un peu d'histoire musulmane

un peu d'histoire musulmane

 

 

Evènemens tristement célèbre pour la communauté musulmane

Abû Bakr Abd Allah ibn az-Zubayr أبو بكر عبد الله بن الزبير 1-73 Hégire soit 623-692

Il était membre de la tribu des Banu Assad بني أسد « fils des lions », et du clan qurayshite قريش Qurayš des Banû 'Abd al'Uzza,  بني عبد العزى fils de Zubayr ben al-Awwam  ‏الزبير بن العوام(Il est l'une des dix personnes auxquelles le Prophète a promis le Paradis) et d' Asmaa bint Abu Bakr , أسماء بنت أبي بكر, la ( dix-huitième personne à se convertir à La foi musulmane الإسلام l’Islam ) fille d' Abû Bakr As Siddîq أبو بكر الصديق compagnon de Muhammadsur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam, élu comme premier chef de la confédération médinoise après le décès du Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam (selon l'historiographie officielle), et la sœur de ʿĀʾisha bint Abī Bakr  عائشة بنت أبي بكر , la plus jeune épouse du Prophète Muhammad sur lui le salut et la paix  .

Premier né des émigrants, exilés, réfugiés  مهاجرون  muhadjirun) selon la tradition, il serait né en l'an deux de l'Hégire هجرة hiǧraʰ, « immigration » dans le camp de Médine المدينة « la ville » ; Al-Madīna al-Munawwara المدينة المنورة, »la resplendissante » et aurait donc été confronté à la bataille de Badr, غزوة بدر ghazwat Badr  le 13 mars 624. indirectement. À l'âge de 12 ans, il aurait accompagné son père Zubayr ibn al-Awwam dans la grande bataille du Yarmouk معركة اليرموك maerakat al Yarmouk( qui s’étalent sur une durée de près de six jours du 15 au 20 août 636 soit 5 mois de Rajab 15 Hégire, près de la rivière Yarmouk qui marque aujourd’hui la frontière entre la Syrie et la Jordanie,) qui a vu l'échec des légions romaines à reprendre le contrôle de la Syrie après la défaite Perse contre les alliés Arabes

La révolte de Abd Allah ibn az-Zubayr

Abd Allah ibn az-Zubayr   عبد الله بن الزبير ne semble pas avoir d'activité politique au cours du règne du seigneur arabe du clan omeyyade du peuple de Quraysh  dʾAbū ʿAbd Ar-Raḥmān Muʿāwiya ibn ʾAbī Sufyān قريش أبو عبد الرحمن معاوية بن أبي سفيان connu par Muʿāwiya Ier  معاوية أولا mais à l’accession au pouvoir de son fils  ʾAbū Ḫālid Yazīd ibn Muʿāwiya : أبو خالد يزيد بن معاوية connu par Yazid 1er يزيد أولا, il refusa de faire allégeance.

Après la bataille de Kerbala معركة كربلاء maerakat Karbala' le 10 Muharram محرم de l’an 61 de l’Hégire ,soit le 10 octobre 680 en Irak et la mort de Husayn fils de Ali Ali الحسين بن علي (petit fils du Prophète  et  fils d'Ali علی et de Fatima  فاطمة (fille du Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam), il retourna au Hijaz اَلْـحِـجَـاز‎‎  « barrière » région ouest de la péninsule arabique,  où il s’autoproclama Commandeur des croyants أمير المؤمنين Amīr al-mu‘minīn. Il commença alors à renforcer sa position et pour cela nomma un gouverneur à Koufa الكوفة en Irak. Rapidement il étendit son influence au Yémen et même à certains établissements arabes de Syrie et à Fustat الفسطاط, qui fut la première capitale arabe de l'Égypte.. Il bénéficiait largement du soutien des Arabes qui revendiquaient une identité propre et dont les tribus syriennes marginalisées acceptaient la suzeraineté en se soudant en grande confédérations (Qais قيس « fierté ») et parallèlement, des Arabes "émigrés" de l'Irak qui souhaitaient conserver leurs privilèges de rente non nominatives. Yazid tenta d’envahir le Hijaz, mais sa mort soudaine mit fin à cette campagne laissant le clan omeyyade en situation de guerre civile.

Les établissements arabes du Sham شام  Bilad as-Shamبلاد الشام terre de la main gauche » syrie actuel  سوريا  sūriyā (Homs  حمص  et Damas  دمشق ) proclamèrent dès lors Abū ʿAbd Al-Malik Marwān ibn Al-Ḥakam أبو عبد الملك مروان بن الحكم  connu par Marwān1er  مروان اولا (calife خَلِيفَة "sucesseur" omeyyade) comme commandeur des croyants en 683 ; l'année suivante, son fils Abū Al-Walīd ʿAbd Al-Malik ibn Marwān : أبو الوليد عبد الملك بن مروان connu par Abd Al-Malik عبد الملك lui succédait et entamait la conquête de l'Irak.

 

La guerre civile s’était installée, elle fut nommée par l'historiographie islamique du nom de Deuxième Fitna الفتنة الثانية al fitnat al thania. (60-72 Hégire soit vers 680- 692) Zubayr détruisit la Kaaba  الكعبة « le cube »et prit la pierre noire  الحجر الأسود al Ḥajar al-Aswad pour la mettre en lieu sûr. L'historienTabari طبری rapporte que l'année suivante Zubayr prétendit avoir découvert les fondations de l’authentique Kaaba  الكعبة  construite par Abraham  إبراهيم Ibrahim et son fils ainé Ismaël إسماعيل Ismaïl. Zubayr perdit le soutien égyptien et Abdelaziz ibn Marwan prit le contrôle du camp de Fustat et ses alliés tribaux furent soit écrasés soit retournés en Syrie.

Ces événements se combinaient avec la révolte des kharidjites  الخوارج « sortants, dissidents » en Irak (branche de l'Islam apparue lors de l'arbitrage entre Ali et Mu'awiya à l'issue de la bataille de Siffin وقعة صفين qui les avaient opposés le mois de Mouharram محرم l’an 37de l’Hégire soit juin/  19 au 20 juillet soit 1 et 2 Çafar  صفر juillet 657) . Zubayr ne garda finalement le contrôle que du Hijaz vers 688. Finalement ʿAbd Al-Malik, envoya son vassal « vaillant, courageux homme noble » Al-Hajjaj ben Youssouf Ath-Thaqafy  الحجاج بن يوسف الثقفي comme gouverneur de l'Irak il fut un gouverneur important pendant le califat omeyyade الخلافة الأموية de Damas, sa répression anti-alide, anti-hashémite et anti-zubayride est restée comme symbole de la cruauté de l'État à l'égard des sunnites aliides  علی یا (descendants en lignée patrilinéaire d'Ali, qu'ils soient descendants de Fatima, fille de Muhammad sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam, ou des autres femmes d'Ali,et des chiites شيعة Shi’a .

Il conquit alors le Hijaz et aurait bombardé La Mecque à la catapulte, et endommageant un mur de la Kaaba الكعبة. À Jérusalem, ʿAbd Al-Malik fait édifier le Dôme du Rocher  قبة الصخرة, Qubbat As-Sakhrah.

Hajjaj vainquit Zubayr et le tua, le décapita et crucifia son cadavre le 3 Octobre ou  4 Novembre 692 soit 73 Hégire les Marwanides المروانيون Al Marwāniyoūn orientèrent dès lors la propagande autour d'une "rébellion" zubayride, et le célèbre collecteur de hadith (sentences, sermons, alors interprétés de plus en plus comme actes et propos de Muhammad sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam, son frère, 'Urwah ibn al-Zoubayr ibn al-'Awwam al Asadi عروة بن الزبير بن العوام الأسدي  (qui faisait partie des sept fuqaha فقهاء juristes qui ont formulé le fiqh فقه jurisprudence musulmane de Médine à l’époque du Tabi’in التابعين suiveur (génération de musulmans qui ont connu des compagnons de Muhammad sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam  mais qui n'ont pas connu Muhammad lui-même sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم salla allahou alayhi wa salam  'Urwah ibn al-Zoubayr  fut  l’un des historiens musulmans). se rallia immédiatement au pouvoir omeyyade et contribua à justifier son entreprise législative par une ascendance hashémite هاشمي  hāshimīy, arabe et prophéto-coranique.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire