La femme et les enfants une tentation dangereuse

La femme et les enfants une tentation dangereuse

 

La femme et les enfants une tentation dangereuse. quand ceux-ceux détournent de la voie religieuse un époux, un père.

Sourate 64  التغابن al Taġāboun La Grande Perte – le Dépit réciproque-la Duperie Mutuelle verset 14

Période Médinoise,لمدينة المنورة (Madina al Mounawara) qui occupe la 108è place dans l'ordre chronologique.

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّ مِنْ أَزْوَاجِكُمْ وَأَوْلَادِكُمْ عَدُوّاً لَّكُمْ فَاحْذَرُوهُمْ وَإِن تَعْفُوا وَتَصْفَحُوا وَتَغْفِرُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

Ô vous qui croyez ( qui avez choisi de croire) ! Vous avez (trouverez) parfois de vrais ennemis* en certaines de (en) vos épouses et en certains de vos enfants. Méfiez-vous-en (prenez-en garde-surveillez-les) ! Mais si vous  (pardonnez- faites rémission (effacez aplanissez-passez l’éponge) faites preuve d'indulgence (passez outre absolvez) à leur égard, en les excusant et en leur pardonnant (manifestez de la compassion), sachez que Dieu est infiniment Absoluteur et Miséricordieux

* le Shaitan شيطان le Diable  qui se sert de tout pour atteindre ses fins, diront les commentaires**

Ya ayouha allathin’amanou inna min azwajikoum wa awa ladikoum Aadouwwan lakoum faihtharouhoum wa-in taAfou wa tasfahou wa taghfirou fa-inna Allaha Ghafouroun Rahimoun

** Dieu nous recommande de na pas nous laisser par le désire d’avoir des épouses et de nombreux enfants au point d’en oublier les limites du bien et du mal, le verset suivant est explicite.

Divers faits sont mentionnés par l’exégèse en rapport avec ce verset : dont celui de certains Mekkois qui voulaient émigrer vers Médine pour embrasser l’Islam*** et se pénétrer de son enseignement. Ils en furent empêchés par leurs femmes idolâtres qui s’opposaient vivement à la conversion de leurs maris. S’étant finalement convertis, ils voulurent punit celles-ci mais le verset Parole de Dieu l’Unique, qui Lui est le plus des indulgents et Compatissants, leur recommande le pardon  ce dont nous sommes parfois par notre nature parfois faible, difficile à accepter

***Touhfat al Ahwadhi bi sharh Jami' al Tirmidhi تَحْفَة الأَحْوَذِي بِشَرْحِ جَامِع  التِّرمذي explication du chef d’œuvre de Tirmidhi 9/222

Autre cas : celui de « Awf inb Malik Al-Achajai Al-Ghatafani عوف بن مالك الأشجعي الغطفاني, un noble compagnon الصحابة aṣ-ṣaḥābah  du Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam qui étais un   Médinois aisé, qui à chaque fois fut empêché par sa femme et ses enfants de participer aux expéditions  du Prophète sur lui le salut et la paix ; ils lui disaient  « Et à qui vas-tu nous abandonner ? ». Il cédait aussitôt et demandait au Prophète que soit sur lui le salut et la paix صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam de ne pas compter sur lui .

Muhammad abu Jafar Tabari محمد بن جریر طبری  Jâmi' Ul Bayân Fî Tafsîr Il Qur’ân  جامع البيان عن تأويل آي القرآن connu par Tafsir At-Tabari  Commentaire de Tabari (28/ 124-126).

Ce verset nous paraît avoir une portée bien plus générale. Il recommande au croyant l’indulgence totale, le pardon absolu vis-à-vis de sa femme et de ses enfants, bien que les sachant de vrais ennemis pour lui.

Ainsi l’imam Ahmad Ibn Hanbal الإمام أحمد بن حنبل  rapporte ce récit de Burayda بريدة بن : le Messager de Dieu sur lui le salut et la paix صلى الله عليه وسلم salaa Allah alayh wa salam était en train de nous faire un prêche, lorsque virent al Hasan et al Housayn****, marchant et trébuchant, et portant chacun une tunique (qamis*****) rouge. Alors, l’Envoyé de Dieu sur lui le salut et la paix descendit de sa chaire, les porta puis les plaça devant lui avant de dire :

صَدَقَ الله وَرَسُولُهُ إنّمَا أمْوَا لُكُمْ وَأوْلاَدُكُمْ فِتْنَةُ، نَظَرْتُ إلَى هَذيْنِ الصّبِينِ يَمْشِيَانِ وَ يَعْثُرَانِ، فَلَمْ أَصْبِر حَتى قَطَعْتُ حَدِيثِي وَرَ فَعْتُهُمَا

Dieu et Son Messager ont dit vrai, vos biens  et vos enfants ne sont qu’une tentation. J’ai vu ces deux enfants marcher et trébucher, alors je n’ai pu m’empêcher d’interrompre mon prêche pour les prendre dans mes bras

sadaq Allah wa Raçoulouh 'innma amwa loukoum wa wa laadoukoum fitnatou, nazart 'ilaa hadhyn al sabin yamshian wa yaethourani, falam 'asbir hata qatait hadithi war faitouhoum’

 

**** Hasan الحسن ; Houssayn الحسين, les enfants d’ʿAlī ibn Abī T̩ālib علي بن أبي طالب gendre et cousin du Prophète  et de sa fille Fatima Zahra فاطمة  الزهراء.

Ce hadith (conversation sur les propos du Prophète)  fut rapporté par les auteurs des سنن Sunan

At Tirmidhi التِّرمذي affirme qu’il est authentique  حسن غريب hasan gharib

Musnad al-imām Aḥmad ibn Hanbal مسند الإمام أحمد بن حنبل 5/354

Sunan سنن  Abū Dāwud Sulaymān al- Sijistānī  أبو داود سليمان السجستاني 1/663

Touhfat al Ahwadhi bi sharh Jami' al Tirmidhi تَحْفَة الأَحْوَذِي بِشَرْحِ جَامِع  التِّرمذي explication du chef d’œuvre de Tirmidhi 10/278,

An Nasâï النسائي  Al-Sunan al-Sughra  السنن الصغرى‎ 3/108

 Muḥammad ibn Yazīd Ibn Mājah  محمد بن يزيد بن ماجة   Sunan Ibn Mājah  سُنن ابن ماجه /1190

*****qamis قمیص, issu du latin tardif camisia, signifie chemise vêtement long porté traditionnellement par les hommes pour se rendre à la mosquée  pour prier. Les buts religieux de ce vêtement sont de couvrir les parties intimes de l’homme appelées  awra العورة qui signifie parties cachées, de ne pas être ostentatoire dans sa tenue mais également d’imiter le Prophète sur lui le salut et la paix صلى الله عليه وسلم   sala Allah alayh wa salam  qui est le modèle pour tous les musulmans (es).

 

Qamis chemise enfant

 

 La faiblesse de l’homme envers les siens est constatée par  versets suivant de cette même sourate notamment ainsi que les suivantes pour y remédier.

إِنَّمَا أَمْوَالُكُمْ وَأَوْلَادُكُمْ فِتْنَةٌ وَاللَّهُ عِندَهُ أَجْرٌ عَظِيمٌ

15. Vos biens et vos enfants ne sont qu'une tentation pour vous, alors que c'est auprès de Dieu que se trouve une magnifique récompense.

Innama amwaloukoum wa awladoukoum fitnatoun wa Allahou Aindahou ajroun Aathimoun

 

sourate 8 الأنفال al-Anfāl le Butin  verset 28

Période Médinoise, qui occupe la 88è place dans l'ordre chronologique, se situant au mois de  Ramadan  de l’an 2 de l’Hégire soir en mars 624 après le bataille de Badr غزوة بدر ghazwatan Badr. Il est toutefois supposé que les versets 30 à 36 sont de la période Mecquoise

 

وَاعْلَمُواْ أَنَّمَا أَمْوَالُكُمْ وَأَوْلاَدُكُمْ فِتْنَةٌ وَأَنَّ اللّهَ عِندَهُ أَجْرٌ عَظِيمٌ

Sachez que vos richesses et vos enfants ne sont qu'une épreuve pour vous, et qu'auprès de Dieu il y a de magnifiques récompenses !

Wa Alamou annama amwaloukoum wa awladoukoum fitnatoun wa anna Allaha Aindahou ajroun Aathimoun

 

Dieu qu'il soit Exalté prévient les croyants sincères contres leurs épouses et leurs enfants, car il se pourrait que certains d’eux soient des ennemis qui s’interposent  entre eux et l‘obéissance à Dieu, les incitent à perpétuer des crimes contre leurs conjoints et des parents, ce qui engendre une vrai animosité. Le Messager sur lui le salut et la paix a dit : « Un jour viendra ou l’épouse d’un homme et son enfant provoqueront sa perte : ils lui reprocheront la pauvreté, alors il recherchera l’illicite, aussi périra-t-il. » Certains, du fait de l’amour qu’ils portent à leur famille, et soucieux de lui assurer une belle vie, de leur vivant et après leur mort, commettront des choses défendues de bien en cela.  Les croyants à pardonner, car il ya beaucoup de bien en cela. Dieu exhorte en cela. Dieu est Clément et Miséricordieux avec l’homme et sa famille, le traitant lui et sa famille de la même manière, et accordant à l’homme Ses bienfaits en, toute générosité

(qui croyez  آمَنُوا’amanou)* (Ô vous يَا أَيُّهَا Ya ayouha)  ) azwajikoum أَزْوَاجِكُمْ vos épouses) (vos enfants أَوْلَادِكُمْ  awa ladikoum)

*,   Leurs maris  أزْوَاجِهمْ azwajihm (la paire-sens conjoint) Les maris  أَزْوَاجاً  'azwajhan,  hommes رِّجَالِ rajali

Texte original commentaire traduction phonétique aproximative

 

يُحَدُ الله تَعَالى المؤمنين الصادِقِينَ مِنْ أزْوَاجِهمْ وَ أوْلَادِهمُ فَقَدْ يَكُونُ مِنَ هَؤلاَء وَهَؤلَاء أعْدَاءُ لِلاٍ نسَان يَحُولُونَ بَيْنَهُ وَ بَيُنَ فِعْلِ اطاعًاتِ التِي تُقَربُ إلَى الله وَرُعَبَا حَمَلُو هُمْ عَلَى السًعْيِ في اكتِسَابِ الَحرَامِ، واجْتِراحِ الْا ثَامِ، لَمِنفَعقه أنْفُسِهِمُ، وَ قَدُ يُوْ يُؤدّي البُغضُ إلَى ارتكَاب ااجَرَائِم بِحَق الاًزْوَاجِ وُ الْابَاء، فَتَكُونُ عَدَاوَةُ حَقِيقِيهُ

youhad Allah Taala al mouminin al sadiqin min azwajihm wa aw ladihm faqad yakoun min hawlaa' wa hawla' ada' lila nsan yahouloun baynah wa bayoun fil ataanat alti touqarb 'ilaa Allah wa rouaba hamalou houm ala al sahay fi aktisab al aharami, wa jatirah ala thami, laminfaeqh anfousihimou, wa qad you youddy al bughad 'ila artkab ajarayim bihaq alaanzwaj wa alaba', fatakoun adawat haqiqih

 

  وَقَالَ رسُول الله صلى الله عليه وسلم  يَأتي زَمَنُ عَلَى أُمتِي يَكُونُ فِيهِ هَلاك الرجُلِ عَلَى يَد زَوْجَتِهِ وَ وَلَدِه يعيرانه بالفَقُرِفَيُر تَكِبُ مَرَاكِبَ السوءِ فَيَهْلِكَ، وَمِنَ النًاسِ مَنْ يَحُمِاُهُ حُبّهُ لَهُمْ، وَ شَفَقَتُهُ عَلَيْهِم، وَحِرْصُهُ عَلَى أنْ يَكُونُوافيِ عَيْشِ رَغِيِ فيِ حَيَاتِهِ، وَبَهُدَ مَمَاتِهِ فَيَرْتَكِبُ الَمحْظُورَاتِ لِتَحُصِيلِ مَا يَكُونُ سَبَبًا لِذَ لِكَ فَيَهْلِكَ

Wa qal Raçoul Allah sala Allah alayh wa salam  « yaty zaman alaa 'oumti yakoun fih halak al rajoul alaa yad zawjatih wa wa ladih youeiranah bal faqourifayour takib marakib al saw' fayahlika », wa min al nas man yahoumiaouh houbbah lahoum, wa shafaqatouh alayhim, wa hirsouh alaa an yakounouafy aysh raghi fy hayatihi, wa bahoud mamatih fayartakib al amhzourati litahousil ma yakoun sababana lidh lik fayahlika.

تُم يَحٌثُالله تَعَالَى الُمؤمِنيِنَ عَلَى العَفُوِ و ابصفْح فَقَدْ يَكُونُ فيِ ذَلِك ا لخيرُ نسَانِ للإ نسَانِ، فَإِن الله غَفُورٌرَحِيمُ بِهِمُ وَبِهِ، وَ يُعَا مِلٌهُ عبٍشْلِ مَا عَامَلَهُمْ، وَ يَتَفَضلُ عَلَيْهِ تَكَرُ مًامِنْهُ

thouma yahounta Allah Taala al mouminin alaa aleafou wa absfah faqad yakoun fy dhalika al khyr nasan lila'i nasani, fa'iin Allah Ghafourun Rahim bihim wa bihi, wa youa milou ma ebinshal ma amalahoum, wa yatafadal alayha takar manmanhou

 

Friedrich Wilhelm Nietzsche  - 1844-1900 , philologue, philosophe, poète, pianiste et compositeur allemand,

poème philosophique : Ainsi parlait Zarathoustra - Also sprach Zarathustra, publié en 1883-1885

L’homme est pour la femme un moyen : le but est toujours l’enfant. Mais qu’est la femme pour l’homme ?

L’homme véritable veut deux choses : le danger et le jeu. C’est pourquoi il veut la femme, le jouet le plus dangereux.

 

Boris Cyrulnik neuropsychiatre  né en 1937 à Bordeaux France  :

Dans son livre :Vie et Destin,  « La tentation du Bien est beaucoup plus dangereuse que celle du Mal »

C’est pourquoi on doit préférer au Bien la simple bonté, qui va d’une personne à une autre.

 

Assalamu alaykum  السلام عليكم  que la paix soit sur vous

Baudrier Gérard Ibrahim le modérateur

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire