sourate الفاتحة al-Fātiḥah

explication traduction sourate الفاتحة al-Fātiḥah l’Ouverture - l’Entrée- Prologue Liminaire

 

 

Paix سلام salam

Fondation islam مؤسسة الاسلام muasasat al'Islam. Appel aux dons, contributions volontaires دَعْوَةٌ لِلتَّبَرُّعَاتِ daεwat liltabarouεat

Pour la création d'une Bibliothèque Culturelle Musulmane Religion, Art, Histoire, Géographie

Ouverte à tous, par adhésion.

Livres Islam كُتُبٌ إِسْلَامِيَّةٌ Kutub Al Islamiyah  BUDGET 30.000 €

Pour projet qui vous concernes tous

Partager ce lien faites une demande dans auprès de vos responsables associatifs musulmans.

Faites des quêtes le vendredi صلاة الجمعة salat jumaha

Merci شكرا shoukran

Paix سلام salam

https://fr.gofundme.com/f/bibliotheque-voyage-a-travers-l039islam

Exemple de Syntaxe d’une phrase d’un mot du Coran

Vulgate Coranique « rendue accessible, rendue publique »

                                                      Sourate al fatiha l ouverture

 

Salam سلام Paix

الْحَمْدُ للّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

Louange à Dieu, le Maître de l'Univers,

AlĤamdou lillahi* Rabbi alalƐalamiyna


و الصلاة و السلام على أشرف المرسلين و على اله و اصحابه أجمعين
Et que la paix et les bénédictions soient sur les messagers les plus honorables et le Dieu et tous ses compagnons
wa alsalat wa alsalam Ɛalaa 'ashraf almoursalin wa Ɛalaa Allah wa 'ashabah 'ajmaƐin

*On compte 2698 fois dans le Coran, la racine du nom Allah  الله Dieu sous diverses formes qui comptabilise 2698 apparitions.

La question de la récitation de la basmalah dans la prière n’est pas nouvelle dans l’Islam. Nous n’avons pas la prétention de vider cette divergence, mais seulement de donner quelques éléments relevant de la réalité de la prière. Nous ne traiterons donc pas cette question sous l’angle des sciences du Coran. En effet, les différentes riwayat الرواية du Coran sont issues du tawatur تواتر  «authentification large», récitées génération après génération par les musulmans. Pourtant, certaines riwayat mentionnent la Basmalah comme verset du Coran ( حفص Hafs,  خلف Khalaf,   دري Durriy…). D’autres ne l’incluent pas dans la   الفَاتِحَة Fatiha ( ورش  Warsh, سوسي Sousiy …). De ce fait, nous ne nous attarderons pas sur l’examen de cette question sous l’angle des sciences Coraniques.

Les juristes فقهاء fuqaha spécialiste du fiqh فقه 3 "comprendre" eux ont divergé sur la récitation de la basmalah dans la prière. Chacune des écoles a adopté une position basée sur les preuves de la Tradition du Prophète   سنة Sunna, mais aussi sur la riwayah du Coran que leur imam récitait. En effet, on remarquera que l’imam Mālik ibn Anas مالك بن أنس, qui a appris le Coran de l’imam Nafi’ al Madani نافع المدني, , réprouva la lecture de la basmalah dans la prière alors qu’elle n’est pas comptée comme verset de la fatiha dans cette lecture. De même, l’imam Abu hanifah recommanda la lecture de la basmalah au début de chaque sourate, pratique qui est connue dans la lecture de son maître, ‘Asim al Kufi عاصم الکوفي. Ainsi, les imams ont adopté différentes positions concernant la récitation de la basmalah dans la prière.

L’imam Abu Hanifah أبو حنيفة a adopté la position que la basmalah estun verset du Coran, en outre de sa citation dans la sourate 27 An-Naml  سورة النمل,  Les fourmis (période Mecquoise 48è dans l'ordre chronologique). Mais elle n’appartient pas à une sourate spécifique. Dieu  الله Allah l’a envoyée pour servir de séparation entre les différentes sourates. En effet, selon le hadith rapporté par al Bayqahiy البيقية et Abu Dawud  أبو داود dans leur Sunan سنن respectif,  Abd Allâh ibn Abbas  عبد الله ابن عباس a dit: « le Prophète ﷺ ne savait pas discerner la fin des sourates jusqu’à ce que Dieu  fasse descendre « bismiLLah ar Rahmân ar Rahim ».

voir plus bas hadith D'après Abou Houreira

La sourate al Fatiha est prononcée par le croyant dans ses prières  صلوات ṣalawāt ou  نماز namaz, 10 fois au minimum, près de 20 fois dans une journée voir plus.

Elle comprend sept versets, 25 mots et 113 lettres.

 Sourate 1 le Prologue - l’Ouverture, la liminaire  سُّورَةُ الفَاتِحَة, Sūrat al-Fātiḥah

Il est aussi appelé "la Mère du Livre" أمّ الکتاب‎‎ Umm Al-Kitab et "la Mère du Coran" أم القرآن Umm Al-Quran);  Sab'a al Mathani السبــع المثانــي"Sept répétitions [versets] ", une appellation tirée du Coran

Sourate15 الحجر al-Ḥijr la Vallée des Pierres (la vallée d'AlUla en Arabie) verset 87

وَلَقَدْ آتَيْنَاكَ سَبْعاً مِّنَ الْمَثَانِي وَالْقُرْآنَ الْعَظِيمَ

Nous t'avons donné les sept versets qu'on répète à chaque salât, ainsi que le Coran sublime.

 Walaqad ataynaka sabεan mina almathani waalQur-ana alεathima

 Al-Hamd ٱلْحَمْد " Louange ", parce qu'un hadith du dernier des Prophètes et Messagers Muhammad  sur lui le salut et la paix de Dieu, صلى الله عليه و سلم ṣallā Allāh `alayhi wa sallam) comme ayant dit que Dieu dit:" La prière du Prologue صلاة الفَاتِحَة salat al-Fatihah est divisée en deux moitiés entre Moi et mes serviteurs. Lorsque le serviteur dit: «Toutes les louanges sont dues à Dieu», le Seigneur de l'existence, Dieu dit: «Mon serviteur m'a loué». ";  Al-Shifa الشفاء" la guérison " , parce qu'un hadith du dernier des Prophètes et Messagers Muhammad  (sur lui le salut et la paix de Dieu, صلى الله عليه و سلم ṣallā Allāh `alayhi wa sallam) comme ayant dit: "L'ouverture du livre est un remède pour chaque poison.";  Al-Ruqyah الرقية"remède" ou "remède spirituel"),  et al -Asas,  الأساس "The Fondation", se référant à sa fonction de fondation pour l'ensemble du Coran

Fakhr al-Dīn al-Rāzī Que Dieu soit satisfait de lui  رضی‌الله عنه Radî Allahu 'Anah, relève douze noms différents donnés à la Fatiha : la "louange", la "Mère du Coran", les "sept répétés", "la complète"; "la suffisante" "la Fondation", "la Guérison", "l'Adoration", "la Demande", "la Supplication","l'Enchantement", "la Protectrice", "le Trésor"; et "la Lumière"

Composée de sept versets, آيات ʾāyāt  elle met l'accent sur la souveraineté et la Miséricorde الرَّحِيمِ alRahimi de Dieu l’Unique الله Allah

* Le mot hébreu  רחמים Rah'amim (Clémence- Miséricorde, Compassion, Bonté) désigne les entrailles de Yahweh, יהוה yhwh un des noms donnés au Très-Haut, le Dieu Créateur  .Les entrailles du Seigneur, issues du sein maternel רחם rehem « matrice, utérus »), donc la tendresse maternelle de Dieu pour son peuple.

  

Bible תנך Tanakh▼Torah  תורה Instruction▼Deutéronome דברים Devarim▼ Re'éh ראה « vois »Contre la séduction de l'idolâtrie ▼Chapitre  13 ▼ Verset  18 

Et qu'il ne reste attaché à la main la moindre chose de l'interdit, afin que l'Eternel revienne de l'ardeur de sa colère, et t'accorde Miséricorde et compassion de toi ;

il te multipliera, comme il l'a affirmé par serment à tes ancêtres    

וְלֹא־יִדְבַּק בְּיָדְךָ מְאוּמָה מִן־הַחֵרֶם לְמַעַן יָשׁוּב יְהוָה מֵחֲרוֹן אַפּוֹ וְנָתַן־לְךָ רַחֲמִים וְרִחַמְךָ וְהִרְבֶּךָ כַּאֲשֶׁר נִשְׁבַּע לַאֲבֹתֶיךָ

velo-yidebaq beyadekha meoumah min-hah'érèm lema'an yashouv 'ēlohîm méh'aron apo venathan-lekha rah'amiym verih'amekha vehirebèkha kaashèr nisheba' laavothèykha.

D'après Wathila Ibn Al Asqa' (Que Dieu soit satisfait de lui  رضی‌الله عنه Radî Allahu 'Anah), le Prophète (sur lui le salut et la paix de Dieu, صلى الله عليه و سلم ṣallā Allāh `alayhi wa sallam) a dit: « Il m'a été donné à la place de la Thora les sept (1), il m'a été donné à la place du zabour les sourates contenant 100 versets, il m'a été donné à la place du Injil les répétées (2) et j'ai été préféré par le moufasal (3) ».

Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1457

(1) Il s'agit de la sourate Al Fatiha الفَاتِحَة  comme cela est explicité dans d'autres ahadiths.

(2) Il s'agit des sept longues sourates:  n°2 البقرة al Baqara, la Vache  sourate n° 3   آل عمران āli ʿImrān, La famille de ʿImrân , la sourate n°4  النساء an-Nisāʾ les Femmes, la sourate n° 5 المائدة Al Maida la Table servie  , la sourate n° 6 الأنعام  al-Anʿām les troupeaux  , la souratr n° 7 الأعراف al-Aʿrāf le Purgatoire et la sourate n° 9 التوبة Tawba le Repentir .

(3) Il s'agit de la partie allant de la sourate n° 49 الحجرات al- Ḥujurāt  Les Appartements privés jusqu'à la fin du Saint Coran القرآن الكريم alQu'ran alKarim. C'est à dire qu'aucun prophète avant le Prophète (sur lui le salut et la paix de Dieu, صلى الله عليه و سلم ṣallā Allāh `alayhi wa sallam) n'a reçu l'équivalent du Moufassal.

Ces explications sont tirées des paroles de Cheikh Albani dans Sahih al Targhib vol 2 p 181.

عن واثلة بن الأسقع رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أعطيت مكان التوراة السبع وأعطيت مكان الزبور المئين وأعطيت مكان الإنجيل المثاني وفضلت بالمفصل

رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٤٥٧

εan Wathila Ibn Al Asqa' radi Allah εanh qal Raçoul Allah salaa Allah εalayh wasalam : 'ouetiat makan alTawrat alsbi wa'ouetiat makan alZabur almiiyn wa'uetiat makan al'Injil almathani wafadalat bialmoufasil

 rawah 'ahmad wa hisnuh alShaykh al'Albani fi sahih alTarghib wa alTarhib raqam 1457

 

D'après Abou Houreira (que dieu l'agrée), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit « Si vous lisez -Al Hamdoulilah- (1), alors lisez -Bismillahi Rahmani Rahim-, elle est Oum Al Quran (2), Oum Al Kitab (3), les sept répétés et -Bismillahi Rahmani Rahim- est l'un d'entre eux ».
(Rapporté par Daraqutni et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1183)
(1) C'est à dire la sourate Al Fatiha n°1
(2) C'est à dire « la mère du Coran »
(3) C'est à dire « la mère du Livre »

Ce hadith nous montre que -Bismillahi Rahmani Rahim- est un verset de la sourate Al Fatiha et il faut donc forcément lire ce verset dans la prière.
Remarque : Il ne faut pas comprendre de ce qui précède qu'il faut dire -Bismillahi Rahmani Rahim- à voix haute durant la prière.
D'après Anas Ibn Malik (que Dieu l'agrée) : J'ai prié avec le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui), avec Abou Bakr (que Dieu l'agrée) et avec 'Omar (que Dieu l'agrée) et ils ne disaient pas -Bismillah Rahmani Rahim- à voix haute.
Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Asl Sifat Salat vol 1 p 279

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا قرأتم : { الحمد لله } فاقرؤا : { بسم الله الرحمن الرحيم } إنها أم القرآن وأم الكتاب والسبع المثاني و { بسم الله الرحمن الرحيم } إحداها
(رواه الدارقطني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١١٨٣)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : صليتُ مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلم ومع أبي بكرٍ ومع عمرَ فلم يجهَروا ب بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في أصل صفة الصلاة ج ١ ص ٢٧٩

εan Abou Houreira radi Allah εanah qal Raçoul Allah salaa Alah εalayh wa salam : 'idha qaratoum : { alhamd lilah } faqrua : { Bismi Allah alRahman alRahim } 'inaha Oum Al Quran wa'Oum alKitab wa alsabaε almathaniou wa { Bismi Allah alRahman alRahim } 'ihdaha

rawah alDaraqutny wa sahahh alshaykh al'Albani fi alSilsilat alSahihat raqam 1183) εan 'Anas ibn Malik radi Allah εanah qal : salitou maε Raçoul Allah salla Allah εalayh wa salam wamae 'Abou Bakr wa maε Omar falam yjharou b Bismi Allah alRahman alRahim rawah 'Ahmad wa sahhah alshaykh al'Albani fi 'asl sifat alsalat j 1 s 279

sourate 10 يونس Yūnus Jonas verset 37

De la Période Mecquoise qui occupe la 51è place dans l’ordre chronologique

وَمَا كَانَ هَـذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَى مِن دُونِ اللّهِ وَلَـكِن تَصْدِيقَ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ وَتَفْصِيلَ الْكِتَابِ لاَ رَيْبَ فِيهِ مِن رَّبِّ الْعَالَمِينَ

Ce Coran n'est nullement une œuvre (La Lecture Instructrice) apocryphe conçue(  forgé)en dehors ( pat autres) de (que) Dieu, mais il vient confirmer* les révélations qui l'ont précédé (ce qui fut) et constituer un clair exposé (détaillement)du Livre émanant, à n'en point douter, du Maître de l'Univers !

Wama kana hađha alQour'anou an youftara min douni Allahi walakin taSdiyqa alađhi bayna yadayhi watafSiyla alKitabi la rayba fihi min Rabbi alƐalamiyna

* taSdiyqa تَصْدِيقَ  il confirme.

être honnête, donner la charité, certifier, dire la vérité, tenir sa promesse, sa parole, accepter la vérité, admettre, confirmer, croire, approuver, ratifier valider, homologuer, légaliser, légitimer, certifier entériner, sanctionner 

Radical : Nom / Nom Verbal / Forme 2 / Masculin / Accusatif (désignant l'actant)

Cette racine comptabilise 155 apparitions dans le Coran sous diverses formes

verbe.
صَدَقَ : avoir foi
صَدَّقَ : croire; ajouter foi aux paroles de quelqu'un / approuver, ratifier valider, homologuer, légaliser, légitimer, certifier entériner, sanctionner, authentifié
تَصَدَّقَ : donner l'aumône à quelqu'un

nom.
صِدْق : authenticité, exactitude, validité, véracité, vérité / rondeur, fidélité, sincérité
صَدَقَة : aumône, acte d'authenticité ou de loyauté
صَدِيق : ami, camarade, collègue, compagnon, familier, consort
صَدِيقَة : copain, ami
تَصَدُّق : bienfaisance, miséricorde
تَصْدِيق : sanction, authentification, certification, homologation, légalisation, validation / croyance, foi / certification, authentification / approbation, agrément

adectifj. / adverbe.
صِدْق : véritablement, vraiment
صَدُوق : loyal, sincère
مُصَدَّق : croyable, crédible / certifié, incontesté, indubitable, prouvé, fiable
صِدِّيق : honnête, loyal, sincère

expression.
بصِدْق : sincèrement, avec sincérité
 

 Araméen / Syriaque de l'est :
ܙܕܩ : être dû ; 2) être juste / être égal / être équivalent , valoir (?) ; avec ܕ : il convient / il faut ; pluriel : parents / proches / apparentés ; 3) rendre juste ; 4) être convaincu / être persuadé ; 5) approuver ; 6) accorder , concéder / donner ; avec ܒ : récompenser ; avec ܥܲܠ : a) léguer , b) faire l'aumône , c) accorder / donner / gratifier (?) ;
ܙܵܕܘܿܩ : Racine: ܙܕܩ Sémantique: être humain (Nom propre) Sadok,

                                                                                                   ܥܵܙܘܿܪ ܡܘܼܠܸܕ ܠܹܗ ܠܙܵܕܘܿܩ؛ ܙܵܕܘܿܩ ܡܘܼܠܸܕ ܠܹܗ ܠܐܲܟܝܼܢ؛ ܐܲܟܝܼܢ ܡܘܼܠܸܕ ܠܹܗ ܠܐܹܠܝܼܘܿܕ؛

ʿazwor mwuled lēh lzadwoq؛ zadwoq mwuled lēh lʾakyun؛ ʾakyun mwuled lēh lʾēlyuwod؛

Mathieu chapitre 1:verset 14

Azor engendra Sadoc. Sadoc engendra Achim. Achim engendra Eliud

Ἀζὼρ δὲ ἐγέννησεν τὸν Σαδώκ: Σαδὼκ δὲ ἐγέννησεν τὸν Ἀχείμ: (N Ἀχείμ Ἀχεὶμ → Ἀχίμ Ἀχὶμ) Ἀχεὶμ δὲ ἐγέννησεν τὸν Ἐλιούδ:
Azór dé egénnisen tón Sadók: Sadók dé egénnisen tón Acheím: (N Acheím Acheím → Achím Achím) Acheím dé egénnisen tón Elioúd:


ܨܵܕܘܿܩ  ṣadwoq: (Nom propre) Zadok, 

Bible תנך ▼Prophètes נביאים  Nevi'im▼Rois 1 - מלכים א Melakhim▼   Chapitre 1 ▼Verset 32 

 Le roi David dit : Appelez-moi Tsadok le cohène (prête), Nathane le prophète, et Benayahou, fils de Yehoyada : Et ils vinrent devant le roi.

וַיֹּאמֶר הַמֶּלֶךְ דָּוִד קִרְאוּ־לִי לְצָדוֹק הַכֹּהֵן וּלְנָתָן הַנָּבִיא וְלִבְנָיָהוּ בֶּן־יְהוֹיָדָע וַיָּבֹאוּ לִפְנֵי הַמֶּלֶךְ

 vayyomèr hammèlèkhe David qireou-liy letsadoq hakohén oulenathan hannaviy velivenayahou bèn-yehoyada' vayyavoou liphenéy hammèlèkhe
ܨܸܕܲܩܝܵܐ  ṣedaqyaʾ: (Nom propre) Sédécias, 

Bible תנך Tanakh ▼Prophètes נביאים  Nevi'im▼Rois 2 - מלכים א Melakhim▼   Chapitre 24 ▼Verset 17 

Le roi de Babel établit pour roi en la place de Iehoïachine, Matania, son oncle, dont il changea le nom (en celui de) Tsidkiahou (Sédécias)*.

וַיַּמְלֵךְ מֶלֶךְ־בָּבֶל אֶת־מַתַּנְיָה דֹדוֹ תַּחְתָּיו וַיַּסֵּב אֶת־שְׁמוֹ צִדְקִיָּהוּ

vayyamelékhe mèlèkhe-bavèl èth-matthaneyah dodo tthah'etthayv vayyassssév èth-shemo tsideqiyyahou

Rappel.

 *Mathanias connu par Sédécias צדקיהו ;  صدقيا, Ṣidqiyyā ;  ζεδεκιας Zedekias ; dernier roi de Juda. Sous son règne, en 587 avant notre ère Sédécias est capturé, ses fils sont tués devant lui avant qu'on ne lui crève les yeux, sa capitale Jérusalem est détruite par les Babylonniens de  Nabuchodonosor., Le Temple de Salomon et le palais royal sont incendiés, les trésors pillés et les murs de la ville sont démolis et son peuple déporté. Il est un contemporain du prophète Jérémie יִרְמְיָהוּ Yirməyāhū  إرميا 'Iramia, qui annonça l'arrivée des Chaldéens tribu qui vivait au sud-ouest de Babylone et prédit la destruction de Jérusalem, ainsi que l'exil des Judéens à Babylone du fait de leur manque de foi. Il encouragea la réforme de Josias et essaya d'enrayer les progrès de l'idolâtrie (sourate1 Fatiha verset 7)
ܙܲܕܘܼܩܵܝܵܐ : un Saduccéen
ܙܲܕܝܼܩܵܐ  zadyuqaʾ: masculin : juste / impartial , vertueux , droit , saint / pieux (?) / sacré (?) , loyal ; féminin : ܙܵܕܝܼܩܬܵܐ : droite / vertueuse , sainte / pieuse (?) / sacrée (?) , loyale ; 2) Lishani ; voir ܪܵܚܡܵܐ : un ami ;

 ܙܲܕܝܼܩܵܐܬ݂  zadyuqaʾti : avec justice , vertueusement , avec justice , avec dignité / dignement , à juste titre (?)  

1Corinthiens chapitre 15:verset 34

        ܬܥܘܿܪܘܼܢ ܠܙܲܕܝܼܩܘܼܬܵ‌ܐ، ܘܫܠܹܝܡܘܼܢ ܡ̣ܢ ܚܛܝܼܬܵ‌ܐ، ܣܵܒܵܒ ܐܝܼܬ ܐܢܵܫܹ̈ܐ ܕܠܲܝܬ ܒܝܼܵܝܗ‌ܝ ܝܕܵܥܬܵ‌ܐ ܕܐܲܠܵܗܵܐ. ܒܹܐܡܵܪܵܐ ܝܘܸܢ ܐܵܗܵܐ ܠܡܲܢܟ݂ܘܼܦܵܘܟ݂ܘܿܢ. 

tʿworwun lzadyuqwuta‌ʾ، wshlēymwun mn ḥtyuta‌ʾ، sabab ʾyut ʾnashēʾ dlayt byuayh‌y ydaʿta‌ʾ dʾalahaʾ. bēʾmaraʾ ywen ʾahaʾ lmankiwupawkiwon.

Réveillez-vous, pour vivre justement, et ne péchez point ; car il y en a qui sont sans connaissance de Dieu ; je vous le dis à votre honte.

Ἐκνήψατε δικαίως καὶ μὴ ἁμαρτάνετε: ἀγνωσίαν γὰρ θεοῦ τινὲς ἔχουσιν: πρὸς ἐντροπὴν ὑμῖν λέγω.
Eknípsate dikaíos kaí mí amartánete: agnosían gár theoú tinés échousin: prós entropín ymín légo


ܙܵܕܝܼܩܬܵܐ : féminin de ܙܲܕܝܼܩܵܐ : vertueuse , juste , sainte / pieuse (?) / sacrée (?) , loyale ;
ܙܸܕܩܵܐ : juste , légal , correct , légitime , comme il faut , comme il se doit , équitable ; 2) NENA, Al Qosh, syriaque classique :nom : une aumône / la charité , = ܨܵܕܵܩܵܐ ; 3) pluriel : ܙܸܕܩܹܐ : de bonnes œuvres , des actes pieux , des actions pieuses ;
ܨܵܕܵܩܵܐ : l'aumône , la charité , tout effort pour soulager les pauvres et les miséreux / la bienfaisance (action / œuvre / don ; 2) une offrande , un sacrifice (?) ;

Syriaque :
ܙܕܝܩܐ: (Adjectif) juste, juste, digne
ܙܕܝܩܐܝܬ: (Adverbe (se terminant par AiYT)) justement, dignement
ܙܕܝܩܘܬܐ: (Nom) la justice, la justesse, la droiture
ܙܕܩ: (Verbe) justifier, à droite, de montage, d'approuver
ܙܕܩܐ: (Nom) la justice, la droiture, la bienséance
ܙܕܩܬܐ: (Nom) l'aumône, l'aumône, la charité

sourate 10 يونس Yūnus Jonas verset 47

De la Période Mecquoise qui occupe la 51è place dans l’ordre chronologique

وَلِكُلِّ أُمَّةٍ رَّسُولٌ فَإِذَا جَاء رَسُولُهُمْ قُضِيَ بَيْنَهُم بِالْقِسْطِ وَهُمْ لاَ يُظْلَمُونَ

Et à chaque communauté il a été désigné un Prophète en présence duquel elle sera jugée en toute justice, sans qu'elle subisse la moindre iniquité.

 Walikoulli oommatin Raçouloun fa'îđha jaa Rasoulouhoum qouĎia baynahum bialqiçŤi wahoum la youŽhlamouna

Chapitre 1 soūrate الفاتحة  al-Fātiḥah (l’Ouverture - l’Entrée- Prologue Liminaire)  verset  آية ayat 1 à 7.

De la période Mecquoise,  مكة, Makka qui occupe la 5è place dans l'ordre chronologique

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ
الْحَمْدُ للّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ
الرَّحْمـنِ الرَّحِيمِ
.مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ
إِيَّاكَ نَعْبُدُ وإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ
اهدِنَــــا الصِّرَاطَ المُستَقِيمَ
صِرَاطَ الَّذِينَ أَنعَمتَ عَلَيهِمْ غَيرِ المَغضُوبِ عَلَيهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ
 

  interprétation de base

De part  nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.
Louange à Dieu, le Maître de l'Univers,
le Clément, le Miséricordieux,
le Souverain du Jour du Jugement dernier !
C'est Toi que nous adorons ! C'est Toi dont nous implorons le secours !
Guide-nous dans la Voie droite

la voie de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non celle de ceux qui ont mérité Ta colère ni celle des égarés !

Voici les traductions françaises subjectives les plus reconnues.

concernant  : La Basmala البسملة qui est composée des quatre mots :

                     

                      Bismi Allâh al Rahmâni al rahîm    بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ  

                      Bismi بسم, Allâh الله, Ar-Rahmâni الرحمن et Ar-Rahîm الرحيم.

La basmala البسملة est composée des quatre mots :

 Bismi بسم, Allâh الله, Ar-Rahmâne الرحمن et Ar-Rahîm الرحيم.

pour le son e nous mettons la lettre i ou a selon l'emplacement.

Bismi بسم signifie "Au Nom de"/"Par Nom de". Habituellement, "Au Nom de"/"Par Nom de" s’écrit باسم  Bi-çmi. L’écriture de "Au Nom de Dieu" Biçmi- Llâh, بسم الله sans alif ا est exceptionnelle et exclusive à Dieu.

Allâh الله est un Nom spécifique à Dieu, désignant "Le Dieu" ; c’est la contraction de Al-Ilâh الإله, "Le Divin". Traduction rapprochée.

Ar-Rahmâne الرحمن et Ar-Rahîm الرحيم sont deux Attributs de Dieu. Leur équivalent en français diffère d'une traduction à l'autre, la plus répandue étant "Le Miséricordieux" et "Celui qui fait Miséricorde". Cette traduction rapprochée n'est juste qu’en partie. En effet, on n’y retrouve pas la notion d’origine, présente aussi bien dans le terme Ar-Rahmâne que dans celui d’Ar-Rahîm.

Nous leur donneronsà titre indicatif les termes "L’Origine" et "L’Arrangeant", (voir plus bas les divers sens)

 

En  écriture arabe, le terme Ar-Rahmâne الرحمن provient de rahim رحم, qui signifie "matrice". La situation même de matrice, et par conséquent d’origine, entraîne un sentiment de miséricorde, tel celui de la mère pour l’enfant qu’elle a porté dans sa matrice.

 

            Quant au terme Ar-Rahîm الرحيم, qui vient également de rahim رحـم, il comporte certes le sens de clémence. Mais en tant qu’Attribut de Dieu, ce ne saurait être une clémence sentimentale, donc impulsive. Il s’agit au contraire d’une miséricorde empreinte de sagesse et de connaissance. Son équivalent en français est donc plus exactement "L'Arrangeant", qui réunit le fait d’être conciliant et celui de mettre en ordre, d’arranger dans un ordre établi.

Etymologie.

Les termes Ar-Rahmâne الرحمن et Ar-Rahîm الرحيم sont deux noms d’agent dérivant du même nom d’action er-rahma الرحمة, habituellement traduit par "l’arrangement, la miséricorde, la clémence" 
La racine de ar-rahma الرحمة est r-h-m ر ح م. Le nom d’agent Ar-Rahmâne الرحمن s’obtient par l’ajout, à cette racine trilitère , du suffixe âne ان, qui confère au nom d’agent une notion Abondance, الكثرة alkathara, confirmation التأكيد waltaakid,exagération المبالغـة  wa almubalaghat.
Quant au nom d’agent ar-Rahîm الرحيم, il s’obtient par l’introduction d’une voyelle longue, le î ي, entre la deuxième et la troisième lettre du mot à racine trilitère, soit entre le h ح et le m م. Cette forme de dérivation confère au nom d’agent la notion de caractérisation par rapport à un état ou un comportement exagéré والمبالغـةالتمييز walmbalghtalt tamyiz 

 

Analyse linguistique traditionnelle.

 

 Par tradition, on a analysé ces deux attributs comme deux expressions d’un même terme. Ainsi, l’attribut Ar-Rahmâne الرحمن est plus fort, plus intense et plus général que l’attribut Ar-Rahîm الرحيم. Celui-ci, utilisé après le terme Ar-Rahmâne, aurait quant à lui un sens restrictif, plus particulier, plus spécifique التخصيص  altakhsis

En d’autres termes, suite à l’Attribut Ar-Rahmâne الرحمن, décrivant Dieu par la notion de miséricorde entière, totale et absolue, l’Attribut Ar-Rahîm الرحيم, lui, décrirait Dieu toujours par la notion de miséricorde, mais de façon spécifique. Ainsi, si Dieu est Miséricordieux de manière absolue avec toutes ses créatures : Ar-Rahmâne الرحمن, Il l’est en revanche plus spécifiquement avec les croyants : Ar-Rahîm الرحيم.

voir en fin de page explication en syriaque

Conventionnellement, cette explication est étayée d’un exemple tiré du  القُرْآن, al-Qurʾān, « la Récitation, où la répétition d’un même terme exprime le passage d’une notion générale à une notion spécifique (personnalisation)  التخصيص  altakhsiset restrictive. Il s’agit des deux premiers versets de la sourate 96, العلق al-ʿAlaq Le Caillot de sang, L’ Accrochement  L’Adhérence  Proclamée pendant la Période Mecquoise,  مكة, Makka La Mecque qui occupe la 1è place dans l'ordre chronologique.

Dans cet exemple, le verbe "a Créé" a été répété pour permettre le passage du général au particulier : A Créé l’humain" "Création de l'humanité"  خلق الإنسن  khalaqa 'insâna  "a Créé - خَلَقَ  ķhalaqa  "d'une adhérence"

Radical : Verbe / Temps : Accompli / Troisième personne masculin singulier

Normaliser, donner la mesure à, donner les proportions ou la norme à ; prendre la mesure (sans couper) ; rendre égal, polir, unifier, lisser ; forger ou fabriquer de toutes pièces, créer, composer, produire, faire, provoquer, être usé, râpé ; être d'un bon naturel, avoir bon caractère - imprégner

Cette racine comptabilise 261 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Verbe.
خَلِقَ : user
خَلَقَ : fabriquer, fricoter, controuver, inventer, forger / créer, enfanter
خَلُقَ : être usé
خَلَّقَ : embaumer, aromatiser, parfumer
اِخْتَلَقَ : inventer, créer, fabriquer, forger

nom.
خُلُق : qualité, moeurs, manières, caractère, moralité
خُلُق : naturel, cachet, qualité, moeurs, nature, âme, humeur, moeurs, tempérament, idiosyncrasie, caractère, moralité
خَلْق : création, fabrication / créature
خِلْقَة : instinct / nature / armature, façon, forme, contexture, constitution
خَلَقَة : lambeau, loque, écouvillon, lavette
مُخَلَّقَة : quelque chose ou quelqu'un de bien proportionnée
خَلاَّق : concepteur, créateur, innovateur, inventeur, inventif, créatif, trouveur / Le Créateur (attribut de Dieu)

adjectif. / adverbe.
خَلَق : abîmé, suranné, usé, vétuste, haillonneux, fatigué
خَلْق : congénitalement
خُلُقِيّ : catholique, éthique, moral, moraliste
خِلْقِيّ : inné, instinctif, natif, naturel
مُخَلَّق : bien proportionné
 

 Conventionnellement  les termes Ar-Rahmâne الرحمن et Ar-Rahîm الرحيم sont régulièrement traduits par "Le Tout Miséricordieux", de manière générale et absolue, et "Celui qui fait Miséricorde", spécifiquement aux croyants.

Voici les différentes interprétations connues en langue françaises .(livres en ma possession).

(Je ne donne pas celles de André du Ryer 1647, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k109735r/f10.item.zoom  de,  Etienne Savary 1783,   http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9805308n.r=savary%20koran?rk=64378;0ni  par Kasimirski 1840-1841http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9805308n/f23.item.r=koran%20kasimirski    nouvelle édition chez Flammarion, en 1993.) bien que je possède ces éditions. (32 traductions /interprétations)

1ère version Jean Grosjean présenté par Jacques Berque edition Philippe Lebaud 1979

Au Nom De Dieu le Miséricordieux plein de miséricorde.

2ème  version Harkat Abdou  édition DKI 2009 tome 1

Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux.

3ème  version As’ad Mahmûd Hawmad édition Maison d’Ennour 2012 tome 1

Au Nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

4ème  version Dr Salah ed-Dine Kachrid édition dar al Ghrab  Beyrouth 1983

Au nom de Dieu le Miséricordieux par essence et par excellence.

5ème version Rachid Maach révisé par Saïd Boumlazza édition Daroussalam 2012. Volume1

An nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

6ème version Muhammad Hamidullah édition Muassassat al Risalat Beyrouth  al Risalat 1981

Au nom de Dieu le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux

7ème version Maurice Gloron édition Albouraq 2014

Par le Nom d’Allah, le Tout-Rayonnant d’Amour, le Très-Rayonnant d’Amour.

8ème  version  Régis Blachère édtion Maisonneuve et Larose  1966

Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux.

9ème Denise Masson édition Galimard 1967 (inspiré de la traduction en latin de Louis Marracci de 1698, reprise par Reiniccius.)

Au nom de Dieu celui qui fait miséricorde le Miséricordieux

(Je mets volontairment  le chiffre occidental et arabe brut) exemple. Chiffre 1

 

Traduction

Mot arabe

Syntaxe et morphologie

(1:1:1)
bis'mi
Par (le) nom

Au Nom

Bismi

P – préposition préfixée bi بِ
N – nom génitif masculin

جار ومجرور

jarr wa majrour

(1:1:2)
l-lahi
(le) Allah

De Dieu

Allahi

PN – nom génitif propre → Allah الله

لفظ الجلالة مجرور lifazi al jalalat majrour

(1:1:3)
l-raḥmāni
le Miséricordieux,

le Tout miséricorde

le Tout Miséricordieux

celui qui fait miséricorde

le Tout-Rayonnant d’Amour

le Très Miséricordieux

le Bienfaiteur

Ar rahmane

ADJ – génitif masculin singulier adjectif

صفة مجرورة

sifat majrura     

(1:1:4)
l-raḥīmi
plein de miséricorde

Le Miséricordieux

Miséricordieux

le Très-Rayonnant d’Amour

le Tout Miséricordieux

le Très Miséricordieux

Ar rahimi

ADJ – génitif masculin singulier adjectif

صفة مجرورة 

sifat majrura     

(1:2:1)
al-ḥamdu
Louange

La louange

La Louange

Hamdou

N – nom nominatif élevé masculin

 اسم مرفوع  

ism marfou  

(1:2:2)
lillahi
à Dieu

Allah

Lillhahi

P – préposition préfixée lām
PN – nom génitif propre → Allah الله

جار ومجرور 

ar wa majrour 

(1:2:3)
rabbi
Maître

Seigneur

Seigneur et Maître

l’Enseigneur

le Seigneur

Rabi

N – nom génitif masculin

اسم مجرور 

ism majrour

(1:2:4)
l-ʿālamīna
des univers

de l’univers

des mondes

des êtres de l’Univers

Al alamine

N – nom génitif masculin pluriel

اسم مجرور

ism majrour

(1:3:1)
al-raḥmāni
Bienfaiteur,

Celui qui fait miséricorde

le Très Miséricordieux

le Tout Miséricordieux

le Tout miséricorde

le Tout Rayonnant d’Amour

le Miséricordieux par essence

A rahmanie

ADJ – génitif masculin singulier adjectif

صفة مجرورة

sifat majroura

(1:3:2)
l-raḥīmi
miséricordieux

le Miséricordieux

Le très Miséricordieux

leTout Miséricordieux

et par excellence

le Très Rayonnant d’Amour

plein de Miséricorde

A rahimi

ADJ – génitif masculin singulier adjectif

صفة مجرورة  

sifat majroura

(1:4:1)
māliki
le Roi

Souverain

Maître

Le Possesseur

le maître

Maliki

N – nom  génitif masculin participe actif

اسم مجرور    

ism majrour

(1:4:2)
yawmi
du Jour

    Yaoumi

N – nom génitif masculin→Jour de la Résurrection

    *1  

اسم مجرور   

ism majrour

(1:4:3)
l-dīni
du Jugement !

de la rétribution

de la Redevance

 

Al dini

N – nom génitif masculin

اسم مجرور   

ism majrour

(1:5:1)
iyyāka
C’est toi

(c’est) Toi

c’est Toi (seul)

       Yaka

PRON – Pronom personnel singulier séparé  masculin à la 2e personne → Allah الله

ضمير منفصل   

damir mounfasil

(1:5:2)
naʿbudu
(que) nous adorons

     Naboudou

V – 1ère personne verbe présent  pluriel

فعل مضارع   

faεala madari

(1:5:3)
wa-iyyāka
c’est toi

Toi

et c’est Toi

et c’est de Toi

Oua iyaka

CONJ – conjonction préfixée wa (et)
PRON – Pronom personnel singulier masculin à la 2e personne → Allah الله

الواو عاطفة    

al waw atifa

ضمير منفصل    

damir mounfasil

(1:5:4)
nastaʿīnu
dont nous implorons le secours

dont nous demandons l’aide !

de qui le secours implorons

dont nous implorons secours

que nous imlorons aide

que nous solicitons l’aide

que nous implorons

Nastahinou

V – Première personne du pluriel (forme X) verbe présent

فعل مضارع   

faεala madarie

(1:6:1)
ih'dinā
Dirige-nous

Conduis-nous

Guide-nous

Offre-nous

Edina

V – 2ème personne masculin singulier verbe impératif

PRON – Pronom d'objet pluriel de la 1ère personne
PRON – pronom sujet implicite → Allah الله

فعل أمر و«نا» ضمير متصل في محل نصب مفعول به

fiil 'amr wa<na> damir moutasil fi mahali nousb mafeul bih

(1:6:2)
l-ṣirāṭa
dans le chenim

(dans) la  Voie

Sur la voie

La Voie qui recquiert

E sirata

N – nom -pronom sujet implicite

اسم منصوب      

ism mansoub

(1:6:3)
l-mus'taqīma
droit

Droite

de rectitude

le droit

le rectitude

Al moustakima

ADJ – masculin accusatif positionné (forme X) participe actif

صفة منصوبة     

sifat mansouba

     

(1:7:1)
ṣirāṭa
le chemin

la Voie

Sirata

N – nom accusatif masculin positionné

اسم منصوب   

  ism mansoub

(1:7:2)
alladhīna
de ceux

Al ladina

REL – pronom relatif masculin pluriel

   اسم موصول

    ism mawsoul

(1:7:3)
anʿamta
que tu as comblé de bienfaits

À qui Tu as donné Tes bienfaits

que Tu as gratifié

que Tu as comblé de faveurs

De ceux que Tu as comblés de bienfaits

Que Tu as Touché de Ta grâce

Sur laquelle Tu as répandu Tes bienfaits

De ceux que tu as comblés de faveurs

Anamta

V – 2ème personne masculin singulier (forme IV) verbe parfait
PRON – pronom sujet → Allah  الله

فعل ماض والتاء ضمير متصل في محل رفع فاعل

faeal madun waltta' damir mutasil fi mahali rafaε faeil

(1:7:4)
ʿalayhim
sur eux

Alayim

P – préposition
PRON –3e personne masculin pluriel objet pronom

جار ومجرور 

  jarr wa majrour

(1:7:5)
ghayri
pas de

non  

ni

qui ne

Ghayry

N – nom génitif masculin

اسم مجرور   

ism majrour

(1:7:6)
l-maghḍūbi
ceux qui encoure Ta colère

(celle) des réprouvés

encouru Ta colère

encourou colère

qui ne subissent pas le courroux

qui t’irrite

l’objet de Ton courroux

Al maghdhoubi

N – participe passif masculin génitif

اسم مجرور   

ism majrour

(1:7:7)
ʿalayhim
sur eux

ceux qui

Alayhyim

P – préposition
PRON – 3e personne masculin pluriel objet pronom

جار ومجرور   

ism majrour

(1:7:8)
walā
ni

Non plus

Oua la

CONJ – conjonction préfixée wa (et)
NEG – particule négative

الواو عاطفة    alwaw atifa
حرف نفي    harf nafyoun

(1:7:9)
l-ḍālīna
celui des égarés

les égarés

qui s’égarent

des égarés

ne s’égarent

Al dhaline

N – génitif masculin pluriel participe actif

اسم مجرور   ism majrour

 Voir lecture  http://Quran Recitation by Saad Al-Ghamadi

*1-Jour de la Résurrection يوم القيامة  yawm al Qyama est le temps dans l'au-delà où Allah ressuscitera et jugera l'humanité. Ce concept fait partie de la classification suivante dans l'ontologie (doctrine, théorie sur la signification du mot « être ». « Qu'est ce que l'être ? »):

Concept (racine)
                       un événement
                                         Fleche courbe vers gauche 1        Événement après la vie 

                                                                   Fleche vers le bas                    Fleche courbe vers gauche 1 Jour de la Résurrection


        Yawm al-dyn يَوْم الدِّينِ: "Jour du Jugement", ou Jour de la Rétribution                          Fleche courbe vers gauche 2yawm al Qyama  يوم القيامة

extrait explication mot par mot 

Bismi بِسْمِ Par le biais de l'attribut de 

Il faut bien comprendre par Bismi est une injonction c'est Dieu qui nous dire de dire qu'Il Est, comme dans tout le Texte de la Révélation

exemple: dit / Proclame  قُلْ  qoul: Radical : Verbe / Impératif / Deuxième personne masculin singulier

Cette racine comptabilise 381 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : lettre "Bi" particule d'accompagnement (avec, par le bais de, en...)
+ Radical : Nom / Masculin / Génitif (complément du nom)

verbe.
أَسْمَى : élever, lever / dénommer, nommer, appeler / souverain, supérieur, suprême
سَمَا : parvenir à un degré supérieur / s'enorgueillir

nom.
سُمُوّ : grandeur, excellence, supériorité, transcendance / altesse, excellence
سَمَوَات : la voûte céleste
سَمَاء : ciel, azur
اِسْم : appellation, nom, dénomination / nom, substantif
سُمُوّ : haut, hauteur, élévation / sommet / élévation / action d'élever / fait de s'élever / hauteur, dimension dans le sens vertical / supériorité, caractère de ce qui est supérieur
سُمُوّ : grandeur, qualité de qqn qui se distingue par son inflluence, son rang, son importance / excellence, perfection,supériorité / sublime, ce qu'il y a de plus élevé dans les sentiments , etc / sublimité, caractère de ce qui est sublime / supériorité, caractère de ce qui est supérieur / transcendance, qualité de ce qui est transcendant / altesse, titre d'honneur donné aux princes, aux princesses / hauteur, caractère élevé

adectifj. / adverbe.
اِسْمِيّ : nominal
سَمَائِيّ : bleu, azuré / céleste
اِسْمًا : nominalement

expession.
الأَسْماءُ الحُسْنَى : les plus beaux attributs, les attributs de Dieu

Allah الله  Dieu, Le Dieu Unique, le Commandeur Suprême, le Centre de Toute Motivation
nom.propre.
الله : Le Dieu (unique), l'Absolu, il nous révèle ses meilleurs noms/attributs dans le Coran , afin que nous illustrons et nous fassions une idée de ses propriétés uniques, qui font qu'absolument rien ne peut lui être égal.

On compte 2698 (19x142) fois le nom Allah dans le Coran sur un total de 1820 versets

expession.
: la illaha illa Allah لا إله إلا الله = pas d'autre dieu que Dieu / nulle divinité à part Dieu / pas de dieu sauf (le) Dieu (unique)

alRaĥmani ٱلرَّحْمَٰنِ  le Très Bienveillant,

Cette racine comptabilise 338 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Adjectif / Masculin singulier / Génitif (complément du nom)

verbe.
رَحِمَ : avoir un sentiment de compassion
رَحَّمَ : avoir pitié, compassion pour qqn
رَحُمَ : avoir mal à l'utérus / mourir après ses couches

nom.
رَحِم : sein, siège de conception, matrice / cognation / utérus, organe de l'appareil génital de la femme et des mammifères femelles
رَحْم : parenté, affinité / utérus / relation de sanguinité, relation de parenté , affinité, ressemblance entre deux espèces ou deux groupes
رَحْماء : charité, bienveillance, clémence, merci, miséricorde
رَحْمَان : Le Très Miséricordieux: Celui qui a une immense miséricorde pour les croyants et les mécréants ici-bas et spécialement pour les croyants dans l'autre monde. / Ar-Rahman: attribut de Dieu, Le Tout Miséricordieux
رَحْمَة : charité, bienveillance, clémence, indulgence, merci, miséricorde, pitié, compréhension
رُحْمَى : bienveillance, clémence, indulgence, merci, miséricorde
رَحِيم : le Clément, attribut de Dieu, Le Tout Miséricordieux: dont l'Infinie Miséricorde va exclusivement aux croyants
رَحِم : relation de parenté, cognation, consanguinité, parenté
رَحْماء : charité, bonté,miséricorde,pitié / bienveillance, disposition favorable envers qelqu'un / clémence, disposition qui porte à épargner un coupable ou à atténuer son châtiment / merci, miséricorde, pitié qui pousse à pardonner un coupable
مَرْحَمَة : clémence, disposition qui porte à épargner un coupable ou à atténuer son châtiment

adjectif. / adverbe.
رَحَمُوت : vaste, grande, large clémence
رَحُوم : humain, charitable, clément, compatissant, miséricordieux
رَحِيم : humain, charitable, clément, compatissant, miséricordieux
مَرْحُوم : défunt / qui fait l'objet de la pitié de Dieu

alRaĥiymi  ٱلرَّحِيمِ le vecteur de toute Bienveillance (Bienveilleur)

Cette racine comptabilise 338 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Adjectif / Masculin singulier / Génitif (complément du nom)

voir ci-dessus expllication sens du mot 

 

alĤamdou  ٱلْحَمْدُ Louanges

 Louer, louanger, glorifier, remercier, approuver, rendre grâce, trouver quelqu'un digne d'éloges, proclamer les qualités de quelqu'un

Cette racine comptabilise 68 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Masculin / Nominatif

verbe.
حَمَّدَ : louer/ bénir
حَمِدَ : louer / agréer quelqu'un, être satisfait de

nom.
حَمْد : compliment, félicitations, louange
أحمد : prénom, signifiant "louangé"

nom. propre.
مُحَمَّد : Muhammad, le dernier Prophète et Messager.

adectif.
حَمِيد : bénin / qui loue / louable, méritoire / le Glorieux Suprême (en parlant de Dieu)
مُحَمَّد : louable, méritoire
مَحْمُود : bon, accepté, agrée, exaucé, admis / louable, méritoire

 

Lilahi لِلَّهِ  Dieu / à Allah 

Dieu, Le Dieu Unique, le Commandeur Suprême, le Centre de Toute Motivation

Préfixe : lettre "lam" de préposition
+ Radical : Nom Propre / Génitif (complément du nom)

voir ci-dessus

Rabi  رَبِّ l'Enseigneur (responsable d'évolution)

Maîtriser et d'éduquer, être maître, être chef, être seigneur ; avoir le contrôle de, exercer l'autorité, rassembler, réunir, arranger, accommoder, élever, éduquer, posséder, être propriétaire de, idée de permanence, parfumer quelque chose.

Cette racine comptabilise 980 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Radical : Nom / Masculin / Génitif (complément du nom)

expression
رُبَّ : peut-être
verbe.
رَبَّ : commander / inclure, cumuler, rassembler, bloquer / éduquer / croître, grandir
رَبَّبَ : éduquer, élever

nom.

رَبّ : maître, capitaine, leader, seigneur, supérieur, / propriétaire / divinité de la mythologie
رَبّ : Attribut de Dieu, Le Seigneur
رِبَاب : accord, entente, transaction, pacte, convention / amis, alliés, compagnons / groupes de dix
رَبَّاب : groupe, foule
رِبَابَة : pacte, alliance, accord, entente, transaction / autorité, influence, ascendant, pouvoir, maîtrise / 
رَبَب : eau abondante, copieuse, foisonnante / eau douce, fraîche, agréable au goût
رَبَّة : déesse / propriétaire / dame, femme, madame
رِبَّة : foule nombreuse / nombre immense
مَرَبّ : lieu de résidence / lieu de réunion / homme qui rassemble le peuple

adjectif. / adverbe.
رَبَّانِيّ : dominical, céleste

 

alƐalamiyna  ٱلْعَٰلَمِينَ des êtres cognitifs (capable de savoir)

savoir, enseigner, apprendre, marquer, repérer, civiliser, éduquer, enseigner, initier, instruire, former, apprendre, professer, marquer, distinguer par une marque, surpasser en connaissances, connaître,savoir avec certitude, connaître, connaître parfaitement, savoir pertinemment

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Masculin Pluriel / Génitif (complément du nom)

verbe.
عَلَّمَ : marquer, repérer / civiliser, éduquer, enseigner, initier, instruire, former, apprendre, professer
عَلِمَ : connaître, savoir / savoir avec certitude, connaître / connaître parfaitement / avoir la lèvre supérieure fendue
عَلَمَ : marquer, distinguer par une marque / fendre la lèvre / surpasser en connaissances
عَلْمَنَ : laïciser, séculariser

nom.
عِلْم : instruction, acquis, cognition, connaissance, érudition, savoir, science
عَلَم : symbole, devise, insigne, symptôme / maître, chef / jalon, balise, repère / pavillon, bannière, drapeau, étendard / personnage distinguée, connue
عَلْم : univers, ensemble des choses crées
عُلَمَاء : savants, doctes
عِلْمِيَّة : scientisme
عَليم : érudit
عَليم : attribut de Dieu, Le Très Savant, l’Omniscient, aucune chose, créature ou pensée n'échappe à Sa connaissance
عَلاَّم : érudit, savant
عَلاَمَة : indice, repère, signal, signe, symbole, témoignage, insigne, symptôme, témoin, trait, icône, attribut / marque / symptômes
عَلاَّمَة : grand savant, érudit, docteur docte personne
مَعْلُومَات : donnée, hypothèse, mention / renseignements, informations, nouvelles
مَعْلُومَة : renseignement, information
مَعْلَم : jalon, balise, repère,  
مُعْلِم : indicateur, informateur, Messager, Annonciateur
مُعَلِّم : enseignant, initiateur, instituteur, instructeur, pédagogue, 

adectifj. / adverbe.
عَلْمَانِيّ : séculier, profane, laïque
عِلْمِيّ : scientifique
أَعْلَم : plus savant, plus instruit
عُلاَمِيّ : doué d'un esprit vif, de sagacité
مَعْلُوم : fixé
مَعْلُومَة : connu
مُعَلَّم : enseigné / coté

expression.
عَلَى عِلْمٍ بـِ : être au courant de
عَلَى مَا أَعْلَم : que je sache

Cette racine comptabilise 854 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

alRaĥmani ٱلرَّحْمَٰنِ  Le Très Bienveillant

Voir ci-dessus

alRaĥiymi ٱلرَّحِيمِ le vecteur de toute Bienveillance (Bienveilleur).

Voir ci-dessus

Maliki مَٰلِكِ Souverain

Porter et transmettre un message

Cette racine comptabilise 89 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Radical : Nom / Voie active / Participe présent / Masculin / Génitif (complément du nom)

verbe. ألك [alaka] porter/transmettre un message

nom.
ملك / ملاك - ملائكة : Ange (Êtres subtile de Lumière ou de plusieurs autres formes, qui a la particularité de pouvoir accepter et obéir aux commandements de Dieu)
ألوكه : Message (Malek ou malik c'est aussi un nom courant de personne)
 

Yami يَوْمِ  du Jour

Un cycle allant d'un zénith solaire à un autre, d'une culmination solaire à une autre - se trouver dans un cycle journalier, passer un ou des cycles journaliers quelque part

Radical : Nom / Masculin / Génitif (complément du nom)

Cette racine comptabilise 475 apparitions dans le Coran sous diverses formes

verbe.
يَوَمَ : Exister/se trouver dans le jour / passer un jour ou des jours / Contracter avec quelqu'un un engagement par jours ou à la journée

nom.
يَوْم : journée, jour / temps
يَوْم : journée de 24 heures, synonyme de "نَهَار" qui lui gnifie jour sous le rapport dé la clarté
Dans les pays arabe la journée se compte du coucher du soleil jusqu'au coucher de soleil suivant
Une journée "yawm"/"يَوْم" comporte la nuit "layl"/"لَيْل" qui est l'absence de clarté du soleil, et le jour "nahar"/"نَهَار" qui représente tout le temps où la clarté du jour soleil est présente dans l'atmosphère
يَوْمَئِذٍ : en ce temps / à ce momnt là
يَوْمَذَاكَ : en ce temps
يَوْمِيَّة : rétribution journalière, salaire journalier

adectifj. / adverbe.
يَوْمِيّ : journalier, quotidien
 

alDiyni ٱلدِّينِ la redevabilité (devoir envers Dieu "Allah") voir en fin de page explication **

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Masculin / Génitif (complément du nom)

Etre ou devenir débiteur, s'endetter, emprunter, prêter, être redevable, devoir quelque chose à quelqu'un, rétribuer, juger quelqu'un, professer une religion, se soumettre, obéir, assujettir, suivre quelqu'un, être loyal et fidèle, forcer, contraindre

Cette racine comptabilise 101 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

verbe.
دِيْنَ : Forcer, contraindre, obliger à / Être maître, Être possesseur, Être propriétaire ou prince ou roi ou souverain / rétribuer, rendre à quelqu'un son dû / Juger quelqu'un, prononcer une sentence
دَيَّنَ : créditer, prêter
دَايَنَ : créditer, prêter / intenter un procès

nom.
دَيْن : dette, créance
دِين : ferveur, dévotion, piété / doctrine, religion, credo, foi, conviction, croyance / art de vivre, finalité, coutûme, habitude, manière d'agir / Victoire
مَدِين : débiteur, emprunteur, endetté, redevable
مُدِين : créditeur, créancier
مَدْيُون : débiteur, emprunteur, endetté, redevable
مَدْيُونِيَّة : dettes, obligations
دَيَّان : Souverain Juge, Dieu / juge, magistrat / gouverneur
دِيَانَة : doctrine, religion, credo, foi, conviction, croyance

adectifj. / adverbe.
دَيِّن : croyant, dévot, fervent, pieux وصف تَقِيّ، وَرِع

expression.
يَوْمُ الدِّين : le jour du Jugement dernier, le jour de la Rétribution

Îiyaka إِيَّاكَ Toi seul

seulement, mot traduisant l'exceptionnalité.

- "iyaka min" ou "iyaka an" signifie : gardes-toi de ...
Selon les grammairiens arabes, nom indéterminé qui s'adjoint des affixes pronominaux de tout nombre et de tout genre, quand ces affixes sont séparés du verbe, ce qui peut avoir lieu soit pour porter toute Vattention s^jur le pronom, soit pour éviter le concours de deux affixes pronominaux... par exemple on trouve cette expression très connu dans la sourate El-fatiha qui est récitée par les Musulmans à chaque prière avec "Iyaka na'boudou wa iyakanasta'in" qui signifie "c'est toi que nous adorons et c'est à toi que nous demandons aide"... "Iyaka" se traduit donc dans ce cas par "c'est toi que" et à pour but d'attiré toute l'attention vers Dieu.

Cette racine comptabilise 24 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Radical : Pronom / Deuxième personne masculin singulier

adverbe.
إيا : seulement .../ c'est...
إياي : seulement moi / c'est moi qui
إياك : seulement toi / c'est toi qui
إياه : seulement lui / c'est lui qui
إياها : seulement elle / c'est elle qui
إياهم : seulement eux / ce sont eux qui
etc...etc...

NaƐboudou نَعْبُدُ nous servons

vénérer, adorer, asservir, soumettre, être esclave, regretter, se repentir, dédaigner, mépriser, être avare de, se cramponner à, nier avoir dit, s'irriter, s'emporter, se fâcher

Cette racine comptabilise 275 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Radical : Verbe / Temps : Inaccompli / première personne pluriel,

verbe.
عَبَّدَ : asservir, soumettre
عَبِدَ : regretter, se repentir / dédaigner, mépriser quelqu'un / être avare de quelque chose / se cramponner à quelque chose / s'irriter, s'emporter, se fâcher
عَبُدَ : être esclave de souche
عَبَدَ : adorer, rendre un culte
أَعْبَدَ : asservir

nom.
عَبْد : serf, esclave / homme, individu
عَبَدَة : adorateur, dévot / continuité, durée / force, puissance / grosseur, obésité
عِبَاد : humanité, genre humain
عِبَادَة : adoration, culte, dévotion

adjectif. / adverbe
عَبِد : cupide, avide / galeux
عَبْدِيّ : servile

expression
عِبَادُ اللَّه : serviteurs de Dieu / gens de Dieu
 

 wa aÎiyaka وَإِيَّاكَ et (de) Toi seul

seulement, mot traduisant l'exceptionnalité.

Cette racine comptabilise 24 apparitions dans le Coran sous diverses formes
Préfixe : lettre "Waw" de conjonction de coordination (et)
+ Radical : Pronom / Deuxième personne masculin singulier

adverbe.
إيا : seulement .../ c'est...

إياي : seulement moi / c'est moi qui
إياك : seulement toi / c'est toi qui
إياه : seulement lui / c'est lui qui
إياها : seulement elle / c'est elle qui
إياهم : seulement eux / ce sont eux qui
etc...etc...

voir ci-dessus

NaçtaƐiynou  نَسْتَعِينُ nous recherchons de l'aide

Etre entre deux âges, d'un âge moyen, mûr, dans la force de l'âge, aider, assister, secourir - Assister en faisant profiter de son expérience.

Cette racine comptabilise 11 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Radical : Verbe / Temps : Inaccompli / Forme 10 / première personne pluriel

verbe.
عَوَّنَ : aider, assister, collaborer, concourir, coopérer, épauler, seconder, secourir, soutenir, subvenir, supporter, favoriser
عَانَ : être d'un âge moyen
إِسْتَعَانَ : demander secours, demander assistance

nom.
عَوْن : aide, second, auxiliaire, adjoint, assesseur, assistant, adjoint, secourable, encouragement
عَوْن : aide, renfort, secours, service, main-forte, synergie, viatique, support, assistance, concours
مَعُونَة : aide, secours, main-forte, viatique, support, assistance / libéralités, allocation
مُعَاوَنَة : subvention / aide, mutualité, secours, service, main-forte, synergie, viatique, support, assistance, concours, secours, collaboration
إِسْتَعَانَة : demande de secours, d'assistance

adjectif. / adverbe.
مُعَاوِن : aide, second, auxiliaire, adjoint, assesseur, assistant, adjoint, collaborateur, coopérant, coopérateur, secourable

Ahdina ٱهْدِنَا  Accorde-nous

Accorder, donner, doter, fournir, offrir, présenter, convertir, guider, orienter.

Cette racine comptabilise 316 apparitions dans le Coran sous diverses formes. 

Radical : Verbe / Impératif / Deuxième personne masculin singulier
+ Suffixe : Pronom 1ère personne du pluriel

verbe.
هَدَى : convertir, guider
هادَى : s'adresser mutuellement des cadeaux
أَهْدَى : accorder, donner, fournir, offrir, présenter
اِهْتَدَى : être sur le bon chemin / se convertir / précéder les autres chevaux / attirer

nom.
هُدًى : aiguillage, guidage, endoctrinement / voie droite
هَدْي : manière, façon, conduite / guidage, balisage, endoctrinement / offrande, sacrifice, victime
هَدِيَّة : offre
يَهُود : la société juive / juifs, israélites
يَهُودِيَّة : juive, israélite
إِهْدَاء : don
اِهْتِدَاء : conversion, raison

adjectif. / adverbe.
يَهُودِيّ : israélite, hébraïque, juif, youpin / juif, judaïque
مُهْدًى : offert, donné en cadeau
مَهْدِيّ : celui qui offert un cadeaux / judicieux, sensé
مُهْتَدٍ : converti, guidé

alSiraŤa ٱلصِّرَٰطَ le chemin stabilisé (la strate, l'assise)

 cheminement, route, rue, voie, direction, /Avaler, déglutir

Cette racine comptabilise 45 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Masculin / Accusatif (désignant l'actant)

nom.
صِرَاط / صِرَط : chemin, route, rue, voie
voir à ce sujet sourate 6  الأنعام al-Anʿām les Troupeaux verset 156  Tafsir Ibn Kathir  تفسير ابن كثير.​ (Commentaire d'Ibn Kathir) volume 3 édition Daroussalam 2012 page 558 à 565

ou ce lien fichier pdf pages 546 à 548 : http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Tafsir/6.-Les-bestiaux.pdf voir image ci-dessous

thèmes abordés

L'Islam est la voie droite - l'ordre de vouer un culte exclusif à Dieu, la Religion de tous les Prophètes est l'Islam  l'Ordre de s'en remettre sincèrment à Dieu

Sourate 6 verset 156 explication alkitabou ala a ifatayn la prescription sur deux groupes 1

Le caractère louable est celui qui s'harmonise avec le critérium de la raison ( κριτήριον, kriterion. La faculté de comprendre ou l’impossibilité de comprendre,/ Preuve qu’une chose est telle qu’elle doit être, ) et de la Loi. Que celui donc qui l'acquirrt le garde en continuant la pratique zélée des actes (qu'il commande). Que celui qu ne le possède pas fasse son propre examen : si sa nature penche vers le "défaut" qui est la lâchté, que forçant sa nature et avec continuité, ils sastreigne aux actions des braves jusqu'à ce que l'accoutumance prenne chez lui la forme d'un caractère instinctif.

sourate 19 مريم Myriam Marie verset  71

de la Période Mecquoise qui occupe la 44è place dans l'ordre chronologique

وَإِن مِّنكُمْ إِلَّا وَارِدُهَا كَانَ عَلَى رَبِّكَ حَتْماً مَّقْضِيّاً

 Et il n'est pas un seul de vous qui ne doive aborder "l'Enfer"*. C'est là un arrêt irrévocable de ton Seigneur.

Wa'în minkum îla waridouha kana Ɛala Rabbika ĥatman maqĎiyan

*verbe.
وَرَدَ : arriver, atteindre
وُرِدَ : être saisi d'un accès de fièvre

nom.
وِرْد : abreuvoir, fontaine / fièvre
مَوْرِد : source, origine / richesses / nourriture, provision, subsistance, vivres, ravitaillement  / gagne-pain, salaire
وَرِيد : veine, vaisseau

Cette racine comptabilise 12 apparitions dans le Coran sous diverses formes

pour preuve:

sourate 11 هود Hūd Houd verset 112

de la Période Mecquoise qui occupe la 52è place dans l'ordre chronologique

فَاسْتَقِمْ كَمَا أُمِرْتَ وَمَن تَابَ مَعَكَ وَلاَ تَطْغَوْاْ إِنَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ

 Agis (Demeure) avec rectitude, (sur le droit chemin ) comme il t'a été prescrit (commandé) , ainsi qu'à ceux qui, avec toi,(sont revenus [à Dieu] )se sont repentis ! Ne vous livrez (commettez) pas à des excès ! (Car vraimen) Dieu est bien au courant (observe) de ce que vous faites.

Fâstaqim kama oumirta waman taba maƐaka wala taŤhğaw înnahou bima taƐmalouna baSiyroun.

Le dernier des Messager et Prophète Muhammad  sur lui le salut et la paix de Dieu صلى الله عليه و سلم ṣallā allāh `alayhi wa sallam  dit:  Ceci veut dire continuer à suivre la Voie Doite ٱلصِّرَٰطَ  ٱلْمُسْتَقِيمَ Sirat al Moustaquim

Dieu a dit dans la sourate 6 الأنعام Al An'ām Les troupeaux verset 153:

de la Période Mecquoise qui occupe la 55è place dans l'ordre chronologique

 
وَأَنَّ هَـذَا صِرَاطِي مُسْتَقِيماً فَاتَّبِعُوهُ وَلاَ تَتَّبِعُواْ السُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَن سَبِيلِهِ ذَلِكُمْ وَصَّاكُم بِهِ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ

Telle (Et voici) est Ma Voie dans toute sa rectitude.(Mon chemin droit) Suivez-la (donc)! Ne suivez pas les pistes (sentiers) tortueuses qui ne feront que vous éloigner (qui vous écartent) de la (Sa) Voie du Seigneur !» Voilà ce que Dieu vous recommande de faire ! Peut-être serez-vous ainsi amenés à Le craindre (vous atteindrez la piété) !
Waanna hađha SiraŤi moustaqiyman fâtabiƐouhou* wala tatabiƐou alssouboula fatafarraqa bikoum Ɛan sabiliyhi đhalikoum waSakoum bihi laƐalakoum tattaqouna

*fâtabiƐouhou فَٱتَّبِعُوهُ  alors suivez-le

obéir, se soumettre à, suivre, talonner, poursuivre, se conformer à, s'aligner

Cette racine comptabilise 174 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : lettre "Fa" particule de cause (alors, ainsi)
+ Radical : Verbe / Impératif / Forme 8 / Deuxième personne masculin pluriel
+ Suffixe : Pronom 2ème personne du masculin pluriel / + Suffixe : Pronom 3ème personne du masculin singulier.

verbe.
تَبِعَ : obéir, se soumettre à qqn.
تَبِعَ : suivre, talonner, poursuivre
تَبِعَ : se conformer à, s'aligner
تَبِعَ : se soumettre, obéir, se plier à

تَبِعَ : adopter, suivre
تَبِعَ : imiter qqn.
تَبِعَ : s'accrocher, s'attacher, se joindre à..
تَبِعَ : provenir, résulter, ressortir de.
تَبِعَ : suivre / se soumettre à.
تَابَعَ : reprendre / poursuivre, continuer
تَابَعَ : regarder, observer, surveiller, examiner / inspecter

n. adectifj.
تَبَع - اِتِّبَاع : subordination, sujétion, moutonnerie
تَبَع : soumission, sujétion, moutonnerie
تَبَع : adepte / subalterne, subordonné, soumis / suivant, prochain
تَبِعَة : responsabilité / conséquence, résultat
تَابِع : domestique, servant / suivant, subséquent, ultérieur / annexé, supplémentaire / auxiliaire, additionnel
تَابِعِيَّة : soumission, subordination, sujétion / nationalité
مُتَّبِع : poursuivant
مُتَتَبِّع : personne qui poursuit

adjectif.
تِبْع : soumis, obéissant, assujetti / adepte / amoureux, épris
مُتَّبَع : observé, usuel
 

D'après 'Abdallah Ibn Mass'oud (que Dieu l'agrée), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a fait pour nous un trait sur le sol puis il a dit: « Ceci est le chemin de Dieu ».
Puis à sa gauche et à sa droite il a fait des traits et a dit: « Ceci sont les sentiers. Il y a à chacun d'entre eux un Chaytan qui appelle à ce sentier » puis il a récité le verset: -Et voici Mon chemin droit, suivez-le donc...-.
Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Mishkat Al Masabih n°166

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال : خط لنا رسول الله صلى الله عليه وسلم خطًا ثم قال : هذا سبيل الله
ثم خط خطوطًا عن يمينه وعن شماله وقال : هذه سبل على كل سبيل منها شيطان يدعو إليه وقرأ : وأن هذا صراطي مستقيما فاتبعوه الآية
رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في تخريج مشكاة المصابيح رقم ١٦٦

εan Abdallah ibn Mass'oud radi Allah εanah qal : khatoun lana Raçoul Allah salaa Allah ealayh wasalam khatana thouma qal : hadha sabil Allah thouma khata khatouatana εan yaminah waεan shimalih waqal : hadhih souboul εalaa kali sabil minha shaytan yadεou 'îlayh waqara : wa'ana hadha sirata moustaqimana fatabiεuh alaya

 rawah 'Ahmad wa hasnh alShaykh al'Albani fi takhrij Mishkat alMasabih raqam 166

Rechercher le juste milieu entre lesdis extrêmes est difficile. La Voie Doite ٱلصِّرَٰطَ  ٱلْمُسْتَقِيمَ Sirat al Moustaquim comme la description en a été faite pour la vie future et plus ténue qu'un cheveu et plus aiguë qu'un sabre. Celui qui aura suivi la Voie Droite dans ce Bas-Monde, la suivra (necessaurement) dans la vie future.

alMouçtaqiyma ٱلْمُسْتَقِيمَ  celui qui s'auto-maintien

Se lever, se dresser et se tenir debout, être stable, être ou rester debout, droit, vertical, s'élever, surgir, être, exister, avoir lieu, s'arrêter, rester immobile, s'implanter, s'installer, effectuer, exécuter, se mettre à, occuper une place, rester en place, s'occuper de, se charger de, assumer, s'acquitter, prendre en charge, surveiller, persévérer, tenir lieu, maintenir, soutenir, appuyer quelqu'un, défendre quelqu'un, triompher, se relever, se soulever, ressusciter, aborder quelqu'un, vouloir et être ferme sur un prix, pouvoir, savoir faire.

Cette racine comptabilise 660 apparitions dans le Coran sous diverses formes. 

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Adjectif / Voie active / Participe présent / Forme 10 / Masculin / Accusatif (désignant l'actant)

verbe.
قَوَّمَ : expurger / retrancher d'un écrit ce que l'on juge contraire à la morale,aux convenances,etc.
قَوَّمَ : réformer, changer en mieux, relever, amener à une meilleure position ce qui est en déclin / châtier, corriger ou rectifier, moraliser, réprimander
قامَ : démarrer / mettre en train, commencer
قامَ : pointer / se dresser verticalement, se tenir droit, se mettre debout
أَقَامَ : implanter, installer quelque part et de façon durable / bâtir, élever une construction sur le sol, construire, édifier selon un plan, édifier / porter vers le haut, dresser, ériger / établir, fixer,installer dans un lieu,une position / instaurer / établir les bases de / instituer, établir qqch de nouveau / fonder / demeurer

nom.
قَوْم : nation, groupe humain assez vaste, peuple, ensemble d'hommes habitant sur un même territoire / public / la masse de la population
قَوْم : gens / groupe de familles se rattachant à un ancêtre commun et portant le même nom
قَيِّم : tuteur, personne chargée de veiller les biens d'un mineur / magasinier, celui qui garde les objets amenés en magasin
قِيمَة : classe / valeur,qualité exceptionnelle / mérite, qualité estimable de quelqu'un ou quelque chose / taux, prix fixé par une convention, valeur, importance,prix attaché à qqch
قائِمَة : hampe, manche en bois, montant, pièce verticale dans un dispositif, poteau, longue pièce fichée verticalement en terre / pied, partie inférieure d'une chose élevée
قائِمَة : catalogue, liste énumératrice, liste / suite de mots, de signes généralement inscrits les uns au-dessous des autres / bordereau / état détaillé d'articles, de pièces d'un dossier / index, liste alphabétique, répertoire / tables où les matières sont rangées dans un ordre, table, présentation méthodique sous forme de liste
مُقَيِّم : estimateur, personne qui fait une estimation / commissaire-priseur, officier ministériel chargé de l'estimation et de la vente dans la vente aux enchères publiques
مَقَام : contexte, ensemble des conditions d'élocution d'un discours / occasion, circonstance qui vient à propos ou qui détermine une action
مَقَام : emplacement, place,lieu occupé par quelqque chose ou qui lui est réservé, endroit, lieu déterminé, endroit,place / local, pièce ,partie d'un bâtiment à destination déterminée / position, situation dans l'espace, situation, position , emplacement / site, lieu , position / centre, localité caractérisé par l'importance de sa population et son activité
مَقَام : sanctuaire, lieu saint, marabout, tombeau d'un marabout
مَقَام : rang, degré d'importance,de valeur / grade, degré dans la hiérarchie / prestige, ascendant qu'exerce quelqu'un  ou quelque chose, faveur / popularité que l'on a auprès de quelqu'un
مَقَام : mode / échelle à structure définie et caractérisée par la disposition de ses intervalles / ton, tonalité
مُقَام : séjour, fait de séjourner dans un lieu / lieu, endroit,place, position, situation dans l'espace / station, résidence, demeure habituelle dans un lieu déterminé
قِيَامَة : résurrection, retour de la mort à la vie

adjectif. / adverbe.
مُسْتَقِيم : direct / droit, sans détour, rectiligne / qui est ou qui a lieu en ligne droite / qui n'est pas courbe
قَيِّم : direct / droit, sans détour / loyal / conforme à la loi / qui n'est pas courbe
قَيِّم : précieux / de grand prix
قائِم : droit, qui se tient verticalement / brut, qui n'a pas subi certaines déductions de frais , etc
قائِم : perpendiculaire, se dit d'une droite orthogonale à une autre, vertical, droit, dressé, qui se tient verticalement
قائِم : actuel, qui existe dans le moment présent, existant, qui existe, présent, qui existe maintenant / sis, situé, se dit d'une ville, d'un édifice...par rapport aux environs
قائِم : levé, sorti du lit, debout
مُقِيم : permanent, qui dure sans discontinuer, constant, qui dure et qui se répète sans modification
مُقِيم : sédentaire, qui reste dans une région déterminée / habitant, personne qui vit en un lieu, résidant, se dit de quelqu'un qui réside dans un lieu
مُقَيَّم : apprécié, éstimé, évalué

SiraŤa صِرَٰطَ le chemin stabilisé (la strate, l'assise)
voir ci-dessus

alađiyna ٱلَّذِينَ ceux dont sur ce verset : La Voie de ceux à qui Tu as accordé Ta Grâce, pas (la voie) de ceux qui ont gagné Ta Colère (comme les Juifs), ni de ceux qui se sont égarés (comme les Chrétiens).  voir en fin de page explication **

Ceux qui, celles qui, lesquels, lesquelles

Cette racine comptabilise 457 apparitions dans le Coran sous diverses formes. 

Radical : Pronom relatif / Masculin Pluriel

pronom. / adverbe.

ذا : à / ce, cela, ceci, celui, celle

ذَلكَ / ذَلِكُم: ceci, cela / celui-ci / ceux-ci

ذَلِكَ أَنَّ / ذَلِكُمْ أَنَّ : parce que, car بِذَلِكَ : de cette manière

كَذَلِكَ : ainsi, tel / c'est comme ceci que

تِلْكَ : celle-là, cette

هَذَا : ça, tel, ce / ceci
هَذَا : ça, tel, ce / ceci

ٱلَّذِينَ Que, ceux qui

nom pluriel.

وَالِدَينِ parents

دَيْنٌ مَطْلوبٌ une dette réclamée

expression.

أُصول الدينِ  'ussoull alđiyn les principes (bases)  religieux

أركان دين 'arkan điyn  les fondements d'une religion

ألحدَ عن الدّين.Il était incroyant.

أَلْغى الدَّيْنَ.Il a aboli la dette.  

إستحقَّ الدَّيْنُ.Le terme de la dette est échu.

anƐamta أَنْعَمْتَ  tu as agréé faveur

Vivre dans le bien-être, convenir à quelqu'un, être très commode, agréable, être bon, excellent, doux, confortable, tendre, moelleux, facile, délicieux, prospérer, réussir, se trouver bien, à son aise, jouir de, se délecter, savourer

Cette racine comptabilise 144 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Radical : Verbe / Temps : Accompli / Forme 4 / Deuxième personne masculin singulier
+ Suffixe : Pronom 2ème personne masculin singulier

verbe.
نَعَّمَ : adoucir / velouter
نَعُمَ : être doux au toucher
نَعَمَ : jouir, vivre dans l'aisance / être aisée, facile, large, agréable
أَنْعَمَ : donner, douer, gratifier, octroyer, pourvoir, doter
نَاعَمَ : mener une vie aisée, vivre dans l'aisance / rendre la vie aisée à quelqu'un / raffermir, consolider une corde

nom.
نُعْم : confort, opulence, aisance, bien-être
نَعْمَاء : faveur, don, cadeau, offre, libéralités / bienfaisance
نَعْمَة : confort, luxe, opulence, mieux-être, aisance, bien-être, abondance
نِعْمَة : faveur, don, bénédiction, grâce
نُعْمَى : richesse
إِنْعَام : faveur
نَعِيم : aisance / félicité, bien-être, bonheur

adjectif. / adverbe.
نَاعِم : douillet, lisse, doux

préposition.
نَعَمْ : oui, ouais, si

expression.
نِعْمَ : bravo! très beau! combien est beau! / quel excellent ...

Ɛalayhim عَلَيْهِمْ sur eux

être exalté, être élevé, venir, maîtriser, s'élever, se hisser, être haut, monter, escalader, soulever, surélever, ascensionner, couvrir , monter sur une monture, vaincre, prendre le dessus, triompher de l'adversaire, frapper du sabre, pouvoir, être à même de faire, s'enorgueillir, être fier,être hautain, être arrogant

Cette racine comptabilise 70 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Radical : Préposition
+ Suffixe : Pronom 3ème personne du masculin pluriel

verbe.
عَلَّى : monter, élever, hausser, hisser, lever, rehausser, soulever, surélever, exhausser, monter
عَلِيَ : monter / monter, escalader, ascensionner
أَعْلَى : monter, élever, hausser, hisser, lever
تَعَلَّى : monter, surélever
تَعَالَى : monter, surélever / s'enorgueillir / se manifester
اِسْتَعْلَى : monter, surélever / escalader, s'élever (Intensifié صَعِدَ saeid)

nom.
عُلُوّ : grandeur, haut, altitude, hauteur, prééminence, sublime, supériorité, transcendance / grandeur, éminence, noblesse / orgueil, hauteur, morgue
عُلْو : le haut, le dessus de quelque chose
عُلًى : honneur, noblesse
عَلِيّ : Attribut de Dieu : Le Sublime, l’Élevé, qui n'a rien de commun avec Ses créatures
عِلْي : les grands, l'élite
عَلْي : endroit élevé
عَلْياء : ciel, firmament / lieu élevée / montée, haut
عِلِّيَّة : causalité, causalisme
عُلِّيَّة : chambre haute / le grand monde, l'élite des gens
أَعْلَى : ci-dessus
أَعْلَى : Attribut de Dieu : Le Plus Haut, Le Plus Élevé, bien au dessus de Ses créatures « les plus beaux Noms de Dieu   أسماء الله الحسنى Asma' Allah al-Ḥusná »/« les Attributs de Dieu  صفات الله sifat Allah »

عِلِّيِّين / عِلِّيُّون : lieu élevé au Paradis / montagnards
عِلِّيِّين / عِلِّيُّون : 'Yliyin, dans le Coran, sourate 83 المطففين al-muṭaffifīn Les fraudeurs, Les escamoteurs,verset 19  Ɛiliyouna  (des sublimes transcendances-être exalté, être élevé). Radical : Nom / Masculin Pluriel / Nominatif,  70 apparitions dans le Coran, est décrit comme étant  كِتَابٌ مَّرْقُومٌ Kitaboun Marqoum" ce qui signifie littéralement "un Livre Gradué" ou "un registre divisé en degrés, numéroté" ou simplment "Un livre numériquement structuré" ou encore "Un enregistrement numériquement structuré"

adjectif. / adverbe.
عَلِيّ : noble, éminent, haut, prééminent, supérieur / haut, élevé / fort, robuste
عِلِّيّ : causal, causatif / vocalique
عُلْيَا : plus élevée, plus haute
أَعْلَى : souverain, supérieur
مُتَعَالٍ : hautain / haut

expression.
اللهُ تَعَالَى : Dieu béni et exalté
تَعَالَى عَنْ : dédaigner, mépriser

ğhayri غَيْرِ plutôt que 

Etre jaloux, envier, jalouser / Idée de changement, de différence, d'altérité, d'aller vers l'autre

Cette racine comptabilise 154 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Radical : Nom / Masculin / Génitif (complément du nom)

verbe.
غَيَّرَ : varier, métamorphoser, remanier, transformer
تَغَيَّرَ : varier, changer
غايَرَ : différer, se distinguer de quelqu'un / faire un échange avec quelqu'un

nom.
غِيرَة : envie, jalousie / magnanimité, vaillance / prix du sang / provisions, vivres
غَيْرَة : jalousie d'une personne envers son aimé
غَيْرِيّ : altruiste, philanthrope
غَيْرِيَّة : altruisme, charité, allocentrisme / altérité
مُغِير : attaquant, envahissant, envahisseur
تَغَيُّر : changement, caprice, inconstance, instabilité, modification, mutation, revirement, transition, variation, variations, avatar, chambardement, mutabilité, péripétie, versatilité, chavirement, mobilité, oscillation, transformation, conversion, métamorphose, fluidité
تَغَيُّرِيَّة : variabilité
غِيَار : échange, permutation

adjectif. / adverbe.
غَيْرَان : jaloux
مُغِير : attaquant, envahissant, envahisseur
مُغَيَّر : changé, modifié, remplacé, transformé

préposition.
غَيْر : excepté, hormis, ôté, sauf, fors / exprime le changement, la variation, la différence / autre, différent

expression.
لَيْسَ غَيْر : il n'y a pas autre chose
مِنْ غَيْر : sans
غَيْرَ أَنَّ : néanmoins, par contre, cependant, excepté que

almağhĎoubi ٱلْمَغْضُوبِ  l'exécration (en l'occurence الْيَهُودُ alYahoudou les juifs israélites ) 

Se fâcher, être irrité, en colère, se courroucer, enrager, rager, être emporté, avoir un accès d'humeur, défendre, protéger quelqu'un, prendre la défense de quelqu'un

Cette racine comptabilise 24 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Voie active / Participe passé / Masculin / Génitif (complément du nom)

verbe.
غَضِبَ : s'irriter, s'emporter, se fâcher contre quelqu'un / défendre, protéger quelqu'un
أَغْضَبَ : exciter, fâcher, révolter, irriter
تَغَضَّبَ : s'irriter, se mettre en colère contre quelqu'un

nom.
غَضَب : colère, emportement, courroux, grigne, irritation
مَغْضُوب : exécration

adjectif. / adverbe.
غَضِب : fâché, furieux, en colère
غَضْبان : fâché, furieux, en colère
غاضِب : remonté, fâché
غَضُوب : coléreux, emporté, irascible, rageur
مُغْضِب : fâcheux, contrariant, exaspérant, irritant, enrageant, râlant, révoltant, vexant
مُغْضَب : courroucé, exaspéré, fâché
مَغْضُوب : détesté

Ɛalayhim عَلَيْهِمْ sur eux

voir ci-dessus

wala وَلَا et non plus

particule de négation, préfixe exprimant l'opposition, ni, ne, nullement, aucunement

Cette racine comptabilise 1673/1689 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Préfixe : lettre "Waw" de conjonction de coordination (et)
+ Radical : Adverbe de négation

لاَ : particule de négation / préfixe exprimant l'opposition
لاَ : ni / ne
لاَ : rien
لاَ : pas du tout, non
لاَ : à, en, pour que

là لا non
wala وَلَا et non plus
awalā أَوَلَا  d'abord
afalā  أَفَلَا jamais
falā فَلَا  non!

alĎaliyna ٱلضَّآلِّينَ les égarés( en l'occurence  les chrétiens النَّصَارَى alnaSara)

s'égarer, se tromper, perdre, laisser s'égarer, tromper, détourner, s'égarer, se désorienter, se tromper de route, se dérouter, faire fausse route, oublier, dérouter, désorienter, fourvoyer, décevoir, duper, finasser, illusionner, mystifier, tromper, arnaquer, tricher.

Cette racine comptabilise 191 apparitions dans le Coran sous diverses forme

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Voie active / Participe présent / Masculin Pluriel / Génitif (complément du nom)

verbe.
ضَلَّ : détourner, s'égarer, se désorienter / se tromper de route, se dérouter, faire fausse route / perdre quelque chose / oublier, perdre le souvenir de quelque chose / disparaître, mourir, périr / se gâter, pourrir
ضَلَّلَ : dérouter, désorienter, fourvoyer / décevoir, duper, finasser, illusionner, mystifier, tromper, arnaquer, tricher
أَضَلَّ : dérouter, désorienter, dévoyer, égarer, fourvoyer

nom.
ضَلّ / ضَلَل: égarement, aberration
ضَلاَل : aberrance, aveuglement, égarement, fourvoiement, déviation
ضَلاَلَة : aberrance, aveuglement, égarement, fourvoiement, déviation
تَضْلِيل : duperie, imposture, tromperie
أُضْلُولَة : égarement, erreur

adjectif. / adverbe.
ضالّ : aberrant, dévoyé, égaré, errant, perverti
مُضِلّ : trompeur / séducteur
مُضَلَّل : trompé, séduit

 *

alađiyna الذين  ceux dont
aldiyni   ٱلدِّينِ la redevabilité

Ladiy  ٱلدِّي formes singulier masculines et plurielle

ألذي : masculin , celui qui a / celui qui est
التي : feminin, celle qui a / celle qui est,
ألذين : pluriel. ceux ou celles qui ont / ceux ou celles qui sont

Cette racine comptabilise 388 apparitions dans le Coran sous diverses formes


- 268 fois sous la forme [ الذى ]
- 65 fois sous la forme [ التى ] 
- 15 fois sous la forme [ والذى ] 
- 11 fois sous la forme [ بالذى ] 
- 7 fois sous la forme [ بالتى ] 
- 5 fois sous la forme [ كالذى ] 
- 4 fois sous la forme [ والتى ] 
- 4 fois sous la forme [ للذى ] 
- 2 fois sous la forme [ الءى ] 
- 2 fois sous la forme [ والءى ] 
- 1 fois sous la forme [ والذان ] 
- 1 fois sous la forme [ وبالذى ] 
- 1 fois sous la forme [ كالتى ] 
- 1 fois sous la forme [ للتى ] 
- 1 fois sous la forme [ وللذين ] 

Ladiyna  ألذين (singulier pluriel)

pronom.
ألذين : pluriel. ceux-ci, ces

Cette racine comptabilise 1080 apparitions dans le Coran sous diverses formes.


- 811 fois sous la forme [ الذين ] 
- 164 fois sous la forme [ والذين ] 
- 80 fois sous la forme [ للذين ] 
- 10 fois sous la forme [ فالذين ] 
- 9 fois sous la forme [ كالذين ] 
- 6 fois sous la forme [ بالذين ] 

soit total:1468 occurence , 4 occurences comptées de plus que sur le site corpus Quran

Il existe en arabe deux sortes de pronoms relatifs :
- Pronoms relatifs indéclinables
Ils ne s'emploient que comme pronoms :
man -  مَنْ = celui qui / celle qui, ou ceux qui / celles qui (s'emploie pour les humains) ;
Pour préciser qu'il désigne un duel, ou un pluriel, on peut donner au verbe, ou à tout autre élément de la phrase qui s'y rapporte, l'accord qui convient.

exemple.
 y a-t-il des témoins parmi ceux qui ont assisté à l'accident?= هَلْ هُناكَ شُهُودٌ مِمَّنْ شاهَدُوا الْحادِث؟ hal hounak shouhoud miman shahadou alhadith?

Cette phrase aurait le même sens si le verbe  شاهَدَ shahada  était au singulier.
mâ - ما = ce qui (s'emploie pour les non-humains) ;

Les pronoms relatifs man - مَنْ (celui qui) et mâ - ما  (ce qui) sont très souvent employés avec une nuance de conditionnel, et reçoivent le même traitement que 'in - إِنْ :
مَنْ كَتَبَ رِسالةً قَرَأَها  man katab risaltan qara'aha = celui qui aura écrit une lettre la lira = si quelqu'un écrit une lettre, il la lira.
ما تَكْتُبْهُ تَقْرَأْهُ  ma taktubh taqrah= ce que tu auras écrit, tu le liras = si tu écris quelque chose, tu le liras.
Cet emploi est aussi celui de mahmâ - مَهْما = quoi que, et d'un certain nombre d'interrogatifs et de circonstanciels (de lieu, de temps, de manière, etc.) suivis ou non de mâ - ما :
مَهْما أَقُلْ لَها تَفْهَمْهُ = مَهْما قُلْتُ لَها فَهِمَتْهُ  mahma 'aqoul laha tafhamh = mahma qoultou laha fahimath = quoi que je lui dise, elle le comprend. (si je lui dis quoi que ce soit, elle le comprendra.)
يَسْتَطِيعُ أَنْ يَذْهَبَ حَيْثُما / حَيْثُ شاءَ / يَشأْ   yastatiε 'an yadhhab haythouma / hayth sha' / yasha= il peut aller là où il veut. (s'il veut aller quelque part, il peut y aller.)
يَخْرُجُ مِنَ الدّارِ مَتى يَشَأْ / شاءَ   akhrouj min alddar mata yasha / sha'= il sort de la maison quand il veut. (s'il veut sortir de la maison à quelque moment que ce soit, il le fera.)
 يَلْعَبُ كَيْفَما / كَيْفَ يِشَأْ / شاءَ  yakhrouj min alddar mata yasha / sha'= il joue comme il veut. (s'il veut jouer de quelque manière que ce soit, il le fera.)

- Pronoms relatifs indéclinables

  masculin - مُذَكَّر féminin - مُؤَنَّث
singulier - مُفْرَد  al-ladî - اَلَّذِي al-latî - اَلَّتِي
duel - مُثَنَّى al-ladâni - اَللَّذانِ / al-ladayni - اَللَّذَيْنِ al-latâni - اَللّتانِ / al-latayni - اَللَّتَيْنِ
pluriel - جَمْع  al-ladîna - اَلَّذِينَ al-lâtî - اَللّاَتِي

L'alif initial est instable.
Ce pronom s'emploie avec ou sans antécédent. Il n'est jamais séparé de son antécédent par quoi que ce soit. Il s'accorde avec lui en cas, en genre et en nombre, selon les règles habituelles d'accord de l'épithète.
Ce pronom ne s'emploie pas quand l'antécédent est indéterminé.
La subordonnée relative est en quelque sorte une épithète qui sert à qualifier l'antécédent. Le relatif joue le même rôle que l'article.

Lorsque l'antécédent est indéterminé, la proposition relative est simplement juxtaposée à la proposition qui précède, sans pronom relatif :
يَتَوَجَّهُ إِلى رَجُلٍ يَقْرَأُ جَرِيدَتَهُ  yatawajah 'iila rajoul yaqra jaridatah= il se tourne vers un homme qui lit son journal.

Lorsque le pronom relatif est sujet de la proposition relative (nominale ou verbale), celle-ci le suit :
yahsoub εadad man yintazir maεah  يَحْسُبُ عَدَدَ مَنْ يِنْتَظِرُ مَعَهُ= il compte le nombre de ceux qui attendent avec lui.
haw mashghoul bima fi jaridatih  هَوَ مَشْغُولٌ بِما فِي جَرِدَتِهِ  = il est occupé par ce qui est dans son journal.
 anzil fi almawqif aladhi qabl albarid   أنْزِلُ فِي الْمَوْقِفِ الَّذِي قَبْلَ الْبَرِيدِ = je descends à l'arrêt qui est avant la poste.

Losque le pronom relatif ou l'antécédent est complément d'objet direct du verbe contenu dans la proposition relative, celle-ci le suit, mais on ajoute généralement après le verbe de la relative un pronom affixe se rapportant au relatif ou à l'antécédent. Ce pronom affixe est appelé "pronom de rappel".
alwalad aladhi tarah karim ا = الْوَلَدُ الَّذِي تَرى كَرِيمٌ  = alwalad aladhi tara karim لْوَلَدُ الَّذِي تَراهُ كَرِيمٌ = le garçon que tu (le) vois est Karîm.
sa'aqra ma taktoubouh  سَأَقْرَأُ ما تَكْتُبُهُ= je lirai ce que tu (l')écris.

Dans tous les cas où la proposition relative est introduite par un pronom relatif, l'emploi du pronom de rappel est facultatif , bien qu'il soit souvent recommandé. Par contre, l'emploi du pronom de rappel est obligatoire lorsque l'antécédent est indéterminé, c'est-à-dire lorsque la proposition relative n'est pas introduite par un pronom relatif. En effet, sans ce pronom de rappel, la proposition relative ne serait reliée par rien à celle qui la précède.
hadhih risalat katabtouha  هَذِهّ رِسالةٌ كَتَبْتُها = Ceci est une lettre que j'ai écrite (que je l'ai écrite).
yaktoub risalatan biqalam hamalah maεah   يَكْتُبُ رِسالةً بِقَلَمٍ حَمَلَهُ مَعَهُ  = Il écrit une lettre avec un crayon qu'il a emporté (qu'il l'a emporté).

Lorsque le proposition relative est reliée à l'antécédent par une proposition ou par une annexion, on emploie obligatoirement un pronom de rappel.
 hadha alqalam aladhi katab alrisalat bih  هَذا الْقَلَمُ الَّذِي كَتَبَ الرِّسالةَ بِهِ= c'est le crayon avec lequel il a écrit la lettre.
Karim walad kitabuh 'ahmar  كَرِيمٌ وَلَدٌ كِتابُهُ أَحْمَرُ  = Karîm est un garçon dont le livre est rouge.
hounak maktabot fiha kathir min alkoutoub  هُناكَ مَكْتَبةٌ فِيها كَثِيرٌ مِنَ الْكُتُبِ = il y a une bibliothèque où il y a beaucoup de livres.

Haytu - حَيْثُ = là où
S'emploie sans antécédent :
yajlis hayth youjad koursioun  يَجْلِسُ حَيْثُ يُوجَدُ كُرْسِيٌّ   = il s'assoit là où il y a une chaise

voir aussi sur ce site ne bas de page

http://alquran.eu/index.php?searchOption=roots&trans=Quran&selectedSuras=1,&searchText=ا&srchT=Quran

الذي
الذى التى بالذى كالذى للذى وبالذى والتى والذان بالتى والذى كالتى للتى الئى والئى وللذين
description: en de Nombre de versets: 388
: لذذ لوذ
الذين
الذين والذين للذين كالذين بالذين فالذين
description: en de Nombre de versets: 1080
الر
الر
description: en de Nombre de versets: 5

SUR LE  DERNIER VERSET DE CETTE SOURATE

sourtate 9 التوبة at-Tawba l'Immunité verset 31

De la Période Médinoise qui occupe la 113è place dans l’ordre chronologique

 

اتَّخَذُواْ أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَاباً مِّن دُونِ اللّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُواْ إِلاَّ لِيَعْبُدُواْ إِلَـهاً وَاحِداً لاَّ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ

Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le  le Messie (Christ) fils de Marie, comme Seigneurs (au rang de divinités) en dehors de Dieu, alors qu'on ne leur a commandé  (qu'ils avaient reçu ordre) que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est ( infiniment) au-dessus de ce qu'ils (prétendent) [Lui] associent.

 ataķhađhou aĥbarahoum warouhbanahoum arbaban min douni Allahi wâlmasiyĥa ibna Maryama wama oumirou îla liyaƐboudou îlahan waĥidan la îlaha îlla  houwa soubĥanahou  Ɛama youchrikouna

D'après 'Adi Ibn Hatim (que Dieu l'agrée), le Prophète (que la prière de Dieu et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceux qui ont encouru la colère sont les juifs et les égarés sont les chrétiens ».
Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Ibn Hajar dans Fath Al Bari 8/9 et Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°3263
Dans ce hadith le Messager de Dieu (sur lui le salut et la paix de Dieu) nous a expliqué qui sont ceux qui ont été visés par Dieu dans la sourate Al Fatiha lorsqu'il a évoqué « Ceux qui ont encouru la colère » (Al Maghdoub Alayhim) et « Les égarés » (Al Dallin). Il s'agit donc des juifs puis des chrétiens et la cause de cela comme l'a expliqué Cheikh  Ibn Taymiya (mort en 661-728de l'Hégire  soit 1263 - 1328 ) dans   Majmou Al Fatawa  مجموع الفتاوى la totalité des réponses 3/127:
« Ceci car les juifs ont connu la vérité et ne l'ont pas suivi et les chrétiens ont adoré Dieu sans science ».
Nous comprenons ainsi que suivre le bon chemin est donc d'apprendre la science bénéfique qui doit être ensuite utilisée pour adorer Dieu.

عن عدي بن حاتم رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : { المغضوب عليهم } : اليهود و { الضالين } : النصارى
رواه الترمذي و حسنه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٩/٨ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٢٦٣

εan 'Adi Ibn Hatim radi Allah εanah qal Raçoul Allah salaa Allah εalayh wasalam : { almaghdoub εalayhim } : alyahoud wa { aldaaliyn } : alnasara

 rawaah alTiramidhi wa hasanah alhafiz abn hajar fi Fath alBari 9/8 wa sahahah alshaykh al'Albaniu fi alSilsilat alSahihat raqam 3263

 

Concernant Jésus fils de Marie  عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ Isa ibn Maryam alnaSara النَّصَارَى ( Nazaréens) *Ses Apotres أَنصَارُ  anSarou*  les soutiens  de Jésus,  les juifs les isaélites  الْيَهُودُ alYahoudou

*Ébionites ( voir ci-dessous explication)

Les Douze Apôtres  les Douze, ou simplement les Apôtres, Le nom masculin « apôtre » est un emprunt, par l'intermédiaire du bas latin apostolus, au grec ecclésiastique ἀπόστολος/ apóstolos, dérivé du verbe ἀποστέλλεινsont les douze disciples choisis par Jésus fils de Marie et non fils de Dieu (le sens du mot père étant mal interprétré voir lien suivant:http://lamosquedethouars.e-monsite.com/pages/le-ou-les-fils-de-dieu-1.html 

Le Coran parle des disciples de Jésus mais ne mentionne pas leurs noms, se référant plutôt à eux comme "des aides à l'œuvre de Dieu" S3 v 49-53"

Les douze Apôtres sont : qui étaent juifs  de Galilée הגליל Ha-galîl, الجليل al-jalîl, « le cercle, la région » avant d'être chrétiens

  • Pierre (Simon-Pierre) de son vrai nom שמעון בר יונה‎,  Šimʿōn bar Yōnāh« Simon, fils de Jonas »   سِمعَان بُطرُس‎, Simʿa̅n Buṭrus
  • André  הקדוש Andras Ἀνδρέας Andreas (frère de Pierre, dit le Protoclet) la tradition musulmane a donné comme nom à cette sourate La famille d'Al-Imran, آعمران 'Îmran étant petit-fils de Lévi qui eut de sa tante Yokhébèd deux fils : Moïse מֹשֶׁה בן עמרם Moshé ben Amram موسى Moussa et Aaron אַהֲרֹן aharone, هارون Hārūn
  • Jacques de Zébédée יעקב זְבַדְיָה‎,  Ya'aqov Zvad'yah  ou Jacques le Majeur   Ἰάκωβος, Iakôbos  frère de l'apôtre Jean ci dessous
  • Jean   יהוהנן, Yehohānan (frère de Jacques ci-dessus, tous deux fils de Zébédée זְבַדְיָה)   Ἰωάννης Ioánnis
  • Philippe  פיליפוס Filipous  Φίλιππος Fílippos Il ne faut pas le confondre avec Philippe le diacre qui a évangélisé la Samarie  שומרון Shomrôn selon la narration rapportée dans les Actes des Apôtres.
  • Barthélemy בר-תולמי bar-Tôlmay  Βαρθολομαῖος Vartholomaío بَرثُولَماوُس‎ Barthulmāwus. Il aurait évangélisé l’Arabie, la Perse et peut-être l'Ouest de l'Inde en collaboration avec l'apôtre Thomas
  • Thomas תומא    Θωμᾶς Thomás  Thomas le didyme  Μίσδιος  Mísdios Didymos
  • Matthieu  מתתיהו Matitjahu  Ματθαῖος Matthaios qui fut  décrit comme un publicain ( homme d'affaire) percepteur d'impôts
  • Jacques    יעקב  Ya'akov  le Mineur  (fils d'Alphée בן חלפי ben Halfay)   Iάκωβος ὁ τοῦ Ἁλφαίου appelé Jacques le Mineur, pour le distinguer de Jacques de Zébédée,(ci-dessus)  dit Jacques le Majeur, frère de l'apôtre Jean. Jacques d'Alphée est peut être un cousin de Jésus
  • Jude (appelé aussi Thaddée) יהודה בן יעקב Y'hudah ben Ya`aqob  Ἰούδας Ἰάκωβος Ioúdas Iákovos appelé aussi Judas Thaddée. C'est un des quatre « frères » de Jésus fils de Marie dont les noms sont donnés dans le Nouveau Testament Ἡ Καινὴ Διαθήκη / Hê Kainề Diathếk. Il est donc le frère de Jacques le Juste, יעקב Ya'akov Ἰάκωβος Iákōbos de Joset et de Simon le Zélote שִׁמְעוֹן Shiemone, Σίμων ὁ Κανανίτης Símon o Kananítis et un cousin de Jésus par Joseph יוֹסֵף Yosef) Ἰωσήφ Ioséph fiancé à Marie מרים Myriam ; Μαρία, María ; مريم, Maryam,
  • Simon le Zélote  שִׁמְעוֹן Shiemone Σίμων ὁ Κανανίτης Símon o Kananítis un des quatre frères de Jésus. (voir ci-dessus) ancien membre du groupe zélote* קנאים ou Qana'im qui l'aurait quitté pour rallier le mouvement de Jésus.zêlôtês ζηλωτής zilotís au pluriel  ζηλωταί zilotaí mouvement politico-religieux au ier siècle, dans le judaïsme du Second Temple, qui incitait le peuple de la province de Judée à se rebeller contre l'Empire romain et l'expulser par la force des armes. Ils ont joué un rôle de tout premier plan pendant la Grande révolte juive (66-70).
  • Judas Iscariote (remplacé par Matthias מַתִּתְיָהוּ‎ Mattiṯyā́hū  Μαθθίας, Maththías après sa mort) יהודה איש-קריות‎,  Yehûdâh Ish-Kerayot;  Ὶούδας Ὶσκαριώτη  Íoúdas Ískarióti  Iscariot, ou Iscarioth ville de Qeriyyot. il était robablment de la tribu de de la tribu d'Issachar : Issachar יִשָּׂשכָר, Yishsakar signifie  « Homme du salaire ».

*De nos jours les chrétiens sont : le catholicisme, l'orthodoxie, le protestantisme et les évangélistes

Mais du Temps de Jésus fils de Marie  عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ Isa ibn Maryam  nous pencherions plus vers les Ébionites (Grec : Ἐβιωναῖοι, traduction. Ebionaioi ;  Le mot « ébionites » vient du latin ebionaei qui est une translittération du grec ebionaoi, que l'on trouve pour la première fois dans les écrits d'Irénée de Lyon. Il est lui-même une translittération de l'araméen 'ebyônâyê, dérivé de l'hébreu אביונים ebyonim : « les Pauvres ») formaient un groupe religieux judéo-chrétien marginal attesté, à partir de la seconde moitié du iie siècle, par les écrits d'Irénée de Lyon puis d'Hippolyte de Rome, au début du iiie siècle. Les hérésiologues chrétiens, comme Épiphane de Salamine, continuent à en parler jusqu'au ive et ve siècle, sans obligatoirement avoir eu un contact direct avec eux
ptôchos.
Certains auteurs estiment que les Ébionites n'était qu'un autre nom des Nazaréens.
 Pour eux, ils constituent donc probablement la première communauté connue de disciples de Jésus de Nazareth, celle de Jérusalem, qui est évoquée dans les Actes des Apôtres et dans certaines lettres authentiques de l'apôtre Paul. Les Nazôréens (nosrim en Hébreu נָזִיר naw-zeer’  לִנְזִרִים lineziriym ) sont les représentants les plus importants de la qehila (communauté) de Jérusalem, au moins jusqu'à la destruction du Temple en 70
exemple : Évangiles selon Luc ܠܘܩܐ κατα λουκαν  chapitre 4 verset 18

L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour publier aux captifs la liberté et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés,

ܪܘܼܚܵܐ ܕܡܵܪܝܵܐ ܥܲܠܝܼ ܝܠܹܗ، ܣܵܒܵܒ ܩܵܡ ܡܵܫܹܚ ܠܝܼ ܕܡܲܟܪܸܙܸܢ ܠܡܸܣܟܹܢܹ̈ܐ، ܘܩܵܡ ܫܲܕܸܪܝܼ ܕܒܲܣܡܸܢ ܠܬܒ݂ܝܼܪܹ̈ܐ ܕܠܸܒܵܐ،

rwuha' dmarya' ealyu yleh، sabab qam masheh lyu dmakrezen lmeskene'، wqam shaderyu dbasmen ltbiyure' dleba

Πνεῦμα κυρίου ἐπ’ ἐμέ, οὗ εἵνεκεν ἔχρισέν με εὐαγγελίσασθαι πτωχοῖς: ἀπέσταλκέν με ἰάσασθαι  τοὺς συντετριμμένους τὴν καρδίαν: κηρύξαι αἰχμαλώτοις ἄφεσιν, καὶ τυφλοῖς ἀνάβλεψιν, ἀποστεῖλαι τεθραυσμένους ἐν ἀφέσει,
Pnevma kyríou ep’ emé, oú eíneken échrisén me evangelísasthai ptochoís: apéstalkén me iásasthai  toús syntetrimménous tín kardían: kirýxai aichmalótois áfesin, kaí tyfloís anávlepsin, aposteílai tethrafsménous en afései,

L'hébreu ebyon אֶבְיוֹן et son pluriel ebyonim אביונים apparaissent fréquemment dans l'Ancien Testament, souvent associé à divers synonymes : 21 fois dans les Psaumes  תהילים Tehillim, Livre des Louanges ; الزبور le Zabur par exemple, en Psaume chapitre 69:verset 34 :Car l’Éternel Car l'Eternel écoute les pauvres, et ne méprise pas ses prisonniers. כִּי־שֹׁמֵעַ אֶל־אֶבְיוֹנִים יְהוָה וְאֶת־אֲסִירָיו לֹא בָזָה kiy-shomé'a èl-èveyoniym Yahweh veèth-assiyrayv lo vazah

Sourate 5 المائدة  al-Māʾida La Table est servie verset 111

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

وَإِذْ أَوْحَيْتُ إِلَى الْحَوَارِيِّينَ أَنْ آمِنُواْ بِي وَبِرَسُولِي قَالُوَاْ آمَنَّا وَاشْهَدْ بِأَنَّنَا مُسْلِمُونَ

Et lorsque J'ai révélé (inspiré) aux Apôtres : “Croyez en Moi et en Mon Envoyé !”, ils répondirent : “Nous y croyons, et Tu es Témoin* que nous sommes entièrement soumis.”«

Wa'îđ awĥaytou  îla alĥawariyina an aminou bi wabiRaçouli qalou amanna wâchhad bi'anana muslimouna

* wâchhad وَٱشْهَدْ et constate

attester, assister à, voir, témoigner, rendre un témoignage, appeler à témoigner

Cette racine comptabilise 160 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : lettre "Waw" de reprise ou continuation (puis, alors...)
+ Radical : Verbe / Impératif / Deuxième personne masculin singulier

verbe.
شَهِدَ : assister, voir
شَاهَدَ : constater, surveiller, voir
اِسْتَشْهَدَ : invoquer son témoignage / prendre quelqu'un comme témoin
أَشْهَدَ : invoquer son témoignage / amener quelqu'un
أُشْهِدَ : mourir sur le champ de bataille
اُسْتُشْهِدَ : mourir au champ de bataille, être martyr

nom.
شَهْد / شُهْد : miel
شاهِد : citation / témoin, déposant / exemple, leçon / preuve, témoignage, moyen, constatation, témoin
شَهَادَة : brevet, diplôme, brevet / attestation, témoignage / martyre
شهداء : mémorial / martyrs
شَهِيد : témoin / martyr
مَشْهُود : ce qui est témoigné, ce qui est mémorable
إِشْهَاد : martyre
مشهد : scène, vue, spectacle, tableau / ce qui sont observé, regardé

adjectif. / adverbe.
مَشْهُود : inoubliable, mémorable / où il y a un grand nombre de personnes / contrat attesté par des témoins / regardé, visible, vu

Sourate 5 المائدة al-Māʾida La Table est servie verset 47

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

 

وَلْيَحْكُمْ أَهْلُ الإِنجِيلِ بِمَا أَنزَلَ اللّهُ فِيهِ وَمَن لَّمْ يَحْكُم بِمَا أَنزَلَ اللّهُ فَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ

Que les gens (les) familiers (de) de l'Évangile jugent donc d'après ce que Dieu y a révélé ! Ceux qui ne se conforment pas, dans leur jugement, à ce que Dieu a révélé, ceux-là sont des pervers.

Waliyaĥkoum ahlou al'înjiyli bima anzala Allahu fiyhi waman lam yaĥkoum bima anzala Allahu fa'oula'ika houmou alfasiqouna

sourate 4 النساء  an-Nisāʾ Les femmes verset 136

De la Période Médinoise qui occupe la 92è place dans l’ordre chronologique

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ آمِنُواْ بِاللّهِ وَرَسُولِهِ وَالْكِتَابِ الَّذِي نَزَّلَ عَلَى رَسُولِهِ وَالْكِتَابِ الَّذِيَ أَنزَلَ مِن قَبْلُ وَمَن يَكْفُرْ بِاللّهِ وَمَلاَئِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ فَقَدْ ضَلَّ ضَلاَلاً بَعِيداً

136- Ô vous qui croyez (qui avez cru) ! Ayez toujours foi en Dieu, en Son Prophète, au Coran qu'Il lui a révélé et aux Écritures qui l'ont précédé ! Quiconque renie Dieu, Ses anges, Ses Livres (Prescriptions), Ses Prophètes/Messagers et le Jour dernier(Ultime),  alors d'ores et déjà il s'est égaré  (fourvoyé) à jamais d'un égarement  (fourvoiement)**lointain (de la Vérité).

Ya'ayouha alađhiyna amanou aminou biAllahi waRaçoulihi waâlKitabi alađhi nazzala Ɛala Raçoulihi waâlKitabi alađi anzala min qablou waman yakfur biAllahi wamala'ikatihi waKoutoubihi waRousoulihi waâlyawmi al'aķhiri faqad Ďala Ďalalan baƐiydan

** voir explication sourate 3 verset 90 plus bas

Ďala  ضَلَّ il s'est égaré
Radical : Verbe / Temps : Accompli / Troisième personne masculin singulier
Ďalalan ضَلَٰلًۢا  d'un égarement
Radical : Nom / Masculin / à l'état Indéfini / Accusatif (désignant l'actant)
Cette racine comptabilise 191 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes

Sourate 5 المائدة al-Māʾida La Table est servie verset 73

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

 

لَّقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُواْ إِنَّ اللّهَ ثَالِثُ ثَلاَثَةٍ وَمَا مِنْ إِلَـهٍ إِلاَّ إِلَـهٌ وَاحِدٌ وَإِن لَّمْ يَنتَهُواْ عَمَّا يَقُولُونَ لَيَمَسَّنَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِنْهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ

Sont aussi impies ceux qui disent : «Dieu est le troisième d'une Trinité !», alors qu'il n'y a de divinité que Dieu l'Unique ! S'ils n'en finissent pas avec ce blasphème, un châtiment douloureux s'abattra sur les dénégateurs d'entre eux.

Laqad kafara alađhiyna qalou îna Allaha thalithou thalathatin wama min îlahin illa Îlahoun waĥidoun wa'în lam yantahou Ɛama yaqoulouna layamasana alađhiyna kafarou minhoum Ɛađaboun aliymoun

* Ɛađaboun عَذَابٌ un châtiment

punir, supplicier, tenailler, torturer, tourmenter, crucifier, s'abstenir de manger par soif, délaisser, abandonner, renoncer à une affaire, contenir, empêcher de faire

Cette racine comptabilise 373 apparitions  dans le Coran sous diverses formes

Radical : Nom / Masculin / à l'état Indéfini / Nominatif

verbe.
عَذُبَ : être doux
عَذَّبَ : supplicier, tenailler, torturer, tourmenter, crucifier
عَذَّبَ : supplicier, livrer qqn au supplice / tenailler, faire souffrir / torturer, soumettre à des tortures / tourmenter , causer une souffrance à / crucifier, faire souffrir , mortifier
عَذَبَ : s'abstenir de manger par excès de soif / délaisser, abandonner, renoncer à une affaire / contenir, empêcher quelqu’un de faire quelque chose

عَذِبَ : être couverte de mousse

nom.
عَذَب : branches d'arbre / pans du turban / fétus, brins de paille
عَذَاب : Damnation / Torture / souffrance physique ou morale très vive / désolation, affliction extrême / deuil, douleur, tristesse éprouvée à la mort de qelqu’un / douleur, sensation pénible ressentie dans une partie du corps / souffrance, fait de souffrir / tourment, violente douleur physique ou morale / affres, angoisse, tourment, torture / martyre, grande douleur physique ou morale / supplice, douleur violente / mal, souffrance physique
عَذَاب : torture, désolation, deuil, douleur, souffrance, tourment, affres, martyre, supplice, mal
عَذَبَة : gland, fruit du chêne
عَذِبَة : mousse verte
مُعَذِّب : persécuteur, supplicié, lancinant, mortifiant, torturant / poignant, tortionnaire, bourreau

adjectif. / adverbe.
عَذْب : délicieux, extrêmement agréable / moelleux / qui a une sonorité douce
مُعَذَّب : crucifié, torturé, tourmenté, bourrelé

expression.
عَذَاب جَهَّنَم : peines éternelles

sourate 2 البقرة al Baqara la Vache  verset 113

de la période Médinoise qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique

وَقَالَتِ الْيَهُودُ لَيْسَتِ النَّصَارَى عَلَىَ شَيْءٍ وَقَالَتِ النَّصَارَى لَيْسَتِ الْيَهُودُ عَلَى شَيْءٍ وَهُمْ يَتْلُونَ الْكِتَابَ كَذَلِكَ قَالَ الَّذِينَ لاَ يَعْلَمُونَ مِثْلَ قَوْلِهِمْ فَاللّهُ يَحْكُمُ بَيْنَهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فِيمَا كَانُواْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ

 Les juifs(les israélites) affirment : «Les chrétiens sont dans l'erreur !» , et les chrétiens, de leur côté, affirment : «Les juifs (les israélites) sont dans l'erreur !», bien que les uns et les autres récitent les Écritures (Prescription) . Et les mêmes propos ont été repris par les non-initiés aux Écritures (leur parole.). Par conséquant ils étaient en train de diverger, Dieu tranchera sur celale Jour du Jugement dernier (de la Résurrection).

Waqalati alYahoudou laysati alnaSara εala shay-in waqalati alnaSara laysati alYahoudou εala shay-in wahoum yatlouna alKitaba kathalika qala allathina la yaεlamouna mithla qawlihim faAllahou yahkoumou baynahoum Yawma alQiyamati fima kanou fihi yakhtalifouna

Sourate 3 آل عمران āli ʿImrān la Famille de ʿImrân versets 50 -51 – 52 – 56

De la Période Médinoise qui occupe la 89è place dans l’ordre chronologique

وَمُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَاةِ وَلِأُحِلَّ لَكُم بَعْضَ الَّذِي حُرِّمَ عَلَيْكُمْ وَجِئْتُكُم بِآيَةٍ مِّن رَّبِّكُمْ فَاتَّقُواْ اللّهَ وَأَطِيعُونِ

50- Je viens aussi confirmer la Thora qui vous a été transmise avant moi, lever pour vous certains interdits et vous apporter un signe de votre Seigneur. Craignez donc Dieu et suivez-moi.

Wamousaddiqan lima bayna yadayya mina alTawrati wali-ouhilla lakum baεda alladhi hourrima εalaykoum waji/toukoum bi-ayatin min Rabbikoum faittaqou Allaha waatIεouni

إِنَّ اللّهَ رَبِّي وَرَبُّكُمْ فَاعْبُدُوهُ هَـذَا صِرَاطٌ مُّسْتَقِيمٌ

51- Dieu est, en vérité, mon Seigneur et le vôtre. Adorez-Le, car c'est là la Voie du salut !”«

Îna Allaha Rabbi waRabboukoum faouεboudouhou hatha siratoun moustaqimoun

فَلَمَّا أَحَسَّ عِيسَى مِنْهُمُ الْكُفْرَ قَالَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللّهِ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللّهِ آمَنَّا بِاللّهِ وَاشْهَدْ بِأَنَّا مُسْلِمُونَ

52- Constatant leur incrédulité, Jésus demanda : «Quels sont ceux qui veulent être mes auxiliaires dans la Voie de Dieu?» Et les apôtres de lui répondre : «C'est nous qui sommes les auxiliaires de Dieu, car nous avons foi en Lui. Sois donc témoin que nous Lui sommes totalement soumis !

Falamma ahassa Aïsa minhoumou alkoufra qala man ansari ila Allahi qala alhawariyouna nahnu ansarou Allahi amanna biAllahi waishhad bi-anna mouslimouna

فَأَمَّا الَّذِينَ كَفَرُواْ فَأُعَذِّبُهُمْ عَذَاباً شَدِيداً فِي الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ وَمَا لَهُم مِّن نَّاصِرِينَ

56 - Quant aux négateurs, Je leur infligerai un terrible châtiment en ce monde et dans l'autre, sans qu'ils puissent bénéficier d'aucun secours.

Faamma alladhina kafarou faouεaththibouhoum εathaban shadidan fi aldounya waal-akhirati wama lahoum min nasirina

sourate 3  آل عمران āli ʿImrān la Famille de ʿImrân verset 86 -87 -88  89- 90 

كَيْفَ يَهْدِي اللّهُ قَوْماً كَفَرُواْ بَعْدَ إِيمَانِهِمْ وَشَهِدُواْ أَنَّ الرَّسُولَ حَقٌّ وَجَاءهُمُ الْبَيِّنَاتُ وَاللّهُ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

86-. Comment Dieu mettrait-Il dans la bonne voie des gens qui L'ont renié après avoir cru, après avoir proclamé la véracité du Prophète et après avoir reçu tant de preuves irréfutables? Dieu ne dirige pas les gens pervers (injustes)* dans la bonne voie.

Kayfa yahdi Allahou qawman kafarou baεda imanihim washahidou anna alRaçoula haqqoun wajaahoumou albayyinatou waAllahu la yahdi alqawma alŽhalimiyna

*alŽalimiyna ٱلظَّٰلِمِينَ  fautifs

empiéter, opprimer, tyranniser, assombrir, s'obscurcir, s'assombrir, accuser d'injustice

Cette racine comptabilise 315 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Adjectif / Voie active / Participe présent / Masculin Pluriel / Accusatif (désignant l'actant)

verbe.
ظَلَمَ : empiéter, opprimer, tyranniser
ظَلِمَ : s'obscurcir, s'assombrir
ظَلَّمَ : accuser d'injustice, taxer de tyrannie / je juge lui rendit justice
أَظْلَمَ : devenir obscur
ظَالَمَ : oppresser, opprimer, traiter injustement
تَظَلَّمَ : renauder

nom.
ظُلْم : despotisme, iniquité, injustice, oppression, persécution, tyrannie, tort / injustement, iniquement
ظَلَمَ : injustice.
ظَلِم : nuit obscure, sombre
ظَلَم : forme, corps, apparence / mont, montagne
ظُلَم : les trois dernières nuits du mois lunaire
ظَلْماء : obscurité, sombre, ténèbres
ظُلْمان : Centaure / autruche mâle
ظُلْمَة : obscurité, sombre, ténèbres.
ظَلُوم : despote, injuste, oppresseur, draconien, inique, inégalitaire, tyran
ظالِم : despote, dictateur, inéquitable, injuste, oppresseur, autocrate, draconien, inique, inégalitaire, satrape, potentat, tyran
ظَلاَّم : despote, dictateur, injuste, oppresseur, autocrate, draconien, inique, inégalitaire, satrape, potentat, tyran
ظَلاَم : obscurité, sombre, ténèbres / commencement de la nuit
مَظْلِمَة : injustice, préjudice, tort, acte contraire à la justice
مَظْلُومَة : terrain inculte qui vient d'être défriché
تَظَلُّم : complainte, réclamation, doléances, grief, plainte

adjectif. / adverbe.
ظَلْماء : noir, assombri, noir, obscur, sombre, ténébreux, triste
ظَلْمَانِيّ : ténébreux, obscur
مُظْلِم : obscur, sombre, ténébreux
مَظْلُوم : opprimé, persécuté, tyrannisé

أُوْلَـئِكَ جَزَآؤُهُمْ أَنَّ عَلَيْهِمْ لَعْنَةَ اللّهِ وَالْمَلآئِكَةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ

87- Ceux-là ne pourront avoir pour rétribution que la malédiction de Dieu, des anges et de tout le genre humain.

Oulaika jazaouhoum anna εalayhim laεnata Allahi waalmala-ikati waalnnasi ajmaεiyna

خَالِدِينَ فِيهَا لاَ يُخَفَّفُ عَنْهُمُ الْعَذَابُ وَلاَ هُمْ يُنظَرُونَ

88-. Ils en seront éternellement couverts et leur châtiment ne connaîtra ni adoucissement ni répit,

ķhalidiyna fiha la youķafafou εanhoumou alƐađhabou wala houm younŽharouna

إِلاَّ الَّذِينَ تَابُواْ مِن بَعْدِ ذَلِكَ وَأَصْلَحُواْ فَإِنَّ الله غَفُورٌ رَّحِيمٌ

Îla alađihyna tabou min baεdi đhalika wa'aSlaĥou fa-inna Allaha Ghafouruon Raĥiymoun

89- à l'exception de ceux d'entre eux qui, par la suite, se repentiront et s'amenderont, car Dieu est Clément et Miséricordieux.

إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ بَعْدَ إِيمَانِهِمْ ثُمَّ ازْدَادُواْ كُفْراً لَّن تُقْبَلَ تَوْبَتُهُمْ وَأُوْلَـئِكَ هُمُ الضَّآلُّونَ

90- Mais pour ceux qui, après avoir cru, renient leur foi et se complaisent dans leur impiété, jamais leur repentir ne sera accepté. Ce sont ceux-là les vrais égarés.

Inna alađihyna kafarou baƐda îymanihim thoumma azdadou koufran lan tuqbala tawbatouhoum tawbatouhoum houmou alĎalouna*

* s'égarer, se tromper, perdre, laisser s'égarer, tromper, détourner, s'égarer, se désorienter, se tromper de route, se dérouter, faire fausse route, oublier, dérouter, désorienter, fourvoyer, décevoir, duper, finasser, illusionner, mystifier, tromper, arnaquer, tricher

Cette racine comptabilise 191 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Voie active / Participe présent / Masculin Pluriel / Nominatif

verbe.
ضَلَّ : détourner, s'égarer, se désorienter / se tromper de route, se dérouter, faire fausse route / perdre quelque chose / oublier, perdre le souvenir de quelque chose / disparaître, mourir, périr / se gâter, pourrir
ضَلَّلَ : dérouter, désorienter, fourvoyer / décevoir, duper, finasser, illusionner, mystifier, tromper, arnaquer, tricher
أَضَلَّ : dérouter, désorienter, dévoyer, égarer, fourvoyer

nom.
ضَلّ / ضَلَل: égarement, aberration
ضَلاَل : aberrance, aveuglement, égarement, fourvoiement, déviation
ضَلاَلَة : aberrance, aveuglement, égarement, fourvoiement, déviation
تَضْلِيل : duperie, imposture, tromperie
أُضْلُولَة : égarement, erreur

adjectif. / adverbe.
ضالّ : aberrant, dévoyé, égaré, errant, perverti
مُضِلّ : trompeur / séducteur
مُضَلَّل : trompé, séduit

 

sourate 4 النساء  an-Nisāʾ Les femmes verset 46

De la Période Médinoise qui occupe la 92è place dans l’ordre chronologique

مِّنَ الَّذِينَ هَادُواْ يُحَرِّفُونَ الْكَلِمَ عَن مَّوَاضِعِهِ وَيَقُولُونَ سَمِعْنَا وَعَصَيْنَا وَاسْمَعْ غَيْرَ مُسْمَعٍ وَرَاعِنَا لَيّاً بِأَلْسِنَتِهِمْ وَطَعْناً فِي الدِّينِ وَلَوْ أَنَّهُمْ قَالُواْ سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا وَاسْمَعْ وَانظُرْنَا لَكَانَ خَيْراً لَّهُمْ وَأَقْوَمَ وَلَكِن لَّعَنَهُمُ اللّهُ بِكُفْرِهِمْ فَلاَ يُؤْمِنُونَ إِلاَّ قَلِيلاً

Parmi les (sont)  juifs, il en est qui altèrent (déforment) le sens du discours,(son contexte et objectif)  et disent : «Nous avons entendu et nous refusons d'obéir. Écoute ! Puisses-tu ne rien entendre !» Et ils ajoutent : «Aie des égards pour nous ! , en employant le terme équivoque râ`inâ , avec l'intention de dénigrer la religion. Que ne disent-ils plutôt : «Nous avons entendu et nous avons obéi ! Écoute  (entends) et regarde-nous !  (veille sur nous),» C'eût été préférable pour eux et plus loyal. Mais Dieu les a maudits* pour leur impiété et pour la tiédeur de leur croyance.

Mina alađhiyna hadou* youĥarifouna alkalima Ɛan mawaĎiƐihi wayaqoulouna samiƐna waƐaSayna wâçmaƐ ğhayra mouçmaƐin waraƐina* layyan bi'alsinatihim waŤaƐnan fi aldiyni walaw annahoum qalou samiƐna wa'aŤaƐna wâsmaƐ wânŽhourna lakana ķhayran lahoum wa'aqwama walakin laƐanahoumou* Allahu bikoufrihim fala you'minouna îla qaliylan

*hadou هَادُوا۟ sont Juifs

Venir à résipiscence, se repentir, venir repentant, rentrer dans le devoir, parler bas - se faire juif, pratiquer le ou adhérer au judaïsme, judaïser

Cette racine comptabilise 21 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Radical : Verbe / Temps : Accompli / Troisième personne masculin pluriel
+ Suffixe : Pronom 3ème personne du masculin plurielverbe.
هادَ : se faire juif, embrasser le judaïsme / se repentir, revenir à Dieu / parler bas
هَوَّدَ : avancer lentement / convertir quelqu'un au judaïsme / chanter
هاوَدَ : complaire, se montrer affable envers quelqu'un
تَهَوَّدَ : devenir juif

nom.
يَهُود : la société juive / juifs, israélites
هَوَادَة : clémence, indulgence, merci, miséricorde, placidité

adectifj. / adverbe.
يَهُودِيّ : israélite, hébraïque, juif, judaïque
يَهُودِيَّة : juive, israélite 
مُهَوَّد : judaïsé

יִשְׂרָאֵל  yiseraél : Israël = "Dieu prévaut,", "lutteur avec Dieu" le second nom de Jacob יַעֲקֹב Ya'aqov  يعقوب, Ya'qūb donné par Dieu après qu'il eut lutté avec l'ange à Peniel

Occurrences   2505 fois dans 2229 versets de 34 livres bibliques Bibliques de l'Ancien Testament תנ״ך Tanakh . Translitération Yisra’el, Phonétique Yis-raw-ale’

 יְהוּדִי yehoudiy  juif  Translitération Yehuwdiy Phonétiqueyeh-hoo-dee’

Occurrences 76 fois dans 70 versets de 5 livres Bibliques de l'Ancien Testament תנ״ך Tanakh 

Par livre : 2 Livres des Rois   מלכים ב Sefer Melakhim (2), Nehemi נחמיה  Ne'hemya, (10) Hadassah bat Avihaïl, כְּאֵסְתֵּר בַּת אַבִיחַיִל 'Esther אסתר ‘īstəhăr (52), Jérémie ירמיהו  Jirməjā́hû (11), Zacharie*,  זְכַרְיָה Secharja/Zekhareyah (1)
* il aprophétisé sous le règne de Darius 1er, roi de Perse, vers 520 avant notre ère et il est le deuxième Prophète ayant exercé son ministère depuis L’Exil à Babylone גלות בבל  golah Bavèl , après Aggée חַגַּי dont il fut un contemporain. Son livre prophétise la venue d'un Messie  מָשִׁיחַ mashia'h,   المسيح  Masih et la conversion de nombreux peuples.

יְהוּדִי Yehuwdiy Jehudi = "homme de Juda, Juif"
Occurrences   4 fois dans 3 versets de 1 livre biblique de l'Ancien Testament תנ״ך Tanakh.
 Jérémie ירמיהו  Jirməjā́hû (4)

*et aussi " وَرَاعِنَا Ra3ina" ("sois notre berger" ou "épargnes-nous")

faire paître, observer, conserver, entretenir, garder, maintenir, sauvegarder, gouverner, patronner, soigner, sponsoriser, entretenir, entretenir, garder, maintenir, préserver, sauvegarder, respecter, protéger

Cette racine comptabilise 11 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : lettre "Waw" de conjonction de coordination (et)
+ Radical : Verbe / Impératif / Forme 3 / Deuxième personne masculin singulier
+ Suffixe : Pronom 1ère personne du pluriel

verbe.
رَعَى : conserver, entretenir, garder, maintenir, sauvegarder / gouverner / patronner, soigner, sponsoriser, entretenir / entretenir, garder, maintenir, préserver, sauvegarder / respecter, protéger / faire paître
رَعَّى : dire à quelqu'un : "que Dieu te garde!"
راعَى : épargner
اِرْعَوَى : se repentir

nom.

رَعْي : garde, action de garder / broutage, broutement
رَعِيَّة : gouvernés, sujets, administrés, ressortissants / troupeau, harde
رَعَوِيَّة : nationalité
رَاعِيَة : berger / pou / léger grisonnement des tempes /
مَرْعًى : herbage, pâturage, prairie, pré, verger

adjectif. / adverbe.
رَعِيّ : que l'on fait paître / gouverné, ressortissant
رَعَوِيّ : pastoral
مَرْعِيّ : suivi, observé, appliqué / jugement exécutoire

laƐanahoumou لَّعَنَهُمُ  les a maudit 

Chasser quelqu'un de sa présence et désirer l'éloigner le plus loin possible, maudire, exécrer, honnir, réprouver, lancer des imprécations, condamner, jeter l'anathème contre, rejeter, blâmer

Cette racine comptabilise 41 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Radical : Verbe / Temps : Accompli / Troisième personne masculin singulier
+ Suffixe : Pronom 3ème personne du masculin pluriel

verbe.
لَعَنَ : réprouver, anathématiser, maudire, déloger / injurier, insulter, outrager
لَعَّنَ : supplicier, tourmenter, torturer, persécuter, faire souffrir / maudire, proférer des malédictions contre quelqu'un
تَلَعَّنَ : se maudire réciproquement

nom.
لَعْن :
لَعْنَة : malédiction, imprécation, damnation
لِعَان : procédure de serment d'anathème dans un divorce
مَلْعُون : qui est maudit

adectifj. / adverbe.
لَعِين : maudit, réprouvé, satané, sacré / surnom de Satan
لاَعِن : qui maudit, qui profère des malédictions / affaire maudite
مَلْعُون : maudit, réprouvé, satané, sacré / diable, Satan, maudit / maudit, satané

en hébreu : Maudire   וּמְקַלֵּל  oumeqallél יְקַלֵּל yeqallél
maudire אָרוּר arour ;  arourott ארור  ; ’arar אָרַר

Le judaïsme vénère un Dieu unique sous la forme d'une seule et même personne, même si certaines de ses appellations sont au pluriel, comme Adonaï אֲדֹנָי la forme plurielle d'Adon, un terme qui signifie mon maître Adoni אֲדֹנִי « mon maître »,ou Elohim  אֱלֹהִים 'ēlohîm. Il s'agit de ce que les hébraïsants nomment un pluriel d'excellence. Les verbes dont Adonaï ou Elohim est le sujet sont toujours au masculin singulier.
 la réponse que fait Dieu à Moïse
 Exode  שמות ▼ Exode  שמות Shemot   Révélation du nom divin chapitre 3:verset 14
« Je Serai celui qui Sera (près de Son peuple) » ou « Je Serai car Je Serai »  אֶֽהְיֶ֖ה אֲשֶׁ֣ר אֶֽהְיֶ֑ה Ehyeh Acher Ehyeh
Malheureuse à chaques Prophètes et Messagers ce peuple ne fit que désobéir

Bible תנך Tanakh▼ Hagiographes כתובים   Ketouvim▼  איכהʾēḫâ/ /Eikha, / « comment » Lamentations  איכה ▼ Chapitre 3 ▼Verset  42

Nous avons désobéi (péché) et nous avons été rebelles; tu n'as pas pardonné. 

נַחְנוּ פָשַׁעְנוּ וּמָרִינוּ אַתָּה לֹא סָלָחְתָּ

nah'enou phasha'enou oumariynou atthah lo ssalah'ettha 

 

Bible תנך Tanakh▼Torah  תורה Instruction ▼Lévitique ויקרא   ויקרא Vayikra, et Il appela▼ Emor - אמור « dis »Blasphème et loi du talion. ▼Chapitre  24 ▼Verset  15 ▼ 
Et tu parleras aux fils d'Israël, en disant: Tout homme qui aura maudit son Dieu, portera son péché;

וְאֶל־בְּנֵי יִשְׂרָאֵל תְּדַבֵּר לֵאמֹר אִישׁ אִישׁ כִּי־יְקַלֵּל אֱלֹהָיו וְנָשָׂא חֶטְאוֹ

veèl-benéy yiseraél tthedabér lémor iysh iysh kiy-yeqallél élohayv venasa h'èteo 

Bible תנך Tanakh ▼Torah תורה instructions▼Deutéronome  דברים  Devarim, Paroles▼ Ki tavo - כי תבוא “lorsque tu entreras,”   Israël, peuple de Yahvé ▼Chapitre  27 ▼ Verset  18

Maudit (Honni) soit celui qui fait égarer un aveugle dans le chemin (sur sa route)! Et tout le peuple dira: Amen!Maudit soit celui qui fait égarer un aveugle dans le chemin! Et tout le peuple dira: Amen!

אָרוּר מַשְׁגֶּה עִוֵּר בַּדָּרֶךְ וְאָמַר כָּל־הָעָם אָמֵן

arour masheggèh 'iouér baddarèkhe veamar kol-ha'am amén

▼Bible תנך Tanakh ▼Prophètes נביאים Nevi'im▼   Ezéchiel יחזקאל ▼Chapitre  44 ▼Verset 10

Mais les Lévites,* qui se sont éloignés de moi dans les égarements d'Israël par lesquels ils se sont égarés d'auprès de moi [en allant] après leurs idoles, porteront leur iniquité, 

 כִּי אִם־הַלְוִיִּם אֲשֶׁר רָחֲקוּ מֵעָלַי בִּתְעוֹת יִשְׂרָאֵל אֲשֶׁר תָּעוּ מֵעָלַי אַחֲרֵי גִּלּוּלֵיהֶם וְנָשְׂאוּ עֲוֹנָם

kiy im-haleviyyim ashèr rah'aqou mé'alay bithe'oth yiseraél ashèr ttha'ou mé'alay ah'aréy ggillouléyhèm venaseou 'aonam.

*תֹּעוּ  Translitération To‘uw  Phonétique to’- oo, Traduction littérale Thoï ou Thohu = "errer, s'égarer" 

Occurrences   5 fois dans 4 versets de 2 livres bibliques Ancien Testament תנך Tanakh.  

La tribu de Lévi  לֵוִי, est une des douze tribus d'Israël. Cette tribu relève du patriarcat de Lévi qui est le 3è fils de Jacob יעקב, Ya`aqob يعقوب, Ya’qūb

A chaque fois cette tribu a eut des Prophètes pour les remettre dans le bon chemin et à chaque fois ils ont transgréssés les Ordres de Dieu
Prophètes de la tribu de Lévi
Le Prophète Moïse מֹשֶׁה, Moshé, fils d'Amran, fils de Qehath,
Le Prophète Samuel שְׁמוּאֵל, Shemouel, fils d’Elkana, né à Éphrata,
Le Prophète Élie  אֵלֶיהָ, né à Tashbi,
Le Prophète Ézékiel יְחֶזְקֵאל, fils de Buzi le kohen, né à Serida,
Le scribe Esdras עֶזְרָא, Ezra, né à Sabtha,
Le Prophète Aggée חַגַּי, Hagaï, né à Anatot,
Le Prophète Jérémie יִרְמְיָהוּ, Jérémiah, fils d’Hilkiah, kohen, né à Anatot,
Le Prophète Zacharie fils de Joad זְכַרְיָה, fils de Jehojada le kohen כהן (prêtre du dieu d'Israël),
Le Prophète Zacharie fils de Barachie זְכַרְיָה, Zakariah, fils de Bérékia le kohen כהן, fils d'Iddo,
Le Prophète Johan  יוחנן Yohanan Jean le baptiste, Ἰωάννης ὁ βαπτιστής Ioánnēs ho baptistēs يحيى Yaḥya ou يوحنا المعمدان Ywḥnạ ạlmʿmdạn fils de Zacharie le kohen selon la tradition chrétienne.

Sourate 5 المائدة  al-Māʾida La Table est servie verset 69

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

إِنَّ الَّذِينَ آمَنُواْ وَالَّذِينَ هَادُواْ وَالصَّابِؤُونَ وَالنَّصَارَى مَنْ آمَنَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ وعَمِلَ صَالِحاً فَلاَ خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلاَ هُمْ يَحْزَنُونَ

En vérité, ceux qui ont cru, ainsi que les juifs, les sabéens (et les convertis*) et les chrétiens, ceux qui ont cru en Dieu, au Jugement dernier et qui ont fait le bien (œuvre en droiture) , seront préservés de toute crainte et ne seront point affligés.

Îna alađhiyna amanou wâlađhiyna hadou wâlSabi'ouna wâlnaSara  man amana biAllahi wâlYawmi  al'Aķhiri waƐamila  Saliĥan  fala ķhawfoun Ɛalayhim wala houm yaĥzanouna

*
صَابِئِي : Sabéen, membre d'une secte judéo-chrétienne adorateur des astres
سَبَئي : Sabéen, du pays de Saba / converti, qui a apostasier, qui a abjuré, qui a accepté l'islam comme religion

Bible  תנך Tanakh▼Torah תורה  instruction ▼Exode שמות Shemot (Les Noms)▼  Ki Tissa כי תשא  « lorsque tu prendras » Prière de Moise▼Chapitre  32 ▼Verset  11

le veau d'or עֵגֶּל הַזָהָב ‘ēggel hazāhāv symbole de l’idolâtrie. Moïse intercède pour le peuple  

Et Moïse implora l'Eternel, son Dieu, et dit: Pourquoi, ô Eternel, ta colère* s'embraserait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du, pays d'Egypte, avec grande puissance et à main forte? 

 וַיְחַל מֹשֶׁה אֶת־פְּנֵי יְהוָה אֱלֹהָיו וַיֹּאמֶר לָמָה יְהוָה יֶחֱרֶה אַפְּךָ בְּעַמֶּךָ אֲשֶׁר הוֹצֵאתָ מֵאֶרֶץ מִצְרַיִם בְּכֹחַ גָּדוֹל וּבְיָד חֲזָקָה

vayeh'al moshèh èth-penéy 'ēlohîm élohayv vayyomèr lamah 'ēlohîm yèh'érèh apekha be'ammèkha ashèr hotsétha méèrèts mitserayim bekhoah' ggadol ouveyad h'azaqah 

*colère חָרָה  charah /khara irrité, s’irriter, s’enflammer, se fâcher, colère, ardeur, confondus 

za`am זָעַם être irrité, maudire, colère, furieux, objet de malédiction   

’anaph אָנַף s’irriter , colère 

חָרָה Translitération charah  Phonétique khaw-raw’ / irrité, s'irriter, s'enflammer, se fâcher, colère, ardeur, confondus Occurrences   90 fois dans 87 versets de 20 livres bibliques Ancien Testament תנך Tanakh.

sourate 20 طه Ta Ha verset 88

de la Pérode Mecquoise qui occupe la 45è place dans l'ordre chronologique

فَأَخْرَجَ لَهُمْ عِجْلاً جَسَداً لَهُ خُوَارٌ فَقَالُوا هَذَا إِلَهُكُمْ وَإِلَهُ مُوسَى فَنَسِيَ

et il leur a fait sortir des flammes (une sculpture d') un veau sous forme d'un corps mugissant. Et aussitôt l'assistance s'est mis à crier : “Voilà votre dieu et celui de Moïse qui l'a tout simplement oublié !”«

Fa'aķraja lahoum Ɛijlan jasadan lahou ķhouwaroun faqalou hađha îlahoukoum wa'îlahou Mousa fanasiya

Sourate 5 المائدة   al-Māʾida La Table est servie verset 13 et 14

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

فَبِمَا نَقْضِهِم مِّيثَاقَهُمْ لَعنَّاهُمْ وَجَعَلْنَا قُلُوبَهُمْ قَاسِيَةً يُحَرِّفُونَ الْكَلِمَ عَن مَّوَاضِعِهِ وَنَسُواْ حَظّاً مِّمَّا ذُكِّرُواْ بِهِ وَلاَ تَزَالُ تَطَّلِعُ عَلَىَ خَآئِنَةٍ مِّنْهُمْ إِلاَّ قَلِيلاً مِّنْهُمُ فَاعْفُ عَنْهُمْ وَاصْفَحْ إِنَّ اللّهَ يُحِبُّ الْمُحْسِنِينَ

13- Mais comme ils* ont par la suite violé (la rupture de) leur engagement, Nous les avons maudits (condamnés) et avons endurci leurs cœurs (esprit). Depuis, ils s'emploient à altérer (déforment) le sens des Écritures (son contexte), allant même jusqu'à oublier une partie des avertissements qu'ils avaient reçus et, à l'exception d'un petit nombre d'entre eux, tu iras de trahison en trahison de leur part. Mais pardonne-leur et ne leur tiens pas rigueur, car Dieu aime, en vérité, ceux qui sont bienveillants.

 

Fabima naqĎihim  miythaqahoum  laƐanahoum wajaƐalna qouloubahoum qaçiyatan youĥarifouna alkalima Ɛan mawaĎiƐihi wanasou ĥaŽhan mimma đhoukirou bihi wala tazalou taŤaliƐou Ɛala ķha'inatin minhum îla qaliylan minhoum fâƐfou Ɛanhoum wâiSfaĥ îna Allaha youĥibou  almouĥçiniyna

*les enfants d’Israïl (juifs)

وَمِنَ الَّذِينَ قَالُواْ إِنَّا نَصَارَى أَخَذْنَا مِيثَاقَهُمْ فَنَسُواْ حَظّاً مِّمَّا ذُكِّرُواْ بِهِ فَأَغْرَيْنَا بَيْنَهُمُ الْعَدَاوَةَ وَالْبَغْضَاء إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ وَسَوْفَ يُنَبِّئُهُمُ اللّهُ بِمَا كَانُواْ يَصْنَعُونَ

14. Nous avons accepté également l'engagement de ceux qui se disent chrétiens (Nazaréen). Mais eux aussi ont oublié une partie des avertissements qui leur avaient été donnés. Aussi avons-Nous suscité entre eux inimitié et haine jusqu'au Jour de la Résurrection, où Dieu leur fera comprendre le sens de leurs actions.

Wamina alađhiyna qalou îna naSara aķhađhna miythaqahoum fanasou ĥaŽhan mima đhoukirou bihi fa'ağhrayna baynahoumou alƐadawata wâlbağĎa'a îla Yawmi alQiyamati wasawfa younabi'ouhoumou Allahu bima kanoi yaSnaƐouna

 au juifs.

Sourate 5 المائدة   al-Māʾida La Table est servie verset 60

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

قُلْ هَلْ أُنَبِّئُكُم بِشَرٍّ مِّن ذَلِكَ مَثُوبَةً عِندَ اللّهِ مَن لَّعَنَهُ اللّهُ وَغَضِبَ عَلَيْهِ وَجَعَلَ مِنْهُمُ الْقِرَدَةَ وَالْخَنَازِيرَ وَعَبَدَ الطَّاغُوتَ أُوْلَـئِكَ شَرٌّ مَّكَاناً وَأَضَلُّ عَن سَوَاء السَّبِيلِ

 

    Dis : «Voulez-vous que je vous indique ("Puis-je vous informer) la pire des sanctions (rétribution)  auprès de Dieu? C'est celle qui est réservée à ceux que Dieu a maudits, à ceux qui ont encouru Sa colère et dont Il fait des singes et des porcs,(les infectés malodorants) et à ceux qui adorent des idoles (le Ťağout) ! Voilà ceux qui sont voués au plus misérable des destins, ceux qui sont les plus éloignés du droit chemin !»

Qoul hal ounabi'oukoum bisharrin min đhalika mathoubatan Ɛinda Allahi man laƐanahou Allahu wağhaĎiba Ɛalayhi wajaƐala minhoumou alqiradata wâlķhanaziyra waƐabada alŤağouta olaika sharrun makanan wa'aĎalou Ɛan sawai alsabiyli  

  aux chrétiens 

Sourate 5 المائدة   al-Māʾida La Table est servie verset 77

De la Période Médinoise qui occupe la 112è place dans l’ordre chronologique

قُلْ يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لاَ تَغْلُواْ فِي دِينِكُمْ غَيْرَ الْحَقِّ وَلاَ تَتَّبِعُواْ أَهْوَاء قَوْمٍ قَدْ ضَلُّواْ مِن قَبْلُ وَأَضَلُّواْ كَثِيراً وَضَلُّواْ عَن سَوَاء السَّبِيلِ

Dis-leur : «Ô gens des Écritures  (Adeptes de la Prescription) ! Ne soyez pas excessifs (n'exagérez pas) dans votre religion au point de vous éloigner de la vérité ! Ne cédez pas aux passions d'un peuple (une commun auté de gens-"juifs") qui jadis s'est égaré (fourvoyé), qui en a égaré  (enduit en erreur) bien (beaucoupe) d'autres (de gens) à leur suite et qui a perdu (se sont égarés) la bonne direction (issue) !»

Qoul ya'ahla alKitabi la tağhlou fi diynikoum ğhayra alĥaqi wala tatabiƐou ahwaa qawmin qad Ďalou min qablou wa'aĎalou kathiyran waĎalou Ɛan sawa-i alsabiyli

                     

Nouveau Testament  É​vangile εὐαγγέλιον, Euangélion Bonne Nouvelle  إنجيل  Injil

Les assises du Jugement dernier

textes en français araméen et grec

selon Matthieu  ܡܬ‌ܝ Mty Κατά Ματθαίον chapitre 25 verset 41 et 46

41- Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel,(qui ne s'éteint pas) qui est préparé au diable et à ses anges !

 ܗ̇ܝܓܵܗ ܒܸܬ ܐܵܡܹܪ ܐܘܼܦ ܠܐܵܢܝܼ ܕܡ̣ܢ ܣܸܡܵܠܹܗ: ’ܪܚܘܿܩܘܼܢ ܡܸܢܝܼ ܝܵܐ ܠܝܼ̈ܛܹܐ ܠܢܘܼܪܵܐ ܕܠܥܵܠܲܡ، ܕܝܼܠܹܗ ܗܘܼܕܪܵܐ ܩܵܐ ܐܵܟܹܠܩܲܪܨܵܐ ܘܦܲܠܵܚܘܼ̈ܗ‌ܝ. 

hygah bet 'amer 'wup l'anyu dmn semaleh: 'rhwoqwun menyu ya' lyute' lnwura' dlealam، dyuleh hwudra' qa' 'akelqarsa' wpalahwuh‌y.

 

Τότε ἐρεῖ καὶ τοῖς ἐξ εὐωνύμων, Πορεύεσθε ἀπ’ ἐμοῦ, οἱ  κατηραμένοι, εἰς τὸ πῦρ τὸ αἰώνιον, τὸ ἡτοιμασμένον τῷ διαβόλῳ καὶ τοῖς ἀγγέλοις αὐτοῦ
Tóte ereí kaí toís ex evonýmon, Porévesthe ap’ emoú, oi  katiraménoi, eis tó pýr tó aiónion, tó itoimasménon tó diavólo kaí toís angélois aftoú

46-  Et ceux-ci s'en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

 ܐܲܢܹܐ ܒܸܬ ܐܵܙܠ݇ܝܼ ܠܓ̰ܘܼܢܓ̰ܵܪܵܐ ܕܠܥܵܠܲܡ، ܘܙܲܕܝܼܩܹ̈ܐ ܠܚܲܝܹ̈ܐ ܕܠܥܵܠܲܡ.

'ane' bet 'azl݇yu lgwungara' dlealam، wzadyuqe' lhaye' dlealam.

 

Καὶ ἀπελεύσονται οὗτοι εἰς κόλασιν αἰώνιον: οἱ δὲ δίκαιοι εἰς ζωὴν αἰώνιον.
Kaí apeléfsontai oútoi eis kólasin aiónion: oi dé díkaioi eis zoín aiónion.

De nombreux chercheurs théologiens, historiens des religions se sont penchés sur cette sourate du Coran. Certains ont vu dans ce texte des ressemblances avec des textes chrétiens comme le Livre des Psaumes ספר תהילים Sefer Tehillim  Livre des Louanges /Prières ; الزبور le Zabur. Ce qui prouve bien que le Coran Parole Unique d’un Dieu Unique  EST le Rappel pour l’humanité.

Bible תנך Tanakh, ▼ Hagiographes כתובים Ketouvim ▼Psaumes תהילים Tehillim ▼   Chapitre  1 ▼  Verset 1

Heureux l'homme qui ne vient point dans le conseil des impies, qui ne s'arrête point dans la voie des pécheurs et qui ne s'assied point sur le siège des persifleurs

אַשְׁרֵי הָאִישׁ אֲשֶׁר לֹא הָלַךְ בַּעֲצַת רְשָׁעִים וּבְדֶרֶךְ חַטָּאִים לֹא עָמָד וּבְמוֹשַׁב לֵצִים לֹא יָשָׁב

asheréy haiysh ashèr lo halakhe ba'atsath resha'iym ouvedèrèkhe h'attaiym lo 'amad ouvemoshav létsiym lo yashav

pour les juifs : qui invite l’homme à s’investir dans l’étude de la Torah (la Loi), en rejetant le péché)

pour les chrétien : Le psaume est construit sur l'opposition du juste et du méchant : les deux voies sont décrites

Bible תנך Tanakh, ▼Hagiographes כתובים Ketouvim ▼ Psaumes תהילים Tehillim ▼ Chapitre 2 ▼   Verset 5

Alors il leur parle dans sa colère, et dans sa fureur il les effraye

אָז יְדַבֵּר אֵלֵימוֹ בְאַפּוֹ וּבַחֲרוֹנוֹ יְבַהֲלֵמוֹ

 az yedabér éléymo veapo ouvah'arono yevahalémo

Bible תנך Tanakh▼Prophètes  נביאים Nəḇî'îm ▼Isaïe ישעיהו ▼Chapitre 1 ▼Verset 4 

Malheur (Ha) ! nation pécheresse, peuple lourd d’iniquités, Race de pervers, (de gens)  enfants (fils qui) corrupteurs ! Ils ont abandonné mon Seigneur (l'Eternel)*  méprisé le Saint d’Israël, ils se sont retirés (reculé) en arrière.

הוֹי גּוֹי חֹטֵא עַם כֶּבֶד עָוֹן זֶרַע מְרֵעִים בָּנִים מַשְׁחִיתִים עָזְבוּ אֶת־יְהוָה נִאֲצוּ אֶת־קְדוֹשׁ יִשְׂרָאֵל נָזֹרוּ אָחוֹר

hoy ggoy h'oté 'am kèvèd 'aon zèra' meré'iym baniym masheh'iythiym 'azevou èth- Yehovah niatsou èth-qedosh Yiseraél nazorou ah'or

*Dans la lecture de la Torah Remplacé souvent par Adonaï אדני « mon Seigneur » et par HaShem השם « le Nom » dans un contexte profane.

 Chez les chrétiens

Le Notre Père ; Pater Noster; Πάτερ ἡμῶν /Páter imón

Évangile selon Mathieu ܡܬ‌ܝ  κατα μαθθαιον chapitre 6 verset 13

Et ne nous induis point en tentation, mais délivre-nous du mal. [Car à toi est le règne, et la puissance, et la gloire pour les siècles. Amen.]

ܥܒܸܪܸܬ ܠܲܢ ܠܢܸܣܝܘܿܢܵܐ، ܐܸܠܵܐ ܦܲܨܝܼ ܠܲܢ ܡ̣ܢ ܒܝܼܫܵܐ، ܣܵܒܵܒ ܕܝܼܘܼܟ݂ ܝܼܠܵܗ̇ ܡܲܠܟܘܼܬܵ‌ܐ، ܘܚܲܝܠܵܐ، ܘܬܸܫܒܘܿܚܬܵ‌ܐ ܠܥܵܠܲܡ ܥܵܠܡܝܼܢ. ܐܵܡܹܝܢ.

eberet lan lnesywona'، 'ela' pasyu lan mn byusha'، sabab dyuwuki yulah malkwuta‌'، whayla'، wteshbwohta‌' lealam ealmyun. 'ameyn.

Καὶ μὴ εἰσενέγκῃς ἡμᾶς εἰς πειρασμόν, ἀλλὰ ῥῦσαι ἡμᾶς ἀπὸ τοῦ πονηροῦ. Ὅτι  σοῦ ἐστιν ἡ βασιλεία καὶ ἡ δύναμις καὶ ἡ δόξα εἰς τοὺς αἰῶνας. Ἀμήν.

Kaí mí eisenénkis imás eis peirasmón, allá rýsai imás apó toú poniroú. Óti  soú estin i vasileía kaí i dýnamis kaí i dóxa eis toús aiónas. Amín

Évangile selon Luc  ܠܘܩܐ  κατα λουκαν chapitre 11 verset 4

et remets-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous remettons à quiconque nous doit. Et ne nous induis point en tentation [mais délivre-nous du malin].

ܫܒ݂ܘܿܩ ܐܸܠܲܢ ܚܛܝܼܵܬܲܢ̈، ܕܵܐܟ݂ܝܼ ܕܐܘܼܦ ܐܲܚܢܲܢ ܫܒ݂ܝܼܩ ܠܲܢ ܠܐܵܢܝܼ ܕܕܵܝܢܵܢܹ̈ܐ ܐܸܠܲܢ. ܘܠܵܐ ܡܲܥܒܸܪܸܬ ܠܲܢ ܠܢܸܣܝܘܿܢܵܐ، ܐܸܠܵܐ ܦܲܨܝܼ ܠܲܢ ܡ̣ܢ ܒܝܼܫܵܐ

  shbiwoq 'elan htyuatan، da'kiyu d'wup 'ahnan shbiyuq lan l'anyu ddaynane' 'elan. wla' maeberet lan lnesywona'، 'ela' pasyu lan mn byusha'

Καὶ ἄφες ἡμῖν τὰς ἁμαρτίας ἡμῶν, καὶ γὰρ αὐτοὶ ἀφίεμεν ῥῦσαι ἡμᾶς ἀπὸ τοῦ πονηροῦ.

Kaí áfes imín tás amartías imón, kaí gár aftoí afíemen rýsai imás apó toú poniroú.

présentant les "deux voies" (adoration et demande) et finit par des termes similaires.

 

Bible  תנך Tanakh▼Torah  תורה Instruction▼Exode שמות Shemot ▼ Ki Tissa  כי תשא « lorsque tu prendras » Apparition divine. ▼Chapitre  34 ▼ Verset  6

Et l'Eternel passa devant lui, et cria: L'Eternel, l'Eternel! Dieu, Miséricordieux et faisant grâce, lent à la colère, et grand en bonté et en vérité,

 וַיַּעֲבֹר יְהוָה עַל-פָּנָיו, וַיִּקְרָא, יְהוָה יְהוָה, אֵל רַחוּם וְחַנּוּן--אֶרֶךְ אַפַּיִם, וְרַב-חֶסֶד וֶאֱמֶת.

vayya'avor Yahweh 'al-panayv vayyiqera Yehovah Yehovah él Rah'oum veh'announ èrèkhe apayim verav-h'èssèd vèémèth

Bible  תנך Tanakh ▼Hagiographes  כתובים Kəṯûvîm  « écrit  ▼ Psaumes  תהילים Tehillim ▼   Chapitre  85 ▼Verset  15

Mais toi, Seigneur, Tu es un Dieu Miséricordieux et compatissant (et faisant grâce),  Lent à la colère, riche en bonté et en fidélité;

וְאַתָּה אֲדֹנָי אֵל־רַחוּם וְחַנּוּן אֶרֶךְ אַפַּיִם וְרַב־חֶסֶד וֶאֱמֶת

veatthah Adonay él-Rah'oum veh'announ èrèkhe apayim verav-h'èssèd vèémèth

Bible  תנך Tanakh▼Hagiographes  כתובים Kəṯûvîm  « écrit »▼ Psaumes  תהילים Tehillim ▼Chapitre  86 ▼Verset 15

Mais toi, Seigneur! Tu es un Dieu Miséricordieux compatissant (et faisant grâce), lent à la colère, et grand en bonté et en vérité.

וְאַתָּה אֲדֹנָי אֵל־רַחוּם וְחַנּוּן אֶרֶךְ אַפַּיִם וְרַב־חֶסֶד וֶאֱמֶת

veatthah Adonay él-Rah'oum veh'announ èrèkhe apayim verav-h'èssèd vèémèth

* רְחוּם Translitération Rechuwm Phonétique rekh-oom’  Traduction littérale Rehum = "compassion" Occurrences   8 fois dans 8 versets de 2 livres bibliques  Ancien Testament תנך Tanakh dans : Esdras  עזרא, Ezra /Esdras عزرا le Scribe עזרא הסופר, Ezra HaSofer (5fois), et Néhémie נְחֶמְיָה Ne'hemya  نحميا  (3fois)

le Coran la Récitation Révélée ne fait que rappeller à ceux qui ont soit oubliés,mal compris, soit mépriser Sa PAROLE

« Le peuple du Livre avait l’habitude de réciter la Torah en hébreu et l'expliquait en arabe aux musulmans.

Sur ce, l’apôtre de Dieu (Muhammad) a dit: « Ne croyez pas le peuple du Livre ou ne les démentez pas, dites plutôt : "Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé.

sourate 2 البقرة al-Baqara La Vache verset 136

de la Période Médinoise qui occupe la 87è place dans l'ordre chronologique.

قُولُوٓا۟ ءَامَنَّا بِٱللَّهِ وَمَآ أُنزِلَ إِلَيْنَا وَمَآ أُنزِلَ إِلَىٰٓ إِبْرَٰهِۦمَ وَإِسْمَٰعِيلَ وَإِسْحَٰقَ وَيَعْقُوبَ وَٱلْأَسْبَاطِ وَمَآ أُوتِىَ مُوسَىٰ وَعِيسَىٰ وَمَآ أُوتِىَ ٱلنَّبِيُّونَ مِن رَّبِّهِمْ لَا نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِّنْهُمْ وَنَحْنُ لَهُۥ مُسْلِمُونَ

Dites: "Nous croyons en Dieu et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les  Patriarches (des Tribus), et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes*, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis (des améliorateurs)*".

Qoulou amanna biAllahi wama oinzila îlayna wama oinzila îla Ibrahima waÎsmaîla wa-Ishaqa waYaqoub wâl'asbaŤi wama outiya Moussa waAîsa wama outiya alNabiyoun* min Rabbihim la noufarriqu bayna ahadin minhoum wanahnou lahou mouslimouna*

*alNabiyouna ٱلنَّبِيُّونَ  aux Prophètes 

Etre haut, élevé, aller de pays en pays, aller et venir, produire quelque chose (terre), annoncer, faire savoir, informer, apporter des nouvelles, arriver, survenir

Cette racine comptabilise 160 apparitions dans le Coran sous diverses formes.

Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Masculin Pluriel / Nominatif

verbe.
نَبَأَ : surplomber, apparaître à l'horizon, saillir, apparaître
نَبَّأ : annoncer une nouvelle à quelqu'un / faire savoir, informer, aviser quelqu'un
أَنْبَأَ : annoncer
اِسْتَنْبَأَ : s'enquérir, s'informer, se renseigner

nom.
نَبَأ : chronique, information / nouvelle, information
إِنْبَاء : communication, annonce, information, notification
نُبُوءَة : anticipation, prédiction
نَبِيّ : Prophète, Élu choisi par Dieu 
نَبِيء : prophète / qui va d'un endroit à un autre / tertre, lieu élevé
نَبِيئَة : prophétesse
نُبُوَّة : prophétie

adectifj. / adverbe.
نُبُوئِيّ : prédictif
نَبَوِيّ : prophétique

*mouçlimouna مُسْلِمُونَ  des améliorateurs/Obéissants

soumettre, saluer, céder, se rendre, obéir, se résigner, être docile, reconnaître, se résoudre, admettre la fatalité, reconnaître la légitimité d'un jugement, se rendre, capituler, se livrer à l'ennemi, préserver, se soumettre à la volonté de Dieu, être sain et sauf, se porter bien, être sain, être en bonne santé, être exempt de défaut,

Cette racine comptabilise 140 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Radical : Nom / Voie active / Participe présent / Forme 4 / Masculin Pluriel / Nominatif, 

verbe.
سَلِمَ : être sain et sauf / échapper à
سَلَّمَ : se soumettre à la volonté de Dieu
سَلَّمَ : saluer quelqu'un / céder, se rendre / obéir, se résigner, être docile / reconnaître, admettre qu'il en est ainsi / reconnaître la légitimité du procès / se rendre, capituler, se livrer à l'ennemi / préserver
أَسْلَمَ : croire à la religion islamique / céder à, obéir, subordonner / se soumettre à la volonté de Dieu
مَسْلَمَ : islamiser

nom.
سَلَم / سَلْم / سِلْم : paix, sécurité, sérénité, sûreté
سُلَّم : échelle / hiérarchie administrative
سُلَّم : échelle, escalier, escabeau
سُلَّمَة : degré, échelon
سَلِمَة : pierre / femme délicate, raffinée
سِلْمِيَّة : pacifisme
سَلاَم : paix, sécurité, sérénité / salut, salutation / sécurité
سَلاَم : Atrribut de Dieu : la Paix Suprême, le Salut, Celui qui n’a pas de défauts
سَلاَمَة : validité, salubrité / bonne foi, sincérité
إِسْلاَم : Islam, religion de la soumission à Dieu seul
مُسَلَّمَة : axiome, truisme
مُتَسَلِّم : détenteur

adjectif. / adverbe.
سِلْمِيّ : pacifiquement / pacifique
إِسْلاَمِيّ : islamique, musulman
سَلِيم : indemne, intact, juste, sain, valide
مُسْلِم : musulman / résigné, soumis

 

Sourate 3 آل عمران āli ʿImrān La famille de ʿImrân verset 3 et 48

De la Période Médinoise qui occupe la 89è place dans l’ordre chronologique

نَزَّلَ عَلَيْكَ الْكِتَابَ بِالْحَقِّ مُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ وَأَنزَلَ التَّوْرَاةَ وَالإِنجِيلَ

3- Il t'a révélé graduellement le Livre en tant que Message de Vérité, confirmant ce qui l'avait précédé, comme Il avait Révélé la Thora et l'Évangile

Nazzala εalayka alKitaba bialĤaqqi mouSaddiqan lima bayna yadayhi waanzala alTawrata waal-Injila

وَيُعَلِّمُهُ الْكِتَابَ وَالْحِكْمَةَ وَالتَّوْرَاةَ وَالإِنجِيلَ

48- Dieu lui enseignera l'Écriture, la Sagesse*, le Pentateuque et l'Évangile.

Wayouεallimouhou alKitaba waalĤikmata waalTawrata waal-Injila

*wâlĥikmata وَٱلْحِكْمَةَ et le moyen de juger

Établir une règle de sagesse pérenne, observer une norme, maintenir une règle, garder dans la voie, accomplir la Loi universelle - Arbitrer, juger, décider, déclarer, déterminer, trancher (un différent), condamner à, consolider, affermir, confirmer, conserver, empêcher de se gâter, administrer, réglementer, normaliser, régler, gouverner, régner, statuer, maîtriser, exercer l'autorité, être savant, être prudent, être d'un jugement solide -  maintenir le cap, retenir, contenir et empêcher de faire quelque chose.

Cette racine comptabilise 210 apparitions dans le Coran sous diverses formes

Préfixe : lettre "Waw" de conjonction de coordination (et) + Préfixe : "Al" article défini (Le, La, Les...)
+ Radical : Nom / Féminin / Accusatif (désignant l'actant)

verbe.
حَكَّمَ : solliciter l'arbitrage de / recourir à, s'adresser à / nommer qqn. comme arbitre
حَكَمَ : gérer, gouverner, régir, régner / imposer, ordonner / juger
حَكَمَ عَلَى : condamner à
حَكَمَ فِي : arbitrer un litige
حَاكَمَ : juger / intenter un procès à
أَحْكَمَ :compléter, parfaire
اِحْتَكَمَ : prendre pour juge / gouverner, exercer un pouvoir / se comporter selon son désir dans une affaire / se consolider, se raffermir
تَحَكَّمَ : suivre son propre avis, agir à sa guise dans une affaire / tyranniser, dominer

nom.
حُكْم : gouvernement / décision, jugement, sentence, verdict, arrêt
حَكَم : arbitre, juge
حِكْمَة : prudence, sagesse, sapience, raison, tact / philosophie / connaissance, savoir
حُكُومَة : administration, pouvoir, gouvernement, Etat
حَاكِم : dominant, gouverneur / président, chef, dirigeant, leader, gouvernant / leader, commandant / juge, prévôt / parti dirigeant
أَحْكَام : jugement, sentence, verdict / bases, fondements
إِحْكَام : régularité, ajustement, minutie, exactitude, précision, perfectionnement, fignolage, fini
اِحْتِكَام : arbitrage
تَحَكُّم : césarisme, caporalisme, despotisme, dictature, tyrannie, autoritarisme, abus / domination, hégémonie, emprise
حَكِيم : philosophe / raisonnable, discret, intelligent, judicieux, prudent, rangé, réfléchi, sagace, sage, sensé, sérieux, imperturbable, rassis
الحَكِيم : le Sage Suprême (un des arributs de Dieu)
مُحَكَّم : arbitre, juge
مُحْكَم : réglé, fini / soudé / étanche, hermétique, imperméable / signe claire / exact, clair


adectifj.
حُكْمًا : définitivement
حَكُمَ : être sage
حُكْمِيّ : obligatoire
مُحَكِّم : qui se juge bien lui-même / vieillard sage et expérimenté

voir la Balance de l'Action  مـيـزان الـعـمـل  Mizan al Amal d'Abû Ḥamid Muḥammad ibn Muḥammad al-Ghazālī  أَبُو حَامِدٍ مُحَمَّدُ بْنُ مُحَمَّدٍ  ٱلْغَزَالِيُّ Traité d'éthique éditon Riveneuve 2017 pages 157 à 164  Exposé des vertus cardinales بيان أمهات الفضائل  bayan 'oumhat alfadayil  (Livre de soufisme  تصوّف, taṣṣawuf vision ésotérique, et mystique de l'Islam)

ou ce lien بيان أمهات الفضائل  bayan 'oumhat alfadayil  version arabe http://www.islamicbook.ws/amma/mizan-alaml.pdf pages 23 à 26.

L'exégèse coranique confirme la grande importance de cette courte sourate : le commentateur du Coran andalou ( Cordoue Espagne)  Muhammad Ibn Ahmad Al-Ansârî Al-Qurtubî  ابن احمد  الانصاري القرطبي    de l'Hégire 610 - 671 soit1214 - 1273 théologien et un juriste  de l’école Malikite مذهب مالكي madhhab Maliki., lui consacre 67 pages dans son exégèse  Tafsir al-Qurtubi تفسير القرطبي L'ensemble des dispositions du Coran,  الجامع لأحكام القرآن Al Jâmi' li Ahkâm Il Qu’rân 166 à 233

https://ia802904.us.archive.org/8/items/waq73651/01_73651.pdf  D'un point de vue thématique, elle englobe tous les grands thèmes du Coran القرآن , comme l'Unicité Divine  تَوْحيد Tawhid  ou la Louange الحمد Al Hamd.

Tafsir al qurtubi l ensemble des dispositions du coran al jami li ahkam il qu ran

Une grande partie du vocabulaire de ce passage a des parallèles hébraïques / Syriaque, tout particulièrement raḥmān et 'lam, mais aussi la plupart des autres phrases d'une manière ou d'une autre. La basmala : c'est aussi et d’évidence une citation Biblique.

Araméen :
ܪܵܚܸܡ  rhm/ raHem avec zqapha  .. pointillé le zlama en haut du r  .. le pointillé angulaire en bas du h  : Syriaque classique : 1) aimer, être amoureux; 2) avoir un amant, avoir une petite amie / un petit ami
ܪܚܡ  rhm/ raHem: aimer ; 2) être miséricordieux, avoir pitié; 3) faire preuve de compassion / tendresse, être aimable;

Syriaque :
ܡܪܚܡܢܐ : (Adjectif) miséricordieux, compatissant
ܡܪܚܡܢܘܬܐ  mraHmanuwt,a: (Nom) la compassion, la miséricorde, de la pitié, la bonté
ܪܚܝܡܐ rHiyme: (participe Adjectif) bien-aimé
ܪܚܡ rhm/ raHem, = ܪ Rrésh  ܚ H khéith  ܡ M meem: (Verbe) aimer, être Miséricordieux, avoir de la Compassion
ܪܚܡܐ raHme: (Nom) entrailles, la miséricorde
ܪܚܡܐ :Rahma (Nom) ami
ܪܚܡܘܬܐ rHmwt: (Nom) relation amicale
ܪܚܡܬܐ rHmt: (Nom) amour amitié
ܪܚܡܬܢܐ  raHmt,ana: (Adjectif)) miséricordieux

http://cal.huc.edu/getlex.php?coord=620421609&word=7

Dans le soufisme

Le Cheikh Sidi Ahmed Ibn Mustapha Al Alaoui سيدي أحمد بن مصطفى العلاوي , soufi de Mostaganem  مستغانم Mustaġānam en Algérie (1869 -1934) fondateur de l'un des plus importants mouvements soufis du 20è siècle, la tarîqa 'Alawiyya  الطريقة العلوية  disait: "Tout ce qui est dans les Livres Révélés* se trouve dans le Coran, tout ce qui est dans le Coran se trouve dans la Fatiha ; tout ce qui est dans la Fatiha se trouve dans la Bismillah 'ar Rahmân 'ar Rahîm, et tout ce qui dans le Bismillah se troube dans la lettre B ب elle même contenue dans le point situé au-dessous (ب) Le Coran commence par la lettre B (ب)  comme la Torah תּוֹרָה, « instruction » la lettre  בְּ b: Barashit/beréshiyth   בְּ רֵ א שִׁ י ת au Commencement.

ב  Beth, Bet ou Vet est la seconde lettre de nombreux abjad sémitiques, dont le phénicien, l'araméen, le syriaque ܒ, l'hébreu ב, et l'arabe bāʾ ﺏ.

*Les Livres révélés  كُتُبٍ أُنْزِلَ  Koutoub, ‘ounzila ont été descendus à certains Prophètes. Tous les Prophètes et Messagers ont reçu une Révélation qu’ils ont intégralement transmise à leurs communautés.
Tous les prophètes ont appelé à adorer Dieu Celui Qui est unique, Qui n’a pas d’associé et Qui n’a absolument aucune ressemblance avec Ses créatures sous quelque rapport que ce soit.
En effet, certaines Lois ont changé en fonction des communautés mais la croyance elle est restée commune à tous.
De nombreux Livres Célestes ont été révélés, les plus connus d‘entre eux sont : Az–Zabour لزَّبُورُ les Psaumes, At-Tawrat التَّوْرَاةُ la Thora authentique, Al ‘Injil  الإِنْجِيلُ l’Évangile authentique et Al-Qur’an  الْقُرْآنُ le Coran (la Récitation).
Ibnou Hibban a rapporté dans son Sahih de la part de Abou Dhar Al-Ghifariyy qu’il a dit :

قُلْتُ : يَا رَسُولَ اللهِ ، كَمْ كِتَابًا أَنْزَلَهُ اللَّهُ ؟

قَالَ : مِئَةُ كِتَابٍ ، وَأَرْبَعَةُ كُتُبٍ ، أُنْزِلَ عَلَى شِيثَ خَمْسُونَ صَحِيفَةً ، وَأُنْزِلَ عَلَى أَخْنُوخَ (إدريس) ثَلاَثُونَ صَحِيفَةً ، وَأُنْزِلَ عَلَى إِبْرَاهِيمَ عَشْرُ صَحَائِفَ ، وَأُنْزِلَ عَلَى مُوسَى قَبْلَ التَّوْرَاةِ عَشْرُ صَحَائِفَ ، وَأُنْزِلَ التَّوْرَاةُ ، وَالإِنْجِيلُ ، وَالزَّبُورُ ، وَالْقُرْآنُ

qoultou ya Raçoula l-Lah, kam Kitaban ‘anzalahou l-Lah ? Qala : mi’atou kitabin wa‘arbaεatou Koutoub, ‘ounzila εala Chith khamsouna sahifatan wa‘ounzila εala ‘akhnoukha -‘Idris- thalathouna sahifatan wa‘ounzila εala ‘Ibrahima εachrou saha’if wa‘ounzila εala Mouça qabla t-Tawrati εachrou saha’if wa‘ounzila t-Tawratou wal-‘Injilou waz–Zabourou wal-Qur’an

« j’ai dit : Ô Prophète ! Combien de Livres Dieu a-t-il révélés ? Il a dit : Cent quatre Livres, 50 à Chith, 30 à Idris, 10 à Ibrahim, 10 à Mouça avant la Tawrat (Thora), At-Tawrat, al-‘Injil, az–Zabour et le Qour’an… »

Notez toutefois que les Prophètes qui n’ont pas reçu de livres et ne les ont pas érits de leurs mains, ils n'ont reçu qu'une Révélation de la part de leur Créateur.

1. Az–Zabour زَبورًا Le livre des Psaumes: Livre des Louanges  ספר תהילים Sefer Tehillim :

Les Psaumes ont été révélés au Prophète David  داوود Dawoud que la paix soit sur lui  عَلَيْهِ السَّلاَم εalayh alsalam

Dieu qu'Il soit Glorifié et Exalté للهِ  سبحانه و تعالى Allah Subḥānahu wa ta'āla  dit :

Sourate 17 الإسراء al-Isrāʾ le Voyage Nocturne verset 55 et sourate 4 النساء  an-Nisāʾles Femmes verset163

وآتَيْنا داودَ زَبورًا

wa‘atayna Dawouda Zaboura

« Nous avons révélé à Dawoud les Psaumes. »

2. At-Tawrat  التوراة « Instruction » תּוֹרָה; en grec ancien Νόμος Nomos , « Loi »:  l'enseignement divin transmis par Dieu à Moïse תּוֹרַת־מֹשֶׁה Tōraṯ Mōshe.

La Thora a été révélée au Prophète Moïse مُوسَى Mouça que la paix soit sur lui  عَلَيْهِ السَّلاَم εalayh alsalam en langue des hébreux.

Dieu qu'Il soit Glorifié et Exalté للهِ  سبحانه و تعالى Allah Subḥānahu wa ta'āla  dit :

sourate 5 المائدة al-Māʾida la Table est servie verset 44

إنّا أنزلنا التوراة فيها هدىً ونور

‘inna ‘anzalna t-Tawrata fiha houdan wanour

« Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a une bonne guidée et une lumière. »

3. Al-‘Injil الإنجيل l’Évangile la Bonne Nouvelle:

L’Évangile a été révélé au Prophète et Messie Jésus عِيسى ʿīsā que la paix soit sur lui  عَلَيْهِ السَّلاَم εalayh alsalam  en langue syriaque araméen, l'hébreux, les langues de ses compagnons les Apôtres .

 Dieu qu'Il soit Glorifié et Exalté للهِ  سبحانه و تعالى Allah Subḥānahu wa ta'āla dit :

sourate 57 الحديد al-Ḥadīd le Fer verset 27

وقَفَّيْنا بِعِيسَى ابنِ مَريمَ وآتَيْناهُ الإنجيل

waqaffayna biεIça bni Maryama wa‘ataynahou l-‘ Injil

« Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et Nous lui avons apporté l’Évangile. »

4. Al-Qur’an القرآنَ la Récitation Révélée :

Il a été révélé en dernieret définitif  Message par Dieu au Prophète Mouhammad que le salut et la paix de Dieu soient sur lui   صلى الله عليه و سلم  ṣallā Allāh `alayhi wa sallam,en langue arabe la langue de sa tribu . Dieu qu'Il soit Glorifié et Exalté للهِ  سبحانه و تعالى Allah Subḥānahu wa ta'āla dit :

sourate 76 الإنسان al-Insān l’Homme verset 23

إنّا نحن نزّلنا عليك القرآنَ تنزيلًا

‘inna Nahnou nazzalna ^alayka l-Qour’ana tanzila

« En vérité, c'est Nous qui te révélons graduellement l'Appel (Récitation) !. »

Triangle al f ti ah l ouverture dans le soufisme 1

Rappel historique.  pour  se mémoriser le Verset 6. Guide-nous (Accorde-nous) dans la Voie droite اهدِنَــــا الصِّرَاطَ المُستَقِيمَ Ihdina alSiraŤa almoustaqima

Un exemple qui montre que les juifs n'ont céssé de subit la colère de Dieu mêmeà différentes époques. Ils ont sans cesses déviés des Lois de Dieu, Dès 2è siècle de notre ère, Cetains érudits savant de la Bible rabins  רַב, Rav se sont mis à écrire de leur propres volonté, sois disant faisant de l’Exégèse de la Torah, mettre dans leurs textes des pratiques qui n’apparaissent pas les Révélations faites aux Prophètes qui eux n’ont rien écrit, mais transmis et que malheureusement les populations juives en partie ont adoptées dans leurs mode de vie, voir pire, que certaines communautés musulmanes et chrétiennes ont aussi mis en transmissions à leurs générations. Les kabbalistes ont dévoyés  et fossoyer les textes en enlevant toute substance de l’Essence Divine, avec le Zorar זוהר. Il y a même de nos jours des conflits entre le religieux juifs. par exemple, Aux quatre coins du judaïsme traditionnel et orthodoxe, le centre de la Kabbale de Los Angeles a été qualifié de fraude spirituelle, une perversion de la tradition mystique ancienne et secrète du judaïsme.

Le kabbaliste est celui qui a reçu la tradition  קיבל Qibel il  utilise une approche par la voie mystique et la voie de la connaissance, le corpus des études juives anciennes (Talmud תַּלְמוּד  « étude », Midrach  מִדְרָשׁ, exégèse Biblique, liturgie synagogale

Le Sepher ha-Zohar  ספר הזוהר Livre de la Splendeur, appelé Zohar זֹהַר Splendeur. L'œuvre maîtresse de la Kabbale  קבלה Qabbala « réception », rédigée en araméen Il s'agit d'une exégèse ésotérique de la Torah תּוֹרָה, « instruction » « Loi orale et secrète ».  Le Zohar  זֹהַר postule que « la Bible est un document chiffré, au sens où ses récits ne sont qu’un voile מַסְוֶה macveh / כָּסָה kacah qui cache un système de pensée et un savoir très précieux portant sur la structure du monde, de l’homme et de Dieu », La paternité en est discutée : il est traditionnellement attribué à Rabbi Shimon bar Yohaï, שמעון בן יוחאי Siméon fils de Yohaï  rabbin  רַב, Rav* galiléen Tana du 2è siècle. La recherche académique suggère aujourd'hui qu'il pourrait également avoir été rédigé par Moïse de León   משה בן שם טוב די לאון Moshe ben Shem Tov de León ou par son entourage entre 1270 et 1280, en compilant une tradition orale.

* Ce terme existe également dans une connotation arabe rabb ربّ « seigneur ». Dans la tradition hébraïque, il ne désigne pas une fonction mais constitue un titre de respect.

Selon le Midrash  מדרש, pluriel midrashim méthode herméneutique d’exégèse Biblique opérant principalement par comparaison entre différents passages Bibliques , les élèves de  Rabbi Akiva ben Yosseph  רבי עקיבא בן יוסף   (judéo-araméen babylonien :  se répartirent la responsabilité des différentes parties de la Torah, et Rabbi Shimon bar Yohaï prit la responsabilité de la doctrine secrète. Il aurait alors écrit le Zohar  זֹהַר avec neuf de ses élèves dans la grotte de Idra Rabba אדרא רבא « La Grande Assemblée »  comme indiqué dans l'ouvrage près de Gadara גדרה ( appelée Antiochia Sémiramis) Umm Qeis أم قيس Jordanie actuelle et y passe treize ans,: « C’est ainsi que je fixe les choses, Rabbi Abba bar Aybo רבי אבא בר איבו,  rabbin babylonien du 3è siècle, notera, Rabbi Eliezer רבי אליעזר  - « mon fils, enseignera oralement, et le reste des amis s'exprimeront dans leur cœur… » (Livre du Zohar ספר הזוהר sefer aZohar , Parashat HaAzenou  פרשת השבוע). Immédiatement après sa rédaction, le livre aurait été dissimulé dans la grotte, pour réapparaître au 13è siècle, à l'époque de Rabbi Moise de Leon  משה בן שם טוב די לאון Moshe ben Shem Tov de León) est un rabbin espagnol du 13è siècle.

Les relations entre les musulmans, les juifs, et les chrétiens ont été façonnées, non seulement par les théologies et la croyance des trois religions, mais également, le plus souvent et fortement, par les circonstances historiques dans lesquelles elles se sont trouvées. En conséquence, l'histoire est devenue un fondement pour la compréhension religieuse. Dans chaque phase historique, la définition de ce qui a été considéré comme musulman, juif, ou chrétien s’est modifié, indiquant parfois seulement une identification religieuse, mais le plus souvent un détail concernant un groupe social, économique, ou politique particulier.

Depuis l'arrivée  En 711, de Tariq ibn Ziyad طارق بن زياد, de Tarif ibn Malik   طريف بن مالك et de Munuza منوسة et dans la période al Andalus الأندلس près de 8 siècles y a eut un foisonnement de mixité. Bien que Terre d'Islam  دار الإسلام Dar al Islam), la civilisation d'Al-Andalus est cosmopolite, composée de diverses populations aux origines et croyances multiples. Les Arabes, les Berbères ( الأمازيغ Imaziḡen), les muladi مولّد, muwallad,  : adapté ou métis.(ou espagnols musulmans) ainsi que les saqalibas  صقالبة, singulier. Siqlabi (slaves) sont majoritaires, mais y vivent aussi des juifs séfarades (espagnol) ספרדים sefardím "Les déportés ספרד Sefarad " et des chrétiens, que l'on nomme  mozarabes مستعرب,  « arabisé /chrétiens de langue arabe» en Al-Andalus

Tandis que la tendance est de placer le comportement linguistique, l'identité religieuse, et l'acquis culturel sous une seule bannière, une définition simple a existé pendant très longtemps . Des identités ethniques ont été parfois réunies avec des identités religieuses, tant par les gens de l’intérieur que par des gens de l’extérieur, compliquant la tâche d'analyser les relations intergroupes et intercommunales.

De nos jours il y a aussi ce genre de culte des saints juifs marocains en Israël, tsaddiqim צדיקים de  tsadik צדיק désigne littéralement un homme juste. Ce terme provient de la racine צדק, qui signifie « justice ». Le mot arabe sadiq صادق a le même sens. La vénération populaire des saints a joué un rôle majeur dans la vie de nombreux Juifs au Maroc et a constitué un élément fondamental de leur identité collective. D'autres peuples de pays divers ont aussi conservés des coutumes juives dans leurs modes de vie.

Eliyahu Ashtor, auteur dune histoire des Juifs d'Espagne en trois volumes souligne qu’au 11è siècle des érudits fidèles à leurs traditions juives et familiers de toutes les disciplines de la littérature juive vivaient partout dans la péninsule ibérique. Leurs œuvres indiquent à quel point ils étaient intellectuellement enracinés dans la culture arabe.

La péninsule ibérique (Espagne) sous la domination musulmane, connut un véritable apogée culturel à l'époque du califat de Cordoue, un remarquable équilibre entre sa puissance politique et militaire et l'éclat de sa civilisation : dès la fin du 10è siècle, l'Espagne accueillit ainsi les sciences et la philosophie développées dans le monde islamique par des lettrés et des savants musulmans ou juifs

https://mfa.gov.il/MFA/MFAFR/MFA-Archive/Pages/Juifs%20et%20Arabes%20-%20un%20heritage%20culturel%20commun.aspx

Langues et frontières entre juifs et musulmans en al-Andalus.

https://books.openedition.org/cvz/2718?lang=fr

Livres que je vous propose. (il en existe bien d'autres, je présente que ce que je possède personnellement)

par  des savants musulmans  Que Dieu soit satisfait d'eux رضي الله عنهم Radi Allah εanhum et autres 

Le Commentaire de Fahd dDîn -Ràzi sur la Fatiha par Alphousseyni Cissé  Édition l’Harmattan 2017

Exégèse du Coran par Abdelmadjid Ihaddadene édition le Relais 2009 page 10 à 20

Sahih d’al Bukhâry صحيح البخاري   « l'authentique de l'imam Al-Bukhari » volumes 6  et 7 édition al Maktaba al Asriyah 2011

Sahih de Muslim  صحيح مسلم   « l'authentique de l'imam Muslim  volumes 2 et 3 édition DKI 2011

Les causes de la Révélation Du Saint Coran اسباب نزول القرآن  'asbab Nuzul alQuran par Al Wahidi an Naisabûri édition Dar al Kotob al Ilmiyah 2010

Pensée et Action Kifâyat ar Râghibîn  par El Hadji Malick SY édition Al Bouraq 2003

Qourratou ouyoûn al Mouwahhidin قرة عيون الموحدين  explication Kitab al Tawid le livre de l’Unicité par Shay ‘Abd al Ash – Shaykh édition al Bayyinah 2015

Al Wafi  الوافي  Commentaire des 40 hadîths الأربعون النووية  al-Arbaʿīn al-Nawawiyya de l’Imam an-Nawawi النووي édition Maison d’Ennour  2013

Dictionnaire du Coran par Mohammad Ali Amir Moezzi  édition Robert Laffont 2007

Le grand livre de l’interprétation des rêves par Muhammad ibn Sîrîn édition alBouraq  2004

 Mulla Sadra ملا صدراTafsir al-Quran al-Karim تفسير القرآن الكريم. pp. 1:163–164. Existe en ligne

l'islam et le judaisme en dialogue par Ghaleb Bencheik édition  de l'Atelier 2011

Jésus le fils de Marie dns le Coran  par Ibn 'Arabi traduction de Maurice Gloton édition alBouraq 2006

Les Grands Thèmes du Coran par Jean Luc Monneret édition Dervy 2016 pages 70 et suivantes

Tafsir Ibn Kathir volume 1 de la sourate al Fâtiha à sourate al Baqara (verset 252) édition Daroussalam  2012

L’Authentique de Boukhary  صحيح البخاري Sahih al Bukhary volume 6, Bilingue arabe français édition al Maktaba al Asriyah 2011 pages 6 et suivantes

L’Authentique de Muslim  صحيح مسلم Sahih Muslim Bilingue arabe français, édition DKI volume 2  chapitre 11pages  407 et suivantes

le Coran tradudtion de Hamza Boubakeur tome 1  édition Fayard Denoël 1972

le Coran traduction de Mohammed Benchekroun tome 1 édition Nouvelle édtion revue 1997

le Coran traduction de Kasimirski édition Charpentier 1852

le Coran traduction par Savary tome premier  édition bureau de Courval 1826

le Coran traduction d'André Chouraqui édtion Robert Laffont 1990

Quran the Final Testament (Coran le testament final) traduction par Rashad Khalifa 1989 version anglaise.

les illumiation de la Mecque  كِتَابُ الفُتُوحَاتِ المَكِّيَّة Kitâb al Futùhàt al Makkiyya  par Ibn 'Arabi éditon Albin Michel 1997 pages 55 - 56- 214 -229-230 -236.

 

Lien sites

https://www.altafsir.com/Tafasir.asp?tMadhNo=2&tTafsirNo=109&tSoraNo=1&tAyahNo=1&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=2

lien youtube

https://youtu.be/omzA_sMGl1M

  http://qurandictionary.net/summary.php

http://   https://read.quranexplorer.com/1/1/7/Usmani/Mishari-Rashid/Eng-Dr.%20Mohsin/Tajweed-OFF

vocabulaire arabe en anglais

http://qurandictionary.net/doc/80-percent-quranic-vocabulary.pdf

 si vous désirez en apprendre plus la grammaire des sourates voici lien suivant merci à ceux qui ont créés ce site très utiles

http://alquran.eu/index.php?searchOption=roots&trans=Quran&selectedSuras=1,&searchText=ا&srchT=Quran
Puisse Dieu Le Créateur de toutes existences, vivantes ou bien mortes, mobiles ou figées الخالق Al-Khāliq, Le Bien-Informé الخبير Al-Khabīr nous pardonner de nos erreurs et de nos ommissions

Baudrier gérard Ibrahim le Modérateur                                           

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Akhenaton
  • 1. Akhenaton | 06/12/2018
Excellent, rarissime cours de linguistique sur le Coran. Merci. Que DIEU vous bénisse. As salamou aleykoum.
gerardibrahim baudrier
  • gerardibrahim baudrier | 20/01/2019
Salam il faut éviter , ne pas avoir affaire a ces personnes quelques soient c'est comme adorer autre que Dieu car c'est qu'à Lui le Créateur qu'il faut demander Ce n'est pas parce que tu n'as pas immédiatement réponse à tes questions que cela veut dire que tu ne reçoit rien au contraire c'est pour nous éprouver comme l'ont été les Prophètes et Messager lis les trois dernières sourates du coran chaque soir avant de dormir et fait tes requêtes c'est mieux et c'est gratuit car Dieu ne demande que de l'adorer pas d'argent celui qui le fait c'est une personne crapuleuse qui s'enrichit sur la misère et la douleurs des gens Sourate 16 النحل an-Naḥl les Abeilles verset 36 Proclamée pendant la période Mecquoise, qui occupe la 70è place dans l'ordre chronologique. .وَلَقَدْ بَعَثْنَا فِي كُلِّ أُمَّةٍ رَّسُولاً أَنِ اعْبُدُواْ اللّهَ وَاجْتَنِبُواْ الطَّاغُوتَ فَمِنْهُم مَّنْ هَدَى اللّهُ وَمِنْهُم مَّنْ حَقَّتْ عَلَيْهِ الضَّلالَةُ فَسِيرُواْ فِي الأَرْضِ فَانظُرُواْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُكَذِّبِينَ En vérité, Nous avons envoyé un Prophète (Messager-Apôtre) à chaque communauté (Matrie-Nation- Peuple) avec le Message (pour leur dire- pour ceci) suivant : «Adorez Dieu et éloignez-vous du culte des idoles ! (de ceux qui transgressent les limites-Tâghout)» Et si certaines de ces communautés ont suivi la Voie du Seigneur, d'autres ont préféré le chemin de l'erreur. Allez donc de par le monde (la terre) et voyez quelle a été la fin (sanction) de ceux (des dénégateurs) qui criaient au mensonge ! Wa laqad baAathna fi koulli oummatin Rasoulan ani ouAboudou Allaha wa ijtanibou al Tâghout faminhoum man hada Allahou wa minhoum man haqqat Aalayhi al dalalatou fasirou fi al-ardi faounthourou kayfa kana Aaqibatou al moukaththibin’
Akhenaton
  • 2. Akhenaton | 24/11/2018
Excellent, rarissime cours de linguistique sur le Coran. Merci. Que DIEU vous bénisse. As salamou aleykoum.

Ajouter un commentaire