Le Prophète Muhammad et sa descendance

Le Prophète Muhammad et sa descendance

Le Prophète Muhammad  محمّد   et sa descendance

Quand il est nommé Muhammad il est bon de dire ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui »,

Le Prophète Muhammad محمّد, a eu de sa première femme Khadija ou Khadidja bint Khuwaylid خَدِيجَة بِنت خُوَيلِد الطَّاهِرَة, « Khadija fille de Khuwaylid la Pure », طاهِر, « pur » Entre 555 et 560-619 à La Mecque, trois enfants de sexe mâle morts en bas âge: Qasim  قاسم  Abdellah عبد الله, Ibrahim إبراهيم et quatre filles :, Zeynab زينب, (née vers 600 et morte vers 629), Ruqayya رقية (Née vers 603 et morte en 624), Oumm Koulthoum  أم كلثوم  ( né en 604 décès en 630)et Fatima Zahra فاطمة الزهراء  date incertaine, en 604, 605, 609 ou 615 selon les sources, et morte à Médine le 28 août 632. De son épouse Maria al-Qibtiyya, مارية القبطية‎‎, naissance ?décédée en 637 il eut Ibrahim إبراهيم décéda à l'âge 16 ou 18 mois. Tous ces fils sont morts en bas âge. Le Prophète a été très affecté par la mort de son dernier fils Ibrahim إبراهيم.

De toutes les filles du Prophète Muhammad , seule Fatima Zahra فاطمة الزهراء , mariée à Ali Ibn Abi Talib  علي بن أبي طالب(600-661)  cousin germain du Prophète ) eut deux enfants mâles : El Hassan et El Hussein. Lalla Fatima-Zahra décéda six mois après le Prophète et fut enterrée dans le cimetière « al Baki بقيع,  à Médine » alors qu’elle désirait reposer à coté de son père. Ibn Abbas rapporte que Fatima Zahra فاطمة الزهراء , demanda à son père une nombreuse postérité, le Prophète exauça ses vœux : sa postérité, en effet, remplit les quatre coins du monde.

Il n’a pas eut d’enfants de ses autres épouses

Sawda bint Zama  سودة بنت زمعة 555-644
Aïcha bint Abī Bakr  عائشة بنت أبي بكر  614-678
Hafsa bint Omar ben al-Khattâb حفصة بنت عمر بن الخطاب 605-667
Zaynab bint Khouzayma  زينب بنت خزيمة  597 à 627
Zaynab bint Jahsh زينب بنت جحش 590-641
Juwayriyya bint al-Harith جويرية بنت الحارث 608-670
Rumleh bint Abi-Sufyan   رملة بنت أبي سفيان 594-666
Rayhana bint Zayd ibn ʿAmr ريحانة بنت زيد ابن عمر (décès en 632)
Safiyya bint Huyayy ‏‫صفية بنت حيي 610-670
Oumm Salama bint Abi Oumaya  هند بنت أبي أمية 595-680
Maymouna bint al-Harith ميمونه بنت الحارث 594-674

   

Le Prophète a dit en parlant de sa postérité :

 « Que Dieu maudisse tout intrus parmi nous Ahl al-Bayt أهل البيت, les gens de la maison et tout apostat à notre famille ! Soyez bienveillants pour les miens ; car ceux qui leur témoigneront de l’affection, Dieu leur en tiendra compte …Malheur, malheur à celui qui les aura humiliés ! »

 Extraits du livre « El Djamhourat El Kebra الجمهورية الكبيرة» de l’Imam Sidi Ahmed ben Abd-Allah سيدي أحمد بن عبدالله. Chaque musulman devrait prendre connaissance de la généalogie, de la vie du dernier des Messagers et Prophète, de sa famille ainsi que de ses compagnons les plus distingués et suivre leur exemple jusqu’au jour du jugement dernier.

 

Vue des duodécimains

D'après les Chiites duodécimains (Ithnā'ashariyya), la liste suivante est la liste des successeurs de Muhammad. Chaque imam est le fils du précédent, excepté Husayn ألحسین, qui était le frère de Hasan. ألحسن

Explication terme de noms Noms arabes classiques

Les noms arabes classiques se décomposent en cinq parties, écrites traditionnellement dans l’ordre :

  1. le surnom ou kunya كنية  : abu, père de, suivi du (pré)nom arabe de l'enfant aîné, ou pseudonyme souvent omis dans les états civils officiels, correspond au nom d’usage
  2. le nom ou ism إسم : indispensable, correspond au prénom actuel
  3. le nom honorifique ou laqab لقب : correspond au surnom, devenu souvent dans l’époque moderne un nom de famille français, pas toujours présent mais généralement recommandé pour qualifier le prénom
  4. la filiation patrilinéaire ou nasab نسب : ben, fils de, suivi du (pré)nom arabe du père ; la filiation peut être répétée aux aïeux mais se limite souvent au seul père
  5. l'origine ou nisba نسبة : gentilé, souvent omis, souvent aussi la source des noms de famille

 

 

Numéro

Nom

Kunya كنية
(titre)

Nasab نسب
(patronyme)

Laqab لقب
(épithète)

connu par les chiites 

Dates de vie

1

Ali
علي

Abū al-Ḥassan
أبو الحسن

Ibn Abī Ṭālib
إبن أبي طالب

Amīr al-Mu'minīn
أمیر المؤمنین

Commandeur des croyants

Le premier Imam est la personne la plus significative après Muhammad pour les chiites

600 – 661

2

Hasan
ألحسن

Abū Muḥammad
أبو محمد

Ibn cAlī ibn Abī Ṭālib
إبن علي إبن أبي طالب

Al-Mujtabā
ألمجتبی

le choisi

Signe un traité de paix pour un Islam meilleur, très aimé par Muhammad est avec son frère un des maîtres des jeunes du paradis

625 – 669

3

Husayn
ألحسین

Abū cAbdillāh
أبو عبداللھ

Ibn cAlī ibn Abī Ṭālib
إبن علي إبن أبي طالب

Sayyid ash-Shuhadā'
سید الشھداء

Seigneur des martyrs

Bataille de Kerbala

  معركة كربلاء

maerakat karbala'

10oct 680

626 – 680

4

`Alî
علي

Abū Muḥammad
أبو محمد

Ibn al-Ḥussayn
إبن الحسین

Zayn al-cĀbidīn
زین العابدین

 Joyau des croyants

A pleuré pendant 20 ans à cause de la bataille de Karbala.

658 – 713

5

Muhammad
محمد

Abū Jacfar
أبو جعفر

Ibn cAlī
إبن علي

Al-Bāqir
ألباقر

Pourfendeur de la Science

A été le moins oppressé des douze imams par le calife de son temps. Muhammad n'est pas reconnu par les Zaydi

الزيدية, az-zaydiyyah qui prennent comme imam Zayd ben`Alî زيد بن علي.

676 – 743

6

Ja'far
جعفر

Abū cAbdillāh
أبو عبداللھ

Ibn Muḥammad
إبن محمد

Aṣ-Ṣādiq
ألصادق

 Le véridique

Un penseur respecté à la fois par les Chiites et les Sunnites

703 – 765

7

Mûsâ
موسی

Abū Ibrāhīm
أبو إبراھیم

Ibn Jacfar
إبن جعفر

Al-Kāẓim
ألکاظم

Le triste

A grandi en prison pour le rendre faible de plus. Il n'est pas reconnu par les ismaéliens

745 – 799

8

`Alî
علي

Abū al-Ḥassan
أبو الحسن

Ibn Mūsā
إبن موسی

Ar-Riḍā « Reza »
ألرضا

Le seul Imam à être enterré en Iran à Mashhad مشهد

765 – 818

9

Muhammad
محمد

Abū Jacfar
أبو جعفر

Ibn cAlī
إبن علي

At-Taqī
ألتقي

Battait des gens lors de débats à l'âge de 8 ans

810 – 835

10

`Alî
علي

Abū al-Ḥassan
أبو الحسن

Ibn Muḥammad
إبن محمد

Al-Hādī ألھادي,
an-Naqī ألنقي

 

827 – 868

11

Hasan

 ألحسن

Abū Muḥammad
أبو محمد

Ibn cAlī
إبن علي

Al-cAskarī
ألعسکري

L'avant dernier imam, qui a vécu presque toute sa vie assigné à domicile et qui prêchait tout de même. Il est mort empoisonné

846 – 874

12

Muhammad
محمد

Abū Qāsim
أبو قاسم

Ibn al-Ḥassan
إبن الحسن

Al-Mahdī
ألمھدي

Imam actuel, connu pour être le sauveur, dont les duodécimains croient qu'il est en occultation غَيْبة ġayba, absence; éloignement; disparition

868 – 939

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.