les drogues et leurs dangers

Le désastre de l'alcool et des stupéfiants

LES DROGUES ET LEURS DANGERS

 

 

Quand il est mention du Prophète Muhammad il est conseillé de dire :

ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

 

 CORAN SOURATE  5 AL MAIDAH " la festin" سورة المائدة  verset 90

.يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ إِنَّمَا الْخَمْرُ وَالْمَيْسِرُ وَالأَنصَابُ وَالأَزْلاَمُ رِجْسٌ مِّنْ عَمَلِ الشَّيْطَانِ فَاجْتَنِبُوهُ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

. Ô vous qui croyez ! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les bétyles et les flèches divinatoires ne sont autre chose qu'une souillure diabolique. Fuyez-les ! Vous n'en serez que plus heureux !
. Ya ayyuha allatheena amanoo innama alkhamru waalmaysiru waal-ansabu waal-azlamu rijsun min AAamali alshshaytani faijtaniboohu laAAallakum tuflihoona

CORAN SOURATE 4 NISAA "les femmes" سورة النساء verset 29

.يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَأْكُلُواْ أَمْوَالَكُمْ بَيْنَكُمْ بِالْبَاطِلِ إِلاَّ أَن تَكُونَ تِجَارَةً عَن تَرَاضٍ مِّنكُمْ وَلاَ تَقْتُلُواْ أَنفُسَكُمْ إِنَّ اللّهَ كَانَ بِكُمْ رَحِيماً

4.29. Ô vous qui croyez ! Ne vous dépossédez pas les uns les autres de vos biens par des procédés malhonnêtes ! Que vos échanges soient fondés sur des transactions librement consenties. N'attentez pas non plus à vos jours , car Dieu est Plein de compassion pour vous.
.4.29. Ya ayyuha allatheena amanoo la ta/kuloo amwalakum baynakum bialbatili illa an takoona tijaratan AAan taradin minkum wala taqtuloo anfusakum inna Allaha kana bikum raheeman

.La première 'ayah آيات  verset "signe"nous informe de l'interdiction de boire de l'alcool. La seconde 'ayah آيات verset "signe "nous apprend qu'il est interdit de consommer tout ce qui mène la personne à sa perte. Et dans le hadith de Abou Dawoud, le dernier des Messagers ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  : « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

a interdit tout ce qui est « mouskir » مسكر[- ce qui enivre -] et tout ce qui est « mouftir ».لموقثر Les stupéfiants entrent sous le titre de mouftir, et c'est ce qui laisse une trace nuisible dans le corps et les yeux.exemple se droguer à la cocaïne    تعاطى الكوكايين

De nos jours, dans les sociétés des musulmans, et surtout parmi les jeunes, il s'est propagé un fléau destructeur, une catastrophe terrible, à savoir : l'addiction à l'alcool et aux stupéfiants. Si cette catastrophe est laissée comme telle, elle peut parvenir jusque dans la maison de l'un d'entre vous, sans que vous ne vous en rendiez compte.

Alors toi qui est père de famille, enseignant, éducateur ou professeur, rappelle-toi du hadith du dernier des Messagers de ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

qui est cité dans le sahih de Al-Boukhariyy :

كُلُّكُمْ رَاعٍ وَكُلُّكُمْ مَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ

(koulloukoum ra^in wa koulloukoum mas'ouloun ^an ra^iyyatih)

ce qui signifie : « Chacun d'entre vous est responsable, et chacun d'entre vous rendra des comptes au sujet de ceux qui sont sous sa responsabilité [- c'est-à-dire au sujet des droits de ceux qui sont sous sa responsabilité -] ».

Toi qui est un père de famille, sais-tu où se trouve ton fils ou ta fille actuellement ? T'es tu posé la question au sujet de son état, de ses fréquentations, de sa compagnie de veillées ? Ou t'es tu simplement limité à t'interroger à propos de ce qu'il mange durant ses repas, sans chercher à en savoir plus ?!

Toi qui est un père de famille,  l'as-tu préservé avant qu'il ne soit trop tard ? Toi qui est un père de famille, si tu voyais ton fils revenir au milieu de la nuit, avec les yeux rouges et pleins de cernes, le voyant sans force, avec une plus grande paresse et peu de mouvements, avec un sommeil lourd et des réveils difficiles, alors quelle serait ta réaction ce jour-là ? N'attends pas que la hache tombe sur la tête de ton fils,ou ta fille et surveille sa compagnie. L'homme a tendance à suivre le comportement de son compagnon. Vérifie donc la compagnie de ton fils. ou ta fille.

Ô vous les jeunes garçons et filles, prenez garde à ces fléaux des drogues et de l'alcool, cela commence parfois avec une gorgée ! Alors, toi  qui est jeune, fais bien attention. Il se peut qu'une de tes fréquentations te donne à consommer d'une chose sans même savoir ce qu'elle contient. Alors , ne consomme pas une chose dont les conséquence peuvent être catastrophiques pour ta santé !

Si quelqu'un te dit : « Moi, je consomme ces drogues car elles me renforcent et me donnent une force dans la concentration ! ». Dis-lui : « C'est plutôt ce que ton âme t'as suggéré et ce que ton chaytan t'as embelli ! »Il se peut que quelqu'un lui dise : « Mais tu es malheureux et tourmenté, alors bois un peu de cela et tous tes problèmes disparaîtront ». Ces drogues et cet alcool ne sont pas une solution à tes problèmes ! Ce sont plutôt un début pour de nouveaux problèmes auxquels tu n'étais pas habitué auparavant. Comment oses-tu désobéir à  Dieu l'Unique Allah, الله Lui Qui t'as créé, Qui t'as fait grâce de tous ces bienfaits ?!

Toi qui a une addiction aux drogues, réveille-toi ! Tu es en train de t'anéantir toi-même. Tu es en train de brûler le cœur de ton père et celui de ta mère. Ton père ne t'as pas envoyé à l'université pour consommer de la drogue ni pour boire de l'alcool. Alors, réveille-toi ! Si ta mère a veillé durant de longues nuits, ce n'est pas pour que, lorsque tu grandisse, tu agisses de la sorte. Alors réveille-toi !

Toi qui est jeune, si tu t'es attaché (e) aux drogues et à l'alcool, où vas-tu te procurer l'argent pour en acheter ? Il se peut que tu voles l'argent de ton père, ou que tu vendes les affaires de ta mère, ou que tu cherches un autre moyen corrompu pour parvenir à ton objectif. Il se peut que tu tombes dans différentes sortes d'humiliation et de rabaissements envers des gens vils pour obtenir une seule seringue. Est-ce ce que tu souhaites pour toi mon frère ?

Si tu consommes ces drogues ou que tu bois cet alcool, il se peut que tu tues quelqu'un avec ta voiture, ou que tu le frappes parce qu'il t'a dérangé. Il se peut que tu nuises à ta famille, à ton enfant ou à tes frères et soeurs . Il se peut que tu insultes ta mère, ton père ou que tu les frappes. Il se peut que tu en arrives jusqu'à les tuer ou te tuer toi-même. Est-ce cela que tu souhaites pour toi , ou pour tes frères ou tes amis ? Et toi qui est père de famille, est-ce cela que tu souhaites pour toi-même et pour ton fils ou ta fille ?

Le dernier des Messagersṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

a dit :

ٱنْصُرْ أَخَاكَ ظَالِماً أَوْ مَظْلُوماً

(ounsour 'akhaka dhaliman 'aw madhlouma)

ce qui signifie : « Sois au côtés de ton frère, qu'il commette une injustice ou qu'il subisse une injustice ».

Il a été dit : « Ô Messager de Allah, je suis à ses côtés quand il subit une injustice ; mais quand il est injuste, comment être à ses côtés ? ».

Il a répondu :

تَحْجِزُهُ أَوْ تَمْنَعُهُ عَنِ الظُّلْمِ فَذَلِكَ نَصْرُهُ

(tahjizouhou 'aw tamna^ouhou ^ani dh-dhoulmi fadhalika nasrouh)

ce qui signifie : « Tu le retiens ou tu l'empêches de faire preuve d'injustice ; et c'est cela que d'être à ses côtés » [rapporté par Al-Boukhariyy].

Vous devez vous préserver vous-mêmes, vos familles, vos frères et vos amis contre les dangers de l'alcool et des différents stupéfiants. Et ce sera grâce à la science de la religion, à la prise de conscience, aux conseils et tout en persévérant sur la piété à l'égard de Dieu l'Unique Allah. الله

Jusqu'à quand allons-nous entendre parler d'un jeune homme qui est mort parce qu'il a pris une forte dose de drogue ? Jusqu'à quand allons-nous entendre parler d'un homme qui est mort dans un accident de voiture car il conduisait en étant ivre ? Jusqu'à quand le jeune hommeou la jeune fille  se tait et ne dénonce pas son ami qui consomme de la drogue et de l'alcool ? Jusqu'à quand ne le mettra t-il pas en garde et ne lui donnera t-il pas le conseil ? Jusqu'à quand ces drogues se propageront parmi les élèves des écoles et les étudiants des universités ?

Mes frères de foi, ô vous les jeunes de l'Islam, nous comptons beaucoup sur vous ! Ne nous décevez pas dans nos espoirs que nous fondons sur vous. Vous, les jeunes de l'Islam, faites sortir ce poison de votre milieu, faites-le sortir de vos rassemblements, de vos universités, de vos écoles, de vos sociétés et de vos maisons. Luttez contre ces maux très dangereux ! Ne vous taisez pas face à ces fléaux !

Il n'y a pas de doute que la famille a un rôle, que l'université a un rôle, que l'école a un rôle et que vous-mêmes, vous avez un rôle qui consiste à vous abstenir de prendre ces choses qui mènent à la perte. Vous avez votre rôle qui est de conseiller vos frères, vos amis et vos proches parents avec sagesse, avec douceur afin de les mettre en garde contre les conséquences, en leur indiquant les gravités et leur interdiction dans la religion agréée par Dieu l'UniqueAllah. الله

 que  DIEU l'UniqueAllahالله nous facilite l'accomplissement du bien, qu'Il nous préserve du mal, et qu'Il me pardonne ainsi qu'à vous.

Cigarettes, alcool...37 millions de décès prématurés évitables avec un mode de vie plus sain

 Selon un article publié dans la revue médicale britannique The Lancet...

Le chiffre a de quoi faire réfléchir. Au moins 37 millions de décès prématurés pourraient être évités d'ici 2025 à l'échelle de la planète si la population adoptait globalement un mode de vie plus sain, affirme une étude publiée samedi dans la revue médicale britanniqueThe Lancet.

Ces objectifs de vie plus saine consistent à réduire du tiers ou de moitié la consommation de tabac, à limiter de 10% celle d'alcool, à réduire de 30% la quantité de sel consommé, à réduire de 25% le nombre de personnes souffrant d'hypertension artérielle et à stopper la hausse du nombre des personnes obèses et diabétiques. Cet effort permettrait d'éviter ou retarder, d'ici 2015, plus de 16 millions des décès parmi la population mondiale des 30 à 70 ans et éviterait 21 millions de morts prématurées parmi les plus de 70 ans.

Tabac et hypertension artérielle

Les deux éléments prépondérants pour agir sur l'espérance de vie sont le tabac et l'hypertension artérielle qui est un facteur de risque important pour les maladies cardiovasculaires et qui peut être combattu par médicaments et aussi en pratiquant des exercices physiques et réduisant la consommation de sel.

Le principal signataire de l'étude, le Pr Majid Ezzati précise que ce sont les populations à faibles revenus et à revenus moyens qui bénéficieraient le plus de tels efforts, avec 31 millions de morts prématurées évitées ou retardées.

Effets et dangers

Les substances psychoactives sont composées de molécules qui, par leur liaison à des récepteurs biologiques spécifiques situés dans le système nerveux central activent un certain nombre de réponses qui sont les « effets ».

Lors d’une prise de produit psychoactif des effets sont recherchés et attendus et les dangers en partie méconnus et/ou ignorés. Et si les problèmes que peuvent entrainer la consommation de produits psychoactifs sont très nombreux, pouvant aller du simple trouble au décès, les effets produits quant à eux sont relativement cernés.

On peut les classer ainsi :

  • L’effet anxiolytique avec une recherche d’euphorie, de bien-être, d’apaisement etc.
  • Ou à l’inverse, l’effet de stimulation physique et psychique avec la recherche d’un sentiment de toute-puissance, d’une indifférence à la douleur et à la fatigue etc.
  • Egalement des effets hallucinatoires avec la recherche d’amplification des sensations, de distorsion de la réalité, d’un sentiment d’extase etc.

Les dangers quant à eux, sont nombreux, très diversifiés et parfois graves. Ils se divisent en deux groupes :

  • Les troubles physiques

Vertiges, malaises, nausées, vomissements, contractions musculaires, modification de la perception visuelle, baisse de la vigilance et des réflexes, insomnie, pertes de mémoire, déshydratation, hyperthermie, augmentation ou baisse du rythme cardiaque, crises de tétanie, contraction ou dilatation des vaisseaux sanguins, intoxication aigüe « bad trip ».

  • Les troubles psychiques

Angoisses, sensation d’étouffement, confusion, nervosité, crises de panique, phobies, délires, instabilité de l’humeur, hallucinations, aggravation ou révélation d’une maladie mentale, suicide.

La «
descente » s’accompagne presque toujours d’un état dépressif plus ou moins important en fonction du produit consommé. Elle peut parfois inciter à prendre un autre produit pour compenser le malaise induit par le phénomène de manque.

D’autres complications peuvent apparaitre en cas de consommation sur le long terme comme c’est le cas par exemple pour la
dépendance au tabac et à l’alcool (trouble de l’appareil respiratoire et cardio-vasculaire, risques coronariens, maladies du foie, cancers) ou entrainer des dommages sociaux.

La désinhibition provoquée par une substance psychoactive peut également entraîner des pertes de contrôle de soi, des comportements de violence et de passage à l’acte mais elle expose également à des agressions par une attitude parfois provocatrice ou une incapacité à se défendre.

L’association de plusieurs produits que l’on appelle « polyconsommation », en modifiant leurs effets, peut entrainer des risques plus graves pour la santé.

Risques sociaux

Les risques accidentels

La perte de vigilance et de réflexes liée à la prise de produit(s) psychoactif(s) peut entrainer des accidents.

Des accidents de la route provoquant des dommages pour soi et/ou pour les autres:
Une étude coordonnée par l’OFDT a estimé que la conduite sous influence d’
alcool multipliait le risque d’être responsable d’un accident mortel par 8,5.
Par ailleurs, 2,9% des conducteurs « circulants » étaient sous influence cannabique. La conduite sous influence cannabique augmentait le risque d’être responsable d’un accident mortel par 1,8.

La part des accidents mortels attribuable à une consommation de cannabis serait de 2,5%, celle due à une consommation d’alcool de 28,8%.

Le cumul des deux consommations - alcool + cannabis - conduit à un risque 15 fois plus élevé d’être responsable d’un accident mortel. Pour les deux produits, le risque augmente avec la quantité détectée, on parle d’effet-dose. Même s’il n’est pas responsable de l’accident, un conducteur sous influence cannabique a un risque de décès augmenté.

Des accidents dans le cadre du travail pour soi et/ou pour les autres:
La consommation de produit psychoactif peut pour certains métiers être à l’origine d’accidents plus ou moins graves. Par exemple, les métiers de la route tels que les chauffeurs routiers, les chauffeurs livreurs, les conducteurs de transports en commun mais aussi les utilisateurs de machines outils, certains postes dans les métiers du bâtiment etc. Cela peut aboutir parfois à la perte de son emploi.

Les risques judiciaires

En ce qui concerne la transgression des lois, les principaux problèmes rencontrés sont, d’une part, les infractions relatives à l’usage et au trafic de stupéfiants et, d’autre part, les délits routiers liés à l’alcool.

Les interpellations d’usagers et de trafiquants sont en augmentation, passant de 110 486 en 2006 à 134 320 en 2007. Cette hausse concerne toutes les catégories d’interpellés : les usagers, les trafiquants locaux, les usagers revendeurs et les trafiquants internationaux.

Dans les cas d’usage non accompagné d’une autre infraction, suite à l’interpellation, un grand nombre de personnes impliquées ne seront pas condamnées, bénéficiant d’une mesure alternative aux poursuites. C’est dans ce cadre que sont le plus souvent prononcés les stages de sensibilisation aux dangers des stupéfiants. 1600 stages de sensibilisation ont été ordonnés en 2008 dont 300 stages ont concerné des mineurs.

  • Les condamnations pour récidive d’usage concernent 2,9% des condamnations prononcées en 2006.
  • 130 231 condamnations pour conduite en état alcoolique (CEA) ont été prononcées en 2006 (données provisoires). Le nombre d’accidents mortels impliquant au moins un conducteur à alcoolémie positive a diminué passant de 1 349 en 2001 contre 933 en 2006 (846 en 2008). L’alcoolémie des conducteurs impliqués n’étant connue que pour environ les trois quarts des accidents mortels, ce nombre est très probablement sous estimé.

L’exemple du cannabis

Chez les jeunes, la consommation de substances et plus particulièrement de cannabis entraine d’autres types de dommages sociaux :

L’oubli progressif qu’il existe d’autres façons d’éprouver du plaisir, comme écouter de la musique, se promener, lire, aller au cinéma, faire du sport, etc.
L’arrêt des activités habituellement pratiquées, changement du cercle d’amis au profit d’un entourage lui aussi consommateur, les discussions se centrent autour du produit… Beaucoup de consommateurs réguliers trouvent, qu’avec le temps, la qualité des relations et de la vie sociale se détériore.

La consommation régulière de cannabis peut provoquer des difficultés scolaires, avec troubles de l’attention et de l’apprentissage, voire une augmentation des absences scolaires pouvant aller jusqu’au « décrochage ».
Il se peut également que la consommation cherche à tromper l’ennui ou à éviter d’affronter les problèmes.
De plus, les consommations conjointes d’alcool et de cannabis sont également associées à certaines formes de délinquance telles que les incivilités.

La consommation de cannabis est déconseillée dans le cadre de certaines professions qui engage sa propre sécurité et a fortiori celle d’autrui : transports, utilisation de machines-outils, port d’armes, etc. D’ailleurs, l’usage de cannabis, ou d’autres drogues, interdit l’exercice de certaines professions et des tests de dépistage sont pratiqués couramment par des entreprises comme Air France, la SNCF ou la RATP. Toute tâche qui demande de la concentration, de la vigilance, de la mémoire et une bonne appréciation de son environnement est incompatible avec les effets du cannabis.

Le cannabis est le produit illicite le plus largement consommé en France, surtout par les jeunes. Les dangers d’une consommation régulière sont nombreux.

Définitions

 

Le cannabis ou chanvre indien est une plante. Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC (tétrahydrocannabinol), inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit.

L'herbe (marijuana, ganja, beuh, etc.).
Ce sont les feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées et éventuellement écrasées. Elles se fument généralement mélangées à du tabac, roulées en cigarette souvent de forme conique ("joint", "pétard"...). La teneur en THC varie en fonction de l’espèce, de la maturation de la plante et de la méthode de culture.

La résine (haschisch, hasch, shit, chichon, etc.).
Elle est obtenue à partir des sommités fleuries de la plante. Elle se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production et se fume généralement mélangée à du tabac : "le joint".

Quelque soit sa forme, résine ou herbe, le haschich peut être coupé avec des substances plus ou moins toxiques, on peut trouver par exemple : du henné, du cirage, de la paraffine mais aussi du sable, de la farine, de la silice ou des microbilles de verre.

L'huile
C’est une préparation plus concentrée en principe actif, consommée généralement au moyen d'une pipe. Son usage est peu répandu en France.

Chiffre clé

41,5% des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis (chiffre 2011) 

Alcool

Définition

L'alcool est obtenu par fermentation de végétaux riches en sucre ou par distillation et entre dans la composition des boissons alcooliques : vin, cidre, bière, rhum et alcools distillés, vodka et whisky.

 

Effets et risques

L'alcool n'est pas digéré : il passe directement du tube digestif aux vaisseaux sanguins. En quelques minutes, le sang le transporte dans toutes les parties de l'organisme.

Les risques immédiatset a plus long terme

La consommation d'alcool peut exposer à des risques majeurs :Alcool et grossesse ,Inégaux face à l’alcool La dépendance

Le « binge drinking »

C’est un terme anglo-saxon que l’on peut traduire par « conduite d’alcoolisation massive dans un temps très court » connu également sous le terme « d’intoxication alcoolique aiguë » ou « alcoolisation paroxystique intermittente ».
Il s’agit d’une consommation frénétique avec une recherche intentionnelle et organisée d’ivresse. Souvent en groupe, les jeunes peuvent ainsi se saouler en public. Dans la majorité des pays, ce phénomène est essentiellement masculin, sauf au Danemark, en Finlande et surtout au Royaume-Uni (où les filles sont plus nombreuses à s’enivrer que les garçons).
C’est généralement la consommation en une seule occasion de 5 verres ou plus pour les hommes et de 4 verres ou plus pour les femmes.

Effets et risques du « binge drinking »

La consommation excessive ponctuelle et festive n’expose pas aux mêmes dangers que la consommation régulière d’alcool. La perte de contrôle, les comportements violents et impulsifs peuvent se révéler dangereux pour les autres mais également pour soi. Au-delà des accidents de la route ou de sport, la personne alcoolisée devient la victime idéale de rixes, de manipulations et de violences physiques, morales ou sexuelles. Ces excès peuvent également sensibiliser sur le long terme le cerveau aux effets de l’alcool et des complications médicales graves peuvent survenir lors de ces intoxications aiguës : coma éthylique, décès dans certains cas exceptionnels, traumatismes, troubles respiratoires…

Les situations où il ne faut pas consommer

  • Pendant l'enfance et la préadolescence ;
  • Pendant la grossesse et l'allaitement ;
  • Lorsqu'on conduit ou que l'on va conduire un véhicule, ou une machine dangereuse ;
  • Quand on exerce des responsabilités qui nécessitent de la vigilance ;
  • Quand on prend certains médicaments.

Les équivalences d'alcool

Ouvrir

Premix et alcopops

Les professionnels du secteur des boissons alcoolisées ont développé des stratégies marketing en direction des jeunes consommateurs, attirés par les saveurs sucrées. Ils ont ainsi créé de nouveaux produits : les premix et les alcopops. Conditionnés en bouteilles ou en canettes, ces produits ont une teneur en alcool qui s'élève à 5-6 % du volume, masquée par leurs saveurs sucrées.

Les premix sont des boissons mélangeant des sodas ou des jus de fruit avec des alcools forts (whisky, vodka.).

Les alcopops sont composés d'un mélange de boissons alcooliques (par exemple bière et vodka) ou d'un alcool avec un arôme (par exemple vodka au citron).

Chiffre clé

49 000 C’est le nombre de décès attribuables à l'alcool en 2009

 

Drogues et Prostitution chez les jeunes

La prostitution chez les jeunes serait un phénomène en augmentation notamment chez les étudiants, garçons et filles. Il est difficile, voire impossible de quantifier sérieusement le phénomène. En 2006, un syndicat étudiant avait estimé à 40.000 le nombre d’étudiants qui se prostitueraient (sur 2,2 millions). Aujourd’hui, ce syndicat se montre plus prudent et ne confirme plus ce chiffre, reconnaissant manquer d’études statistiques. Les étudiants qui se prostituent sont difficiles à identifier car ils viennent peu vers les associations et ne se rencontrent pas sur les lieux classiques de prostitution, mais plutôt sur internet.

Parfois, c’est la drogue qui peut être l’élément déclencheur de la prostitution. Complètement « addict », il faut sans arrêt renouveler la dose. Elle coûte chère et on n’est parfois plus en capacité de travailler. Le moyen le plus rapide pour payer sa drogue peut être de recourir à la prostitution.

Parfois, c’est une rencontre particulière, à un moment particulier de la vie pendant lequel on est fragilisé, qui peut être le déclencheur d’une pratique prostitutionnelle, sans même qu’on ne s’en aperçoive vraiment : séduction un peu malsaine, cadeaux à n’en plus finir, paillettes dans les yeux, manipulation, jeux sexuels …

Souvent, la prostitution est associée au manque d’estime de soi, au mal-être, à la fragilité. Lorsqu’on n’a plus aucune estime de soi, on peut se dire que se prostituer ne va pas atteindre … pourtant cela empire. C’est là le cercle vicieux. Se prostituer n’est pas anodin.

En sortir…

Parce que la prostitution n’est pas un choix mais souvent l’ultime solution à des problèmes financiers, parce qu’une fois « dedans », on ne sait plus comment faire ou être différemment, il est souvent difficile de s’en sortir. C’est aussi parce que la confiance en soi et le regard positif vers l’avenir peuvent avoir disparu.

Alors, on a besoin d’aide : pour aller mieux, trouver des alternatives à la prostitution qui « n’abîment » pas, et peu à peu se reconstruire une image valorisée de soi et un nouveau chemin de vie. Il est important de ne pas rester seul avec sa souffrance et ses questionnements. Des professionnels, dans des associations, des lieux d’accueil ou de soins, sont là pour recevoir, écouter, prendre en charge la souffrance et aider à s’ouvrir vers de nouvelles perspectives.

    n° APPELappeler le0800235236

Comment détecter l'implication d'une personne dans le milieu de la prostitution

  • Nouvelle relation amoureuse;
  • Éloignement du réseau d'amis traditionnel et de la famille;
  • La présence de cadeau d'où l'origine est inconnue;
  • Change de style vestimentaire (vêtements plus dispendieux);
  • Augmentation de la possession d'argent;
  • Changement du langage (nouvelles expressions);
  • Attribution de surnom;
  • Augmentation de la consommation;
  • Refus de parler de ses activités;
  • Reçois des téléphones à toute heure du jour et de la nuit;
  • Changement d'humeur;
  • Découche régulièrement, s'enfuit, présence de fugue;
  • Comportements agressifs;
  • Hypersexualisation des comportements.

Il est important de noter que ces éléments peuvent être attribuables à la période développementale de l'adolescence. L'apparition de certains changements peut toutefois inciter la famille et l'entourage à être plus vigilants. Ces changements n'indiquent pas à eux seuls l'intégration du jeune dans un réseau de prostitution.  C'est l'accumulation, la fréquence, la durabilité de ces transformations qui peuvent venir préciser une problématique en émergence.

La prévention, l'affaire de tous !

 

DroguesLsd20effets

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.