virus mortel confinement

virus mortel confinement

 

 

LA PATIENCE LA CRAINTE DE DIEU

PATIENCE THE FEAR OF GOD

الصبر خوف الله

alsabr khawf Allah

 

A l'attention des fidèles croyants musulmans des Deux Sèvres 79 concernant le confinement du au COVID19 et l'utilisation à des fin religieuses des lieux de culte musulmans, un courrier de la Préfecture des Deux Sèvres vous est adressé ainsi qu'aux responsables des associations musulmanes dans ce Département 79

DOCUMENT QUI PEUT ÊTRE RECEVABLE POUR LES AUTRES DÉPARTEMENTS

Lettre aux representants culte musulman covid 19 fetes religieuses 17043Lettre aux representants culte musulman covid 19 fetes religieuses 17043 (81.04 Ko)

Maladie pandémique, catastrophe guerre, confinement invocations

Fondation islam مؤسسة الاسلام muasasat al'Islam. Appel aux dons, contributions volontaires دَعْوَةٌ لِلتَّبَرُّعَاتِ daεwat liltabarouεat

Pour la création d'une Bibliothèque Culturelle Musulmane Religion, Art, Histoire, Géographie

Ouverte à tous, par adhésion.

Livres Islam كُتُبٌ إِسْلَامِيَّةٌ Kutub Al Islamiyah  BUDGET 30.000 €

Pour projet qui vous concernes tous

Partager ce lien faites une demande dans auprès de vos responsables associatifs musulmans.

Faites des quêtes le vendredi صلاة الجمعة salat jumaha

Merci شكرا shoukran

Paix سلام salam

https://fr.gofundme.com/f/bibliotheque-voyage-a-travers-l039islam

 

Un virus à créé une peur, des craintes à travers le monde qui s’agite et qui perd patience

لقد خلق الفيروس خوفًا ومخاوف حول العالم لا تهدأ ويفقد صبره

La patience الصبر alsabr  révèle notre foi الإيمان al'iman en l’heure de Dieu l’Unique الله Allah, en son omnipotence et en Son amour.

La patience ne se développe pas du jour au lendemain. La puissance et la bonté de Dieu jouent un rôle crucial dans son développement

Dieu l’Unique الله Allah  nous exhorte à nous souvenir que les épreuves المحاكمات almouhakamat sont sa manière d’exercer notre patience. Notre patience se développe et se fortifie aussi quand nous nous reposons sur la volonté et le temps parfaits de Dieu, même face à la méchanceté des hommes qui « réussissent dans leurs entreprises » et qui « réalisent leurs méchants projets »

Notre patience sera finalement récompensée « car le Jour du Jugement Dernier  يوم القيامة  yaoum alQiyama des règlement de compte envers le Seigneur Créateur de toutes choses visibles et invisibles  الغيب والشهادة  alghayb walshahada  sera pour tous sans exception » « L’Éternel أَبْقَىٰٓ Abqaa  a de la bonté pour celui qui compte sur lui, pour celui qui Le recherche.

Dieu l’Unique الله Allah  nous  soumet à des  épreuves pour la sanctification de notre caractère. Que notre but est le de  Nous souvenir que l’objectif est notre croissance pour Sa gloire qui nous aidera dans l’épreuve selon nos mérites. Nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. Toutes choses incluent ce qui met notre patience à l’épreuve.

Il est : Le Créateur الخالق Al-Khāliq, L'Arbitre الحكم Al-Hakam, Celui qui connait les comptes المحصي Al-Muhsi, Celui qui peut nuire الضار Ad-Dā, r, Le Très Puissant المقتدر Al-Muqtadir, L'Accueillant au repentir التواب At-Tawwab

A virus has created fear, fears around the world which is restless and losing patience

لقد خلق الفيروس خوفًا ومخاوف حول العالم لا تهدأ ويفقد صبره

Patience الصبر alsabr reveals our faith الإيمان al'iman in the hour of God the One الله Allah, in his omnipotence and in his love.

Patience does not develop overnight. The power and goodness of God play a crucial role in its development

God the One الله Allah urges us to remember that the trials المحاكمات almouhakamat are his way of exercising our patience. Our patience also grows and strengthens when we rest on the perfect will and time of God, even in the face of the wickedness of men who "succeed in their businesses" and who "carry out their wicked projects"

Our patience will finally be rewarded "because the Day of the Last Judgment يوم القيامة yaoum alQiyama settling of scores towards the Creator Lord of all things visible and invisible الغيب والشهادة alghayb walshahada will be for all without exception" "The Eternal أَبْقَىٰٓ Abqaa a de la for the one who counts on him, for the one who searches for Him.

God the One الله Allah tests us for the sanctification of our character. That our goal is to remember that the goal is our growth for His glory which will help us in the test on our merits. We know that everything contributes to the good of those who love God, of those who are called according to his plan. All things include what tests our patience.

He is: The Creator الخالق Al-Khāliq, The Referee الحكم Al-Hakam, The One Who Knows Accounts المحصي Al-Muhsi, The One Who Can Harm الضار Ad-Dā, r, The Most Powerful المقتدر Al-Muqtadir, The Welcoming One to repentance التواب At-Tawwab

Sourate 21 الأنبياء Anbiyāʾ Les Prophètes verset 37

خُلِقَ الْإِنسَانُ مِنْ عَجَلٍ سَأُرِيكُمْ آيَاتِي فَلَا تَسْتَعْجِلُونِ

L'être humain a été créé impatient par nature. Je vous montrerai le moment venu Mes versets / mes signes / mes preuves. Modérez donc votre impatience !

Human beings were created impatient by nature. I will show you when the time comes My verses / my signs / my proofs. Moderate your impatience!

Kouliqa al'înçanou min Ɛajalin ça'ouriykoum  ayati fala taçtaƐjilouni

 

D'après Abou Houreira (que Dieu l'agrée), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit: « Dieu n'a pas accordé à un serviteur une chose qui est meilleure pour lui et plus large que la patience ».

Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3396

According to Abu Houreira (God grant him), the Prophet (may God pray and His salvation be upon him) said: "God did not give a servant something that was better for him and more as wide as patience. "

Reported by Al Hakim and authenticated by Cheikh Albani in Sahih Targhib n ° 3396

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما رزق الله عبدا خيرا له ولا أوسع من الصبر

رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٣٩٦

εan 'abou hourairat radi Allah εanah qal Raçoul Allah salaa Allah εalayh wa salam : ma rizq Allah εabdana khayrana lah wala 'awsaε min alsabr

rawaah alhakim wA sahahah alshaykh al'Albani fi sahih alTarghib wa alTarhib raqam 3396

D'après 'Alqama Ibn Qays, 'Abdallah Ibn Mas'oud (que Dieu l'agrée) a dit : « La patience est la moitié de la foi et la certitude est la foi en entier ».

Rapporté par Tabarani et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 1/63 et authentifié également par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3397

According to 'Alqama Ibn Qays,' Abdallah Ibn Mas'oud (may God accept him) said: "Patience is half of faith and certainty is faith in whole".

Reported by Tabarani and authenticated by Imam Ibn Hajar in Fath Al Bari 1/63 and also authenticated by Cheikh Albani in Sahih Targhib n ° 3397

عن علقمة بن قيس قال عبدالله بن مسعود رضي الله عنه : الصَّبْرُ نِصْفُ الإيمانِ واليَقِينُ الإِيمانُ كلُّهُ

رواه الطبراني و صححه الحافظ بن حجر في فتح الباري ٦٣/١ و الشيخ الألباني في صحيح الترغيب رقم ٣٣٩٧

 
 

εan Alqamat Ibn Qays qal Abdallah ibn Masoud radi Allah εanah : alsabr nisf al'iyman wa alyaqin al'iman koulluh

rawah alTabarani wa sahahah alHafiz Ibn Hajar fi Fath alBari 63/1 wa alshaykh al'Albaniu fi sahih alTarghib raqam 3397

 

Livre des hébreux الكتاب العبري alKitab alεibriou

Bible  תנך Tanakh ▼  Prophètes  נביאים Nevi'im ▼   Isaïe  ישעיהו ▼ Chapitre 7 ▼ Verset 13

וַיֹּאמֶר שִׁמְעוּ־נָא בֵּית דָּוִד הַמְעַט מִכֶּם הַלְאוֹת אֲנָשִׁים כִּי תַלְאוּ גַּם אֶת־אֱלֹהָי

Esaïe dit alors: Ecoutez donc, maison de David! Est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, Que vous lassiez encore celle de mon Dieu?

Isaiah then said, Listen then, house of David! Is it too little for you to tire the patience of men, That you still tire that of my God?

vayyomèr shime'ou-na béyth David hame'at mikèm haleoth anashiym kiy thaleou ggam èth-Élohay

alKitab alMuqadas ▼ al'Anbia' ▼ Ashiʻyā' ▼ alFasal 7 alAyat 13

الكتاب المقدس ▼ الأنبياء ▼ أشعياء ▼ الفصل ٧   الآية ١٣ 

فقال اشعياء اسمع يا بيت داود. هل القليل جدا لك أن تتعب صبر الرجال ، هل ما زلت تتعب صبر إلهي؟

faqal Ashiʻyā' 'asmaε ya bayt dawd. hal alqlyl jiddaan lak 'an tataeib sabar alrijal , hal ma zilat tata faqal asheia' 'asmae ya bayt dawd. hal alqlyl jiddan lak 'an tataeib sabar alrijal , hal ma zilt tataεib sabar 'iilhi?ib sabar 'iilhi?

Bible - תנך    Hagiographes - כתובים    Lamentations  איכה ʾēḫâ*   Chapitre 3    Verset 25 .

*Lamentations  איכה ʾēḫâ, parfois transcrit Eikha, /‘Êykhôh qui signifie « comment » / ΘΡΗΝΟΙ /الرثاء .Chapitre 3 verset 25

 

 

טוֹב יְהוָה לְקֹוָו לְנֶפֶשׁ תִּדְרְשֶׁנּוּ

tov hashem leqovav lenèphèsh tthidereshènnou

 

L’Éternel (Le Seigneur) est bon pour ceux qui l'attendent (celui qui compte sur lui). C'est un bien pour l'âme (celui qui) de le chercher

Ἀγαθὸς κύριος τοῖς ὑπομένουσιν αὐτόν, ψυχῇ ἣ ζητήσει αὐτὸν ἀγαθὸν.

Agathós kýrios toís ypoménousin aftón, psychí í zitísei aftón agathón

إن الرب  صالح لمن ينتظره (الذي يعتمد عليه). من الخير للروح (أيا كان) أن يطلبها.

'ina alRab salih liman yantaziruh (aladhi yaetamid εalayaha). min alkhayr lilruwh (aya kana) 'ana yatlubaha.

Les Évangiles  الأناجيل Anjil

ΙΑΚΩΒΟΥ,  JACQUES  chapitre 1 verset 3 et 4

 

sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience.

γινώσκοντες ὅτι τὸ δοκίμιον ὑμῶν τῆς πίστεως κατεργάζεται ὑπομονήν:

ginóskontes óti tó dokímion ymón tís písteos katergázetai ypomonín

Mais que la patience ait une œuvre parfaite, afin que vous soyez parfaits et accomplis, ne manquant en rien.

ἡ δὲ ὑπομονὴ ἔργον τέλειον ἐχέτω, ἵνα ἦτε τέλειοι καὶ ὁλόκληροι, ἐν μηδενὶ λειπόμενοι.

i dé ypomoní érgon téleion echéto, ína íte téleioi kaí olókliroi, en midení leipómenoi.

حمى الله العالم من كل مكروه

houma Allah alεalam min kouli makrouhin

Que Dieu protège le monde de tout mal

May God protect the world from all harm.

 

Virus maladie grave 1

Maladie pandémique catastrophe guerre

6. Les règles relatives à la prière et aux mosquées en période de ta'oun الطاعون peste

Ta`awwudh تعوذ ou isti`adha استعاذة est, dans l'islam, une invocation دُعَاء du'ā qui demande la protection de Dieu الله de Dieu

 : A`ūdhu biLlāhi min ash-Shaitāni r-rajīmi أعوذ بالله من الشيطان الرجيم. Elle est prononcée par les musulmans avant de lire le Saint Coran القرأن الكريم al-Qurʾān al Karim « la Récitation  Révélée»

 Elle fait partie des bienséances à observer pour sa lecture.

Sa justification se trouve dans le Coran القُرْآنal-Qurʾān « la Récitation  Révélée»

 sourate 16, النحل an-Naḥl les Abeilles verset 98 :

Période Mecquoise qui occupe la 70è place dans l’ordre chronologique.

فَإِذَا قَرَأْتَ الْقُرْآنَ فَاسْتَعِذْ بِاللّهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيمِ

Quand (lorsque) tu lis le Coran, demande la protection de Dieu contre Satan le maudit (le banni),

Fa-itha qarata alQur-ana faistaεith biAllahi mina alShaytani alrajimi

Le Prophète  sur lui le salut et la paix de Dieu dit « Je recherche protection auprès de Dieu l'Audient le Savant, contre Satan le lapidé أعوذ بالله السميع العالم من الشيطان الرجيم  A`ūdhu biLlāhi As-Samīalεalam min ash-Shaitāni r-rajīmi  ses attaques, ses crachats, et ses souffles ».

Ibn Al-Moundhir dit « Il est rapporté du Prophète sur lui le salut et la paix de Dieu qu'il disait avant la récitation : "Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le maudit, le lapidé" », c'est cette phrase que l'on nomme ta`awwudh  تعوذ ou isti`adha استعاذة

Plus généralement cette invocation peut être récitée avant de faire un travail, ou une prière صلاة ṣalāʰ.

D'après Abou Houreira (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit: « N'insultez pas le Diable « Chaytan » et demandez protection à Dieu contre son mal ».
Rapporté par Al Daylami et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2422
 


عن عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا تسبوا الشيطان و تعوذوا بالله من شره
رواه الديلمي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٤٢٢


En période d'épidémie, à la base, les prières doivent être accomplies comme elles sont accomplies habituellement.

Ainsi nous n'allons mentionner par la suite qu'une partie des points de jurisprudence qui divergent des périodes habituelles.

Par contre, il est très important que le musulman, même s'il ne prie plus à la mosquée, continue d'être assidu aux prières surérogatoires السنن الرواتب  As-Sunan Ar-Rawātib  et à la lecture du Coran comme il le faisait habituellement à la mosquée.

Dans un Hadith authentique, Oum Habiba rapporte, J’ai entendu le messager de Dieu dire : 
« Le Musulman qui pour Dieu accomplit tous les jours 12 (unités de prière), Rakaat ركعات rakaʿāt Dieu lui construit une maison au paradis.» 
Hadith authentique rapporté par Muslim n°103.
Concernant ce hadith Cheikh Otheimine a dit : 
« Les prières surérogatoires sont de différents types, parmi ses prières surérogatoires il y’a les Rawatib رواتب que l’on réalise avec les prières obligatoires, ils sont au nombre de douze (unités de prière),  ركعات Rakaat
-4 (unités de prière),  ركعات Rakaat : 
 avant la prière du Dhouhr ظهر  (midi) en saluant entre elles. 
Et 2 après la prière du Dhouhr ظهر (midi)
-2 (unités de prière),  ركعات Rakaat
 après le Maghreb. مغرب coucher de soleil
-2 Après l’Icha عشاء la nuit
-Et 2 avant la prière obligatoire La prière de L’aube  Soubh  صبح/  Fajr فجر
Comme cela est mentionné dans le hadith rapporté par Oum Habiba, quiconque les accomplit chaque nuit et jour, Dieu lui construit une maison au paradis.» 
Charh Ryad Salhine Vol 3

Règle n°1 : Il est permis aux hommes de délaisser la prière en groupe à la mosquée et la prière du vendredi en cas d'épidémie
Il est mentionné dans les textes authentiques que la pluie, la boue, le froid... sont des excuses qui permettent aux hommes de ne pas se rendre dans les mosquées pour y accomplir les prières en commun et la prière du vendredi à cause de la gêne que leur causent ces choses.
Or la gêne causée par la présence de l'épidémie est bien plus grande que la gêne causée par la pluie, le froid ou la boue.
Ainsi par analogie, nous pouvons déduire qu'en période d'épidémie, les prières en commun dans les mosquées et la prière du vendredi ne sont pas obligatoires aux hommes.

عن محمد ابن سيرين قال ابن عباس رضي الله عنهما لمؤذنه في يوم مطير : إذا قلت : أشهد أن محمدا رسول الله ، فلا تقل حي على الصلاة ، قل صلوا في بيوتكم . فكأن الناس استنكروا ، قال : فعله من هو خير مني ، إن الجمعة عزمة ، وإني كرهت أن أحرجكم ، فتمشون في الطين والدحض

رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٠١


D'après Muhammad Ibn Sirin : Dans un jour de pluie, 'Abdallah Ibn 'Abbas (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha lui et son père) a dit à son مؤذّن  mouadhin / muezzin le membre de la mosquée chargé de lancer l'appel à la prière, أَذَان Adhān au moins cinq fois par jour,

« Lorsque tu dis J'atteste que Muhammad est le messager de Dieu أَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ ٱللَّٰهِ Ach hadou Anna Muhammadan Rassoulou Lah alors ne dis pas Venez à la prière  حَيَّ عَلَىٰ ٱلصَّلَاةِ ḥayya ʿalâ ṣ-ṣalâh mais Priez dans vos maisons صَلُّوا في بُيُوتِكُم Sallou Fi Bouyoutikom.
C'est comme si les gens avaient réprouvé cela alors il a dit: « Celui qui était meilleur que moi a fait cela (1). Certes la « prière du vendredi صلاة الجمعة, ṣalāt al-jum'ah,» est une obligation mais j'ai certes détesté le fait de vous faire sortir de vos maisons pour vous faire marcher dans la boue et la gadoue glissante ».
Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°901 et Mouslim dans son Sahih n°699

(1) C'est à dire le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam).


عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما أنَّ رسولَ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ كانَ إذا كانَت ليلَةٌ بارِدةٌ أو مَطيرةٌ أمرَ المُناديَ فَنادى : الصَّلاةُ في الرِّحالِ
رواه أبو داود في سننه رقم ١٠٦٠ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود


D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha lui et son père) : Lors des nuits froides ou pluvieuses, le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) ordonnait au مؤذّن  mouadhin / muezzin de dire : La prière se fait dans les demeures- (2).


Rapporté par Abou Daoud (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha dans ses Sounan n°1060 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud


(2) C'est à dire qu'il lui demandait de remplacer la phrase Venez à la prière  حَيَّ عَلَىٰ ٱلصَّلَاةِ ḥayya ʿalâ ṣ-ṣalâh mais Priez dans vos maisons صَلُّوا في بُيُوتِكُم Sallou Fi Bouyoutikom


Cheikh Souleyman Ruheili a dit : « Si le coronavirus est présent dans une région ou que l'état a interdit les rassemblements, il est alors permis d'annuler la prière du vendredi et les prières en groupe dans les mosquées et ainsi il est permis aux gens de prier dans leurs demeures où ils prieront en groupe avec les gens de la maison.
En effet, la présence du coronavirus cause plus de gêne que la pluie et la boue qui sont des excuses pour délaisser la prière du vendredi et les prières en groupe.
Et la personne qui est touchée par la maladie ou qui serait peut-être touchée par la maladie, il lui est interdit d'assister à la prière du vendredi et aux prières en groupe à la mosquée ».
Tweet du 13/03/20. Voir le lien suivant :

http://Cheikh Souleyman Ruheili


Règle n°2 : La prière en groupe à la maison est obligatoire pour les hommes qui sont dans la même demeure.

Cheikh Souleyman Ruheili a dit : « L'homme qui est dans sa maison et a avec lui quelqu'un avec qui ils peuvent tous les deux prier en groupe, il lui est obligatoire de prier en groupe dans sa maison.
Et celui qui n'a personne auprès de lui, alors il prie seul.
Et en ce qui concerne la femme, la prière en commun n'est pas obligatoire pour elle et ainsi il n'est pas obligatoire à l'homme d'ordonner à son épouse de prier avec lui ».


Règle n°3 : Il est recommandé à un homme qui prie dans sa demeure et n'a pas d'autre homme avec lui de prier en groupe avec son épouse et ses enfants.

D'après Abou Bakra (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha) : Le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) est venu pour la prière alors qu'il se trouvait à la sortie de Médine mais il a trouvé que les gens avaient déjà prié.
Il est donc allé dans sa demeure, a regroupé sa famille et a prié comme imam pour eux (*).
Rapporté par Tabarani dans Al Mou'jam Al Awsat n°4601 et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Mina p 155

(*) Ce hadith montre qu'il est recommandé à la personne qui ne peut pas prier en groupe à la mosquée de prier en groupe avec les membres de sa famille.


عن أبي بكرة رضي الله عنه أنّ رسول الله صلّى الله عليه وسلّم أقبل من نواحي المدينة يريد الصّلاة فوجد النّاس قد صلّوا فمال إلى منزله فجمع أهله فصلّى بهم

رواه الطبراني في المعجم الأوسط رقم ٤٦٠١ وحسنه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ١٥٥

C. L'interdiction de fuir une région touchée par une épidémie

Dieu a dit dans la sourate n°2 البقرة Al Baqara la Vache verset 243

Période Médinoise qui occupe la 87è place dans l’ordre chronologique.

أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ خَرَجُواْ مِن دِيَارِهِمْ وَهُمْ أُلُوفٌ حَذَرَ الْمَوْتِ فَقَالَ لَهُمُ اللّهُ مُوتُواْ ثُمَّ أَحْيَاهُمْ إِنَّ اللّهَ لَذُو فَضْلٍ عَلَى النَّاسِ وَلَـكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لاَ يَشْكُرُونَ

Considère le cas de ceux qui, par milliers, furent contraints de fuir leurs foyers, par crainte de la mort, et auxquels Dieu a dit : «Mourez donc !» Puis Il les rappela à la vie, car Dieu est Plein de bonté pour les hommes , mais la plupart d'entre eux ne reconnaissent pas Ses bienfaits.

Alam tara ila allathina kharajou min diyarihim wahoum oloufun hathara almawti faqala lahoumou Allahou moutou thoumma ahyahoum inna Allaha lathou fadlin εala alnasi walakinna akthara alnasi la yashkourouna

D'après Sa'id Ibn Joubeyr, 'Abdallah Ibn 'Abbas (Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha lui et son père) a dit à propos de ce verset : « Ils étaient quatre mille et sont sortis pour fuir le ta'oun تعوذ.
Ils ont dit : Nous allons aller sur une terre dans laquelle il n'y a pas la mort.
Puis lorsqu'ils étaient à tel ou tel endroit (1), Dieu leur a dit : Mourrez !
Plus tard (2), un Prophète parmi les Prophètes est passé vers eux et a invoqué Son Seigneur pour qu'Il les fasse revivre et alors Il les a ressuscité ».
Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tafsir vol 4 p 414 et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Badhl Al Ma'oun Fi Fadl At Ta'oun p 233

(1) C'est à dire qu'il a mentionné le nom de l'endroit où ils étaient.

(2) Il a été rapporté dans un récit authentique que leur mort a durée des années puisqu'ils sont par la suite retournés dans la terre qu'ils avaient quitté et ils ont trouvé que leurs enfants qui étaient restés ont eu eux aussi des enfants.
Voir Badhl Al Ma'oun Fi Fadl At Ta'oun de l'imam Ibn Hajar p 236

 

عن سعيد بن جبير قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما في قول الله أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ خَرَجُوا مِن دِيَارِهِمْ وَهُمْ أُلُوفٌ حَذَرَ الْمَوْتِ : كانوا أربعةَ آلافٍ خَرجوا فِرارًا منَ الطاعونِ قالوا : نأتي أرضًا ليس فيها موتٌ
حتّى إذا كانوا بموضعِ كذا وكذا قال لهم اللهُ : موتوا
فمرَّ عليْهِم نبيٌّ منَ الأنبياءِ فدعا ربَّهُ أن يُحييَهم فأحياهم
رواه ابن جرير الطبري في تفسيره ج ٤ ص ٤١٤ وصححه الحافظ ابن حجر في بذل الماعون في فضل الطاعون ص ٢٣٣


Cheikh 'Otheimine : « Le sens du verset est qu'ils sont sortis de leurs demeures par crainte de la mort à cause d'une épidémie qui a touché leur pays.
Ainsi, ils sont sortis afin de fuir le décret de Dieu et Dieu a voulu leur montrer qu'il n'est pas possible de fuir Son décret ».
Tafsir Sourate Al Baqara vol 3 p 195

D'après Ousama Ibn Zayd (Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha et son père), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) a dit à propos du ta'oun تعوذ: « Si vous entendez qu'il est présent dans une terre, ne vous y rendez pas.
Et s'il est présent dans une terre où vous êtes alors ne sortez pas pour le fuir ».
Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3473 et Mouslim dans son Sahih n°2218

 


عن أسامة بن زيد رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم عن الطاعون : إِذَا سَمِعْتُمْ به بأَرْضٍ فلا تَقْدَمُوا عليه وإذَا وقَعَ بأَرْضٍ وأَنْتُمْ بهَا فلا تَخْرُجُوا فِرَارًا منه
رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٤٧٣ و مسلم في صحيحه رقم ٢٢١٨



Remarque n°1 : Le fait de fuir du ta'oun تعوذ est un grand péché.

D'après 'Aicha (Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) a dit: « Le fait de fuir du ta'oun تعوذ est comme le fait de fuir lors de la bataille ».
Rapporté par Ibn Sa'd et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1292

 

عن عائشة رضي الله عنها قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : الفرارُ منَ الطاعونِ كالفرارِ منَ الزحفِ
رواه ابن سعد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٢٩٢


Le fait de fuir lors de la bataille a été mentionné par le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) parmi les sept grands péchés qui font tomber dans la perdition.

Voir le lien suivant:

http:// Évitez les sept choses qui mènent à la perdition 
L'imam Ibn Khouzeima (mort en 311 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans son Sahih dans le chapitre intitulé : « Le fait de fuir du ta'oun تعوذ fait partie des grands péchés ».
Voir Badhl Al Ma'oun Fi Fadl At Ta'oun de l'imam Ibn Hajar p 275

Remarque n°2 : Dans le cas où l'intention de la personne n'est pas de fuir le ta'oun تعوذ mais de voyager pour une autre cause (travail, famille...), lui est-il permis de quitter une terre sur laquelle le ta'oun تعوذ est présent ?

Il y a deux cas possibles :

1 - Le premier cas est le cas d'une personne qui est atteinte par la maladie ou dont on craint qu'elle soit atteinte par la maladie

Dans ce cas, il lui est interdit de quitter la terre où l'épidémie est présente même si son intention n'est pas de fuir.

Cheikh 'Otheimine a dit à propos des gens qui veulent quitter la terre où la maladie est présente pour une autre raison que la fuite : « Est-ce que nous permettons à la personne de partir si nous craignons qu'elle soit touchée par la maladie ?
La réponse est que nous ne lui permettons pas mais plutôt nous lui interdisons cela ».
Charh Al Mumti' vol 11 p 111

2 - Le second cas est le cas d'une personne dont nous sommes sûr qu'elle n'est pas atteinte par la maladie

Il y a trois solutions possibles concernant ce cas-là :
Voir Fath Al Bari 10/188

- la personne est en bonne santé et veut partir avec l'intention de fuir l'épidémie.

Nous avons expliqué plus haut que ceci est interdit et fait partie des grands péchés.

- la personne est en bonne santé et veut partir avec une intention autre que fuir l'épidémie comme un voyage déjà prévu auparavant, un voyage pour cause familiale, pour cause de travail...

Ici, les savants sont en consensus sur le fait qu'il est permis à cette personne de voyager et de quitter la terre sur laquelle l'épidémie est présente.

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait qu'il est permis de sortir de la terre touchée par le ta'oun تعوذ  pour une occupation ou une cause autre que le fait de fuir ».
Charh Sahih Mouslim, hadith n°2218

- la personne est en bonne santé et veut partir pour une cause familiale, de travail ou autre et ajoute à cela l'intention de fuir l'épidémie.

L'imam Ibn Hajar a mentionné que les savants ont divergé sur cette question et que l'avis du compagnon 'Omar Ibn Al Khattab (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha) est que dans ce cas il est permis de voyager.
(Fath Al Bari 10/189)

C. En cas de malheur, le croyant reste fort et ferme sur sa foi

D'après Abou Houreira (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) a dit: « Le croyant fort (*) est meilleur et plus aimé par Dieu que le croyant faible et il y a du bien chez chacun d'eux ».
Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2664

(*) L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « La force dont il est question ici est la force de caractère... ».
(Charh Sahih Mouslim)

L'imam Sindi (mort en 1138 du calendrier hégirien) a dit : « C'est à dire le croyant qui est fort dans les actes de piété, qui supporte la difficulté qu'il peut y avoir dans l'obéissance à Dieu et qui patiente à ce qui le touche comme malheur ».
Hachiya As Sindi 'Ala Sounan Ibn Maja, hadith n°76

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : الْمُؤْمِنُ القَوِيُّ خَيْرٌ وَأَحَبُّ إلى اللهِ مِنَ المُؤْمِنِ الضَّعِيفِ وفي كُلٍّ خَيْرٌ
رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٦٤


D. En cas de malheur, le croyant fait preuve de patience

Dieu a dit dans Sa sourate Al Baqara n°2 verset 155

Période Médinoise qui occupe la 87è place dans l’ordre chronologique.

وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِّنَ الْخَوفْ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِّنَ الأَمَوَالِ وَالأنفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ

Certes, Nous vous soumettrons à quelques épreuves en vous exposant de temps à autre à la peur et à la faim, en vous faisant endurer quelques pertes dans vos biens, dans vos personnes(*) et dans vos récoltes  (fruits). Mais tu Prophète peux annoncer une heureuse issue à ceux qui souffrent avec patience,

Walanablouwannakoum bishay-in mina alkhawfi waaljouεi wanaqsin mina al-amwali waal-anfousi waalthamarati wabashshiri alsabirina

(*) L'imam Chafi'i (mort en 204 du calendrier hégirien) a dit : « C'est à dire par la maladie ».

Tafsir Al Qortobi vol 2 p 463
 

D'après Souhayb Ar Roumi (que Dieu l'agrée رضي الله عنه radi Allah εanha), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ sala allah εalayh wa salam) a dit: « Comme la situation du croyant est étonnante ! Certes sa situation est toujours dans le bien.
S'il lui arrive une facilité, il remercie et ceci est un bien pour lui.
Et s'il lui arrive une difficulté, il patiente et ceci est un bien pour lui ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2999)

 

عن صهيب الرومي رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : عَجَبًا لأَمْرِ المُؤْمِنِ ! إنَّ أمْرَهُ كُلَّهُ خَيْرٌ وليسَ ذاكَ لأَحَدٍ إلَّا لِلْمُؤْمِنِ
إنْ أصابَتْهُ سَرَّاءُ شَكَرَ فَكانَ خَيْرًا له وإنْ أصابَتْهُ ضَرَّاءُ صَبَرَ فَكانَ خَيْرًا له
رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩٩٩



L'imam Ibn Al Qayim (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit : « La patience est le fait de maîtriser son coeur contre le fait de s'agacer et de s'énerver, de maîtriser sa langue contre le fait de se plaindre et de maîtriser ses membres contre le fait de faire des actes interdits et irraisonnables.
Madarij As Salikin p 487

Cheikh Rajihi a dit : « Ainsi, par exemple, il ne faut pas que la personne dise : -Pourquoi sommes-nous touchés par cette maladie alors que les autres personnes n'ont pas été touchés ?!- ; ou qu'elle fasse des actes qui mettent Allah en colère comme le fait de se griffer les joues, s'arracher les cheveux...
Tout ceci va à l'encontre de la patience.
Par contre, il n'y a pas de mal au fait que le malade dise par exemple : -Je suis fatigué- en voulant par cela informer de son état et sans avoir l'intention de se plaindre ».
Charh Sahih Al Boukhari vol 10 p 359

Baudrier Gérard Ibrahim le modérateur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire