Avis juridique, فتوى Fatwā

Avis juridique, فتوى Fatwā

Avis juridique, فتوى Fatwā

En règle générale, une  فتوى fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème sur lequel la jurisprudence islamique (musulmane) فقه Le fiqh* n'est pas claire. Le savant en matière de فقه fiqh, se nomme  فقيه faqîh .

* ensembles codifiés de règles pour la plupart figées à la fin  du 5è siècle de l'Hégire  هجرة [hiǧraʰ], « immigration » 10è siècle). « Le terme   فقه fiqh signifie la perspicacité, la compréhension et la maîtrise d'un savoir quel qu'il soit »

Un juriste  interprète de la loi musulmane ; qui a l'autorité d'émettre des avis juridiques, qui délivre des Fatāwā, فتاوى s'appelle un mufti مفتي et l'acte de faire des Fatāwā, فتاوى s'appelle iftāʾ الإفتاء

Qui peut émettre une  فتوى fatwa ?
Comme il n'existe pas de clergé dans l'islam sunnite سني sunnīy, il n'y a pas de règle unanimement acceptée pour déterminer qui peut émettre une فتوى  fatwa ; certains musulmans se plaignent que trop de gens se considèrent qualifiés pour en émettre.

Le sunnisme سني sunnīy est en partie décentralisé : différents muftis مفتي peuvent émettre des fatwas contradictoires ; la conséquence d'un tel événement varie selon le pays.

Dans un pays où la loi islamique est la base du droit civil et du droit pénal, les فتاوى fatwas sont débattues par les prélats nationaux avant d'être émises, après l’obtention d’un consensus de l'unanimité « accord »  إِجْمَاع ijma`. Dans ce cas, elles sont rarement contradictoires et ont force de loi. Si, malgré tout, une contradiction apparaît, les autorités nationales tranchent, émettant souvent une interprétation de compromis.
Dans les pays où la loi islamique n'est pas la base du droit national, les fatwas contradictoires coexistent. Les croyants suivent alors celles qui ont été émises par un membre de la même tradition qu'eux-mêmes. Ainsi, un sunnite suivra rarement une fatwa émise par un religieux chiite, et vice versa.
Néanmoins, une فتوى  fatwa ne reste qu'un avis juridique n'ayant autorité que dans le cadre d'un code législatif ou s'il est adopté.

Exemple:

Dār al-Iftā 'al-Miṣriyyah  دار الإفتاء المصرية  institut d'éducation islamique (musulmane) égyptien et un organisme gouvernemental  créé en tant que centre de recherche sur l'islam et sur le droit islamique en Égypte en 1313 Hégire soit  1895 de notre ère. Il offre aux musulmans des conseils religieux et une éducation par le biais de la publication de fatwas sur des questions de droit religieux liées aux problèmes auxquels sont confrontés les musulmans modernes.

 Arabie :Le Conseil des oulémas  مجلس هيئة كبار العلماء,  Majlis hayyat at Kibar al-‘Ulama   est la plus haute autorité religieuse du Royaume d'Arabie , et a pour rôle de conseiller le roi sur les questions islamiques "musulmanes" composé d'oulémas   علماء ʿulamā’, pluriel de  عالِم  ʿālim ,"érudit", littéralement "les savants" (théologien effectuant des recherches dans le domaine du Coran et de la tradition prophétique (la sunna سنة « tradition - cheminement - loi »), mais son savoir peut aller bien au-delà de la connaissance théologique. Généralement indépendant du pouvoir séculier, il est le gardien de la tradition musulmane et un homme de référence.) Dans le Coran,القُرْآن, al-Qorʾān, signifiant « la Récitation » le terme سنة sunna est employé pour désigner la « Loi immuable » de Dieu sous l’expression sunna Allah  سُنَّةَ اللَّهِ  « règles de Dieu ». Le sens Sunna source législative  sunnite et chiite associée aux règles législatives du Coran ,القُرْآن, al-Qorʾān, inclus le recueil qui comprend l'ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles  du Prophète Muhammad sur lui le salut et la paix  les  حديث / ḥadīṯ, pluriel ʾaḥādīṯ أحاديث, qui éclaire ses enseignements .

Oulémas au Maroc: avec un rôle consultatif dans les affaires religieuses au Maroc. C’est à eux que s’adressait le sultan pour demander une opinion légale et c’est à travers eux qu’il s’adressait tels: Les oulémas des Quaraouyines جامعة القرويين Jamieat al Quaraouyine,  créant ainsi, une sorte de balance ou de contre-pouvoir.
Aujourd'hui, le rôle religieux et consultatif des oulémas est plus structuré avec l’existence d'un Conseil supérieur des Oulémas المجلس الأعلى للعلماء alMajlis al'AƐlaa lil Ɛulma'
Oulémas en Égypte,  de la mosquée Al-Azhar الجامع الأزهر‎,  al-Jāmiʿ al-ʾAzhar sont parmi les plus reconnus et écoutés du monde musulman.
Oulémas en Algérie qui maintenant s'appelle  Ministère des Affaires religieuses et des Wakfs   وزارة الشؤون الدينية والأوقاف wizarat alshouwouwn aldiyniat wal'awqaf

 

Fatwā, فتوى, au pluriel : Fatāwā, فتاوى, « réponse, éclairage »

Surpasser quelqu'un en générosité et en qualités de discernement

Cette racine comptabilise 11 apparition(s) dans le Coran sous diverses formes.

Sourate 4 النساء   an-nisāʾ les Femmes verset127  Décomposition :     [ وَ ] + [ يَسْتَفْتُ ] + [ ونَ ] + [ كَ ] Et ils te demandent ton avis  وَيَسْتَفْتُونَكَ wayaçtaftounaka

sourate 4النساء an-nisāʾ les Femmes verset 127 Décomposition :     [ يُفْتِي ] + [ كُمْ ]  légifère pour vous يُفْتِيكُمْ youftiykoum

sourate 4 النساء an-nisāʾ les Femmes : verset 176 Décomposition :     [ يَسْتَفْتُ ] + [ ونَ ] + [ كَ ]  Ils te demande ton avis,  يَسْتَفْتُونَكَ yaçtaftounaka

 sourate 4 النساء an-nisāʾ les Femmes : verset 176 Décomposition :     [ يُفْتِي ] + [ كُمْ ]  légifère pour vous يُفْتِيكُمْ youftiykoum

sourate 12 يوسف Yūsuf Joseph: verset 41 Décomposition :     [ تَسْتَفْتِيَ ] + [ انِ ]  vous me demandiez mon avis. تَسْتَفْتِيَانِ taçtaftiyani

 sourate 12 يوسف Yūsuf Joseph: verset 43 Décomposition :     [ أَفْتُ ] + [ و ] + [ نِى ]  donnez-moi votre avis  أَفْتُونِى aftouni

 sourate 12 يوسف Yūsuf Joseph: verset 46  Décomposition :     [ أَفْتِ ] + [ نَا ] donne-nous ton avis  أَفْتِنَا aftina

sourate 18 الكهف al Kahf la Caverne : verset 22 Décomposition :     [ تَسْتَفْتِ ] demande l'avis تَسْتَفْتِ  taçtafti

sourate 27 النمل  an Naml les Fourmis: verset 32  Décomposition :     [ فَ ] + [ ٱسْتَفْتِ ] + [ هِمْ ]  Demande donc leur avis : فَٱسْتَفْتِهِمْ  fâçtaftihim

sourate 37 الصافات aṣ Ṣāffāt les Rangées: verset 11  Décomposition :     [ فَ ] + [ ٱسْتَفْتِ ] + [ هِمْ ]  Demande donc leur avis : فَٱسْتَفْتِهِمْ fâçtaftihim

 sourate 37 الصافات aṣ Ṣāffāt les Rangées: verset 149 Décomposition :     [ فَ ] + [ ٱسْتَفْتِ ] + [ هِمْ ]  Demande donc leur avis فَٱسْتَفْتِهِمْ fâçtaftihim

verbe

فَتَا fata: surpasser quelqu'un en générosité, surpasser quelqu'un en bravoure

اِسْتَفْتَى aistaftaa: consulter quelqu'un sur une question de droit / sonder

أَفْتَى 'aftaa: rendre une décision juridique

nom.

فُتُوَّة futuwwa : jeunesse, jouvence, juvénilité

فُتُوَّة futuwwa: magnificence, magnanimité, noblesse de cœur / générosité, largesse, munificence

اِسْتِفْتَاء aistifta' : sondage

  ويستفتونك yaçtaftounaka يفتيكم youftiykoum  يستفتونك yastaftounak تستفتيان  tastaftian أفتونى aftouna  أفتنا  'aftina  تستفت  tastaft فاستفتهم fâçtaftihim

يَسْتَفْتُ   demander la décision, plébisciter, sonder

يُفْتِي   rendre sa décision , expliquer , conseiller

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire