jihad جِهَاد

Le Jihad,جِهَاد c’est quoi exactement?

 

Jihad (djihad ; lutte) جِهَاد : lutte ; effort ; effort sur soi-même ; guerre sainte

 CORAN Sourate 29 AL ANKABUT   سورة العنكبوت  "l'Araignée"Verset 6

.وَمَن جَاهَدَ فَإِنَّمَا يُجَاهِدُ لِنَفْسِهِ إِنَّ اللَّهَ لَغَنِيٌّ عَنِ الْعَالَمِينَ

 Quiconque lutte pour la Cause de Dieu ne lutte en réalité que pour lui-même, car Dieu Se passe volontiers de tout l'Univers.
. Waman jahada fa-innama yujahidu linafsihi inna Allaha laghaniyyun AAani alAAalameen
 

Quand il est mention du Prophète Muhammad il est conseillé de dire :

ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui

  Djihad, جهاد voir Jihad également écrit jihâd ou djihâd, c’est un devoir religieux pour les musulmans (es). En arabe, ce terme signifie « abnégation », « effort », « lutte » ou « résistance », « faites un effort dans le chemin de Dieu » souvent traduit à tort par « guerre sainte ». Le mot jihâd est employé à plusieurs reprises dans le Coran, souvent dans l'expression idiomatique « al-djihād bi amwalikum wa anfusikum الجهاد بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ»ou wa jahadou bi-amwalihim wa anfousihim وَجَاهَدُواْ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ qui peut se traduire par « lutter avec vos biens et vos âmes ».

 Ainsi, le djihad est parfois défini par « faites un effort dans le chemin de Dieu ».  الجهاد أو الجهاد في سبيل الله al jihad 'aw al jihad fi sabil Allah par le cœur, par la langue

C’est l'effort volontaire réalisé par le croyant sur la voie de la soumission à Dieu. Par extension, ce terme a été utilisé pour désigner le combat mené par les musulmans repoussant les assauts de leurs ennemis. Le Prophète Muhammad (sur lui la prière et la paix) a cependant qualifié de "grand Jihad" l'effort intérieur mené par le croyant sur la voie de l'Islam, célébrant ainsi le mérite de celui qui chaque jour repousse les tentations et recherche la meilleure connaissance. Par ailleurs, un Hadith atteste que le pélerinage est pour la femme équivalente au djihad.

Il faut savoir que le combat armé n'est qu'une forme de djihad. La recherche de la connaissance, la pratique d'un bon comportement ou la persévérance face aux épreuves de la vie sont autant de formes différentes du djihad.et de plus grande valeurs

Le Coran INTERDIT textuellement de détruire les synagogues, églises et mosquées

  sourate 22 ,  الحج Al-Hajj    pèlerinage v 39-40

.أُذِنَ لِلَّذِينَ يُقَاتَلُونَ بِأَنَّهُمْ ظُلِمُوا وَإِنَّ اللَّهَ عَلَى نَصْرِهِمْ لَقَدِيرٌ

39. Toute autorisation de se défendre est donnée aux victimes d'une agression, qui ont été injustement opprimées, et Dieu a tout pouvoir pour les secourir.

39. Othina lillatheena yuqataloona bi-annahum thulimoo wa-inna Allaha AAala nasrihim laqadeerun

الَّذِينَ أُخْرِجُوا مِن دِيَارِهِمْ بِغَيْرِ حَقٍّ إِلَّا أَن يَقُولُوا رَبُّنَا اللَّهُ وَلَوْلَا دَفْعُ اللَّهِ النَّاسَ بَعْضَهُم بِبَعْضٍ لَّهُدِّمَتْ صَوَامِعُ وَبِيَعٌ وَصَلَوَاتٌ وَمَسَاجِدُ يُذْكَرُ فِيهَا اسْمُ اللَّهِ كَثِيراً وَلَيَنصُرَنَّ اللَّهُ مَن يَنصُرُهُ إِنَّ اللَّهَ لَقَوِيٌّ عَزِيزٌ

40. Tel est le cas de ceux qui ont été injustement chassés de leurs foyers uniquement pour avoir dit : «Notre Seigneur est Dieu !» Si Dieu ne repoussait pas certains peuples par d'autres, des ermitages auraient été démolis, ainsi que des synagogues, des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est souvent invoqué. Dieu assistera assurément ceux qui aident au triomphe de Sa Cause, car la force et la puissance de Dieu n'ont point de limite.

40. Allatheena okhrijoo min diyarihim bighayri haqqin illa an yaqooloo rabbuna Allahu walawla dafAAu Allahi alnnasa baAAdahum bibaAAdin lahuddimat sawamiAAu wabiyaAAun wasalawatun wamasajidu yuthkaru feeha ismu Allahi katheeran walayansuranna Allahu man yansuruhu inna Allaha laqawiyyun AAazeezun

Le concept de jihad a varié au cours du temps parfois, des interprétations successives en concurrence.

L'islam compte quatre types de jihad :

     1.le jihad du cœur : la lutte contre le moi intérieur  invite les musulmans à « combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société »

  • lutter contre son égo en étudiant la voie de la félicité et de la religion ;
  • s'efforcer d'agir en conformité avec les religieux et en toute droiture après avoir appris sondjihâd avec l'âme.
  • enseigner la religion aux personnes qui ne la connaissent pas et les y appeler par le djihad intellectuel, dans l'enseignement.
  • patienter contre les épreuves de la vie terrestre.
  • lutter contre les doutes inspirés par Satan.
  • lutter contre le désir illicite et ses tentations interdites.

     2.celui de la langue ; le cœur et l'âme

     3.celui de la main ; matériellement, avec ses biens

     4.celui de l'épée. Guerre et Paix : l'historique de ces notions dans la sharia l'interdiction de provoquer le chaos فتنة al-fitna qui évoque la mise à l'épreuve (du feu), l'envoûtement, la séduction et les errements qui en résultent.

Il faut essayer d'empêcher physiquement le mal, à défaut de quoi il faut se servir de la langue, et si cela est impossible il faudra lutter en son cœur et rejeter cela comme mauvais. Cela est le minimum de la foi Al-Îmâne إيمان connaissance, croyance et conviction sans aucun doute possible. C'est la base de l'Islam.

Le sulh, ou encore solh : صلح signifie la paix en tant qu'opposé à l'état de guerre. La conciliation ou trêve, tout comme les traités et accord, vise à tenir des périodes de paix avec chacune de ces catégories afin de faciliter les relations commerciales et culturelles C'est la même racine qui donne le terme musalaha  مصالحة, qui veut dire réconciliation. En droit islamique, «  un accord amiable » cherchers, encouragemer à faciliter la réconciliation, en premier lieu parmi le scommunautés belligerentes !

Sarakhsi السرخسي mort vers 1090 explique dans son kitab al-Mabsut, siyar al-Kebir كتاب المبسوط وهو سجين , etc., Muhammad interdit strictement de tuer les vieux, les femmes et les enfants ne portant pas d'arme. Seuls les dégâts collatéraux involontaires sont tolérés dans le Sahih-i Muslim  صحيح مسلم.

Il est interdit de mutiler les corps‏‏ Mezâlim Jâmi'us مظالم الجامع Sahîh, al-Bukhârî. صحيح البخاري Hadith حديث no 654 (?) Abdullah bin Yazid Al-Ansari: Le Prophète interdit le vol qualifié (enlevant ce qui appartient aux autres sans leur permission) et interdit également la mutilation (ou la mutilation) de corps.

http://Mezâlim Jâmi'us-Sahîh, al-Bukhârî. Hadith n°654

De liberer le captif de la nourrir de rendre visite aux malades Sahîh, al-Bukhârî. صحيح البخاري Hadith حديث n° 3047 Tome 4 page 238 .édition 2011al maktaba

Hadiths du livre 52 de al-Bukhari

http://mb-soft.com/believe/tfwm/hadith4.htm

 Le jihad جِهَاد  peut aussi être interprété comme une lutte spirituelle, dans le cadre du soufisme par exemple. Cette dernière interprétation a servi d'argument à différents groupes musulmans à travers l'histoire pour promouvoir des actions contre les « infidèles » ou d'autres groupes musulmans considérés comme opposants et révoltés. Néanmoins, les spécialistes du Coran s'accordent sur le fait qu'il est illégitime d'affirmer que le jihâd coranique est uniquement spirituel.

Le terme djihad جِهَاد n'est alors pas utilisé pour désigner ces actions militaires. Il est utilisé ultérieurement (à partir du 8e siècle) dans le sens guerrier pour désigner le devoir des musulmans à participer à des batailles défensives quand la communauté des croyants est menacée.

Youssef al-Qardawi يوسف القرضاوي né le 9 septembre 1926 en Égypte, théologien, islamologue universitaire Qatari d'origine égyptienne déclare dans « L'Islam et l'Occident, p. 19: »  Le Jihad sur le sentier d'Allah sert uniquement à la défense de la terre, de l'honneur et des choses sacrées… les savants musulmans tels : cheikh Abu Zuhra, محمود أبو زهرة cheikh Rachîd Ridâ رشيد ريدا, cheikh Chaltut تشالتوت, cheikh Abdallah Darâz عبد الله دراز, cheikh Al-Ghazâli الغزّالي 1058-1111 : tous sont d'avis que le Jihad en Islam الجهاد في الإسلام sert uniquement à la défense de la religion, de l'État, des choses sacrées, de la terre, de l'honneur… et ne sert pas à la conquête du monde comme le décrivent certains.

Le jihad ne doit pas être confondu avec l'ijtihad اِجْتِهاد, qui désigne, en droit musulman, « comprendre faire l'effort de réflexion » pour interpréter les textes fondateurs de l'islam.

Exemple : http://corpus.quran.com/wordbyword.jsp?chapter=25&verse=52

 

Sourate 25 verset 52

http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=j

La racine trilitère jīm hā dāl ج ه د apparaît 41 fois dans le Coran, sous cinq formes dérivées:

 27 fois comme la forme du verbe jāhada جَهد « application, zèle, assiduité, effort, sursaut tension»
  4 fois comme le nom jihād جِهاد  « effort  application,vigueur, combat, lutte »
  1 fois que le nom juh'd جُهد « d’avoir + de faculté, pouvoir,moyen, peine, fatigue »
  5 fois comme le nom verbal jahd جهد « force de travailler dur »
  4 fois comme la forme du participe actif mujāhidīn مجهدين « qui s’appliquent »

Les traductions ci-dessous sont de brèves gloses destinées à guider la signification.

s2 البقرة   .al-baqara la vache v218

إِنَّ الَّذِينَ آمَنُواْ وَالَّذِينَ هَاجَرُواْ وَجَاهَدُواْ فِي سَبِيلِ اللّهِ أُوْلَـئِكَ يَرْجُونَ رَحْمَتَ اللّهِ وَاللّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

Tandis que ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui se sont éfforcés pour la Cause de Dieu, ceux-là peuvent espérer en Sa miséricorde, car Il est Clément et Miséricordieux.

Inna alladhina amanou wa alladhina hajarou wa jahadou fee sabili Allahi ola-ika yarjouna rahmata Allahi wallahou ghafouroun rahimoun

s3آل عمران āli ʿimrān la famille d'Imran  v 142

.أَمْ حَسِبْتُمْ أَن تَدْخُلُواْ الْجَنَّةَ وَلَمَّا يَعْلَمِ اللّهُ الَّذِينَ جَاهَدُواْ مِنكُمْ وَيَعْلَمَ الصَّابِرِينَ

Pensiez-vous entrer au Paradis sans que Dieu ai jamais mis à l'épreuve la sincérité et l'endurance de ceux d'entre vous qui s’est efforcé pour Lui?

Am hasibtoum an tadkhoulou al jannata wa lamma yaAlami Allahu alladhina jahadou minkoum wayaAlama alssabirina

 

s 4النساء .an-nisāʾ les femmes v95

لاَّ يَسْتَوِي الْقَاعِدُونَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ غَيْرُ أُوْلِي الضَّرَرِ وَالْمُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللّهِ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فَضَّلَ اللّهُ الْمُجَاهِدِينَ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ عَلَى الْقَاعِدِينَ دَرَجَةً وَكُـلاًّ وَعَدَ اللّهُ الْحُسْنَى وَفَضَّلَ اللّهُ الْمُجَاهِدِينَ عَلَى الْقَاعِدِينَ أَجْراً عَظِيماً

Ceux des croyants qui restent tranquillement chez eux, sans y être astreints par une incapacité quelconque, ne peuvent être considérés comme égaux aux croyants qui, dans l’effort qu'ils mènent au service de Dieu, s'exposent aux dangers corps et biens. Aussi Dieu tient-Il en plus grande estime ceux qui Lui sacrifient leurs biens et leurs personnes. Et bien que les promesses divines s'étendent aux uns et aux autres, un rang infiniment supérieur est réservé aux combattants, ainsi qu'une récompense sans limite.

La yastawi al qaAidouna mina almou/minina ghayoru oli al ddarari wa al mujahidouna fi sabili Allahi bi-amwalihim wa anfusihim faddala Allahou al moujahidona bi-amwalihim wa anfusihim Aala al qaAAideena darajatan wa koullan waAada Allahou al housna wa faddala Allahou al mujahideena Aala al qaAidina ajran Aadhiman

 

s5المائدة .al-māʾida la table servie al v 35

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ وَابْتَغُواْ إِلَيهِ الْوَسِيلَةَ وَجَاهِدُواْ فِي سَبِيلِهِ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et efforcez-vous de trouver le moyen de vous rapprocher de Lui ! Efforcez dur vos efforts pour Sa cause, ainsi vous réussirez !

Ya ayouha alladhina amanou ittaqou Allaha wa ibtaghou ilayhi al wasilata wa jahidou fi sabilihila laallakum touflihouna

 

s5المائدة .al-māʾida la table servie v53

وَيَقُولُ الَّذِينَ آمَنُواْ أَهَـؤُلاء الَّذِينَ أَقْسَمُواْ بِاللّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ إِنَّهُمْ لَمَعَكُمْ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فَأَصْبَحُواْ خَاسِرِينَ

Et les vrais croyants de s'exclamer, en disant : «Sont-ce bien ceux-là qui attestaient par Dieu, par les plus graves de leurs serments, qu'ils étaient avec vous?» C'est ainsi que toutes leurs plus grands efforts des bonnes œuvres ont été réduites à néant et qu'ils se sont retrouvés parmi les perdants.

Wayaqoulu alladhina amanou ahaoula-i alladhina aqsamou biAllahi jahda aymanihim innahoum lamaAakoum habitat aAmalouhoum faasbahou khasirina

 
s5المائدة .al-māʾida la table servie v.54

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ مَن يَرْتَدَّ مِنكُمْ عَن دِينِهِ فَسَوْفَ يَأْتِي اللّهُ بِقَوْمٍ يُحِبُّهُمْ وَيُحِبُّونَهُ أَذِلَّةٍ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ أَعِزَّةٍ عَلَى الْكَافِرِينَ يُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللّهِ وَلاَ يَخَافُونَ لَوْمَةَ لآئِمٍ ذَلِكَ فَضْلُ اللّهِ يُؤْتِيهِ مَن يَشَاءُ وَاللّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ

Ô vous qui croyez ! Si certains d'entre vous renient leur foi, Dieu fera surgir d'autres hommes qu'Il aimera et qui L'aimeront. Humbles avec les croyants, durs envers les négateurs, ils vigourisent  au service de Dieu, sans la crainte d'aucun reproche. Telle est la grâce de Dieu, qu'Il accorde à qui Il veut, car Dieu est le Détenteur des faveurs et l'Omniscient.

Ya ayouha alladhina amanou man yartadda minkuum Aan dinihi fasawouafa yati Allahou biqawouamin yuhibbouhoum wa oyuhibbounahou athillatin Aala al mouminina aizzatin Aala al kafirina youjahidouna fi sabili Allahi wala yakhafouna lawouamata la-imin thalika fadlou Allahi yutihi man yashaou wallahou wasiAun Aalimoun

 

s6 الأنعام .al-anʿām les troupeaux v 109

وَأَقْسَمُواْ بِاللّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ لَئِن جَاءتْهُمْ آيَةٌ لَّيُؤْمِنُنَّ بِهَا قُلْ إِنَّمَا الآيَاتُ عِندَ اللّهِ وَمَا يُشْعِرُكُمْ أَنَّهَا إِذَا جَاءتْ لاَ يُؤْمِنُونَ

Ils jurent par Dieu de toute leur force que si un miracle leur était envoyé, ils y croiraient sans hésiter. Dis-leur que les miracles relèvent uniquement de Dieu. Mais qui vous dit que même si un miracle se produisait sous leurs yeux, ils y croiraient pour autant?

Wa aqsamou biAllahi jahda aymanihim la-in jaat-hum ayatoun layouminounna biha qoul innama al-ayatou Ainda Allahi wama youshAiroukoum annaha itha jaat la you/minouna

 

s8 v72

إِنَّ الَّذِينَ آمَنُواْ وَهَاجَرُواْ وَجَاهَدُواْ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللّهِ وَالَّذِينَ آوَواْ وَّنَصَرُواْ أُوْلَـئِكَ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَالَّذِينَ آمَنُواْ وَلَمْ يُهَاجِرُواْ مَا لَكُم مِّن وَلاَيَتِهِم مِّن شَيْءٍ حَتَّى يُهَاجِرُواْ وَإِنِ اسْتَنصَرُوكُمْ فِي الدِّينِ فَعَلَيْكُمُ النَّصْرُ إِلاَّ عَلَى قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُم مِّيثَاقٌ وَاللّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ

Ceux qui ont cru, émigré et  se sont efforcés à mettre leurs biens et leurs personnes au service de Dieu, ainsi que ceux qui les ont accueillis et secourus, ceux-là sont solidaires les uns des autres. Mais ceux qui ont cru sans avoir quitté leurs foyers, vous ne serez liés à eux par les mêmes liens que lorsqu'ils auront, à leur tour, émigré. S'ils sollicitent votre aide au nom de la religion, vous devez la leur donner, à moins qu'elle ne soit dirigée contre un peuple auquel un pacte vous lie. Dieu voit parfaitement ce que vous faites.

Inna alladhina amanou wa hajarou wa jahadou bi-amwalihim wa anfousihim fi sabili Allahi wa alladhina awouawoua wouanasarou ola-ika baAdouhoum awoualiyaou baAdin wa alladhina amanou wa lam youhajirou ma lakoum min walayatihim min shay-in hatta oyuhajirou wa-ini istansaroukoum fi alddini faalaykoumou al nasrou illa Aala qawouamin baynakoum wabaynahoum mithaqoun wallahou bima taAmalouna basiroun

s8v 75

وَالَّذِينَ آمَنُواْ مِن بَعْدُ وَهَاجَرُواْ وَجَاهَدُواْ مَعَكُمْ فَأُوْلَـئِكَ مِنكُمْ وَأُوْلُواْ الأَرْحَامِ بَعْضُهُمْ أَوْلَى بِبَعْضٍ فِي كِتَابِ اللّهِ إِنَّ اللّهَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ

Ceux qui se sont convertis par la suite, qui ont émigré et se sont efforcés durement avec vous, ceux-là sont également des vôtres. Cependant, ceux que des liens du sang unissent sont encore plus proches les uns des autres, comme Dieu l'a prescrit. En vérité, Dieu a connaissance de toute chose.

Waalladhina amanou min baAdou wa hajarou wa jahadou maAakum faola-ika minkum waoloo al-arhami baAduhoum awla bibaAAdin fee kitabi Allahi inna Allaha bikulli shay-in AAaleemun
 

s9v 16

أَمْ حَسِبْتُمْ أَن تُتْرَكُواْ وَلَمَّا يَعْلَمِ اللّهُ الَّذِينَ جَاهَدُواْ مِنكُمْ وَلَمْ يَتَّخِذُواْ مِن دُونِ اللّهِ وَلاَ رَسُولِهِ وَلاَ الْمُؤْمِنِينَ وَلِيجَةً وَاللّهُ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ

Pensez-vous que vous serez laissés à l'abandon, que Dieu ne connaît pas ceux d'entre vous qui s’éfforcent pour Sa Cause et qui ne cherchent d'autre alliance que celle de Dieu, de Son Prophète et des croyants? Dieu est parfaitement Instruit de ce que vous faites.

Am hasibtoum an toutrakou walamma yaAlami Allahou alladhina jahadou minkoum walam yattakhithou min douni Allahi wala rasoulihi wala al mouminina walijatan waAllahou khabiroun bima taAmalouna

 

s9v19.

 

.أَجَعَلْتُمْ سِقَايَةَ الْحَاجِّ وَعِمَارَةَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ كَمَنْ آمَنَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ وَجَاهَدَ فِي سَبِيلِ اللّهِ لاَ يَسْتَوُونَ عِندَ اللّهِ وَاللّهُ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

Comment pouvez-vous assimiler celui qui est chargé de distribuer l'eau aux pèlerins ou d'entretenir la Mosquée sacrée à celui qui croit en Dieu, au Jugement dernier et qui et se sont efforcés pour la Cause de Dieu? Non, ils ne sont pas égaux devant Dieu, et Dieu ne guide point les injustes.

AjaAaltoum siqayata al hajji wa Aimarata al masjidi al harami kaman amana biAllahi wa alyawmi al-akhiri wa jahada fi sabili Allahi la yastawouna AAinda Allahi waAllahou la yahdi alqawma al ththalimina

 

s9v20

 

.الَّذِينَ آمَنُواْ وَهَاجَرُواْ وَجَاهَدُواْ فِي سَبِيلِ اللّهِ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ أَعْظَمُ دَرَجَةً عِندَ اللّهِ وَأُوْلَئِكَ هُمُ الْفَائِزُونَ

Ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui se sont  efforcé au service de Dieu, par leurs biens et leurs personnes, ceux-là occuperont auprès de Lui un très haut rang, et ce sont ceux-là qui seront les victorieux.

Alladhina amanou wahajarou wa jahadou fi sabeeli Allahi bi-amwalihim waanfousihim aAAthamou darajatan Ainda Allahi waoula-ika houmou alfa-izouna

s9v41

انْفِرُواْ خِفَافاً وَثِقَالاً وَجَاهِدُواْ بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ فِي سَبِيلِ اللّهِ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ

Courez au combat*, légèrement ou lourdement équipés ! Mettez vos biens et vos personnes au service de Dieu ! Cela sera toujours dans votre propre intérêt, si vous pouviez le savoir !

Infirou khifafan wathiqalan wa jahidou bi-am walikum wa anfousikoum fi sabili Allahi thalikoum khayroun lakoum in kountoum taAlamouna

* Voir Ar-Rahīq al-Makhtum الرحيق المختوم  le Nectar cacheté par  Saif-ur Rahman Mubarakpûri, édition Maison d’Ennour 2014 il faut aussi sous entendre deux grande expédition à Mu’ta مؤتة  et Tabuk تبوك .Pages 587 à 598. La bataille de Mu'tah غزوة مؤتة qui a lieu en septembre 629 an 8 de l’hégire près du village de Mu'ta مؤتة  à l'est du Jourdain et d'al-Karak الكرك.  Le combat eut lieu entre une troupe de combattants musulmans dépêchée par le Prophète Muhammad resté à Médine pour le musulmans sous la direction de Khalid ibn al-Walid خالد بن الوليد aussi nommé Sayf Allāh al-Maslūl سيف الله المسلول‎‎; Sabre dégainé d'Allah et l’ armée byzantine probablement  commandés par l'empereur romain d'Orient Héraclius1er. Du sort de cette bataille bon nombre de célèbres compagnons furent tués et une retraite bien ordonnée par de Khalid ibn al-Walid peut se faire Voir Ar-Rahīq al-Makhtum الرحيق المختوم  le Nectar cacheté

Pages 653 -671  l’Expedition de la bataille de Tabouk  غزوة تبوك, Ghazwat Tabūk contre les romains nommés aussi le byzantins en octobre 630, la 9è année de l’Hégire le Prophète sur lui la salut et la paix pris part à cette expedition.Iln’y eut pas de combat mais un repli de l’armée byzantine.


Bataille mu ta et tabuk


s9v24

قُلْ إِن كَانَ آبَاؤُكُمْ وَأَبْنَآؤُكُمْ وَإِخْوَانُكُمْ وَأَزْوَاجُكُمْ وَعَشِيرَتُكُمْ وَأَمْوَالٌ اقْتَرَفْتُمُوهَا وَتِجَارَةٌ تَخْشَوْنَ كَسَادَهَا وَمَسَاكِنُ تَرْضَوْنَهَا أَحَبَّ إِلَيْكُم مِّنَ اللّهِ وَرَسُولِهِ وَجِهَادٍ فِي سَبِيلِهِ فَتَرَبَّصُواْ حَتَّى يَأْتِيَ اللّهُ بِأَمْرِهِ وَاللّهُ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ

Dis : «Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos conjoints, vos proches, les biens que vous avez acquis, le commerce dont vous redoutez le déclin, les demeures où vous vous prélassez, vous sont plus chers que Dieu, Son Prophète et la recherche pour Sa Cause, alors attendez que vienne s'instaurer l'Ordre du Seigneur ! Car Dieu ne guide pas les gens pervers.»

Qoul in kana abaoukoum wa abnaoukoum wa-ikhwanoukoum wa azwajoukoum wa Aashiraoukoum wa amwaloun iqtaraftoumouha wa tijaratoun takhshawna kasadaha wa masakinou tardawouanaha ahabba ilaykoum mina Allahi warasoulihi wa jihadin fi sabilihi fatarabbasou hatta yatiya Allahou bi-amrihi wa Allahou la yahdi al qawouama alf asiqina

s9v44

لاَ يَسْتَأْذِنُكَ الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ أَن يُجَاهِدُواْ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ وَاللّهُ عَلِيمٌ بِالْمُتَّقِينَ

Certes, ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier ne viendront jamais te demander de dispense quand il s'agit d'aller s’efforcer pour la Cause de Dieu avec leurs biens et leurs personnes. Dieu connaît toujours les véritables croyants.

La yastathinuka alladhina youminouna biAllahi wa alyawouami al-akhiri an yujahidou bi-amwalihim wa anfousihim waAllaohu Aalimoun bi al mouttaqina

s9v73

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ

Ô Prophète ! Lutte avec  assiduité, les négateurs et les hypocrites, et traite-les avec rigueur. Leur dernier refuge sera la Géhenne, cette détestable demeure.

Ya ayypouha al nabiyou jahidi al kuffara wa al mounafiqina waoughlouth AAalayhim wama/wahoum jahannamou wabisa al masirou

s9v79

الَّذِينَ يَلْمِزُونَ الْمُطَّوِّعِينَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ فِي الصَّدَقَاتِ وَالَّذِينَ لاَ يَجِدُونَ إِلاَّ جُهْدَهُمْ فَيَسْخَرُونَ مِنْهُمْ سَخِرَ اللّهُ مِنْهُمْ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ

Certains d'entre eux dénigrent et raillent aussi bien les croyants qui font bénévolement de généreuses aumônes volontaires (surérogatoires) que ceux qui critiquent, qui n'en font que selon leurs faibles (efforts) moyens. Dieu se moquera bien de ces impies et les soumettra à de terribles tourments.

Alladhina yalmizouna al mouttawwiAina mina al mouminina fee als sadaqati wa al ladhina la yajidouna illa jouhdahoum fayaskharouna minhoum sakhira Allahou minhoum wa lahoum Aathaboun alimoun

 

s9v 81

فَرِحَ الْمُخَلَّفُونَ بِمَقْعَدِهِمْ خِلاَفَ رَسُولِ اللّهِ وَكَرِهُواْ أَن يُجَاهِدُواْ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللّهِ وَقَالُواْ لاَ تَنفِرُواْ فِي الْحَرِّ قُلْ نَارُ جَهَنَّمَ أَشَدُّ حَرّاً لَّوْ كَانُوا يَفْقَهُونَ

Ceux qui sont restés dans leurs foyers et qui n'ont pas accompagné le Prophète au combat s'en félicitaient, car il leur répugnait de mettre leurs biens et leurs personnes au service de Dieu, en disant : «Ne vous mettez pas en campagne par ces chaleurs !» Dis-leur : «Le feu de l'Enfer est bien plus ardent encore !» Mais peuvent-ils le comprendre?

Fariha al moukhallafouna bimaqadihim khilafa rasouli Allahi wakarihou an yujahidou bi-amwalihim waanfousihim fi sabili Allahi waqalou la tanfirou fi al harri qoul naru jahannama ashaddou harran law kanou yafqahouna

s9v86.


وَإِذَا أُنزِلَتْ سُورَةٌ أَنْ آمِنُواْ بِاللّهِ وَجَاهِدُواْ مَعَ رَسُولِهِ اسْتَأْذَنَكَ أُوْلُواْ الطَّوْلِ مِنْهُمْ وَقَالُواْ ذَرْنَا نَكُن مَّعَ الْقَاعِدِينَ

Lorsqu'une sourate est révélée prescrivant de croire en Dieu et de s’efforcer avec Son Prophète, les plus riches d'entre eux ne songent qu'à se faire dispenser d'aller au combat, en te demandant : «Laisse-nous avec ceux qui se tiennent à l'arrière !»,

Wa-itha onzilat sooratun an aminoo biAllahi wajahidou maAAa rasoolihi ista/thanaka oloo alttawli minhum waqaloo tharna nakun maAAa alqaAAideena

s9v88.

 

لَـكِنِ الرَّسُولُ وَالَّذِينَ آمَنُواْ مَعَهُ جَاهَدُواْ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ وَأُوْلَـئِكَ لَهُمُ الْخَيْرَاتُ وَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ

Et pendant ce temps, le Prophète et ceux qui ont cru avec lui engageaient dans l’effort, leurs biens et leurs vies. Voilà ceux qui jouiront de toutes les faveurs ! Voilà ceux qui seront les bienheureux !

Lakini al rasoulu wa alladhina amanou maAahou jahadou bi-amwalihim waanfousihim waoula-ika lahoumou alkhayratou waoula-ika houmou al mouflihouna

s16v38

وَأَقْسَمُواْ بِاللّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ لاَ يَبْعَثُ اللّهُ مَن يَمُوتُ بَلَى وَعْداً عَلَيْهِ حَقّاً وَلـكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لاَ يَعْلَمُونَ

Ils jurent par les efforts de leur foi les plus solennels que Dieu ne ressuscitera point les morts. Bien au contraire ! C'est une véritable promesse qu'Il a faite, mais la plupart des hommes ne s'en doutent guère.

Waqsamou biAllahi jahda aymanihim la yabAathou Allahou man yamoutou bala waAdan Aalayhi haqqan wa lakinna akthara al nnasi la yaAlamouna

s16v110

 

ثُمَّ إِنَّ رَبَّكَ لِلَّذِينَ هَاجَرُواْ مِن بَعْدِ مَا فُتِنُواْ ثُمَّ جَاهَدُواْ وَصَبَرُواْ إِنَّ رَبَّكَ مِن بَعْدِهَا لَغَفُورٌ رَّحِيمٌ

Quant à ceux qui ont émigré après avoir été persécutés, et qui se sont ensuite efforcés avec endurance, ton Seigneur sera à leur égard Plein de sollicitude et de bienveillance,

Thumma inna rabbaka lilladhina hajarou min baAdi ma foutinou thoumma jahadou wa sabarou inna rabbaka min baAdiha laghafouroun rahimoun

 s22v78

وَجَاهِدُوا فِي اللَّهِ حَقَّ جِهَادِهِ هُوَ اجْتَبَاكُمْ وَمَا جَعَلَ عَلَيْكُمْ فِي الدِّينِ مِنْ حَرَجٍ مِّلَّةَ أَبِيكُمْ إِبْرَاهِيمَ هُوَ سَمَّاكُمُ الْمُسْلِمينَ مِن قَبْلُ وَفِي هَذَا لِيَكُونَ الرَّسُولُ شَهِيداً عَلَيْكُمْ وَتَكُونُوا شُهَدَاء عَلَى النَّاسِ فَأَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَآتُوا الزَّكَاةَ وَاعْتَصِمُوا بِاللَّهِ هُوَ مَوْلَاكُمْ فَنِعْمَ الْمَوْلَى وَنِعْمَ النَّصِيرُ

 Et efforcez-vous en raison de Lui * comme il se doit pour la Cause de Dieu ! C'est Lui qui vous a élus, sans vous imposer aucune gêne dans votre religion, qui est la religion de votre père Abraham, lequel vous a lui-même déjà nommés «les musulmans», nom que vous portez encore dans ce Coran, afin que le Prophète soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les hommes. Accomplissez donc la salât ! Acquittez-vous de la zakât et attachez-vous fortement au Seigneur ! C'est Lui votre Protecteur ! Quel excellent Seigneur et quel excellent Soutien !

*c’est-à-dire corps et bien, et par votre bouche

Wa jahidoo fee Allahi haqqa jihadihi huwa ijtabakum wama jaAAala AAalaykum fee alddeeni min harajin millata abeekum ibraheema huwa sammakumu almuslimeena min qablu wafee hatha liyakoona alrrasoolu shaheedan AAalaykum watakoonoo shuhadaa AAala alnnasi faaqeemoo alssalata waatoo alzzakata waiAAtasimoo biAllahi huwa mawlakum faniAAma almawla waniAAma alnnaseeru

24-53

وَأَقْسَمُوا بِاللَّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ لَئِنْ أَمَرْتَهُمْ لَيَخْرُجُنَّ قُل لَّا تُقْسِمُوا طَاعَةٌ مَّعْرُوفَةٌ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ

Ils jurent par Dieu, par la force de leur foi de la façon la plus solennelle, que si tu leur ordonnes « d'aller au combat », ils s'exécuteront sans tarder. Dis-leur : «Inutile de jurer, ce qui compte, c'est d'obéir ! Dieu est parfaitement au courant de ce que vous faites !»

Wa aqsamou biAllahi jahda aymanihim la-in amartahoum layakhroujounna qul la touqsimou taAatoun maAroufatoun inna Allaha khabirun bima taAmalouna

 

s25v52

فَلَا تُطِعِ الْكَافِرِينَ وَجَاهِدْهُم بِهِ جِهَاداً كَبِيراً

Ne cède donc point aux infidèles. Et mène contre eux grâce à Lui. Que ce Coran te serve à s’efforcer avec vigueur !

Fala tutiAi al kafirina wa jahidhoum bihi jihadan kabiran


s29v6

وَمَن جَاهَدَ فَإِنَّمَا يُجَاهِدُ لِنَفْسِهِ إِنَّ اللَّهَ لَغَنِيٌّ عَنِ الْعَالَمِينَ

Quiconque s’efforce pour la Cause de Dieu ne lutte en réalité que pour lui-même, car Dieu Se passe volontiers de tout l'Univers.

Waman jahada fa-innama yujahidou linafsihi inna Allaha laghaniyoun Aani alAalamina

 

s29v8

وَوَصَّيْنَا الْإِنسَانَ بِوَالِدَيْهِ حُسْناً وَإِن جَاهَدَاكَ لِتُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلَا تُطِعْهُمَا إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

Nous avons recommandé à l'homme d'être bon envers son père et sa mère, mais «si ils te  combattent tous les deux contre vous à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, ne leur obéis pas.» C'est vers Moi que vous ferez tous retour, et Je vous ferai, alors, connaître toutes vos œuvres !

Wawassayna al-insana biwoualidayhi housnan wa-in jahadaka litoushrika bi ma laysa laka bihi Ailmoun fala tutiAhouma ilayya marjiAukoum faounabbi-okum bima kountoum taAmalouna

s29v69

وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ

Ceux qui s’efforcent pour Notre Cause, Nous les guiderons assurément sur Nos sentiers, car Dieu est avec ceux qui s'appliquent à accomplir des œuvres salutaires.

Wa alladhina jahadou fina lanahdiyannahoum souboulana wa-inna Allaha lamaAa almouhsinina

s31v15

وَإِن جَاهَدَاكَ عَلى أَن تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلَا تُطِعْهُمَا وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفاً وَاتَّبِعْ سَبِيلَ مَنْ أَنَابَ إِلَيَّ ثُمَّ إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

 Mais s'ils exercent avec force sur toi une contrainte pour t'amener à M'associer des divinités dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas, tout en continuant à te comporter envers eux en ce bas monde de façon convenable. Suis en cela la voie de celui qui revient repentant vers Moi, car c'est vers Moi que se fera ensuite votre retour, et Je mettrai alors chacun de vous en face des œuvres qu'il aura accomplies.

Wa-in jahadaka Aala an toushrika bee ma laysa laka bihi Ailmoun fala tutiAhouma wa sahibhouma fi al dounya maAroufan wa ittabiA sabila man anaba ilayya thoumma ilayya marjiAoukoum faounabbi-oukoum bima kountoum taAmalouna

s35v42

وَأَقْسَمُوا بِاللَّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ لَئِن جَاءهُمْ نَذِيرٌ لَّيَكُونُنَّ أَهْدَى مِنْ إِحْدَى الْأُمَمِ فَلَمَّا جَاءهُمْ نَذِيرٌ مَّا زَادَهُمْ إِلَّا نُفُوراً

Ils juraient par Dieu avec toute leur force en termes solennels que si jamais un prophète venait les avertir, ils seraient les mieux guidés des hommes. Or, lorsqu'ils eurent un Prophète, ils n'en furent que plus rebelles,

Wa aqsamou billahi jahda aymanihim la-in jaahoum nadhirun layakounounna ahda min ihda al-oumami falamma jaahoum nadhirun ma zadahoum illa noufouran

 

s47v31

وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ حَتَّى نَعْلَمَ الْمُجَاهِدِينَ مِنكُمْ وَالصَّابِرِينَ وَنَبْلُوَ أَخْبَارَكُمْ

Certes, Nous vous mettons à l'épreuve pour reconnaître ceux d'entre vous qui s’efforcent et souffrent pour notre Cause, et pour apprécier votre comportement.

Wa lanablouwannakoum hatta naAAlama al moujahidina minkoum wa al sabirina wanablouwa akhbarakoum

 

s49v15

إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ الَّذِينَ آمَنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ ثُمَّ لَمْ يَرْتَابُوا وَجَاهَدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ أُوْلَئِكَ هُمُ الصَّادِقُونَ

Les vrais croyants sont ceux qui ont foi en Dieu et en Son Prophète, sans plus jamais connaître de doute, et qui s’efforcent avec leurs biens et leurs personnes au service de Dieu. Tels sont les croyants sincères.

Innama al mouminouna alladhina amanou biAllahi warasoulihi thoumma lam yartabou wajahadou bi-am walihim wa anfousihim fee sabili Allahi oula-ika houmou al sadiqouna

s60v1

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَتَّخِذُوا عَدُوِّي وَعَدُوَّكُمْ أَوْلِيَاء تُلْقُونَ إِلَيْهِم بِالْمَوَدَّةِ وَقَدْ كَفَرُوا بِمَا جَاءكُم مِّنَ الْحَقِّ يُخْرِجُونَ الرَّسُولَ وَإِيَّاكُمْ أَن تُؤْمِنُوا بِاللَّهِ رَبِّكُمْ إِن كُنتُمْ خَرَجْتُمْ جِهَاداً فِي سَبِيلِي وَابْتِغَاء مَرْضَاتِي تُسِرُّونَ إِلَيْهِم بِالْمَوَدَّةِ وَأَنَا أَعْلَمُ بِمَا أَخْفَيْتُمْ وَمَا أَعْلَنتُمْ وَمَن يَفْعَلْهُ مِنكُمْ فَقَدْ ضَلَّ سَوَاء السَّبِيلِ

Ô vous qui croyez ! Ne prenez point Mes ennemis et les vôtres pour alliés ! Vous leur témoignez de l'amitié alors qu'ils ont renié la vérité qui vous a été révélée, expulsé le Prophète et vous-mêmes pour avoir cru en Dieu, votre Seigneur. Si vous êtes sortis réellement pour s’efforcer à  Ma Cause et rechercher Mon agrément, comment expliquer les marques d'amitié que vous leur prodiguez secrètement? Je connais parfaitement les pensées que vous cachez et celles que vous divulguez. Quiconque d'entre vous agit de la sorte se fourvoie loin du droit chemin.

Ya ayyuha alladhina amanou la tattakhithou Aadouwuawoui wa Aaduwwakoum awliyaa tulqouna ilayhim bialmawaddati waqad kafarou bima jaakoum mina al haqqi yukhrijouna al rasoula wa-iyyakoum an touminou biAllahi rabbikoum in kountoum kharajtoum jihadan fi sabili wa ibtighaa mardati tousirrouna ilayhim bialmawaddati wa ana aAlamou bima akhfaytoum wa ma aAlantoum wa man yafAalhou minkoum faqad dalla sawaa al sabili

 

s61v4

تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَتُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ

C'est celui de croire en Dieu et à Son Prophète, de s’efforcer pour la Cause de Dieu par vos biens et vos personnes. Cela est dans votre propre intérêt, si vous pouviez savoir !

Touminouna biAllahi warasoulihi wa toujahidouna fi sabili Allahi bi-amwalikoum wa an fousikoum thalikoum khayroun lakoum in kountoum taAlamouna

 

s66v9

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ

Ô Prophète ! Lutte contre les infidèles et les hypocrites ! Sois sévère à leur égard ! Car leur dernière demeure sera la Géhenne, et quel horrible destin sera le leur !

Ya ayyuha al nnabiyou jahidi al kouffara wa al mounafiqina wa oghlouth Aalayhim wa mawahoum jahannamou wa bisa al masirou

Le concept de jihad a varié au cours du temps et, parfois, ses interprétations successives ont été en concurrence. Le jihad est parfois considéré comme le sixième pilier de l'islam par une minorité au sein du sunnisme bien qu'il n'en ait pas le statut officiel. Dans le chiisme duodécimain, il est considéré comme l'une des dix pratiques religieuses du culte. La notion de jihad existait également au sein du babisme, une religion indépendante proclamée à Chiraz en Iran en 1844.

L'islam compte quatre types de jihad : par le cœur, par la langue, par la main et par l'épée. Le jihad par le cœur invite les musulmans à « combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société ». Le jihad peut aussi être interprété comme une lutte spirituelle, dans le cadre du soufisme par exemple. Cette dernière interprétation a servi d'argument à différents groupes musulmans à travers l'histoire pour promouvoir des actions contre les « infidèles » ou d'autres groupes musulmans considérés comme opposants et révoltés. Néanmoins, les spécialistes du Coran s'accordent sur le fait qu'il est illégitime d'affirmer que le jihâd coranique est uniquement spirituel.

Plusieurs interprétations du djihad selon les anciens

Le concept de jihad a varié au cours du temps et, parfois, ses interprétations successives ont été en concurrence.

Les catégories de djihad selon Averroès Ibn Rushd (1126-1198) philosophe, théologien, juriste musulman andalou du 12e siècle

Dans son ouvrage intitulé al Muqaddima,   المقدمة), (Introduction à l'histoire universelle page. 259, classe le djihad dans quatre catégories

http://Muslim, « « Sahîh-i Muslim » (Kitâbul imân), traduction de l'arabe vers l'anglais par Abdul Hamid Siddiqui, hadith no 0081 » traduction en français via google

431 الحديث وجدت في " كتاب الإيمان (كتاب الإيمان) " صحيح مسلم.

روى عن عبد الله ب. أن رسول الله صلى الله عليه وسلم لاحظ: لم يرسل رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى أمته التي لم يكن من بين شعبه (تلاميذه) وأصحابه الذين اتبعوا طرائقه وطاعوا أمره. ثم جاء بعدهم خلفائهم الذين قالوا كل ما لم يمارسوا، ومارسوا كل ما لم يكنوا قادرين على القيام به. كان الذي سعى ضدهم بيده مؤمن: الذي سعى ضدهم مع لسانه كان مؤمنا، الذي سعى ضدهم مع قلبه كان مؤمنا وخارج ذلك أنه لا يوجد إيمان حتى إلى حد الخردل بذرة. قال أبو رفيع: روى هذا الحديث إلى عبد الله ب. عمر. كان يناقضني. حدث ذلك ليأتي عبد الله ب. مسعود الذي أقام في قناة، وعبد الله ب عمر عمر أراد مني أن أرافقه لزيارته (كما كان عبد الله بن مسعود مريضا)، لذلك ذهبت معه، ونحن جلسنا (قبله) أنا سأل ابن مسعود عن هذا الحديث. رواه بنفس الطريقة التي روى بها ابن عمر

431 hadith trouvé dans 'Le Livre de la Foi (Kitab Al-Iman)' de Sahih Muslim

Traduction «On raconte sur l'autorité» Abdullah b. Mas'ud que le Messager d'Allah (que la paix et les bénédictions soient sur lui) a observé: Jamais un Prophète n'avait été envoyé avant moi par Allah vers sa nation qui n'avait pas parmi son peuple ses disciples et compagnons qui suivaient ses voies et obéissaient sa commande. Puis, après eux, leurs successeurs, qui disaient tout ce qu'ils ne pratiquaient pas, pratiquaient ce qu'ils n'avaient pas l'ordre de faire. Celui qui les combattait avec sa main était un croyant: celui qui les combattait avec sa langue était un croyant, et celui qui les combattait avec son coeur était un croyant et au-delà il n'y a pas de foi jusqu'à la mesure d'une moutarde. la graine. Abu Rafi 'a dit: J'ai raconté ce hadith à' Abdullah b. 'Umar; il m'a contredit. Il est arrivé à venir 'Abdullah b. Mas'ud qui est resté à Qanat, et 'Abdullah b' Umar voulait que je l'accompagne pour lui rendre visite (comme 'Abdullah B. Mas'ud était malade), alors je suis allé avec lui et comme nous étions assis (avant lui) je demanda Ibn Mas'ud à propos de ce hadith. Il l'a raconté de la même manière que je l'ai rapporté à Ibn 'Omar. »

Haut du formulaire

Bas du formulaire

  1. le jihad du cœur : la lutte contre le moi intérieur ;
  2. celui de la langue ;
  3. celui de la main ;
  4. celui de l'épée.

Le jihad du cœur implique de « combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société »18,19.

Le jihad de la main implique la lutte avec l'épée djihādun bi al-sayf جهادون بي السيف. Averroès, en tant que cadi قاضي (juge musulman), écrit dans son Bidāyat al-muǧtahid بدايات المحتد que certains l'ont considéré comme n'étant pas une obligation, et d'autres comme une obligation éternelle pour tous musulmans. Néanmoins, la majorité soutient que le jihad armé n'est pas une obligation pour tous les musulmans : seule une armée dressée par l'Amîr al-Mu'minîn أمير المؤمنين  mot pour mot prince des croyants,  est obligée de participer à la guerre.

Les quatre catégories de djihad selon ابن قيم جوزية Ibn Al-Qayyim (1292- 1350)

Dans sa Zâd ul-Ma'âd fî hadyi khayr il-'ibâd, زاد المعاد في هدي خير العباد le philosophe et théologien traditionaliste musulman Ibn AlQayyim al-Jawziyya ابن قيم الجوزية  considéré comme le vulgarisateur de تقي الدين  أحمد بن  تيميةTaqî ad-Dîn Ahmad ibn Taymiyya  1263-1328écrit que le djihad se subdivise par catégories. À l'instar de l'approche théorique d'Averroès, chez Ibn Al-Qayyim aussi, la subdivision est organisée selon un hadith célèbre de Muslim ibn al-Hajjaj مسلم بن الحجاج‎‎ (821-875) dans son Sahih, traitant des traditions prophétiques sunnites considérées saines et fiables.

En résumé, le djihad a quatre étages :

  1. Le jihad contre son égo (moi/je)
  2. celui contre Satan  ﺷﻴﻄﺎﻥ  šayṭān qui incarne le mal et la tentation.
  3. celui contre les infidèles ;
  4. celui contre les hypocrites.

En premier lieu, le jihad contre l'égo comporte quatre étapes :

  1. lutter contre son égo en étudiant la voie de la félicité et de la religion 
  2. s'efforcer d'agir en conformité avec les religieux et en toute droiture après avoir appris son djihâd avec l'âme 
  3. enseigner la religion aux personnes qui ne la connaissent pas et les y appeler par le djihad intellectuel, dans l'enseignement 
  4. patienter contre les épreuves de la vie terrestre.

En second lieu, le djihad contre Satan comporte deux étapes :

  1. lutter contre les doutes inspirés par Satan ;
  2. Lutter contre le désir illicite et ses tentations interdites.

Enfin, le djihad contre les infidèles et les hypocrites comporte quatre étapes :

  1. avec le cœur ;
  2. avec la langue
  3. matériellement, avec ses biens ;
  4. le cœur et l'âme.

Ibn Al-Qayyim achève ce chapitre en soulignant que contre les infidèles prime la lutte avec les mains. Contre les hypocrites, c'est avec la langue principalement que se fait la lutte. Et retenant que contre les infidèles, il faut essayer d'empêcher physiquement le mal, à défaut de quoi il faut se servir de la langue, et si cela est impossible il faudra lutter en son cœur et rejeter cela comme mauvais. Cela est le minimum de la foi.

Guerre et Paix : l'historique de ces notions dans la charia

Dans le Dictionnaire du Coran (Laffont, 2007), p. 374-377. Mohammad Ali AMIR-MOEZZI islamologue français, spécialiste du shi'isme., diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales et Marie-Thérèse Urvoy philosophie arabe à l'Institut catholique de Toulouse, traite des notions de guerre et de paix selon la charia. الشَّرِيعَة

Selon elle, suivant les anciens ouvrages traitant de la charia, un territoire régi par les lois de l'islam peut repousser l'échéance d'une guerre avec un territoire voisin non islamisé pour une période de 10 ans. Elle explique que cette notion est fondée charaïquement sur base du traité d'Houdaybiya صلح الحديبية salah al houdaybiya et note que la durée est dite plusieurs fois renouvelable. Elle précise : « Il s'agit de la notion de  صلح sulh, « signifiant paix » de la racine arabe : ص ل ح, donnant l'idée de paix et de réconciliation. C'est la même racine qui donne le terme musalaha,  مصالحة qui veut dire réconciliation. En droit islamique, il signifie un accord amiable.Cette période sera appelée muwâda'a مودة (relations sans heurts) "Du fait de conclure un traité لمودة ومصالحة al-muwâda'a wa-l-mussâlaha » (p. 376)

Selon ses investigations :

«  Les fondateurs des écoles juridiques ont eu des opinions différentes concernant les relations entre les deux domaines. C'est al-Shâfi'î الشافعي (767-820) qui, le premier, a exposé la doctrine selon laquelle le djihad doit être une guerre permanente contre les non-croyants et non pas seulement lorsque ceux-ci entrent en conflit avec l'islam. Il se fonde sur ce verset 

Sourate 9 verset 5

فَإِذَا انسَلَخَ الأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُواْ الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدتُّمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُواْ لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ فَإِن تَابُواْ وَأَقَامُواْ الصَّلاَةَ وَآتَوُاْ الزَّكَاةَ فَخَلُّواْ سَبِيلَهُمْ إِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

À l'expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S'ils se repentent, s'ils accomplissent la salât(prière), s'ils s'acquittent de la zakât (l’aumône), laissez-les en paix, car Dieu est Clément et Miséricordieux.

.

Fa-itha insalakha al-ashhuru alhurumu faoqtuloo almushrikeena haythu wajadtumoohum wakhuthoohum waohsuroohum waoqAAudoo lahum kulla marsadin fa-in taboo waaqamoo alssalata waatawoo alzzakata fakhalloo sabeelahum inna Allaha ghafoorun raheemun

Néanmoins l’imam al-Shâfi'î الشافعي  dit dans son Ar Risâla al qadima الرصالة القديمة « œuvres  anciennes » au sujet de savant tel Malik ibn Anas, Abou Hanifa  «  Ils nous sont supérieurs dans toutes les sciences, ijtihad اِجْتِهاد, effort de réflexion, la taqwa التقوى la piété, la raison  al‘aql العقل, et leurs opinions nous conviennent  mieux que les nôtres.

Lorsque la situation du monde musulman s'est modifiée à partir du 9e et 10e siècle, des oulémas عالم  savant musulmans ont affirmés que la chari'a  الشَّرِيعَة  n'obligeait pas à s'acquitter du devoir du jihâd, sauf si le domaine de l'islam était menacé par des forces étrangères.

Ibn Taymiyya ابن تيمية lui-même a proclamé que les musulmans ne doivent pas imposer l'islam par la force aux non-musulmans, si ceux-ci n'empiètent pas sur le dâr al-islâm دار الإسلام  « maison de l’islam » .Il faut noter enfin que pour nombre de tendances chiites, le jihâd offensif جهاد الهجوم  jhad alhujum est interdit jusqu'à l'avènement du Madhi مَهْديّ, « personne guidée (par Dieu)

Lorsque la situation du monde musulman s'est modifiée à partir du 9e et 10e siècle, des oulémas عالم  savant musulmans ont affirmés que la chari'a  الشَّرِيعَة  n'obligeait pas à s'acquitter du devoir du jihâd, sauf si le domaine de l'islam était menacé par des forces étrangères.

Ainsi le sulh  صلح terme qui signifie la paix en tant qu'opposé à l'état de guerre n'a pas été appliqué envers le domaine de la guerre à des fins territoriales mais dans l'intérêt de la communauté. La conciliation ou trêve, tout comme les traités et accord, vise à tenir des périodes de paix avec chacune de ces catégories afin de faciliter les relations commerciales et culturelles.  »

Enfin, Marie-Thérèse Urvoy, islamologue française née en 1949 souligne que, « nonobstant l'éclatement du monde musulman et le caractère devenu défensif du jihâd, les traités se sont maintenus dans leur formulation initiale. Comme le jihâd demeure une obligation aussi longtemps que demeurera l'islam, ou l'unification du monde entier sous l'islam, la paix avec les infidèles ne saurait être, aujourd'hui encore, et tout au moins théoriquement, que des trêves temporaires. Renoncer ou non à cette obligation relève somme toute, de la volonté des musulmans » article « Guerre et Paix » in M.A. Amir-Moezzi, Dictionnaire du Coran, éd. Robert Laffont, 2007, p. 375-377.

René Marchand né en 1935 licencié de langue et littérature arabes en Sorbonne souligne que la lecture traditionnelle du Coran divise la terre et l'humanité en deux : dâr al-islâm دار الإسلام  « maison de l’islam »  ou « domaine de la soumission à Dieu » دار الإسلام) où s'applique la charia et où vivent les musulmans et le Dar al-Harb دار الحرب, le « domaine de la guerre ». Selon lui, la guerre des musulmans contre les autres est universelle et perpétuelle. Il rappelle également que la trève avec les infidèles ne saurait dépasser dix ans en accord avec la trève de Houdaibiya  الحديبية passée par Muhammad avec les Mekkois en 628.

 sourate48 الفتح Al-Fat-h La Conquête Eclatante, se réfèrerait à cette trêve.

لَقَدْ رَضِيَ اللَّهُ عَنِ الْمُؤْمِنِينَ إِذْ يُبَايِعُونَكَ تَحْتَ الشَّجَرَةِ فَعَلِمَ مَا فِي قُلُوبِهِمْ فَأَنزَلَ السَّكِينَةَ عَلَيْهِمْ وَأَثَابَهُمْ فَتْحاً قَرِيباً

Dieu a été satisfait des croyants qui t'ont prêté serment d'allégeance sous l'arbre. Il savait quels sentiments les animaient. Aussi fit-Il naître la quiétude dans leurs cœurs, et leur accorda, en récompense, une victoire rapide,

Laqad radiya Allahu AAani almu/mineena ith yubayiAAoonaka tahta alshshajarati faAAalima ma fee quloobihim faanzala alsakeenata AAalayhim waathabahum fathan qareeban

Pour certains exégètes, le combat armé ne serait qu'une forme de djihad. La recherche de la connaissance, la pratique d'un bon comportement ou la persévérance face aux épreuves de la vie sont autant de formes différentes du djihad.

« On ne saurait donc opposer le djihad au qitâl قتال « combat ». Qu'il y ait, dans les 18 occurrences où le sens reste vague, possibilité pour les musulmans de greffer la théorie du jihâd majeur contre soi-même, on peut l'admettre. Mais il est illégitime d'affirmer que le jihâd coranique est uniquement spirituel. En revanche, l'on peut dire que dans le texte de la période mecquoise, l'emploi du terme jihâd et ses dérivés, semble désigner plutôt une guerre spirituelle, à savoir : respecter la consigne de résister à l'impiété environnante. Le mot d'ordre suprême est alors tenir ferme. Ce qui reste compatible avec les menaces contre les infidèles, qui se réaliseront dans la période médinoise… Par ailleurs, qualifier le combat de jihad mineur ne signifie pas son élimination, et l'histoire islamique a connu nombre de soufis s'adonnant au service militaire dans les ermitages-forteresses, hospice, appelés ribât رباط‎‎ »

Le Prophète Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui aurait dit, au retour d'une bataille :

« Nous venons du djihad mineur الجهاد الأصغر al-jihad al-Asghar pour passer au djihad majeur الجهاد الأكبر  al-jihad al-akbar  ». Et ils lui auraient dit : « Existe-il un djihad plus important que celui livré aux infidèles ? » Il a dit : « Oui, c’est le djihad fait à son âme charnelle ». Ce hadith n’a pas été rapporté de façon authentique est sujet à caution chez certains universitaires du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).

الذي ورد عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال لأصحابه  لما رجعوا من الغزو : رجعنا من الجهاد الأصغر ، إلى الجهاد الأكبر  ، قالوا : وهل هناك جهاد أعظم من جهاد الكفار ؟ قال : نعم . جهاد النفس

aladhi warad ean a nabii salaa allah ealayh wasalam 'anah qal li'ashabih lamaa rajaeuu min al ghazw : ( rajaena min al jihad al'asghar , 'iilaa al jihad al 'akbar ) , qalou : wahal hnak jihad 'aezam min jihad al kufaar ? qal : nam . jihad al nafs

Le théologien hanbalite Ibn Qayyim al-Jawziyya ابن قيم جوزية 1292 -1250 estime par exemple ce hadith comme faible, mais pense que le jihad majeur est important. De même, le théologien fondamentaliste palestinien Abdallah Youssouf Moustafa Azzam عبد الله يوسف مصطفى عزام, né en 1941-1989 décrit comme l'« imam du jihad » au sein d’un mouvement jihadiste qui néanmoins se voyait comme un écrivain et un penseur, chargé de la propagation de la foi da`wa, دَعْوة considérait ce hadith comme faible, mais aussi comme faux puisqu'il ne viendrait pas de Muhammad mais d’un de ses compagnons, إبراهيم بن أبي عبد الله. Ibrahim Ibn Abi `Abdallah Cependant, ce concept de jihad majeur a une influence importante dans l’islam mystique (soufisme).

A ce sujet voir :

Sahih al Bukhary صحيح البخاري Recueil Authentique »  volume 5 le livre 64 des expéditions كتاب المغازي kutib al maghazi  pages 274 à 586

Sahih Muslim صحيح مسلم  « Recueil Authentique » tome 7 Livre du jihad et des expéditions militaires كتب الجِهَادِ والسَيرِ kutib al jihad wa al sayr  pages 66 à 338

Al Muwatta  الموطأ la Doctrine établie de :'Imam Mâlik Ibn Anas  مالك بن أنس chapître 21 le Livre de la lutte dans le sentier de  Dieu  كتب الجِهَادِ  Kitab al Jihad Tome 1 pages 216 à 231

Boulough al-Maram بلوغ المرام   La Réalisation du But  Ibn Hajar al-‘Asqalani بن حجر العسقلاني  volume 3 Le Livre des thèmes divers « bienséances bonté la retenue  mise en garde contre les mauvais caractères » pages 327 à 454

Les pensée précieuses صيد الخاطر sayd al khatir Abu al-Faradj ibn al-Jawzi أبو الفرج بن الجوزي pages 142, 212 à 213  422 à 430

Iḥyāʾ ʿulūm al-dīn إحياء علوم الدين Revivification de la Spiritualité Musulmane أبو حامد محمد بن محمد الغزالي‎‎ Abū Ḥāmid Muḥammad ibn Muḥammad al-Ghazālī. Pages le livre de l’endurance  et du remerciement pages 1119 à 1251.

Djihad mineur et lutte armée

D'après Hocine Kerzazi doctorant en histoire à l'université du Maine Laval, « nulle part le Coran n’attribue au terme « djihad جهاد  » le sens de conflit armé lequel est désigné par l'expression « qital قتال « combat ». « guerre »). Le sens de « djihad » a quant à lui fondamentalement à voir avec la lutte intime qui oppose l'homme à son égo . النفس nafs »

Les conditions nécessaires pour que le djihad par les armes devienne une obligation pour chaque musulman fard ʿayn فرض العين devoir religieux commandé par Allah  الله Dieu sont :

  • quand les non-musulmans envahissent une terre musulmane ;
  • quand les lignes de bataille commencent à se rapprocher ;
  • Quand un imam appelle une personne ou un peuple pour se lancer au combat ;
  • Quand les non-musulmans capturent et emprisonnent un groupe de musulmans.

Dans حاشية الدسوقي  Hashiyah Ad-Dussuqi, محمد بن أحمد بن عرفة الدسوقي المالكي Muhammad ibn Ahmad bin Arafah al-Dessouki al-Maliki morten 1230  théologien de l'école malikite, (2/174), affirme que « le jihâd devient Fard ʿAyn فرض العين quand l'ennemi attaque en surprise. » En outre, Ad-Dussuqi a dit : « Partout où ceci se produit, le jihâd y devient immédiatement Fard ʿAyn pour tout le monde, même les femmes, les esclaves et les enfants, et ils se lancent au combat même si leurs gardiens, maris, chefs ou maîtres le leur interdisent. »

La racine trilitère jīm ḥā dāl (ج ح د) apparaît 12 fois dans le Coran sous la forme I verbe jaḥadu (جحد). Les traductions ci-dessous sont de brèves gloses destinées à guider la signification. Un mot arabe peut avoir différentes significations selon le contexte. Cliquez sur un mot pour plus d'informations linguistiques, ou pour suggérer une correction.


Verbe   rejeter, nier
s.6 الأنعام  al-anʿām  les troupeaux  v.33   yajḥadoūna ils rejettent يجحدون


.قَدْ نَعْلَمُ إِنَّهُ لَيَحْزُنُكَ الَّذِي يَقُولُونَ فَإِنَّهُمْ لاَ يُكَذِّبُونَكَ وَلَكِنَّ الظَّالِمِينَ بِآيَاتِ اللّهِ يَجْحَدُونَ

Nous savons à quel point leurs propos te chagrinent. En réalité, ce n'est pas toi qu'ils traitent de menteur, ce sont les signes de Dieu que ces iniques* traitent d'imposture. *Les injustes renient (rejettent)

Qad naAlamu innahou la yahzunuka allathee yaqoulouna fa-innahoum la youkaththibounaka walakinna alththalimina bi-ayati Allahi yajhadouna

Autrement dit : ils agissent ainsi uniquement parce qu’ils refusent obstinément d’admettre la vérité qu’ils repoussent de tout leur être

s.7 الأعراف  al-aʿrāf les redants v.51 yajḥadoūna ils rejettent  يجحدون

 
الَّذِينَ اتَّخَذُواْ دِينَهُمْ لَهْواً وَلَعِباً وَغَرَّتْهُمُ الْحَيَاةُ الدُّنْيَا فَالْيَوْمَ نَنسَاهُمْ كَمَا نَسُواْ لِقَاء يَوْمِهِمْ هَـذَا وَمَا كَانُواْ بِآيَاتِنَا يَجْحَدُونَ

qui faisaient de leur religion un jeu et un divertissement, et qui se laissaient séduire par les plaisirs éphémères de la vie terrestre.» Ceux-là, Nous les oublierons en ce jour, comme ils en ont eux-mêmes oublié l'avènement, et ont refusé (rejeté) de croire à Nos enseignements.

Alladhina ittakhathou dinahoum lahwan wa laAiban wa gharrat-houmou al hayatou al dounya fa alyawma nansahoum kama nasou liqaa yawmihim hatha wa ma kanou bi-ayatina yajhadoona

s.11 يونس  Younus Jonas v.59 jaḥadoū ils ont rejeté جحدوا
وَتِلْكَ عَادٌ جَحَدُواْ بِآيَاتِ رَبِّهِمْ وَعَصَوْاْ رُسُلَهُ وَاتَّبَعُواْ أَمْرَ كُلِّ جَبَّارٍ عَنِيدٍ

Telle fut l'histoire du peuple de `Âd qui avait rejeté les signes de son Seigneur, désobéi à Ses prophètes et suivi les ordres de tout tyran rebelle.

Watilka AAadoun jahadou bi-ayati rabbihim waAasaw rusulahou waittabaAou amra kulli jabbarin AAanidin

s.16 النحل   an-naḥl les abeilles v.71 yajḥadoūna ils rejettent يجحدون


وَاللّهُ فَضَّلَ بَعْضَكُمْ عَلَى بَعْضٍ فِي الْرِّزْقِ فَمَا الَّذِينَ فُضِّلُواْ بِرَآدِّي رِزْقِهِمْ عَلَى مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُمْ فَهُمْ فِيهِ سَوَاء أَفَبِنِعْمَةِ اللّهِ يَجْحَدُونَ

Dieu a favorisé certains d'entre vous plus que d'autres, dans la répartition de Ses dons. Or, ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à se démettre du surplus de leurs richesses au profit de leurs esclaves, au point que maîtres et esclaves y deviendraient tous égaux. Renieraient-ils (rejeteraient-il) donc les bienfaits de Dieu?

Wa Allahou faddala baAdakoum AAala baAdin fi al rizqi fama alladhina fuddiloo biraddi rizqihim AAala ma malakat aymanouhoum fahoum fihi sawaoun afabiniAmati Allahi yajhadouna

v.27 النمل  an-naml les fournis s. 14  wajaḥadoū Et ils ont rejeté وجحدوا   

وَجَحَدُوا بِهَا وَاسْتَيْقَنَتْهَا أَنفُسُهُمْ ظُلْماً وَعُلُوّاً فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ

 Et bien que convaincus dans leur for intérieur de la véracité de Nos signes, ils les nièrent (ils ont rejeté ) par injustice et par vanité. Considère quelle a été la fin des corrupteurs.

Wajahadou biha waistayqanat-ha anfousouhoum thoulman wa Aoulouwwan faonthour kayfa kana Aaqibatou al mufsidina

s.29 العنكبوت  al-ʿankabūt  l’araignée v.47 yajḥadou rejette يجحد


.وَكَذَلِكَ أَنزَلْنَا إِلَيْكَ الْكِتَابَ فَالَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ يُؤْمِنُونَ بِهِ وَمِنْ هَؤُلَاء مَن يُؤْمِنُ بِهِ وَمَا يَجْحَدُ بِآيَاتِنَا إِلَّا الْكَافِرُونَ

C'est dans cet esprit que Nous t'avons révélé le Coran. Ceux à qui Nous avons donné l'Écriture y ont foi, et il en est aussi parmi ton peuple qui y croient. Il n'est que les impies qui nient (rejettent) Nos signes.

Wa kathalika anzalna ilayka al kitaba faallathina ataynahumu al kitaba youminouna bihi wamin haoula-i man youminou bihi wa ma yajhadou bi-ayatina illa al kafirouna

S.29 العنكبوت  al-ʿankabūt  l’araignée  v49 yajḥadou rejeter يجحد


.وَكَذَلِكَ أَنزَلْنَا إِلَيْكَ الْكِتَابَ فَالَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ يُؤْمِنُونَ بِهِ وَمِنْ هَؤُلَاء مَن يُؤْمِنُ بِهِ وَمَا يَجْحَدُ بِآيَاتِنَا إِلَّا الْكَافِرُونَ

C'est dans cet esprit que Nous t'avons révélé le Coran. Ceux à qui Nous avons donné l'Écriture y ont foi, et il en est aussi parmi ton peuple qui y croient . Il n'est que les impies qui nient (rejettent) Nos signes.

Wa kathalika anzalna ilayka al kitaba faallathina ataynahoumou al kitaba yuominouna bihi wamin haoula-i man youminou bihi wa ma yajhadou bi-ayatina illa al kafirouna

S 31 لقمان Luqman v.32 yajḥadou nier يجحد


وَإِذَا غَشِيَهُم مَّوْجٌ كَالظُّلَلِ دَعَوُا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ فَلَمَّا نَجَّاهُمْ إِلَى الْبَرِّ فَمِنْهُم مُّقْتَصِدٌ وَمَا يَجْحَدُ بِآيَاتِنَا إِلَّا كُلُّ خَتَّارٍ كَفُورٍ

Et lorsque des vagues, aussi sombres que des ténèbres, recouvrent leur vaisseau, ils invoquent Dieu avec ferveur et une foi ardente, mais une fois rendus sains et saufs sur le rivage, il en est parmi eux qui se montrent beaucoup moins fervents dans leurs prières. En vérité, seuls rejettent (nient)  Nos signes les perfides et les infidèles.

Wa-itha ghashiyahoum mawjoun kalththoulali daAawou Allaha moukhlisina lahou alddina falamma najjahoum ila a lbarri faminhoum mouqtasidun wa ma yajhadou bi-ayatina illa koullou khattarin kafourin

S.40 غافر  ġāfir celui qui pardonne v. 63 yajḥadoūna rejetant يجحدون
 

كَذَلِكَ يُؤْفَكُ الَّذِينَ كَانُوا بِآيَاتِ اللَّهِ يَجْحَدُونَ

ainsi que l'avaient fait jadis ceux qui récusaient  (rejetaient) les signes du Seigneur?

Kathalika yu/faku allatheena kanoo bi-ayati Allahi yajhadoona

s.41فصّلت fuṣṣilat les versets détaillés v.15 yajḥadoūna nier يجحدون
 

فَأَمَّا عَادٌ فَاسْتَكْبَرُوا فِي الْأَرْضِ بِغَيْرِ الْحَقِّ وَقَالُوا مَنْ أَشَدُّ مِنَّا قُوَّةً أَوَلَمْ يَرَوْا أَنَّ اللَّهَ الَّذِي خَلَقَهُمْ هُوَ أَشَدُّ مِنْهُمْ قُوَّةً وَكَانُوا بِآيَاتِنَا يَجْحَدُونَ

Les `Âd, de leur côté, se montrèrent d'une arrogance extrême sur la Terre : «Quel peuple, disaient-ils, a une puissance supérieure à la nôtre?» Oubliaient-ils que Dieu qui les avait créés était infiniment plus Redoutable qu'eux? Et, cependant, ils se sont obstinés à nier Nos signes.

41.15. Faamma Aadoun faistakbarou fee al-ardi bighayri al haqqi waqalou man ashaddou minna quwwatan awa lam yaraw anna Allaha alladhi khalaqahoum huwa ashaddou minhoum qouwwatan wakanou bi-ayatina yajhadoona

s.41فصّلت fuṣṣilat les versets détaillés v.28 yajḥadoūna rejette يجحدون


ذَلِكَ جَزَاء أَعْدَاء اللَّهِ النَّارُ لَهُمْ فِيهَا دَارُ الْخُلْدِ جَزَاء بِمَا كَانُوا بِآيَاتِنَا يَجْحَدُونَ

C'est ainsi que la rétribution des ennemis de Dieu sera l'Enfer, où leur séjour sera éternel, pour avoir refusé (rejetté) de reconnaître Nos signes.

Thalika jazaou aAda-i Allahi al nnaru lahum fiha daou al khouldi jazaan bima kanou bi-ayatina yajhadouna

s.46 الأحقاف al-aḥqāf les Ergs v.26  yajḥadoūna rejetant يجحدون

وَلَقَدْ مَكَّنَّاهُمْ فِيمَا إِن مَّكَّنَّاكُمْ فِيهِ وَجَعَلْنَا لَهُمْ سَمْعاً وَأَبْصَاراً وَأَفْئِدَةً فَمَا أَغْنَى عَنْهُمْ سَمْعُهُمْ وَلَا أَبْصَارُهُمْ وَلَا أَفْئِدَتُهُم مِّن شَيْءٍ إِذْ كَانُوا يَجْحَدُونَ بِآيَاتِ اللَّهِ وَحَاقَ بِهِم مَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُون

Nous les avions pourvus pourtant de moyens dont vous n'avez pas bénéficiés vous-mêmes. Nous leur avions bien donné l'ouïe, la vue et l'intelligence, mais ni l'ouïe, ni la vue, ni l'intelligence ne leur furent d'aucune utilité, pour avoir nié (rejetant)  les signes de Dieu. Et les châtiments qu'ils tournaient en dérision les cernèrent de toutes parts.

Walaqad makkannahum feema in makkannakum feehi wajaAAalna lahum samAAan waabsaran waaf-idatan fama aghna AAanhum samAAuhum wala absaruhum wala af-idatuhum min shay-in ith kanoo yajhadoona bi-ayati Allahi wahaqa bihim ma kanoo bihi yastahzi-oona

 

Dans son ouvrage Muqaddimah,  المقدمة le philosophe, théologien et juriste andalou  ʾAbū l-Walīd Muḥammad Ibn ʾAḥmad Ibn Rushdأبو الوليد محمد ابن احمد ابن رشد‎ connu sous le nom d’Averroes classe le Jihad dans quatre catégories, celles qui sont reprises ensuite indéfiniment : le jihad du coeur, le jihad de la langue, le jihad de la main et le jihad de l'épée.

جهاد القلب، جهاد اللسان، جهاد اليد وجهاد السيف.

jihad al qulbi, jihad al lusan, jihad al yad wa jihad al siyf

Le jihad par le coeur, le "Grand Jihad الجهاد الأكبر  al-jihad al-akbar ", invite les musulmans à combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société.

Le jihad du coeur est la lutte de l'individu contre ses désirs, ses passions, ses idées fausses et ses compréhensions erronées. Cela inclus la lutte visant à purifier le coeur, à corriger ses propres actes et à réaliser les droits et les responsabilités de tous les êtres humains. Il y a quelque chose d'humaniste et de rationaliste dans cette conception qui n'est repris que par une très faible minorité des savants par la suite.

Le jihad de la langue concerne l'éducation et les conseils. Le philosophe définit le Jihad de la langue par "Prescrire un bon comportement et interdire le mal, comme le type de jihad que Dieu nous a ordonnés d'accomplir contre les hypocrites dans Ses Paroles,

Sourate 9 التوبة at-tawba le repentir verset 73

 

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ

Ô Prophète ! Lutte avec  assiduité les négateurs et les hypocrites, et traite-les avec rigueur. Leur dernier refuge sera la Géhenne, cette détestable demeure !

 

Ya ayyuha al nabiyyu jahidi al kuffara waalmunafiqeena waoghluth AAalayhim wama/wahum jahannamu wabi/sa al maseeru

Le dernier des Messagers et Prophètes Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم: « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui »s'est engagé dans ce jihad, luttant pour enseigner à son peuple. Cela signifie, parler de sa cause et de sa religion. Dieu a révélé d'abord :

Sourate 96 العلق al-ʿalaq l’adhérence verset 1

اقْرَأْ بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ

Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé,

Iqra bismi rabbika alladhi khalaqa

Le premier aspect du Jihad de l'Éducation et des Conseils est la lecture. La lecture vient de la langue.

 La nécessité de lutter contre l'ignorance est une incitation forte à développer l'éducation du peuple.

Le Jihad de la main et de s'instruire et d'enseigner la science. Il signale l'usage de l'écriture : "Qui a enseigné par le calame, a enseigné à l'homme  ce qu'il ne savait pas"

Sourate 96 العلق al-ʿalaq l’adhérence verset 4

.الَّذِي عَلَّمَ بِالْقَلَمِ

C'est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir

Allathee AAallama bialqalami

Sourate 96 العلق al-ʿalaq l’adhérence  verset 5

عَلَّمَ الْإِنسَانَ مَا لَمْ يَعْلَمْ

et qui a enseigné à l'homme ce qu'il ignorait.

96.5. AAallama al-insana ma lam yaAAlam

L’effort de soi même dans la connaissance dans le savoir, dans le but de bien comprendre et appliquer les préceptes du tout Puissant afin d’éviter tout actes de turpitudes et d’innovations blâmable.

Cette prescription entend développer l'écriture arabe, la vraie écriture de la vérité, qui est aussi un des fondements importants de l'identité arabe.

Le Jihad de l'épée, soit la guerre. Dans son بداية المجتهد ونهاية المقتصد  Bidâyat ul-mudjtahid wa nihâyat ul-Muqtasid «  le début du diligent et la fin du sauveur » rédigée vers 1168, Ibn Rushd ابن رشد‎il écrit que certains ne l'ont considéré comme n'étant pas une obligation et d'autres comme une obligation éternelle pour tous musulmans, mais que la majorité soutient que le jihad armé n'est pas une obligation pour tous les musulmans, seule une armée dressée par l'Amir al-Mu'minîn أمير المؤمنين le commandeur des croyants est obligée de participer à la guerre. Avec sa prudence habituelle, le théologien expose plutôt les termes d'un débat plutôt qu'il ne choisit ce qui est le vrai chemin à suivre...

     Dans son ouvrage زاد المعاد Za'ad ul ma'âd « dispositions de l'au-delà » le philosophe et théologien ابن قيم الجوزية Ibn Qayyim al-Jawziyya  1292-1350 écrit que le jihad se subdivise en catégories. Il s'inspire pour sa présentation d'un hadith célèbre de مسلم بن الحجاج  Muslim ibn al-Hajjaj (821-875) qui, dans son Sahih صحيح traite des traditions prophétiques sunnites considérées saines et fiables. Le djihad a quatre catégories, suivant son objectif :

جهاد النفس ، وجهاد الشياطين ، وجهاد الكفار ، وجهاد المنافقين

 jihad al nafs , wa jihad al shayatin , wa jihad al kufaar , wa jihad al munafiqin

le jihad contre son égo النفس  al nafs (de l’âme), le jihad contre Satan,  الشياطين le jihad contre les infidèles الكفار ا kufar et le jihad contre les hypocrites. الْمُنَافِقِينَ Al munafiqin

Le jihad contre l'ego النفس  al nafs contient quatre étapes : la lutte contre son égo en étudiant la voie de la félicité et de la religion ; l'effort d'agir en conformité avec les religieux et en toute droiture après avoir appris son jihad avec l'âme ; l'enseignement de la religion aux personnes qui ne la connaissent pas, par l'intelligence et la patience contre les épreuves de la vie terrestre.

Le jihad contre le diable Satan,  الشياطين comporte deux étapes : la lutte contre les doutes inspirés par Satan et la lutte contre le désir illicite et les tentations.

Le jihad contre les infidèles الكفار ا kufar  et les hypocrites الْمُنَافِقِينَ Al munafiqin comporte quatre étapes : avec le coeur, avec la langue, avec ses biens, et enfin avec le coeur et l'âme. Il estime que la lutte contre les infidèles prime la lutte avec les mains. Contre les hypocrites, c'est avec la langue principalement que la lutte se fait. Il faut essayer contre les infidèles d'empêcher physiquement le mal, à défaut de quoi il faut se servir de la langue, et si cela est impossible, il faut lutter en son coeur et rejeter l'emprunt d'un mauvais chemin, minimum de la foi.

 

Le mot "Jihad" ne signifie pas "Guerre Sainte ou Holly War", des expressions inventées par les médias occidentaux.
Traduit littéralement, "la guerre sainte" en langue Arabe serait "El Harb el Moukadassa  آل حرب ال مٌكَدَسَ" mot « Harb حرب » signifiant "guerre"et il n'y a aucune mention dans le Coran de termes pareils.ni dans  les Hadiths, mais apparaissent (en relation avec les conquêtes des Omeyyades, des Abbassides et des Ottomans)
Le mot jihad dans le Coran prescrit à l’être humain de lutter et de faire l’effort constant afin d’atteindre et de demeurer dans le droit chemin.
Voici quelques exemples de formes de jihad.
Lutter contre le mal de n’importe quelle sorte dans la société est une forme de djihad.
Se lever chaque jour pour aller travailler afin de contribuer à la société et afin d’améliorer votre vie et celle de vos enfants est une forme de jihad.
Donner de votre temps dans le bénévolat pour aider les gens dans le besoin est une forme de jihad.
Une autre forme de djihad (celle dont les médias ont tendance à parler le plus) est le droit aux musulmans à se défendre contre l’occupation.

A titre personnel je demande à tout ceux qui veulent partir faire des actes de violence en utisant le sens jihad qu'il leur serait plus utile de  faire le vrai jihad celkui du coieur de la bienfaisance,  chez eux dans leurs pays pas celui de la brutalité , du mépris qui n'existe pas en islam le vrais,  mais celui de l'effort de sois même du bon comportement avec ses proches ses voisins,quelques qu'ils soient  et non critiquer et vouloir faire du mal, tuer des innocents ou même des personnes non respectables, c'est pas dans l'enseignement du musulman, il faut se remémorer ce qu'à fait le dernier des Prophètes Muhammad  ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui , quand il est revenu à la Mecque , il a pardonné et c'est comme cela que ses ennemis (e)sont devenus ses défenseurs !

Alors vous les jeunes garçons ou filles, qui voulez partir, soit disant,pour  aider des peuples opprimés, ayez le reflexe de votre bon comportement chez vous car votre mission est de montrer une bonne image de votre religion et non de la sâlir !

apprenez intelligement votre religion et n'écoutez pas ceux qui prêchent la violence !

L’islam interdit strictement aux musulmans d'être les initiateurs de la guerre. Quand un pays musulman est envahie et après avoir épuisé toutes formes de diplomatie (la diplomatie est aussi une forme de djihad, afin d’éviter les conflits armés et la perte de vies humaines) et si la guerre est imminente, des imams et des oulémas auront à décider si le combat est nécessaire. Si tel est le cas, la défense du pays contre les envahisseurs devient une forme de jihad.
Tout en se défendant durant la guerre, les musulmans doivent obéir à des règles très strictes:
Il est interdit aux musulmans de recourir à des méthodes scrupuleuses, à piller et à tuer sans discernement, à tuer des civils ou ceux qui ne participent pas directement à la guerre, à prendre les armes contre les femmes, les enfants, les vieillards et les blessés, de mutiler les cadavres des ennemis, ou de détruire des champs et le bétail. Les prisonniers doivent être traités avec humanité. La destruction des terres, des arbres fruitiers, des animaux, des villes et villages sont également interdits. Les musulmans doivent être enclins à la paix si l'ennemi est véritablement disposé à faire la paix.

Dans le Coran, le mot salam سلم"paix" est répété 67 fois. Dieu اللهdit:

  sourate 4 سورة النساءan nisaa les femmes  verset 90


.إِلاَّ الَّذِينَ يَصِلُونَ إِلَىَ قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُم مِّيثَاقٌ أَوْ جَآؤُوكُمْ حَصِرَتْ صُدُورُهُمْ أَن يُقَاتِلُوكُمْ أَوْ يُقَاتِلُواْ قَوْمَهُمْ وَلَوْ شَاء اللّهُ لَسَلَّطَهُمْ عَلَيْكُمْ فَلَقَاتَلُوكُمْ فَإِنِ اعْتَزَلُوكُمْ فَلَمْ يُقَاتِلُوكُمْ وَأَلْقَوْاْ إِلَيْكُمُ السَّلَمَ فَمَا جَعَلَ اللّهُ لَكُمْ عَلَيْهِمْ سَبِيلاً

. excepté ceux qui rejoignent un clan avec lequel vous avez conclu un pacte, ou ceux qui viennent à vous, le cœur meurtri, ne sachant s'ils doivent combattre contre vous ou contre leur propre clan. Or, si Dieu l'avait voulu, Il les aurait poussés contre vous et ils vous auraient attaqués. Si donc ces gens-là se tiennent à l'écart, et au lieu de vous attaquer vous offrent la paix, Dieu ne vous donne plus aucun droit de les inquiéter.
. Illa allatheena yasiloona ila qawmin baynakum wabaynahum meethaqun aw jaookum hasirat sudooruhum an yuqatilookum aw yuqatiloo qawmahum walaw shaa Allahu lasallatahum AAalaykum falaqatalookum fa-ini iAAtazalookum falam yuqatilookum waalqaw ilaykumu alssalama fama jaAAala Allahu lakum AAalayhim sabeelan


Coran sourate 8 سورة الأنفال an Anfal   آل حرب ال مٌكَدَسَverset 61


.وَإِن جَنَحُواْ لِلسَّلْمِ فَاجْنَحْ لَهَا وَتَوَكَّلْ عَلَى اللّهِ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ

 S'ils penchent pour la paix, fais de même en te confiant à Dieu, car Il est l'Audient et l'Omniscient.
. Wa-in janahoo lilssalmi faijnah laha watawakkal AAala Allahi innahu huwa alssameeAAu alAAaleemu


Certains opposants à l'Islam ne se gène pas à extraire des partie de certains verset afin d’essayer de prouver l’agressivité de l'islam, comme se verset très souvent prit comme exemple: "... Et tuez-les où que vous les rencontriez ...sourate 2 v191

.وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ وَلاَ تُقَاتِلُوهُمْ عِندَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ حَتَّى يُقَاتِلُوكُمْ فِيهِ فَإِن قَاتَلُوكُمْ فَاقْتُلُوهُمْ كَذَلِكَ جَزَاء الْكَافِرِينَ
Tuez-les partout où vous les trouvez et chassez-les d'où ils vous ont chassés, car la subversion est pire que le meurtre. Ne les combattez pas, cependant, auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu'ils ne vous y attaquent les premiers. Dans ce cas, n'hésitez pas à les tuer. Ce sera la juste récompense des infidèles.
 Waoqtuloohum haythu thaqiftumoohum waakhrijoohum min haythu akhrajookum waalfitnatu ashaddu mina alqatli wala tuqatiloohum AAinda almasjidi alharami hatta yuqatilookum feehi fa-in qatalookum faoqtuloohum kathalika jazao alkafireena

Alors que le verset complet est:

 sourate2  سورة البقرة al Baqara  la vache  versets 190- 191 -192

.وَقَاتِلُواْ فِي سَبِيلِ اللّهِ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَكُمْ وَلاَ تَعْتَدُواْ إِنَّ اللّهَ لاَ يُحِبِّ الْمُعْتَدِينَ

190. Combattez dans la Voie de Dieu ceux qui vous combattent, sans jamais outrepasser les limites permises, car Dieu n'aime pas ceux qui les transgressent.
.190. Waqatiloo fee sabeeli Allahi allatheena yuqatiloonakum wala taAAtadoo inna Allaha la yuhibbu almuAAtadeena
 

.وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ وَالْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ الْقَتْلِ وَلاَ تُقَاتِلُوهُمْ عِندَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ حَتَّى يُقَاتِلُوكُمْ فِيهِ فَإِن قَاتَلُوكُمْ فَاقْتُلُوهُمْ كَذَلِكَ جَزَاء الْكَافِرِينَ

 
191. Tuez-les partout où vous les trouvez et chassez-les d'où ils vous ont chassés, car la subversion est pire que le meurtre. Ne les combattez pas, cependant, auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu'ils ne vous y attaquent les premiers. Dans ce cas, n'hésitez pas à les tuer. Ce sera la juste récompense des infidèles.
.191. Waoqtuloohum haythu thaqiftumoohum waakhrijoohum min haythu akhrajookum waalfitnatu ashaddu mina alqatli wala tuqatiloohum AAinda almasjidi alharami hatta yuqatilookum feehi fa-in qatalookum faoqtuloohum kathalika jazao alkafireena.
 

.فَإِنِ انتَهَوْاْ فَإِنَّ اللّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

.
192. S'ils cessent de vous attaquer, sachez que Dieu est Clément et Miséricordieux.
192. Fa-ini intahaw fa-inna Allaha ghafoorun raheemun
Conformément au Saint Coran le combat est strictement réservé à l'autodéfense, et n’ont pas pour commettre des meurtres ou afin d’opprimer les autres. Ceci est renforcer par la valeur de la vie humaine attribué dans le Coran:
 sourate 5 al Maidah سورة المائدة le plateau  5 verset 32

.مِنْ أَجْلِ ذَلِكَ كَتَبْنَا عَلَى بَنِي إِسْرَائِيلَ أَنَّهُ مَن قَتَلَ نَفْساً بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِي الأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ النَّاسَ جَمِيعاً وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَا أَحْيَا النَّاسَ جَمِيعاً وَلَقَدْ جَاءتْهُمْ رُسُلُنَا بِالبَيِّنَاتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيراً مِّنْهُم بَعْدَ ذَلِكَ فِي الأَرْضِ لَمُسْرِفُونَ

. Voilà pourquoi Nous avons édicté cette loi aux fils d'Israël : «Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l'humanité tout entière. Quiconque sauve la vie d'un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l'humanité tout entière !» Malgré les multiples et irréfutables preuves qui leur furent apportées par Nos prophètes, beaucoup d'entre eux n'en continuèrent pas moins à commettre des excès sur la Terre.
 Min ajli thalika katabna AAala banee isra-eela annahu man qatala nafsan bighayri nafsin aw fasadin fee al-ardi fakaannama qatala alnnasa jameeAAan waman ahyaha fakaannama ahya alnnasa jameeAAan walaqad jaat-hum rusuluna bialbayyinati thumma inna katheeran minhum baAAda thalika fee al-ardi lamusrifoona

 sourate 6 al Na'am les bestiaux سورة الأنعامverset 151

 

.قُلْ تَعَالَوْاْ أَتْلُ مَا حَرَّمَ رَبُّكُمْ عَلَيْكُمْ أَلاَّ تُشْرِكُواْ بِهِ شَيْئاً وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَاناً وَلاَ تَقْتُلُواْ أَوْلاَدَكُم مِّنْ إمْلاَقٍ نَّحْنُ نَرْزُقُكُمْ وَإِيَّاهُمْ وَلاَ تَقْرَبُواْ الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَلاَ تَقْتُلُواْ النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللّهُ إِلاَّ بِالْحَقِّ ذَلِكُمْ وَصَّاكُمْ بِهِ لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ

. Dis-leur : «Venez donc que je vous énumère ce que Dieu vous a interdit : c'est de Lui associer quoi que ce soit, de ne pas traiter vos père et mère avec bonté, de tuer vos enfants par crainte de pauvreté, car c'est Nous qui vous pourvoirons, vous et eux, de moyens de subsister , c'est de commettre des turpitudes apparentes ou cachées, d'attenter, sauf pour une juste cause, à la vie d'autrui que Dieu a déclarée sacrée. Voilà ce que votre Seigneur vous a recommandé et que vous ferez bien de méditer.
.
 Qul taAAalaw atlu ma harrama rabbukum AAalaykum alla tushrikoo bihi shay-an wabialwalidayni ihsanan wala taqtuloo awladakum min imlaqin nahnu narzuqukum wa-iyyahum wala taqraboo alfawahisha ma thahara minha wama batana wala taqtuloo alnnafsa allatee harrama Allahu illa bialhaqqi thalikum wassakum bihi laAAallakum taAAqiloona

Les versets de Dieu اللهsont très clairs, l'islam ne justifie en aucun cas le meurtre de civil, peu importe les circonstances.

Le Prophète Muhammad ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a dit a propos de l’effusion de sang :
"L’effusion de sang sera la première question sur laquelle le jugement sera rendu le jour de la Résurrection. "

 

Plus de 500 oulémas (savants théologiens) ont condamné tous actes de terrorismes, où qu'ils aient lieu et condamne tous ceux qui sont derrière ces actes. Les oulémas ont ouvertement et fermement critiqué le tort infligé aux civils non armés sous le prétexte de lutter dans des guerres internationales.

Un éminent ouléma Muhammad Tahir ul Qadri محمد طاهر القادري     né en 1951 juriste, religieux et homme politique pakistanais fondateur de Minhaj-ul-Quran International منهاج القرآن الدولية (MQI)  a émis une fatwa فتوى   avis juridique en 2010 visant les jeunes musulmans à tourner leur dos à l'extrémisme aveugle qui n’a pas de place dans  l'islam en ajoutant: "La réalité est que tout se qu'ils font n’a rien à voir avec le martyre . Toutes ces activités terroristes les mènent droit en enfer”

.Muhammad tahir ul qadriMuhammad Tahir ul Qadri محمد طاهر القادري  

SUJET D'ACTUALITE

Publié le 05.05.2014 à 19h20 | Par Ghita Ismaili site http://www.yabiladi.com

http://www.yabiladi.com/articles/details/25509/france-imam-marocain-pour-dissuader.html

France : Un imam marocain se bat pour dissuader les jeunes tentés par le jihad en Syrie

                         

Depuis le début du conflit syrien, il y a plus de 3 ans, plusieurs jeunes musulmans sont partis en Syrie pour combattre le régime de Bachar Al Assad aux cotés des rebelles du pays. La France a vu, à elle seule, plus de 280 ses jeunes faire le voyage. Une vingtaine d’autres, originaires de l’agglomération de Montpellier, risquent de les rejoindre dans les prochains jours. Pour tenter d’empêcher leur départ, l’imam marocain de la principale mosquée de la ville a décidé d’agir

Dissuader les jeunes musulmans français d’aller combattre en Syrie. C’est l’objectif que s’est fixé Farid Darrouf, le recteur de la mosquée la Paillade à Montpellier, dans le sud de la France, où une vingtaine de jeunes seraient prêts à faire le voyage via la Turquie. Alerté par cette situation, cet imam natif du Maroc a décidé de passer à l’offensive. C’est ainsi que depuis près d’une semaine, il appelle, dans ses prêches, ses fidèles à une « extrême vigilance » vis-à-vis des recruteurs pour le jihad en Syrie, qui visent souvent les adolescents en premier lieu, via le web et les réseaux sociaux particulièrement. 

« La semaine dernière, j'ai reçu deux d'entre eux. Ils ont quatorze et quinze ans. Sur les raisons de leur engagement, ils ne disent pas grand-chose. Ils sont juste persuadés qu'ils doivent aller là-bas pour combattre. Et je pense qu'ils finiront par partir. Nous allons à la catastrophe », déplore Farid Darrouf, dans un entretien avec le journal local La Dépêche, publié ce lundi 5 mai.

« Manipulés, embobinés »

« Nous n'avons rien vu venir. Cela se passe dans la chambre de ces adolescents devant l'écran. Ils vont sur des sites Facebook, en arabe traduits en français. Avant l'explosion du net, les informations à caractère religieux provenaient de l'entourage. Aujourd'hui, sur la toile, il y a tout et n'importe quoi », poursuit-il. Pour le responsable religieux, si ces jeunes français arrivent à être enrôlés rapidement pour faire le voyage en Syrie, c’est qu’ils sont très vulnérables.

« Pour moi, ces très jeunes sont manipulés, embobinés. Ce sont souvent des jeunes faibles, en état d'échec scolaire. D'un seul coup, ils passent du virtuel, au réel avec une facilité déconcertante. La difficulté de trouver sa place dans notre société, l'insalubrité des logements jouent également un rôle dans cet engagement », explique-t-il.

« Pas notre guerre »

« Ils partent le plus souvent sur la foi de leur propre ignorance. Car la religion dit tout le contraire de cet engagement militaire ou paramilitaire. Ces jeunes agissent sur des pulsions .C'est un comportement que l'on peut l'observer chez d'autres adolescents qui veulent expérimenter des choses nouvelles très différentes », estime Abdel, un des fidèles de la mosquée de La Paillade, interrogé par la même source.

Pour ce dernier, le conflit que vit aujourd’hui la Syrie n’a rien d’une guerre religieuse. « Ce n'est pas notre guerre. Et il y a bien d'autres manières de venir en aide au peuple syrien plutôt que s'engager sur un coup de tête comme ils le font actuellement », poursuit-il.

Depuis le début de la guerre civile, en mars 2011, plus de 150 000 personnes auraient trouvé la mort dans le pays. D’autres sont toujours portés disparus. « Une famille qui a demandé à me rencontrer n'a toujours pas reçu de nouvelles de leur fils aujourd'hui âgé de dix-neuf ans, parti faire la guerre voici bientôt deux ans. C'est une situation terrible pour eux. Une autre famille a déjà fait le deuil de leur fils. On leur a fait le message que leur garçon avait été tué. Rien d'officiel. Juste une rumeur. Pour eux c'est terrible », a fait savoir l'imam marocain.

Un numéro vert

Le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve a, par ailleurs, annoncé mercredi dernier, l'activation du numéro vert

« 0 800 005 696 », dans le cadre de son plan de lutte contre les filières jihadistes. L’objectif est, selon le ministère, est « qu'un dispositif soit mobilisé » pour « éviter qu'un départ se produise quand des familles sentent » que l'un des leurs est « en train de basculer ». 

Traduction de Sahih Bukhari, Livre 52: La lutte pour la Cause d'Allah (djihad)Volume 4, Livre 52, Numéro 41

Rapporté Abdullah bin Masud

J'ai demandé à l'Apôtre d'Allah, "O Messager d'Allah! Quel est le meilleur acte?"Il répondit: «Pour offrir des prières à leur début déclaré des heures fixes."J'ai demandé: «Quel est le prochain dans la bonté?" Il répondit: «Pour être bon et dévoué à vos parents."J'ai en outre demandé, quelle est la prochaine dans la bonté? "Il répondit:« Pour participer au Jihad dans le sentier d'Allah. "Je n'ai pas demandé l'Apôtre d'Allah plus et si je lui avais demandé plus, il m'aurait dit plus.

Volume 4, Livre 52, numéro 43

Rapporté 'Aisha

(Ce qu'elle a dit), "O Messager d'Allah! Nous considérons Jihad comme la meilleure action. Devons-nous ne pas combattre dans le sentier d'Allah?"Il dit: «Le meilleur djihad (pour les femmes) est-Hajj Mabrur (c. Hajj qui est fait selon la tradition du Prophète et qui est acceptée par Allah)."

Volume 4, Livre 52, Numéro 45

Rapporté par Abu Saïd Al-Khoudri

Quelqu'un demanda: "O Apôtre d'Allah! Qui est le meilleur parmi le peuple?"L'Apôtre d'Allah a répondu: «Un croyant qui s'efforce de son mieux la cause d'Allah avec sa vie et des biens."Ils ont demandé, "Qui sera le prochain?"Il répondit: «Un croyant qui reste dans l'un des sentiers de montagne adorer Allah et de laisser le peuple à l'abri de ses méfaits."

Volume 4, Livre 52, Numéro 51

Rapporté par Abu Huraira

Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui , a dit, «une place au paradis aussi petit que l'arc est meilleur que tout ce qui sur lequel le soleil se lève et fixe (c'est à dire tout le monde)."Il a également dit: "Un effort unique en la cause d'Allah dans l'après-midi ou dans la matinée est meilleur que tout ce qui sur lequel le soleil se lève et fixe."

Volume 4, Livre 52, Numéro 52

Rapporté Sahl bin Sad

Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم  que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui , a dit: «Une entreprise unique en la cause d'Allah dans l'après-midi et dans la matinée est meilleur que le monde et tout ce qui est en elle."

Les règles du combat lors du djihad

REFERENCE Hisham Kabbani

Cheikh Muhammad Hisham Kabbani محمد هشام قباني (né le 28 janvier 1945 à Beyrouth, Liban) est un maître soufi et l'auteur de nombreux ouvrages. Cheikh Kabbani promeut un islam traditionnel qui défend « la paix, la tolérance, l’amour, la compassion et la fraternité tout en s’opposant à l’extrémisme sous toutes ses formes ». Le Cheikh Kabbani est issu d’une lignée intellectuelle de l’Islam traditionnel comprenant notamment l’ancien directeur de l’Association des savants musulmans du Liban et l’actuel Grand mufti du Liban, Cheikh Muhammad Rachid Kabbani.

  Les prisonniers de guerre doivent être bien traités. Les traditions du Prophète réglementent de façon rigoureuse et stricte la pratique guerrière, et il est interdit de disposer à sa guise des prisonniers, et de tuer les femmes et les enfants lors des batailles. Les captifs peuvent être asservis en esclavage,(voir note a ce sujet ) relâchés sous rançon, ou alors ils pourront rester en terre d'islam et devront rester dans un statut de dhimmi ذمّي  et payer une capitation annuelle, la djizya جزية.

Un dhimmi ذمّي est un terme historique du droit musulman qui désigne un citoyen non-musulman d'un État musulman, lié à celui-ci par un « pacte » de protection.

Le terme dhimmi ذمّي s'applique essentiellement aux « gens du Livre » اهل الكتاب Ahl al-kitâb, qui, dans le champ de la gouvernance islamique, moyennant l'acquittement d'un impôt de capitation jizya جزية, d'un impôt foncier kharâj  خراج, d'une certaine incapacité juridique et du respect de certaines obligations discriminantes édictées dans un « pacte » conclu avec les autorités, se voient accorder une liberté de culte restreinte, certains droits ainsi que la garantie de sécurité pour leur personne et leurs biens.

Le terme dhimma désigne ce régime juridique auquel sont soumis les dhimmis et l'expression Ahl adh-dhimma désigne la communauté des dhimmis auxquels l'ensemble de ces règles sera appliqué de façon plus ou moins stricte à travers l'histoire, selon les périodes et les lieux dans le monde arabo-musulman.

Les musulmans modérés rejettent généralement le système de dhimma, et le considèrent comme étant inapproprié à l'âge des États-nations et des démocraties

  « Épargner les enfants, les fous, les femmes, les prêtres, les vieillards et les infirmes, sauf s'ils ont pris part au combat » 

Sourate 5 verset 32

مِنْ أَجْلِ ذَلِكَ كَتَبْنَا عَلَى بَنِي إِسْرَائِيلَ أَنَّهُ مَن قَتَلَ نَفْساً بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِي الأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ النَّاسَ جَمِيعاً وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَا أَحْيَا النَّاسَ جَمِيعاً وَلَقَدْ جَاءتْهُمْ رُسُلُنَا بِالبَيِّنَاتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيراً مِّنْهُم بَعْدَ ذَلِكَ فِي الأَرْضِ لَمُسْرِفُونَ

Voilà pourquoi Nous avons édicté cette loi aux fils d'Israël : «Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l'humanité tout entière. Quiconque sauve la vie d'un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l'humanité tout entière !» Malgré les multiples et irréfutables preuves qui leur furent apportées par Nos prophètes, beaucoup d'entre eux n'en continuèrent pas moins à commettre des excès sur la Terre.

Min ajli thalika katabna AAala banee isra-eela annahu man qatala nafsan bighayri nafsin aw fasadin fee al-ardi fakaannama qatala al nasa jameeAAan waman ahyaha fakaannama ahya alnnasa jameeAAan walaqad jaat-hum rusuluna bialbayyinati thumma inna katheeran minhum baAAda thalika fee al-ardi lamusrifoona

il est strictement interdit de tuer ceux qui ne font pas partie de l'armée. En effet, dans le Sahih-i Muslim Kitab-i Jihad was-siyarكيتاب جهاد وسيار, chez  Sarakhsi  السرخسي 1090-1106 كـتـاب الـمـبسـوط في الـفـقـه الـحـنـفـي   Kitab al-Mabsut fi al-fiqh al, » Le livre de Mabsut dans la jurisprudence hanafite » siyar al-Kebir سيار الكبير, etc., Muhammad interdit strictement de tuer les vieux, les femmes et les enfants ne portant pas d'arme. Seuls les dégâts collatéraux involontaires sont tolérés dans le Sahih-i Muslim صحيح مسلم.

Cependant, des hommes non armés ont été tués pour des raisons évidentes dans le contexte de l’histoire et du moment  Ce fut des cas extrêmes: Ibn Khatal, عبد الله بن ختال en 629   An-Nadr ibnul Harith النضر بن الحارثen 624, Uqba ibn Abu Mu'ayt عقبة بن أبو معيط  mort en 624 était l'un des principaux adversaires de l'Islam, Ka'b ibn al-Ashraf كعب بن الاشرف, poète et l'un des chefs de la tribu juive de Médine mort en 624

Voir note ci dessous

Selon de nombreuses sources authentiques et fiables comme un certain nombre de narrations dans Sahih Bukhari  صحيح البخاري, et le recueil biographique d' Ibn Sa'dابن سعد, Le livre des grandes classes Kitab Tabaqat Al-Kubra, الكتب، كتب اكُبرا  Uqba fut tué sur le champ de bataille, pendant la bataille de Badr  غزوة بدر  ghazwat badr et fut parmi ces dirigeants Quraysh dont les cadavres ont été enterrés dans une fosse. Cependant, selon la biographie d'Ibn Hisham, Uqba a été exécuté sur l'ordre de Muhammad par Asim bin Thaabit en tant que prisonnier après la Bataille de Badr. Selon l'érudit musulman Safiur Rahman al-Mubarakpuri , صفی الرحمن مبارکپوری   1973-2006 auteur du "Nectar scellé"  Ar-Raheeq Al-Makhtum الرحيق المختوم   après la bataille de Badr deux captifs  Nadr bin Harith et 'Uqbah ibn Abū Mu'ayṭ ont été décapités par Ali gendre du Prophète . Mubarakpuri mentionne que cet incident au sujet de la décapitation est également mentionné dans le Sunan Abu Dawud سنن أبو داود no 2686 et Anwal Ma'bud 3/12

Abū Jaʿfar Muḥammad ibn Jarīr al-Ṭabarī  أبو جعفر محمد بن جرير بن يزيد الطبري‎‎ donne également un récit circonstancié de ces l'exécution dans Chronique de Tabari, histoire des prophètes et des rois تاريخ الرسل والملوك Tarikh al-Rusul wa al-Muluk

Ibn Khatal  fut un collecteur d'impôts musulman qui a commis une trahison contre l' Etat de Médine en se rendant à la Mecque et en devenant un apostat » était l'un des 12 habitants de La Mecque à ne pas bénéficier de l'immunité. On dit qu'il était accroché aux rideaux de la Kaaba à la Mecque , où il a tenté de se réfugier mais a été exécuté avant de pouvoir entrer dans la Kaaba. صحيح البخاري Sahih al-Bukhari  , 5: 59: 582

An-Nadr ibnul Harith  النضر بن الحارث combattu du côté des Mecquois contre les musulmans pendant la bataille de Badr et a été capturé après quoi il a été exécuté.

 Il est interdit de brûler l'ennemi. En effet, Muhammad a dit : « Tuez [l'ennemi], mais ne le brûlez pas. Car personne ne punit avec le feu excepté le Seigneur du Feu ». Abdullah ibn Omar rapporte cependant : « Le messager d'Allah a coupé et brûlé les palmiers de la tribu juive des Banu Nadir ». cette Révélévation Divine Fut alors révélé :

sourate 59 Al-Hashr  سورة الحشر verset 5

59:5 : .مَا قَطَعْتُم مِّن لِّينَةٍ أَوْ تَرَكْتُمُوهَا قَائِمَةً عَلَى أُصُولِهَا فَبِإِذْنِ اللَّهِ وَلِيُخْزِيَ الْفَاسِقِينَ

59.5. Les palmiers que vous avez coupés et ceux que vous avez épargnés le furent avec la permission de Dieu, dans le but de confondre les pervers.

59.5 . Whatsoever palm trees ye cut down or left standing on their roots , it was by Allah ' s 59.5. Ma qataAAtum min leenatin aw taraktumooha qa-imatan AAala osooliha fabi-ithni Allahi waliyukhziya alfasiqeena

 

  Il est interdit de mutiler les corps.

 

  Enfin, le pillage est interdit, c'est-à-dire des actes de vandalisme (vols, destruction des biens, etc.) et de violence (violence physique, viol, etc.) envers les civils. Cependant, la prise des butins de guerre était pratiquée après les batailles contre les ennemis, en dédommagement des dégâts

Les sources esclaves en Islam

Sourate 24 النور an Nour verset 33

وَلْيَسْتَعْفِفِ الَّذِينَ لَا يَجِدُونَ نِكَاحاً حَتَّى يُغْنِيَهُمْ اللَّهُ مِن فَضْلِهِ وَالَّذِينَ يَبْتَغُونَ الْكِتَابَ مِمَّا مَلَكَتْ أَيْمَانُكُمْ فَكَاتِبُوهُمْ إِنْ عَلِمْتُمْ فِيهِمْ خَيْراً وَآتُوهُم مِّن مَّالِ اللَّهِ الَّذِي آتَاكُمْ وَلَا تُكْرِهُوا فَتَيَاتِكُمْ عَلَى الْبِغَاء إِنْ أَرَدْنَ تَحَصُّناً لِّتَبْتَغُوا عَرَضَ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَمَن يُكْرِههُّنَّ فَإِنَّ اللَّهَ مِن بَعْدِ إِكْرَاهِهِنَّ غَفُورٌ رَّحِيمٌ

 Que ceux, cependant, qui, faute de moyens, ne peuvent pas se marier observent la continence jusqu'à ce que Dieu, dans Sa générosité, pourvoie à leur indigence. Établissez un contrat d'affranchissement en faveur de ceux de vos esclaves qui en expriment le désir, si vous les en jugez dignes. Faites-les bénéficier d'une part des biens dont le Seigneur vous a gratifiés. N'obligez pas vos jeunes esclaves, par esprit de lucre, à se prostituer alors qu'elles veulent rester chastes. Si une telle contrainte est exercée sur elles, Dieu leur accordera Son pardon et Sa miséricorde.

 WalyastaAAfifi allatheena la yajidoona nikahan hatta yughniyahumu Allahu min fadlihi waallatheena yabtaghoona alkitaba mimma malakat aymanukum fakatiboohum in AAalimtum feehim khayran waatoohum min mali Allahi allathee atakum wala tukrihoo fatayatikum AAala albigha-i in aradna tahassunan litabtaghoo AAarada alhayati alddunya waman yukrihhunna fa-inna Allaha min baAAdi ikrahihinna ghafoorun raheemun

 

Sourate 51الذاريات : AD-DARIYAT QUI ÉPARPILLENT  verset 56


.وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنسَ إِلَّا لِيَعْبُدُونِ

51.56. Et Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour M'adorer.

51.56. Wama khalaqtu aljinna waal-insa illa liyaAAbudooni

Sourate 31 لقمان LUQMAN   verset 26


.لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْغَنِيُّ الْحَمِيدُ

 C'est à Dieu qu'appartient tout ce qui est dans les Cieux et tout ce qui est sur la Terre. En vérité, Dieu est Celui qui Se suffit à Lui-même, et qui est le Digne de louange.

 Lillahi ma fee alssamawati waal-ardi inna Allaha huwa alghaniyyu alhameedu


Il ressort de ces deux versets deux constats importants :
-Tout ce qui existe appartient à Dieu
-Les humains sont les serviteurs de Dieu

En prenant en compte ces deux paramètres, un humain qui réduirait en esclavage un autre humain serait un voleur, pire un mécréant car il aurait volé la propriété de Dieu. Cela est corroboré par ces trois hadiths qui interdisent formellement l’esclavage :

Hadith Qudsi 21: qudsīy, قدسيّ : sacré; qudsî

D'après Abu Harayrah (que Dieu l'agrée), le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم: « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a dit :

Dieu Tout-Puissant a dit: Je serai l'adversaire de trois hommes  le Jour du

Jugement : un homme qui jure par Moi et brise son serment; un homme qui a vendu

un homme libre  et en a consommer le profit; et un homme qui a employé un

ouvrier, a exigé son dû en totalité et ne l'a pas payé [de son travail]  catégories

d'hommes  un homme qui a asservi un autre homme en esclave et l'a vendu.

Rapporté par al-Bukhari (et par Ibn Majah et Ahmad ibn Hanbal).

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ، عَنْ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ:
" قَالَ اللَّهُ تَعَالَى: ثَلَاثَةٌ أَنَا خَصْمُهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ: رَجُلٌ أَعْطَى بِي ثُمَّ غَدَرَ (1)، وَرَجُلٌ بَاعَ حُرًّا فَأَكَلَ ثَمَنَهُ، وَرَجُلٌ اسْتَأْجَرَ أَجِيرًا فَاسْتَوْفَى مِنْهُ وَلَمْ يُعْطِهِ أَجْرَهُ"
رواه البخاري (وكذلك ابن ماجه وأحمد)

ean 'abiin harirat radi Allah eanha, ean alnabii salaa allah ealayh wasalam qalan:
"qaal Allah taealaa: thlathtan 'ana khasamahum yawm alqiamati: rajul 'aetaa bi thuma ghudara, warajul bae hurraan fa'akl thamanihi, warajul astajir 'ajirana fastawfaa minh walam yueith 'ajraha"
rawah al Bukhari wa kadhalak abn Majih wa' Ahmad
 

BUKHARI البخاري Volume 3, Book 34, Number 430:
Narré par Abu Huraira :
Le Prophèteṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم: « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a dit : « Allah a dit : ‘Je serais contre 3 personnes le Jour de la Résurrection’ :
1-Une qui fait un pacte en Mon Nom, mais qui le trahit
2-Une qui vend une personne libre (comme esclave) et s’enrichit avec son prix
3-Et une qui emploie un manœuvre, lui fait faire tout le travail mais ne le paye pas. »

BUKHARI البخاري Volume 3, Book 36, Number 470:
Narré par Abu Huraira أبو هريرة:
Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم: « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a dit : « Allah a dit : ‘Je serais l’adversaire de 3 types de personnes le Jour de la Résurrection’ :
1-Une qui fait un pacte en Mon Nom, mais qui le trahit
2-Une qui vend une personne libre (comme esclave) et s’enrichit avec son prix
3-Et une qui emploie un manœuvre, lui fait faire tout le travail mais ne le paye pas. »

ABU DAWUD أبو داود Book 2, Number 593 :
Narré par Abdullah Ibn Umar :
Le Prophète ṣallā-llāhu ʿalayhi wa sallam صلى الله عليه و سلم: « que la paix et la prière (bénédiction) d'Allah soient sur lui a dit : « Il y a trois types de personnes dont la prière ne sera pas acceptée par Allah : une personne qui va auprès de gens qui ne l’aiment pas, une personne qui vient dibaran, ce qui veut dire qu’il y vient (la prière) trop tard, et une personne qui réduit en esclavage un homme ou une femme libre. »

De tous temps, l’esclavage a existé grâce à trois sources principales :
-Les razzias
-Les marchés d’esclaves
-Les prisonniers de guerre

D’après les hadiths ci-dessus, on peut établir les règles suivantes :

* Acheter des esclaves dans les marchés concernés en vue de les exploiter, revient à être complice de l’esclavage. C’est donc illégal.
* Acheter des esclaves en vue de les libérer, ou bien en vue de leur offrir un emploi, est légal puisque cela ne porte pas atteinte à la dignité de la personne.
* Faire une razzia pour kidnapper des gens en vue de les vendre ou de les exploiter comme esclaves est illégal.
* Les prisonniers de guerre constituent la seule source que Dieu a légalisée.

RAPPEL (je l'ai déjà mentionné)

Le djihad ne doit pas être confondu avec l' ijtihād, اِجْتِهاد,  qui désigne, en droit musulman, l'effort de réflexion pour interpréter les textes fondateurs de l'islam.Effort de réflexion que les oulémas عُلَماء ou muftis مفتي et les juristes musulmans entreprennent pour interpréter les textes fondateurs de l'islam et en déduire le droit musulman ou pour informer le musulman de la nature d'une action (licite, illicite, réprouvée…).

Le terme Ijtihâd désignait à l'origine l'effort des plus illustres savants à atteindre les justes avis juridiques

Le mujtahid   مُجْتَهِد, appliqué; diligent est celui qui produit cet effort de réflexion de l'ijtihâd. Pour ceux qui ne peuvent fournir cet effort, ils n'auront qu'à suivre (taqlid) conformément un mujtahid Mutlaq مُجْتَهِد المطلق à savoir أبو حنيفة Abu Hanifa 699-767 مالك بن أنس Mâlik ibn Anas711-795,الشافعي     Al-Chafi'i 767-820, الإمام أحمد بن حنبل Ahmad Ibn Hanbal  780-855 soit rentrer dans l'une des écoles Sunnite de Jurisprudence Hanafite, Malikite, Chafi'ite ou Hanbalite

المدارس السنية من الحنفية، المالكيت، الشافعية أو الفقهية الحنبلية al madaris al suniyat min al hanfiat, al malikit, al shshafieiat 'aw al faqhiat al hanbalia.

Puisse Dieu Dans Sa Grande Miséricorde nous pardonner de nos erreurs et omissions.

Nous apellons tout à chacun faire preuve de responsabilité, de respect et de tolérance mutuelle, musulmans ou non musulmans croyants, nons croyants.(voir les thèmes abordés sur ce site à ces sujets)

Le vivre ensemble partout dans le monde passe par cela .

Baudrier Gérard Ibrahim

Identite

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.