respect droit et devoirs

Respect Droits et Devoirs

 

 

Nous avons des droits certes, mais encore plus de devoirs.

N’oublions pas que notre Créateur nous inculte ce respect.

Sourate 4 النساء an-nisāʾ les Femmes verset 59

Proclamée pendant la période Médinoise, qui occupe la 92è place dans l'ordre chronologique

.يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنكُمْ فَإِن تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللّهِ وَالرَّسُولِ إِن كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلاً

 

Ô croyants ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent le pouvoir (Dépôt confié - l’autorité) . En cas de litige (conflit) entre vous (sur une chose), référez-vous-en à Dieu et au Prophète, si votre croyance en Dieu et au Jugement dernier est sincère. C'est là la démarche la plus sage et la meilleure voie à choisir (interprétation excellente).

 

Ya ayyouha allathin’ amanou atiAou Allaha wa atiAou al Raçoul wa ouli al-amri minkoum fa-in tanaza Atoum fi shay-in farouddouhou ila Allahi wa al Raçouli in kounoutoum tou/minoun’bi Allahi wa al yawmi al-akhiri thalika khayroun wa ahsanou ta/wilan

 

Première explication

 

Ce verset fut révélé au sujet de ‘Abdullah ibn Houdafa ibn Qays عبد الله بن هدفة بن قيس que le Prophète  sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam avait désigné à la tête d’une expédition militaire (la Victoire du Créateur  فتح الباري Fat’h al Bàri 8/101)  Ibn Hajar al-Asqalani par  بن حجر العسقلاني 1372-1449 étude avancée de  ‎Sahih-ul Jami  صحيح البخاري l’Authentique livre de Muhammad 'al-Bukhari  محمد البخاري 810-870

Rapporté par Mouslim al hajjaj مسلم بن الحجاج vers 817-875 (3/1465 ) abou Dawoud أبو داود 817-888, (3/92 ) at Tirmidhi, الترمذي  824-892 Chef d'œuvre Expliquer Collecteur Tirmidhi Tuḥfat al-Aḥwadhī bi-sharḥ Jāmi' al-Tirmidhī  تـحـفـة الأحـوذي بـشـرح جـامـع الـتـرمـذي5/364  qui le qualifie de conversation étrange حديث غريب hasan gharib et an Nasâï  النسائي 829-915 (7/154)*

Tafsir ibn kathir تفسير  ابن كثير  1031-1373 (Syrie) commentaire complet d’Ibn Kathir  volume 2 page 536-537 édition Daroussalam 2012

*Tous ces grands savants sont originaires de Perse dite arabisée (Iran et Oubekistan)

Seconde explication

Un cas de refus d’accepter la sentence du Prophète est fourni par un litige  survenu entre un juif et un musulman assez tiède. Le Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam ayant jugé en faveur du juif, le musulman, furieux, refusa la sentence du Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam et porta l’affaire devant ‘Umar ibn al-Khattâb  عمر بن الخطاب. Informé des faits et du jugement du Prophète, ‘Umar  عمر entra chez lui prît son arme, revint et trancha la tête du musulman. IL fut surnommé depuis al-Fārūq الفاروق le très équitable. Note  az Zamakhshari الزمخشري 1075-1144  Oubekistan (1/276) probablement dans son  Al-Kashshaaf, الكشاف, Exégèse du Coran.

 

Le Coran  interprétation de la traduction par Hamza Boubakeur  حمزة بوبكر 1912-1995 (franco-algerien)  tome 1 Edition Fayard Denoël 1972

Seconde explication

L’envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam envoya un détachement de cavalerie en désignant à sa tête un homme des ansâr أنصار, « partisan ; auxiliaire » originaires de يثرب Yathrib  appelée par la suite  المدينة Médine. En route, il fut mécontent de la conduite de ses hommes. Et il leur dit ; « Le Messager de Dieu ne vous a-t-il pas ordonné de m’obéir ? » Ils répondirent par l’affirmatif. Il leur ordonna de ramasser du boi, puis d’y mettre le feu. Il leur dit ensuite : Je vous ordonne d’y entrer (c’est-à-dire de vous y faire brûler)  ». Ils refusèrent d’obéir et prirent la décision d’attendre de retourner auprès de l’Envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam  pour lui demander son avis. l’Envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam   leur dit : al taeat fi al merouf الطاعة في المعرُوف l’obéissance n’est due qu’en ce qui est convenable  »

Notons, que le suicide est interdit en islam comme un péché et un obstacle à l'évolution spirituelle

Même sourate verset 29

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَأْكُلُواْ أَمْوَالَكُمْ بَيْنَكُمْ بِالْبَاطِلِ إِلاَّ أَن تَكُونَ تِجَارَةً عَن تَرَاضٍ مِّنكُمْ وَلاَ تَقْتُلُواْ أَنفُسَكُمْ إِنَّ اللّهَ كَانَ بِكُمْ رَحِيماً

Ô vous qui croyez ! Ne vous dépossédez pas les uns les autres de vos biens par des procédés malhonnêtes ! Que vos échanges soient fondés sur des transactions librement consenties. N'attentez pas non plus à vos jours, car Dieu est Plein de compassion pour vous.

Ya ayyouha allathina amanou la ta/koulou amwalakoum baynakoum bi al batili illa an takoun’ tijaratan Aan taradin minkoum wa la taqtoulou anfousakoum inna Allaha kana bikoum Rahiman

 

Le Messager de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam a dit ;  «  L’écoute et l’obéissance sont due par tout homme musulman, qu’il s’agisse d’une chose qu’il approuve ou qu’il juge répréhensible, tant qu’on lui ordonne pas de désobéir à Dieu. Si on le lui ordonne, alors seulement il ne devra ni écouter ni obéir » Dans ce verset Dieu le très Haut  الله العلي  Allah alaliu enjoint aux croyants de Lui obéir de pratiquer les prescriptions de Son Livre, d’obéir à Son Envoyé, car celui-ci explicite aux hommes le Message de Dieu, et leurs transmet Sa Loi  et Ses injonctions.

Il faut en cas de désaccord sur une affaire quelconque  pour le croyant (e) s’en remettre au Coran et à la Sunnah  سنة Tradition - Cheminement - Loi  de Son Envoyé sur lui le salut et la paix صلى الله عليه و سلم sala Allah alayh wa salam

Commentaire du Coran ايسر التفاسير Aysar at Tafâsir  Tome 1, Edition  maison d’Ennour  2012

Par A’sad Mahmud Hawmad أسعد محمود حماد

Relu par :Muhammad Mitwali ash Sha’râwi   محمد متولي الشعراوي 1911-1998 (Egypte)  et Ahmad Hasan Musallam أحمد حسن مسلم 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire