Lettres du Prophète Muhammad aux chefs d'État

Lettres du Prophète Muhammad aux chefs d'État

 

 

Rappel

Sourate 3 آل عمران āli ʿImrān  La famille de ʿImrân versets 59 – 60  61

Période Médinoise, qui occupe la 89èplace dans l'ordre chronologique

إِنَّ مَثَلَ عِيسَى عِندَ اللّهِ كَمَثَلِ آدَمَ خَلَقَهُ مِن تُرَابٍ ثِمَّ قَالَ لَهُ كُن فَيَكُونُ

59- Pour Dieu, l'origine de Jésus est similaire à celle d'Adam. Dieu l'a créé d'argile, puis lui a dit : «Sois !» et il fut.

 Inna mathala Aïsa Ainda Allahi kamathali Adam khalaqahou min tourabin thoumma qala lahou koun fayakounou

الْحَقُّ مِن رَّبِّكَ فَلاَ تَكُن مِّن الْمُمْتَرِينَ

60- Voilà la Vérité qui émane de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre des sceptiques.

Al haqqou min Rabbika fala takoun mina al moumtarin'

فَمَنْ حَآجَّكَ فِيهِ مِن بَعْدِ مَا جَاءكَ مِنَ الْعِلْمِ فَقُلْ تَعَالَوْاْ نَدْعُ أَبْنَاءنَا وَأَبْنَاءكُمْ وَنِسَاءنَا وَنِسَاءكُمْ وَأَنفُسَنَا وأَنفُسَكُمْ ثُمَّ نَبْتَهِلْ فَنَجْعَل لَّعْنَةَ اللّهِ عَلَى الْكَاذِبِينَ

61-À ceux qui engagent avec toi une polémique au sujet de Jésus, à présent que tu es bien informé, propose ce qui suit : «Appelons nos enfants et les vôtres, nos femmes et les vôtres, joignons-nous tous à eux et adjurons Dieu de maudire ceux d'entre nous qui sont des menteurs.»

Faman hajjaka fihi min baAdi ma jaaka mina al Ailmi faqoul taAalaw nadAu abnana wa abnakoum wa nisaana wa nisaakoum wa anfousana wa anfousakoum thoumma nabtahil fanajAal laAnata Allahi Aala al kathibina

 

Ces versets aurait été prononcé en 631

Le Prophète a affirmé que Jésus عيسى ‘Isa  est une créature de Dieu et, comme ils ne voulaient pas l’accepter, il les a invités à procéder à l’exécration réciproque

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  choisit quatre personnes pour représenter les musulmans Hasan حسن, Husayn حسين , Fatima  فاطمة  et Ali Ibn Abi Talib. علي بن أبي طالب Al-Husayn الحسين  que la paix soit sur eux se trouvait sur les épaules du Prophète, lequel avait pris Al-Hasan الحسن par la main alors que Fatima et Ali le suivaient derrière. Le Prophète leur demanda alors de dire : « Amen آمين amin » après chaque invocation qu’il récite. De leur côté, les chefs de la délégation de Najran s’entretenaient entre eux en disant que si « Muhammad » vient accompagné de son armé, alors il n’est pas sincère, mais s’il vient seul avec sa famille, alors il devient évident qu’il croit sincèrement en son Message.

Lors  d’une rencontre avec les chrétiens de Najran venus l’interroger. Pour sortir de la controverse,* chrétiens et musulmans eurent recours à la mubâhala  مباهلة, sorte d’ordalie qui, chez les arabes  prenaient  la forme d’un duel  oratoire suivie des formules d’adjuration  et de malédiction. En  dernier lieu, devant l’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )   et ses compagnons, les chrétiens renoncèrent  à l’épreuve, en proposant de payer une capitation (de payer l’impôt annuel en contrepartie de la sécurité pour leur vie et leurs biens). Ils furent ainsi les premiers dhimmis ذمّي ** ou protégés  de l’Islam, de l’histoire.

 

* Dans la neuvième année de l'Hégire Prophète de l'Islam a écrit une lettre à Abdul Haris Ibn Alqama, le Grand évêque de Najran نجران qui était le représentant officiel de l'Église romaine dans le Hedjaz, اَلْـحِـجَـاز, « barrière » et a invité les habitants de cette région à embrasser l'Islam la croyance en un Dieu Unique. Il y eut  un débat dans lequel prophète Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  dans un côté et les chrétiens de Najran نجران étaient en autre côté, et l'appel a été étendu aux fils et aux femmes. Najranis نجرانيس venu à Médine affirmant que Issa ibn Maryamn  عيسى بن مريم  Jésus, fils de Marie est l’incarnation de Dieu ou encore le fils de Dieu. Le jour de l’exécration réciproque مباهلة Mubâhala a eu lieu le 24 du mois de dhû al-hijja  ذو الحجة,  douzième mois du calendrier musulman.

** dhimmis ذمّي est un terme historique du droit musulman qui désigne les sujets non musulmans d'un État sous gouvernance musulmane, liés à celui-ci par un « pacte de protection » discriminatoire.

Liste des lettres du Prophète  Muhammad  (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) aux chefs d'État

 

Nous ne pouvons estimer à leur juste valeur la signification et la portée du pas mémorable franchi par le Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) à moins de savoir qui étaient Héraclius, Chosroes II, Négus et Muqauqis, ainsi que l’étendue de leur royaume, de leur prestige et de leur pouvoir dans le monde du septième siècle de notre ère.  Quiconque n’est pas familier avec l’histoire politique de cette époque pourrait les prendre pour de simples suzerains locaux, comme on en trouve communément dans chaque pays.

Mais celui qui connaît bien la carte politique du septième siècle, ainsi que le pouvoir et la magnificence des ambitieux monarques qui se partageaient le monde à cette époque ne pourra parvenir qu’à une seule conclusion : que seul un homme chargé d’une mission par Dieu l’Unique الله Allah  Lui-même pouvait oser mander à ces autocrates de croire en sa mission.  Un tel homme devait être dépourvu de tout doute quant au caractère véridique de sa tâche sacrée, et dépourvu du moindre atome de crainte dans son cœur.  Il devait posséder une conviction si inébranlable en la gloire et la majesté de Dieu l’Unique اللهAllah  que le plus fier des souverains ne pouvait guère représenter, pour lui, qu’une insignifiante marionnette. C’est pour ces raisons qu’il vaudrait la peine, ici, de donner un aperçu de la personnalité et de la vie de ces monarques à qui le Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) avait envoyé ses lettres.

 

Selon   Muhammad Ibn Jarīr Tabari  محمد بن جریر طبری 839-923 dans son Chronique d'histoire des prophètes et des rois, تاريخ الرسل والملوك, Tarikh al-Rouçoul wa al-Moulouk, :

Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  a décidé après le traité « réconciliation » d'Houdaybiya صلح الحديبية salah al Houdaybiya signé en avril mai 628 correspondant à Dhu al-Qi'dah, ذو القعدة  6 de l’Hégire (onzième mois du calendrier musulman) d'envoyer des lettres à de nombreux dirigeants du monde, en les invitant à se convertir à l'Islam en la  foi de la soumission en u n seul  et Unique Dieu.

Al Waqidi  الواقدي 745, 822  historien arabe musulman,  rapporte les lettres furent envoyées durant le mois de Dhul Hijjah   ذو الحجة  de la sixième année de l’hégire l’an 627 (le douzième mois du calendrier musulman)

Muhammad, (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) selon l'historiographie islamique généralement dit, envoya des ambassadeurs avec de telles lettres à :

 A Héraclius le césar de Byzance, (575  641,  empereur romain d'Orient de 610 à 641)

L’empire byzantin, qui s’était donné le titre de « Nouvelle Rome »

من محمد بن عبد الله إلى هرقل عظيم الروم: سلام على من اتبع الهدى، أما بعد فإنى أدعوك بدعوة الإسلام . أسلم تسلم ويؤتك الله أجرك مرتين ، فإن توليت فإن عليك إثم الأريسيِّين. و يا أهل الكتاب تعالوا إلى كلمة سواء بيننا وبينكم ألا نعبد إلا الله ،ولا نشرك به شيئا،ولا يتخذ بعضنا بعضا آربابا من دون الله فإن تولوا فقولوا اشهدوا بأنا مسلمون

Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux: (Cette lettre est) à partir de Muhammad fils de Abdullah à Héraclius le Grand des Romains. Que la paix soit sur lui, celui qui suit le droit chemin. En outre, je vous invite à une invitation de l'islam. Si vous devenez musulman (ou si vous acceptez l'islam), vous aurez la paix, et Dieu doublera votre récompense, et si vous refusez, vous porterez les péchés des ariens* (minoritaires chrétiens secte qui se distinguait des autres chrétiens sur la nature du Christ).

«Dis : "Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n'adorions que Dieu, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors de Dieu". Puis, s'ils tournent le dos, dites: "Soyez témoins que nous, nous sommes soumis". »

min Muhammad ibn abd Allah 'ila Haraqal Azim al Roum’: salam alaa man atabai al houda، 'ama baad fa'inan’ 'adaouk bidaawat al'islam . 'aslam tasalam wa youtik Allah 'ajrak maratayn , fa'ina tawlayt fa'ina alayk 'itham al arysyiyn. wa ya 'ahl al Kitab taalawa 'ilaa kalimat sawa' baynana wa baynakum 'ala naaboud 'ila Allah,wa lana noushrik bih shayyana,wa la yatakhidh baadouna baadana aribabana min doun Allah fa'in tawalawa faqoulou ashhadou bi'ana mouslimoun

*courant de pensée théologique des débuts du christianisme, dû à Arius(250-336), théologien alexandrin au début du 4è siècle pour eux Dieu est unique et non engendré. Tout ce qui est en dehors de lui est créé ex nihilo  « à partir de rien » par sa volonté.

Lettre envoyee par muhammad a heraclius empereur de byzance reproduction tiree majid ali khan muhammad le messager final service du livre islamique new delhi 1998

 

A Khosrow II (Chosroes II) خُسرو l'empereur de Perse azim faris عظيم فارس grand de Perse, également connu sous le nom de Khosrow Parviz dernier grand roi Sassanides ساسانيون  (shah: شاه roi ) d'Iran, ayant régné  de 590 à 628,

Chosroes II fut, de l’avis unanime des historiens, le plus grand empereur d’Iran.  Du côté est, son royaume s’étendait jusqu’à la partie nord-ouest de l’Inde. Durant son règne, la splendeur et la magnificence de sa cour dépassaient les limites de l’imaginaire.  L’Iran, à cette époque, surpassait tous les autres pays du monde en matière de luxe, et l’habileté extraordinaire de ses artisans était sans pareille.  

Le traducteur a lu la lettre et a dit « Elle comporte : Je commence par le nom de Dieu Clément et tout Miséricordieux بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ   Bismi Allah al Rahmani al Rahimi, de Muhammad le Messager de Dieu à Chosroês le roi des perses, salutations à celui qui a suivi la bonne guidée… » Lorsque Chosroês a entendu cette lettre, une colère intense l’a envahi, il est devenu rouge de colère car le Messager de Dieu (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  s’était cité lui-même en premier. Il a pris la lettre de la main du traducteur et il s’est mis à la déchirer sans savoir ce qu’elle comportait, en criant : « M’écrit-il cela alors qu’il est mon esclave ? » Puis il a ordonné que l’on fasse sortir le compagnon Abdullah عبدالله.

Le retour du compagnon Abdullah ibn Hazafah al-Sisi عبدالله بن حذافة السهمي auprès du Messager

Le compagnon Abdullah عبدالله, que Dieu l’agrée, est sorti sans savoir ce qu’ils allaient faire de lui mais il a dit : « Par Dieu, je ne prête pas attention à l’état dans lequel je serai après avoir accompli ce que le Messager de Dieu m’a ordonné de faire. » Puis, il est monté sur sa monture et est parti.

Lorsque la colère du roi des perses Chosroês s’est calmée, il a ordonné qu’on lui Abdullah عبدالله de nouveau mais ils ne l’ont pas trouvé.

Arrivé auprès du Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) , Abdullah عبدالله lui a appris ce qui s’était passé avec Chosroês, comment il avait déchiré la lettre et le Messager (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) n’a pas dit autre chose que

« Que Dieu morcelle son royaume.  مزّق الله ملكه mazzaqa l-Lâhou moulkah »

L’invocation du Prophète contre Chosroês

Chosroês a écrit à son représentant Bādhān ibn Sāsān  باذان ابن ساسان ; également Bādhām باذام chef abna ' الأبناء et le gouverneur sasanien ساسانيون Il a gouverné de Sanaa  صنعاء .Yémen, il lui a demandé d’envoyer deux soldats à notre prophète Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) et de le ramener vers lui. Bâdhân باذام  ordonna à deux hommes d’aller auprès du Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) Le Prophète les garda chez lui un autre jour puis le jour suivant le Messager de Dieu (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  leur a dit :

لن تلقيا كسرى بعد اليوم، فلقد قتله الله، حيث سلط عليه ابنه

« Vous n’allez plus revoir Chosroês après ce jour. Dieu l’a fait mourir puisqu’Il a fait que son fils l’a assassiné. »

lan talqayâ Kisrâ ba`da l-yaoum, falaqad qatalahou l-Lâh haythou sallata `alayhi ibnah

Son despotisme et son indolence ont fait naître une opposition partout, son fils aîné, Shirôyé, شيرويه est libéré par des grands du royaume et proclamé roi le 25 février 628. Quatre jours après, Khosro II est tué dans son palais (29 février 628).

Au ንጉሥ, Négus نجاشي Nagashi d'Éthiopie,  Ashma ibn Abjar أصحمة بن أبجر connu par  Armah أرمها a régné 614–631,

L’Éthiopie est un très ancien pays situé à l’est de l’Afrique et qui longe la Mer Rouge.  On le nommait autrefois Abyssinie et ses frontières, telles qu’elles existaient au septième siècle, sont difficiles à définir aujourd’hui.

Le titre officiel du roi d’Abyssinie était Nagousa Nagasht (ou « Roi des Rois d’Éthiopie »)

Le royaume d’Abyssinie était l’un des plus vieux au monde.  Des sources juives indiquent que la reine de Sheba -Saba  ንግሥተ ሳባ nəgəstä Saba :מלכת שבא melket Shava    ملكة سبأ malika-t Saba était abyssinienne et que sa progéniture, qu’elle eut de Salomon שְׁלֹמֹה shĕlōmōh   سليمان Soulayman, gouverna le pays.  Les juifs commencèrent à émigrer en Abyssinie à partir du sixième siècle avant notre ère, après la destruction du temple de Salomon.  Mais à partir du quatrième siècle, la chrétienté y devint la principale religion. 

 

كتاب رسول الإسلام صلى الله عليه وسلم إلى النجاشي

بسم الله الرحمن الرحيم من محمد رسول الإسلام إلى النجاشى ملك الحبشة: سلام عليك إنى أحمد الله إليك ،الله الذي لا إله إلا هو الملك القدوس السلام المؤمن المهيمن، وأشهد أن عيسى بن مريم روح الله وكلمته ألقاها إلى مريم البتول الطيبة الحصينة، فحملت بعيسى فخلقه الله من روحه كما خلق آدم بيده، وإنى أدعوك وجنودك إلى الله عز وجل، وقد بلغت ونصحت فاقبلوا نصحى، والسلام على من اتبع الهدى

Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux: De Muhammad, le Prophète de l'Islam pour le Négus, roi d'Éthiopie: la paix soit sur vous, je remercie Dieu pour vous, c'est Lui, Dieu. Nulle divinité que Lui; Le Souverain, le Pur,  Le Rassurant, le Prédominant, et je témoigne que Jésus, fils de Marie, est l'Esprit de Dieu et Sa Parole. La Parole qu'il a donné à la pure croyante Marie, et à partir de cette Parole elle a donné naissance à Jésus. Dieu a fait Jésus de son Esprit, comme il a fait Adam de sa main. Je vous invite, vous et vos soldats à croire que Dieu est Tout-Puissant. Je l'ai écrit et vous est conseillé, donc acceptez mon conseil. Paix sur ceux qui suivent le droit chemin. »

Kitab Raçoul al'islam salaa Allah alayh wa salam 'ila al Nijashi bismi Allah al Rahman al Rahim min Muhammad Raçoul al'islam 'ilaa al Najasha malak al Habashati: salam alayk 'inaa 'Ahmad Allah 'ilayk ,Allah al dhy la 'iilah 'ii/laa hou al Malik al Qoudous al Salam al Moumin al Muhiminou, wa'ashhad 'an Aïsa ibn Maryam rawah Allah wa Kalimatouh 'al qaha 'ilaa Maryam al boutoul al tayibat al hasinati, fahamalat bi Aïsa fakhalaqih Allah min Rouwhih kama khalaq Adam bidaha, wa'inana 'adaouk wa jounoudik 'ila Allah azun wa jalan, wa qad balaghat wa nasaht fa'aqbalou nashaa, wa al salam alaa man atabai al houda.

L'imam Abou Dawoud أبو داود 817-888 rapporta qu'il se convertit à l'islam en écrivant ceci à Muhammad : "J'atteste qu'il est le Messager de Dieu, que Dieu le bénisse et le salue, et qu'il est celui qu'a annoncé Jésus fils de Marie.".

Au cours de la cinquième année de l'appel, le prophète  (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  a conseillé aux musulmans de quitter la Mecque et de migrer en Abyssinie,

Le prophète Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  a déclaré qu'il était "un roi qui n'oppresse personne et se contente de la sagesse de la création". Ils peuvent y vivre en paix, en sécurité pour eux-mêmes et leur religion.

Il est le seul à qui le Messager de l'islam (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) a prié pour la prière manquée lorsqu'il a appris sa mort.

A al Muqawqis المقوقس‎  le dirigeant de l’Égypte, souvent identifié à Cyrus, patriarche d'Alexandrie, qui a administré l'Égypte au nom de l'empire byzantin chrétien, mort vers 642

Il était le Préfet, de même que le Patriarche d’Alexandrie, et tenait le rôle de gouverneur d’Égypte au nom de l’empereur byzantin. Lorsqu’ils parlent de lui, les historiens arabes le nomment habituellement par son titre, « Muqauqis », mais ils n’arrivent pas à s’entendre sur sa véritable identité.  Au douzième siècle, Abou Hijrah avait établi son identité comme étant Jouraid bin Mina al-Muqauqis جريد بن ميناء المقيس (George, fils de Mina).  Ibn Khaldoun, quant à lui, affirme que ce Muqauqis était un copte, tandis que pour al-Maqrizi, c’était plutôt un Romain.  Lorsque les Perses conquirent l’Égypte, en 616, le préfet et patriarche byzantin était Jean l’Aumônier, qui avait fui l’Égypte pour l’île de Chypre, où il mourut.  George fut nommé à sa place en tant qu’archevêque de l’Église merkite, poste qu’il occupa de 621 jusqu’à sa mort, en 630.  Les historiens arabes le connaissent sous le nom de Jouraij جريج et confirment sa nomination en 621.

Harith ibn Abi Shamir Al-Gassani الحارث بن أبي شمر الغساني  gouverneur chrétien arabe de Sham ٱلـشَّـام ( Levant ou Grande Syrie)

كتب إليه النبي صلى الله عليه وسلم: بسم الله الرحمن الرحيم, من محمد رسول الله إلى الحارث بن أبي شمر , سلام على من اتبع الهدى, وآمن به وصدق, وإني أدعوك إلى أن تؤمن بالله وحده لا شريك له , يبقى لك ملكك

Le Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) lui écrivit:

 "Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Plus Miséricordieux, de Muhammad, le Messager de Dieu à Harith bin Abi Shammer, que la paix soit avec ceux qui le suivent  la vérité et croient et le considère comme vrai e Je vous invite à croire en lui seul. Je vous invite à croire en un Dieu sans associés, et votre royaume restera le vôtre

Koutib 'ilayh al Nabi salaa Allah alayh wa salama: bismi Allah al Rahmane al rahima, min Muhammad Raçul Allah 'ila al Harith ibn 'abi Shamr , salam alaa man atabai al houda, wa man bih wa sadaqa, wa'iniy 'adaouk 'ilaa 'an touamin biAllah wahdah la sharik Lah , yabqa lak malakak.

Lettre du prophete muhammad a muqawqis decouvert en egypte en 1858

 

Al-Ala'a Al-Hadrami العلاء الحضرمي  est désigné par Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  comme son représentant pour répandre l’islam  à Bahreïn auprès de Munzir ibn Sawa Al Tamimi  المنذر بن ساوى التميمي le chef des territoires que sont aujourd'hui le Bahreïn, la partie orientale de l'Arabie, le Koweït, le sud de l'Irak, le Qatar, les Émirats arabes unis et Oman.

Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux: De Muhammad, le Prophète de Dieu pour Munzir bin Sawa, que la paix soit sur vous! Je loue Dieu, qui est un et unique et il ne doit être adoré, mais sauf lui. Je rends preuve l'unicité de Dieu et que je suis un serviteur de Dieu et de son Prophète. Par la suite, je vous rappelle de Dieu. Celui qui accepte exhortation fait pour son propre bien. Quiconque a suivi mes messagers et a agi en conformité de leur orientation; -il, en effet, accepté mon conseil. Mes messagers ont hautement loué votre comportement. Vous continuerez dans votre bureau actuel. Vous devez rester fidèle à son Prophète et. J’accepte votre recommandation concernant les gens de Bahreïn. Je pardonne les offenses des délinquants.

Par conséquent, vous pouvez également leur pardonner du peuple de Bahreïn celui qui veulent continuer dans leur foi juive ou zoroastrien, devrait être fait pour payer jizia  جزية* . joint: Prophète Muhammad de Dieu »

Munzir ibn Sawa Al Tamimi décidera de se convertir à l'Islam. Tous les habitants des territoires sous sa domination deviennent également musulmans, ce qui annonce le début de l'ère islamique à Bahreïn.

*La jizîa, djizîa  جزية , était dans le monde musulman un impôt (dîme) annuel collecté sur les hommes pubères non musulmans ذمّي dhimmis, en âge d'effectuer le service militaire. En étaient exemptés les femmes, les enfants, les personnes âgées, les infirmes, les esclaves, les moines, les anachorètes, et les déments. En étaient également exemptés ceux des ذمّي dhimmis qui avaient été autorisés à porter les armes pour effectuer un service militaire, tout comme ceux qui n'avaient pas les moyens de la payer selon certaines sources.

La lettre de Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) est conservée à Bait Al Qur'an  بيت القرآنla Maison du Coran, au musée de Hoora un quartier de Manama, capitale de Bahreïn

La lettre du prophete muhammad a munzir ibn sawa al tamimi

Liste des Ambassadeurs du Prophète Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  aux rois et princes

 

م

اسم السفير

Nom de l'ambassadeur

ism al safir

اسم الملك أو الأمير

Nom du roi ou du prince

ism al malik 'aw al 'amir

التوقيت بالهجري

Calendrier Hégire

al tawqit bi al hijri

1

جعفر بن أبي طالب

Ja'far ibn Abi Talib

النجاشي ملك الحبشة

Le Négus roi d'Abyssinie  al Nijashiu malak al habasha

8 ق.هـ

± 629

2

عمرو بن أمية الضمري الكناني

Amr ibn Umayyah al  Damari al  Kanani

النجاشي ملك الحبشة

Le Négus roi d'Abyssinie  al Nijashiu malak al habasha

أواخر عام 6 هـ

Fin 6è année Hégire

± 627

3

دِحْيَة بن خليفة الكلبي

Dahya ibn Khalifa Al Kalbi

هرقل قيصر الروم

Hercules César roi des romains

harqal qaysar al Roum

أواخر عام 6 هـ

± 627

4

عبدالله بن حذافة السهمي

Abdullah ibn Hazafah al-Sisi

كسرى أبرويز بن هرمز ملك الفرس

Kasri Abruz Ben Hormuz Roi des Perses (Chosroes II)

Kousaraa abarwyz bin haramaz malak al firs

أوائل عام 7 هـ

± 628

5

حاطب بن أبي بلتعة اللخمي

Hattib ibn Abi Balataa al-Lakhmi

المقوقس ملك مصر

Le roi d'Egypte  al Muqawaqis mulk Misr

أواخر عام 6 هـ

± 627

6

شجاع بن وهب الأسدي

shoujae ibn wahab al'asadi

الحارث بن شمر الغساني ملك الغساسنة بالشام

Al-Harith fils Shamar al-Ghassani, le roi de Ghassanah le Levant

al harith bin shamr al ghasani malak al ghsasnat bi al sham

أواخر عام 6 هـ

± 627

7

سليط بن عمرو العامري القرشي

Salit ibn Amr Al  Ameri Al  Qourashi

هوذة بن علي الحنفي ملك اليمامة

Houda ibn Ali Hanafi roi de Yamamah

Houdhat ibn Ali al hanfi malak al Yamamah

أواخر عام 6 هـ

± 627

8

عمرو بن العاص القرشي السهمي

Amr ibn al  Aas al  Qourashi al shamiy

جيفر وعبد ابنا الجلندي في عمان

Jaffar et Abed Al-Glandi à Amman

Jayfar wa abd Abna alJalandi fi Amman

أواخر عام 8 هـ

± 629

9

العلاء بن الحضرمي

Alaa ibn Hadrami

المنذر بن ساوى العبدي في البحرين

Al Munzir ibn Sawa Abidi à Bahreïn

Li Mundhir ibn sawaa al abidi fi al bahrayn

أواخر عام 6 هـ

± 627

10

الحارث بن عمير الأزدي

Harith ibn Omair al Azadi

ملك بصرى في الشام

Roi de Bosra en Syrie  malik Busra fi al sham

أواسط عام 8 هـ

± 629

11

المهاجر بن أمية القرشي المخزومي

Mouhajir bin Omaya al Qourashi Al  Makhzoumi

الحارث بن عبد كلال الحميري في اليمن

Harith bin Abdul Kalal al-Houmairi au Yémen

al Harith Ibn abd kilal al houmayri fi al Yaman

عام 9 هـ

± 630

12

جرير بن عبدالله البجلي

Jarir ibn Abdullah Al-Bajali

وذو عمرو في اليمن ذو الكلاع

Et Amr au Yémen avec des clans

wa dhu amrou fi al Yaman dhu al kilai

عام 11 هـ

± 632

13

معاذ بن جبل الأنصاري الخزرجي

Moaz ibn Jabal Al Ansari Al Khazraji

الحارث وشرحبيل ونعيم بن عبد كلال

Al-Harith, Sharhabil et Naim ibn Abdal-Kalal

أواخر عام 9 هـ

± 630

14

أبو موسى الأشعري

Abu Mousa al Ash'ari

الحارث بن عبد كلال وإخوته

Harith ibn Abdul Kalal et ses frères

Al Harith ibn abd kilal wa'i ikhawatih

أواخر عام 9 هـ

± 630

15

عمرو بن حزم الأنصاري الخزرجي

Amr ibn Hazim Al -Ansari Al  Khazraj

الحارث بن عبد كلال وإخوته وبنو الحارث بن كعب في نجران

Harith ibn Abdul Kalal et ses frères et fils de Harith ibn Ka'b à Najran

al Harith Ibn abd kilal wa'ikhAwatih wa bounuu al Harith ibn kaib fi Najran

أواخر عام 10هـ

± 631

 

La réaction des Souverains (Rois de la terre) après avoir reçu ce Message d’invitation à la foi pure

Héraclius, Négus et Muqauqis reçurent les lettres du Messager (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  et y répondirent avec beaucoup de respect.  Négus et Muqauqis traitèrent les envoyés avec une grande considération et Muqauqis fit même parvenir des présents au Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam ) , dont deux femmes esclaves; l’une d’elles était Maria, qui donna au Messager son fils Ibrahim.

Chosroes II, de son côté, fut rempli d’indignation : il déchira la lettre en disant : « Mon esclave ose m’écrire, maintenant! ».  Lorsque l’on rapporta ces paroles au Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  , il répondit : « Malgré tout, Dieu réduira son royaume en pièces. »

Chosroes II écrivit à Badhan باذام, son gouverneur au Yémen, afin que ce dernier lui envoie le Messager (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  à Ctesiphon.  Badhan باذام envoya au Prophète un délégué, Babwayh, بابويه afin de lui dire que Chosroes II lui avait écrit et qu’il était venu le prendre pour l’amener devant le roi.  Mais lorsqu’il arriva à Médine, le Messager (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  lui dit : « Dieu a donné à Sherveh autorité sur son père et il vient de tuer Chosroes II. ».

La prophétie du Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  était véridique.  Le fils de Chosroes, Qoubaz, venait en effet de détrôner son père et de prendre sa place sous le nom de Sherveh.  Chosroes II fut assassiné en mars 628 et avec sa mort prit fin la gloire des Sassanides, qui avait duré quatre siècles.  Sherveh ne jouit que six mois des fruits de son crime puis, dans les quatre années suivantes, le titre de royauté fut transféré à plus de dix souverains, les uns après les autres, jusqu’à ce que la monarchie, épuisée, soit assumée par Yazdagird III. Il fut le dernier empereur perse, car il dut bientôt fuir pour sa vie devant la progression des forces musulmanes.  Et c’est ainsi que se réalisa la prophétie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), huit ans après qu’il l’eût prononcée.  Il avait également dit : « Il n’y aura plus de Chosroes après la mort de celui-ci. ». 

En l’espace de quelques années à peine, l’Iran tout entier tomba aux mains des musulmans.  La majorité de la population adopta l’islam et bientôt naquirent en Iran des hommes possédant une intelligence si vive, qu’ils confirmèrent une remarque que le Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam )  avait déjà faite : « Si la religion se trouvait dans la Pléiade, certains des fils de la Perse l’auraient certainement trouvée".

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire