les hébreux Béni Israïl les juifs

les hébreux Béni Israïl les juifs

 PAGE EN COURS DE CREATION

Paix سلام salam

Fondation islam مؤسسة الاسلام muasasat al'Islam. Appel aux dons, contributions volontaires دَعْوَةٌ لِلتَّبَرُّعَاتِ daεwat liltabarouεat

Pour la création d'une Bibliothèque Culturelle Musulmane Religion, Art, Histoire, Géographie

Ouverte à tous, par adhésion.

Livres Islam كُتُبٌ إِسْلَامِيَّةٌ Kutub Al Islamiyah  BUDGET 30.000 €

Pour projet qui vous concernes tous

Partager ce lien faites une demande dans auprès de vos responsables associatifs musulmans.

Faites des quêtes le vendredi صلاة الجمعة salat jumaha

Merci شكرا shoukran

Paix سلام salam

https://fr.gofundme.com/f/bibliotheque-voyage-a-travers-l039islam

 

synthèse: Israïl faut comprendre descendance de Jacob יעקב, Ya`aqob, يعقوب, Ya’qūb que Dieu appellera Israil :- . Jacob rentre au pays de Canaan כְּנַעַן‎ Kənáʿan كَنْعَانُ‎ Kan‘ān après vingt ans d’exil et prend le nom d’Israël "car tu as jouté כִּי־שָׂרִית"/ Genèse Chapitre 32,verset 28-Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur. et Genèse chapitre 35 verset 10 -Dieu lui dit : Ton nom est Jacob ; tu ne seras plus appelé Jacob, mais ton nom sera Israël. Et il lui donna le nom d’Israël. Ce mot désigne ensuite les Enfants d'Israël בני ישראל, Benei Israël بنو إسرائيل Banû Isrâîl formant le peuple d'Israël, considéré dans la Bible comme le peuple élu pour porter et faire vivre la parole de Dieu. Cette racine ś-r-h probablement שׁרה ś-h-r-h « protéger », donnant « Que El protège »,ou : ישר y-š-r « être juste », en arabele terme Israël se décompose en deux mots: Isrâ (de la racine S R Y) = إسراء « voyage nocturne », venant du verbe سرى [sara'a], « voyager la nuit » voyage dans l'obscurité, et îl (de la racine 'YL ou 'L) = Dieu

Sourate 3 آل عمران Al-i'Imran La famille de ʿImrân verset 50.

 עמרם Amram عمران 'Imrān étant petit-fils de Lévi qui eut de sa tante Yokhébèd deux fils : Moïse מֹשֶׁה בן עמרם Moshé ben Amram  موسى Moussa et Aaron אַהֲרֹן Aharone, هارون Hārūn et de Marie  מרים Mīrəyām مريم Maryam

 -Je viens aussi confirmer la Thora qui vous a été transmise avant moi,(et afin queje rende licite) lever pour vous certains (une partie) interdits et vous apporter un signe de votre Seigneur. Craignez donc Dieu et suivez-moi.

وَمُصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَ يَدَىَّ مِنَ ٱلتَّوْرَىٰةِ وَلِأُحِلَّ لَكُم بَعْضَ ٱلَّذِى حُرِّمَ عَلَيْكُمْ وَجِئْتُكُم بِـَٔايَةٍ مِّن رَّبِّكُمْ فَٱتَّقُوا۟ ٱللَّهَ وَأَطِيعُونِ

wamouSadiqan lima bayna yadâ mina alTawrati  wali'ouĥila lakoum baƐĎa alađi ĥourima Ɛalaykoum waji'toukoum bi'ayatin min rabikoum fâtaqou Allaha wa'aŤiyƐouni

AU SUJET DE LA BIBLE

ECLAIRSSICEMENT

Le Codex d'Alep כֶּתֶר אֲרָם צוֹבָא Keter Aram Tsova) est la plus ancienne version connue de la Bible hébraïque selon la מסורה massora , chaîne ou tradition tibérienne טבריה Tverya, طبرية Tabarīya. Il aurait été écrit entre 910 et 930 de notre ère.

Bien qu'il ne soit plus complet depuis 1947 (environ un tiers de ses pages manque, ce qui comprend la plus grande partie de la תּוֹרָהTorah « instruction » ; en grec ancien : Νόμος / Nómos, « Loi », תּוֹרַת־מֹשֶׁה Tōraṯ Mōshe l'enseignement divin transmis par Dieu à Moïse מֹשֶׁה בן עמרם Moshé ben Amram موسى Moussa que le salut et la paix de Dieur soient sur lui, le premier Prophète du judaïsme qui annoncera des événements à venir à son peuple ne changeant pas systématiquement de comportement, et opèra, à titre de preuve, un ou plusieurs miracles. ( à ne pas confondre avec ses ancêtres Prophètes issue des Enfants d'Israïl בני ישראל, Benei Israël les descendants issus des enfants de Jacob יעקב Ya`aqob يعقوب Yaʿqūb qui se fera appelé כִּי־שָׂרִית Israïl. Contrairement au codex de Leningrad (Russie) qui aurait été copié en 1008 au Caire القاهرة / al-Qāhira, « La Victorieuse » en Egypte, il demeure la plus grande autorité en matière de מסורה massora « transmission », la tradition par laquelle les Écritures hébraïques ont été préservées à travers les générations, et donc le plus fiable concernant le texte biblique, sa vocalisation et sa cantillation (la prononciation de la hauteur musicale des voyelles de chaque mot d'un verset du texte sacré des religions).

La תּוֹרָהTorah est composée de cinq livres désignés en hébreu par un des premiers mots du texte et traditionnellement en français : Le Livre de la Genèse ספר בראשית Sefer Bereshit « Livre Au commencement - Livre de la Naissance »», l'Exode שְׁמוֹת Shemōṯ « le don des Dix Commandements עֲשֶׂרֶת הַדִּבְּרוֹת : Assereth ha-Dibroth, الوصايا العشر alwasāyā al'ashr » et les pérégrinations du peuple hébreu dans le Désert du Sinaï סִינַי Sináy سيناء Sayna' Mafkat /Mfkt  « turquoise »en égyptien anien, en direction de la Terre promise ארץ ישראל Eretz Israel. : le Lévitique ויקרא Vayikra : Et il appela, les Nombres במדבר Bəmidbar, dans le désert (regroupe tous les éléments qui ont pris place entre la sortie d'Égypte מִצְרַיִם Mitzráyim et l'arrivée en Terre promise ארץ ישראל Eretz Israel. et le Deutéronome דְּבָרִים Devarim : Paroles).

Elle contient, selon la tradition juive rabbinique, 613 commandements תרי"ג מצוות Tarya"g mitzvot et comporte, outre la composante écrite תורה שבכתב, Tōrā sheBikhtāḇ : « Torah écrite », une dimension orale «Torah orale» תורה שבעל פה, Torah SheBe'al Pe, ultérieurement compilée dans le Talmud תַּלְמוּד Talmoud « étude »l’un des textes fondamentaux du judaïsme rabbinique יהדות רבנית, Yahadout Rabbanit vers 70 après notre ère, et structuré du 2è au 6è siècle et la base de sa הלכה Halakha « Voie - Loi ». et la littérature midrashique מִדְרָשׁ Midrash pluriel מִדְרָשִׁים‎ midrashim contrairement à la tradition juive karaïte קראות qaraout qui ne prend en compte que la Torah écrite fondé sur la seule מקרא Miqra,  c'est-à-dire la Bible Hébraïque et le refus de la Loi orale.

Les Hébreux (du latin Hebraei, du grec ancien Ἑϐραῖοι / Hebraioi, lui-même issu de l'hébreu עברי Ivri sont un ancien peuple mentionné dans la Bible hébraïque. Le terme hébreu y désigne généralement les Enfants d'Israël,  בני ישראל, Benei Israël ,  bani 'israyiyl بني إسرائيل ceux qui descendent du patriarche et  Prophète Jacob, יעקב, Ya`aqob, « celui qui prend par le talon » ou « qui supplante » ;  يعقوب, Ya’qūb ou Ya’qob, « Dieu a soutenu » ou « protégé » renommé Israël    إسرائيل /  ישראל c'est-à-dire les habitants de l'Israël antique, un peuple sémitique du Proche-Orient.

Hébreux עברי Ivri

Les peuples (gens)  du Livre اهل الكتاب Ahl al Kitab

Qui fut le premier Hébreu ? La Bible nous l’indique :
 « Chélah, à l’âge de trente ans, engendra ‘Éver. » Genèse 11, 14
Puis Ever engendra Térah’, puis Térah’ engendra Abraham.
Ever, de la même racine que ivri.
Et la Torah écrit :


 וַיָּבֹא הַפָּלִיט וַיַּגֵּד לְאַבְרָם הָעִבְרִי  בראשית טו, יג
 

Les fuyards vinrent en apporter la nouvelle à Abram l’Hébreu… Genèse 14, 13
 Le qualificatif d’hébreu allait signifier une toute nouvelle identité humaine, un nouveau sens, un nouveau devenir.
On retrouve ce terme à propos de la terre d’Israël lorsque Yossef se présenta aux deux ministres de Pharaon emprisonnés avec lui dans une même cellule :


 כִּי גֻנֹּב גֻּנַּבְתִּי מֵאֶרֶץ הָעִבְרִים  בראשית מ, טו
 

« Car j’ai été enlevé, oui, enlevé du pays des Hébreux » Genèse 40, 15
 Allons, si vous le voulez bien, à la rencontre du prophète bien connu Jonas qui quitta Erets Israël en bateau, et se cacha au fond de la cale. Il sera très vite découvert par le capitaine du bateau et son équipage qui lui dirent :
 « Apprends-nous donc puisque c’est toi qui nous attires ce malheur quelle est ta profession et d’où tu viens ; quel est ton pays et à quel peuple tu appartiens. Il leur répondit : “Je suis Hébreu” » Yona 1, 8-9


 וַיֹּאמֶר אֲלֵיהֶם, עִבְרִי אָנֹכִי  יונה א, ט
 

La racine de ‘ivri est  ע.ב.ר , ‘avar.
C’est une racine polysémique : ‘avar, le passé – ‘over, passer, traverser, réussir – ‘oubar, un fœtus, un embryon.
Les trois termes sont liés : il s’agit de tirer les leçons du passé pour mieux traverser les méandres de l’histoire et pouvoir renaître comme un fœtus, un nouvel homme en vue du futur.
Quatre mots et une même racine : ‘Oubar, un fœtus, ‘Ivri,  un hébreu ‘Avar, le passé,  ‘Over, traverser,.
 Hébreu    ‘ivri    עברי
Le passé ‘avar עבר
Passer, traverser    ‘over ובר
Fœtus, embryon ‘oubar עובר

‘Ad عاد ancien peuple d’Arabie cité à plusieurs reprises par le Coran, fut bâtie par lcette tribu issus des arrière-petits-enfants de Noé  נֹחַ Nōa'h : نوح Nûh dont la capitale aurait été  Iram cité des piliers : إرَم ذات العماد, Iram ḏāt al-ʿimād, aussi nommée Ubar. Dans le Coran, ce peuple est le peuple de Houd / Hūd هود Heber عٰبِر‎  ʿĀbir Aber עֵבֶר‎  ʿḖḇer/ʕ-b-r de la Bible vient de « 'ivri » et associé au peuple des Thamoud. Ce peuple était constitué d’anciens sémites. Le royaume 'Ād dura du 10è siècle avant notre ère. Au 3è siècle de l’ère chrétienne. Leur premier contact avec les Grecs eut lieu grâce au géographe Ptolémée, qui nomma ce peuple les Ubarites (Iobaritae), d’après leur capitale.

La première mention d’Israël إسرائيل /  ישראל apparaît sur la stèle de Mérenptah vers 1200 avant notre ère Cette stèle comporte un hymne célébrant la paix entre l’Égypte de Merenptah et Canaan :

 

La stele de merenptah peuple d israil detruit 1

« Canaan a été razzié de la pire manière. Ashqélôn a été enlevée. Gézer a été saisie. Yeno‘am est comme si elle n’avait pas existé. Israël est dévasté, sa semence n’existe plus. Huru est devenue une veuve du fait de l’Égypte… »

Babylone bbrBabylonne en hiéroglyphe 
Cafthor peuples de la mer les philistins

 

Habiru et les Hébreux bibliques

Hebreu ivri ibri apirou

 

Israil ysr r en hieroglypleIsrail en hiéroglyphe 

 

Le mot biblique «hébreu», comme Habiru, a commencé comme une catégorie sociale, et a évolué vers une catégorie ethnique.  Depuis la découverte des inscriptions du 2ème millénaire avant notre ère mentionnant les Habiru, il y a eu de nombreuses théories reliant celles-ci aux Hébreux de la Bible.  Comme l'ont souligné Moore et Kelle, alors que les ʿApiru / Habiru peuvent être liés aux Hébreux bibliques, ils semblent également être composés de nombreux peuples différents, y compris les nomades ShasuShasou s sw schas s3s et Shutu, les Madianites bibliques, les Kénites et les Amalécites, ainsi que paysans et pasteurs déplacés.  Des chercheurs comme Anson Rainey ont cependant noté que si ʿApiru couvrait les régions de Nuzi à l'Anatolie ainsi que le nord de la Syrie, CanaanCana an pays en hieroglyphe egyptienCananeens egypte 3 siecle avant notre ere                                                                                                                   cananéens

et l'Égypte, ils n'ont jamais été confondus avec Shutu (Sutu) ou Shasu (Shosu), nomades pastoraux syriens de l'Amarna. lettres ou autres textes de l'époque

Canana aux temps de la 18e dynastie les lettes d armana

 tablettes d'argile d'ordre diplomatique, retrouvées sur le site d'Amarna,(العمارنة‎ al-ʿamārnah " Tell el-Amarna"AmarnaAmarna egypte kemet au temps d akhenatonsitué entre ThèbesThebes et Memphis en Haute Egypte  sans doute la contraction des noms du village actuel, el-Till, et d'une tribu nomade, les Beni Amran, qui quittèrent le désert au xviiie siècle pour s'installer sur les bords du Nil. Akhetaton signifie « L'Horizon d'Aton » en égyptien ancien.) nom moderne d'Akhetaton, la capitale du Nouvel Empire d'Égypte antique sous le règne d'Amenhotep IV, Amenhotep iv amenophis iv (né probablement entre -1371/-1365 et mort vers -1338/-1337, Aménophis IV plus connu sous le nom d'Akhenaton,Akhenaton plus rarement khounaton qui régna de 1369 à 1353 avant notre ère., mais couvrent aussi d'autres règnes (Amenhotep III,Amenhotep amen hotep jmn htp (né vers -1411/-1403, et mort à Malqata vers -1353/-1352), ou Aménophis III en grec ; Amāna-Ḥātpa en égyptien ancien, qui signifie Amon est satisfaitAmon est satisfait peut-être Aÿ douzième et avant-dernier pharaon de la 18è dynastie règne aux alentours de -1327 à -1323). Ces tablettes, sont rédigées pour la plupart en akkadien cunéiforme.Tablette d argile correspondane On en dénombre actuellement 382.

Histoire des hebreux les apiru

Carte trajets prophetes selon tanakh et coranCarte epoque des prophetes abraham isaac ismail jacob josephCarte royaume d israil et de judaCarte epoque herode le grand

Sourate 3 verset 85

وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِيناً فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ

Quiconque recherche en dehors de l'islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui, et dans l'autre monde, il sera du nombre des réprouvés.

 

Wa man yabtaghi ghayra al-islami dinan falan youqbala minhou wa houwa fi al-akhirati mina al khasirin’

 

Bible תנך ▼ Torah  תורה Pentateuque▼ Genèse  בראשית ▼ Vayichla'h  וישלח La lutte avec Dieu.▼ Chapitre 32 ▼ Verset  29 ▼

Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob-  Ia'acob - Iiâcov , mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu (Lutteur d'Él-lutté avec Elohîms) et avec des hommes, et tu as été vainqueur (et tu as pu - et l’avantage t’est resté - et tu as prévalu)

וַיֹּאמֶר לֹא יַעֲקֹב יֵאָמֵר עוֹד שִׁמְךָ כִּי אִם־יִשְׂרָאֵל כִּי־שָׂרִיתָ עִם־אֱלֹהִים וְעִם־אֲנָשִׁים וַתּוּכָל

vayyomèr lo ya'aqov yéamér 'od shimekha kiy im-yiseraél kiy-sariytha 'im-élohiym ve'im-anashiym vatthoukhal 

Bible תנך ▼ Torah  תורה Pentateuque▼  Genèse בראשית ▼  Vayichla'h  וישלח Vengeance traîtresse de Siméon et de Lévi. ▼ Chapitre 35 ▼  verset 10 ▼

Elohîms lui dit (aussi) : « Ton nom, Jacob (Ia'acob, Iiâcov) ton nom (tu) ne sera plus crié Jacob (Ia'acob, Iiâcov): oui, Israël est ton nom. » Il crie son nom: Israël.

וַיֹּאמֶר־לוֹ אֱלֹהִים שִׁמְךָ יַעֲקֹב לֹא־יִקָּרֵא שִׁמְךָ עוֹד יַעֲקֹב כִּי אִם־יִשְׂרָאֵל יִהְיֶה שְׁמֶךָ וַיִּקְרָא אֶת־שְׁמוֹ יִשְׂרָאֵל

vayyomèr-lo élohiym shimekha ya'aqov lo-yiqqaré shimekha 'od ya'aqov kiy im-yiseraél yiheyèh shemèkha vayyiqera èth-shemo yiseraél

 

Sourate 2 verset 47

يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اذْكُرُواْ نِعْمَتِيَ الَّتِي أَنْعَمْتُ عَلَيْكُمْ وَأَنِّي فَضَّلْتُكُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ

Ô fils d'Israël ! Souvenez-vous des bienfaits dont Je vous ai comblés ! Rappelez-vous que Je vous ai préférés à tous les peuples de la Terre !

Ya bani isra-ila othkourou niAmatiya allati anAamtou Aalaykoum wa anni faddaltoukoum Aala al Alamin’

 

Sourate 2 verset 60

وَإِذِ اسْتَسْقَى مُوسَى لِقَوْمِهِ فَقُلْنَا اضْرِب بِّعَصَاكَ الْحَجَرَ فَانفَجَرَتْ مِنْهُ اثْنَتَا عَشْرَةَ عَيْناً قَدْ عَلِمَ كُلُّ أُنَاسٍ مَّشْرَبَهُمْ كُلُواْ وَاشْرَبُواْ مِن رِّزْقِ اللَّهِ وَلاَ تَعْثَوْاْ فِي الأَرْضِ مُفْسِدِينَ

Souvenez-vous lorsque Moïse demanda à Dieu d'étancher la soif de son peuple et lorsque Nous lui dîmes : «Frappe le rocher de ton bâton !» Et aussitôt douze sources en jaillirent, et chaque tribu reconnut la source où elle devait se désaltérer. «Mangez et buvez des dons que Dieu vous a octroyés, leur fut-il dit, mais ne semez pas le trouble sur la Terre !»

 

Wa-ithi istasqa Mousa liqawmihi faqoulna idrib bi Asaka alhajara fainfajarat minhou ithnata Aashrata Aaynan qad Aalima koullou oonasin mashrabahoum koulou wa ishrabou min rizqi Allahi wa la taAthaw fi al-ardi moufsidin’.

voir sourate 7 verset 160)

 

Sourate 2 verset 122

يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اذْكُرُواْ نِعْمَتِيَ الَّتِي أَنْعَمْتُ عَلَيْكُمْ وَأَنِّي فَضَّلْتُكُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ

Rappelez-vous, enfants d'Israël, les faveurs dont Je vous ai comblés et la préférence que Je vous ai accordée sur tous les peuples de la Terre !

Ya bani isra-ila outhkourou niAmatiya allati anAamtou Aalaykoum wa anni faddaltoukoum Aala al Alamin’

 

Sourate 2  verset 132

وَوَصَّى بِهَا إِبْرَاهِيمُ بَنِيهِ وَيَعْقُوبُ يَا بَنِيَّ إِنَّ اللّهَ اصْطَفَى لَكُمُ الدِّينَ فَلاَ تَمُوتُنَّ إَلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ

Abraham qui fit cette recommandation à ses enfants, suivi en cela par Jacob : «Ô mes enfants ! Dieu a choisi pour vous cette religion. Que votre soumission à Dieu soit totale et entière jusqu'à votre mort !»

 

Wa wassa biha Ibrahimou banihi wa YaAqoubou ya baniyya inna Allah istafa lakoumou aldina fala tamoutounna illa wa antoum mouslimoun.

 

Sourate 3 verset 84-85

 

قُلْ آمَنَّا بِاللّهِ وَمَا أُنزِلَ عَلَيْنَا وَمَا أُنزِلَ عَلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَالأَسْبَاطِ وَمَا أُوتِيَ مُوسَى وَعِيسَى وَالنَّبِيُّونَ مِن رَّبِّهِمْ لاَ نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِّنْهُمْ وَنَحْنُ لَهُ مُسْلِمُونَ

84. Dis : «Nous croyons en Dieu, à ce qu'Il nous a révélé, à ce qu'Il a révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux Tribus , à ce qu'ont reçu de leur Seigneur Moïse, Jésus et les prophètes. Nous ne faisons aucune distinction entre eux, et c'est à Dieu que nous nous soumettons.»

 

Qoul amanna biAllahi wama ounzila Aalayna wa ma ounzila Aala Ibrahim wa-Ismail wa-Ishaq wa Yaqoub wa al-asbati wa ma outiya Mousa wa Aïsa wa al Nabiyoun min Rabbihim la noufarriqou bayna ahadin minhoum wa nahnou lahou mouslimoun’

 

Sourate 5 verset 12

 

وَلَقَدْ أَخَذَ اللّهُ مِيثَاقَ بَنِي إِسْرَائِيلَ وَبَعَثْنَا مِنهُمُ اثْنَيْ عَشَرَ نَقِيباً وَقَالَ اللّهُ إِنِّي مَعَكُمْ لَئِنْ أَقَمْتُمُ الصَّلاَةَ وَآتَيْتُمُ الزَّكَاةَ وَآمَنتُم بِرُسُلِي وَعَزَّرْتُمُوهُمْ وَأَقْرَضْتُمُ اللّهَ قَرْضاً حَسَناً لَّأُكَفِّرَنَّ عَنكُمْ سَيِّئَاتِكُمْ وَلأُدْخِلَنَّكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الأَنْهَارُ فَمَن كَفَرَ بَعْدَ ذَلِكَ مِنكُمْ فَقَدْ ضَلَّ سَوَاء السَّبِيلِ

Dieu avait reçu l'engagement des fils d'Israël et suscité douze chefs parmi eux. «Je suis avec vous, leur dit le Seigneur. Si vous observez la prière rituelle et acquittez l’aumône légale, si vous croyez en Mes Prophètes et leur prêtez assistance, si vous consentez un prêt gracieux à Dieu, Je vous pardonnerai vos mauvaises actions et vous admettrai dans des Jardins sous lesquels coulent des rivières. Quiconque parmi vous fera par la suite preuve d'infidélité aura bel et bien perdu le droit chemin.»

 

Wa  laqad akhatha Allahou mithaqa bani Isra-il wa baAathna minhoumou ithnay Aashara naqiban wa qala Allahou inni maAakoum la-in aqamtoumou al salata wa ataytoumou al zakat wa amantoum birousouli wa Aazzartoumouhoum wa aqradtoumou Allah qardan hasanan laoukaffiranna Aankoum sayyi-atikoum wa laodkhilannakoum jannatin tajri min tahtiha al-anharou faman kafara baAda thalika minkoum faqad dalla sawaa al sabili.

 

Sourate 5 verset 70

لَقَدْ أَخَذْنَا مِيثَاقَ بَنِي إِسْرَائِيلَ وَأَرْسَلْنَا إِلَيْهِمْ رُسُلاً كُلَّمَا جَاءهُمْ رَسُولٌ بِمَا لاَ تَهْوَى أَنْفُسُهُمْ فَرِيقاً كَذَّبُواْ وَفَرِيقاً يَقْتُلُونَ

Nous avons pris acte de l'engagement des fils d'Israël et Nous leur avons envoyé des prophètes. Mais chaque fois que ces prophètes leur apportaient des messages qui heurtaient leurs penchants, tantôt ils les traitaient d'imposteurs, tantôt ils les mettaient à mort.

Laqad akhathna mithaqa bani isra-il wa arsalna ilayhim Rouçoulan koullama jaahoum Raçoulun bima la tahwa anfousouhoum fariqan kaththabou wa fariqan yaqtouloun’.

 

Sourate 7 verset 160 (douze sources)

وَقَطَّعْنَاهُمُ اثْنَتَيْ عَشْرَةَ أَسْبَاطاً أُمَماً وَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى إِذِ اسْتَسْقَاهُ قَوْمُهُ أَنِ اضْرِب بِّعَصَاكَ الْحَجَرَ فَانبَجَسَتْ مِنْهُ اثْنَتَا عَشْرَةَ عَيْناً قَدْ عَلِمَ كُلُّ أُنَاسٍ مَّشْرَبَهُمْ وَظَلَّلْنَا عَلَيْهِمُ الْغَمَامَ وَأَنزَلْنَا عَلَيْهِمُ الْمَنَّ وَالسَّلْوَى كُلُواْ مِن طَيِّبَاتِ مَا رَزَقْنَاكُمْ وَمَا ظَلَمُونَا وَلَـكِن كَانُواْ أَنفُسَهُمْ يَظْلِمُونَ

Nous avons réparti les fils d'Israël en douze tribus formant douze communautés. Et lorsque le peuple de Moïse lui demanda de l'eau, Nous lui révélâmes : «Frappe le rocher de ton bâton.» Aussitôt douze sources en jaillirent et chaque tribu sut à quelle source elle devait se désaltérer. Puis Nous étendîmes sur eux l'ombre d'un nuage et fîmes descendre sur eux la manne et les cailles. «Mangez de ces bons mets que Nous vous octroyons.» C'est donc non pas à Nous qu'ils ont fait du tort, mais bien à eux-mêmes.

Wa qattaAnahoumou ithnatay Aashrata asbatan oumaman wa awhayna ila Mousa ithi istasqahou qawmouhou ani idrib biAasaka alhajara fainbajasat minhou ithnata Aashrata Aaynan qad Aalima koullou ounasin mashrabahoum wa thallalna Aalayhimu al ghamama wa anzalna Aalayhimou al manna wa al salwa koulou min tayyibati ma razaqnakoum wa ma thalamoun walakin kanou anfousahoum yathlimoun’.

 

Sourate 19 Maryam Marie verset 49

فَلَمَّا اعْتَزَلَهُمْ وَمَا يَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ وَهَبْنَا لَهُ إِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَكُلّاً جَعَلْنَا نَبِيّاً

Puis, quand il se fut séparé d'eux et de ce qu'ils adoraient en dehors de Dieu, Nous lui fîmes don d'Isaac et de Jacob, et Nous élevâmes chacun d'eux au rang de Prophète.

 

Falamma iAtazalahoum wa ouma yaAboudoun min douni Allahi wa habna lahu Ishaqa wa Aaqoub wa koullan jaAlna nabiyyan

 

Sourate 44 versets 32-33

وَلَقَدِ اخْتَرْنَاهُمْ عَلَى عِلْمٍ عَلَى الْعَالَمِينَ

32. Nous les avons choisis à bon escient parmi tous les peuples de l'Univers,

Wa laqadi ikhtarnahoum Aala Ailmin Aala al Aalamin’.

وَآتَيْنَاهُم مِّنَ الْآيَاتِ مَا فِيهِ بَلَاء مُّبِينٌ

33. et Nous leur avons apporté des miracles qui constituaient pour eux une rude épreuve.

Wa ataynahoum mina al-ayati ma fihi balaoon moubinoun.

 

MATTHIEU-   ΚΑΤΑ ΜΑΘΘΑΙΟΝ -  Evangelium secundum Matthaeum chapitre 23  versets 34 et 37

 

34-

C'est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, et des sages, et des scribes ; il en est que vous ferez mourir et que vous crucifierez ; et il en est que vous fouetterez dans vos synagogues et que vous chasserez de ville en ville.

 

Διὰ τοῦτο, ἰδού, ἐγὼ ἀποστέλλω πρὸς ὑμᾶς προφήτας καὶ σοφοὺς καὶ γραμματεῖς: καὶ (N καὶ ἐξ αὐτῶν ἀποκτενεῖτε → ἐξ αὐτῶν ἀποκτενεῖτε) ἐξ αὐτῶν ἀποκτενεῖτε καὶ σταυρώσετε, καὶ ἐξ αὐτῶν μαστιγώσετε ἐν ταῖς συναγωγαῖς ὑμῶν καὶ διώξετε ἀπὸ πόλεως εἰς πόλιν:

 ideo ecce ego mitto ad vos prophetas et sapientes et scribas ex illis occidetis et crucifigetis et ex eis flagellabitis in synagogis vestris et persequemini de civitate in civitatem

37-

Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ?

Ἱερουσαλήμ, Ἱερουσαλήμ, ἡ ἀποκτένουσα  τοὺς προφήτας καὶ λιθοβολοῦσα τοὺς ἀπεσταλμένους πρὸς αὐτήν, ποσάκις ἠθέλησα ἐπισυναγαγεῖν τὰ τέκνα σου, ὃν τρόπον ἐπισυνάγει ὄρνις τὰ νοσσία ἑαυτῆς  ὑπὸ τὰς πτέρυγας, καὶ οὐκ ἠθελήσατε

Hierusalem Hierusalem quae occidis prophetas et lapidas eos qui ad te missi sunt quotiens volui congregare filios tuos quemadmodum gallina congregat pullos suos sub alas et noluisti

Selon Tabari on donne a  Jacob le nom d’Israïl qui vient des mots arabes ‘asra ‘ila allah parce qu’il se réfugia pendant le nuit vers Dieu fuyant la main de son frère  Esaü.

 

 

Descendance de kana an fils de cham

Genealogie ismail

La famille de jacob

Livres

Atlas des Hébreux  1200 avant notre ère - 135 après notre ère par Richard Lebeau édition autrement  2003

Les secret de l'Exode l'Origine égyptiènne des Hébreux par Messod et Roger Sabbah édition Jean cyrille Godefroy 2000

Dictionnaire de la Bible et des religions du Livre Judaïsme Christianisme Islam  édition Brépols  1985

Dictionnaire des Monothéismes Judaïsme Christianisme Islam édition Seuil 2013

Les Mots de la Bible édition  Beauchesne  1996

Encyclopédie thématique de l’Islam par Tahar Gaïd édition Iqra  2010

Dictionnaire encyclopédique du Coran par Malek Chebel édition le Livre de poche  Fayard 2009

Dictionnaire du Coran  par Mohammad Ali Amir Moezzi édition Robert Laffont  2007

Dictionnaire encyclopédique de la Bible  édition Brépols  1987

Dictionnaire du Monothéisme Judaisme, Christianisme, Islam. édition Seuil 2013

Dictionnaire des femmes et du judaïsme par Pauline Bebe ISHA  édition Calman-Levy2001

Les mots clés de la Bible

Nouvel Atlas de la Bible édition Brépols 1985

Trois Messagers pour un seu Dieu édition Albin Michel  1983

Histoire des Prophètes et des rois par  Mohammed ibn Jarir Al-Tabari  éditions La Ruche 2006

l'Hauthentique des récits des Prophètes par Ibn Kathîr (deux volumes) édition Tawbah 2009

Une histoire des hébreux de Moïse à Jésus par Richard Lebeau  édition le Grand Livre du Mois

Les juifs dan le Coran par Meir Moshé Bar-Asher édition Albin Michel 2019

Moïse dans la tradition soufie par Faouzi Skali édition  Albin Michel 2011

Moïse et Pharaon par Maurice Bucaille édition Agora  Pocket 1995

l'Égypte au temps de Moïse  par Claude Vandersleyen édtition l'Harmattan  2016

Notice sur un manuscrit égyptien en écriture hiératique écrit sous le règne de Merienphthah fils du grand Ramsès vers le XVè sièce avant l'ère chrétienne  par Emmmanuel de Rougé (1811 -1872)

Les Pharaons édition Molière 2004

Les Livres de sagesses des pharaons par Elisabeth Laffont édition Gallimard 1979

L'Égypte sur les traces de la civilisation pharaonique  édition Konemann 2003

L'Age d'or de l'Égypte Le Moyen Empire par Dietrich Wildun édition Presses Universitaires de France 1984

L'Égypte ancienne au Louvre édition Achette  1997

L'Égypte et le Proche Orient édition Grund 1987

La Bible le Coran et la Science par Maurice Bucaille, Agora é 1976diction Pocket

Roman historique Pharaon par Francis Fèvre édition France Loisirs 1987

lien Jérusalem :http://www.unige.ch/theologie/distance/courslibre/atintro2007/documents/4.%20histoirepostexilique.pdf

יְרוּשָׁלַיִם Yerushaláyim Jérusalem ou avec le sobriquet de עיר הקודש, 'ir haKodesh « Ville Sainte-Sacrée » probablement attaché à l'époque post-exilique اورشليم Ûrshalîm ou أورشليم القدس Ūršalīm al-Quds connu aussi par القُدس al Quds « la Sainte »

 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire