Uthmân ibn Affân عثمان بن عفان

Uthmân ibn Affân عثمان بن عفان

 

Uthmân ibn Affân

`uthman, `Uthmân ben `Affân ben al-`Âs ben Amîa (: عثمان بن عفان بن أبي العاص بن أمية) ou, plus fréquemment Uthman ibn Affan (né en 579 et mort en 656), est le troisième calife de l'islam. Il succède à Omar et règne de 644 à 656 (12 ans).

Quand il est mention du Prophète Muhammad il est conseillé de dire :

ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

 Hotman

Selon la tradition (Sunna), il aurait été le premier Mecquois converti à l'islam. Il se serait converti avant l'Hégire, et aurait participé au premier exil des musulmans en Abyssinie en 620. Ses relations avec Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui sont excellentes. Deux des filles de Muhammad et de Khadija, Rukayya et Umm Kulthum épousent deux des fils d'Abû Lahab, oncle du Prophète, mais opposant à l'islam. Après l'hégire les quraychites demandent aux fils d'Abou Lahab de répudier leurs épouses. Rukayya et Umm Kulthum rejoignent leur père à Médine. `Othman désire Rukayya, et Muhammad la lui donne en mariage. Au moment de la grande bataille de Badr, Rukayya est malade et Muhammad permet à `Othman de rester à son côté. Abou Lahab est tué lors de cette défaite des quraychites. Rukayya décède brutalement le lendemain. Un peu plus tard, `Othmân épouse Umm Kulthum.

Choisi comme calife de préférence à Ali, il suscite des mécontentements autour de lui.

Sous le califat de 'Othmân, le territoire musulman s'accroît considérablement, notamment en l'an 27 de l'Hégire (649) où de nombreux territoires africains sont conquis, mais Othmân se rend impopulaire dans certaines régions soumises à son autorité notamment à Koufa en Irak en bannissant des habitants et en changeant souvent les gouverneurs de ces régions.

De nouveaux problèmes surgissent : quatre types de divergences apparaissent à propos du texte du Saint  Coran. 'Othmân décide alors d'officialiser un exemplaire du texte coranique, et établit une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres.  C'est à cette fin qu'en l'an 25 de l'Hégire (+647), (quinze ans après la mort de Muhammad), il charge une commission de préparer plusieurs copies (mus'haf) مصحف du Coran. Ces copies préparées, 'Othmân les fait envoyer en différents points importants du territoire musulman.

Le Coran de Tachkent

Un mus'haf (  : مصحف, est un codex ou un ensemble de feuilles ( Sahifah , صحيفة . «page» Le Coran , qui a  été révélé à plusieurs reprises et de diverses manières au cours de la période de 23 ans à la fin de Muhammad vie s ', a été recueilli dans un codex en vertu du troisième calife , Uthman ibn Affan .

Les copies du Coran écrites de nos jours suivraient toujours, mot pour mot, cette compilation des copies dOthmân, écriture nommée « ar-rasm al-othmanî ». Quelques-unes de ces copies existent encore aujourd'hui  : l'une se trouve à Istanbul, l'autre à Tachkent (Ouzbékistan), une troisième au British Museum de Londres.

Il est assassiné à Médine le 17 juin 656 dans sa maison, après avoir été assiégé par un groupe d'insurgés venant de Bassora, Koufa et d'Égypte durant 40 jours et ce, pendant le mois du pèlerinage à La Mecque. Il reçoit neuf coups de poignards par un certain `Amr ibn al-Hamiq, et sa femme Nayla a des doigts tranchés en voulant s'interposer. La population médinoise reste perplexe, car elle ne s'imagine pas que l'incident irait si loin. Ali ibn Abi Talib qui n'est plus à Médine se retire dans sa maison, horrifié par cet évènement. Les mêmes sahaba qui ont élu Othmân viennent le voir afin de lui demander d'être leur chef. Il refuse au début, mais accepte quelques jours plus tard, à la demande générale, à la mosquée de Médine devant une foule d'assemblée

Uthman inb Affan a dit :

Personne ne cache le mal en lui-même, au contraire Allah le rend apparent à travers son visage et ses paroles. Les salafs disaient également :Si une personne de l'innovation teignait sa barbe chaque jour, et bien la teinte de l'innovation resterait sur son visage. 


Source: Cheikh  ibn Taymiya tiré de Al-Jawab As-sahih Vol.4, p. 306-307

" La vie d’ici-bas est éphémère, alors que la vie dernière est éternelle : préférez donc, ce qui dure à ce qui est périssable, car le retour sera, certes, vers Dieu Seul !"Parole de Othman Ibn Affan

Uthman ibn Affan a dit :
Personne ne cache le mal en lui même, au contraire Allah le rend apparent à travers son visage et ses paroles. Les salafs disaient également :Si une personne de l'innovation teignait sa barbe chaque jour, et bien la teinte de l'innovation resterait sur son visage.
(Cheikh  ibn Taymiya tiré de Al-Jawab As-sahih Vol.4, p. 306-307

Uthman ibn Affan a dit :
Personne ne cache le mal en lui même, au contraire Allah le rend apparent à travers son visage et ses paroles. Les salafs disaient également :Si une personne de l'innovation teignait sa barbe chaque jour, et bien la teinte de l'innovation resterait sur son visage.
(Cheikh  ibn Taymiya tiré de Al-Jawab As-sahih Vol.4, p. 306-307)

L’annonce de son entrée au Paradis

Il fait partie des dix hommes auxquels le Prophète a annoncé la bonne nouvelle qu’ils seront au Paradis. Il les a cités les uns après les autres dans un seul hadith rapporté par l’imam ‘Ahmad dans son Mousnad مسند " le terme "musnad", dans la science du hadith, signifie un recueil de hadiths que l'auteur a répertorié selon les noms des compagnons, c'est à dire que les hadiths de chaque compagnon sont classés à part"

:

أبو بكر في الجنّة وعمر في الجنّة وعلي في الجنّة وعثمان في الجنّة وطلحة في الجنّة والزبير في الجنّة وعبد الرحمن بن عوف في الجنّة و سعد بن أبي وقاص في الجنّة وسعيد بن زيد في الجنّة وأبو عبيدة بن الجرّاح في الجنّة

(Abôu Bakr fi l-jannah wa `Oumar fi l-jannah wa `Aliyy fi l-jannah wa `Outhmân fi l-jannah wa TalHah fi l-jannah wa z-Zoubayr fi l-jannah wa `Abdou r-Rahmân Ibnou `Awf fi l-jannah wa Sa`d bnou Abî WaqqâS fi l-jannah wa Sa`îd bnou Zayd fi l-jannah wa Abôu `Oubaydah bnou l-Jarrâh fi l-jannah)

 « Abôu Bakr أبو بكر sera au Paradis, `Oumar عمر sera au Paradis, `Aliyy  علي sera au Paradis, `Outhmân عثمان sera au Paradis, Talhah طلحة sera au Paradis, Az-Zoubayr الزبير  sera au Paradis, `Abdou r-Rahmân Ibnou `Awf عبد الرحمن بن عوف sera au Paradis, Sa`d Ibnou Abî Waqqâs   سعد بن أبي وقاص sera au Paradis, Sa`îd Ibnou Zayd سعيد بن زيد  sera au Paradis et Abôu `Oubaydah Ibnou l-Jarrâh أبو عبيدة بن الجرّاح sera au Paradis. »

La générosité de `Outhmân

Le Hâfidh Abôu Nou`aym Al-’Asfahâniyy أبو نعيم الأصبهاني dans son livre « Hilyatou l-’Awaliyâ’  حلية الأولياء» d’après Abôu Hourayrah, que Allâh l’agrée, a dit :  « `Outhmân Ibnou `Affân a gagné le Paradis deux fois auprès du Messager de Allah, la première lorsqu’il a creusé le puits de Rôumah بئر رماحet la deuxième lorsqu’il a subvenu aux besoins de l’armée qui manquait de moyens. »

Le puits de Rôumah بئر رماح était un puits dont l’eau était vendue aux musulmans mais `Outhmân, que Allâh l’agrée, l’a acheté et l’a creusé davantage. Il a permis aux musulmans d’y puiser de l’eau sans contrepartie. Ce puits est jusqu’à aujourd’hui connu à Médine l’Illuminée.

https://www.youtube.com/watch?v=TfngvU0Ff3Q

L’auteur de « Hilyatou l-’Awaliyâ’ » a rapporté de Ach-Cha`biyy الشعبي d’après Masruq ibn al-Ajda'  مَسْرُوقْ بِنْ اَلْأَجْدَع  d’après ʿabd allāh ben masʿūd, عبدالله بن مسعود qu’il a dit : « le Messager de Allâh a vu `Outhmân Ibnou `Affân qui s’affairait pour l’armée en manque de moyens, il faisait des allers-retours. Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a dit :

اللّهم اغفر لعثمان ما أقبل وما أدبر، و ما أخفى و ما أعلن، و ما أسرّ و ما أجهر

(Allâhoumma ghfir li`Outhmân mâ ‘âqbala wa ‘adbara wa mâ ‘akhfâ wa mâ ‘a`lan wa mâ ’asarra wa mâ  ‘ajhar)

   "Ô Allâh accorde le pardon à `Outhmân pour ce qu’il a fait et ce qu’il va faire, ce qu’il a fait au grand jour et ce qu’il a fait en cachette "

Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a fait son éloge

Dans le livre « At-Tarîkh التاريخ» d’Ibnou `Açâkir  ابن عساكر d’après Abôu Sa`îd Al-Khoudriyy, أبو سعيد الخدري que Allâh l’agrée, il a dit : « J’ai vu le Messager de Allâh, depuis le début de la nuit jusqu’au lever de l’aube, il avait ses mains levées et il faisait des invocations pour `Outhmân en disant :

اللهم عثمان رضيت عنه فارض عنه

(Allâhoumma `Outhmân râdîtou `anhou farda `anh)

  "Ô Allâh je suis satisfait de `Outhmân alors agrée-le. "

enfants Abân, Abdullah (al-asghar), Abdullah (al-akbar), Abdul Malik, Aïcha, Amr, Khâlid, Maryam (bint Nayla), Maryam (bint Oumm `Amr), Omar, Oumm Abâl (al-koubrâ), Oumm Abâl (as-soughrâ), Oumm Amr, Oumm Othmân, Ourwâ, Sa`id, Walîd

 

Coran othman 300x210  »Coran de tachkent

 livres

'Uthman Ibn 'Afan, le Troisième Calife de l'Islam

Auteur(s) :

Mohammed RIDA

Editeur(s) :

Dar Al-Kotob Al-Ilmiyah

Année : 2000
Pages : 224

Le califat de 'Uthman Ibn 'Affân le troisième calife de l’Islam

Auteur(s) :

Ismaïl IBN KATHIR

Editeur(s) :

Dar Al-Muslim

Année : 2015

 

5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.