La ‘Aqida la Croyance عقيدة

La ‘Aqida la Croyance عقيدة

Quand il est mention du Prophète Muhammad il est conseillé de dire : ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

 

ʿAqîda ( ʿaqīdah, عقيدة, pluriel : 'aqâ'id, croyance) est un terme qui décrit les fondements de la croyance religieuse dans l'islam  الإسلام ; ʾislām, soumission à Dieu. Il englobe tout ce à quoi le musulman doit croire selon le Coran القرآن, al-Qur'ān, signifiant « la récitation »et la Sunna سنة signifie  cheminement  ou  pratique. Dans le Coran, القرآن le terme sunna est employé pour désigner la « loi immuable » de Dieu sous l’expression sunna Allah .سُنَّةَ اللَّهِ) qui signifie « règles de Dieu »

Synonyme de credo en latin : « Je crois », 1re personne du singulier dans le langage théologique judéo-chrétien. Credo in unum Deum  (Je crois en un seul Dieu)

Le principal point de rupture entre tous les différents mouvements au sein de l'islam part de la définition accordée à la ʿaqida. Les différentes écoles théologiques islamiques sont donc des écoles d' ʿaqida, ou des écoles de pensée fondées sur la croyance et qui ne doivent pas être confondues avec une madhhab  مذهب pluriel  مذاهب [maḏhâhib], conception ; école juridique musulmane) qui, elle est une école de jurisprudence religieuse fiqh  فقه : dérive du verbe signifiant comprendre).

Dans l'islam sunnite أهل السنة, l'aqida définit six articles de foi fondés sur le hadith حديث  pluriel ʾaḥādīṯ أحاديث est une communication orale du Prophète Muhammad dit "de جبرائيل (Jibrāʾīl) ou جبريل (Jibrīl) Gabriel (de l'hébreu : גַּבְרִיאֵל [ġabrīēl]". Dans le Coran, القرآن Djibrîl est mentionné trois fois « La Vache », 2, 91–92, et « La Défense », 66 -4

Il s'agit de la croyance

  1. en Dieu Allah الله, le seul et unique tawhid تَوْحيد, monothéisme, unicité Le Tawhid est considéré comme le premier pilier de la Foi musulmane Al-Îmâne إيمان,  connaissance, croyance et conviction sans aucun doute possible, tandis que la chahada, شهادة  « attestation » ou « témoignage  est l'expression du Tawhid;

أشهد أن لآ إلَـهَ اِلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله  

Achhadou an lâ illâha illa-llâh, wa-achhadou anna Mouḥammadan rassoûlou-llâh,

J'atteste qu'il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu et que Muḥammad est l'envoyé de Dieu 

2 - en ses anges mala'ika ;  ملك, au pluriel malāʾika, ملائكة

3 - en ses Écritures kutub الكتب envoyées par Dieu; La croyance musulmane tient pour sacré un certain nombre de livres. Ces livres sont issus, pour cette religion, d'un livre commun, appelé La Mère des livres. De ce livre divin sont tirés les livres du monothéisme et seule une partie est communiquée aux hommes. Le Coran القرآن, est l'un de ces livres, mais aussi les feuillets d'Abraham صحف ابراهيم , Suhuf-i-Ibrahim, le Pentateuque, أسفار موسى الخمسة  'asfar musaa alkhms appelé Tawrat, توراة , Tawrah ou Taurat) est la traduction arabe du mot hébreu Torah תּוֹרָה, « instruction » ; mot d'origine grecque Πεντάτευχος Νόμος – Nomos signifiant « Les cinq livres ». « Loi » (également connue comme les « Cinq Livres de Moïse » ou « Pentateuque » les écrits de Salomon et/ou David (appelé Zabur  زبور le livre sacré des Sabéens habitant le royaume de Saba. مملكة سبأ mamlakat saba et l'Injil إنجيل l'Évangile.du grec ancien εὐαγγέλιον (euangélion) qui signifie « bonne nouvelle » quatre évangiles :Matthieu, Marc, Luc et Jean. ainsi que  L’Évangile de Barnabé

(Matthieu : V, 17)

" N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les prophètes, je ne suis pas venu abroger, mais accomplir "

Nolite putare quoniam veni solvere Legem aut Prophetas; non veni solvere, sed adimplere

(Π) Μὴ νομίσητε ὅτι ἦλθον καταλῦσαι τὸν νόμον ἢ τοὺς προφήτας: οὐκ ἦλθον καταλῦσαι ἀλλὰ πληρῶσαι.

. Cette parole de Jésus est confirmée par le CORAN sourate 5  المائدة Al-Maidah le plateau servi  verset 46

.وَقَفَّيْنَا عَلَى آثَارِهِم بِعَيسَى ابْنِ مَرْيَمَ مُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ مِنَ التَّوْرَاةِ وَآتَيْنَاهُ الإِنجِيلَ فِيهِ هُدًى وَنُورٌ وَمُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ مِنَ التَّوْرَاةِ وَهُدًى وَمَوْعِظَةً لِّلْمُتَّقِينَ

5.46. Nous envoyâmes, à leur suite, Jésus, fils de Marie, qui vint confirmer le contenu de la Thora précédemment révélée. Nous le dotâmes de l'Évangile qui est à la fois un guide et une lumière corroborant la Thora et servant en même temps de direction et d'exhortation pour ceux qui craignent le Seigneur.

5.46. Waqaffayna AAala atharihim biAAeesa ibni maryama musaddiqan lima bayna yadayhi mina alttawrati waataynahu al-injeela feehi hudan wanoorun wamusaddiqan lima bayna yadayhi mina alttawrati wahudan wamawAAithatan lilmuttaqeena

Coran sourate 87 الأعلى Al-A'la  le Très Haut verset 18

.إِنَّ هَذَا لَفِي الصُّحُفِ الْأُولَى

Ces vérités se trouvent déjà inscrites dans les Écritures anciennes,

Inna hatha lafee alssuhufi al-oola

 

4  - en ses prophètes nabi نبی,  Hébreu: נביא, nâbîy; Grec: προφήτης, prophētēs)et messagers  au singulier rasūl (رسول, au pluriel. رسل  rusul envoyés par Dieu sans exceptions ; sont considérés comme importants, mais cinq sont nommés Aouli l âazm (أولي العزم, les plus décidés) et se distinguent : Nouh نوح Noé, Ibrahim إبراهيم Abraham, Moussa موسى Moïse, Îsâ  عيسى   `Îsâ ibn Maryam عيسى بن مريم Jésus fils de Marie Jésus de Nazareth يسوع الناصري yaswae alnnasiri  et (Muhammad محمّد « Celui qui est loué »

 

5 - au jour du jugement qiyamah يَوْم الدِّينِ Le Jour du Jugement dernier (ou Jour de la Résurrection ou Jour du Seigneur ou encore Jour de la Rétribution et à la résurrection Yawm al-Qiyāmah يوم القيامة

       Sourate 75 Al-Qiyâmah, القيامة « la résurrection » verset 1

.لَا أُقْسِمُ بِيَوْمِ الْقِيَامَةِ

      75.1. Non ! J'en jure par le Jour de la Résurrection !

      75.1. La oqsimu biyawmi alqiyamati

6 - en la destinée qadar wa al-qadar, القضاء و القدر, la fatalité ; la volonté de Dieu, bonne ou mauvaise.

Le fait de nier ou de douter de l'un de ces six articles annulerait la foi. Les autres aspects de la ʿaqida ont été répertoriés par l'imam Al-Tahawi الطحاوي dans son livre aquâdat ut Tahâwiyyah où l'on peut trouver les points faisant unanimité. Le tawhid تَوْحيد  (le strict monothéisme islamique culte du seul, unique Dieu) fait également partie de la ʿaqida mais concerne seulement Allah الله, que ce soit les actes d'adorations qui lui sont voués, ses lois ou encore ses noms et attributs. Les divers courants de l'islam sunnites sont unanimes à dire que les quatre imams* avaient la même ʿaqida, c'est-à-dire la même compréhension du monothéisme pur.

*Les quatre imams est une dénomination qui sert à désigner les quatre fondateurs des grandes écoles juridiques de l'islam sunnite.

أهل السنة والجماعة 'ahl alssanat waljamaea communauté sunnite . السنة الإسلام alssanat al'islam islam sunnite

Nom de l'Imam                                                                                          Écoles    مذاهب maḏhâhib             

 

Abû Hanifa al-Nu'mân ben Thabit  بن ثابت ابو حنيفة النعمان (699-767)        Hanafisme  : حنفى

L'école hanafite se retrouve surtout chez les peuples   turcs, Indo-Pakistanais, Afghans, Albanais et Chinois.

 

 

Mâlik Ibn Anas مالك ابن أنس (708/716 - 796 )                                                  Malékisme       مذهب   مذهب مالكي

 

L'école est principalement répandue sur le nord du continent africain. L'Espagne musulmane (al-andalus) était le bastion du sunnisme malékite

.

Ach-Châfi`î الشافعي   (767 -820)                                                                        Chaféisme       مذهب الشافعية

 

Elle est particulièrement répandue en Égypte, Arabie, Yémen, Koweït, Indonésie, Malaisie, Viêt Nam, Philippines et Thaïlande

Ahmad Ibn Hanbal  أحمد بن حنبل  780 - 855                                               Hanbalisme               مذهب الحنابلة

L'école traditionaliste par excellence, majoritaire dans la péninsule arabique

les chiites                                                                          duodécimain  اثنا عشرية, Ithnā'ashariyya

Les chiites, en particulier les duodécimains, اثنا عشرية, Ithnā'ashariyya) qui croient dans l'existence des douze imams (Chaque imam est le fils du précédent, excepté Husayn, qui était le frère de Hasan ont une ʿaqida qui diffère de celle des sunnites. Par exemple, il est obligatoire de croire أبو الحسن علي بن أبي طالب,qu'ʿAli ibn Abi Talib, le cousin de محمّد, Muḥammad et quatrième calife, est son héritier ainsi que de croire en l'occultation du douzième imam, Muhammad al-Mahdi.. محمد بن الحسن المهدي

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.