Le respect de tous les Prophètes et leur considération

Le respect de tous les Prophètes et leur considération

Musulmane et chretienne

Le respect de tous les Prophètes et leur considération

Quand il est mention du Prophète Muhammad il est conseillé de dire :

ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui

 ;

Dans l'Islam, tous les Prophètes  Nabi ;  نبی, pluriel أَنْبِيَاء anbiyā nabī ; en Hébreu : נביא, Nâbîy ; en Grec : προφήτης, prophētēs) sont considérés comme importants, mais cinq sont nommés Aouli l âazm  أولي العزم, les plus décidés et se distinguent : Nuh  نوح  Noé, Ibrahim : إبراهيم Abraham, Khalil Allah خليل الله l'Ami intime -le confident - le préféré- le bien-aimé de Dieu qui a reçu les feuillets d'Ibrahim  صحف ابراهيم , Suhuf-i-Ibrahim)   Moussa موسى  Moïse, Kalim Allah كـَلِيمُ اللهِ, celui qui a conversé directement avec Dieu (la Loi de la Torah التَّوْرَ  sur le Mont) ʿĪsā  عيسى بن مريم : Jésus, fils de Marie مريم  Jésus de Nazareth يسوع الناصري  (Yasū'a, Yasou ou Yazu)dont les disciples ont écrit les Evangiles  ‫إنجيل‬  Injil  du grec εὐαγγέλιον et Muhammad مُحَمَّد « Celui qui est loué » Sceau des Prophètes خاتم النبيين‎, khātam an-nabīyīn -  خاتم الأنبياء‎;  Khatim al-Anbiyā’ qui  a reçu la Parole-Lecture de Dieu l'Unique le Coran   القُرْآن, al-Qorʾān,  la récitation »***

En Islam, un Messager رسول Rasoūl, pluriel. رسل Rousoul , مُرْسَل mursal; Pluriel: مُرْسَلُون mursalūn, est un Prophète envoyé par Dieu l'Unique avec une Révélation Divine un Message pour son peuple, ou dans le cas de Muhammad pour l'humanité tout entière.

 * La vocalisation araméenne Mariam a donné le grec Maria, d'où le français Marie. On a proposé aussi l'étymologie de l'égyptien ancienMyriam (hébreu מִרְיָם,  Miryam, en tibérien Miryām ⇒ signification « souhaiter un enfant », « amertume », « rebelle » ; du sanskrit मारयति [mariati] « tuer », ou peut-être à l'origine l'égyptien ancien mrit (merit) : « Aimée », de l'égyptien mry : « l'Amour, aimer » ; de marah en hébreu : « aigrir » et en hébreu ancien mar-yam ou le nom dérivant de l'égyptien ancien Mérytamon ou Méryt-Amun ⇒ « la Bien-Aimé d'Amon**

*Myriam "sœur d'Aaron" est citée dans le Coran dans la Sourate Myriam (19:28). Il y a dans cette sourate de multiples parallélismes entre les vies des personnages de la famille d''Îmran   عمران dont celles des deux Myriam (Myriam et Marie) et entre les enfantements miraculeux de Marie et d'Elisabeth, femme de Zacharie et mère de Jean le Baptiste يحيىYahya.


** 

i mn
n
 

 

Imen, « le Caché » ou « l’Inconnaissable » 

***  en plus de ces livre il y a eut : le Zabur زبور livre sacré des Sabéens

 sourate 33  لأحزاب  al-Aḥzāb  les Factions -les Coalisés verset 40

Période Médinoise,qui  occupe la 90è place dans l'ordre chronologique.


مَّا كَانَ مُحَمَّدٌ أَبَا أَحَدٍ مِّن رِّجَالِكُمْ وَلَكِن رَّسُولَ اللَّهِ وَخَاتَمَ النَّبِيِّينَ وَكَانَ اللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيماً

Non, Mouhammad n'est le père d'aucun homme d'entre vous, mais il est l'Envoyé de Dieu et le Sceau des Prophètes. Dieu est au courant de tout.

Ma kana Muhammaduun aba ahadin min rijalikoum wa lakin Rasoula Allahi wa Khatama an Nabiyyina wa kana Allahou bikoulli shay-in Aaliman

 

les Prophètes et Messagers  mentionnés dans le Saint  Coran en plus de Muhammad  مُحَمَّد

Adam
آدم
Adam

Hénoch
ادريس
Idrīs

Noé
نوح
Noūḥ

Eber
هود
Hoūd

Shélah
صالح
Sāliḥ

Abraham
ابراهيم
Ibrāhīm

Loth
لوط
Loūṭ

Ismaël
اسماعيل
Ismāʿīl

Isaac
اسحاق
Isḥāq

Jacob
يعقوب
Yaʿqoūb

Joseph
يوسف
Yoūsouf

Job
أيوب
Ayyoūb

Jethro
شعيب
Chou‘ayb

Moïse
موسى
Moùssa

Aaron
هارون
Hāroūn

Ézéchiel
ذو الكفل
Dhoū'l-Kifl

David
داود
Dāwūd

Salomon
سليمان
Soulaymān

Élie
إلياس
ʾIlyās

Élisée
اليسع
al-Yāsʿa

Jonas
يونس
Yoūnous

Zacharie
زكريا
Zakarīyā

Jean-Baptiste
يحيى
Yaḥyā

Jésus
عيسى
ʿĪsā

 

Sourate 29   سورة  Al 'Ankabout  L'Araignée   verset  46

Période Mecquoise, qui  occupe la 85è place dans l'ordre chronologique.

 

وَلَا تُجَادِلُوا أَهْلَ الْكِتَابِ إِلَّا بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِلَّا الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنْهُمْ وَقُولُوا آمَنَّا بِالَّذِي أُنزِلَ إِلَيْنَا وَأُنزِلَ إِلَيْكُمْ وَإِلَهُنَا وَإِلَهُكُمْ وَاحِدٌ وَنَحْنُ لَهُ مُسْلِمُونَ

 Ne discutez avec les gens des Écritures que de la manière la plus courtoise, à moins qu'il ne s'agisse de ceux d'entre eux qui sont injustes. Dites-leur : «Nous croyons en ce qui nous a été révélé et en ce qui vous a été révélé. Notre Dieu et le vôtre ne font qu'un Dieu Unique et nous Lui sommes totalement soumis.»

Wa la toujadilou ahla al Kitabi illa bi allati hiya ahsanou illa allathin' thalamou minhoum wa qoulou amanna bi al lathi ounzila ilayna wa ounzila ilaykoum wa-ilahoun' wa-ilahoukoum wa hidun wa nahnou lahou mouslimoun'

Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu  soient sur lui fit preuve de respect et de considération sans pareils à l’égard de l'ensemble des Prophètes qui l'ont précédé, tels Abraham, Moïse et Jésus – paix et salut sur eux. Dieu révéla même un texte stipulant que toute personne qui démentirait la prophétie de l'un d'entre eux ou la dénigrerait ne saurait être musulmane, car les Prophètes sont tous des frères qui ont appelé les gens à l'adoration de Dieu l’Unique  الله Allah at-ta'a الطاعة  sans lui donner d'associé.

 Le dernier des Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui parla affectueusement de ses frères, les Prophètes et les Messagers, en décrivant l'un d'entre eux comme étant « le serviteur vertueux » ou en l'appelant « mon frère ». Il encouragea sa communauté à les aimer et à les honorer, et lui interdit de le préférer à l'un d'entre eux. Et avant même de mentionner cela, on trouve dans le Coran, que Dieu l’Unique الله Allah at-ta'a الطاعة lui révéla, un nombre très important de récits des Prophètes et des Messagers, de leur éloge et l'injonction faite au Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui de prendre exemple sur eux. Tous ces points confirment une chose essentielle qui est la fraternité des Prophètes et l'importance du respect dû aux [pieux] prédécesseurs, leur considération et leur éloge. En outre,Dieu fit des histoires des Prophètes précédents une consolation pour ce que le Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui subissait comme méchancetés et désagréments dans son prêche [à l'Islam- la soumission volontaire].

 Voici quelques versets qui corroborent les idées sus mentionnées : Dieu l’Unique الله Allah at-ta'a الطاعة Le Très-Haut dit :

 Sourate 6 الأنعام Al-'An`ām les bestiaux verset 90

Période Mecquoise,qui occupe la 55è place dans l'ordre chronologique?bien que différents versets soit de l'époque médinoise.

 

أُوْلَـئِكَ الَّذِينَ هَدَى اللّهُ فَبِهُدَاهُمُ اقْتَدِهْ قُل لاَّ أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ أَجْراً إِنْ هُوَ إِلاَّ ذِكْرَى لِلْعَالَمِينَ

Voilà ceux dont Dieu guide les pas ! Suis donc leur direction et dis aux négateurs : «Je ne vous demande pour cela aucun salaire. Ce n'est rien de moins qu'un rappel à l'intention de tout l'Univers.»

Oula-ika allathin' hada Allahou fabihoudahoumou iqtadih qoul la as-aloukoum Aalayhi ajran in houwa illa thikra lilAalamin'

et après qu'Allah eut rappelé l'histoire d'un nombre conséquent de Prophètes et les grandes qualités et les nobles attributs avec lesquels ils se démarquèrent, Il conclut Sa narration par le verset suivant
 

Dieu l’Unique الله  Allah at-ta'a الطاعة Le Très-Haut dit également :

 Sourate 2 البقرة  Al-Baqarah la Vache verset 285

Période Médinoise,qui  occupe la 87è place dans l'ordre chronologique

آمَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْهِ مِن رَّبِّهِ وَالْمُؤْمِنُونَ كُلٌّ آمَنَ بِاللّهِ وَمَلآئِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ لاَ نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِّن رُّسُلِهِ وَقَالُواْ سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا غُفْرَانَكَ رَبَّنَا وَإِلَيْكَ الْمَصِيرُ

Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses Écritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment : «Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c'est vers Toi que tout doit faire retour !»

Amana al Rasoulou bima oonzila ilayhi min Rabbihi wa al mouminoun' koulloun amana bi Allahi wa mala-ikatihi wa Kouotubihi wa Rousoulihi la noufarriqou bayna ahadin min Rousoulihi wa qalou samiAna wa ataAna Ghufranaka Rabbana wa-ilayka al masirou

 Après que Dieu eut rappelé l'histoire d'un nombre conséquent de Prophètes et les grandes qualités et les nobles attributs avec lesquels ils se démarquèrent, Il conclut Sa narration par le verset suivant
Sourate 21  الأنبياء  Al-'Anbyā' les Prophètes verset 90

Période Mecquoise, qui  occupe la 73è place dans l'ordre chronologique.

 

 فَاسْتَجَبْنَا لَهُ وَوَهَبْنَا لَهُ يَحْيَى وَأَصْلَحْنَا لَهُ زَوْجَهُ إِنَّهُمْ كَانُوا يُسَارِعُونَ فِي الْخَيْرَاتِ وَيَدْعُونَنَا رَغَباً وَرَهَباً وَكَانُوا لَنَا خَاشِعِينَ

 Nous l'exauçâmes également, lui donnâmes Jean pour fils en rendant à sa femme sa fécondité. Ce sont des gens qui s'empressaient de faire le bien, Nous invoquaient par amour et par crainte et faisaient preuve d'humilité devant Nous.

 Faistajabna lahou wa wa habna lahou yahya wa aslahna lahou zawjahou innahoum kanou yousariAouna fi al khayrati wa yadAounana raghaban wa rahaban wa kanou lana khashiAin'

 Le Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui déclara

« Je suis celui qui a le plus de droits sur Jésus, fils de Marie, ici-bas comme dans l’au-delà ; les prophètes sont des frères consanguins [1]. Leurs mères sont différentes, mais leur religion est une. »

 Sourate 5  المائدة  Al-Mā'idah la Table servie-versets 117-118

مَا قُلْتُ لَهُمْ إِلاَّ مَا أَمَرْتَنِي بِهِ أَنِ اعْبُدُواْ اللّهَ رَبِّي وَرَبَّكُمْ وَكُنتُ عَلَيْهِمْ شَهِيداً مَّا دُمْتُ فِيهِمْ فَلَمَّا تَوَفَّيْتَنِي كُنتَ أَنتَ الرَّقِيبَ عَلَيْهِمْ وَأَنتَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدٌ

.117 Je ne leur ai dit que ce que Tu m'as ordonné de leur dire, à savoir : “Adorez Dieu, mon Seigneur et le vôtre !” Et je fus témoin contre eux, aussi longtemps que je vécus parmi eux. Mais depuis que Tu m'as rappelé à Toi, c'est Toi qui les observes, car Tu es le Témoin de toute chose.

Ma qoultou lahoum illa ma amartani bihi ani ouAboudou Allaha Rabbi wa Rabbakoum wa kountou Aalayhim shahidan ma doumtou fihim falamma tawaffaytani kounta anta al raqiba Aalayhim wa anta Aala koulli shay-in shahidoun

إِن تُعَذِّبْهُمْ فَإِنَّهُمْ عِبَادُكَ وَإِن تَغْفِرْ لَهُمْ فَإِنَّكَ أَنتَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ

118. Si Tu les châties, Tu en as le droit, car ce sont Tes créatures. Et si Tu leur pardonnes, Tu es, en vérité, le Puissant, le Sage !»

In touAAaththibhoum fa-innahoum Aibadouka wa-in taghfir lahoum fa-innaka anta al Aazizou al Hakimou

 Sourate 38 ص   Şād  verset 35

قَالَ رَبِّ اغْفِرْ لِي وَهَبْ لِي مُلْكاً لَّا يَنبَغِي لِأَحَدٍ مِّنْ بَعْدِي إِنَّكَ أَنتَ الْوَهَّابُ

. «Seigneur !, dit-il, pardonne-moi et accorde-moi un royaume que nul autre après moi ne puisse avoir ! Tu es le Dispensateur Suprême.»

 Qala Rabbi ighfir i wa hab li moulkan la yanbaghi li-ahadin min BaAdi innaka anta al Wahhabu

 « Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d’un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. […] » )[3]

Ceci fut donc l'attitude positive du Coran et de la Sunnah (les enseignements du Prophète Muhammad) envers les Prophètes et les Messagers d'Allah. En outre, le Prophète Muhammad (Paix et bénédiction de Dieu sur lui) mit en garde l'ensemble des musulmans, à travers la révélation que Dieu lui donna, que quiconque renierait ne serait-ce qu'un seul des Prophètes de Dieu qui l'ont précédé ne saurait être musulman, et le verset coranique traitant ce sujet est celui-là :

 Sourate  4  النساء An-Nisā' les femmes - versets 150-151-152

Période Médinoise, qui occupe la 92 èplace dans l'ordre chronologique.

 

إِنَّ الَّذِينَ يَكْفُرُونَ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَيُرِيدُونَ أَن يُفَرِّقُواْ بَيْنَ اللّهِ وَرُسُلِهِ وَيقُولُونَ نُؤْمِنُ بِبَعْضٍ وَنَكْفُرُ بِبَعْضٍ وَيُرِيدُونَ أَن يَتَّخِذُواْ بَيْنَ ذَلِكَ سَبِيلاً

150. Ceux qui nient Dieu et Ses prophètes, qui tentent de séparer Dieu de Ses messagers en disant : «Nous croyons aux uns et rejetons les autres», voulant ainsi se réserver une voie intermédiaire ,

Inna allathin' yakfouroun' biAllahi wa Rousoulihi wa youreedoun' an youfarriqou bayna Allahi wa Rousoulihi wa yaqouloun' nouminou bibaAdin wa nakfouoru bibaAdin wa youridoun' an yattakhithou bayna thalika sabil'

أُوْلَـئِكَ هُمُ الْكَافِرُونَ حَقّاً وَأَعْتَدْنَا لِلْكَافِرِينَ عَذَاباً مُّهِيناً

151. ceux-là sont les véritables impies, et c'est à ces impies que Nous avons réservé un châtiment avilissant.

 Oola-ika houmou al kafiroun' haqqan wa aAtadna lilkafirin' Aathaban mouhinan

وَالَّذِينَ آمَنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلَمْ يُفَرِّقُواْ بَيْنَ أَحَدٍ مِّنْهُمْ أُوْلَـئِكَ سَوْفَ يُؤْتِيهِمْ أُجُورَهُمْ وَكَانَ اللّهُ غَفُوراً رَّحِيماً

152. Ceux qui, en revanche, croient en Dieu et en Ses prophètes sans faire aucune distinction entre ces derniers, Dieu leur accordera leur rétribution, car Il est Clément et Miséricordieux.

Wa allathin' amanou bi Allahi wa Rousoulihi wa lam youfarriqou bayna ahadin minhoum oula-ika sawfa youtihim oujourahum wa kana Allahou Ghafouran Rahiman

À l'opposé, nous trouvons un portrait infâme de ceux qui tuèrent les Prophètes et les critiquèrent parmi les juifs, dont le Coran consigna l'attitude par Sa parole :

 Sourate 5  المائدة Al-Mā'idah"  la Table servie verset 70

Période Médinoise, qui  occupe la 112è place dans l'ordre chronologique.

لَقَدْ أَخَذْنَا مِيثَاقَ بَنِي إِسْرَائِيلَ وَأَرْسَلْنَا إِلَيْهِمْ رُسُلاً كُلَّمَا جَاءهُمْ رَسُولٌ بِمَا لاَ تَهْوَى أَنْفُسُهُمْ فَرِيقاً كَذَّبُواْ وَفَرِيقاً يَقْتُلُونَ

Nous avons pris acte de l'engagement des fils d'Israël et Nous leur avons envoyé des prophètes. Mais chaque fois que ces prophètes leur apportaient des messages qui heurtaient leurs penchants, tantôt ils les traitaient d'imposteurs, tantôt ils les mettaient à mort.

Laqad akhathna mithaqa bani Israil wa arsalna ilayhim Rousoulan koullama jaahoum Rasouloun bima la tahwa anfousouhoum fariqan kaththabou wa fariqan yaqtouloun'

Et dans la parole suivante :

 Sourate 3 آل عمران 'Āl `Imrān la famille d’Imran verset 112

Période Médinoise,qui occupe la 89è  place dans l'ordre chronologique.

ضُرِبَتْ عَلَيْهِمُ الذِّلَّةُ أَيْنَ مَا ثُقِفُواْ إِلاَّ بِحَبْلٍ مِّنْ اللّهِ وَحَبْلٍ مِّنَ النَّاسِ وَبَآؤُوا بِغَضَبٍ مِّنَ اللّهِ وَضُرِبَتْ عَلَيْهِمُ الْمَسْكَنَةُ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ كَانُواْ يَكْفُرُونَ بِآيَاتِ اللّهِ وَيَقْتُلُونَ الأَنبِيَاءَ بِغَيْرِ حَقٍّ ذَلِكَ بِمَا عَصَوا وَّكَانُواْ يَعْتَدُونَ

 Partout où ils se feront prendre, ils seront couverts d'opprobre, à moins d'un secours émanant de Dieu ou des hommes. Ils se sont attiré la colère de Dieu et ont mérité un sort ignominieux, pour avoir rejeté les signes de Dieu, tué injustement Ses prophètes, ainsi que pour leur désobéissance et leur agressivité.

 Douribat Aalayhimu al thillatu ayna ma thouqifou illa bihablin mina Allahi wa hablin mina al nassi wa baou bighadabin mina Allahi wa douribat Aalayhimou al maskanatou thalika bi-annahoum kanou yakfourouna bi-ayati Allahi wa yaqtouloun' al-Anbiya bighayri haqqin thalika bima Aasaw wa kanou yaAtadoun'

[1] L’expression arabe إخواتون لعلا Ikhwatoun li’allat  utilisée par le Prophète signifie qu’ils sont des frères consanguins et non germains parce que fils de différentes co-épouses (note du traducteur).

[2 Rapporté dans le    صحيح البخاري sahih l'authentique de l'imam al Bukhârî.

.[3] Rapporté par Bukhârî.

la Bible reconnait l'Islam : Abraham -Ismail

Voici ce que dit la Bible à propos d'Ismaël :

Ancien Testament : Exode 13  .1-2

א וַיְדַבֵּר יְהוָה, אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר

ב קַדֶּשׁ-לִי כָל-בְּכוֹר פֶּטֶר כָּל-רֶחֶם, בִּבְנֵי יִשְׂרָאֵל--בָּאָדָם, וּבַבְּהֵמָה:  לִי, הוּא

« Agar enfanta un fils à Abram; et Abram donna le nom d'Ismaël au fils qu'Agar lui enfanta. Abram était âgé de 96 ans lorsqu'Agar enfanta Ismaël à Abram. » (Génèse16-  15-16.)

טו וַתֵּלֶד הָגָר לְאַבְרָם, בֵּן; וַיִּקְרָא אַבְרָם שֶׁם-בְּנוֹ אֲשֶׁר-יָלְדָה הָגָר, יִשְׁמָעֵאל

טז וְאַבְרָם, בֶּן-שְׁמֹנִים שָׁנָה וְשֵׁשׁ שָׁנִים, בְּלֶדֶת-הָגָר אֶת-יִשְׁמָעֵאל, לְאַבְרָם.  {ס}

« Abraham était âgé de 99 ans, lorsqu'il fut circoncis. Ismaël, son fils, était âgé de 13 ans lorsqu'il fut circoncis. » (Génèse 17  124-.25)

כד וְאַבְרָהָם--בֶּן-תִּשְׁעִים וָתֵשַׁע, שָׁנָה:  בְּהִמֹּלוֹ, בְּשַׂר עָרְלָתוֹ.

כה וְיִשְׁמָעֵאל בְּנוֹ, בֶּן-שְׁלֹשׁ עֶשְׂרֵה שָׁנָה:  בְּהִמֹּלוֹ--אֵת, בְּשַׂר עָרְלָתוֹ.  

« Voici les jours des années de la vie d'Abraham : il vécut 175 ans... Isaac et Ismaël, ses fils, l'enterrèrent dans la caverne de Macpéla... » (Génèse 25.7)

ז וְאֵלֶּה, יְמֵי שְׁנֵי-חַיֵּי אַבְרָהָם--אֲשֶׁר-חָי:  מְאַת שָׁנָה וְשִׁבְעִים שָׁנָה, וְחָמֵשׁ שָׁנִים

 

L'Ancien Testament reconnaît qu'Ismaël a été et est resté le premier fils et le fils unique d'Abraham, durant 14 ans et furent circoncis le même jour, comme le Seigneur l'avait ordonné. La cérémonie s'est déroulée alors qu'Ismaël avait 13 ans, soit une année avant la naissance d'Isaac. Aussi il y a de quoi être légitimement étonné de lire ce commandement biblique qui dit :

Genèse 22. 2. il faut entendre Ismail et non Isaac car le premier fils de la première « matrice » celui qui est premier né dont la mère est  Hagar est bien  Ismaïl. (le rajout d’Isaac est volontaire) voir sujet les béni israil

 http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/les-beni-israil-peuple-juif.htm

 

ב וַיֹּאמֶר קַח-נָא אֶת-בִּנְךָ אֶת-יְחִידְךָ אֲשֶׁר-אָהַבְתָּ, אֶת-יִצְחָק, וְלֶךְ-לְךָ, אֶל-אֶרֶץ הַמֹּרִיָּה; וְהַעֲלֵהוּ שָׁם, לְעֹלָה, עַל אַחַד הֶהָרִים, אֲשֶׁר אֹמַר אֵלֶיךָ

Phonetique : vayyomèr qah'-na èth-binekha èth-yeh'iydekha ashèr-ahavettha èth-yitseh'aq velèkhe-lekha èl-èrèts hammoriyyah veha'aléhou sham le'olah 'al ah'ad hèhariym ashèr omar élèykha

Il dit: « Prends donc ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Is'hac, va pour toi en terre de Moryah, là, monte-le en montée sur l'un des monts que je te dirai.

En grec :  καὶ εἶπεν λαβὲ τὸν υἱόν σου τὸν ἀγαπητόν ὃν ἠγάπησας τὸν ισαακ καὶ πορεύθητι εἰς τὴν γῆν τὴν ὑψηλὴν καὶ ἀνένεγκον αὐτὸν ἐκεῖ εἰς ὁλοκάρπωσιν ἐφ' ἓν τῶν ὀρέων ὧν ἄν σοι εἴπω

 En latin :   ait ei tolle filium tuum unigenitum quem diligis Isaac et vade in terram Visionis atque offer eum ibi holocaustum super unum montium quem monstravero tibi

Et encore :  (Lévitique 23. 9-17)

"

ט וַיְדַבֵּר יְהוָה, אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר

9 L'Éternel parla ainsi à Moïse:

י דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, וְאָמַרְתָּ אֲלֵהֶם, כִּי-תָבֹאוּ אֶל-הָאָרֶץ אֲשֶׁר אֲנִי נֹתֵן לָכֶם, וּקְצַרְתֶּם אֶת-קְצִירָהּ--וַהֲבֵאתֶם אֶת-עֹמֶר רֵאשִׁית קְצִירְכֶם, אֶל-הַכֹּהֵן

10 "Parle aux enfants d'Israël et dis-leur: quand vous serez arrivés dans le pays que je vous accorde, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez un ômer des prémices de votre moisson au pontife,

יא וְהֵנִיף אֶת-הָעֹמֶר לִפְנֵי יְהוָה, לִרְצֹנְכֶם; מִמָּחֳרַת, הַשַּׁבָּת, יְנִיפֶנּוּ, הַכֹּהֵן

11 lequel balancera cet ômer devant le Seigneur, pour vous le rendre propice; c'est le lendemain de la fête que le pontife le balancera.

יב וַעֲשִׂיתֶם, בְּיוֹם הֲנִיפְכֶם אֶת-הָעֹמֶר, כֶּבֶשׂ תָּמִים בֶּן-שְׁנָתוֹ לְעֹלָה, לַיהוָה

12 Vous offrirez, le jour du balancement de l’ômer, un agneau sans défaut, âgé d'un an, en holocauste à l'Éternel.

יג וּמִנְחָתוֹ שְׁנֵי עֶשְׂרֹנִים סֹלֶת בְּלוּלָה בַשֶּׁמֶן, אִשֶּׁה לַיהוָה--רֵיחַ נִיחֹחַ; וְנִסְכֹּה יַיִן, רְבִיעִת הַהִין

13 Son oblation: deux dixièmes de fleur de farine pétrie à l'huile, à brûler en l'honneur de l'Éternel comme odeur agréable; et sa libation: un quart de hîn de vin.

יד וְלֶחֶם וְקָלִי וְכַרְמֶל לֹא תֹאכְלוּ, עַד-עֶצֶם הַיּוֹם הַזֶּה--עַד הֲבִיאֲכֶם, אֶת-קָרְבַּן אֱלֹהֵיכֶם:  חֻקַּת עוֹלָם לְדֹרֹתֵיכֶם, בְּכֹל מֹשְׁבֹתֵיכֶם.  {ס}

14 Vous ne mangerez ni pain, ni grains torréfiés, ni gruau, jusqu'à ce jour même, jusqu'à ce que vous ayez apporté l'offrande de votre Dieu; statut perpétuel pour vos générations, dans toutes vos demeures.

טו וּסְפַרְתֶּם לָכֶם, מִמָּחֳרַת הַשַּׁבָּת, מִיּוֹם הֲבִיאֲכֶם, אֶת-עֹמֶר הַתְּנוּפָה:  שֶׁבַע שַׁבָּתוֹת, תְּמִימֹת תִּהְיֶינָה

15 Puis, vous compterez chacun, depuis le lendemain de la fête, depuis le jour où vous aurez offert l'ômer du balancement, sept semaines, qui doivent être entières;

טז עַד מִמָּחֳרַת הַשַּׁבָּת הַשְּׁבִיעִת, תִּסְפְּרוּ חֲמִשִּׁים יוֹם; וְהִקְרַבְתֶּם מִנְחָה חֲדָשָׁה, לַיהוָה

16 vous compterez jusqu'au lendemain de la septième semaine, soit cinquante jours, et vous offrirez à l'Éternel une oblation nouvelle.

יז מִמּוֹשְׁבֹתֵיכֶם תָּבִיאּוּ לֶחֶם תְּנוּפָה, שְׁתַּיִם שְׁנֵי עֶשְׂרֹנִים--סֹלֶת תִּהְיֶינָה, חָמֵץ תֵּאָפֶינָה:  בִּכּוּרִים, לַיהוָה

17 De vos habitations, vous apporterez deux pains destinés au balancement, qui seront faits de deux dixièmes de farine fine et cuits à pâte levée: ce seront des prémices pour l'Éternel.

 

Ce fils qu'Abraham chérissait n'était autre qu'Ismaël ! En effet, lorsque Dieu lui annonça la prochaine naissance d'Isaac, Abraham répondit selon la Bible : « Qu'Ismaël vive devant ta face ! » Il ne fut pas enchanté outre mesure par l'annonce de la naissance d'Isaac, puisque le Seigneur avait déjà exaucé ses voeux en lui donnant Ismael. Il montra son amour et son affection pour celui-ci et Dieu l'a béni : « Je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l'infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation. » (Génèse 17.20) Ce que ne manquera pas de confirmer l'histoire plus tard.

כ וּלְיִשְׁמָעֵאל, שְׁמַעְתִּיךָ--הִנֵּה בֵּרַכְתִּי אֹתוֹ וְהִפְרֵיתִי אֹתוֹ וְהִרְבֵּיתִי אֹתוֹ, בִּמְאֹד מְאֹד:  שְׁנֵים-עָשָׂר נְשִׂיאִם יוֹלִיד, וּנְתַתִּיו לְגוֹי גָּדוֹל

Quant à Ishma'él, je t'ai entendu: voici, je l'ai béni. Je le fais fructifier, je le multiplie beaucoup, beaucoup. Il enfantera douze nassis, je le donne pour grande nation

Phonetique : ouleyishema'él shema'etthiykha hinnéh bérakhetthiy otho vehipheréythiy otho vehirebéythiy otho bimeod meod shenéym-'asar nesiyim yoliyd ounethatthiyv legoy ggadol

En grec : περὶ δὲ ισμαηλ ἰδοὺ ἐπήκουσά σου ἰδοὺ εὐλόγησα αὐτὸν καὶ αὐξανῶ αὐτὸν καὶ πληθυνῶ αὐτὸν σφόδρα δώδεκα ἔθνη γεννήσει καὶ δώσω αὐτὸν εἰς ἔθνος μέγα

En latin : super Ismahel quoque exaudivi te ecce benedicam ei et augebo et multiplicabo eum valde duodecim duces generabit et faciam illum in gentem magnam

ISMAIL L'ANCETRE  DES ARABES QUI FURENT POUR CERTAINS JUIFS CHRETIENS ET PLUS TARD MUSULMANS

http://www.dailymotion.com/video/x8lzjz_la-bible-reconnait-l-islam_webcam

 sourate 4 النساء an Nissa les femmes verste 152

Période Médinoise,qui  occupe la 92è place dans l'ordre chronologique.


وَالَّذِينَ آمَنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلَمْ يُفَرِّقُواْ بَيْنَ أَحَدٍ مِّنْهُمْ أُوْلَـئِكَ سَوْفَ يُؤْتِيهِمْ أُجُورَهُمْ وَكَانَ اللّهُ غَفُوراً رَّحِيماً

152 Ceux qui, en revanche, croient en Dieu et en Ses prophètes sans faire aucune distinction entre ces derniers, Dieu leur accordera leur rétribution, car Il est Clément et Miséricordieux.

Wa allathin' amanou bi Allahi wa Rousoulihi w alam youfarriqou bayna ahadin minhoum oula-ika sawfa youtihim oujourahoum wa kana Allahou Ghafouran Rahim

Coran sourate 4النساء an nissa les femmes versets 163 -164

Période Médinoise,qui  occupe la 92è place dans l'ordre chronologique.

إِنَّا أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ كَمَا أَوْحَيْنَا إِلَى نُوحٍ وَالنَّبِيِّينَ مِن بَعْدِهِ وَأَوْحَيْنَا إِلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَالأَسْبَاطِ وَعِيسَى وَأَيُّوبَ وَيُونُسَ وَهَارُونَ وَسُلَيْمَانَ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُوراً

163. Nous t'avons fait des révélations, comme Nous en avons fait à Noé et aux prophètes qui l'ont suivi, comme Nous en avons fait à Abraham, Ismaël,*1 Isaac, Jacob, aux apôtres des douze Tribus*2 , à Jésus, Job, Jonas, Aaron, Salomon, et à David auquel furent révélés les Psaumes.

 Inna awhayna ilayka kama awhayna ila Nouhin wa al Nabiyyina min baAdihi wa awhayna ila Ibrahim wa-Ismaila wa-Ishaq wa YaAqoub wa al-Asbati wa Aisa wa Ayyoub wa Younous wa Haroun wa Soulaymana wa atayna Dawoud Zabouran


وَرُسُلاً قَدْ قَصَصْنَاهُمْ عَلَيْكَ مِن قَبْلُ وَرُسُلاً لَّمْ نَقْصُصْهُمْ عَلَيْكَ وَكَلَّمَ اللّهُ مُوسَى تَكْلِيماً
.

164. Il y a des prophètes dont Nous t'avons précédemment narré le récit, et d'autres sur lesquels Nous ne t'avons rien dit. Il est certain que Dieu a adressé la parole de vive voix à Moïse.

Wa Rousoulan qad qasasnahoum Aalayka min qablou wa Rousoulan lam naqsoushoum Aalayka wa kallama Allahou Moussa takliman


*1Ismaïl إسماعيل,  ישׁמעאלIšma`e’l : « Dieu a entendu [ma demande] », le père des arabes dont descend Muhammad "ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم : « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui "
*2 (douze (les patriarches)
La Révélation demeure la même pour tous les Envoyés, C'est une inspiration directe, ou par l'intermédiaire de l'ange גַּבְרִיאֵל Gabriel جبرائيل Jibril, transmission d'un message, expression ou idées à un Prophète ou un Envoyé, transmission de la vérité, de la certitude par ces deux voies ou par d'autres modes que Dieu l'Unique الله Allah choisit pour la circonstance
Les Envoyés ont pour mission d'annoncer la bonne nouvelle, mais d'avertir aussi. Ce sont des annonciateurs et des avertisseurs, en même temps.Les hommes et femmes ainsi éclairés, avertis, n'auront aucune excuse, aucune preuve justificative contre les ordres, les commandements, les interdictions de leur Seigneur.

Concernant le passage du verset 164...."et d'autres sur lesquels Nous ne t'avons rien dit" se reporter a al Qurtubi , القرطبي Tafsir 6-17 savant sunnite, un théologien Ash'arite et un juriste Malikite. Il est le savant le plus connu de l'histoire de Cordoue Espagne (1214 - 1273):et Ibn Khatir Tafsir 1-585 fut un juriste shâfi'ite, traditionaliste arabe musulman et historien. Syrie( 1301-1373)
NOTE
Différence entre Nabi (Prophète) et Rassoul (Envoyé)
Le Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم : « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui " est le dernier des Prophètes car il est dit dans le Coran qu'il est  خاتم الأنبياء Khatim Nabyia. Mais il faut savoir qu'il y a une différence entre un Nabi  نبي  et un rassoul رسول  qui veulent dire respectivement Prophète et Envoyé (ou messager).

Le prophète (Nabi) est une personne à qui Dieu Allah At-Ta'a, at-ta'a الطاعة : Obéissance a attribué un livre. A chaque fois qu'il apparaît, il apporte des changements dans la religion. C'est comme une constitution qu'il apporte. Et dans ce cas, la précédente devient caduque. Le Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم : « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui " est le dernier de ces prophètes car la religion est complète. Il était venu compléter le Message que diffusaient les prophètes avant lui de Adam علیها سلام'alayha salam la paix sur lui ) en passant par Moise ٰمُوسَى‎ Moussa علیها سلام'alayha salam la paix sur lui) Jesus عيسى Issa علیها سلام'alayha salam la paix sur lui). C'est la raison pour laquelle Dieu الله Allah At-Ta'a, at-ta'a الطاعة : Obéissance dit dans le Coran "Ina dine inda Lahi Islam" ce qui pourrait se traduire par "La religion agrée par Dieu est l'islam". Ainsi en affirmant que Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم : « que la paix et la prière (bénédiction) de Dieu soient sur lui " est le dernier des Prophètes, Dieu nous fait savoir que la religion est complète, parachevée. Le prophète lui-même disait لا نبي بعدي."La nabi mine bahdi" pas de prophète après moi.
Un envoyé quant à lui est une personne qui est chargée de faire un rappel. "Et lorsque Dieu  prit cet engagement des prophètes: "Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous...". Ce verset montre que le Messager ou رسول  Rassoul vient après un Nabiy نبيّ, pluriel. anbiyā' أنْبياء et est chargé de confirmer le message d’un Livre.

Certains des Prophètes peuvent également être envoyés et avoir les deux grades comme nous le montre le coran quand il dit que Moussa est Prophète et Envoyé :

Sourate 19   Maryam Marie Verset 51

Période Mecquoise, qui  occupe la 44è place dans l'ordre chronologique.


وَاذْكُرْ فِي الْكِتَابِ مُوسَى إِنَّهُ كَانَ مُخْلَصاً وَكَانَ رَسُولاً نَّبِيّاً

Rappelle également l'histoire de Moïse, telle qu'elle est citée dans le Coran. C'était un véritable élu de Dieu, un Messager et un Prophète.
Wa othkour fi al kitabi Moussa innahou kana moukhlasan wa kana rasoulan Nabiyyan

Selon un hadith sahih, Abû Dzarin Al Ghiffâry demanda au Prophète sur lui le salut et la paix :"O envoyé de Dieu, quel est le nombre de Prophètes [أَنْبِيَاء anbiyā, pluriel de Nabi نبي Il répondit : "Cent Vingt Quatre Mille 124.000". "Et le nombre de messagers [Roussoul, pluriel de rassoul] parmi eux ?" demanda Abou Dzar "Trois Cent Quinze [315]" répondit le Prophète.

Selon une autre source, c'est plutôt 313 le nombre de Roussoul parmi 124000 أَنْبِيَاء anbiyā.

 Dieu, quel est le nombre de Prophètes [Anbiyâ, pluriel de Naby] ?" Il répondit : "Cent Vingt Quatre Mille [124000]". "Et le nombre de messagers [Roussoul, رُسُل  pluriel de rassou ] parmi eux ?" demanda Abou Dzar "Trois Cent Quinze [315]" répondit le prophète.

Selon une autre source, c'est plutôt 313 le nombre de roussoul parmi 124000 أَنْبِيَاء anbiyā.

Sourate 19   Maryam Marie Verset 51

Période Mecquoise, qui  occupe la 44è place dans l'ordre chronologique.


وَاذْكُرْ فِي الْكِتَابِ مُوسَى إِنَّهُ كَانَ مُخْلَصاً وَكَانَ رَسُولاً نَّبِيّاً

Rappelle également l'histoire de Moïse, telle qu'elle est citée dans le Coran. C'était un véritable élu de Dieu, un Messager et un Prophète.
Wa othkour fi al kitabi Moussa innahou kana moukhlasan wa kana rasoulan Nabiyyan

Selon un hadith sahih, Abû Dzarin Al Ghiffâry demanda au Prophète sur lui me salut et la paix:"O envoyé de Dieu, quel est le nombre de prophètes [Anbiyâ,أَنْبِيَاء pluriel de NabI نبي] ?" Il répondit : "Cent Vingt Quatre Mille [124000]". "Et le nombre de messagers [Roussoul, pluriel de rassoul] parmi eux ?" demanda Abou Dzar "Trois Cent Quinze [315]" répondit le Prophète.

Selon une autre source, c'est plutôt 313 le nombre de roussoul parmi 124000 أَنْبِيَاء Anbiyā .
Abū Dhar al-Ghifari al-Kinani أبو ذر الغفاري الكناني, également Jundub ibn Junādah ibn Sufian جندب بن جنادة. était la quatrième ou la cinquième personne convertir à l' Islam . Il appartenait à la Banu Ghifar, la tribu Kinanah. Aucune date de naissance est connu. Il mourut en 652 CE, à al-Rabadha , dans le désert à l' est de Medina .Abu Dhar est connu pour sa piété stricte