Le jeûne chez les Gens du Livre أهل الكتاب Ahl al Kitab

Le jeûne chez les Gens du Livre أهل الكتاب Ahl al Kitab

 

Paix سلام salam

Fondation islam مؤسسة الاسلام muasasat al'Islam. Appel aux dons, contributions volontaires دَعْوَةٌ لِلتَّبَرُّعَاتِ daεwat liltabarouεat

Pour la création d'une Bibliothèque Culturelle Musulmane Religion, Art, Histoire, Géographie

Ouverte à tous, par adhésion.

Livres Islam كُتُبٌ إِسْلَامِيَّةٌ Kutub Al Islamiyah  BUDGET 30.000€

Pour projet qui vous concernes tous

Partager ce lien faites une demande dans auprès de vos responsables associatifs musulmans.

Faites des quêtes le vendredi صلاة الجمعة salat jumaha

Merci شكرا shoukran

Paix سلام salam

https://fr.gofundme.com/f/bibliotheque-voyage-a-travers-l039islam

en cours de réaisation merci de votre patience

Le jeûne  chez les Gens du Livre أهل الكتاب  Ahl al Kitab

 

Sourate 2 البقرة al-Baqara  La Vache Verset 183

Période Médinoise qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique 
 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ

 Ô croyants ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont précédés, afin que vous manifestiez votre piété.

Ya ayouha allathin' amanou Koutiba Aalaykoumou al siyamou kama Koutiba Aala allathIn' min qablikoum laAallakoum tattaqoun'

Abstinence totale ou patielle d'aliments et de boissons, prfois aussi de relations sexuelles.

Le jeûne fait partie des rites de pénitence.

Al'origine, on ne conaissait, semble-t-il qu'un jour fixe de jeûne, celuides Expiations (Lévitique 16,29-31 ; Nombres 29,7 ; Actes des Apôtres 7,29

 

Les juifs (les israélites) et les chrétiens لْيَهُودُ وَلاَ النَّصَارَى  alYahoudou  wala alnaSara qu’en dit la Bible Torah תּוֹרָה, « instruction /Loi » et les Evangiles εὐαγγέλιον / euangélion, « bonne nouvelle dit aussi  Actes des Apôtres en grec  Πράξεις Ἀποστόλων, Práxeis Apostólōn;en  Latin: Actūs Apostolōrum

 

Jeûner : tsamettha  צַמְתָּ tsómet   צָם tsam

tsuwm    צוּם    jeûner 
tsowm ou tsom    צוֹם    jeûne, jeûner 

צָמֵא    tsame’    (Qal) avoir soif, être assoiffé
צָמֵא    tsame’    soif
צָמָא    tsama’    soif
צִמְאָה tsim’ah    dessécher, état desséché, soif,...
צִמָּאוֹן tsimma’own    sol assoiffé

צַמָּה    tsammah un voile, le voile d'une femme

La religion juive recommande les jeûnes Taanit תענית « mortification » suivants : Yom Kippour יום הכיפורים Yom Hakippourim « le jour des propitiations » Jour du Grand Pardon , Tisha Beav תשעה באב tish°a bè'av) Action rendant Dieu propice aux humains et par conséquent procurant le rachat des fautes commises. C'est la date qui correspondant selon la tradition rabbinique au « jeûne du cinquième mois » évoqué dans le Livre de Zacharie. ספר זכריהsefer Zekharya. C'est le plus strict des quatre jeûnes d'institution prophétique. (les seuls jeûnes mentionnés dans la Torah תּוֹרָה, « instruction »), le 17 Tammouz, שבעה עשר בתמוז Shiva Assar BeTammouz le jeûne de Guedalia, צום גדליה Tzom Guedalya   le 10 Tevet, עשרה בטבת Assara BeTevet le jeûne des premiers-nés,  תענית בכורות (Ta’anit B’chorot) ou תענית בכורים Ta’anit B’chorim le jeûne d'Esther, תענית אסתר Ta’anit Esther  la plupart étant des jeûnes de deuil.

 

  • Le jeûne du quatrième est celui du 17 Tammouz שבעה עשר בתמוז Shiva Assar BeTammouz  (Ta'anit תענית 4:8)
  • Le jeûne du cinquième est celui du 9 Avant (Ta'anit  תענית 4:6)
  • Le jeûne du septième est le Jeûne de Guedalia צום גדליה Tzom Guedalya  (Roch Hachana  ראש השנה « début de l'an »  faire résonner le chofar, שופר un cor fabriqué dans une corne d'animal.
  • Le jeûne du dixième est celui du 10 Tevet עשרה בטבת Assara BeTevet  (2 Rois 25:1-4) il commémore le début du siège de Jérusalem המצור על ירושלים en 587 et 586 avant notre ère  par Nabuchodonosor II  נבכדנאצר Nəḇūḵhaḏnatṣṣar ;  نبوخذنصر nibūḫaḏniṣṣar) roi de l'Empire néo-babylonien entre 605 et 562 av qui s'achève par la destruction du Temple de Salomon, מקדש שלמה mikdash Shlomo la conquête du royaume de Juda מלכות יהודה Mamléḵeṯ Yehudā et l'exil à Babylone גלות בבל.

 

Concordance biblique du mot hébreu « צוּם tsuwm» :
Juges 20.26
Tous les enfants d’Israël et tout le peuple montèrent et vinrent à Béthel ; ils pleurèrent et restèrent là devant l’Éternel, ils jeûnèrent צוּם tsuwm en ce jour jusqu’au soir, et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces devant l’Éternel.

1 Samuel 7.6
Et ils s’assemblèrent à mitspa. Ils puisèrent de l’eau et la répandirent   devant l’Éternel, et ils jeûnèrent צוּם tsuwm ce jour -là, en disant : Nous avons péché   contre l’Éternel ! Samuel jugea les enfants d’Israël à Mitspa.

1 Samuel 31.13
ils prirent leurs os, et les enterrèrent sous le tamarisc à Jabès. Et ils jeûnèrent צוּם tsuwm sept jours.

2 Samuel 1.12
Ils furent dans le deuil, pleurèrent et jeûnèrent צוּם tsuwm jusqu’au soir, à cause de Saül, de Jonathan, son fils, du peuple de l’Éternel, et de la maison d’Israël, parce qu’ils étaient tombés  par l’épée.

2 Samuel 12.16
David pria dieu pour l’enfant, et jeûna צוּם tsuwm ; et quand il rentra, il passa la nuit couché par terre.

2 Samuel 12.21
Ses serviteurs lui dirent : Que signifie ce que tu fais ? Tandis que l’enfant vivait, tu jeûnais צוּם tsuwm et tu pleurais ; et maintenant que l’enfant est mort, tu te lèves et tu manges !

2 Samuel 12.22
Il répondit : Lorsque l’enfant vivait encore, je jeûnais צוּם tsuwm et je pleurais, car je disais : Qui sait si l’Éternel n’aura pas pitié   de moi et si l’enfant ne vivra pas?

2 Samuel 12.23
Maintenant qu’il est mort, pourquoi jeûnerais צוּם tsuwm -je? Puis -je le faire revenir ? J’irai vers lui, mais il ne reviendra pas vers moi.

1 Rois 21.27
Après avoir entendu les paroles d’Élie, Achab déchira ses vêtements, il mit un sac sur son corps, et il jeûna צוּם tsuwm ; il couchait avec ce sac, et il marchait lentement.

1 Chroniques 10.12
tous les hommes vaillants se levèrent, prirent le corps de Saül et ceux de ses fils, et les transportèrent à Jabès. Ils enterrèrent leurs os sous le térébinthe, à Jabès, Et ils jeûnèrent צוּם tsuwm sept jours.

Esdras 8.23
C’est à cause de cela que nous jeûnâmes צוּם tsuwm et que nous invoquâmes notre Dieu. Et il nous exauça  .

Néhémie 1.4
Lorsque j’entendis ces choses, je m’assis, je pleurai, et je fus plusieurs jours dans la désolation. Je jeûnai צוּם tsuwm et je priai devant le Dieu des cieux,

Esther 4.16
Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez צוּם tsuwm pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai צוּם tsuwm de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai.

Esaïe 58.3
Que nous sert de jeûner צוּם tsuwm, si tu ne le vois pas? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard ? -Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenaires.

Esaïe 58.4
Voici, vous jeûnez צוּם tsuwm pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment du poing ; Vous ne jeûnez צוּם tsuwm pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut.

Jérémie 14.12
S’ils jeûnent צוּם tsuwm, je n’écouterai pas leurs supplications ; S’ils offrent des holocaustes et des offrandes, je ne les agréerai pas; Car je veux les détruire par l’épée, par la famine et par la peste.

Zacharie 7.5
Dis à tout le peuple du pays et aux sacrificateurs : Quand vous avez jeûné צוּם tsuwm et pleuré au cinquième et au septième mois, et cela depuis soixante-dix ans, est-ce pour moi que vous avez jeûné צוּם tsuwm  ?

Concordance biblique du mot hébreu  צוֹם tsowm
2 Samuel 12.16
David pria dieu pour l’enfant, et jeûna צוֹם tsowm ; et quand il rentra, il passa la nuit couché par terre.

1 Rois 21.9
Voici ce qu’elle écrivit dans ces lettres : Publiez un jeûne צוֹם tsowm; placez Naboth à la tête du peuple,

1 Rois 21.12
Ils publièrent un jeûne צוֹם tsowm, et ils placèrent Naboth à la tête du peuple ;

2 Chroniques 20.3
Dans sa frayeur, Josaphat se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne צוֹם tsowm pour tout Juda.

Esdras 8.21
Là, près du fleuve d’Ahava, je publiai un jeûne צוֹם tsowm d’humiliation devant  notre Dieu, afin d’implorer de lui un heureux voyage pour nous, pour nos enfants, et pour tout ce qui nous appartenait.

Néhémie 9.1
Le vingt -quatrième jour du même mois, les enfants d’Israël s’assemblèrent, revêtus de sacs et couverts de poussière, pour la célébration d’un jeûne צוֹם tsowm.

Esther 4.3
Dans chaque province, partout où arrivaient l’ordre du roi et son édit, il y eut une grande désolation parmi les Juifs ; ils jeûnaient צוֹם tsowm, pleuraient et se lamentaient, et beaucoup se couchaient sur le sac et la cendre.

Esther 9.31
pour prescrire ces jours de Purim au temps fixé, comme le Juif Mardochée et la reine Esther les avaient établis pour eux, et comme ils les avaient établis pour eux-mêmes et pour leur postérité, à l’occasion de leur jeûne צוֹם tsowm et de leurs cris.

Psaumes 35.13
Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, J’humiliais mon âme par le jeûne צוֹם tsowm, Je priais, la tête penchée sur mon sein.

Psaumes 69.10
(69.11) Je verse des larmes et je jeûne צוֹם tsowm, Et c’est ce qui m’attire l’opprobre ;

Psaumes 109.24
Mes genoux sont affaiblis par le jeûne צוֹם tsowm, Et mon corps est épuisé de maigreur.

Esaïe 58.3
Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard ? -Voici, le jour de votre jeûne צוֹם tsowm, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenaires.

Esaïe 58.5
Est-ce là le jeûne צוֹם tsowm auquel je prends plaisir, Un jour où l’homme humilie son âme ? Courber la tête comme un jonc, Et se coucher sur le sac et la cendre, Est-ce là ce que tu appelleras un jeûne צוֹם tsowm, Un jour agréable à l’Éternel ?

Esaïe 58.6
Voici le jeûne צוֹם tsowm auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug ;

Jérémie 36.6
Tu iras toi-même, et tu liras dans le livre que tu as écrit sous ma dictée les paroles de l’Éternel, aux oreilles du peuple, dans la maison de l’Éternel, le jour du jeûne צוֹם tsowm; tu les liras aussi aux oreilles de tous ceux de Juda qui seront venus de leurs villes.

Jérémie 36.9
La cinquième année de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda, le neuvième mois, on publia un jeûne צוֹם tsowm devant l’Éternel pour tout le peuple de Jérusalem et pour tout le peuple venu des villes de Juda à Jérusalem.

Daniel 9.3
Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant צוֹם tsowm et en prenant le sac et la cendre.

Joël 1.14
Publiez un jeûne צוֹם tsowm, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, Dans la maison de l’Éternel, votre Dieu, Et criez à l’Éternel !

Joël 2.12
Maintenant encore, dit l’Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, Avec des jeûnes צוֹם tsowm, avec des pleurs et des lamentations !

Joël 2.15
Sonnez de la trompette en Sion ! Publiez un jeûne צוֹם tsowm,   une convocation solennelle!

Jonas 3.5
Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne צוֹם tsowm, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits.

Zacharie 8.19
Ainsi parle l’Éternel des armées : Le jeûne צוֹם tsowm du quatrième mois, le jeûne צוֹם tsowm du cinquième, le jeûne צוֹם tsowmn de Juda en jours d’allégresse et de joie, en fêtes de réjouissance. Mais aimez la vérité et la paix.

 

Aux temps bibliques, le jeûne était approuvé par Dieu quand il était pratiqué avec de bons mobiles. Mais Dieu désapprouvait le jeûne s’il était pratiqué pour de mauvaises raisons. De nos jours, la Bible n’encourage ni ne condamne le jeûne.

Dans quelles circonstances certains serviteurs de Dieu ont-​ils jeûné ?

Quand ils cherchaient l’aide et la direction de Dieu. Lors de leur retour vers Jérusalem, les Israélites ont jeûné pour montrer à Dieu qu’ils recherchaient sincèrement son aide (Esdras 8:21-23). Paul et Barnabas ont parfois choisi de jeûner lorsqu’ils établissaient des anciens dans les congrégations (Actes 14:23).

Quand ils cherchaient l’aide et la direction de Dieu. Lors de leur retour vers Jérusalem, les Israélites ont jeûné pour montrer à Dieu qu’ils recherchaient sincèrement son aide (Esdras 8:21-23). Paul et Barnabas ont parfois choisi de jeûner lorsqu’ils établissaient des anciens dans les congrégations (Actes 14:23).

Quand ils méditaient sur la volonté de Dieu. Après son baptême, Jésus  fils de Marie a jeûné 40 jours pour se préparer à faire la volonté divine pendant son ministère terrestre (Luc 4:1, 2).

Pour montrer qu’ils se repentaient de leurs péchés passés. Par l’intermédiaire du prophète Joël, Dieu a dit aux Israélites infidèles : « Revenez à moi de tout votre cœur, et avec des jeûnes et avec des pleurs et avec des lamentations » (Joël 2:12-15).

Le jour des Propitiations. La Loi que Dieu a donnée à la nation d’Israël ordonnait de jeûner pendant la célébration du jour des Propitiations * (Lévitique 16:29-31). Le jeûne était approprié à cette occasion parce qu’il rappelait aux Israélites qu’ils étaient imparfaits et qu’ils avaient besoin du pardon de Dieu

Quelques mauvaises raisons de jeûner : Pour impressionner les autres. Jésus  fils de Marie a enseigné que le jeûne religieux est une affaire personnelle entre une personne et Dieu (Matthieu 6:16-18).Pour paraître plus juste que les autres. Le jeûne ne rend personne supérieur aux autres sur le plan moral ou spirituel (Luc 18:9-14).

Pour essayer de compenser la pratique volontaire de péchés (Isaïe 58:3, 4). Dieu approuvait seulement le jeûne de ceux qui lui obéissaient et qui montraient un repentir sincère pour leurs péchés.

Seulement pour remplir un devoir religieux (Isaïe 58:5-7). À cet égard, Dieu est comme un père qui n’aime pas que ses enfants lui montrent par obligation une affection qui ne vient pas de leur cœur.

 ta'anit תענית « mortification » qui  désigne une période de privation de nourriture et de boissons à titre volontaire, privé ou public, dans un but de repentir Puisqu'aucun homme n’est parfait selon la Torah, la Loi chacun se doit de porter en continu un regard critique sur son propre comportement afin de s’inscrire dans un processus de techouva. תשובה, « retour » ou « réponse » Ecclésiaste 7. 20 et 1Rois 7. 46, de deuil ou d'abstinence. Le taʿanit est prescrit dans la Bible lors du jour solennel du Grand Pardon יום הכיפורים Yom Hakippourim « le jour des propitiations  Sacrifice offert à Dieu pour le rendre propice et pour apaiser Sa colère», au côté de nombreuses manifestations individuelles d’affliction. Divers jeûnes publics sont institués en mémoire de la destruction du Temple, et d'autres encore sont instaurés par les rabbins רַבRav . Ceux-ci enseignent qu’il permet l’élévation de l’âme, avec d’autres manifestations d’austérité, et il joue à ce titre un rôle important chez les mystiques juifs Kabbale קבלה Qabbala « réception ».

Les chrétiens doivent-​ils jeûner ?  Non. Dieu ordonnait aux Israélites de jeûner le jour des Propitiations, mais il a annulé ce commandement quand Jésus a fait propitiation une fois pour toutes pour les péchés des personnes repentantes (Hébreux 9:24-26 ; 1 Pierre 3:18). Les chrétiens ne sont pas soumis à la Loi mosaïque, qui demandait de célébrer le jour des Propitiations (Romains 10:4 ; Colossiens 2:13, 14). Par conséquent, chaque chrétien est libre de décider de jeûner ou non (Romains 14:1-4).

Les chrétiens comprennent que le jeûne n’est pas un aspect essentiel de leur culte. La Bible n’associe jamais le jeûne au bonheur. En revanche, le véritable culte chrétien se caractérise par la joie ; il est le reflet de la personnalité de Jéhovah, le « Dieu heureux » (1 Timothée 1:11 ; Ecclésiaste 3:12, 13 ; Galates 5:22)

Idées reçues concernant le point de vue de la Bible sur le jeûne

L’apôtre Paul a recommandé aux couples mariés de jeûner (1 Corinthiens 7:5, Segond 21).

Réalité : La mention du jeûne en 1 Corinthiens 7:5 ne figure pas dans les manuscrits bibliques les plus anciens *. Il s’agit manifestement d’un ajout fait par certains copistes, non seulement dans ce verset, mais également en Matthieu 17:21, en Marc 9:29 et en Actes 10:30. La plupart des traductions bibliques modernes omettent ces mentions apocryphes du jeûne.

Idée reçue : Les chrétiens doivent jeûner pour commémorer les 40 jours pendant lesquels Jésus a jeûné dans le désert après son baptême.

Réalité : Jésus n’a jamais ordonné un tel jeûne *, et rien dans la Bible n’indique que les premiers chrétiens le pratiquaient.

Idée reçue : Les chrétiens devraient jeûner lorsqu’ils commémorent la pseudo mort de Jésus fils de Marie.

Réalité : Jésus fils de Marie n’a pas ordonné à ses disciples de jeûner lors de la commémoration de sa mort (Luc 22:14-18). Quand Jésus a dit que ses disciples jeûneraient à sa mort, il n’établissait pas un commandement ; il annonçait simplement ce qui allait arriver (Matthieu 9:15). La Bible conseillait aux chrétiens qui avaient faim de manger chez eux avant de célébrer le Mémorial de la mort de Jésus (1 Corinthiens 11:33, 34).

« Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense. Mais quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6.16-18)

Les pharisiens jeûnaient « deux fois par semaine » (Luc 18.12), le lundi et le mercredi. Jean-Baptiste et ses disciples jeûnaient assez régulièrement, et même « souvent », mais les disciples de Jésus ne jeûnaient pas (Mat 9.14) ; aussi est-il surprenant que Jésus attende de ses disciples qu’ils jeûnent et consacre une partie de son enseignement sur la colline aux détails de cette pratique. Nous-mêmes, nous vivons souvent comme si ce passage n’existait pas dans la Bible. La plupart des chrétiens insistent sur l’importance de la prière quotidienne et de la libéralité, mais peu nombreux sont ceux qui attachent de l’importance au jeûne. Les chrétiens des courants évangéliques qui insistent sur le caractère intérieur de la vie chrétienne, laissant une large place au cœur et à l’esprit, ne parviennent pas toujours à s’accommoder de cette discipline extérieure, corporelle qu’est le jeûne. Ne serait-ce pas une pratique de l’Ancienne Alliance ordonnée par Moïse le Jour des Propitiations, pratique exigée plusieurs fois l’an après le retour de Babylone, mais que le Christ serait venu abroger ? Les contemporains de Jésus fil de Marie ne sont-ils pas venus lui demander : « Pourquoi les disciples de Jean et les disciples des pharisiens jeûnent-ils et tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Le jeûne n’est-il pas une pratique propre à certaines Églises ou un reste de l’Église médiévale qui a élaboré un calendrier détaillé des jours de fête et des jours de jeûne ? N’est-il pas lié à une conception du culte rendu à Dieu qui attacherait beaucoup d’importance aux rites ?

livres:

Dictionnaire Encyclopédique de la Bible édition Brépols 1987 pages 670 - 671

Dictionnaire des Monothéismes Judaïsme Christianisme Islam édition Seuil 2013 pages 393 à 399

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire