Tolérance Musulmane

La Tolérance Musulmane

sourate 3 آل عمران āli ʿImrān la famille de Amram verset 92

Vous n'atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, DIEU le sait certainement bien

لَن تَنَالُوا۟ ٱلْبِرَّ حَتَّىٰ تُنفِقُوا۟ مِمَّا تُحِبُّونَ وَمَا تُنفِقُوا۟ مِن شَىْءٍ فَإِنَّ ٱللَّهَ بِهِۦ عَلِيمٌ

lan tanalou albira ĥata tounfiqou mima touĥibouna wama tounfiqou min cha'in fa'îna Allaha bihi Ɛaliymoun

De part le Nom de DIEU le Bienfaiteur et Tout Plein de Miséricorde

 بِسْمِ ٱللَّهِ ٱلرَّحْمَٰنِ ٱلرَّحِيمِ

La paix soit sur vous

 ٱلسَّلَامُ عَلَيْكُمْ

Dans l’Obéissance de l’Obédience ٱلْإِسْلَـٰم  al- Islam

RESPONSABILISER A PROFIT DANS LE SAVOIR, LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE

Chacun de vous êtes acteurs de ce projet.

MERCI DE PARTAGER AU MAXIMUM.     

AIDEZ LE PROJET CULTURELLE MUSULMANE UNIVERSELLE

 https://fr.tipeee.com/culturelle-musulmane-universelle/news

Paix سلام salam

 

Nulle contrainte en religion  لَآ إِكْرَاهَ فِى ٱلدِّينِ  la îkraha fi  aldiyni

voici autre sens Aucune,لَآ la contrainte aversive إِكْرَاهَ îkraha dans فِى, fi la redevabilité (envers  (DIEU).ٱلدِّينِ aldiyni
إِكْرَاهَ Radical : Nom / Nom verbal / Forme 4 / Genre : Masculin / Accusatif (désignant l'actant) / Décomposition : إِكْرَاهَ Prononciation : îkraha: Principe actif / Sens verbal de la racine :
Abhorrer, détester, avoir du dégoût, exécrer, haïr, être désagréable, inspirer de la répugnance, avoir en horreur, avoir du ressentiment, avoir de l'aversion, de la répulsion, révulser, répugner, réprouver, déplaire, être pénible, être difficile, se dégoûter, être dégoûté

 SENS DES MOTS ESSENCE DES MOTS http://http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/sens-des-mots-et-leurs-utilisations.html

 sourate الغاشية 88 al-Ġāšiya L’Enveloppante  versets 21-22

Période Mecquoise, qui occupe la 68è place dans l'ordre chronologique.

21. Rappelle-leur tout cela ! Car ton rôle se limite à le leur rappeler

.فَذَكِّرْ إِنَّمَا أَنتَ مُذَكِّرٌ

 Fathakkir innama anta mouthakkiroun

22. et tu n'as sur eux aucune autorité.

 .لَّسْتَ عَلَيْهِم بِمُصَيْطِرٍ

  Lasta εalayhim bimousaytirin

                                                                                                 LA TOLERANCETolerance1

La Tolérance est une valeur fortement mise en avant aujourd’hui, y compris dans nombre de publications musulmanes. Encore faut-il s’entendre sur le mot.

Que recèle la notion de tolérance ? Quel rapport a-t-elle avec le respect ? Ne jouons pas sur les mots : il y a un gros problème au départ. La tolérance concerne un mal à tolérer. Or, des gens peuvent-ils être des objets de tolérance, au sens où ils appartiendraient à une catégorie de maux à supporter, faute de pouvoir s’en débarrasser (pour le moment) ?

Le respect dû à autrui est davantage qu’une tolérance : c’est la reconnaissance du droit qu’a l’autre d’exister, ce qui suppose un certain sens de l’égalité fondamentale entre les hommes, au delà des divergences. Si l’autre devient un mal à tolérer plutôt que quelqu’un à respecter, la tolérance n’est plus que l’habillage du meurtre moral ou physique, qu’il faudra réaliser tôt ou tard. notre devoir de croyant dans le monotéhisme nous oblige a avoir le respect de tout a chacun sans disctinction d'origne ou de situation sociale !

Un verset, ou plus exactement les quatre mots formant le début de ce verset, sont toujours cités dès qu’il est question de « tolérance » en rapport avec le Coran. La traduction habituelle qui est donnée est la suivante :

sourate 2   البقرة al Baqara  La Vache , verset 256

Période Médinoise, qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique.


   
 “Pas de contrainte en matière de religion” لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ  Lâ ikrâta fî d-dîni

il s’agit des quatre mots . Quelle religion ? La religion en général ? Ce quart de verset n° 256 de la sourateسورة البقرة al Baqara "la vache 
“paraît acquérir aujourd’hui dans l’islam une évidence et une actualité qui ne s’attachaient pas à lui auparavant”,
écrivait-on il y a quinze ans. Est-il une invitation au respect envers ceux qui professent d’autres convictions religieuses ? Cette interprétation est-elle enseignée dans les universités islamiques, si influentes de nos jours ? Celle-ci peut-elle se fonder sur la tradition, ou s’appuyer sur la mise en lumière d’un sens textuel ? D’autres versets doivent être regardés également, ce qui d’autant plus faisable qu’ils ne sont pas très nombreux parmi les 6226 que compte le Coran.

1Tabarî et le sens traditionnel de cette sourate

La phrase en quatre mots “Pas de () لاَ contrainte (ikrâh) إِكْرَاهَ dans () فِي la religion (ad-dîn)” الدِّينِ  ne présente pas un sens immédiatement évident.

Si le texte avait voulu désigner le fait religieux universel compris à l’européenne (au sens où l’on voudrait lire : “Pas de contrainte en [matière de] religion”), le mot dîn n’est pas le plus adéquat au regard du vocabulaire coranique lui-même. Dans le Coran, le terme de millah  مِلَّةِ signifie justement "croyance"  religion-doctrine en général, et celui de ‘ibadah  عبادة  "culte" , la religion en tant que service divin d’adoration : ils conviendraient très bien.

Voici les commentaires qu’a donnés Muhammad Ibn Jaʿfar Tabari  محمد بن جریر طبری   839-923, habituellement désigné sous le titre de « argument de l’Islam » tellement il est incontournable :

Les termes Lâ ikrâta fî d-dîni .لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ signifient que personne ne peut être contraint à embrasser l’Islam.  Mais il est également possible d’admettre que l’article a été introduit ici avec une fonction de pronom de rappel [ad-dîn valant ainsi pour dîni-hi] qui renverrait au Nom divin mentionné dans le verset précédent. Le sens serait alors le suivant : Il est le Sublime, l’Immense ; pas de contrainte dans sa religion c’est-à-dire à l’intérieur de l’Islam, entre les différentes factions. Les commentateurs sont partagés sur le sens de ce verset...

,Il ne convient pas de contraindre les juifs et les chrétiens à devenir musulmans, ce ne sert à rien si ce n'est pas consentit avec le coeur. 

Au demeurant, Dieu n’oblige pas à réduire en esclavage les non musulmans :

Coran sourate 60  الممتحنة al-Mumtaḥana L'Epreuve  verset 8

Période Médinoise, qui occupe la 91è place dans l'ordre chronologique.

DIEU ne vous défend pas d'être bons et équitables envers ceux qui ne vous attaquent pas à cause de votre religion et qui ne vous expulsent pas de vos foyers. Dieu aime ceux qui sont équitables.

  .لَا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ لَمْ يُقَاتِلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَلَمْ يُخْرِجُوكُم مِّن دِيَارِكُمْ أَن تَبَرُّوهُمْ وَتُقْسِطُوا إِلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُقْسِطِينَ

 
  La yanhakoumou Allahu εani allathina lam youqatiloukoum fi alDini walam youkhrijoukoum min diyarikoum an tabarrouhoum watouqsitou ilayhim inna Allaha youhibbou almouqsitina

D'après Abou Qourad Al Soulami (que Dieul'agrée), le Prophète (que la prière de Dieu  et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous voulez que Dieu  et son Messager vous aiment alors respectez le dépôt lorsqu'il vous est confié, soyez véridiques lorsque vous parlez et comportez vous de la meilleure manière avec vos voisins ».
Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2928

عن أبي قراد السلمي رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : فإن أحببتم أن يحبكم الله ورسوله فأدوا إذا ائتمنتم واصدقوا إذا حدثتم وأحسنوا جوار من جاوركم
رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٢٨

εan 'abi Qourad alSoulami radi Allah εanah qal Raçoul Allah salaa Allah εalayh wasalam : fa'iin 'ahbabtoum 'ana youhibakoum Allah waRaçoulah fa'adawa 'iidha aytamantoum wasdaqou 'iidha hadathtum wa'ahsanou jiwaran min jawirikoum

rawah alTabrani wa hisnouh alshaykh al'Albani fi sahih alTarghib wa alTarhib raqam 2928

La permission est donnée d’être bon et équitable. Si on ne l’est pas, c’est bien également. Ainsi, quelles que soient les nuances, il paraît difficile de voir les quatre mots formant sourate.2 البقرة  al-baqara la vache, verset 256 autrement qu’à la manière de Tabari : “Pas de contrainte dans l’Obéissance de l'Obédience”.

sourate 2 البقرة Al Baqara la Vache verset 256

Point de contrainte en religion (l'Obéissance dans l'Obédience) maintenant que la Vérité se distingue nettement de l'erreur. Désormais, celui qui renie les fausses divinités pour vouer sa foi au Seigneur aura saisi l'anse la plus solide, sans crainte de rupture. DIEU est Audient et Omniscient

لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ قَد تَّبَيَّنَ الرُّشْدمِنَ الْغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِن بِاللّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَىَ لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
.

La ikraha fi alDIni qad tabayana alroushdou mina alghayyi faman yakfour bialttaghouti wayu/min biAllahi faqadi istamsaka bialεurwati alwouthqa la infisama laha waAllahou samiεoun εalimoun

 

“Dans Cette formule que trop de croyants oublie le vrai sens il faut laisser la liberté à un non musulman d’embrasser l’Obéissance dans l'Obédience avec Amour et Crainte volontaire en DIEU, mais rien n’est dit de la démarche inverse où un  مُسْلِم  muslim pluriel مُسْلِمُون‎ muslimūn, féminin مُسْلِمَة‎ muslima"Musulman mot phonétique du mot arabe) un croyant qui a vraiment fait ce choix volontaire avec conscience  choisirait de renoncer de renier sa religion”.

C'est pourquoi on ne peut se dire musulmans (voir le sens dans le lien ci-cessus) croyants dans la Foi sincère si on ne l'a pas appris correctement. 

Ceci dit, certaines fatwa-s  فتوى : avis juridique qui complète le fiqh  فقه qui  est l'interprétation temporelle des règles de la charia الشَّرِيعَة; récentes émises dans les Emirats arabes ont édicté que celui qui renonce à l’islam n’a pas seulement quinze jours pour y revenir (avant d’être tué), mais toute sa vie, ce qui est une manière élégante de tourner le principe et de renvoyer la vengeance de DIEU à un monde meilleur. Mais une telle subtilité a-t-elle une chance d’être reçue par la multitude des gens simples et dans un contexte de tensions exacerbées ?

D’abord, il n’est pas évident que le mot دِّينِ dîn signifiait religion dans la sourate 1 ٱلْفَاتِحَة al-Fātiḥa le Prologue-dévelopement.  : DIEU le Très Haut Nous dit au 4è verset 

 مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ Mâliki yami alDiyni ,  “Maître du Jour la Rétribution "de la Religion   comme Tabari l’indique lui-même. Quel était exactement le sens primitif du mot دِّينِ  dîn ?

السبعة Al-Saba' et d'autres ont récité avec l'accent du ya', et عمرو بن فايد Amr bin Fayed l'a récité avec le ya' inférieur, et Al-Fadl et Al-Raqashi ont récité avec l'ouverture du hamza, et أبو السوار الغنوي Abu Al-Swar Al- Ghanawi a récité Hayyak dans les deux endroits, qui est une langue bien connue.
Le pronom séparé est ia, et ce qui le suit de kaf, ha et ya sont des lettres pour indiquer la parole, la médisance et la parole.
Signification: Nous vous choisissons pour l'adoration et nous vous choisissons pour l'aide. Nous n'adorons personne d'autre et nous ne lui demandons pas d'aide. L'adoration est le but ultime de la soumission et de la soumission.
ابن كثير Ibn Kathir a dit: Dans la charia, c'est une phrase qui combine la perfection de l'amour, de la soumission et de la peur, et a changé la médisance en discours avec l'intention de prêter attention, car si le discours est transmis d'un style à un autre, il vaut mieux adoucir l'activité de l'auditeur et plus d'éveil à lui, tel qu'établi dans la science des significations.
Et venant au substantif dans les deux verbes avec l'intention de renseigner celui qui appelle sur lui-même et son sexe parmi les serviteurs, et il a été dit : que la station quand elle était grande, on ne la prenait pas indépendamment afin de se rabaisser et se rabaisser, les moyens sont une raison pour recueillir les revendications, et libérer l'usage de l'intention de généraliser.
ابن جرير Ibn Jarir et ابن أبي حاتم  Ibn Abi Hatim ont relaté sur l'autorité ابن عباس d'Ibn Abbas dans son dicton, "Tu nous adores": Cela signifie, Toi seul et crains, ô notre Seigneur, et personne d'autre, et Toi nous cherchons de l'aide dans l'obéissance à Toi et dans toutes nos affaires.
ابن كثير Ibn Kathir a rapporté sur l'autorité de  قتادة Qatadah qu'il a dit en vous que nous adorons et en vous que nous cherchons de l'aide : Il vous ordonne de l'adorer sincèrement et de rechercher son aide dans vos affaires.
Et dans صحيح مسلم Sahih (Véridique) de Muslim du حديث hadith المعلى بن عبد الرحمن d'Al-Mu'alla bin Abd al-Rahman sous l'autorité de son père sous l'autorité أبي هريرة d'Abu Hurairah sous l'autorité du Messager de DIEU صلى الله عليه وآله وسلم  , que les prières et la paix de DIEU soient sur lui  : الله تعالى ALLAH aTeallah  DIEU Tout-Puissant dit: J'ai divisé la prière entre Moi et mon serviteur en deux moitiés, donc la moitié est pour Moi et l'autre moitié est pour mon serviteur, et mon serviteur a ce qu'il a demandé, si le serviteur dit: "Louange soit à DIEU, Seigneur des mondes », dit-il Mon serviteur M'a loué, et quand il a dit : Le Plus Miséricordieux, le Plus Miséricordieux, Il a dit : Mon serviteur M'a loué, et quand il a dit : Maître du Jour du Jugement, il a dit : Mon serviteur m'a glorifié, et quand il a dit : Nous t'adorons et nous te demandons de l'aide, il dit : Ceci est entre moi et mon serviteur, et mon serviteur a ce qu'il a demandé, et quand il dit : Guide-nous vers le droit chemin, le chemin de ceux que tu as favorisés, non de ceux qui se sont égarés.» Il a dit: Ceci est pour mon serviteur, et mon serviteur aura ce qu'il a demandé.

إن اللهَ تعالى يقولُ : قسمتُ الصلاةَ بيني وبين عبدي نصفينِ ، نصفُها لي ونصفُها لعبدي ولعبدي ما سألَ ، فإذا قالَ : { الحمدُ للهِ ربِّ العالمين 1} قالَ اللهُ : حمِدني عبدي ، وإذا قالَ : { الرحمنُ الرحيمُ 2} قالَ اللهُ : أثنى عليَّ عبدي ، وإذا قالَ : { مالكِ يومِ الدينِ 3} قال اللهُ عز وجل : مجّدني عبدي ، وفي روايةٍ فوَّضَ إليَّ عبدي ، وإذا قالَ : { إياكَ نعبدُ وإياكَ نستعينُ 4} قال : فهذه الآيةُ بيني وبين عبدي نصفينِ ولعبدي ما سألَ ، فإذا قالَ : { اهدنا الصراطَ المستقيمَ صراطَ الذين أنعمتَ عليهم غيرِ المغضوبِ عليهم ولا الضالينَ 5} قال : فهؤلاءِ لعبدي ولعبدي ما سألَ

{Louange à DIEU, Seigneur des Mondes Univers connus et inconnus}

{Le Tout Plein de Clémence, le Très Plein de Miséricorde}

3 {Maître du Jour de la Rétribution du Jugement}

{Devers Toi que nous adorons et vous nous demandons de Ton aide}

{Guide-nous vers le droit chemin, le Chemin droit de ceux à qui Tu as fait grâce, et non de ceux qui se sont manifestement égarés.} 

 أبو القاسم البغوي Abu al-Qasim al-Baghawi et الباوردي  al-Bawardi inclus ensemble dans  معرفة الصحابة Marafet al-Sahaba et الطبراني al-Tabarani dans الأوسط al-Awsat et أبو نعيم Abu Naim dans الدلائل al-Dalail sous l'autorité أنس بن مالك d'Anas bin Malik sous l'autorité أبي طلحة d'Abu Talha qui a dit : " Nous étions avec le Messager de DIEU, صلى الله عليه وآله وسلم que les prières et la paix de DIEU soient sur lui , dans une campagne, et il a rencontré l'ennemi, alors je l'ai entendu dire : Ô Seigneur Roi  du Jour du Jugement, nous t'adorons et nous demander de l'aide

يا مالك يوم الدين إياك نعبد وإياك نستعين

Il a dit: J'ai vu des hommes tomber et les anges l'ont battue devant elle et derrière elle.

 فلقد رأيت الرجال تصرع فتضربها الملائكة من بين يديها ومن خلفها 

voir lien sens des mots esence des mots ci-dessus.

Selon la racine sémitique, dîn  دين est en rapport avec ce qui est dû (en arabe, on a précisément ce sens dans le mot basé sur cette racine, dayn, dette) ou avec le fait de rendre ce qui est dû c’est-à-dire la justice

Voir les Chapitres / Sourate سور suwar, et les versets  آيات  ʾāyāt suivants:

ٱلدِّينِ  aldiyna Religion

 1 : 4 - 2 : 256 - 4 : 46 - 8 : 72 - 9 : 11 - 9 : 33 - 9 : 122 - 15 : 35 - 22 : 78 - 26 : 82 - 33 : 5 - 37 : 20 - 38 : 78 - 42 : 13 - 42 : 21 - 48 : 28 - 51 : 12 - 56 : 56 - 60 : 8 - 60 : 9 - 61 : 9 - 70 : 26 - 74 : 46 - 82 : 15 - 82 : 17 - 82 : 18 - 83 : 11 - 

ٱلدِّينَ
 
2 : 132 - 3 : 19 - 7 : 29 - 10 : 22 - 29 : 65 - 31 : 32 - 39 : 2 - 39 : 11 - 40 : 14 - 40 : 65 - 42 : 13 - 51 : 6 - 98 : 5 - 

ٱلدِّينُ
 2 : 193 - 8 : 39 - 9 : 36 - 12 : 40 - 16 : 52 - 30 : 30 - 39 : 3 - 

دِينَهُمْ
 4 : 146 - 6 : 70 - 6 : 137 - 6 : 159 - 7 : 51 - 30 : 32 - 

دِينِكُمْ
 2 : 217 - 4 : 171 - 5 : 3 - 5 : 77 - 9 : 12 - 

دِينِ
 3 : 83 - 12 : 76 - 24 : 2 - 109 : 6 - 110 : 2 - 

دِينًا
 3 : 85 - 4 : 125 - 5 : 3 - 6 : 161 - 

دِينَكُمْ
 3 : 73 - 5 : 3 - 5 : 57 - 40 : 26 - 

بِٱلدِّينِ
 82 : 9 - 95 : 7 - 107 : 1 - 

لِلدِّينِ
10 : 105 - 30 : 30 - 30 : 43 - 

وَدِينِ
 9 : 33 - 48 : 28 - 61 : 9 - 

دِينَهُمُ
 24 : 25 - 24 : 55 - 

دِينِى
 10 : 104 - 39 : 14 - 

دِينِهِۦ
 2 : 217 - 5 : 54 - 

دِينُكُمْ
 109 : 6 - 

دِينُهُمْ
 8 : 49 - 

دِينَ
 9 : 29 - 

دِينُ
 98 : 5 - 

بِدِينِكُمْ
49 : 16 - 

دِينِهِم
 3 : 24 - 

 

(connotation prédominante dans  38 occurrences de l’hébreu Biblique avec דִּין din /diyn  terme trouvé 20 fois sens cause, défense, condamnation, sentence,dispute, suites judiciaires, gouvernement dans la Bible תנך Tanakh

exemple

Psaumes  תהילים Tehilim chapitre 140 verset 12 
-Je sais que l'Eternel "Yahvah" fait droit (diyn) au misérable, Justice aux indigents.

יָדַעְתָּ כִּי־יַעֲשֶׂה יְהוָה דִּין עָנִי מִשְׁפַּט אֶבְיֹנִים
 

yada'ettha kiy-ya'asèh Yahvah ddiyn 'aniy mishepat èveyoniym

de דִּינָה Diynah ce qui donne surtout les sens de "jugement, justice, juge")

exemple

 בראשית Bereshit -Genèse « Livre Au commencement » chapitre 30 "Les enfants de Jacob" verset 21

-Ensuite, elle enfanta une fille, qu'elle appela du nom de Dîna (דִּינָה Diynah)..

וְאַחַר יָלְדָה בַּת וַתִּקְרָא אֶת־שְׁמָהּ דִּינָה

veah'ar yaledah bath vatthiqera èth-shemahh DDiynah

Ce qui est dû en justice à DIEU, c’est évidemment le culte ; de cette manière, on a pu glisser tardivement du sens de culte à celui de religion (ce dernier terme ne recouvrant pas que le culte).

Quant au mot إِكْرَاهَ ikrâh, ٱقْرَأْ aqra' Lis & Instruis-toi ! ق ر ء q-r-ʔ 88 apparition(s) dans القُرْآن al Qu'ran la Révélation Récitée  sous diverses formes, au syriaque classique ܩ-ܪ-ܐ‎ q-r-ʾ.nom verbal de  أَكْرَهَ‎ 'akraha "coercition, contrainte" sa signification est inséparable de celle de la racine  ك ر ه‎ k-r-h (Relatif à l'aversion ou à la haine) c’est-à-dire partager en deux ou, au sens figuré, diviser intérieurement, troubler On retrouve ce sens dans l’arabe كَرَط‎ََ karata, affliger (t) et كَرْه karh (h) antipathie, aversion, dégoût, horreur ont une équivalence originelle). Le verbe  كَرِهَ‎ kariha détester; Participe passif : مَكْرُوه makrūh: détesté كَرِيهَة‎ karīha- faute, semble être ainsi un doublet artificiel d’où dérive notre forme causative , إِكْرَاهَ ikrâh le fait de faire détester, d’où est extraite par glissement l’idée de contrainte. Mais le sens originel de ikrâh إِكْرَاهَ serait plutôt le fait de causer un trouble intérieur.

Dans le Tanakh תנך  Bible  כתובים Ketouvim - Hagiographes"Autres Ecrits"▼Daniyyél דנייאל Daniel chapitre 7,verset 15

-Mon esprit fut attristé,* à moi, Daniel, dans son enveloppe, et les visions de ma tête me troublèrent).

*attristé אֶתְכְּרִיַּת èthekeriyyath - כָּרִית karít.

קרא q'rā: racine ק־ר־א‎ q-r-ʾ ; קָרָא qara’ appeler, réciter, lire, s'écrier, proclamer; קָרָא qara’ rencontrer, arriver, faire la connaissance de; קָרָה qará Se produire, continuer; כָּרַע karáʿ se mettre à genoux,se prosterner, s'accroupir, s'effondrer; קָרַע qaráʿ Déchirer

 sourate 2 سورة البقرة  al Baqara la Vache verset 256 prend un sens beaucoup plus cohérent :

  Point de contrainte en Religion maintenant que la Vérité se distingue nettement de l'erreur. Désormais, celui qui renie les fausses divinités pour vouer sa foi au Seigneur aura saisi l'anse la plus solide, sans crainte de rupture. DIEU est Audient et Omniscient.

 لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ قَد تَّبَيَّنَ الرُّشْدمِنَ الْغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِن بِاللّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَىَ لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
La ikraha fi alDini qad tabayyana alroushdou mina alghayyi faman yakfour bialttaghouti wayo/min biAllahi faqadi istamsaka bialεourwati alwouthqa la infisama laha wa Allahou samiεoun εalimoun

sourate 2 البقرة al baqara  la Vache verset 254- 256 - 257 

Période Médinoise, qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique

 

 254- Ô vous qui croyez ! Donnez en aumône une partie des biens que Nous vous avons octroyés, avant que ne vienne un jour où il n'y aura plus ni rachat, ni amitié, ni intercession. Ce sont les négateurs qui sont les vrais injustes.
.يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَنفِقُواْ مِمَّا رَزَقْنَاكُم مِّن قَبْلِ أَن يَأْتِيَ يَوْمٌ لاَّ بَيْعٌ فِيهِ وَلاَ خُلَّةٌ وَلاَ شَفَاعَةٌ وَالْكَافِرُونَ هُمُ الظَّالِمُونَ
Ya ayouha alladhIna amanou anfiqou mimma razaqnakoum min qabli an yatiya yawmoun la bayεaoun fihi wala khoullatoun wala shafaεatun wa alkafirouna houmou althalimouna

l’enseignement du passage n’est-il pas d’affirmer que les croyants guidés par DIEU et sûrs de leur récompense rendront un culte à Dieu dans la tranquillité d’esprit – à la différence des autres ? Dieu ne voit-il pas mieux que l’homme quel est le bon chemin et quel est le mauvais ?

“Pas de trouble dans le Culte à rendre à DIEU. Le bon chemin se distingue en effet de l’errance… DIEU est le Patron de ceux qui croient : Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Mais ceux qui kafarent   كَفَرُواْ ont pour patrons les tâghût  الطَّاغُوتُ [démons rebelles ou entités idolâtres] : ceux-ci les font sortir de la lumière aux ténèbres”

 

256- Point de contrainte en religion maintenant que la Vérité se distingue nettement de l'erreur. Désormais, celui qui renie les fausses divinités pour vouer sa foi au Seigneur aura saisi l'anse la plus solide, sans crainte de rupture. Dieu est Audient et Omniscient.
لاَ إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ قَد تَّبَيَّنَ الرُّشْدمِنَ الْغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِن بِاللّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَىَ لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
La ikraha fi alDini qad tabayyana alroushdou mina alghayyi faman yakfour bialttaghouti wayoumin biAllahi faqadi istamsaka bialεourwati alwouthqa la infisama laha wa Allahou samiεoun εalimoun
 
257- DIEU est le Maître tutélaire de ceux qui ont foi en Lui. Il les fait émerger des ténèbres vers la lumière , tandis que les infidèles ont pour patrons leurs fausses divinités qui les arrachent de la lumière pour les plonger dans les ténèbres et les faire choir pour l'éternité dans l'Enfer.
.اللّهُ وَلِيُّ الَّذِينَ آمَنُواْ يُخْرِجُهُم مِّنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّوُرِ وَالَّذِينَ كَفَرُواْ أَوْلِيَآؤُهُمُ الطَّاغُوتُ يُخْرِجُونَهُم مِّنَ النُّورِ إِلَى الظُّلُمَاتِ أُوْلَـئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
Allahou waliyyou allathina amanoo youkhrijouhoum mina althouloumati ila alnouri waallathina kafarou awliyaouhoumou alttaghoutou youkhrijounahoum mina alnouri ila althouloumati ola-ika as-habou aNari houm fiha khalidouna

Les vrais croyants qui rendent à DIEU SEUL un culte sont sur le bon chemin de lumière, tandis que les autres sont dans l’errance : ils sont voués aux démons et aux ténèbres. Le texte est clair.

 

Parmi les autres versets parfois cités pour fonder la tolérance, il arrive que l’on cite ce beau verset qui rappelle le devoir d’hospitalité, même vis-à-vis d’un associateur :

sourate.9  التوبة ʾAt-Tawba L'Immunité verset 6

Période Médinoise, qui occupe la 113è place dans l'ordre chronologique.
-Si un idolâtre te demande asile, accorde-le-lui afin qu'il puisse entendre la Parole du Seigneur. Puis fais-le parvenir en lieu sûr, car les idolâtres sont des gens qui vivent dans l'ignorance.

.وَإِنْ أَحَدٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ اسْتَجَارَكَ فَأَجِرْهُ حَتَّى يَسْمَعَ كَلاَمَ اللّهِ ثُمَّ أَبْلِغْهُ مَأْمَنَهُ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لاَّ يَعْلَمُونَ
 Wa-in ahadoun mina almushrikina istajaraka faajirhou hatta yasmaεa kalama Allahi thouma ablighhou mamanahou thalika bi-annahoum qawmoun la yaεlamouna
 

sourate 5  المائدة al Maidah   La Table servie.verset,32 : 

Période Médinoise, qui occupe la 113è place dans l'ordre chronologique. 

-Voilà pourquoi Nous avons édicté cette loi aux fils d'Israël : «Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l'humanité tout entière. Quiconque sauve la vie d'un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l'humanité tout entière !» Malgré les multiples et irréfutables preuves qui leur furent apportées par Nos prophètes, beaucoup d'entre eux n'en continuèrent pas moins à commettre des excès sur la Terre.
مِنْ أَجْلِ ذَلِكَ كَتَبْنَا عَلَى بَنِي إِسْرَائِيلَ أَنَّهُ مَن قَتَلَ نَفْساً بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِي الأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ النَّاسَ جَمِيعاً وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَا أَحْيَا النَّاسَ جَمِيعاً وَلَقَدْ جَاءتْهُمْ رُسُلُنَا بِالبَيِّنَاتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيراً مِّنْهُم بَعْدَ ذَلِكَ فِي الأَرْضِ لَمُسْرِفُونَ
Min ajli thalika katabna εala bani israila annahou man qatala nafsan bighayri nafsin aw fasadin fi al-ardi fakaannama qatala alnnasa jamiεan waman ahyaha fakaannama ahya alnasa jamiεan walaqad jaat-houm Rousoulouna bialbayyinati thouma inna kathiran minhoum baεda thalika fi al-ardi lamousrifouna

C’est pourquoi l’Homme a été simplement créé pour montrer que quiconque tue quelqu’un en sera tenu pour responsable comme s’il avait tué tout le genre humain ; mais quiconque a conservé quelqu’un, c’est comme s’il avait conservé tout le genre humain”

Tel est le message de la Dernière Révélation Récité القُرْآن al Qu'ran .Il n’est pas possible de dire autre chose, sinon dans le but de tromper ceux qui ne le connaissent pas le vrais sens du terme تقيّة. takiyya "prudence, crainte" ou   كِتْمان kitmān « action de dissimuler, voiler »,  pratique consistant à dissimuler sa foi sous la  vrai contrainte de perdre sa foi religieuse monothéiste pur et non que sa vie de simple mortel, afin d'éviter tout préjudice et réaction hostile d'un milieu extérieur défavorable"

Comme il a été dit au début, la logique « d’opposition entre le bien et le mal » développée par l’Obéissance dans l'Obédience à DIEU n’est pas la seule qui existe dans le monde d’aujourd’hui. Il y en a une autre, celle du relativisme absolu, qui lui est radicalement contraire c’est en ce sens qu’on peut parler non d’un choc des civilisations mais bien d’un choc entre ces deux logiques. On ne pourra sortir de leur affrontement dialectique qu’en les regardant en face, chacun devant commencer par faire le ménage chez lui.

Comment se comporter avec اهل الكتاب Ahl al-Kitâb les Gens du Livre ? les Juifs (karaïtes et samaritains inclus), les chrétiens, Le concept s'étend parfois aux zoroastriens qui bénéficient de ce statut par leur livre saint, l'Avesta, voir aussi dans l'Indouismeselon certains savant musulmans au regard de la lecture de leurs Textes.

https://www.youtube.com/watch?v=5qSpmS-4744

https://www.youtube.com/watch?v=EDuse40f5Xs

L'attitude du Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم   que la paix et la prière (bénédiction) de DIEUsoient sur lui  envers ahl al-kitâb  اهل الكتاب les Gens du Livre

https://www.youtube.com/watch?v=Vlg5cTzec6g

L'Islâm (l'Obéissance dans l'Obédience volontaire avec Amour et Crainte en DIEU): les valeurs communes au judéo-christianisme

https://books.google.fr/books?id=23ANWq4qrDoC&pg=PA48&dq=islam+et+les+gens+des+livres&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiW5LvCuf_PAhVBvRoKHRovAVoQ6AEIKjAB#v=onepage&q=islam%20et%20les%20gens%20des%20livres&f=false

                                                  Peur du musulman

 Tolerance 2                                  Gens du livre juif chretien islam droit

 

COMPTEUR DE VISITE

Vous êtes le 1806642ème visiteur

  • 3 votes. Moyenne 4.7 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam