizons divers, de religions, de cultures et de sensibilités différentes, unis par des valeurs communes et universelles, dans des espaces de rencontre et d’échange autour de projets communs et citoyen pour un avenir meilleur.

    À travers des projets communs s’installera durablement la confiance et émergera un sentiment d’appartenance à une même communauté citoyenne ; au-delà des différences émergera un nouveau « nous citoyen(e) ». La diversité des acteurs devient un atout majeur pour la réussite de ces projets, toujours plus innovants et plus créatifs.

    Notre société doit favoriser l’émergence de ce nouveau « nous citoyen (e)», qui englobe toutes les particularités religieuses et culturelles afin de lutter contre ses propres contradictions : le racisme, l’antisémitisme, les inégalités sociales et discriminations en tout genre.

    De ces hommes et ces femmes unis autour d’une même éthique citoyenne et responsable, et dans le respect de leurs différences, naîtront le changement et la créativité politique nécessaires à la réforme de notre société, à son épanouissement et à sa stabilité dans toutes ses sphères.
  • le vivre ensemble. Car le bon vivre ensemble est la condition indispensable à la construction de cet avenir, de cette société harmonieuse, solidaire, riche et respectueuse de sa pluralité, de ses cultures et de sa diversité.

    La France traverse une crise profonde. Aucune sphère de notre société n’a été épargnée. Cette crise est économique et sociale, avec l’augmentation des plans sociaux, du chômage, de la précarité, la baisse du pouvoir d’achat, l’augmentation des actes discriminatoires, racistes, antisémites, islamophobes et xénophobes.

    La crise est aussi éthique, avec les dérives des politiques : une moralisation de la vie politique est nécessaire.

    Le repli identitaire et communautaire, la montée des extrêmes sont des conséquences directes et réelles de cette crise et il est plus que jamais urgent de développer des espaces d’échanges et d’interconnaissances, de construire des liens forts entre les différentes composantes sociales de notre société, autour de projets communs et citoyens et de devenir ainsi de vrais acteurs du changement.

 Être citoyen

"Le citoyen, c'est celui qui participe de son plein gré à la vie de la cité. Il partage avec ses concitoyens le pouvoir de faire la loi... le pouvoir d'élire et le cas échéant, d'être élu. Si tu fais la loi, il est normal que tu lui obéisses. Ca s'appelle le civisme... Et si tout le monde s'arrangeait pour ne pas payer d'impôts, il n'y aurait plus de gendarmes, ni de lycées, ni d'hôpitaux, ni d'éboueurs, ni d'éclairage public, parce qu'il faut de l'argent à l' Etat ou à la ville pour entretenir tous ces services..."

Régis DEBRAY "La République expliquée à ma fille" Le Seuil 1998

 

  Extraits de la Constitution de 1958

Art.3 : La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum [...]. Sont électeurs, tous les nationaux français, majeurs, des deux sexes [...].

                               Voir lien suivant  Constitution du 4 octobre 1958

 Extraits de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme adoptée le 10 décembre 1948

Art.23 : Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. Toute personne a droit de fonder, avec d'autres, des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts

 

Depuis 2004, la Charte de l’environnement proclame le droit « de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ». Elle consacre la notion de développement durable (« les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins ») et inscrit le principe de précaution dans la Constitution.

 

Chacun est appelé à être responsable du devenir de la planète

 

Respecter l’environnement, la qualité de vie, la préservation de la santé tout en assurant à chacun les moyens de son développement est le nouveau défi qui se présente au genre humain

Citoyens droits devoirs

Ces droits s’accompagnent de devoirs.

 

LIEN

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/citoyennete/definition/devoirs-definition/quels-sont-devoirs-citoyen-envers-autres.html

 

 

 

Droits

Devoirs

 

 

 

POLITIQUES

- droit de vote pour tous les citoyens (hommes et femmes de plus de 18 ans).

- droit d'éligibilité.

- pas de devoir politique mais un devoir de civisme qui fait que le citoyen se doit d'exercer sa responsabilité politique (obligation d'électeur).

- devoir de défendre le pays en cas de menace ennemie,

- devoir d'accepter le rôle de juré en matière de justice lors d'un procès de cour d'assises.

 

 

 

SOCIO-ECONOMIQUES

- droit à la protection sociale, droit à la sécurité sociale affirmés dans la Constitution de 1946 et de 1958.

- droit lié au travail qui se traduit par le versement de prestations sociales diverses (assurance-chômage, retraite, RMI, congés de maternité, etc) et par la fixation d'un SMIC,

- droit de solidarité nationale.

- devoir de payer l'impôt pour financer les activités de l'Etat, comme les cotisations sociales obligatoires.

 

 

 

CIVILS

- droit de créer une association ou d'y participer, notamment droit d'appartenir à un syndicat et de manifester, de faire grève - libertés de conscience (ou opinion) et d'expression.

- devoir d'exercer ce droit dans la limite fixée par la loi.

 

LA MAJORITE EN FRANCE?

Hommes

Femmes

De l'Edit royal de février 1556 (sous Henri II) à la loi du 29.09.1792

30

25

De la loi du 29.09.1792 au code Napoléon (civil) du 30 ventôse an XII

21

21

Du code civil de 1804 à la loi du 21.06.1907

25

21

De la loi du 21.06.1907 à la loi du 05.07.1974

21

21

Depuis la loi du 05.07.1974

18

18

Source : Jacques RUMEAU, EGT Entraide Généalogique Toulousaine

 

Droits devoirs votes

 

Lancement de la Web Appli "Stop Le Contrôle Au Faciès!"

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les discriminations vendredi 21 mars, Simplon.co et les associations de Stop le contrôle au Faciès, mettent à disposition de tous une appli pour signaler les contrôles abusifs en ligne.

 

Vigipirate 2014 svgControle abusif au facies

Facile à installer sur un Smartphone http://stoplecontroleaufacies.fr/slcaf/ mais aussi accessible depuis un ordinateur ou une tablette, cette appli web  permet à n’importe qui de signaler un contrôle abusif ou tout autre incident avec les forces de l’ordre. À la différence des plateformes de l’IGNP(L’inspection générale de la Police nationale) ou du Défenseur des Droits, l’utilisateur peut choisir de s’en tenir au signalement pour en garder une trace mobilisable en cas de litige ultérieur sans déclencher de procédure, ou être rappelé-e pour donner suite à l’affaire.

Au delà de permettre de faire avancer la lutte contre les contrôles abusifs, l’appli vient donc également démontrer la simplicité du principe du reçu du contrôle d’identité, que les associations du Collectif espèrent voir généralisé, afin d’obtenir une visibilité sur qui contrôle qui, où, quand, pourquoi, comment, avec quel résultat et à quel prix.

Pour Simplon.co, à Montreuil, où l’appli était dévoilée jeudi 20 mars 2014, ce projet mené par deux jeunes en formation de code vient rappeler que le numérique n’est pas éloigné de la lutte contre les discriminations, mais peut au contraire y contribuer activement.

Le Collectif contre le contrôle au faciès avait, en 2011, mis en place un numéro de SMS de recours en cas de contrôle abusif, diffusé au grand public via la web-série « Mon 1er contrôle d’identité » qui, réunissant les plus grands rappeurs français, avait fait plus de 2 millions de vues. Au delà de projeter le sujet du contrôle au faciès sur l’agenda médiatique et politique, l’initiative avait permis la première action en justice collective contre l’Etat pour contrôle abusifs, ainsi que des dizaines d’actions au pénal et des centaines de saisines du pôle déontologie du Défenseur des Droits. Surtout, cette campagne avait permis à des milliers de citoyens (es) victimes résignées de contrôles abusifs de prendre conscience de l’illégalité et de l’inefficacité de ces pratiques.

En trois ans, ce sont ainsi près de 3000 signalements qui ont été traités par le pôle juridique du Collectif ; l’appli web vient simplifier et renforcer le traitement de ces affaires par les bénévoles des associations.

Le Front de Gauche (FDG), Europe Ecologie Les Verts (EELV) et l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) ont tous déposé des propositions de loi au en faveur d’une politique complète de reçu du contrôle d’identité. L’application a été rendue possible grâce au soutien de la sénatrice EELV Esther Benbassa.

Mais malgré le soutien de plusieurs Ministres et l’annonce de sa mise en œuvre par Jean-Marc Ayrault à la veille des élections législatives de 2012, Manuel Valls continue de s’y opposer, qualifiant le dispositif de « tracasserie supplémentaire», ne proposant aucune alternative pour mesurer le nombre, l’impact et le coût des contrôles d’identité, seul acte de procédure pénale qui ne fait pas l’objet d’un procès verbal.

Toutes les études ainsi que les actes du séminaire international du Défenseur des Droits du 8 octobre 2012 confirment pourtant l’efficacité de cette mesure à la fois en termes de lutte contre la délinquance et d’amélioration du rapport police-citoyen, notamment en Angleterre, en Espagne et en Hongrie.

Nous devons poser une alarme pour ne pas subir les intimidations de fanatiques de tous bords qui ne sont forts que dans nos démissions.

Il faut faire taire l’hystérie malsaine, haineuse ignorante, inculte, qui gangrène notre société vis-à-vis des musulmans (es), qui assassine les volontés du vivre ensemble dans une laïcité responsable éducative, respectueuse des valeurs morales sociales philosophiques religieuses de chacun de nous, et avec l’autorité qu’il s’impose mais non autoritaire.

Il faut pour cela se mobiliser massivement pour que la Parole dite libre d’expression, ne soit pas confisquée, par une pseudo-intelligence venant d’individus qui ne veut que sa pensée et rien d’autres fussent elle soit disant au nom de la liberté de conscience de la laïcité ou de la foi religieuse,   mais plutôt soit source de connaissance, d’intelligence et de partage.

 Il ne faut pas se couper, se désolidariser de la société  plurielle française, inclure tout le monde dans la discussion et non une élite qui aurait un monopole du savoir.

Une bataille souterraine  ou affrontements et  escarmouches qu’il faut nommer « problèmes idiots », axée sur le fond et non sur la forme, alors que le renouvellement de la pensée, de la découverte  des uns aux autres ne doit pas être sur la forme mais sur le fond.  Chercher la vérité, ne plus  jouer sur les apparences, énumérer les bonnes propositions, s’ouvrir, avoir les bons interlocuteurs.

 

Le droit coutumier islam

La coutume est un « usage juridique oral, consacré par le temps et accepté par la population d'un territoire déterminé ». La coutume est une des sources du droit.

ʿurf ou ʿorf عُرْف) « us et coutume » ou « le convenable ».

Dès ses origines, le droit musulman a pris en compte le droit coutumier. Les imâms, Abou Hanifa أبو حنيفة 699-767   Malik ibn Anas  مالك بن أنس, 711-795, Abou Abdallah Muhammad Ach-Chafii بو عبد الله محمد الشافعي,  767-820 Ahmad Ibn Hanbal أحمد بن حنبل 780-855,  fondateurs des quatre écoles juridiques madhhab مذهب principales du sunnisme سني  sunnīy., se sont inspirés respectivement des coutumes de Médine المدينة Al-Madīna  « la ville », de l'Irak et de La Mecque مكة, Makka pour établir la discipline de leurs écoles. Les choses se sont compliquées à partir de l'an 40 de l'Hégire هجرة  Hiǧraʰ, « immigration »,soit en 661 au fur et à mesure de l'extension de l'empire musulman (qui durera de 1299 à 1922  soit 698à 1340)pour des raisons tenant évidemment aux traditions et habitudes des pays islamisés, par exemple pour les rites de célébration du mariage, les systèmes de poids et mesures, le règlement de l'usure ribâ, ربا (gains d'exploitation injustes) le prêt avec intérêts usuraires est prohibé par le Coran, sourate 3 آل عمران  āli ʿimrān « la famille d’Imran » verset 104

.وَلْتَكُن مِّنكُمْ أُمَّةٌ يَدْعُونَ إِلَى الْخَيْرِ وَيَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنكَرِ وَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ

 Puissiez-vous former une communauté qui prêche le bien, ordonne ce qui est convenable et interdise ce qui est répréhensible. Ce sont ceux qui agissent ainsi qui seront les bienheureux !

 

Wa altakoun minkoum oummatoun yadƐAouna ila alkhayri waya/murouna bialmaƐAroufi wayanhawna AAani almounkari waoula-ika houmou almouflihouna

 

sourate 30 الروم  al-Rūm  les grécos romains verset 39

Période Mecquoise, qui occupe la 84è place dans l'ordre chronologique.

 

وَمَا آتَيْتُم مِّن رِّباً لِّيَرْبُوَ فِي أَمْوَالِ النَّاسِ فَلَا يَرْبُو عِندَ اللَّهِ وَمَا آتَيْتُم مِّن زَكَاةٍ تُرِيدُونَ وَجْهَ اللَّهِ فَأُوْلَئِكَ هُمُ الْمُضْعِفُونَ

 

L'argent que vous prêtez à usure dans l'espoir de vous enrichir au détriment des biens de vos semblables ne vous sera d'aucun profit auprès de votre Seigneur , mais l'argent que vous donnez en aumônes zakât, pour être agréables à Dieu, sera pour vous porté à plusieurs fois sa valeur.

 Wama ataytoum min riban liyarbouwa fi amwali alnnasi fala yarbou ƐAinda Allahi wama ataytoum min zakatin touridouna wajha Allahi faoula-ika humu almoudƐAifouna

 

Les règles de métayage, ou de tenure des terres, etc. Plus tard, les sultans ottomans دَوْلَتِ عَلِيّهٔ عُثمَانِیّه dawal Ɛalayh eathamanyh Ibn Ɛabd Allah Muhammad al shaafiƐiu (en turc Devlet-i Âliye-i Osmâniyye) se sont appuyés sur la coutume pour justifier certaines de leurs mesures en matière de fiscalité ou de recrutement des janissaires. Al ainkisharia  الانكشارية « nouvelle milice »

Quoi qu'il en soit, les juristes musulmans ont beaucoup débattu pour savoir si la coutume avait la valeur des sources de droit dérivées du Coran  القُرْآن, al-Qur’ân « la Récitation » et de la Sunna, سنة  « cheminement » ou « pratique(s) » de l’idjma' إِجْمَاع  unanimité; consensus et qiyâs قياس, « analogie », « référence » ou « syllogisme », autrement dit pouvait être considérée une source légale asl أصـل  (origine - principe) À l'exception de la plupart des auteurs malékites, notamment des malékites maghrébins, ils ont estimé qu'il s'agissait d'une source secondaire, auxiliaire, dont le rôle était d'adapter la loi plutôt que de la modifier.

Il n'empêche que dans tous les pays musulmans, la coutume interfère constamment avec la charia الشَّرِيعَة « chemin pour respecter la loi de Dieu l’Unique اللّه Allah » « compréhension profonde de la vérité des choses», « canonisme». Tel est le cas, par exemple, dans l'islam indien sunnite, ainsi qu'en Indonésie, où la vie quotidienne est plus commandée par la coutume appelée 'âda أداء  (excécuté-performance-efficacité) que par le fiqh فقه. Il en allait de même en Afghanistan sous le régime des talibans طالب ṭālib, « étudiant » ou « chercheur », où l'on appliquait la charia شَرِيعَة code juridique dans toute sa rigueur, mais en respectant le code coutumier des tribus pachtounes, le Pachtounwali.

Le droit coutumier amazigh au Maroc

Chez l’amazighe الأمازيغ « berbères -homme libre » du Maroc, comme chez d’autres populations musulmanes, l’usage du serment (tağğalit) pour appuyer ses affirmations et nier les accusations prenait une place importante dans la vie légale et spirituelle

 

Bien des questions, de réalisations  qui pour certaines encore restes en attente, dont ce posent tous citoyens  multiconfessionnels,  ou pas de ce pays qui l’aiment  et s’y investissent  quotidiennement autant personnellement ou dans des structure associatives, syndicales et professionnelles.

Puissions- nous être redevable envers Dieu le Puissant, le Vénéré الله عز وجل Allah azawajal pour nous avoir permis de vivre notre foi religieuse dans un pays que certains dit non musulman, mais sans doute mieux vivable que dans des contrés dites musulmanes, ou terreurs criminelles, oppressions politiciennes, famines, y prospèrent.

Pleins de questions de réalisations  qui dommage encore restes en attente.

A nous de nous y consacrer mutuellement !

Donnez vos avis sur cette page merci.

Puisse Dieu l’Unique الله Allah me pardonner de mes erreurs et imperfections Baudrier Gérard Ibrahim.

Baudrier Gérard Ibrahim le modérateur

Salam  سلام Paix

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire