Si  Dieu le veut insha' Allah

Si  Dieu le veut insha' Allah

De part le Nom de Dieu  بِسْمِ ٱللَّٰهِ Bismi Llah 

 

sourate 100 العاديات al-ʿĀdiyāt Les Coursiers verset 6


de la période Mecquoise qui occupe la 14è place dans l'ordre chronologique

 

L'humain est, certes, ingrat envers son Seigneur  إِنَّ ٱلْإِنسَٰنَ لِرَبِّهِۦ لَكَنُودٌ  îna al'înçana liRabihi lakanoudoun

 

Si le Seigneur « Dieu » le veut

Nous entendons tous depuis notre tendre enfance une phrase familière telle : Si le Seigneur « Dieu » le veut qui nous sonnent à l’oreille

«Si le Seigneur le permet», «Si Dieu le veut», «si le Seigneur le veut» devrait accompagner chaque plan que nous faisons. Chaque plan que nous faisons devrait être confié entre les mains du Seigneur. Il a également un plan pour notre vie.

Au juste qu’en est il de ce mot si courant utilisé par certains plusieurs fois par jour, d’où vient-il ?

Chez les Musulmans

‘Incha'Allah إِنْ شَاءَ ٱللَّٰهُ transcription francophone « si Dieu* le veut ». Ce terme est utilisé par la plupart des musulmans.

Les musulmans considèrent souhaitable مستحبّ mustahabb (se référant aux actions recommandées, favorisées ou vertueuses),  de prononcer cette formule quand ils évoquent une action à réaliser dans l'avenir.

* الله est le mot arabe qui désigne « Dieu », littéralement, « le Dieu » avec un article défini, faisant référence à un Dieu considéré par principe comme unique, le « Dieu Unique » des religions issues du Monothéisme, connue aussi par  religion Abrahamique, apparues dans l'héritage d'Abraham soit principalement le judaïsme, le christianisme et l'islam dont les textes et paroles sacrés, respectivement le Tanakh, l'Ancien Testament  תנ״ך en français formé à partir de l'initiale du titre des trois parties constitutives de la Bible hébraïque :  « la Torah תּוֹרָה (la Loi ou Pentateuque)  - les Nevi'im נביאים (les Prophètes) - les Ketouvim כתובים (les Autres Écrits ou Hagiographes).  »,  et le Nouveau Testament de la Bible Ἡ Καινὴ Διαθήκη / Hê Kainề Diathếkê) Testamentum, « Testament, Témoignage » l'ensemble des écrits relatifs à la vie de Jésus fils de Marie et à l'enseignement de ses premiers disciples, et le Coran القُرْآن, al-Qurʾān?, « la Récitation Révélé - la Parole, le Rappel »  Révélations (āyāt  آيات,« signes » ) faites au dernier Prophète et Messager de Dieu l' Unique,  Muhammad محمد, , « le Loué ».

Ce propos de conviction s'appuie sur la lecture du Coran dans la sourate 18  Al-Kahf  سورة الكهف  la Caverne :

De la Période Mecquoise qui occupe la  69è place dans l’ordre chronologique

23. Et ne dis jamais, à propos d'une chose : « Je la ferai sûrement demain ».

وَلَا تَقُولَنَّ لِشَا۟ىْءٍ إِنِّى فَاعِلٌ ذَٰلِكَ غَدًا

Wala  taqoulana licha'in îni faƐiloun đalika ğhadan

24. Sans ajouter (seulement que) : « Si Dieu le veut *», et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : « Je souhaite ** (il se peut)  que à ce qu’Il m'accorde (me guide) mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct ».

إِلَّآ أَن يَشَآءَ ٱللَّهُ وَٱذْكُر رَّبَّكَ إِذَا نَسِيتَ وَقُلْ عَسَىٰٓ أَن يَهْدِيَنِ رَبِّى لِأَقْرَبَ مِنْ هَٰذَا رَشَدًا

Îla an yacha'a Allahou wâđkour Rabaka îđa naçiyta waqoul Ɛaça an  yahdiyani Rabi li'aqraba min hađa rachadan

 

* Radical : Verbe / Temps : Inaccompli 3ème personne du masculin singulier / subjonctif / / vouloir, souhaiter, amener quelqu'un à faire quelque chose

Radical : Nom Propre / Nominatif / Dieu, Le Dieu Unique, le Commandeur Suprême, le Centre de Toute Motivation

** Radical : Verbe / Temps : Accompli / Troisième personne masculin singulier : Se durcir, se sécher, se dessécher, se flétrir, être très sombre - idée de restriction

L’expression est aussi utilisée pour marquer en général le désir et l'espoir de voir se réaliser un événement dans l'avenir, un bien خير khair, charitable خيري khayri.

On trouve aussi le terme « comme Dieu l'a voulu ».   مَا شَاءَ ٱللَّٰهُ « Ma Shaa Allah »,

Un autre terme, « Si Dieu [le] voulait/souhaitait », لَوْ شَاءَ ٱللَّٰهُ « Law chā'Allāh », utilisé pour exprimer un désir ou un souhait qui ne peut être atteint. La phonétique historique de cette dernière expression, et non de « أَن يَشَآءَ ٱللَّهُ  Inch'Allah », "que Dieu veuille"  sont dérivés l'espagnol « ojalá (que) » et le portugais « oxalá (que) », signifiant tous deux « Espérons (que) ».

Son ordre  :

أَمْرُهُۥٓ amrouhou  Radical : Nom / Masculin / Nominatif + Suffixe : Pronom 3ème personne du masculin singulier
 

Le vouloir de Dieu - Il souhaite :

 أَرَادَ arada  Radical : Verbe / Temps : Accompli / Forme 4 / Troisième personne masculin singulier

"Sois", et c'est.  كُن فَيَكُونُ koun fayakoun  Composé de : ainsi, être et il

"soit"  كن Koun mot pour l'acte de "manifester", "existant" ou "être" composé des lettres  ك  Kaph et ن  Nun (lettre). Radical : Verbe / Impératif Deuxième personne masculin singulier.

Dans le Coran « la Récitation Révélée », Dieu l’Unique à être adoré, ordonne à l'univers "d'être  كن kun" De sorte qu'il soit فيكون fa-yakūnun Préfixe : lettre " ف  Fa" conjonction de coordination (et, donc)  + Radical : Verbe / Inaccompli Troisième personne masculin singulier Sois", et c'est كُن فَيَكُونُ Kun fa-yakūnu a sa référence dans le Coran  citée comme un symbole ou un signe de la puissance créatrice mystique de Dieu.

 Le verset est tiré du chapitre coranique, la sourate Ya-Sin. Le contexte dans lequel les mots kun fa-yakūnu apparaissent dans la sourate 36 يس Yā sīn verset 82

De la période Mecquoise qui occupe la 41è place dans l'ordre chronologique

Quand Il* veut une chose (a besoin), (pour exécuter)  Son commandement (quelconque ordre) consiste à (de lui) dire: "Sois", et c'est.

إِنَّمَآ أَمْرُهُۥٓ إِذَآ أَرَادَ شَيْـًٔا أَن يَقُولَ لَهُۥ كُن فَيَكُونُ

Inama amrouhou îđa arada chay'an an yaqoula lahou  koun fayakounou

A ne pas confondre avec : Dieu le veut, cri de ralliement des Croisés.

Dieu le veut ! (Deus lo Vult en bas latin, Deus lo volt en ancien occitan, Deus le veult en ancien français) Au cours de cet appel, le moine prédicateur Pierre d'Amiens, dit Pierre l'Ermite, (1053 - + 1115) lance ce cri de « Deus vult » qui est repris par la foule présente. Cri qui favorisera la mobilisation de ralliement des croisés lancé avant le combat contre les troupes ennemies. Il fut utilisé dès la première croisade, qui s'est déroulée de 1095 à 1099 à la suite, entre autres, du refus intervenu en 1078 des Turcs seldjoukides de laisser libre le passage aux pèlerins chrétiens vers Jérusalem. En 1095, à la fin du Concile de Clermont, le pape Urbain II prononce un discours solennel destiné à venir en aide aux Chrétiens d'Orient persécutés par les Turcs seldjoukides convertis au sunnisme vers 985.

Il constitue également la devise de l'ordre équestre du Saint-Sépulcre, Equestris Ordo Sancti Sepulcri Hierosolymitani  recréé en 1847 par volonté papale  des chevaliers catholiques, corps de soldats d'élite royaliste pendant les guerres de la Révolution française, crée en 1795 dissous en 1796.

Qu’en est- il dans le monothéisme des Gens du Livres juifs, chrétiens, madznanéens.

L'expression est couramment utilisée par les musulmans, les chrétiens arabes et les arabophones d'autres religions pour désigner des événements dont on espère qu'ils se produiront à l'avenir. Il exprime la conviction que rien ne se passe à moins que Dieu ne le veuille et que sa volonté remplace toute volonté humaine.

Dans l’Ancien Testament :

Bible  תנך Tanakh Hagiographes  כתובים Ketouvim Le livre des Psaumes* ספר תהילים Sefer Tehillim Chapitre 5 Verset 13.

*Le  Livre des Louanges ; الزبور le Zabur. YHVH

La tradition attribue la composition de nombreux psaumes au roi דָּוד  David  داود Dāwūd mais aussi à Asaph אָסָף ’Āsāp̄, Coré קרח, Qora'h,  َقَـٰرُون, Karoun  ou d'autres. Ces attributions sont relativement tardives, et les exégètes estiment aujourd'hui que le livre est en fait une composition collective et anonyme.

Selon toute vraisemblance, les « prières de David » (chapitre 51verset 72) sont les plus anciens psaumes, et sont composés probablement durant l'exil à Babylone/ « captivité babylonienne » ,  sous le règne de Nabuchodonosor II  au 6è siècle avant notre ère À cette collection s'ajoute ensuite les psaumes attribués à Asaph (chapitre 50 ;versets 73 à 83), puis ceux attribués à Coré (chapitre 42 verset 49). Ce recueil (chapitre 42 verset 83) subit alors une certaine harmonisation rédactionnelle, probablement sous l'influence perse, le nom divin YHWH יהוה composé des lettres yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו), hē (ה) étant remplacé par Elohim/  HaElohim  אלוהים « le Dieu »  היה /HYH, « être » /r par Adonaï  אדני « mon Seigneur »,  par HaShem  השם « le Nom » dans un contexte profane. Les exégètes parlent alors du « Psautier élohiste »

Car toi tu bénis le juste, ô Éternel!, tu le couvres (l'entoures) de faveurs (Ta grâce-Ta volonté) comme d'un bouclier.

 כִּי־אַתָּה תְּבָרֵךְ צַדִּיק יְהוָה כַּצִּנָּה רָצוֹן תַּעְטְרֶנּוּ

kiy-atthah tthevarékhe tsaddiyq Yehovah katstsinnah ratson ttha'eterènnou

Bible  תנך Tanakh Hagiographes  כתובים Ketouvim Le livre des Psaumes* ספר תהילים Sefer Tehillim Chapitre  40 Verset  9.

Je veux faire Ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon cœur.

לַעֲשׂוֹת־רְצוֹנְךָ אֱלֹהַי חָפָצְתִּי וְתוֹרָתְךָ בְּתוֹךְ מֵעָי

la'asoth-retsonekha élohay h'aphatsetthiy vethorathekha bethokhe mé'ay

רצון  ratsown Phonétique raw-tsone’ terme  trouvé 56 fois dans la Bible : plaisir, délices, faveur, bonne volonté, acceptation, volonté.

רָצָה ratsah Phonétique raw-tsaw’; terme trouvé 57 fois dans la Bible :avoir du plaisir avec, être favorable à, accepter favorablement, se plaire à, avoir plaisir, rendre acceptable, satisfaire, contenter, être plaisant à

Bible תנך Tanakh▼ Prophètes  נביאים Nevi'im▼Jérémie  ירמיהו Yirməyāhū ▼  Chapitre  29 ▼ Verset  11.

Selon la bible, Jérémie probablement -650 - à 570 avant notre ère était fils de חִלְקִיָּה Ḥilqîyāhū, prêtre ( כֹּהֵן kohen) à עֲנָתוֹת ‘Ănātôt, dans le territoire de Benjamin, à quelques kilomètres au nord de Jérusalem. Il existe encore un village arabe du nom d'Anata عناتا dans les environs, bien que l'Anatoth historique soit plutôt localisé au lieu-dit  « ruines des Juifs خربة اليهوKhirbet el-Yahud ».

Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, (Adonaï) projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance( un espoir)

כִּי אָנֹכִי יָדַעְתִּי אֶת־הַמַּחֲשָׁבֹת אֲשֶׁר אָנֹכִי חֹשֵׁב עֲלֵיכֶם נְאֻם־יְהוָה מַחְשְׁבוֹת שָׁלוֹם וְלֹא לְרָעָה לָתֵת לָכֶם אַחֲרִית וְתִקְוָה

kiy anokhiy yada'etthiy èth-hammah'ashavoth ashèr anokhiy h'oshév 'aléykhèm neoum-Yehovah mah'eshevoth shalom velo lera'ah lathéth lakhèm ah'ariyth vethiqevah

Bible  תנך Tanakh▼Prophètes  נביאים Nevi'im ▼ Isaïe  ישעיהו Yeshayahu chapitre 45 verset 22

Prophète qui aurait vécu sous le règne d'Ézéchias חזקיה Hizkiya 8è siècle avant notre ère. Présenté comme un roi sage et pieux. il renverse les idoles auxquelles son père Achaz  אָחָז ʼāḥāz étai connu  pour son impiété, il rendait le culte et célèbre le Dieu d'Israël/ Jacob . Néanoins le royaume israélite du nord envahi par les troupes assyriennes dont sa population fut déportée.  Ésaïe est considéré comme l'un des quatre grands Prophètes, avec Jérémie יִרְמְיָהוּ, Yirməyāhū , Ézéchiel יְחֶזְקֵאל,  et Daniel  דָּנִיֵּאל Dāniyyēl,

Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités (tous les bouts) de la terre! Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre (nul ne l’est).

פְּנוּ־אֵלַי וְהִוָּשְׁעוּ כָּל־אַפְסֵי־אָרֶץ כִּי אֲנִי־אֵל וְאֵין עוֹד

penou-élay vehiouashe'ou kol-aphesséy-arèts kiy aniy-él veéyn 'od

Dans le Nouveau Testament :

dans Évangile selon Matthieu* chapitre 26 verset 39

*Ce livre a été attribué pendant de longs siècles à l'apôtre Matthieu, le collecteur d'impôts devenu disciple de Jésus de Nazareth. Cette attribution est remise en question par la recherche actuelle qui estime que le texte a été composé à partir de deux sources principales : l'Évangile selon Marc et un recueil de paroles de Jésus appelé source Q par les spécialistes. On considère généralement que cet évangile est l'œuvre d'un auteur principal, avec des modifications apportées par un ou plusieurs rédacteurs ultérieurs. En tout état de cause, « la paternité de l'apôtre Matthieu n'est généralement pas retenue aujourd'hui », Le milieu d'origine dans lequel ce texte a été produit est juif ; il « prône l'application intégrale de la Torah, à la suite du maître [Jésus] qui n'est pas venu l'abolir mais l'accomplir » (Mathieu 5,17). * « L'auteur se considère comme un Juif détenteur de la véritable interprétation de la Torah, fidèle à la volonté divine révélée par Jésus qu'il déclare être le Messie»

*Coran sourate 13 الرعد  Ar-Ra'd le Tonnerre  verset 38. De la Période Mecquoise qui occupe la 96è place dans l’ordre chronologique.

Nous avons envoyé avant toi des Prophètes et Nous leur avons donné des épouses et des enfants. Mais jamais il n'a été donné à un Prophète d'accomplir un miracle (un signe interpellatif) sans la permission de Dieu. Chaque échéance (Prescription), a son terme prescrit.

وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا رُسُلاً مِّن قَبْلِكَ وَجَعَلْنَا لَهُمْ أَزْوَاجاً وَذُرِّيَّةً وَمَا كَانَ لِرَسُولٍ أَن يَأْتِيَ بِآيَةٍ إِلاَّ بِإِذْنِ اللّهِ لِكُلِّ أَجَلٍ كِتَابٌ

walaqad arçalna Rouçoulan min qablika wajaƐalna lahoum azwajan wađouriyatan wama kana liRaçoulin  ana ya'tia bi'ayatin îla bi'îđni Allahi likouli ajalin Kitaboun

Et étant allé un peu plus avant, il se prosterna, priant et disant : Mon Père, s'il est possible, que cette coupe (la coupe de l'Eucharistie, réceptacle pour offrandes dans un temple) passe loin de moi ! Toutefois, non pas comme je veux (ma volonté), mais comme tu veux (Ta Volonté).

En grec :

Καὶ προσελθὼν  μικρόν, ἔπεσεν ἐπὶ πρόσωπον αὐτοῦ προσευχόμενος καὶ λέγων, Πάτερ μου, εἰ δυνατόν ἐστιν, παρελθέτω  ἀπ’ ἐμοῦ τὸ ποτήριον τοῦτο: πλὴν οὐχ ὡς ἐγὼ θέλω, ἀλλ’ ὡς σύ.

Kaí proselthón  mikrón, épesen epí prósopon aftoú prosefchómenos kaí légon, Páter mou, ei dynatón estin, parelthéto  ap’ emoú tó potírion toúto: plín ouch os egó thélo, all’ os sý.

En grec  θέλω thelo ; phonétique thel'-o, est un terme  trouvé 210 fois dans la Bible. Ce terme peut être traduit : par vouloir, vouloir avoir, prendre, avoir à l'esprit, avoir l'intention de, être résolu ou déterminé à, dans le but, désirer, souhaiter ,aimer faire une chose, de prendre plaisir à, avoir du plaisir.

 Évangiles l'Épître de Jacques* chapitre 4 versets 13 à 17 :

 * Thaddée d'Édesse aussi appelé Addaï ou Judas le Zélote est un disciple de Jésus surnommé Jacques le Mineur, Jacques d'Alphée ou Jacques, fils d'Alphée, du grec Ἰάκωβος ὁ τοῦ Ἁλφαίου, est un Juif de Galilée qui fait partie des Douze Apôtres de Jésus. Dans la tradition du christianisme occidental, il est aussi appelé Jacques le Mineur, pour le distinguer de Jacques de Zébédée, dit Jacques le Majeur, frère de l'apôtre Jean.

Dans les traditions des églises orientales, ainsi que pour une partie des catholiques, il s'agit de l'apôtre Thaddée, appelé aussi Judas de Jacques (Luc. 6, 16 et Actes. 1, 14) ou Judas Thaddée. Pour eux, il s'agit du « frère » de Jésus portant le même nom et le même surnom. Pour les Orthodoxes et les Nestoriens, il s'agit d'un demi-frère de Jésus que Joseph aurait eu avec une autre femme que Marie, alors que pour les catholiques, il s'agit d'un cousin germain de Jésus, fils d'une demi-sœur de Marie appelée Marie Jacobé avec un frère ou un demi frère de Joseph appelé Clopas, l'expression « frères de Jésus » ne devant pas être pris dans son sens premier.

Une autre partie de la tradition catholique estime qu'il ne s'agit ni du « frère » de Jésus, ni de l'apôtre portant les mêmes noms, mais d'un disciple de Jésus, membre des « septante disciples » de Jésus dont Eusèbe de Césarée écrit qu'il en ignore les noms et dont on connaît plusieurs versions tardives et comportant des différences.

Selon la tradition, après avoir effectué une prédication dans la région Palestine, il s'est rendu « dans le pays Arabe », en Syrie, en Mésopotamie et en Arménie. Les récits l'associent souvent avec Simon le Zélote qui l'aurait rejoint en Mésopotamie, après avoir prêché « en Barbarie », c'est-à-dire dans une région de l'Éthiopie

13 Eh bien donc vous (A vous maintenant) qui dites : « Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y séjournerons (passerons) une année, nous trafiquerons, et nous ferons des profits (nous gagnerons»,

En grec :

(Π) Ἄγε νῦν οἱ λέγοντες, Σήμερον καὶ  αὔριον πορευσώμεθα εἰς τήνδε τὴν πόλιν, καὶ ποιήσωμεν ἐκεῖ ἐνιαυτὸν  ἕνα, καὶ ἐμπορευσώμεθα, καὶ κερδήσωμεν:

(P) Áge nýn oi légontes, Símeron kaí  ávrion porefsómetha eis tínde tín pólin, kaí poiísomen ekeí eniaftón  éna, kaí emporefsómetha, kaí kerdísomen:

14  vous qui ne savez pas ce qui arrivera (que sera) demain ; car qu’est-ce que votre vie ? (car) Vous êtes une vapeur qui paraît un instant (visible pour un peu de temps) et s’évanouit ensuite (puis disparaissant)

En grec :

οἵτινες οὐκ ἐπίστασθε τὸ τῆς αὔριον. Ποία γὰρ  ἡ ζωὴ ὑμῶν; Ἀτμὶς γὰρ ἔσται  ἡ πρὸς ὀλίγον φαινομένη, ἔπειτα δὲ  καὶ ἀφανιζομένη.

oítines ouk epístasthe tó tís ávrion. Poía gár  i zoí ymón? Atmís gár éstai  i prós olígon fainoméni, épeita dé  kaí afanizoméni.

15 au lieu (que vous devriez) de dire : « Si le Seigneur* le veut », ou : « Si nous sommes en vie,( nous vivronsnous ferons ceci ou cela.

Ἀντὶ τοῦ λέγειν ὑμᾶς, Ἐὰν ὁ κύριος* θελήσῃ, καὶ ζήσωμεν, καὶ ποιήσωμεν τοῦτο ἢ ἐκεῖνο.

Antí toú légein ymás, Eán o kýrios* thelísi, kaí zísomen, kaí poiísomen toúto í ekeíno.

* κύριος, kúrios « pouvoir, puissance, autorité »  Maître de.

16 Mais maintenant vous vous vantez (glorifiez) dans votre présomption (vos pensées orgueilleuses). Toute jactance (vanterie) de cette sorte est mauvaise.

En grec :

Νῦν δὲ καυχᾶσθε ἐν ταῖς ἀλαζονείαις ὑμῶν: πᾶσα καύχησις τοιαύτη πονηρά ἐστιν.

Nýn dé kafchásthe en taís alazoneíais ymón: pása káfchisis toiáfti ponirá estin.

17 (Pour) Celui donc qui sait faire ce qui est bien et qui ne le fait pas, (il y a) commet un péché. »

En grec :

Εἰδότι οὖν καλὸν ποιεῖν καὶ μὴ ποιοῦντι, ἁμαρτία αὐτῷ ἐστίν.

Eidóti oún kalón poieín kaí mí poioúnti, amartía aftó estín.

 Évangiles Épitre aux Galates* chapitre 6/ verset 7

* une lettre envoyée par l'apôtre Paul aux églises de Galatie. La date de rédaction est estimée entre 47 et 52 de notre ère, soit environ quinze et vingt ans après la condamnation**  par le préfet romain Ponce Pilate  de Jésus fils de Marie. Il se qualifie comme « apôtre, non de la part des hommes ni par l'intermédiaire d'un homme, mais par Jésus-Christ fils de Marie, l’oint de Dieu, le Messie et Dieu le Père Créateur de toutes choses qui l'a ressuscité des morts »..

 **la « crucifixion/ crucifixio à la troisième heure (9 heures du matin » Aucun des évangélistes ne mentionne au moment de la crucifixion le cloutage des pieds et des mains. Plus tard, pendant l'épisode de l'incrédulité de Thomas, Jean évoque un cloutage des mains, et Luc décrit Jésus ressuscité montrant ses mains et ses pieds. Si l'évangile selon Jean est le seul des quatre évangiles canoniques à mentionner le coup de lance, il ne cite aucun texte de l'Ancien Testament qui aurait pu inspirer cette mention de l'effusion de sang et d'eau, ce qui suggère son authenticité. Cependant, le passage johannique peut être une allusion à une prophétie du Livre d'Ézéchiel

 

Ne vous abusez point ; on ne se moque pas de Dieu ; car ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi ;

En grec :

Μὴ πλανᾶσθε, θεὸς οὐ μυκτηρίζεται: ὃ γὰρ ἐὰν σπείρῃ ἄνθρωπος, τοῦτο καὶ θερίσει.

Mí planásthe, theós ou myktirízetai: ó gár eán speíri ánthropos, toúto kaí therísei

Pour un fait général au présent, il est usité avec le subjonctif dans le cadre d'une éventualité. Il prend le sens de « s'il arrive que, chaque fois que ».

C'est un équivalent des expressions laïques couramment employées en français comme « toucher du bois / Envieux ne prévaut pas حسود لا يسود  hassoud la yassoud » Conjurer le mauvais sort ; parfois utilisé en touchant la tête de quelqu’un, pour sous-entendre qu’il a une tête de bois ou « croiser les doigts » qui vient de l’Angleterre du Moyen-âge. Signe représentant la croix emblématique du christianisme, censée protéger le fidèle superstitieux du mauvais œil ou plus simplement du malheur, Faire les vœux les plus ardents pour le succès d’une affaire.

Pour fait simple croire en Dieu mais on ne sait jamais mieux deux fois qu’une, cela donne l’importante de la Crainte en Dieu de la part de certaines personnes issues des religions du monothéisme. A ce niveau elles sont à égalité vue les dégâts de tels comportements dans les pratiques contraires à la foi religieuse.

En planifiant, il y a un très important «si» à ne jamais oublier: «Si le Seigneur le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela». Ce n’est pas arrogant de faire des plans. Ce qui est arrogant c’est de se comporter comme si on avait une totale autorité quant à la réalisation de ces plans c.-à-d. comme si on avait autorité sur le lendemain. Comme nous le savons tous, personne d’entre nous n’a une telle autorité. «Vous ignorez ce qui aura lieu demain».

Évangiles Actes des Apôtres* Práxeis Apostólōn; /Actūs Apostolōrum chapitre 18 versets 20-21

*la première partie étant l'Évangile selon Luc, la Seconde partie de l’œuvre dédiée « à Théophile **» et attribuée à Luc

** L’« excellent Théophile » « ami de Dieu »- un « aimé de Dieu » était-t-il un dignitaire romain, un notable d’Alexandrie, un parent du grand prêtre d'Israël  כהן גדול, Kohen Gadol, ou le grand prêtre lui-même ?

20-et comme ils le priaient de demeurer (prolonger) plus longtemps, (Mais) il n'y consentit pas,
En grec :
Ἐρωτώντων δὲ αὐτῶν ἐπὶ πλείονα χρόνον μεῖναι παρ’  αὐτοῖς, οὐκ ἐπένευσεν:
Erotónton dé aftón epí pleíona chrónon meínai par’  aftoís, ouk epénefsen:
21- (et il) mais ayant pris congé d'eux et dit (en disant): [Il me faut absolument faire (que je célèbre) à Jérusalem la fête qui vient.] Je reviendrai de nouveau vers vous, Dieu voulant (désirant) . (si Dieu le veut) Il partit d'Ephèse.
En grec :

ἀλλ’  ἀπετάξατο  αὐτοῖς εἰπών, Δεῖ  με πάντως τὴν ἑορτὴν τὴν ἐρχομένην ποιῆσαι εἰς Ἱεροσόλυμα: πάλιν δὲ  ἀνακάμψω πρὸς ὑμᾶς, τοῦ θεοῦ* θέλοντος**. Ἀνήχθη ἀπὸ τῆς Ἐφέσου,

all’  apetáxato  aftoís eipón, Deí  me pántos tín eortín tín erchoménin poiísai eis Ierosólyma: pálin dé  anakámpso prós ymás, toú theoú thélontos. Aníchthi apó tís Efésou,

*θεός (theos)  terme  trouvé 1324 fois dans la Bible. Ce terme peut être traduit en français par Dieu, dieux, Seigneur, la Divinité, dit du seul et vrai Dieu.
**θέλουν  thélon : désirant  / ἐθίζω (ethizo) Phonétique eth-id'-zo  terme  trouvé 1 fois dans la Bible, traduit par ordonnait (la loi)./ θέλω (thelo) Phonétique thel'-o ,terme , trouvé 210 fois dans la Bible. ,traduit , par vouloir, vouloir avoir, prendre, vouloir avoir, prendre plaisir à..

1 Corinthiens* chapitre 16: verset 7, concernant l’église de Corinthe cette fois:

*Selon les Actes des Apôtres, chapitre. 18, versets 1à17, l'apôtre Paul est le fondateur de l'église de Corinthe. Lors de son deuxième voyage missionnaire, il passe dix-huit mois au sein de cette communauté. Il arrive d'Athènes où il a eu l'occasion de débattre avec les philosophes grecs à l'Aréopage « colline d'Arès » (Actes des Apôtres, chapitre. 16, verset 17-34). Sur place, il rencontre  un couple de riches Romains juifs adeptes de «la Voie du Seigneur» prônée par Jésus  fils de Marie et ses apôtres dans le judaïsme des années 40-60 du nom d'Aquila lié à la Tribu de Benjamin, et sa femme Priscille. Paul s'établit chez eux. Ils travaillent ensemble car Priscille et Aquila sont également fabricants de tentes. Chaque sabbat il se rend à la synagogue où il fait part aux Juifs et aux Grecs de sa rencontre personnelle avec Jésus fis de Marie qui est le Messie.

Car je ne veux pas cette fois vous voir en passant ; car j'espère de demeurer quelque temps avec vous, si le Seigneur* le permet**

En grec :

Οὐ θέλω γὰρ ὑμᾶς ἄρτι ἐν παρόδῳ ἰδεῖν: ἐλπίζω δὲ χρόνον τινὰ ἐπιμεῖναι πρὸς ὑμᾶς, ἐὰν ὁ κύριος* ἐπιτρέπῃ**.

Ou thélo gár ymás árti en paródo ideín: elpízo dé chrónon tiná epimeínai prós ymás, eán o kýrios* epitrépi**.

*κύριος (kurios) Phonétique koo’-ree-os  terme  trouvé 727 fois dans la Bible. Ce terme peut être traduit en français par Seigneur, Dieu, maître (s),

** Mot original: ἐπιτρέπω ; Partie du discours: Verbe ; epitrepó ;  Orthographe phonétique: (ep-ee-trep'-o) ;  Définition: se tourner vers, confier, permettre ; Usage: je me tourne vers, je m'engage, je confie; Je permets, cède, permets.

Raisonnez-vous sur vous-même et sur votre avenir? Eh bien, Dieu y juge plus que vous. Ses pensée sur vous sont plus abondantes que ce que vous pouvez cataloguer  Elles sont illimitées! Si vos desseins n’ont pas été accomplis et vous voulez dire «ô, Dieu, dis-moi pourquoi» et si vous montrez combien vous avez étonnamment organisé votre vie, rappelez-vous sans façon à quel point les plus élevés sont Ses plans au-dessus des vôtres. Souvenez-vous que Ses pensées à votre égard sont au delà de ce que vous pouvez compter et ce sont des pensées de paix et non de malheur. S’il y a eu quelque chose que le Seigneur n’a pas béni ce n’est pas parce qu’Il vous a oublié ni parce qu’Il ne vous aime pas mais parce que ce n’était pas Sa volonté parfaite et acceptable pour votre vie. Sa volonté et Ses plans pour vous sont en effet parfaits.

Il n’est certes pas mauvais de faire des plans. Néanmoins, rassurez-vous que dans vos plans et dans votre attitude à leur égard, vous ajoutiez le conditionnel «Si Dieu le veut» ou comme

Bien sûr, le Seigneur vous invite à faire des projets :

Dans : Bible תנך ▼Hagiographes כתובים  Ketouvim  "autres ecrits" ▼Proverbes  משלי  Míshlê (Shlomoh) paraboles  ▼Chapitre  21 ▼Verset  5 ▼

Les pensées de l’homme actif conduisent à l’abondance, mais tout ce qu’on précipite ne produit que la pénurie.


מַחְשְׁבוֹת חָרוּץ אַךְ־לְמוֹתָר וְכָל־אָץ אַךְ־לְמַחְסוֹר

mah'eshevoth h'arouts akhe-lemothar vekhal-ats akhe-lemah'essor

Cependant la vraie question n’est pas de savoir si vous devez faire des plans mais plutôt comment les faire . Vous ne devez pas être arrogant, car vous ne savez pas ce qui arrivera demain. Vous ne devez pas avoir d’intention avec un sentiment d’irrévocabilité ou de certitude, comme si vous contrôliez l’avenir.

Faites des plans en vous disant en votre âme et conscience : "Voici ce que je vais faire, Seigneur, si c’est ce que tu désires". Seul le Seigneur Créateur des Cieux, de la  Terre, de toutes espèces, de touts choses, sait si vous serez encore vivant demain ! Si c’est son dessein, alors vous accomplirez ce que vous aviez prévu. La Bible vous enseigne à dire : "Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela".

Faire des projets en reconnaissant le contrôle souverain de Dieu vous aidera à demeurer conscient de sa bonté et de son amour. Si des événements ne se déroulent pas comme prévu, alors que tout était dans les mains de Dieu, cela sous-entend que Dieu a de meilleurs desseins pour vous. Par conséquent, vous vivrez dans la paix.


Regardez votre projet et dites au Seigneur : "Voici ce que j’ai prévu, si c’est ce que tu as en tête laissez à Dieu Sa décision !


Seigneur je mets devant toi mon avenir, j’ai en projets certaines choses, je laisse Que cela soit Ta volonté soit faite,

Amen ἀμήν amēn (genoito) אָמֵן ʾāmēn. Amin آمين « ainsi soit-il »

Baudrier Gérard Ibrahim le Modérateur.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire