Le Voyage Nocturne et l’Ascension إسراء ومعراج Isrâ' wa Miʿrâj

Le Voyage Nocturne et l’Ascension إسراء ومعراج Isrâ' wa Miʿrâj

 

Le  Voyage Nocturne et l’Ascension   إسراء ومعراج Isrâ' wa  Miʿrâj .

Isrâ' إسراء  », venant du verbe سرى  [sara'a], « voyager la nuit » est, pour les musulmans, le voyage nocturne du prophète Muhammad sur lui le salut et la paix de La Mecque مكة, Makka  le « Sanctuaire sacré al-masjid al-haram à Jérusalem יְרוּשָׁלַיִם Yerushaláyim dénomination israélienne officielle] ; القدس  al Quds ou اورشليم  Ûrshalîm. المسجدِ الأقصى‎, al-Masjidi 'l-’Aqṣá Il est suivi par le mi`râj  معراج, « échelle, ascension », moment où Mahomet serait monté aux cieux puis descendu aux enfers en compagnie de l'ange Gabriel  גַּבְרִיאֵל Djibril جبريل sur une monture appelée Bouraq بُرَاق  al-burāq البراق,  un coursier fantastique venu du paradis, جنّة  janna dont la fonction est d'être la monture des prophètes après être allé sur le mur du temple à Jérusalem- al Quds. Le mot « Bouraq » est de la même famille linguistique que le mot arabe برق  q ui signifie « éclair »

 La tradition situe cet événement le 27 rajab de l'an 2 avant l'hégire, soit autour de l'année 620 de l'ère chrétienne ; l'anniversaire de l'événement est célébré durant la « nuit de l'ascension »- « Ascension céleste » لیلة المعراج‎, Lailat al-Miraj.

Coran sourate 17 الإسراء al-isrāʾ le Voyage Nocturne verset 1

De la période Mecquoise, qui  occupe la 50è place dans l'ordre chronologique.

سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلاً مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الأَقْصَى الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son Serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire découvrir certains de Nos signes ! Dieu est, en vérité, l'Audient et le Clairvoyant.

Subhana allathi asra biAabdihi Laylan mina al Masjidi al Harami ila al Masjidi al-Aqsa allathi barakna hawlahou linuriyahou min ayatina innahou houwa alssamiAu al basirou

Le versets sourate 53 an-Najm  النجم L’Étoile, versets 1−18 ainsi que  la sourate71nūḥ نوح Noé versets19−25, ont été interprétés comme complétant celui-ci en décrivant le phénomène sans le nommer précisément.

L'ensemble des récits du  Voyage Nocturne et l’ Ascension   إسراء ومعراج Isrâ' wa  Miʿrâj rapportent une même succession d'événements :

  • Muhammad sur lui le salut et la paix, qui dort à la Mecque مكة, makka près de la Ka'bah, الكعبة » le Cube » est réveillé par l’ange Gabriel جبريل Djibril
  • Il accomplit le voyage vers Jérusalem المسجدِ الأقصى‎, al-Masjidi 'l-’Aqṣá sur Bouraq, بُرَاق. En route, ils rencontrent des puissances bonnes et mauvaises, visitent Hébron الخليل Al-Khalil  חֶבְרוֹן  Hevron et Bethléem. بيت لحم, Bayt laḥm בֵּית לֶחֶם, Bet lehem.
  • Arrivé à Jérusalem, il rencontre les Prophètes Abraham إبراهيم Ibrahim, Moïse موسى Moussa et Jésus fils de Marie عيسى بن مريم Issa ibn Mayriam, sur eux le salut et la paix et dirige leur prière.
  • Il monte dans les sept cieux par une « échelle معراج mi`râj  » ou toujours sur Bouraq بُرَاق
  • Il visite les sept cieux. Au ciel inférieur, il rencontre Adam, آدم au second Jésus fils de Marie عيسى بن مريم Issa ibn Mayriam et Jean le Baptiste يحْيى  Yahya, au troisième il vit Joseph fils de Jacob يوسف Youssouf, au quatrième, Hénoch إدريس Idris, au cinquième, Aaron هارون Haroun, au sixième, Moïse موسى Moussa et enfin, au septième ciel, c'est au tour d'Abraham إبراهيم Ibrahim.
  • Il atteint ensuite un lieu où il entend le bruit des calames qui écrivent la destinée.
  • Il rencontre Dieu et discute avec Lui le nombre de prières quotidiennes. Moïse participe à la discussion et encourage Muhammad sur lui le salut et paix à demander une réduction du nombre de prières de cinquante à cinq, ce qui est fait après plusieurs aller-retour, sans que ces prières perdent de valeur.
  • Il revient à la Mecque, où son récit est accueilli avec scepticisme par ses proches, hormis Abu Bakr.

Abu Huraira أبو هريرة 599-676, Récit du mi'râj معراج  «hâdith»

L'événement est ensuite développé dans tous les grands recueils de hadith Muhammad al-Boukhârî محمد البخاري, 810 - 870 ; Muslim ibn al-Hajjaj  مسلم بن الحجاج  820-875, An-Nassa'i  النسائي829-915  , Ahmad Ibn Hanbal أحمد بن حنبل  780-855, etc  dans les commentaires du Coran comme celui de Tabari طبری 839-923, et dans une littérature spécialisée (kutub al-miraj, كتاب المعراج  livres de l’Ascension).

On croit que Kitab al-Miraj a été écrit par أبو القاسم عبد الكريم بن هوازن بن عبد الملك بن طلحة بن محمد القشيري Abu'l-Qasim 'Abdalkarîm bin Hawâzin bin' Abdalmalik bin Talhah bin Muhammad al-Qushairî al-Nisaburi (née le 376) AH / 986 CE - décédé 465 AH / 1072 CE

Le plus ancien est l'œuvre du chiite Hishâm b. Sâlim Jawâlîqî Ju’fî هشام بن سالم جواليقي جعفي, mort en 183 de l’hégire disciple du cinquième imam أبو جعفر محمد بن علي الباقر Abû Ja`far Muhammad ben `Alî al-Bâqir 676-743et sixième imams أبو عبد الله جعفر بن محمد الصادق Abû `Abdillâh Ja`far bin Muhammad al Sâdiq  702-765 qui fut le fondateur de la première école de l'islam l'école مذهب madhhab jafarite appelée école des ahl al-bayt, أهل البيت, les gens de la maison et consiste en une compilation de traditions

Mir Haydar, le voyage miraculeux du prophète Mirâj Nâmeh معراج نامه1437 Herât Afghanistan, 1436

http://expositions.bnf.fr/islam/livres/sturc_190/index.htm

La littérature relative au miraj معراج dépasse rapidement le cercle des religieux et des théologiens, et se développe ensuite comme un genre littéraire arabe (genre des qisas al-miraj, القصة  الـمـعـراج histoires du miraj), dont les plus représentatifs sont :

  • al-Isra wa'l-miraj إسراء ومعراج attribué a Abd Allâh ibn Abbas عبد الله ابن عباس 619 -688, cousin paternel de Muhammad mais sans doute apocryphe.
  • kitab al-miraj كتاب المعراج d'Abu'l-Qasim Abd al-Karim Qosayri أبو القاسم عبد الكريم القشيري 986 -1073 théologien et mystique shafiite
  • kitab qissat al-miraj كـتـاب  القصة  الـمـعـراج de Abū al-Ḥasan Aḥmad ben ʿAbd Allāh al-Bakrī ﺍﺑﻮ ﺍﻟﺤﺴﻦ ﺍﺣﻤﺪ ﺑﻦ ﻋﺒﺪ الله ﺍﻟﺒﻜﺮﻱ‎  1030-1094 très proche du récit d’Ibn Abbas ابن عباس
  • al-Ibtihak bi'l-kalam ala'l-isra wa'l miraj de Muhammad ibn Ahmad ibn Ali Gayti (m. 1576), traditionniste shafiite.

Lien livre en arabe à teléchargerhttp://http://www.alarabimag.com/download/?book=14145

Des éléments existent aussi dans d'autres types d’œuvres : Récits des Prophètes, histoires générales, littérature de l'apocalypse et de la résurrection, littérature des mirabilia « choses étonnantes, admirables ». La biographie de Muhammad السيرة النبوية Al-Sîra al-Nabawiya par Ibn Hisham بن هشام et le Commentaire du Coran de Tabari طبری  détaillent ainsi l'événement.

La littérature persane a également développé le thème du mirajمعراج dans sa poésie mystique, comme dans le Khamseh  خمسه Les Cinq joyaux  de Nezami نظامی  1141-1209.

Des détails, variantes et compléments nombreux existent dans les textes. Bukhari fait par exemple mention du Lotus des confins, Sidrat al-Muntaha سِـدْرَة الْـمُـنْـتَـهَى  qui marque la fin du septième ciel, la frontière où aucune création ne peut passer et de la visite du Paradis par Muhammad sur lui le salut et la paix ; certains textes évoquent aussi une visite des enfers. Les modalités du réveil de Muhammad sur lui le salut et la paix varient : parfois, l'archange Gabriel est accompagné de Michel  ميخائيل   Mika'îl * et ouvre le toit de la maison.

* apparait à une seule reprise dans le Coran à la sourate 2 البقرة al Baqara la Vache verset 98 où il est mentionné en présence de l'ange Gabriel جبريل Djibril

مَن كَانَ عَدُوّاً لِّلّهِ وَمَلآئِكَتِهِ وَرُسُلِهِ وَجِبْرِيلَ وَمِيكَالَ فَإِنَّ اللّهَ عَدُوٌّ لِّلْكَافِرِينَ

Que ceux qui s'érigent en ennemis de Dieu, de Ses anges, de Ses prophètes, de Gabriel et de Michaël sachent bien que Dieu sera toujours l'ennemi des négateurs.

 

Man kana Aadouwwan lillahi wa mala-ikatihi wa Rousoulihi wa Jibrila wa Mikala fa-inna Allaha Aadouwwoun lilkafirina

http://www.bookleaks.com/files/ketab/ketab1/91.pdf

 Shajarat la septieme page de bostan par le poete persan saadi 1210 1292

shajarat: شجرة La septième page de Bostan par le poète persan Saadi سعدی, 1210-1292 contenant une adaptation poétique de l' Isra et Mi'raj et l'arbre Lote

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire