la musique autorisée ou interdite ?

la musique autorisée ou interdite ?

 

 

 

La Musique  autorisée ou interdite ?

sourate 2 al Baqara la Vache verset 30

وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلَٰٓئِكَةِ إِنِّى جَاعِلٌ فِى ٱلْأَرْضِ خَلِيفَةً قَالُوٓا۟ أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ ٱلدِّمَآءَ وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ قَالَ إِنِّىٓ أَعْلَمُ مَا لَا تَعْلَمُونَ

 

 Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa". Ils dirent: "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier (nous  chantons  ) et à Te glorifier?" - Il dit: "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!".

wa'îđ qala Rabouka lilMala'ikati îni jaƐiloun fi al'arĎi ķhaliyfatan qalou atajƐalou fiyha man youfçidou fiyha wayaçfikou aldima'a wanaĥnou nouçabiĥou *  biĤamdika wanouqadiçou laka qala îni aƐlamou ma la taƐlamouna 

*nouçabiĥou   نُسَبِّحُ   nager, flotter, prier, faire une prière, glorifier Dieu, louer Dieu, exalter Dieu, rendre hommage à Dieu

Radical : Verbe / Temps : Inaccompli / Forme 2 / première personne pluriel.

 

Abd Al-Razzaq, sous l'autorité de Mouammar, sous l'autorité de Qatada: Louange: louange et sanctification: prière.
Et Al-Sadi a dit, sur l'autorité d'Abou Malik et sur l'autorité d'Abou Saleh, sur l'autorité d'Ibn Abbas - et sur l'autorité de Marra, sur l'autorité d'Ibn Masoud - et sur l'autorité de certains des Compagnons: (Et nous vous louons avec votre louange et vous sanctifions) .
Mujahid a dit: (Et nous vous louons avec votre louange et vous sanctifions) Il a dit: Nous vous honorons et vous honorons .
Al-Dahhak a dit: Sanctification: purification.
Et Muhammad bin Ishaq a dit: (Et nous vous louons avec votre louange et vous sanctifions.) Il a dit: Nous ne désobéissons pas ou ne faisons pas quelque chose que vous détestez.
Ibn Jarir a dit: Sanctification: c'est la vénération et la purification, et parmi eux se trouve leur parole: Gloire à Dieu, c'est-à-dire quand ils disent: Loué soit-lui, honore-le, et par leur disant: Saint, pureté et glorification de Lui. Par conséquent, il a été dit à la terre: Terre sainte, c'est-à-dire ce qui est purifié. La signification des anges disant alors: (Et nous vous louons avec votre louange)Nous vous dénonçons et vous absous de ce que les gens du polythéisme vous ajoutent (et vous sanctifions) nous vous attribuons à ce qui est l'une de vos caractéristiques, de la pureté de l'impureté et de ce que les gens de l'incrédulité vous ont ajouté.
[Dans Sahih Muslim sur l'autorité d'Abou Dharr que le Messager de Dieu, que Dieu le bénisse et lui accorde la paix, a été demandé: Quels mots sont meilleurs? Il a dit: Ce que Dieu a choisi pour ses anges: Gloire à Dieu et à sa louange. Al-Bayhaqi a raconté sous l'autorité d'Abd al-Rahman bin Qurt que le Messager de Dieu, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui, la nuit de ma captivité, a entendu la louange dans les cieux. Gloire au Très-Haut, gloire à Lui .

version originale pour tafsir exégèse : http://quran.ksu.edu.sa/tafseer/katheer/sura2-aya30.html

La sourate 31 لقمان  Luqmān du verset 6 est interprété comme un interdit de la musique :

note : Luqman (sur lui, la paix عَلَيْهِ وَسَلَّم `alayhi salâm ) est connu pour être un sage, qui aurait vécu au 11è siècle avant notre ère. et viendrait d'Abyssinie, d'Égypte ou de Palestine. Il aurait vécu auprès d'un puissant roi qui le respectait beaucoup, dont certains pensent qu'il s'agissait du roi David דָּוד, qui signifie "Bien-aimé"  داود Daoud. (Suivant la Bible ce jeune berger de la tribu de Juda, le plus jeune des fils de Jessé, est appelé aux côtés du roi Saül pour l'apaiser de ses chants. À la mort de Saül, David est intronisé roi de Juda puis roi d'Israël avant d'être proclamé messie מָשִׁיחַ  Mashia'h, المسيح  Masih « oint »)

 

وَمِنَ ٱلنَّاسِ مَن يَشْتَرِى لَهْوَ ٱلْحَدِيثِ لِيُضِلَّ عَن سَبِيلِ ٱللَّهِ بِغَيْرِ عِلْمٍ وَيَتَّخِذَهَا هُزُوًا أُو۟لَٰٓئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ مُّهِينٌ

 

Et, parmi les hommes, il est [quelqu'un] qui, dénué de science,  achète de plaisants discours futiles (un récit "narration" sans fondement*  ) pour égarer hors du chemin de Dieu et pour le prendre en raillerie (dérision). (Voilà) Ceux-là subiront un châtiment avilissant (ignominieux).

wamina alnaçi man yachtari lahwa alĥadiythi liyouĎila Ɛan çabiyli Allahi biğhayri Ɛilmin wayataķhiđaha houzouan oula'ika lahoum Ɛađaboun mouhiynoun

*lahw alĥadiythi  لَهْوَ ٱلْحَدِيثِ

lahw: Radical : Nom / Masculin / Accusatif (désignant l'actant)  Se divertir, s'amuser de, passer le temps, jouir de, trouver du plaisir à, se distraire, se réjouir, distraire quelqu'un, se consoler

alĥadiythi  : Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)

+ Radical : Nom / Masculin / Génitif (complément du nom) événement nouveau / Apparaître, surgir, commencer, avoir lieu, advenir, arriver, être neuf, jeune, récent, nouveau

Pour dire musique, le terme ghina,  غناء   -   alghina'  الغناء  «chant», est employé. Il n'est pas mentionné dans le Coran, seules les paroles du Prophète Muhammad sur lui le salut et la paix de Dieu , les hadith propos, font allusion aux instruments, avec des phrases très courtes, qui ont ensuite été interprétées.

Quels sont donc ces instruments proscrits et pourquoi?
Il s'agit de la lyre, dont le prophète demande la destruction. Sa fonction est alors thérapeutique. Utilisée pour repousser les esprits mauvais qui possèdent les individus, elle aurait un pouvoir sur le monde invisible, d'où l'idée de l'interdire.

Dans l'islam naissant, la crainte du démon est terrible, il est partout. L'Islam essaye pour le leur bien,  d'éloigner la société du monde invisible en affirmant: il y a Dieu, remettez-vous à lui. Le Prophète sur lui le salut et la paix de Dieu  interdit tout ce qui peut toucher de loin ou de près au monde obscur. Il dit: «Lorsque vous reverrez les femmes musiciennes (les hommes ne jouaient pas de musique) jouant de la lyre, sachez que le moment approche de la fin du monde.» Mais quel mot le Prophète sur lui le salut et la paix de Dieu utilise-t-il pour désigner la lyre (un instrument de misique en général) المعازف Mi'zaf, un terme très rare, qu'il emploie toujours au pluriel, maazif, ce qui laisse penser qu'on en jouait collectivement.

Comment l'interdit s'est-il généralisé?
Par la suite, les lexicographes écrivent les dictionnaires, ils se penchent sur ce mot pour tenter de l'expliquer. Mais à ce moment-là, aux 9è et 10è siècles, donc deux siècles après la naissance de l'islam, plus personne ne sait ce que veut dire maazif; ce qui est normal puisque l'instrument pourchassé a plus ou moins disparu. Les théologiens et lexicographes décrètent qu'il s'agit des instruments à cordes. C'est cette interprétation qui les condamne. Ceci dit, au 7è siècle, quels autres instruments à cordes existaient chez les Arabes? Il n'y avait quasiment que la lyre alsamasmia السمسمية, l'oud عود est plus tardif, de même que la vielle, apparue au 11è siècle. Cela n'empêche que certains théologiens restent sur leur position, consistant à bannir tous les instruments à corde.

Et les instruments à vent?
Dans beaucoup de sociétés, quand on veut dire musique, on dit chant, puisque ce qui concerne la voix s'accompagne d'instruments. Comme  le Coran ne prononce pas le mot ghina غناء chant. Les théologiens ont quand même essayé de trouver des passages qui y feraient allusion. Dans un verset du Coran,

sourate17 الإسراء Al Israa Le Voyage Nocturne-verset 64 Dieu s'adresse à Satan:

«Subordonne de ta voix qui tu pourras. (Excite, par ta voix, ceux d'entre eux que tu pourras....).»

..............وَٱسْتَفْزِزْ مَنِ ٱسْتَطَعْتَ مِنْهُم بِصَوْتِكَ وَأَجْلِبْ عَلَيْهِم

wâçtafziz mani açtaŤaƐta minhoum biSawtika wa'ajlib Ɛalayhim.....................

Interprétation: la voix du Démon est la musique, donc la musique est interdite. D'autres, comme Tabari, un des grands noms de la pensée arabe, analysent la voix de Satan comme étant les instruments à vent, reprenant de la sorte une notion du christianisme . La musique arabe est vocale. Qui dit musique vocale, dit texte, or quand celui-ci est inintelligible, on tombe dans le monde obscur. L'idée d'une musique instrumentale qui, pour nous, va de soi, n'existe pas dans la mentalité arabe, il faut qu'elle soit accompagnée de paroles. L'instrument à vent n'a pas de parole, il gêne.

 C'est ainsi que selon Abdullah Ibn Abbas   عبد الله ابن عباس, né vers 619  décdé vers 687-688, le mot lahw se réfère à « la chanson » et selon Abu Bakr Ibn Mujâhid أبو بكر بن مجاهد   né 859 décédé 936  (célèbre pour avoir établi les sept lectures canoniques du Coran  القراءات Qira'at)), au « tambour. (Ibn Kathir بن كثير, Tafsir, 21/40)(né vers 1301 décé vers 1373)» Quant à Al-Hassan al-Basrî  الحسن البصري né en 642 décédé 728 , il affime que « ce verset a été révélé à propos de la musique et des flûtes.(Ibn Kathirبن كثير, Tafsir, 3/451) »

 

Mais d''autres exégètes voient dans ce passage une critique non pas de la musique, mais des religions polythéistes.

 

D'après Abou 'Othman An Nahdi : Je suis rentré dans la maison de Abou Moussa Al Ach'ari (que Dieu l'agrée) et je n'ai jamais entendu le son d'une cymbale, d'un oud (1) ou d'une flûte qui soit plus beau que le son de sa voix (2) ».
(Rapporté par Ibn Abi Daoud et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 9/93)

(1) Il s'agit d'un instrument de musique à corde.
(2) C'est à dire lors de la récitation du Coran.


عن أبي عثمان النهدي قال : دخلتُ دارَ أبي موسى الأشعريَّ رضي الله عنه فما سمعتُ صوتَ صنْجٍ ولا بربْطٍ ولا نايٍ أحسنَ من صوتِه
(رواه ابن أبي داود وصححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٩٣/٩)

Hadiths propos du dernier es Messagers et Prophètes de Dieu le Très Haut.

D'après Abou Sahba, le compagnon 'Abdallah Ibn Mass'oud (que Dieu l'agrée) a dit concernant ce verset: « Je jure par  Dieu qu'il s'agit de la musique ».

(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°3599 qui l'a authentifié et l'imam Dahabi l'a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 6 p 1017)

عن أبي الصهباء قال عبدالله بن مسعود رضي الله عنه في هذه الآية : هو و الله العناء

(رواه الحاكم في المستدرك ٣٥٩٩ و صححه و وافقه الذهبي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٦ ص ١٠١٧)

 

Le compagnon 'Abdallah Ibn 'Abbas (que Dieu les agrée lui et son père) a dit concernant ce verset: « La musique et ce qui lui ressemble ».

(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°1265 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°955)

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال في هذه الأية : الغناء و أشباهه

(رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ١٢٦٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٩٥٥)

D'après Habib, Moujahid (mort en 104 du calendrier hégirien) a dit concernant ce verset: « La musique ».

(Rapporté par Ibn Abi Dounia dans Dham Al Malahi n°32 et authentifié par le correcteur de cet ouvrage)

عن حبيب قال مجاهد في هذه الأية : الغناء

(رواه ابن أبي الدنيا في ذم الملاهي رقم ٣٢ و صححه محقق هذا الكتاب)

- Dieu a également mentionné que l'écoute de la musique fait partie des caractéristiques des mécréants. Il a dit dans la sourate Najm n°53 versets 59 à 61 (traduction rapprochée du sens du verset): « Est-ce que c'est de ce discours que vous vous étonnez? Vous riez et ne pleurez pas alors que vous êtes 'samidoun' ».

قال الله تعالى : أفمن هذا الحديث تعجبون / و تضحكون و لا تبكون / و أنتم سامدون

(سورة النجم ٥٩ إلى ٦١)

D'après Ikrima, le compagnon 'Abdallah Ibn 'Abbas (que Dieu les agrée lui et son père) a dit concernant le mot ' سَٰمِدُونَ  samidoun' : « Ceci signifie la musique dans la langue himyariya (*) ».

(Rapporté par Ibn Abi Dounia dans Dham Al Malahi n°33 et authentifié par le correcteur de cet ouvrage)

(*) Ceci est un dialecte arabe. langue sémitique qui était parlée dans l' ancien Yémen , par les Himyarites .  Il a continué à exister même après la disparition de la période Himyarite. C'était une langue sémitique , mais n'appartenait pas aux langues du vieux sud-arabe (Sayhadic). La position précise à l'intérieur du sémitique est inconnue en raison de la connaissance limitée de la langue. La caractéristique connue la plus importante de Himyaritic est l' article défini am- / an- . Il était cependant partagé avec certains dialectes arabes de l'ouest de la péninsule arabique . De plus, les suffixes du parfait (conjugaison des suffixes) à la première personne du singulier et à la deuxième personne commençaient par k- , tandis que l'arabe a t- . Cette caractéristique se trouve également dans le vieux sud-arabe, l' éthiosémite et le sud-arabe moderne . Les deux caractéristiques se retrouvent également dans certains dialectes arabes yéménites modernes au Yémen, probablement sous l'influence du substrat himyaritique. L'article am-se trouve également dans d'autres dialectes modernes de l'arabe dans la péninsule arabique et en Afrique centrale

Sourate 53 النجم  an-najm  l’Etoile  verset 61

wa'antoum  çamidouna  وَأَنتُمْ سَٰمِدُونَ

Radical : Nom / Voie active / Participe présent / Masculin Pluriel / Nominatif

Rester interdit, s'amuser de, jouer avec, s'appliquer entièrement à, divertir quelqu'un, être sérieux, s'occuper sérieusement de quelque chose, être grand, haut, lever la tête

Sens traductions

absorbés [que vous êtes]: par votre distraction.

tes-vous en train de persister dans vos voies ?

absorbés que vous êtes à vous divertir ?

Et vous vous faites plaisir?

 

 

عن عكرمة قال ابن عباس رضي الله عنهما في الأية ' و أتم سامدون ' ، قال : هو الغناء في الحميرية

(رواه ابن أبي الدنيا في ذم الملاهي رقم ٣٣ و صححه محقق هذا الكتاب)

Dans la Sounna

D'après Abou Malik Al Ach'ari (que Dieu l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura des gens dans ma communauté qui vont rendre licite l'adultère, la soie, le vin et les instruments de musique ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5590)

عن أبي مالك الأشعري رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : ليكوننّ من أمّتي أقوام يستحلّون الحر والحرير والخمر والمعازف

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٥٩٠)

 

D'après Nafi': 'Abdallah Ibn 'Omar (que Dieu les agrée lui et son père) a entendu un instrument de musique.

Alors il a mis les doigts dans ses oreilles et s'est éloigné du chemin.

Il m'a dit: Ô Nafi'! Est ce que tu entends quelque chose?

J'ai dit: Non.

Alors il a enlevé les doigts de ses oreilles et a dit: J'étais avec le Messager de Dieu (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) lorsqu'il a entendu une chose comme celle-ci et il a fait comme je viens de faire.

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4924 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

عن نافع قال : سمع عبدالله بن عمر رضي الله عنهما مزمارًا فوضع أصبعيه على أذنيه ونأى عن الطريق وقال لي : يا نافع ! هل تسمع شيئًا ؟

فقلت : لا

فرفع أصبعيه من أذنيه وقال : كنت مع النّبي صلّى الله عليه وسلّم فسمع مثل هذا فصنع مثل هذا

(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٩٢٤ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

 

D'après Anas Ibn Malik (que Dieu), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a deux voix qui sont maudites dans l'ici-bas et dans l'au-delà: la voix de l'instrument de musique dans les moments de joie et la voix de la plainte dans les moments de malheur ».

(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami' n°3801)

عن أنس بن مالك ضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : صوتان ملعونان في الدنيا و الآخرة : مزمار عند نعمة ورنة عند مصيبة

(رواه البازار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٨٠١)

D'après 'Imran Ibn Husayn (que Dieu les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura dans cette communauté des gens qui seront ensevelis dans la terre, des gens qui seront défigurés et des gens qui recevront des pierres du ciel ».

Un homme parmi les musulmans a dit: Ô Messager de Dieu ! Quand est-ce que cela aura lieu ?

Le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque les chanteuses et les instruments de musique seront apparents et que les vins seront bus ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2212 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

عن عمران بن حصين رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : في هذه الأمة خسف و مسخ و قذف

فقال رجل من المسلمين : يا رسول الله ! و متى ذاك ؟

قال النّبي صلّى الله عليه

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire