la femme musulmane et son émancipation

La femme musulmane et son émancipation

 la femme musulmane !

La grande majorité des femmes d'aujourd'hui n'a pas l'intention de sacrifier sa vie familiale à sa vie professionnelle, mais cherche précisément la possibilité de concilier l'une et l'autre.Dans le monde actuel les femmes ont besoin de chercher un épanouissement personnel. Encore une fois, l'idée fondamentale est de maintenir l'équilibre et la force de la famille. Le choix est possible. Rigoureusement rien, dans les textes ne s'y oppose. il n'existe pas beaucoup de métier dit  (difficile) aux femmes, mais des fonctions pour incapacités physique.

Un rappel aussi pour une communauté de personnes se disant musulman à travers le monde, et ne respectant pas la Parole de Dieu ? IL NE FAUT PAS LE NIER .cela du :a l'igorance et à l'illetrisme perdu des musulmans. heureusement avec l'éducation scolaire des enfants garçons et filles ces mauvais comportment ان شاء الله, In šāʾ ʾAllāh  si Allah le veut  disparaitrons !

Un rappel pour les autres confessions qui ont fait de même  à travers les siècles , eut aucune pratique sur la connaissance des textes religieux

En ce qui concerne les musulmanes  qui est en cause, c'est l'émancipation des femmes disent souvent ceux qui rejettent et critiquent la religion musulmane !

Un peu de culture avant de parler comme bien d'autres et moins d'hypocrisie en faisant semblant de vouloir se rendre intelligent(e) les NONS MUSULMANS  ne sont pas dupent ni idiots , ni illétrés sauf ceux qui avalent depuis des décennies leurs inepties :

Contrairement à l'idée communément admise en Occident,et véhiculée  selon laquelle la femme musulmane est maltraitée et méprisée, on peut affirmer que l'Islam a en fait donné à la femme, tant sur le plan spirituel que sur le plan communautaire, un statut jamais égalé par aucune autre société humaine jusqu'à nos jours.
 

La civilisation préislamique conférait à la femme un statut équivalent à celui d’objet, mais l’avènement de l’Islam bouleversa les us et coutumes des Arabes du VIIème siècle. Jusqu’au Moyen-âge, la femme, en Occident, était considérée comme un être sans âme ; et plus tard une possession de son époux.

Alors qu'au Moyen Age encore, des doctes théologiens s'interrogeaient pour savoir si la femme avait une âme - car n'est - elle pas l'origine du mal sur terre ?- ou si elle pouvait espérer avoir accès au Paradis - car ne s'associe-t-elle pas au serpent ? …-,le Coran affirmait au VIIe siècle l'origine commune du couple, et son identité spirituelle.La femme est ainsi responsable de ses actes et seule elle aura à en rendre compte devant Dieu :

sourate 3  آل عمرانʾĀl-ʿImrān La Famille de ʿImran verset 195

.فَاسْتَجَابَ لَهُمْ رَبُّهُمْ أَنِّي لاَ أُضِيعُ عَمَلَ عَامِلٍ مِّنكُم مِّن ذَكَرٍ أَوْ أُنثَى بَعْضُكُم مِّن بَعْضٍ فَالَّذِينَ هَاجَرُواْ وَأُخْرِجُواْ مِن دِيَارِهِمْ وَأُوذُواْ فِي سَبِيلِي وَقَاتَلُواْ وَقُتِلُواْ لأُكَفِّرَنَّ عَنْهُمْ سَيِّئَاتِهِمْ وَلأُدْخِلَنَّهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الأَنْهَارُ ثَوَاباً مِّن عِندِ اللّهِ وَاللّهُ عِندَهُ حُسْنُ الثَّوَابِ
195. Leur Seigneur a exaucé leurs prières : «Je ne ferai jamais perdre à aucun d'entre vous, homme ou femme, le bénéfice de ses œuvres. N'êtes-vous pas issus les uns des autres? Ceux qui se seront expatriés, qui auront été chassés de leurs foyers, qui auront souffert pour Ma Cause, qui auront combattu ou auront été tués à Mon service, à ceux-là Je pardonnerai toutes leurs fautes et Je les recevrai dans des Jardins baignés de ruisseaux, à titre de récompense de la part de leur Seigneur, car c'est Dieu qui distribue les meilleures récompenses.
 
 Faistajaba lahum rabbuhum annee la odeeAAu AAamala AAamilin minkum min thakarin aw ontha baAAdukum min baAAdin faallatheena hajaroo waokhrijoo min diyarihim waoothoo fee sabeelee waqataloo waqutiloo laokaffiranna AAanhum sayyi-atihim walaodkhilannahum jannatin tajree min tahtiha al-anharu thawaban min AAindi Allahi waAllahu AAindahu husnu alththawabi

sourate 16  النحل ʾAn-Naḥl Les Abeilles verset 97

.مَنْ عَمِلَ صَالِحاً مِّن ذَكَرٍ أَوْ أُنثَى وَهُوَ مُؤْمِنٌ فَلَنُحْيِيَنَّهُ حَيَاةً طَيِّبَةً وَلَنَجْزِيَنَّهُمْ أَجْرَهُم بِأَحْسَنِ مَا كَانُواْ يَعْمَلُونَ
16.97. Quiconque, homme ou femme, aura fait le bien tout en étant croyant, Nous lui assurerons une vie heureuse. Et Nous les récompenserons en fonction des meilleures de leurs œuvres.
 
16.97. Man AAamila salihan min thakarin aw ontha wahuwa mu/minun falanuhyiyannahu hayatan tayyibatan walanajziyannahum ajrahum bi-ahsani ma kanoo yaAAmaloona

Or, depuis quatorze siècles, en terre d’Islam, la femme a été déclarée de la même essence que l’homme, elle est une âme à part entière :La religion musulmane octroie à la femme les libertés fondamentales de conscience, de choix et d’expression, basées sur la reconnaissance de sa personnalité propre. Une non-musulmane ne doit pas être forcée de se convertir en vue d’un mariage, ou parce que ses parents ont embrassé l’Islam. Une musulmane a parfaitement le droit d’accepter ou de refuser une proposition de mariage et elle conserve son patronyme après son alliance. Le témoignage d’une musulmane est valide en cas de conflit ; ses preuves sont décisives lorsqu’il s’agit d’un domaine qui lui est familier.Le savoir comprend aussi bien la connaissance de tout types de sciences. L’homme et la femme ont tous deux les capacités d’apprendre et de comprendre. Etant donné qu’il est tout autant de son devoir de promouvoir le bon comportement et de condamner les mauvaises conduites dans toutes les sphères de la vie, la musulmane s’oblige à acquérir l’éducation, la formation, appropriée pour accomplir conformément à ses propres talents et intérêts.Alors que la maternité, l’éducation des enfants et le soutien apporté à son conjoint constituent les principaux rôles d’une femme  et pas des moindres ! , il lui est tout-à-fait possible de travailler à l’extérieur pour le bien de la communauté, tant que ses obligations familiales sont remplies. celui depuis le 7è siècle ce qui n'était pas le cas L'Occident  a période pas si éloignée que cela se persuadait   même que la sorcellerie est intimement liée à la nature féminine, et que toute femme est une sorcière en puissance (« Pour un sorcier, dix mille sorcières... »). Les bûchers brûlent surtout à partir du XVe siècle et ne s'éteindront qu'au XVIIe siècle. En France en 1804 dans le Code napoléonien, la veuve n'a aucun droit dans la succession de son conjoint et, si elle désire se remarier, elle est soumise à la décision du conseil de famille. Dans les lois anglaises, elle n’était pas considérée comme citoyenne au siècle dernier, et jusqu’en 1805, l’homme avait le droit de vendre sa femme. https://fr.wikipedia.org/wiki/Vente_d%27%C3%A9pouse_en_Angleterre

En Chine l’année du cheval et de la femme sont mauvais signe. Dans bien d’autres communautés, la femme connaissait ou connaît encore le même sort, voire pire.

En occident jusqu'à le début de 20è siècle exception la Nouvelle Zélande Les premières femmes occidentales à disposer du droit de vote furent les Néo-Zélandaises en 1893.Toutefois, elles ne seront éligibles qu’à partir de 1919.en ’émancipation : La société, les femmes et l’emploi, paru en 2007, « les femmes actives sont plus nombreuses, mais elles travaillent moins que les hommes (…). Leurs rémunérations sont moindres (…). Elles sont également plus exposées au risque de pauvreté. Enfin, l’accès des femmes aux postes à haute responsabilité se heurte à la persistance d’un plafond de verre (…) ». Cela montre bien le décalage entre les discours officiels et la réalité du terrain dans la plupart des pays dits développés : la liberté féminine à l’occidentale n’atteint pas l’idéal qui permettrait aux deux sexes de s’épanouir convenablement .La plupart des pays européens accordèrent un droit de vote « récompense » aux représentantes du prétendu « sexe faible » au lendemain de la Première Guerre Mondiale. Cette rétribution directement liée aux services rendus à la patrie permit à certaines d’accéder à la citoyenneté : les Allemandes, les Anglaises (de plus de trente ans), les Irlandaises, les Hollandaises, ainsi que les Canadiennes anglophones et les Américaines purent enfin s’affirmer politiquement dans les suffrages.
Le droit d’exprimer leurs opinions sur les affaires sociales et politiques a été donné aux musulmanes il y a plus de 1400 ans. Les femmes pouvaient alors partager leurs pensées et leurs choix sur n’importe quelle question publique. La musulmane, dès l’aube de l’Islam, a la possibilité de gagner de l’argent et d’en disposer selon son bon vouloir ; elle a droit à la propriété, elle peut s’engager dans des contrats et gérer son patrimoine comme bon lui semble. Rien ne l’empêche de mener ses affaires comme elle l’entend sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit, pas même à son époux. Ces privilèges ne seront accordés aux Françaises qu’en 1965 : une loi permettra alors aux épouses de gérer leurs biens librement et d’ouvrir un compte personnel, même contre l’avis de leur mari. Quelle avancée depuis le XVIème siècle puisqu’elles devenaient juridiquement incapables dès lors qu’elles se mariaient. Or, dans les sociétés occidentales actuelles, la liberté féminine reste limitée. Le nombre de femmes accédant à l’emploi est certes de plus en plus important. Cependant, la situation de ces femmes sur le marché du travail ne cesse de se dégrader : le temps partiel reste une modalité typiquement féminine. L’écart des salaires entre hommes et femmes de formation équivalente ne diminue pas ou très peu. De plus, les femmes, les mères en particulier, continuent d’endosser la majeure partie des tâches domestiques. Alors, est-ce que le travail salarié a réellement un rôle émancipateur pour la femme ? Cette question, parfaitement légitime, remet en cause, non pas le droit de la femme au travail, mais l’efficacité des mesures politiques et institutionnelles visant à garantir l’égalité des chances.

CORAN SOURATE 4 النساء ʾAn-Nisāʾ Les Femmes VERSET 1

.يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ وَخَلَقَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَبَثَّ مِنْهُمَا رِجَالاً كَثِيراً وَنِسَاء وَاتَّقُواْ اللّهَ الَّذِي تَسَاءلُونَ بِهِ وَالأَرْحَامَ إِنَّ اللّهَ كَانَ عَلَيْكُمْ رَقِيباً
. Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être et qui, ayant tiré de celui-ci son épouse , fit naître de ce couple tant d'êtres humains, hommes et femmes ! Craignez Dieu au nom duquel vous vous demandez mutuellement assistance ! Respectez les liens du sang. En vérité, Dieu vous observe en permanence.
4.1. Ya ayyuha alnnasu ittaqoo rabbakumu allathee khalaqakum min nafsin wahidatin wakhalaqa minha zawjaha wabaththa minhuma rijalan katheeran wanisaan waittaqoo Allaha allathee tasaaloona bihi waal-arhama inna Allaha kana AAalaykum raqeeban

D'après Ibn Abbas, des femmes posèrent au Prophète(BSDL)la question suivante

" Pourquoi Dieu mentionne t-Il dans le Coran les croyants et ne mentionne t-Il pas les croyantes ? "La réponse se fit sous la forme du verset suivant, indiquant que les hommes et les femmes ont les mêmes devoirs vis-à-vis de leur Créateur unique :

réponse : sourate 33  الأحزاب ʾAl-ʾAḥzāb Les Factions verset 35

.إِنَّ الْمُسْلِمِينَ وَالْمُسْلِمَاتِ وَالْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ وَالْقَانِتِينَ وَالْقَانِتَاتِ وَالصَّادِقِينَ وَالصَّادِقَاتِ وَالصَّابِرِينَ وَالصَّابِرَاتِ وَالْخَاشِعِينَ وَالْخَاشِعَاتِ وَالْمُتَصَدِّقِينَ وَالْمُتَصَدِّقَاتِ وَالصَّائِمِينَ وَالصَّائِمَاتِ وَالْحَافِظِينَ فُرُوجَهُمْ وَالْحَافِظَاتِ وَالذَّاكِرِينَ اللَّهَ كَثِيراً وَالذَّاكِرَاتِ أَعَدَّ اللَّهُ لَهُم مَّغْفِرَةً وَأَجْراً عَظِيماً
33.35. Les musulmans et les musulmanes, les croyants et les croyantes, les hommes pieux et les femmes pieuses, les hommes sincères et les femmes sincères, les hommes patients et les femmes patientes, ceux et celles qui craignent Dieu, ceux et celles qui pratiquent la charité, ceux et celles qui observent le jeûne, ceux et celles qui sont chastes, ceux et celles qui invoquent souvent le Nom du Seigneur, à tous et à toutes Dieu a réservé Son pardon et une magnifique récompense.
 
33.35. Inna almuslimeena waalmuslimati waalmu/mineena waalmu/minati waalqaniteena waalqanitati waalssadiqeena waalssadiqati waalssabireena waalssabirati waalkhashiAAeena waalkhashiAAati waalmutasaddiqeena waalmutasaddiqati waalssa-imeena waalssa-imati waalhafitheena furoojahum waalhafithati waalththakireena Allaha katheeran waalththakirati aAAadda Allahu lahum maghfiratan waajran AAatheeman

Abu Huraira rapporte que le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui embrassa son petit-fils Al-Hasan alors qu'il y avait chez lui Al-Aqra'Ibn Habis.Al-Aqra dit alors : " J'ai dix enfants et jamais je n'en ai embrassé un ". L'Envoyé de Dieu ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui  le regarda alors et lui dit : " Qui ne fait pas miséricorde, il ne lui est pas fait miséricorde "(Al-Bukhari,Muslim).C'est ainsi que le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui recommandait aux croyants d'être doux et bons envers leurs enfants

Les parents ne doivent pas montrer leur préférences pour l'un de leurs enfants sur les autres. Ils doivent être équitables en tout point avec les garçons et les filles. Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur luia dit :

" Celui qui a une fille et qui ne l'enterre pas vive, qui ne l'insulte pas,et qui ne favorise pas son fils sur elle,Dieu le fera entrer au Paradis "(Ahmad Ibn Hanbal)

Garçons et filles ont droit au même amour. Cette équité, qui place chacun des enfants sur le même pied d'égalité dans le cadre familial,li faudra attendre dix siècles pour qu'elle se réalise en Occident.Jusqu'au XVIIe siècle en effet,on considérait qu'il était normal d'avantager un fils,généralement l'aîné :

l'exhortation du Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui  qui dit :

" Recommandez-vous la bonté envers les femmes.La femme a été créée d'une côte.Or ,c'est la partie la plus élevée de la côte et qui est la plus courbe.Si tu cherches à la redresser tu la briseras.Et si tu la laisses telle quelle ,elle demeurera courbe.

Recommandez - vous donc la bienveillance envers les femmes. " (Boukhari .Muslim.)

Ce sont là quelques exemples de bons rapports communs aux deux époux qu'ils se doivent réciproquement vu l'engagement solennel auquel le Coran fait allusion en disant :

sourate 4  النساء ʾAn-Nisāʾ les femmes verset 21

.وَكَيْفَ تَأْخُذُونَهُ وَقَدْ أَفْضَى بَعْضُكُمْ إِلَى بَعْضٍ وَأَخَذْنَ مِنكُم مِّيثَاقاً غَلِيظاً
4.21. D'ailleurs, comment oseriez-vous leur reprendre quoi que ce soit, après l'union intime qui vous a liés et les promesses solennelles que vous avez échangées?
4.21. Wakayfa ta/khuthoonahu waqad afda baAAdukum ila baAAdin waakhathna minkum meethaqan ghaleethan

 

Le musulman se conduit de la sorte en signe de soumission à Dieu qui dit :

sourate 2 البقرة  ʾAl-Baqara la vache verset  237

" N'oubliez pas d'être généreux dans vos relations "  

.وَإِن طَلَّقْتُمُوهُنَّ مِن قَبْلِ أَن تَمَسُّوهُنَّ وَقَدْ فَرَضْتُمْ لَهُنَّ فَرِيضَةً فَنِصْفُ مَا فَرَضْتُمْ إَلاَّ أَن يَعْفُونَ أَوْ يَعْفُوَ الَّذِي بِيَدِهِ عُقْدَةُ النِّكَاحِ وَأَن تَعْفُواْ أَقْرَبُ لِلتَّقْوَى وَلاَ تَنسَوُاْ الْفَضْلَ بَيْنَكُمْ إِنَّ اللّهَ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
2.237. Si vous répudiez une femme sans avoir consommé le mariage, mais après avoir fixé sa dot, la moitié de celle-ci devra lui être versée, à moins qu'elle n'en fasse remise elle-même ou son représentant. Mais il est méritoire de se montrer conciliant de part et d'autre. N'oubliez pas d'user de bonté et de générosité les uns envers les autres, car rien de ce que vous faites n'échappe au Seigneur.
 
2.237. Wa-in tallaqtumoohunna min qabli an tamassoohunna waqad faradtum lahunna fareedatan fanisfu ma faradtum illa an yaAAfoona aw yaAAfuwa allathee biyadihi AAuqdatu alnnikahi waan taAAfoo aqrabu lilttaqwa wala tansawoo alfadla baynakum inna Allaha bima taAAmaloona baseerun

doit jamais trahir le secret de sa femme ,ni révéler ses défauts.Il est son homme de confiance,il a charge de la protéger et de la défendre.Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui  dit

"L'homme le plus désavantagé ,le Jour de la Resurrection est celui qui ,après s'être voué à sa femme et que celle-ci a fait de même ,il se met à trahir son secret." (Muslim)

L'épouse est pour son mari un bienfait que Dieu lui a gracieusement accordé.Elle est pour lui une source de bonheur et de sérénité

la femme dans les évangiles

Pourquoi l'église à diverse époques  n'a pas incitée les croyants chrétiens à le faire, pourquoi il a falu attendre le 20è siècle?

La femme est l'égale de l'homme

Dans l'évangile, il est dit :

Epitre de Paul aux Galates GALATAS ΓΑΛΑΤΑΣ 3.28

(pour ce qui est du statut du salut).

grec :Οὐκ ἔνι Ἰουδαῖος οὐδὲ Ἕλλην, οὐκ ἔνι δοῦλος οὐδὲ ἐλεύθερος, οὐκ ἔνι ἄρσεν καὶ θῆλυ: πάντες γὰρ ὑμεῖς εἷς ἐστὲ ἐν χριστῷ Ἰησοῦ.

latin : Non est iudaeus, neque Graecus: non est servus, neque liber: non est masculus, neque femina. Omnes enim vos unum estis in Christo iesu.

français:Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ.

 

L'époux est appelé à aimer son épouse

Epitre de Paul aux Éphésiens PAULI AD EPHESIOS ΕΦΕΣΙΟΥΣ   5:25-28

Grec 25:Οἱ ἄνδρες, ἀγαπᾶτε τὰς γυναῖκας ἑαυτῶν, καθὼς καὶ ὁ χριστὸς ἠγάπησεν τὴν ἐκκλησίαν, καὶ ἑαυτὸν παρέδωκεν ὑπὲρ αὐτῆς

Latin :25 Viri, diligite uxores vestras, sicut et Christus dilexit Ecclesiam, et seipsum tradidit pro ea

Français 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle,

Grec 28 Οὕτως ὀφείλουσιν οἱ ἄνδρες ἀγαπᾷν τὰς ἑαυτῶν γυναῖκας ὡς τὰ ἑαυτῶν σώματα. Ὁ ἀγαπῶν τὴν ἑαυτοῦ γυναῖκα, ἑαυτὸν ἀγαπᾷ:

Latin :28 Ita et viri debent diligere uxores suas ut corpora sua. Qui suam uxorem diligit, seipsum diligit

Français 28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même.

Grec : 29 οὐδεὶς γάρ ποτε τὴν ἑαυτοῦ σάρκα ἐμίσησεν, ἀλλ’  ἐκτρέφει καὶ θάλπει αὐτήν, καθὼς καὶ ὁ κύριος  τὴν ἐκκλησίαν:

Latin: 29 Nemo enim umquam carnem suam odio habuit: sed nutrit et fovet eam, sicut et Christus Ecclesiam

Français : 29 Car jamais personne n'a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Église,

la femme a les mêmes droits que l'homme

Corinthiens1 CORINTHIOS I  ΚΟΡΙΝΘΙΟΥΣ Α -11-11

Grec : 11 Πλὴν οὔτε ἀνὴρ  χωρὶς γυναικός, οὔτε γυνὴ χωρὶς ἀνδρός, ἐν κυρίῳ.

Latin :11 Verumtamen neque vir sine muliere: neque mulier sine viro in Domino.

Français :11 Toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme.

Grec : 12 Ὥσπερ γὰρ ἡ γυνὴ ἐκ τοῦ ἀνδρός, οὕτως καὶ ὁ ἀνὴρ διὰ τῆς γυναικός, τὰ δὲ πάντα ἐκ τοῦ θεοῦ.

Latin : 12  Nam sicut mulier de viro, ita et vir per mulierem: omnia autem ex Deo

Français :12 Car, de même que la femme a été tirée de l'homme, de même l'homme existe par la femme, et tout vient de Dieu

La condition de la femme dans le judaïsme

Dans la première partie de la Genèse il est dit :  » Dieu créa l’homme à  son image. Mâle et Femelle furent créés à  la fois, à  l’image de Dieu

 Genèse 1-27 - בראשית  Genesis γένεση   Premier récit de la création

hebreux 27 וַיִּבְרָא אֱלֹהִים אֶת־הָאָדָם בְּצַלְמוֹ בְּצֶלֶם אֱלֹהִים בָּרָא אֹתוֹ זָכָר וּנְקֵבָה בָּרָא אֹתָם

vayyivera élohiym èth-haadam betsalemo betsèlèm élohiym bara otho zakhar ouneqévah bara otham

Grec 27 καὶ ἐποίησεν ὁ θεὸς τὸν ἄνθρωπον κατ' εἰκόνα θεοῦ ἐποίησεν αὐτόν ἄρσεν καὶ θῆλυ ἐποίησεν αὐτούς

Latin 27 et creavit Deus hominem ad imaginem suam ad imaginem Dei creavit illum masculum et feminam creavit eos

Français 27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

D’entrée de jeuselon le jusdaime,  cette révélation doit enlever toute intention de l’un par rapport à  l’autre, pour se prévaloir supérieur.

Les hommes comptent tellement sur leurs femmes, qu’ils lui ont dédié un  » éloge à  la femme vertueuse  » qu’on trouve dans:

le Livre des Proverbes מִשְׁלֵי.31   Proverbiorum Παροιμίες :

hebreux 10    אֵשֶׁת־חַיִל מִי יִמְצָא וְרָחֹק מִפְּנִינִים מִכְרָהּ אֵשֶׁת־חַיִל מִי יִמְצָא וְרָחֹק מִפְּנִינִים מִכְרָהּ

éshèth-h'ayil miy yimetsa verah'oq mipeniyniym mikherahh

hebreux 11 בָּטַח בָּהּ לֵב בַּעְלָהּ וְשָׁלָל לֹא יֶחְסָר

batah' bahh lév ba'elahh veshalal lo yèh'essar

hebreux 12  .גְּמָלַתְהוּ טוֹב וְלֹא־רָע כֹּל יְמֵי חַיֶּיה

ggemalathehou tov velo-ra' kol yeméy h'ayyèyh

latin :10 aleph mulierem fortem quis inveniet procul et de ultimis finibus pretium eius

latin 11 beth confidit in ea cor viri sui et spoliis non indigebit

latin 12 gimel reddet ei bonum et non malum omnibus diebus vitae suae

Grec 10 γυναῖκα ἀνδρείαν τίς εὑρήσει τιμιωτέρα δέ ἐστιν λίθων πολυτελῶν ἡ τοιαύτη

Grec 11  θαρσεῖ ἐπ' αὐτῇ ἡ καρδία τοῦ ἀνδρὸς αὐτῆς ἡ τοιαύτη καλῶν σκύλων οὐκ ἀπορήσει

Grec 12 ἐνεργεῖ γὰρ τῷ ἀνδρὶ ἀγαθὰ πάντα τὸν βίον

10 Heureux qui a rencontré une femme vaillante! Elle est infiniment plus précieuse que les perles.

11 En elle le cœur de son époux a toute confiance; aussi les ressources ne lui font-elles pas défaut.

12 Tous les jours de sa vie, elle travaille à son bonheur: jamais elle ne lui cause de peine.

Fondamentalement,dans le judaisme  il n'existe aucune infériorité de la femme. On peut même démontrer, de toutes sortes de manières, que son rôle est au contraire primordial. Dans  les textes, de la Torah il,a été donnée d'abord aux femmes : pour marquer précisément l'importance de leur rôle. Et la situation de la femme dans le judaïsme dans le judaïsme est fort bien illustrée par la phrase d'un Rabbi célèbre : "Il faut toujours veiller à honorer sa femme, car il n'y a de véritable bénédiction dans la maison que grâce à elle". Mais cela ne signifie pas que les hommes et les femmes ont des rôles équivalents : ils sont complémentaires. Chacun doit assumer son destin dans sa contribution physique, biologique et morale et donc avec des fonctions différentes.

Nous n'abordons pas le cas des autres religions ou le statu le la femme est encore moins considérées

Statut des femmes dans le monde expertise

http://www.fondation-seligmann.org/ApresDemain/NF-001/nf-001_4866.pdf?PHPSESSID=eb3ce06574e524b4b4f0e2a32c866d09

Reusite femme bac 2010

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.